Your SlideShare is downloading. ×
Portrait des actifs dans le commerce de détail en bretagne - lettre de l'Observatoire Régional du Commerce n°7
Portrait des actifs dans le commerce de détail en bretagne - lettre de l'Observatoire Régional du Commerce n°7
Portrait des actifs dans le commerce de détail en bretagne - lettre de l'Observatoire Régional du Commerce n°7
Portrait des actifs dans le commerce de détail en bretagne - lettre de l'Observatoire Régional du Commerce n°7
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Portrait des actifs dans le commerce de détail en bretagne - lettre de l'Observatoire Régional du Commerce n°7

533

Published on

Le commerce de détail en Bretagne emploie plus de 120 000 actifs. Découvrez la dernière édition de la Lettre de l’Observatoire Régional du Commerce consacrée aux ressources humaines du commerce de …

Le commerce de détail en Bretagne emploie plus de 120 000 actifs. Découvrez la dernière édition de la Lettre de l’Observatoire Régional du Commerce consacrée aux ressources humaines du commerce de détail.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
533
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Année 1, n° 1Date de parution La lettre de l’Observatoire Régional du Commerce N° 7 - mars 2012 Portrait des actifs dans le commerce de détail en BretagneLe commerce de détail occupe plus de 120 000 actifs en Bretagne, soit près de 10% de l’emploi de la ré-gion. Avec plus de 16 000 postes créés sur les dix dernières années, les effectifs du secteur ont augmentéde 1,6% en moyenne chaque année. 63% des personnes qui travaillent dans le commerce de détail sontdes femmes et 31% des jeunes de moins de 30 ans. Même si une large majorité des actifs du secteur sontemployés en contrat à durée indéterminée, l’usage du contrat à durée déterminée est courant chez lesplus jeunes et dans les catégories employés et ouvriers. Le travail à temps partiel est par ailleurs plus gé-néralisé que dans l’ensemble des autres secteurs.Près d’un actif sur dix merciaux (25 778 en 2011) cor- Répartition de l’emploi du commerce de détail par activité respondent à une taille moyennetravaille en Bretagne de près de 5 personnes em- Culture, loisirs et servicesdans le commerce de ployées par magasin. 16%détail Généralistes Au sein du secteur, 82% des 28%Le commerce de détail compte actifs sont salariés. La part desen Bretagne début 2010, plus de effectifs non-salariés (18%) est Hygiène et santé120 000 actifs. La part des actifs relativement plus importante 17%travaillant dans le secteur (près dans le commerce de détail com-de 10% pour la région) est nette- parativement à l’ensemble, tousment supérieure à la moyenne secteurs confondus (13%). Alimentaire Equipement de 16%métropolitaine (8%). la personne Après une évolution positive 10% Equipement de la maisonCes effectifs rapportés au continue des effectifs depuis 13%nombre d’établissements com- 2000, le commerce de détail a Source : INSEE - RP 2008 Évolution du nombre d’actifs du commerce de détail enregistré en 2009, pour la pre- Près de trois actifs en Bretagne de 2000 à 2010 mière fois, une contraction de ses effectifs (- 0,4% sur l’année, sur dix du commerce 124 000 120 100 soit une suppression de 400 de détail travaillent postes, salariés ou non). dans un établisse- 120 000 Sur les dix dernières années, le ment généraliste 116 000 secteur a créé au total 16 300 28% des actifs du commerce de 112 000 postes et enregistre ainsi un taux détail travaillent dans un établis- + 1,6% de croissance annuel moyen de sement généraliste. en moyenne annuelle 108 000 sur 10 ans 1,6%. Cette augmentation est légèrement supérieure à l’évolu- Les activités culture, loisirs et 104 000 tion du nombre d’établissements services, alimentaire et hygiène- 103 800 commerciaux sur la même pé- santé emploient ensuite, à part 100 000 riode (+ 1,2% en moyenne an- quasi équivalente (autour de 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 nuelle observée sur les dix der- 16%), les actifs du secteur. 13% Source : CCI de Bretagne nières années). des emplois sont recensés dans
  • 2. N° 4 - décembre 2008La lettre de l’ObservatoireRégional du Commerce N° 7 - mars 2012l’équipement de la maison. Enfin, sont en moyenne plus âgés (44 Pyramide des âges des actifs du commerce de détail en Bretagne10% travaillent dans des maga- ans).sins consacrés à l’équipement 67 66 Femmes Hommesde la personne. L’âge varie assez peu en fonc- 64 62 tion du secteur d’activité de l’ac- 60Plus de six emplois tif, même si l’alimentaire emploie 58 56 comparativement davantage 54sur dix du commerce d’actifs de moins de 30 ans, et 52 50de détail occupés par les établissements généralistes 48 des actifs dont l’âge est compris 46des femmes 44 entre 30 et 49 ans. Les actifs de 42Les femmes, qui constituent 47% plus de 50 ans sont, quant à eux, 40 38de la population active bretonne, un peu plus présents dans les 36 34représentent 63% des actifs du établissements de culture, loisirs 32commerce de détail. et services. 30 28 26Les femmes sont plus nom- Près d’un actif sur 24 22breuses dans les activités équi-pement de la personne, hygiène deux a le statut d’em- 20 18santé et généralistes. Elles re- ployé 16 2% 1% 0% 1% 2%présentent 86% des actifs dansl’équipement de la personne, La catégorie socioprofession- Source : INSEE - RP 200882% dans les activités hygiène- nelle (CSP) des employés oc-santé et 67% dans le commerce cupe une place prépondérante Catégories socioprofessionnelles des actifsgénéraliste. Dans le secteur dans la structure de l’emploi du commerce de détail en Bretagneculture, loisirs, services, l’alimen- dans le commerce de détail.taire et l’équipement de la mai- 46% appartiennent en effet à Ouvriersson, les hommes sont plus nom- cette catégorie (contre 28% pourbreux que les femmes. l’ensemble des secteurs). Au Employés sein des activités généralistes etContrairement à la moyenne équipement de la personne, plus Profess. Interméd.régionale, les femmes sont aussi de 6 personnes sur 10 relèvent Cadres et profess. Intell. Supnombreuses que les hommes même de cette catégorie.parmi les non-salariés dans le Artisans, commerçants, chefscommerce de détail (51% de Si les ouvriers représentent 15% dentreprisefemmes). des emplois dans le secteur du Agriculteurs exploitants commerce de détail, leurs poidsTrois actifs sur dix du est relativement plus important 0% 10% 20% 30% 40% 50% dans l’alimentaire, où leur partcommerce de détail atteint 33%. Cette surreprésenta- Commerce de détail Ensemble des actifs Source : INSEE - RP 2008ont moins de 30 ans tion s’explique par l’importance des ouvriers dans les métiers au poids des pharmaciens sala- ainsi, si 83% des employés sontLes actifs du commerce de détail dits de bouche (boulangerie, riés. Les professions intermé- des femmes, la catégorie des(hommes ou femmes) sont âgés boucherie,…). diaires y sont également mieux ouvriers est masculine avec 76%en moyenne de 37 ans. Si 52% représentées, comparativement d’hommes.des actifs du commerce de détail Par ailleurs, le taux d’encadre- aux autres activités.sont âgés de 30 à 49 ans, la part ment est relativement faible dansdes moins de 30 ans est nette- le secteur. Les cadres et profes- Le CDI aussi générali- Enfin, la catégorie artisans, com-ment plus importante dans le sions intellectuelles ne représen- merçants et chefs d’entreprises sé que dans les autrescommerce de détail que pour tent que 5% des emplois dans le comptabilise 16% des actifs du secteursl’ensemble des autres secteurs commerce de détail (contre 13% commerce de détail.(31% contre 21% pour l’en- tous secteurs confondus). Cette La grande majorité des effectifssemble des actifs tous secteurs part s’élève toutefois à 14% dans La structure des CSP est par (88%) du commerce de détailconfondus). Les non-salariés le domaine hygiène-santé, grâce ailleurs assez corrélée au genre : travaille à durée illimitée (CDI et Conditions d’emploi des actifs du commerce de détail en Bretagne Hommes Femmes Ensemble Répartition % temps Part de Répartition % temps Part de Répartition % temps Part de % CDI % CDI % CDI par activité partiels salariés par activité partiels salariés par activité partiels salariés Généralistes 25% 90% 8% 93% 30% 87% 41% 97% 28% 88% 30% 96% Alimentaire 22% 83% 6% 66% 12% 86% 34% 78% 16% 84% 19% 72% Equipement de la maison 19% 92% 7% 87% 11% 87% 26% 87% 13% 90% 16% 87% Equipement de la personne 3% 88% 10% 64% 13% 85% 37% 85% 10% 85% 33% 83% Hygiène-santé 8% 93% 7% 52% 22% 85% 25% 74% 17% 86% 21% 70% Culture, loisirs, services 23% 92% 7% 71% 12% 90% 25% 79% 16% 91% 15% 75% Ensemble 100% 89% 7% 76% 100% 86% 33% 85% 100% 88% 23% 82% Source : INSEE - RP 2008 Page 2
  • 3. La lettre de l’Observatoire Page 3Régional du Commerce N° 7 - mars 2012 Demandes d’emploi (stock en fin d’année) Demandeurs en Demandeurs Demandeurs Jeunes de moins Seniors de 50 fin de mois Femmes d’emploi de 25 à d’emploi longue de 25 ans ans et plus ABC 49 ans duréeVente en habillement et accessoires de la personne 4 637 4 150 1 627 2 445 565 1 407Mise en rayon libre-service 3 007 1 809 1 021 1 734 252 923Vente en alimentation 2 458 2 173 700 1 306 452 719Personnel de caisse 2 431 2 316 701 1 465 265 760Vente en décoration et équipement du foyer 1 939 992 426 1 196 317 678Autres métiers du commerce de détail 8 467 4 765 2 395 4 939 1 133 2 397Ensemble des métiers du commerce de détail 22 939 16 205 6 870 13 085 2 984 6 884Ensemble des métiers 199 474 104 271 34 629 126 590 38 255 71 615Source : DIRECCTE Bretagne d’après DARES Pôle Emploi - données au 31/12/2011entrepreneurs), conformément à ment plus répandu chez les em- plus encore dans le commerce 50 ans, qui représentent 19%l’ensemble de l’économie bre- ployés (37% des emplois sont de détail, en grande majorité des des demandeurs d’emploi toustonne (86%), avec peu de diffé- concernés) que dans les catégo- femmes (71% dans le commerce métiers confondus, représententrences entre les hommes et les ries cadres et professions intel- de détail contre 52% tous mé- seulement 13% dans le com-femmes. lectuelles supérieures, ouvriers tiers confondus). Les trois mé- merce de détail. ou professions intermédiaires tiers les plus recherchés par lesLa part des hommes employés (autour de 12% seulement). femmes sont ceux de la vente en Deux fois plus de de-en CDI est de 89%, contre 86% habillement et accessoires de la mandes que d’offreschez les femmes. La part de La part d’emploi à temps partiel personne, le personnel de caissesalariés en CDI varie également est aussi liée à l’âge. Chez les et la vente en alimentation. Tan- Un peu plus de 20 000 offresassez peu selon l’activité (de moins de 30 ans, 27% des em- dis que les hommes se tournent proposées par des entreprises84% à 91%). plois sont concernés alors que davantage vers la mise en rayon commerciales ont transité par cette part descend à 21% pour libre-service, la vente en décora- Pôle Emploi¹ au cours de l’annéeLa proportion d’effectifs en con- les plus de 30 ans. tion et équipement du foyer et la 2011, soit 13% du total destrat à durée déterminée est en vente en articles de sport et offres, tous métiers confondus.revanche très liée à l’âge des Enfin le poids des emplois à loisirs.actifs. Cela concerne en effet temps partiel est fonction du Dans certains métiers (soins Près de 6 offres sur 10 sontprès d’un tiers des moins de 30 niveau de formation : globale- esthétiques, toilettage des ani- concentrées sur 5 métiers, dansans contre 4% chez les plus de ment les plus diplômés sont en maux et personnel de caisse), le commerce de détail. Les mé-30 ans. Les employés et les proportion moins nombreux sur plus de 95% des demandeurs tiers de la mise en rayon libre-ouvriers sont par ailleurs propor- des postes à temps partiel. sont des femmes. Inversement service, de l’animation de vente,tionnellement plus nombreux à de la vente en alimentation, de la les métiers de bouche et d’enca-se voir proposer un CDD (18%) Sept demandeurs drement sont davantage deman- vente en habillement et de laque les cadres (4%) et les pro- vente en décoration enregistrent d’emploi sur dix sont dés par des hommes.fessions intermédiaires (7%). dans l’ordre le plus grand des femmes La part des jeunes de moins de nombre d’offres.23% des emplois à 25 ans dans les demandeurs Près de 23 000 demandeurs d’emplois s’élève à 17% tous La part des offres durablestemps partiel d’emplois en fin de mois sont métiers confondus et atteint 30% (catégorie A : dont la durée est comptabilisés par Pôle Emploi dans les métiers du commerce supérieure à 6 mois) est plusLa proportion d’actifs travaillant à dans les métiers relevant du de détail. Les seniors de plus de importante dans le commerce detemps complet est nettement commerce de détail en Bretagne,moins importante dans le com- fin 2011, soit 11,5% du total des Marché de l’emploi : flux offres / entrées sur l’année 2011merce de détail par rapport aux demandeurs. Personnel de caisseautre secteurs. 77% des salariésdu commerce de détail travaillent 30% des demandeurs d’emplois Vente en décorationà temps plein (contre 82% tous sont des demandeurs d’emplois et équipement du foyersecteurs confondus), cachant de longue durée, cest-à-dire Vente en habillementdes inégalités notamment entre d’une durée supérieure à un an. et accessoires de la personneles hommes et les femmes. Les Vente en alimentationtemps partiels sont, comme dans Les métiers les plus recherchésl’ensemble des secteurs, plus par les demandeurs d’emplois Animation de ventefréquents chez les femmes (33% sont ceux liés à la vente en ha-contre seulement 7% chez les billement et accessoires de la Mise en rayon libre-servicehommes). De fait, les activités personne (20% des demandes), Autres métierséquipement de la personne et la mise en rayon libre-service du commerce de détailgénéralistes sont davantage (13%), la vente en alimentation Ensemble des métiersconcernées puisque plus fémini- (11%) et le personnel de caisse du commerce de détailsées. (11%). 0 4 000 8 000 12 000 16 000 20 000 24 000 28 000 32 000 36 000 Offres demploi enregistrées Demandes demploi enregistréesLe temps partiel est aussi nette- Les demandeurs d’emplois sont, Source : DIRECCTE Bretagne d’après DARES Pôle Emploi - données au 31/12/2011¹ Les offres enregistrées par Pôle Emploi ne sont pas exhaustives puisque d’autres canaux sont utilisés pour diffuser les offres Page 3
  • 4. La lettre de l’ObservatoireRégional du Commerce N° 7 - mars 2012détail (45% des offres contre La formation dans le commerce de détail40% tous secteurs confondus),avec des différences significa- Effectifs en formation initiale 9 500 personnes suivent chaquetives selon les métiers. La vente année en moyenne depuis 2000 aux métiers du commerce par niveauen alimentation et la vente en une formation initiale aux métiersdécoration et équipement du du commerce. La formation initiale Niveau II et I 100%foyer proposent plus de 5 offres par apprentissage représente dé-sur 10 de cette catégorie A ; par sormais plus d’un cinquième des Niveau III 83% 17%contre, la mise en rayon libre- effectifs en formation.service, seulement 3 offres sur Rapporté aux emplois permanents10 affichées et l’animation de la Niveau IV 92% 8% du commerce de détail, ce nombrevente, uniquement 1 sur 10. d’apprentis, scolaires ou étudiantsParallèlement aux 20 000 offres dans une section commerciale Niveau V 38% 62%d’emploi qui ont transité par Pôle montre que l’effort de formationEmploi, au cours de l’année initiale en Bretagne permet de Ensemble 79% 21% renouveler 8% des effectifs en2011, 35 541 demandeurs d’em- place en moyenne chaque annéeploi ont été enregistrés. Comme 0 2 000 4 000 6 000 8 000 10 000 12 000 (sur les dix ans d’observation).pour l’ensemble des secteurs, Statut scolaire Statut Apprentissageles offres représentent un peu Les formations de niveau V (BEP- Source : Rectorat données promotion 2009/2010plus de la moitié des entrées au CAP), précédemment prépondé-chômage. rantes, ont reculé (depuis la ré- Niveau de diplôme des actifs du commerce de détail en Bretagne forme du baccalauréat profession-Le déséquilibre entre l’offre et la nel) au profit du niveau IVdemande sur le marché de l’em- (Baccalauréat). Etudes post-baccalauréatploi dans le commerce de détailest plus marqué dans certains Les actifs du commerce de détailmétiers. Ainsi, pour les métiers sont, en proportion, plus nombreux Baccalauréatde la vente en habillement et à être titulaire d’un BEP-CAP (37%équipement de la personne et contre 32% chez les actifs touspersonnel de caisse, les de- secteurs) et inversement, moins BEP, CAPmandes sont respectivement 4 et souvent titulaires de diplômes3 fois plus élevées que les après baccalauréat (20% contre Sans diplôme, 33%).offres. Inversement, les de- Certificat détudes primaires,mandes pour les métiers de la Par ailleurs, chaque année, près BEPC- Brevet des collègesmise en rayon libre-service et la de 30 000 personnes bénéficient 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40%vente en alimentation sont mieux d’une formation continue dans le Commerce de détail Population active de 25 à 54 anscouvertes par les offres propo- commerce (en moyenne sur 10sées. ans). Source : INSEE - RP 2008Le champ d’analyse retenu par l’ORC couvre le secteur du commerce de détail en magasin et comprend les activités suivantes : « généralistes » : petites et grandes surfaces à prédominance alimentaire : hypermarché, supermarché, hard-discount, supérette, grand magasin et magasin populaire, alimentation générale = NAF Rév. 2 : 47.1 sauf 47.19B, 47.11A « alimentaire » : boucherie, charcuterie, boulangerie, pâtisserie, poissonnerie, crèmerie, caviste, surgelés, fruits et légumes, épicerie fine = NAF Rév. 2 : 10.13B, 10.71B, 10.71C, 10.71D, 10.82Z, 47.11A, 47.2 sauf 47.26Z « équipement de la maison » : meubles, cuisines-salles de bains, décoration, bricolage, fourniture de matériaux, jardinage, électroménager, TV-hifi = NAF Rév. 2 : 47.59, 47.43Z, 47.54Z, 47.59B, 47.63Z, 47.52, 47.53Z, 47.76Z « équipement de la personne » : vêtements, chaussures, textiles, maroquinerie, bagagerie, bijouterie = NAF Rév. 2 : 47.51Z, 47.71Z, 47.72, 47.77Z « hygiène et santé » : pharmacie, parapharmacie, optique, orthophonie, orthopédie, coiffure, esthétique, parfumerie = NAF Rév. 2 : 47.73Z, 47.74Z, 47.75Z, 47.78Z, 96.02 A et B « culture-loisirs » : livres, journaux, multimédia, articles de sport et de loisirs = NAF Rév. 2 : 47.64Z, 47.42Z, 47.65Z, 47.61Z, 47.62Z, 47.41Z « services » : tabac, pressing, cordonnerie-clés, location vidéo et biens domestiques, développement photo, imprimerie, équipements auto, dépôt-vente, brocante, solderies = NAF Rév. 2 : 96.01B, 95.23Z, 77.22Z, 77.21Z , 77.29Z, 74.20Z, 18.12Z, 45.32Z, 47.19B, 47.26Z, 47.78B, 47.78C, 47.79ZDemandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle Emploi : les demandeurs demploi en fin de mois (DEFM) sont les personnes inscrites à Pôle Emploi et ayant une demande en cours au dernier jourdu mois. Les entrées et les sorties des listes de Pôle Emploi sont enregistrées pour l’ensemble des catégories A, B et C (catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de re-cherche d’emploi, sans emploi, catégorie B : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte - de 78 heures ou moins au coursdu mois, catégorie C : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue - de plus de 78 heures au cours du mois). Pour en savoir plus… Panorama du commerce de détail en Bretagne : 10 ans d’évolution du commerce de détail en Bretagne - Édition 2011 Consultez l’ensemble des travaux d’études de l’Observatoire Régional du Commerce sur le site Internet de la Chambre de commerce et d’industrie de Bretagne - rubrique Economie et territoires : http://www.bretagne.cci.fr Ce document est une publication de l’Observatoire Régional du Commerce de Bretagne animé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bretagne Directeur de la publication : Alain DAHER, Responsable de la rédaction : Stéphanie BENVEL, Rédaction : Blandine RENIER - Stéphanie BENVEL Impression : Tirex - Cesson Sévigné (35) - Dépôt légal février 2012 - ISSN 1964-8006 - prix 10€ CCI de région Bretagne - 1 rue du Général Guillaudot - CS 14422 - 35044 Rennes Cedex Téléphone : 02 99 25 41 88 - Télécopie : 02 99 25 41 87 - infoeco@bretagne.cci.fr - www.bretagne.cci.fr

×