Au-delàde la MRV - Penser synergies pour la permanence de la REDD+

645 views

Published on

The French version about synergies for REDD+

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
645
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
12
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Au-delàde la MRV - Penser synergies pour la permanence de la REDD+

  1. 1. Au-delà de la MRV Penser synergies pour la permanence de la REDD+ A.M.Tiani, F. Kengoum, A.S.P. Teran, E. Chia, B. Tchatchou, R. Sufo, L.B. Cheteu et D.J. Sonwa
  2. 2. 3 parties La MRV dans COBAM 1. 2. Développer et tester des méthodologies de mesure et de suivi de stocks de carbone Formation en MRV dans le contexte du Bassin du Congo Au-delà de la MRV, le problème de permanence 1. Mesurer et reporter n’est pas un problème insurmontable 2. Comment assurer l’additionalité et la permanence dans le Bassin du Congo où un cercle vicieux s’est établi entre la vulnérabilité au CC et la déforestation/dégradation? Leçons : Des synergies pour gérer divers défis • Chercher des synergies et des compromis et coordonner les actions de réduction de la vulnérabilité, d’accroissement de stock de carbone, la conservation de la biodiversité • Cohérence et intégration des politiques climatiques d’abord, des politiques climatiques avec les politiques sectorielles ensuite, afin d’assurer la permanence des acquis multiformes.
  3. 3. La MRV dans COBAM
  4. 4. La MRV dans COBAM Développement et test des méthodologies de mesure et  de suivi de stock de carbone  Concevoir des méthodologies et des outils adéquats, cohérents complets, transparents et compatibles avec les exigences des standards  Appliquer sur le terrain: mise en place des placettes de mesure de carbone; mesure et prélèvement des pools carbone pour évaluation du stock de carbone. suivi et monitoring participatif  Renforcer des capacités et former des équipes pour la mise en œuvre du MRV participatif Expérience à être appliquée dans les projets pilotes en cours en RDC, GE, Cam. et Rwanda
  5. 5. La MRV dans COBAM Remote Sensing Tools calibration & verification Ground data: forest (tree) measurements / inventory Biomass (allometric) equations Forest Carbon Stocks
  6. 6. La MRV dans COBAM Formation en MRV dans le BC Pauvreté Etats et populations locales (OMD)  Richesse Biodiversité (CBD) • • • • • • • Fonctionnaires environnementaux Points Focaux Climat Points Focaux biodiversité Conservateurs Landscapes Organismes de conservation Chefs d’antenne PACEBCo Gestionnaires de projets pilotes A-M Richesse stock carbone (CCNUCC) Vulnerabilité des populations locales Système de suivi du paysage: Cohérence et synergie entre le suivi Carbone, le suivi de biodiversité et suivi des objectifs des OMD
  7. 7. Au-delà de la MRV: Comment assurer la permanence?
  8. 8. Au-delà de la MRV: Comment assurer la permanence? Cercle vicieux: vulnérabilité↔ déforestation/ dégradation → pression++ sur les forêts Climat DEFORESTATION Vulnérabilité Population Locale Pas de réduction de la déforestation/dégradation sans réduction de la vulnérabilité des populations Pas de REDD+ effective et durable sans renforcement de capacités adaptatives 8
  9. 9. Au-delà de la MRV: Comment assurer la permanence? Changement climatique ↔ Développement national Les secteurs sensibles au CC Les secteurs facteurs de déforestation et dégradation Agriculture Economie rurale Elevage Santé Transport Eau Energie hydro Pêche Forêts Energie bois Mines etc. Etc. Secteurs le plus souvent en concurrence pour les mêmes espaces: d’où nécessité de mise en cohérence des politiques et des pratiques. La question du changement climatique est transversale et prend tout son sens dans le cadre de la lutte contre la pauvreté au niveau local et du développement national
  10. 10. Au-delà de la MRV: Comment assurer la permanence? Exemple : Cas Cameroun. Effets inattendus que peuvent entrainer des politiques non concertées (DSCE, horizon 2020). Facteurs Agriculture Barrage de Lom Pangar Barrage de Mem Mvele'e Chemin de fer Routes Exploitation du bois Exploitation minière Total % de perte en 2020 Tchatchou, Pongui et Sonwa Perte de surface Le programme forestière (ha) d’émergence du Cameroun devrait coûter à ce pays au 1 025 000,00 moins 1,9 millions d’hectares 3 220,00 de forêt ce qui correspond à 7,36% de l’ensemble du 2 010,00 couvert forestier actuel. 2 330,50 Cet engagement se superpose à celle de porter le domaine forestier permanent à 30% de la superficie du territoire 943 725,20 national (Lio 94, art.22) 1 976 285,70 7,36%
  11. 11. Leçons apprises du COBAM: Des synergies pour aborder divers défis
  12. 12. Des synergies pour aborder divers défis Synergie A&M Climat Adaptation Attenuation HIGH VULNERABILITY DEFORESTATION Local population 12
  13. 13. Des synergies pour aborder divers défis Les avancées des politiques climatiques dans le BC Adaptation Atténuation DRC CAR Gabon Equatorial Guinea Congo, Rep Cameroon DRC Congo, Rep CAR Cameroon Gabon Equatorial Guinea NAPA R-PIN R-PP Stratégie REDD National Communications Gabon DRC Congo, Rep CAR Cameroon Equatorial Guinea NC1 NC2 NC3 NC4 NC5 13 NAP
  14. 14. Des synergies pour aborder divers défis Options d’atténuation Politiques par Secteurs de développement Politiques climatiques nationales Intégration Options d’adaptation Cohérence Modes de vie vulnérables Secteurs sensibles au changement climatique Secteurs drivers déforestation et dégradation forestière
  15. 15. Conclusion  MRV très important pour démontrer l’additionalité; processus complexe et couteux mais faisable;  MRV doit prendre en compte non seulement les forêts, mais aussi les activités qui agissent sur le couvert forestier et celles sensibles au climat  Le problème de la permanence se pose avec acuité dans le Bassin du Congo, à cause de la pauvreté et la vulnérabilité des populations et des politiques sectorielles non concertées des Etats aspirant à l’émergence  Options alternatives:  Synergie adaptation – mitigation, + mise en cohérence et intégration des préoccupations climatiques dans des politiques sectorielles et dans les pratiques  Les paysages comme niveau optimal de test et mise en œuvre d’une telle approche  De la recherche action pour tester et améliorer avant toute généralisation
  16. 16. Thank you! Cifor.cgiar.org Merci! Cifor.org/cobam

×