Innovation dans l'innovation: Schumpeter_3.0

4,641 views
4,504 views

Published on

Conférence à IONIS business school, le 16 avril 2013

Published in: Business
0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
4,641
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2,605
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • 17/04/13
  • 17/04/13
  • 17/04/13
  • 17/04/13
  • Phase embrionaire 1re vague de pionniers 2me et 3me vague mass marketers discontinuité technologique burnout shakeout 17/04/13
  • 17/04/13
  • 17/04/13
  • 17/04/13
  • 17/04/13
  • 17/04/13
  • 17/04/13
  • 17/04/13
  • 17/04/13
  • 17/04/13
  • La main cachée des marchés militaires Ø      L ’ ordinateur Ø      Le circuit intégré Ø      Le microprocesseur Ø      Internet 17/04/13
  • Innovation dans l'innovation: Schumpeter_3.0

    1. 1. SCHUMPETER 3.0Innovation dans l’innovationDe l’inventeur solitaire aux dynamiquessystémiquesPr. Claude ROCHET,Université Aix Marseille,Service de Coordination à l’IE, Ministère del’économie et du redressement productif
    2. 2. 17/04/13 Schumpeter 3.0 2Schumpeter 1.0: l’entrepreneur, la PMEet les percées technologiquesEntrepreneur Technologie Produit • L’entrepreneur, « le capital de  l’esprit et de la volonté  humaine » (Nietzsche)
    3. 3. 17/04/13 Schumpeter 3.0 3 Schumpeter 2.0: l’innovation incrémentale routinisée par la grande entreprise MarchéMaturité Développement • Le marché est préexistant Sélection • Développement linéaire fonction de l’investissement en R&D interne • Marketing et cycle de vie du produit • Sélection méritocratique des produits • Brevets Laboratoire • Etre sur la frontière technologique Temps Archétype: Route 128
    4. 4. 17/04/13 Schumpeter 3.0 4Schumpeter 3.0: le retour del’entrepreneur• Silicon Valley: entrepreneurs * capitaux-risqueurs * rupture technologique (III° révolution industrielle)• Culture commune d’entrepreneur partagée par un écosystème d’innovation.• Le succès des gazelles n’a rien à voir avec la technologie! • Etre bon dans TOUT ce qu’on fait (ex. Apple) • L’art de l’intégration • Etre émancipé de l’inertie des institutions en place.
    5. 5. 17/04/13 Schumpeter 3.0 5« Ca marchera jamais… » • Donc c’est une bonne idée! • Aucune innovation radicale n’est l’amélioration de l’existant • Ce n’est pas en améliorant la bougie quon a inventé l’électricité • L’innovation est un processus stochastique… • … mais qui peut être méta-modélisé
    6. 6. 17/04/13 Schumpeter 3.0 6Schumpeter 3.0 = Schumpeter 1.0 * Schumpeter 2.0Performance • Innovation incrémentale: Schumpeter • généralement individuelle, 2.0 environnement stable, ne remet pas en cause l’existant • Innovation radicale: Innovation • remet en cause les processus et de rupture l’organisation, touche aux intérêts B acquis, environnement turbulent Schumpeter 1.0 A C Innovation incrémentale Temps
    7. 7. 17/04/13 Schumpeter 3.0 7Evolution des formes d’innovation Apparition d’un phénomène de rendement croissant d’adoption Taux d’innovation Innovation de produit Innovation de processus Phase Phase fluide Phase rigide tembryonnaire i un t nocsi d q go onhcet DESIGN DOMINANT i l i
    8. 8. 17/04/13 Schumpeter 3.0 8Innovateurs vs. Joueurs établis• Politiques de licences très • Les entrepreneurs défient les ouvertes joueurs établis avec de nouvelles technologies • Stimuler la création de marchés potentiellement supérieures. • Stimuler la diffusion • Attaques dans de nouveaux• Sous-traiter au maximum segments, en se basant sur de nouvelles compétences que les • Minimiser les irréversibilités joueurs établis n’ont pas. • Créer un cœur flexible • Ces joueurs, aveuglés par• Viser des marchés spécialisés l’analyse économique conventionnelle et endormis par • Éviter de faire face aux joueurs leurs succès passés, ne dominants s’aperçoivent pas.• Stratégies coopératives • Les joueurs établis doivent • R&D focalisée mais diversifiée être capable d’absorber l’innovation qui remet en pour éviter les risques cause les structures et • Partenariats de marketing pratiques existantes.
    9. 9. 17/04/13 Schumpeter 3.0 9Innovation dans l’innovationModèle classique (obsolète) Schumpeter 3.0Le marché est préexistant Au contraire, les marchés sont construits par les produitsDéveloppement linéaire fonction de Les produits sont systémiques etl’investissement en R&D interne dépendent de partenairesMarketing et cycle de vie du produit L’émergence des produits est chaotique et irrégulièreSélection méritocratique des NON: Rendements croissantsproduits d’adoptionBrevets De moins en moins: l’innovation est dans l’écosystèmeEtre sur la frontière technologique 90% de l’innovation est dans le low tech!
    10. 10. 17/04/13 Schumpeter 3.0 10Schumpeter 3.0: Une dynamique évolutionniste Essais et erreurs Invention Utilisateurs et acteurs de Génèr es terrain Connaissances possib des scientifiques ilités Innovation Marché Capacités Structure les possibles en artefacts organisationnelles de rmation le tra nsfo solvab ule la en offre Stim ation ov Economie l’inn Co-évolution Innovation = 3 processus qui se Source: Keith Pavitt recouvrent
    11. 11. 11La fin du paradoxe de Solow En tendance, les TI sont associées à une croissance de la productivité Mais qu’est-ce qui explique une aussi grande différence entre les firmes? Source: enquête sur les USA, Erik Brinjlofso
    12. 12. 17/04/13 Schumpeter 3.0 12Vous avez dit « écosystème »?• Un écosystème • ensemble dynamique de sous-systèmes en interaction et qui interagit avec son environnement en étant capable de conserver son identité et d’enrichir sa diversité interne. • Dans l’évolution des écosystèmes naturels, ils passent schématiquement par trois types, du I qui puise ses ressources et rejette ses déchets dans son environnement, au III qui recycle complètement à l’image de la biosphère • Un écosystème industriel ne peut jamais parvenir au stade III compte-tenu du caractère entropique du processus économique. Sa conception requiert des compétences spécifiques de modélisation et d’architecture qui relient les disciplines et compétences réparties dans des entreprises différentes dans une architecture commune.• Ecosystème construit par l’homme • Pour qu’il se comporte en écosystème, il faut un modèle de référence qui définisse les règles d’intégration des fonction des sous-systèmes. • Il faut définir ce qui est « dedans » et « dehors » pour définir les frontières de l’écosystème, soit système autopoêtique et environnement ouvert. • Le comportement de chaque élément doit pouvoir être modélisé au regard du comportement de l’ensemble
    13. 13. 17/04/13 Schumpeter 3.0 13 Les fonctions complexes sont desTrois niveaux d’analyse propriétés émergentes que fera apparaître l’intégration système
    14. 14. 17/04/13 Schumpeter 3.0 14La modélisation à Un paramètre est une … qui est affecté d’une donnée critique pour lel’aide d’outils pilotage de la valeur variable en fonction du contexte fonction…numériques Fonction 1 Paramètre Variable ObjectifL’écosys Fonction 2 Paramètre Variable Objectiftème Fonction n Paramètre Variable Objectif Fonctions de l’écosystème impactées Besoins en solutions physiques Besoins en systèmes d’information Vue du moteur numérique en termes de fonctions
    15. 15. 17/04/13 Schumpeter 3.0 15 Développement endogène de la technologie Politique industrielle Mobilisation des et de soutien à financements Trajectoire technologique l’innovation Intégration et dynamique Apport exogène de endogène technologie (IDE) d’innovation (partenariat R&D)Il n’y a pas de « bonnespratiques » universelles: lesbonnes stratégies dépendent Accumulation dedu contexte et du sentier savoir technologiquetechnologique!
    16. 16. Il y a sept joutes = configuration stables 16 17/04/13 Schumpeter 3.0 Clients experts Système ouvertd’innovation de niveau méso-économique avec intégration de modules Tout type des systèmes indépendants ou de clients un architecte Typologie des produits conçoit des Standalone Tightly Modular couples produits De nouvelles services en Products Integrated Products évolution technologies Products créent un permanente nouveau 1. Patent Driven 2. System 3. Platform marchéMarket Discovery Integration Orchestration Creation 4. Cost-based 4. System 6. Customized Market Competition Extension and Mass Evolution Engineering Production Un cycle croissance, maturité, 7. Business & Technical Advicerégénération
    17. 17. 17/04/13 Schumpeter 3.0 17 L’innovation résulte de la bonnecombinatoire des jeux, et pas (seulement) de la technologie de pointe Offre Produits / Services Produits modulaires Produits autonomes Marché intégrés fermés ouverts Création 2. Percée de 3. Batailles de 1. Euréka 15% d’architectures marchés systèmes 5% 15% 10% PIB 4. Nouveau et 6. Production de amélioré 30% Évolution 5. Aux limites du masse de marchés personnalisée savoir 15% 90%PIB 20% 7. Soutien à l’innovation
    18. 18. 17/04/13 Schumpeter 3.0 18La Persistance des Joutes et la Migration desfirmes • Archétypes des joutes d’innovation Échanges Échanges de création et de Échanges de création et de Échange de création et de capture de valeur dans le cadre capture de valeur autour des valeur dans le care de systèmes Processus modules autonomes fermés fortement intégrés de systèmes modulaires de marché ouverts EUREKA PERCEE DE SYSTEME BATAILLE Processus de D’ARCHITECTURE création de marchés A B C D E F Processus de PERSONNALISATION DE maintien de NOUVEAU ET AMELIORE AUX LIMITES DU SAVOIR LA PRODUCTION DE marchés MASSE Courses de Formule 1, Plateformes Internet, ventes Médicaments, films vidéo, réacteurs nucléaires, aux enchères, ordinateurs Exemples de batteries, gaz industriel, systèmes PLM, progiciel de personnels, magnétoscopes produits aluminium, acier. gestion intégré, GCL, à vidéocassettes, consoles gestion des relations clients. de jeu, automobiles. SOUTIEN À L’INNOVATION
    19. 19. 17/04/13 Schumpeter 3.0 19 La Persistance des Joutes et la Migration des firmes B: DécouverteA: Perte de valeur • Archétypes des joutes d’innovation inattendue ouvrant de des brevets: le nouvelles Échanges de création et de produits de vient Échanges de création et de Échanges Échangeopportunités: de création et de capture de valeur dans le cadre une commodité capture de valeur autour des valeurprocessus classique de systèmes modulaires Processus dans le care de systèmes de marché modules autonomes fermés fortement intégrésdont l’avantage est d’innovation « à la ouverts le prix EUREKA PERCEE Schumpeter » DE SYSTEME BATAILLE Processus de D’ARCHITECTURE création de marchés A B C D E F Processus de PERSONNALISATION DE maintien de NOUVEAU ET AMELIORE AUX LIMITES DU SAVOIR LA PRODUCTION DE marchés MASSE Courses de Formule 1, Plateformes Internet, ventes Médicaments, films vidéo, réacteurs nucléaires, aux enchères, ordinateurs Exemples de batteries, gaz industriel, systèmes PLM, progiciel de personnels, magnétoscopes produits aluminium, acier. gestion intégré, GCL, à vidéocassettes, consoles gestion des relations clients. de jeu, automobiles. SOUTIEN À L’INNOVATION
    20. 20. 17/04/13 Schumpeter 3.0 20La Persistance des Joutes et la Migration desfirmes C: Transition de Archétypes des joutes d’innovation • systèmes intégérés D: Assez rare: Les meilleures firmes du s’adressant à des Échanges Échanges degrand public marché création et de Échanges de créationà de clients pointus et Échange de création et de capture de valeur dans le cadre capture de valeur autour des valeur dans le care de systèmes développent des Processus des versions de systèmes modulaires de marché modules autonomes fermés fortement intégrés systèmes fermés accessibles à un ouverts public large EUREKA PERCEE DE SYSTEME BATAILLE propriétaires Processus de D’ARCHITECTURE création de marchés A B C D E F Processus de PERSONNALISATION DE maintien de NOUVEAU ET AMELIORE AUX LIMITES DU SAVOIR LA PRODUCTION DE marchés MASSE Courses de Formule 1, Plateformes Internet, ventes Médicaments, films vidéo, réacteurs nucléaires, aux enchères, ordinateurs Exemples de batteries, gaz industriel, systèmes PLM, progiciel de personnels, magnétoscopes produits aluminium, acier. gestion intégré, GCL, à vidéocassettes, consoles gestion des relations clients. de jeu, automobiles. SOUTIEN À L’INNOVATION
    21. 21. 17/04/13 Schumpeter 3.0 21La Persistance des Joutes et la Migration desfirmes • Archétypes des joutes d’innovation E: Quand les plate- Échanges formesÉchange de création et de Échanges de création et de se stabilisent Échanges de création et de capture de valeur autoursur qques architectures capture de valeur dans le cadre des valeur dans le care de systèmes Processus de systèmes modulaires de marché modules autonomes ouvertes fermés fortement intégrés ouverts EUREKA PERCEE DE SYSTEME BATAILLE Processus de D’ARCHITECTURE création de marchés A B C D E F Processus de PERSONNALISATION DE maintien de NOUVEAU ET AMELIORE AUX LIMITES DU SAVOIR LA PRODUCTION DE marchés MASSE Courses de Formule 1, Plateformes Internet, ventes Médicaments, films vidéo, réacteurs nucléaires, aux enchères, ordinateurs Exemples de batteries, gaz industriel, F: Recherche d’une systèmes PLM, progiciel de personnels, magnétoscopes produits nouvelle trajectoire par aluminium, acier. gestion intégré, GCL, à vidéocassettes, consoles une firme du marché de gestion des relations clients. de jeu, automobiles. masse SOUTIEN À L’INNOVATION
    22. 22. 17/04/13 Schumpeter 3.0 22La Persistance des Joutes et la Migration desfirmes • Archétypes des joutes d’innovation G: Évolution cyclique Échanges Échanges de création et de Échanges de création et de Échange de création et de des architectures capture de valeur autour des valeur dans le care de systèmes capture de valeur dans le cadre Processus de systèmes modulaires de marché vers les modules autonomes fermées fermés fortement intégrés ouvertsarchitectures ouvertes, EUREKA PERCEE DE SYSTEME BATAILLE et retour quand une Processus de D’ARCHITECTURE nouvelle technologie création de marchés surgit A B C D E F Processus de PERSONNALISATION DE maintien de NOUVEAU ET AMELIORE AUX LIMITES DU SAVOIR LA PRODUCTION DE marchés MASSE Courses de Formule 1, Plateformes Internet, ventes Médicaments, films vidéo, réacteurs nucléaires, aux enchères, ordinateurs Exemples de batteries, gaz industriel, systèmes PLM, progiciel de personnels, magnétoscopes produits aluminium, acier. gestion intégré, GCL, à vidéocassettes, consoles gestion des relations clients. de jeu, automobiles. SOUTIEN À L’INNOVATION
    23. 23. Le poids à donner à la 23R&D dépend de lajoute
    24. 24. 17/04/13 Schumpeter 3.0 24Jouer aux jeux: exemple de parcours d’uneentreprise fabriquant des batteriesrechargeables 10% Al l i anc e str atég iqu e 90%
    25. 25. 17/04/13 Schumpeter 3.0 25Conséquences pour les politiquespubliques• Les nouveaux marchés créés grâce aux nouvelles technologies ne représentent qu’au maximum 10% de l’économie…• … mais les nouvelles technologies fertilisent les autres 90% de secteurs traditionnels (Schumpeter 3.0)• Les politiques publiques doivent rechercher les synergies entre joutes (diversité de l’entrepreneuriat)…• … et vont varier selon les joutes!
    26. 26. 17/04/13 Schumpeter 3.0 26Incidence pour les politiques publiques:• Sortir de l’illusion technologique => « Technology is knowledge »• Les « champions nationaux » n’innovent pas! (ou surtout en incrémental) => Cesser de raisonner « filières »!• Penser écosystèmes et identifier les jeux d’innovation• Concevoir les pôles de compétitivité comme des écosystèmes: • Définir le pôle comme cadre d’intégration de l’innovation • Rechercher la synergie entre les jeux, et jouer sur plusieurs jeux • Modéliser le pôle pour sortir des comportement « cavalier seul » et des dilemmes du prisonnier • La connaissance produite par le pôle est-elle supérieure à la somme de la connaissance de chaque membre?• Faire des administrations publiques un levier d’innovation: ex. l’administration étendue comme écosystème de politique industrielle
    27. 27. 17/04/13 Schumpeter 3.0 27 L’innovation n’est pas un long fleuve tranquille et nécessite un cadrage approprié !Dynamique des réseaux Financement de l’innovation précoce Protection des industries dans « Lâcher le l’enfance vélo » « Tenir le vélo »
    28. 28. 17/04/13 Schumpeter 3.0 28 Prototype Jouer sur la cascade de marchés pour soutenir Marché militaire l’innovation $ Marché industrielPetits Marché de consommationGrands Années 1 2 3 4 5 6 7 8 (Source : O.E.C.D.. Gaps in Technology - Electronic Components, 1973, p. 64)
    29. 29. 17/04/13 Schumpeter 3.0 29Le financement de l’innovation aux E.U Uncertainty and Distance to Market Startup: Friends, Families & Fools Curiosity research Need for Supportive Seed: Angel Backers The Financial Policy Framework Strategic research “Valley of Applied research Death” SBIR Procurement Widens Prototype and ATP are More Product Important development 1st Round VC Commercialisation Capital Allocation 2nd Round VC Curve Business development Expansion Investment Total Allocated Resources
    30. 30. 17/04/13 Schumpeter 3.0 Conclusion: Un nécessaire retour 30 aux sources intellectuelles du succès de l’Europe• Francis Bacon: La connaissance est un processus qui repose sur l’expérimentation et le retour vers la théorie• La vraie connaissance “ éloigne la sauvagerie, la barbarie et la violence de l’esprit des hommes” “ mais une connaissance superficielle “a plutôt l’effet contraire” (1605).• Ce processus doit être garanti par l’Etat comme architecte de la “boite à outils” du développement.• Quitter « la vision terre-à-terre du capital comme seul moteur du développement du capitalisme » (Schumpeter)
    31. 31. 17/04/13 Schumpeter 3.0 31 Un programme de recherche? • “Le succès d’une nation ne repose pas sur la race, le climat, la géographie ou les ressources naturelles mais dans son habilité dans les arts” (Francis Bacon), définis comme la capacité à stimuler la production et la sélection de “connaissance utile » (Joël Mokyr) dans un aller-retour permanent entre la connaissance épistémique et empirique. • Les bonnes institutions naissent d’une vie sociale et politique riche basée sur l’émulation et la critique des expériencesL’INNOVATION DEPEND DE LA QUALITE DE LA SOCIETE ETDE SES INSTITUTIONS FORMELLES ET INFORMELLES

    ×