Your SlideShare is downloading. ×
Une relance économique pour 2012? | INITIATIVE CLDEM
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Une relance économique pour 2012? | INITIATIVE CLDEM

368
views

Published on

Les données publiées en novembre dernier dressent un portrait de la relance économique prévisible pour 2012 et font un survol des perspectives économiques et financières de 2011-2012. …

Les données publiées en novembre dernier dressent un portrait de la relance économique prévisible pour 2012 et font un survol des perspectives économiques et financières de 2011-2012.

Le document traite également de prévisions relatives aux taux de confiance, aux taux d'intérêts, au marché du travail, etc.

Published in: Economy & Finance

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
368
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES 2011/2012 Club de golf Le Mirage Terrebonne 10 novembre 2011 La relance économique se poursuivra-t-elle en 2012? Une initiative de En partenariat avec Joëlle Noreau Économiste principale Mouvement Desjardins Ce que nous vous présentions en novembre 2010 2011 sera une année de croissance faible. Avec : des ajustements structurels qui prendront du temps aux États-Unis; un dollar canadien à la hausse; des prix de l’énergie en progression; des taux d’intérêt relativement bas; une diminution des mises en chantier au Québec et au Canada; une remontée éventuelle des exportations; une reprise de la consommation. … Un contexte chargé d’incertitudes qui plombera la croissance économique.
  • 2. Plan de la présentation Outre-mer : L’économie mondiale baigne dans l’incertitude. États-Unis : Aux prises avec des difficultés persistantes. Canada : Les chocs extérieurs : un enjeu pour la croissance. Québec : Une croissance plus lente en vue. Les signaux ne sont pas assez négatifs pour craindre un retour en récession. Lanaudière : Un essor qui s’appuie fortement sur la croissance démographique. Économie mondiale – Le ralentissement persistera en 2012 : la contribution des pays émergents restera plus élevée Croissance du PIB réel en 2010, en 2011 et en 2012 Canada 3,2 %, 2,3 % et 2,1 % Royaume-Uni 1,4 %, 1,0 % et 1,7 % Europe de l’Est Québec : 2,9 %, 1,7 % et 1,7 % 4,8 %, 4,3 % et 4,6 % Ontario : 3,0 %, 2,0 % et 1,9 % Zone euro Japon États-Unis 1,7 %, 1,6% et 1,2 % 4,0 %, -0,9 % et 2,8 % 3,0 %, 1,5 % et 1,5 % Chine 10,3 %, 9,0 % et 8,5 % Inde 10,0 %, 7,5 % et 7,8 % Amérique latine Asie du Sud 6,2 %, 4,5 % et 3,8 % 7,7 %, 5,2 % et 5,3 % Monde : 4,7 %, 3,6 % et 3,6 % Économies industrialisées : 2,6 %, 1,2 % et 1,6 % Économies en émergence : 6,7 %, 5,7 % et 5,5 %Sources : Consensus Forecasts et Desjardins, Études économiques
  • 3. Chine – La croissance de l’économie reste forteVar. ann. en % Var. ann. en % PIB réel14 1413 1312 1211 1110 10 Moyenne depuis 1995 9 9 8 8 7 7 6 6 5 5 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011Sources : National Bureau of Statistics of China et Desjardins, Études économiques Deux grandes sources d’inquiétude 1. Retour des grandes économies industrialisées en récession • Les États-Unis, mais aussi l’Europe 2. Crise financière en provenance de l’Europe • Endettement excessif des gouvernements • Fragilité des banques • Crise de Lehman Brothers fraîchement en mémoire
  • 4. La volatilité récente des cours pétroliers ressemble aux mouvements frénétiques des Bourses$ US/baril Indice120 1 400 1 350110 1 300100 1 250 1 200 90 1 150 80 WTI* (gauche) 1 100 S&P 500 (droite) 70 1 050 Janvier Mars Mai Juillet Septembre 2011* West Texas Intermediate.Sources : Datastream et Desjardins, Études économiques États-Unis – Des difficultés persistantes qui minent la croissance La reprise a perdu sa cadence : Fin des programmes de relance; Marché de l’habitation anémique; États et compressions budgétaires; Problèmes temporaires. Les indices de confiance sont bas. Les incertitudes affectent les entreprises. Le marché du travail est très décevant.
  • 5. États-Unis – La croissance du PIB réel s’essouffleVar. en % Var. en % 8 8 6 6 4 4 2 2 0 0 (2) (2) (4) (4) (6) (6) (8) (8)(10) (10) 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Variation trimestrielle annualisée Variation annuelle Moyenne annuelleSources : Bureau of Economic Analysis et Desjardins, Études économiques Le niveau de confiance suggère toujours une contraction à venir de la consommationIndice Var. ann. en %110 5100 4 90 3 80 2 70 1 60 0 50 (1) 40 (2) 30 (3) 20 (4) 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Indice du Conference Board – anticipations (gauche) Consommation réelle (droite)Sources : Conference Board, Bureau of Economic Analysis et Desjardins, Études économiques
  • 6. Les prix des maisons demeurent stablesEn % 2000 = 100 Indice S&P/Case-Shiller 220 1,5 210 1,0 200 0,5 190 0,0 180 170(0,5) 160(1,0) 150(1,5) 140(2,0) 130(2,5) 120 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Variation mensuelle désaisonnalisée (gauche) Niveau (droite)Sources : Standard & Poor’s et Desjardins, Études économiques États-Unis – Les prévisions d’emplois sont revues à la baisse Var. mens. en milliers Var. mens. en milliers 500 500 Prévisions de 400 Desjardins 400 300 300 200 200 100 100 0 0 (100) (100) (200) (200) (300) (300) (400) (400) (500) 2011 :+ 1 292 000 (500) (600) 2012 :+ 1 815 000 (600) (700) (700) (800) (800) (900) (900) 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Emplois selon les entreprises Anciennes prévisionsSources : Bureau of Labor Statistics et Desjardins, Études économiques
  • 7. ÉCONOMIE CANADIENNE Les chocs extérieurs : un enjeu pour la croissance Canada – Le commerce extérieur canadien continue de se détériorerEn G$ de 2002 En G$ de 2002 Exportations nettes 75 75 50 50 25 25 0 0 (25) (25) (50) (50) (75) (75)(100) (100)(125) (125)(150) (150)(175) (175) 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011Sources : Statistique Canada et Desjardins, Études économiques
  • 8. Canada – Le marché du travail demeure tout de même dynamiqueEn milliers En % 100 9,0 75 8,5 50 8,0 25 0 7,5 (25) 7,0 (50) 6,5 (75) 6,0(100)(125) 5,5(150) 5,0 2008 2009 2010 2011 Variations mensuelles de l’emploi (gauche) Taux de chômage (droite)Sources : Statistique Canada et Desjardins, Études économiques Canada – Les perspectives économiques s’assombrissentVar. trim. ann. en % Var. trim. ann. en % 8 8 6 Prévisions 6 4 4 2 2 0 0 (2) (2) (4) (4) (6) (6) (8) (8)(10) (10) 2008 2009 2010 2011 2012 PIB réel Croissance du PIB réel Contribution de la demande intérieure 2010 3,2 % Contribution des exportations nettes 2011p 2,3 % (2,9 %)* Stocks et erreurs résiduelles. 2012p 2,1 % (2,7 %)p : prévisionsSources : Statistique Canada et Desjardins, Études économiques
  • 9. Canada – Progression du PIB réel par province : le Québec et l’Ontario sous la moyenneVar. ann. en % Var. ann. en % Croissance du PIB réel prévue en 20114,5 4,54,0 3,9 4,0 3,53,5 3,53,0 3,0 2,8 2,5 2,52,5 Canada = 2,3 % 2,5 2,02,0 2,0 1,71,5 1,5 C.-B. Alberta Sask. Manitoba Ontario Québec AtlantiqueSources : Statistique Canada et Desjardins, Études économiques Canada – Scénario pour les taux canadiens : pas de hausse à brève échéanceEn % En %6,0 6,0 Prévisions de Desjardins5,0 5,04,0 4,03,0 3,02,0 2,01,0 1,00,0 0,0 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 Taux directeur Taux 2 ans Taux 10 ansSources : Datastream et Desjardins, Études économiques
  • 10. Canada – Le pétrole offre moins de soutien au huard$ US/$ CAN $ US/baril1,10 1101,05 1001,00 900,95 80 700,90 600,85 500,80 Taux de change canadien (gauche) 40 Pétrole – WTI* (droite)0,75 30 2009 2010 2011* West Texas Intermediate.Sources : Datastream et Desjardins, Études économiques QUÉBEC Une croissance plus lente en vue Les signaux ne sont pas assez négatifs pour craindre un retour en récession
  • 11. Québec – L’affaiblissement de l’IPD annonce une croissance économique plus lenteVar. mens. en % Var. ann. en % 2,0 5,5 1,5 4,5 1,0 3,5 0,5 2,5 1,5 0,0 0,5(0,5) (0,5)(1,0) IPD (gauche) (1,5) PIB réel (droite)(1,5) (2,5) 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011Sources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques Québec – Un certain plafonnement de l’emploi est à prévoir au cours des prochains moisEn % En 0009,5 Taux de chômage (gauche) 4 090 Niveau demploi (droite) Prévisions de 4 0609,0 Desjardins 4 030 4 0008,5 3 970 3 9408,0 3 9107,5 3 880 3 8507,0 3 820 3 7906,5 3 760 2007 2008 2009 2010 2011 2012Sources : Statistique Canada et Desjardins, Études économiques
  • 12. Québec – La confiance des ménages n’est pas assez faible pour que la léthargie de la consommation persisteVar. ann. en % Indice 2002 = 100 8 120 2010: 3,7 % Prévisions de 115 Desjardins 110 6 105 2011p: 2,1 % 100 4 2012p: 2,0 % 95 90 85 2 80 75 0 70 65 60(2) 55 50(4) 45 40 35(6) 30 1982 1984 1986 1988 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 2010 Dépenses de consommation (gauche) Confiance (droite)Sources : Institut de la statistique du Québec, Conference Board et Desjardins, Études économiques Québec – Le marché immobilier près de l’équilibreEn % Var. ann. en %100 20 90 15 80 Pénurie 70 10 60 5 50 40 0 Équilibre 30 (5) 20 Surplus 10 (10) 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 2010 Prix (droite) Rapport ventes/nouvelles inscriptions (gauche)Sources : Société canadienne d’hypothèques et de logement,Association canadienne de l’immeuble et Desjardins, Études économiques
  • 13. Québec – La confiance des PME* du Québec n’a pas assez baissé pour faire chuter les investissementsIndice Var. ann. en %80 1575 1070 56560 055 (5)50 (10)45 (15)4035 (20) 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Baromètre des affaires des PME* (gauche) Investissements des entreprises (droite)* Petites et moyennes entreprises.Sources : Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, Institut de la statistique du Québecet Desjardins, Études économiques Québec – La croissance du PIB réel sera ralentie par l’économie interne et les difficultés du commerce extérieurVar. ann. en % En G$ de 2002 8 20 Prévisions 6 10 4 0 2 (10) 0 (20)(2)(4) (30) Demande intérieure (gauche) Déficit commercial (droite)(6) (40) 1981 1983 1985 1987 1989 1991 1993 1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007 2009 2011Sources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques
  • 14. SynthèseBeaucoup d’inquiétudes subsistent.Les États-Unis connaîtront une croissance très modérée en2012 : ajustements structurels.La cadence de l’économie canadienne sera supérieure àcelle de l’oncle Sam, mais il n’y aura pas de record.Au Québec, la progression de l’économie sera modeste.Les taux d’intérêt demeureront bas.Le dollar canadien reviendra vers la parité. LANAUDIÈRE La tendance de fond demeure :L’essor de la région s’appuie fortement sur la croissance démographique
  • 15. Lanaudière a performé en 2010Var. ann. en % Var. ann. en % Croissance du PIB nominal9 98 Part dans le Québec en 2010 : 8 Lanaudière : 5,3 %7 RMR de Montréal : 53,3 % 76 65 54 43 32 21 10 0 2006 2007 2008 2009 2010 Lanaudière RMR de Montréal Le QuébecSources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques Lanaudière – Toutes les MRC ont vu leur population s’accroître entre 2001 et 2010Indice 2001=100 Évolution de la population Indice 2001=100 130 130 Croissance entre 2001 et 2010 :125 RA de Lanaudière : +117,2 % 125 Le Québec : +106,9 %120 120115 115110 110105 105100 100 95 95 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007r 2008r 2009r 2010 Le Québec DAutray Joliette LAssomption Les Moulins Matawinie Montcalmr : révisionsSources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques
  • 16. Lanaudière – Les Montréalais et les Lavallois sont arrivés en masse entre 2005 et 2010 dans la région Solde des migrations interrégionales de 2005 à 2010 Montréal (06) Laval (13) Montérégie (16) Côte-Nord (09) Nord-du-Québec (10) Solde migratoire Abitibi-Témiscamingue (08) interrégional : Saguenay–Lac-Saint-Jean (02) Outaouais (07) de 2005 à 2010 : Bas-Saint-Laurent (01) +28 012 personnes, dont: Chaudière-Appalaches (12) Entrées : +106 021 Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (11) Sorties : 78 009 Centre-du-Québec (17) Estrie (05) Laurentides (15) Capitale-Nationale (03) Mauricie (04) Nombre en milliers (2) 2 6 10 14 18 22Sources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques Lanaudière – Les perspectives d’accroissement démographique ont été revues à la hausse L’évolution de la population selon le scénarioEn nombre En nombre de référence de l’ISQ, 2003 versus 2009650 000 650 000 Prévisions de l’ISQ600 000 + 104 025 personnes 600 000550 000 550 000500 000 500 000450 000 450 000400 000 400 000350 000 350 000 1996 1999 2002 2005 2008 2011 2014 2017 2020 2023 2026 2029 Scénario de référence - 2003 Croissance observée Scénario de référence - 2009Sources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques
  • 17. Lanaudière – Le nombre de ménages augmentera jusqu’en 2031En nombre En nombre Nombre de ménages privés 80 000 80 000 70 000 70 000 60 000 60 000 50 000 50 000 40 000 40 000 30 000 30 000 20 000 20 000 10 000 10 000 2006 2011 2016 2021 2026 2031 DAutray Joliette LAssomption Les Moulins Matawinie MontcalmSources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques Lanaudière – Taux de remplacement : la MRC Les Moulins s’en tire mieuxEn % En % Taux de remplacement150 150 Prévisions140 140 de l’ISQ130 130120 120110 110100 100 90 90 Taux de remplacement : 80 80 20-29 ans x 100 70 55-64 ans 70 60 60 50 50 2001 2003 2005 2007r 2009r 2011 2021 2031 Lanaudière MRC Les Moulins Le Québecr : révisionsSources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques
  • 18. Lanaudière a bénéficié d’une création d’emplois largement supérieure à celle de la RMR de Montréal et du QuébecIndice 2001=100 Indice 2001=100 Croissance de l’emploi 138138 Prévisions de Desjardins 134134 130130 126126 122122118 118114 114110 110106 106102 102 98 98 2001r 2002r 2003r 2004r 2005r 2006r 2007r 2008r 2009r 2010 2011 Lanaudière RMR de Montréal Le Québecr : révisionsSources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques Lanaudière – Le taux de chômage est demeuré inférieur à celui de la moyenne provinciale en 2010 Taux de chômage en 2010 Centre-du-Québec (17) Montérégie (16) Laurentides (15) Lanaudière (14) 7,3 % Laval (13) Chaudière-Appalaches (12) Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (11) Côte-Nord (09) et Nord-du-Québec (10) Abitibi-Témiscamingue (08) Outaouais (07) Montréal (06) Estrie (05) Mauricie (04) Capitale-Nationale (03) Saguenay–Lac-Saint-Jean (02) Bas-Saint-Laurent (01) Le Québec 8% En % 4 6 8 10 12 14 16Sources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques
  • 19. Lanaudière – Le marché de l’habitation demeure dynamique En 2010, les mises en chantier des maisons individuelles et de copropriétés ont affiché une hausse après 4 années de recul. Le tempo du marché de la revente s’essoufflera en 2011 et 2012. Malgré une progression vertigineuse, le prix moyen dans Lanaudière est resté de loin inférieur à la RMR de Montréal. Les prix moyens des loyers ont poursuivi leur ascension en 2010. Lanaudière – Habitation : un marché qui demeure favorable aux constructeursNombre Mises en chantier Nombre 3 525 3 5003 500 3 458 3 500 3 3793 300 3 3003 100 3 100 2 9152 900 2 900 2008 2009 2010 2011p 2012pSources : Société canadienne d’hypothèques et de logement et Desjardins, Études économiques
  • 20. Lanaudière – La revente : baisse de cadence… Y aura-t-il un effet sur la rénovation?Nombre Nombre6 600 6 600 6 4526 400 6 400 6 2026 200 6 200 6 011 6 0006 000 6 000 5 9005 800 5 800 2008 2009 2010 2011p 2012pSources : Société canadienne d’hypothèques et de logement et Desjardins, Études économiques Lanaudière – La base industrielle de la région est en mutation Répartition des emplois par secteur d’activitéServices aux ménages Services aux ménages : Services publics* de 2005 à 2010 : +2,6 % Services moteurs** Services moteurs : Fabrication de 2005 à 2010 : +2,2 % Fabrication : Construction de 2005 à 2010 : -5,1 % Construction : Primaire de 2005 à 2010 : +4,1 % En % de 0 5 10 15 20 25 30 35 40 lemploi total 2010 2008 2005* Les services publics incluent l’électricité, le gaz et l’eau, les services d’enseignement, la santé et les services sociaux ainsi queles administrations publiques. ** Les services moteurs incluent les services financiers, les services professionnels et administratifs,le commerce de gros et l’information, la culture et les loisirs.Sources : Ministère du Développement économique, Innovation et Exportation et Desjardins,Études économiques
  • 21. Lanaudière – La MRC Les Moulins compte un revenu disponible par habitant élevé par rapport aux autres MRC Revenu disponible par habitant 2009 Variation 2009/2008 $ D’Autray 21 675 0,4 Joliette 24 381 0,1 L’Assomption 26 840 1,7 Les Moulins 26 544 2,0 Matawinie 20 118 2,3 Montcalm 21 006 1,3Sources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques Lanaudière – Salaire hebdomadaire : La région se démarque par son niveau plus élevé TCAM* 2010 en $ 2010/2006 – en % Écart de 3,4 % LANAUDIÈRE en faveur de la région Salaire hebdomadaire moyen 770,20 3,2 Salaire hebdomadaire médian 720,00 4,3 LE QUÉBEC Salaire hebdomadaire moyen 745,08 2,6 Salaire hebdomadaire médian 660,00 2,9*: TCAM = Taux de croissance annuel moyenSources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec
  • 22. Lanaudière – La MRC Les Moulins compte le taux de travailleurs le plus élevé des MRC de Lanaudière Taux des travailleurs1 2009 Écart % 2009/2008 D’Autray 69,7 0,1 Joliette 71,6 0,0 L’Assomption 79,9 0,1 Les Moulins 82,3 (0,2) Matawinie 60,6 0,5 Montcalm 72,7 1,01: Taux des travailleurs : le rapport entre le nombre de particuliers de 25-64 ans ayant des revenus demploiou dentreprise comme principale source de revenus et la population de 25-64 ans dun territoire donné.Sources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques Lanaudière – L’investissement privé domine nettementEn milliers de $ En milliers de $3 000 000 3 000 0002 500 000 2 500 0002 000 000 2 000 0001 500 000 Privés Publics 1 500 0001 000 000 1 000 000 500 000 500 000 0 0 2007r 2008 2009 2010 2011pr : révisions p : prévisionsSources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques
  • 23. Lanaudière – Le secteur du logement accapare plus de 50 % des investissementsEn milliers de $ En milliers de $1 200 000 1 800 0001 000 000 1 750 000 800 000 1 700 000 600 000 1 650 000 400 000 1 600 000 200 000 1 550 000 0 1 500 000 2007r 2008 2009 2010 2011p Secondaire (gauche) Tertiaire (gauche) Logement (droite)r : révisions p : prévisionsSources : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, Études économiques Lanaudière – Liste des chantiers importants Type de Valeur Site Propriétaire Début Fin construction 500 M$ Terrebonne Héritage Terrebonne Développement 2009 2012 résidentiel le « Domaine du Parc » 435 M$ Couronne Nord- Ministère des Construction du 2007 2012 Est et Couronne Transports et Est de Montréal « Train de l’Est » l’Agence métropolitaine de transport 250 M$ Mascouche Habitations Trigone Développement 2009 2015 résidentiel la « Cité de la Gare » 160 M$ Terrebonne Sobeys Ouverture d’un centre 2011 2012 de distribution alimentaireSources : Commission de la construction du Québec, Fédération des chambres de commerce du Québec etDesjardins, Études économiques
  • 24. Lanaudière – Investissement : au-delà du résidentiel… Valeur Site Propriétaire Type de construction 15 M$ Terrebonne Caisse Desjardins Nouveau siège social Imperial Hôtel de 5 étages et de 72 chambres 10 M$ Terrebonne Hôtel & Suites Ouverture avril 2012 Construction Bâtiment commercial et locatif 3,2 M$ Lachenaie Bernard Anctil 142 000 pi2 Agrandissement et modernisation 2,1 M$ Terrebonne Lainco Inc. d’usine (charpentes métalliques)Sources : Commission de la construction du Québec, Fédération des chambres de commerce du Québec etDesjardins, Études économiques Des chantiers ailleurs au Québec qui ont besoin de sous-traitants Type de construction Région Début-fin Valeur Complexe hydroélectrique La Romaine Côte-Nord 2009-2020 6,5 G$ Rio Tinto Alcan, AP50, phases 2 et 3 Saguenay-Lac-St-Jean 2011-2014 3,5 G$ Aluminerie Alouette, projet d’expansion phase 3 Côte-Nord 2011-2026 2,0 G$ Construction centre hospitalier, CUSM Montréal 2010-2014 1,3 G$ Rio Tinto Alcan, Usine pilote AP60 Sag.-Lac-St-Jean 2008-2013 1,2 G$ Alcoa, modernisation d’usine Côte-Nord 2009-2020 1,2 G$ Centre hospitalier de l’Université de Montréal Montréal 2011-2018 1,5 G$ (site Glen) Reconstruction de léchangeur Turcot Montréal 2009 -2016 1,5 G$Sources : FCCQ, CCQ et Desjardins, Études économiques
  • 25. Un chantier d’un horizon de 25 ans… Le Plan Nord = des occasions d’affaires possibles Horizon de 5 ans : Investissements publics prévus; 2,16 G$, dont 1,26 G$ en infrastructures. Horizon de 25 ans : Investissements de plus de 80 G$; 47 G$ d’Hydro-Québec; 33 G$ de partenariats publics-privés.Cela commandera des matériaux, de la machinerie, descomposantes, de l’expertise, etc. Lanaudière – Que faut-il surveiller en 2012?L’économie américaine : • l’emploi; • le marché de l’habitation; • l’investissement des entreprises.L’économie canadienne : • la force du huard; • les exportations.Les économies québécoise et lanaudoise : • l’emploi; • les dépenses des consommateurs; • la combativité de la région.
  • 26. Merci! Les données sont en date du 4 novembre 2011 Notre site: www.desjardins.com/economieNotre adresse courriel: desjardins.economie@desjardins.com