UTILISATION DES EAUX DE PLUIE EN CULTURES PLUVIALES: ASSOCIATION ARBORICULTURE FRUITIERE ET CULTURES CEREALIERES DANS L’OUEST DU BURKINA FASO
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

UTILISATION DES EAUX DE PLUIE EN CULTURES PLUVIALES: ASSOCIATION ARBORICULTURE FRUITIERE ET CULTURES CEREALIERES DANS L’OUEST DU BURKINA FASO

on

  • 201 views

Final Volta Basin Development Challenge Science Workshop, September 2013

Final Volta Basin Development Challenge Science Workshop, September 2013

Statistics

Views

Total Views
201
Views on SlideShare
201
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

UTILISATION DES EAUX DE PLUIE EN CULTURES PLUVIALES: ASSOCIATION ARBORICULTURE FRUITIERE ET CULTURES CEREALIERES DANS L’OUEST DU BURKINA FASO UTILISATION DES EAUX DE PLUIE EN CULTURES PLUVIALES: ASSOCIATION ARBORICULTURE FRUITIERE ET CULTURES CEREALIERES DANS L’OUEST DU BURKINA FASO Document Transcript

  • UTILISATION DES EAUX DE PLUIE EN  CULTURES PLUVIALES: ASSOCIATION ARBORICULTURE  FRUITIERE ET CULTURES CEREALIERES  DANS L’OUEST DU BURKINA FASO KEKELE Adama kekeleadama@gmail.com Etudiant en Master de Recherche Département de Géographie Université de Ouagadougou Contexte L’agriculture contribue à environ 40 % du PIB et assure emploi et revenus à 86 % des Burkinabè. La forte dépendance des économies et des populations rurales du pays vis-à-vis de l’agriculture pluviale, accentue leur vulnérabilité aux Changements Climatiques. Cette situation a entraîné le développement des stratégies d’adaptations en milieu rural, orientées plus vers de nouvelles pratiques culturales au détriment des cultures de rente sous pluies. La symbiose entre la culture céréalière et l’arboriculture est un moyen potentiel pour une bonne gestion des terres agricoles. Aussi, peut-elle être une bonne stratégie de gestion des eaux en culture pluviale. Résultats Les techniques de production exigées pour l’association des cultures : - une utilisation traditionnelle à 100 % des eaux de pluie ; -un écart de 10 m au minimum entre les plantes, soit 100 pieds/ha ; -- une nappe phréatique située à 2 m pour les agrumes, 6 m pour les manguiers et au moins 10 m pour l’anacardier ; - les bas-fonds et les bas de pente des glacis occupés par les agrumes et les manguiers, les pentes moyennes par les manguiers et les anacardiers et les hauts de pente et sommets par les anacardiers. On note cependant : - une association dominante sous les anacardiers, les orangers que sous les manguiers ; - une vente et transformation assurée à 90 % de tous les fruits ; - un revenu assuré à 90 % par la vente des fruits ; - un déficit céréalier couvert par la production fruitière ; - un régime alimentaire complété par la consommation des fruits. Pictures CGIAR Challenge Program on Water and Food P.O. Box 2075,127 Sunil Mawatha Pelawatta, Battaramulla, Sri Lanka T: +94 11 288 0143 F: +94 11 278 4083 E: cpwfsecretariat@cgiar.org www.cgiar.org www.waterandfood.org This document is licensed for use under a Creative Commons Attribution –Non commercial‐Share Alike  3.0 Unported License  September 2013 Septembre 2013 Objectif L’objectif de l’étude est de déterminer les impacts de l’association de l’arboriculture fruitière dans le système de production agricole et de présenter la relation entre les deux pratiques agricoles dans l’ouest du Burkina Faso, particulièrement dans la province du Kénédougou. Il s’agit spécifiquement de: décrire les modes et techniques de culture des céréales/arbres fruitiers dans la zone ; montrer les effets de l’arboriculture fruitière sur la production des céréales. Méthodologie Basée sur la revue de littérature, elle a consisté à faire le point des connaissances sur le thème d’étude et de dégager les aspects non abordés. Ce qui a permis d’orienter la recherche sur le plan conceptuel et méthodologique. Les investigations ont porté sur des recherches documentaires, des observations de terrain appuyées par des enquêtes socio-économiques. About CPWF The CGIAR Challenge Program on Water and Food was launched in 2002. CPWF aims to increase the resilience of social and ecological systems through better water management for food production (crops, fisheries and livestock). CPWF currently works in six river basins globally: Andes, Ganges, Limpopo, Mekong, Nile and Volta. CPWF is a member of the CGIAR Water, Land and Ecosystems Research Program. The program focuses on the three critical issues of water scarcity, land degradation and ecosystem services, as well as sustainable natural resource management. CGIAR is a global agriculture research partnership for a food secure future. Its science is carried out by the 15 research centers who are members of the CGIAR Consortium in collaboration with hundreds of partner organizations. Conclusion Face la à pauvreté en milieu rural et à la réduction des ressources en eau, des technologies et des innovations ont été développées et/ou améliorées. De bonnes techniques de production agricole telles que l’association arboriculture fruitière et céréaliculture, permettent d’améliorer les conditions de vie des populations rurales et de réduire la vulnérabilité des écosystèmes aux changements climatiques. - 10 000 20 000 30 000 40 000 50 000 60 000 70 000 80 000 90 000 100 000 Superficiedesterrescultivées(ha) - 20 000 40 000 60 000 80 000 100 000 120 000 140 000 160 000 180 000 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Productioncéréalière(Kg) Année SORGHO MAIS MIL Situationdelazoned’étude 0 5 000 10 000 15 000 20 000 25 000 30 000 35 000 40 000 Agrume Anacarde Banane Mangue 4 945 38 412 729 19 941 4 809 27 968 326 11 973 Productionfruitière(t) Fruit HAUTS BASSINS KENEDOUGOU Parcelledecultureélaguer Boisdechauffeprovenant del’élagagedearbres fruitiers KEKELEA. 2012 KEKELEA. 2012 KEKELEA. 2012 KEKELEA. 2012 Parcelle labourée en sillon Activité d’épluchage des mangues pour le séchage