ORE                                                           La lettre de l’ObservatoireBretagne                         ...
La lettre de l’Observatoire Régional des Entreprises  Les Entreprises de Taille Intermédiaire en Bretagne                 ...
La lettre de l’Observatoire Régional des Entreprises                                                                      ...
La lettre de l’Observatoire Régional des Entreprises                                                                      ...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Les Entreprises de Taille Intermédiaire : état des lieux de leur présence en Bretagne - lettre de l'Observatoire Régional des Entreprises n°9

902 views
820 views

Published on

Cette étude a pour principal objectif de fournir une photographie des Entreprises deTaille Intermédiaire (ETI) dans les quatre départements bretons. Les ETI sont très présentes en Bretagne. Début 2011, on en recense 151 dans la région, principalement dans l'industrie (40%). Ces grandes unités regroupent près de 120 000 salariés (1 salarié sur 6 en Bretagne, tous secteurs confondus), pesant ainsi pour 6,5% dans le total des emplois des ETI nationales. Bien implantées sur le territoire breton, ces structures contribuent par leur effet d'entraînement à la dynamique économique de la région.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
902
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Les Entreprises de Taille Intermédiaire : état des lieux de leur présence en Bretagne - lettre de l'Observatoire Régional des Entreprises n°9

  1. 1. ORE La lettre de l’ObservatoireBretagne Régional des Entreprises N° 9 - décembre 2011 Les Entreprises de Taille Intermédiaire : état des lieux de leur présence en BretagneLes Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) sont très présentes en Bretagne. Début 2011, on en recense151 dans la région, dont près de 40% relèvent de l’industrie. Ces grandes unités regroupent 117 400 sala-riés, pesant ainsi pour 6,5% dans le total des emplois des ETI nationales. Tous secteurs confondus, unsalarié sur six travaille en Bretagne dans l’une d’entre d’elles. La répartition sectorielle des emplois desETI en Bretagne montre une prédominance très nette de l’industrie. Bien implantées sur l’ensemble duterritoire breton, ces structures contribuent par leur effet d’entraînement à la dynamique économique de larégion.Le poids des Entreprises de La classification, selon les préco- 4 999 salariés et dont le chiffre tique des Entreprises de TailleTaille Intermédiaire dans le tissu nisation de la LME, est réalisée à d’affaires ne dépasse pas 1,5 Intermédiaire, a pour principald’entreprises allemand est sou- partir de la notion de groupes milliard d’euros et dont le total objectif de fournir un état desvent présenté comme l’un des d’entreprises (dont la société- bilan est inférieur à 2 milliards lieux de la présence des ETI enfacteur clé de succès de l’écono- mère détient plus de 50% de d’euros. Bretagne et d’évaluer leur placemie de ce pays. Ces entreprises, participation du capital de ses dans l’économie régionale.de par leur taille, présenteraient filiales) et non pas à partir de Une entreprise dont l’effectif estnotamment l’avantage d’être l’unité légale. inférieur à 250 salariés peut La Bretagne comptesuffisamment grandes pour être aussi être requalifiée en ETI au Les entreprises ou groupes d’en- regard de son chiffre d’affaires et 151 Entreprises deplus en mesure que les PME dese présenter sur les marchés treprises sont répartis dans l’une du total de son bilan. Taille Intermédiaire…étrangers ou d’être en capacité ou l’autre de ces catégories sur Cette « Lettre de l’ORE », pre- Sur la base de ces définitions, lad’investir en R&D, mais aussi la base de trois critères : les mière consacrée à la probléma- Bretagne compte, début 2011,d’avoir une taille assez contenue effectifs, le chiffre d’affaires et lepour être plus souple que les total du bilan (consolidés dans leGrandes Entreprises. cas des groupes). Les Entreprises de Taille Intermédiaire en BretagneL’Allemagne compte, selon les Dans un premier temps, les en-différentes sources, environ deux treprises sont uniquement clas-fois plus d’Entreprises de Taille sées sur la base de leurs effec- 151 ETIIntermédiaire que la France. En tifs : les Petites et Moyennes => soit 4,7% du total2008, le débat s’ouvre sur la Entreprises de moins de 250 117 400 salariésvolonté de faire émerger un Mit- salariés, les Entreprises de Taille => soit 6,5% du totaltelstand¹ français et donc, la Intermédiaire de 250 à 4 999 3 225 ETInécessité de recenser et d’identi- salariés et les Grandes Entre-fier ces ETI. prises de 5 000 salariés ou plus. 1 805 800 salariésLe décret d’application de la Loi Quelques entreprises sont en-de Modernisation de l’Economie suite reclassées dans la catégo-(promulgué le 18 décembre 2008 rie supérieure, en fonction de- n° 2008-1354 de l’article 51 de leur chiffre d’affaires et du totalla loi) introduit ainsi, à des fins de leur bilan.statistiques, cette nouvelle caté-gorie des ETI, entre les Petites La catégorie des ETI est doncet Moyennes Entreprises (PME) constituée des entreprises dontet les Grandes Entreprises (GE). l’effectif est compris entre 250 et Sources : CCI de Bretagne - DGCIS¹ Terme utilisé pour définir le tissu des entreprises de taille moyenneen Allemagne
  2. 2. La lettre de l’Observatoire Régional des Entreprises Les Entreprises de Taille Intermédiaire en Bretagne N° 9 - décembre 2011 Répartition des entreprises et des emplois salariés dérablement plus élevé en Bre- salariés. selon la taille des ETI tagne (40%) que dans l’en- semble des autres régions fran- Dans le commerce, plus des çaises (29%) ¹. deux tiers des ETI comptent Bretagne France moins de 500 salariés et seule- 100% Le secteur des services, avec 48 ment 12 % atteignent le seuil des 383 Entreprises de Taille Intermé- 1 000 salariés. 90% 32 diaire, représente près d’un tiers M o ins de 250 salariés 80% 649 740 300ins de 250 salariés Mo des ETI de la région. Un salarié sur six tra- 70% Les ETI de services emploient vaille dans une ETI en 36 75 000 De 250 à 499 salariés De 250 à 499 salariés au total 42 900 personnes. Elles Bretagne 60% occupent comparativement moins de salariés De 500 à 999 salariés que la La part de salariés travaillant 50% 443 800De 500 à 999 salariés moyenne des ETI nationales dans une ETI est nettement 1 541 40% (16% des effectifs salariés des supérieure en Bretagne (17%) 1000 à 4 999 salariés en Bretagne contre 27% ETI comparativement à la moyenne 30% 75 1000 à 4 999 salariés pour les ETI nationales) ¹. France métropolitaine (12%). 22 200 20% 527 700 C’est précisément dans les ser- vices aux entreprises que l’on La Bretagne occupe la 10% 652 19 600 recense le plus d’Entreprises de 1ère place des régions, 8 94 000 Taille Intermédiaire (14, soit 29% en terme de part de sala- 0% 600 des ETI de services). Au sein riés travaillant dans une Nombre Salariés Nombre Salariés d’ETI d’ETI même de ce secteur, ce sont les Entreprise de Taille Inter- activités de nettoyage qui domi- médiaireSources : CCI de Bretagne - DGCIS nent avec 71% des entreprises.151 Entreprises de Taille Inter- La Bretagne contribue en effet, Dans les services aux entre- La concentration des salariésmédiaire sur 3 225 recensées au pour 6,5% du total de l’emploi prises, plus d’une ETI de ser- dans les ETI est très variableniveau national (soit 4,7%). des ETI des régions métropoli- vices sur deux emploie moins de selon les secteurs. Si dans taines, à mettre au regard d’une 500 salariés et 29% en comptent l’industrie agro-alimentaire, prèsMême si les ETI bretonnes, proportion de 4,4% pour le PIB, plus de 1 000. d’un salarié sur deux exerce soncomme ailleurs en France, ont 4,9% pour l’emploi total, et 5,1% emploi dans une ETI, dans lesdes effectifs plus proches de 250 pour la population. Parmi les ETI de services, 15 services aux entreprises, lessalariés que de 5 000, le poids relèvent du secteur des trans- transports et le commerce cetterelatif des ETI de moins de 500 ports, soit près de 10% du total part est moins forte (23% dessalariés est moins élevé en Bre- La Bretagne se situe au des ETI de la région. Les ETI salariés des services aux entre-tagne (55%) que dans l’en- 4ème rang des régions, relevant du secteur des trans- prises travaillent dans une ETI,semble des autres régions fran- derrière Ile-de-France, ports comptent 11 400 salariés. 20% dans les transports et 16%çaises (68%). Inversement, la Rhône-Alpes et Pays de dans le commerce).Bretagne compte en proportion la Loire, par sa contribu- Les activités de services auxdavantage d’ETI de 1 000 sala- tion au total des emplois particuliers et hébergement – 17% des emplois des ETI de lariés ou plus (21% des ETI bre- des ETI nationales restauration, du fait de la nature région sont concentrés dans destonnes ont un effectif supérieur à de leur activité, comptent peu de structures de moins de 500 sala-1 000 salariés contre 12% au grandes structures. riés et 64% dans des entreprises dont l’effectif est supérieur ànational). ... principalement 43 ETI relèvent du commerce, 1 000 salariés, avec là encore deA noter que 5% des ETI bre- dans les secteurs de soit 28% des ETI bretonnes. fortes disparités entre les sec- Trois ETI du commerce sur dix teurs.tonnes comptent moins de 250 l’industrie et des ser- sont des hypermarchés. Les ETIsalariés et sont requalifiées danscette catégorie d’entreprises du vices. du commerce emploient 23 300 Si dans le commerce et lesfait de leur chiffre d’affaires et de L’industrie bretonne compte 56leur bilan. ETI, (près de quatre ETI sur dix Répartition par activité de l’emploi salarié des ETI de la région). L’industrie agro-… qui emploient alimentaire représente à elle- Bretagne France Métropolitaine seule un quart des ETI bre-117 400 salariés … tonnes et près des deux tiers des 18% 17% ETI industrielles de Bretagne. 29%Les ETI bretonnes, tous secteurs 40%confondus, emploient au total Les ETI industrielles emploient 16%117 400 personnes. Le poids 47 900 salariés. Près de la moi- 27%des ETI de la région dans l’em- 5% tié d’entre elles comptent moinsploi total des ETI nationales est de 500 salariés et 21% plus departiculièrement élevé, au regard 21% 5% 22% 1 000.de ce que l’on peut observer par Industrie Construction Commerce Services Autresailleurs, sur d’autres indicateurs Le poids relatif de l’industriesocio-économiques. dans l’emploi des ETI est consi- Source : DGCIS ¹ La comparaison avec les données nationales est réalisée à partir des données Insee, Clap 2007, issues de l’étude de la DGCIS
  3. 3. La lettre de l’Observatoire Régional des Entreprises Page 3 Les Entreprises de Taille Intermédiaire en Bretagne N° 9 - décembre 2011 Proportion de salariés bretons travaillant dans une Poids des Entreprises de Taille Intermédiaire dans l’emploi, Entreprise de Taille Intermédiaire selon les secteurs d’activité selon les départements 20% 49% 17%50% 15%45% 12% 10%40% 17 entreprises 5%35% 49 entreprises 13 500 salariés30% 0% 28 700 salariés => soit 13% des Bretagne France => soit 18% salariés 66 entreprises25% 23% des salariés 54 500 salariés 19% 20%20% 19 entreprises => soit 23% des 16% 20 700 salariés salariés15% 13% => soit 15% des 9%10% salariés 4%5%0% Industries Autres Construction Commerce Hotellerie- Transports Services aux Autres agro- industries restauration entreprises services alimentairesSources : CCI de Bretagne - DGCIS - INSEE Sources : CCI de Bretagne - INSEEtransports, plus d’un quart des tère). Dans ce département, plus dans le cadre de ce recense- vices. 54% des ETI implantéesemplois des ETI sont concentrés d’un salarié sur cinq travaille ment. dans ce pays exercent une acti-dans des unités de moins de dans une ETI. Cette proportion vité liée à ce secteur.500 salariés, cette proportion est légèrement inférieure dans L’étude de l’implantation desn’atteint que 10% pour l’industrie les autres départements (18% Entreprises de Taille Intermé- Les ETI du commerce sont plusagro-alimentaire et 9% pour le dans le Finistère, 15% dans le diaire montre qu’elles sont da- nombreuses dans les pays dis-secteur des services aux entre- Morbihan et 13% dans les Côtes vantage concentrées dans les posant d’un pôle urbain impor-prises. d’Armor). pôles urbains et aux abords des tant (Pays de Brest, Rennes et axes routiers majeurs. Cornouaille) et dans ceux situésInversement, la proportion de Les territoires ne disposant pas sur la frange littorale.salariés travaillant dans une ETI d’ETI ne sont pour autant pas Les villes de Rennes et Brestde plus de 1 000 salariés est dépourvus de structures de taille concentrent à elles seules 15% Les ETI en Bretagne :nettement plus importante dans intermédiaire, les centres de des ETI bretonnes. décision ou siège sociaux de ces vecteur de la dyna-l’industrie et les services auxentreprises, comparativement entreprises sont seulement loca- L’analyse de la localisation des mique économique deaux autres secteurs. Dans lisés en dehors de la Bretagne ETI par secteur met en évidence la régionl’industrie bretonne, près de sept (dans une autre région en une forte spécialisation du payspersonnes sur dix exercent un France ou à l’étranger) et par de Rennes, qui se caractérise La présence des ETI en Bre-emploi dans une entreprise dont conséquent, non pris en compte par le poids important des ser- tagne est relativement conformel’effectif est supérieur à 1 000 Localisation des Entreprises de Taille Intermédiairesalariés et cette proportion at-teint même plus de 85% dans lesservices aux entreprises.Plus de 40% des ETIsont localisées en Ille-et-VilaineMême si les Entreprises de TailleIntermédiaire sont globalementprésentes sur l’ensemble duterritoire, l’analyse du poids desETI dans chacun des départe-ments bretons ne traduit pas lesmêmes disparités géographiquesque celles observées pour l’en-semble du parc des entreprises.L’Ille-et-Vilaine qui pèse 29% duparc d’entreprises en Bretagneconcentre 44% des ETI régio-nales (contre 11% pour lesCôtes d’Armor, 13% pour leMorbihan et 32% pour le Finis- Source : CCI de Bretagne
  4. 4. La lettre de l’Observatoire Régional des Entreprises N° 9 - décembre 2011 Les Entreprises de Taille Intermédiaire en Bretagneen nombre, à ce que l’on peut semble national (la Bretagne entreprises. tiques propres, en termes deobserver en moyenne en France pèse pour 7% de l’emploi total capacité d’internationalisation etmétropolitaine et de fait, en pro- des ETI de France métropoli- Globalement assez bien répar- d’innovation par exemple, et siportion, moindre par rapport aux taine). ties sur l’ensemble du territoire, elles nécessitent un accompa-autres pays européens, notam- leur implantation reproduit les gnement particulier. Conformément au parc d’entre- spécificités territoriales du tissument l’Allemagne. prises bretonnes, les ETI de la économique breton. Un état des lieux complémen-En terme d’emplois, les ETI bre- région sont surtout présentes taire permettra par ailleurstonnes représentent un poids dans le secteur industriel et plus L’étude sur la présence des ETI d’identifier la potentielle pré-significatif dans l’économie régio- particulièrement dans l’industrie en Bretagne devra être appro- sence d’un vivier de grandesnale (17% de l’emploi salarié y agro-alimentaire ainsi que dans fondie pour vérifier si ces entre- PME capable de grandir pourest concentré) et dans l’en- les services, notamment aux prises présentent des caractéris- devenir des ETI. entreprises Méthodologie Cette étude constitue un état des lieux de la présence des ETI en Bretagne à un moment donné (début 2011), il se peut que la liste servant de base statistique ait évolué et que certaines entre- prises ne vérifient plus les critères leur permettant d’être qualifiées d’ETI ou, au contraire, que de nouvelles entités relèvent depuis de cette catégorie. Définition Catégories Les catégories d’entreprises introduites par la LME : Cinq catégories d’ETI identifiées : Les entreprises sont d’abord classées en 3 tranches d’effectif : • Les ETI bretonnes, dont la société mère est localisée en Bretagne - effectif inférieur à 250 salariés : PME • Les ETI d’ETI bretonnes - effectif compris entre 250 et 4 999 salariés : ETI • Les ETI de Grandes Entreprises bretonnes - effectif supérieur à 5 000 salariés : GE • Les ETI filiales d’entreprises implantées en France mais dont la société mère est située Les entreprises sont ensuite éventuellement reclassées dans la catégorie supérieure en hors de la région Bretagne fonction de leur chiffre d’affaires et du total de leur bilan. • Les ETI filiales d’entreprises étrangères, dont la société mère est située à l’étranger Chiffre Effectif salarié de l’entreprise ETI d’entreprise Total de bilan d’affaires 10 50 250 implantée en France mais en millions 5 000 en millions 0à9 à à à d’euros et plus ETI d’entreprise d’euros 49 249 4 999 implantée en France mais Moins de 2 quelconque Micro 2 à moins Moins de 2 ETI de 10 Plus de 2 Petites Moins de 2 Micro ETI 10 à moins 2 à 10 de 50 Plus de 10 Moyennes Catégories ETI pure retenues pour Moins de 2 Micro l’étude 2 à 10 Petites Grandes 50 à moins de 1 500 d’ETI 10 à 43 bretonne Plus de 43 Entreprises de Taille Intermédiaire de Grande Entreprise Moins de 2 Micro bretonne 2 à 10 Petites dont la société mère est 1500 Moyennes 10 à 43 hors Bretagne et plus 43 à 2 000 dont la société mère est à Plus de 2 000 l’étranger Champ de l’étude SourcesCertaines activités ont été retirées du champ de l’étude : • Enquête auprès des 600 premières entreprises bretonnes, en terme de chiffre d’affaires, pour obtenir notamment des données consolidées groupe (Chiffre d’affaires, effectif). L’enquête- Les entreprises contrôlées par l’Etat ou les collectivités locales est réalisée dans le cadre de notre Palmarès de fin d’année.- Les organismes privés spécialisés et les Groupements d’Intérêt Economique (GIE) • Base de données financières Coface Services et sites d’information légale- Les groupes dont l’activité principale est agricole ou financière • Veille documentaire • Le 4 pages de la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS) : « Les ETI nationales, patrimoniales pour les deux tiers, sont proches des PME par la taille mais plus performante à l’exportation », n° - mai 2010 8 Pour en savoir plus… Consultez l’ensemble des travaux d’études de l’Observatoire Régional des Entreprises sur le site Internet de la Chambre de commerce et d’industrie de Bretagne - rubrique Economie et territoires : http://www.bretagne.cci.fr/ Prix : 10 € Ce document est une publication de l’Observatoire Régional des Entreprises de Bretagne, animé par la Chambre de commerce et d’industrie de Bretagne. ISSN 1964-8014 CCI de région Bretagne - 1 rue du Général Guillaudot - CS 14422 - 35044 Rennes Cedex Téléphone : 02 99 25 41 81 - Télécopie : 02 99 25 41 87 - infoeco@bretagne.cci.fr - www.bretagne.cci.fr

×