CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Mélanie Vachon

854 views
746 views

Published on

Regards croisés sur la souffrance psychologique et existentielle en fin de vie : de l'évaluation à l'intervention
Mélanie Vachon. Professeure au département de psychologie, Université du Québec à Montréal.

Plan de la présentation :
1. Dresser un portrait du statut socioculturel de la mort en occident
2. Situer les soins palliatifs et leur approche
3. Définir la souffrance globale et en préciser les aspects psychologiques et existentiels
4. Donner un aperçu des possibilités d’intervention, au plan médical et psychologique
5. Illustrer les concepts à l’aide d’une présentation clinique complexe et soulever la question du recours à l’euthanasie comme intervention possible

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
854
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
279
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Mélanie Vachon

  1. 1. Regardscroiséssurlasouffrancepsychologiqueet existentielledefindevie:del’évaluationà l’intervention Mélanie Vachon, PhD, Psychologue Professeure, Département de psychologie, UQÀM Chercheure, CRISE 20/08/2013 1
  2. 2. Plan et objectifs • Dresser un portrait du statut socioculturel de la mort en occident • Situer les soins palliatifs et leur approche • Définir la souffrance globale et en préciser les aspects psychologiques et existentiels • Donner un aperçu des possibilités d’intervention, au plan médical et psychologique • Illustrer les concepts à l’aide d’une présentation clinique complexe et soulever la question du recours à l’euthanasie comme intervention possible 20/08/2013 2
  3. 3. CONTEXTE SOCIOCULTUREL: LA FIN DE VIE 20/08/2013 3
  4. 4. 20/08/2013 4 « Mourir est le résultat d’une erreur de programmation au bonheur occidental » -Javeau (2000) « L’horizon du sens semble s’être effacé au fur et à mesure que l’espérance de vie augmentait » -Lafontaine (2008) «Sans mort sur la sphère collective, il n’y a pas de culture. La mort devient ainsi ni plus ni moins que la fin d’une vie » -Lafontaine (2008)
  5. 5. Sens individuel et sens collectif • L’absence de sens collectif force l’individu à construire et reconstruire constamment un sens individuel • Expérience de maladie grave: rupture de sens individuel • Dans l’absence de sens collectif… • Comment construire le sens ? • En accéléré! 20/08/2013 5
  6. 6. Priseencharge«culturelle»du mourir:proposition dessoinspalliatifs(Politiquequébécoisedessoinspalliatifsdefindevie,MSSS,2008) • L’ensemble des soins actifs et globaux dispensés aux personnes atteintes d’une maladie à pronostic réservé. • L’objectif: obtenir la meilleure qualité de vie possible. • Soulagement de la souffrance: physique, psychologique, sociale et spirituelle. 20/08/2013 6
  7. 7. Soulagement de la souffrance • La souffrance est une expérience multidimensionnelle associée à des symptômes physiques, mais aussi à une détresse psychologique, sociale et existentielle 20/08/2013 7 Souffrance physique Souffrance psychologique Souffrance sociale, culturelle Souffrance morale, spirituelle, existentielle Souffrance globale
  8. 8. Souffrance psychologique et existentielle 20/08/2013 8 Souffrance existentielle Dépression Désespoir Humeur dépressive Sentiment d’être un fardeau Perte de plaisir et d’intérêt Solitude existentielle Dévaluation personnelle, baisse de l’estime de soi Sentiment d’absurdité Culpabilité et remords Sentiment de menace à l’identité- intégrité, la valeur personnelle Irritabilité, agitation, anxiété Sentiment de perte de dignité Difficultés cognitives (indécision, concentration) Désir de mourir Idéations suicidaires • Therapeutic Guidelines Palliative Care, 3rd edition, 2010 • CareSearch, Palliative care knowledge network http://www.caresearch.com.au/
  9. 9. SOUFFRANCES PSYCHOLOGIQUES ET EXISTENTIELLES: INTERVENTION 20/08/2013 9
  10. 10. Démarche clinique • Évaluation • Tentative de clarifier, qualifier la souffrance, dans ses aspects physique, social, psychologique, existentiel • Distinguer l’expérience de la souffrance et l’anticipation de la souffrance • Plan d’intervention • Cibler les interventions médicales et d’ordre psychologique, social, existentiel qui puissent être soutenantes. 20/08/2013 10
  11. 11. Interventions multidisciplinaires • Interventions médicales • Médication, thérapies complémentaires, sédation • Interventions de soutien psychosocial • Soutien concret • Interventions familiales 20/08/2013 11
  12. 12. Vers la recherche d’un sens dans la mort 2013-08-20CSSSdelamontagne 12 • « Mettre en lumière le sens et la valeur de la vie. » • Dans l’absence de la finitude, du manque, de la possibilité de désintégration, nous serions condamnés à une compensation perpétuelle, qui ne ferait que répéter le même scénario de la vie menée depuis toujours. (Byock 2002) • La mort prend donc son sens dans la mesure où elle impose cette limite, qui déclenche la quête de sens et la possibilité de le trouver, alors qu’on est toujours en vie.
  13. 13. Souffrance psychologique et existentielle • Interventions psychologiques d’approche humaniste et existentielle • Recadrer la valeur et le sens de la fin de vie • Réappropriation du rôle de mourant • Créer un espace d’échanges, de legs, de transmission 20/08/2013 13
  14. 14. La sédation palliative comme intervention • Objectif: Soulagement de la souffrance • Relativement acceptée dans le cadre de souffrance d’ordre physique (douleur) • Pratique controversée en regard à la détresse d’ordre psychologique ou existentiel • Tentatives de systématisation de pratiques (Schuman-Olivier, Brendel, Forstein, &Price, 2008). • Peu de données empiriques (Morita, Tsunoda, Inoue, & Chihara, 2000). • Encadrement éthique en institution 20/08/2013 14
  15. 15. Quelques données empiriques… (Morita, Tsunoda,Inoue,&Chihara,2000). • Objectif: identifier conditions pour lesquelles des patients en fin de vie reçoivent un traitement de sédation terminale. • Étude rétrospective. Cohorte de 248 cas consécutifs de patients admis en soins palliatifs. • 20 patients sur 248: ont exprimé la croyance que leur vie était dépourvue de sens (pronostic jour-semaine) et ont reçu une sédation terminale. 20/08/2013 15
  16. 16. Sédation palliative 10 8 1 1 Symtômes présentés Dyspnée Delirium Douleur Détresse psychologique 20/08/2013 16
  17. 17. ÉTUDES DE CAS ET DISCUSSIONS 20/08/2013 17
  18. 18. Références • Byock, I. (2002). The meaning and value of death. Journal of Palliative Medicine, 5(2), 279-288. • Javeau, C. (2000). Mourir, Les Éperonniers, Bruxelles, (2e édition). • Lafontaine, C. (2008). La société post mortelle. Éd. du Seuil, 244 p. • Ministère de la santé et des services sociaux du Québec, (2008). Politique en soins palliatifs de fin de vie. http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2004/04-828- 02.pdf • Morita, T., Tsunoda, J., Inoue, S., & Chihara, S. (2000). Terminal sedation for existential distress. Am J Hosp Palliat Care,17(3),189-95. • CareSearch, Palliative care knowledge network http://www.caresearch.com.au/ • Schuman-Olivier,. Z, Brendel, D.H., Forstein, M., Price, B.H. (2008). The use of palliative sedation for existential distress: a psychiatric perspective. Harv Rev Psychiatry 16(6),339-51. 20/08/2013 18

×