Your SlideShare is downloading. ×
0
RÉFORME DES SERVICES DE SANTÉ EN SASKATCHEWAN DANS LES ANNÉES 1990 : LEÇONS DU MINISTRE DE LA SANTÉ Louise Simard   Minist...
CONTEXTE <ul><li>1962 : la Saskatchewan voit la naissance de l’assurance-maladie au Canada </li></ul><ul><ul><li>Accès uni...
CONTEXTE <ul><li>Le gouvernement fédéral finançait alors environ 55 % des coûts des services de santé; sa contribution a d...
CONTEXTE <ul><li>Principale priorité : réduction du déficit </li></ul><ul><li>Deuxième priorité : refonte des services de ...
FORMATION DU GOUVERNEMENT <ul><li>Octobre 1991 : le Nouveau Parti démocratique prend le pouvoir.  </li></ul><ul><ul><li>Ad...
GESTION DE LA RÉFORME <ul><li>Plus de 400 conseils regroupés pour en former 30 </li></ul><ul><li>Approche stratégique à l’...
GESTION DE LA RÉFORME <ul><li>Deux objectifs conflictuels </li></ul><ul><ul><li>Réduction du déficit, pas de réforme propr...
DEUX ÉTAPES DU PROCESSUS DE RÉFORME <ul><li>Réorganisation de la structure de gouvernance et de prestation des soins du sy...
RÉDUCTION DES SERVICES <ul><li>Au début de 1992, le gouvernement provincial pose les jalons pour procéder à d’importantes ...
CONVERSIONS D’HÔPITAUX <ul><li>1993 : le gouvernement cherche à économiser davantage. </li></ul><ul><ul><li>Fermeture de l...
CONVERSIONS D’HÔPITAUX <ul><li>Tollé général et désapprobation des nouvelles politiques </li></ul><ul><ul><li>Il est impor...
DISTRICTS <ul><li>Août 1993 : date butoir pour l’établissement des districts de santé et la détermination des exigences </...
AUTRES INITIATIVES DÉCOULANT DE LA RÉFORME <ul><li>Au cours des deux années suivantes, un nombre croissant d’initiatives o...
RESSOURCES HUMAINES EN SANTÉ <ul><li>Restructuration des unités de négociation dans le secteur provincial de la santé (Com...
RÉFLEXIONS <ul><li>Ingrédients d’une gestion des changements réussie </li></ul>
RÉFLEXIONS <ul><li>Trente ans plus, tard, la structure de la réforme est en place, mais elle évolue encore. </li></ul><ul>...
RÉFLEXIONS <ul><li>Patient First Review  (Commission Dagnone) </li></ul><ul><ul><li>Soins axés sur le patient et la famill...
RÉSULTATS POUR LA SANTÉ <ul><li>De 1994 à 2007, la proportion d’habitants de la Saskatchewan qui jugent leur état de santé...
UTILISATION DES RESSOURCES <ul><li>Bien que le nombre de consultations médicales ait diminué de 17 %, de 1991-1992 à 2000-...
DES QUESTIONS?
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Réforme des services de Santé en Saskatchewan dans les années 1990 : Leçons du Ministre de la Santé

410

Published on

Cours de maître sur la gestion d’un système de santé pendant une récession au Canada (Louise Simard)

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
410
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • necessary health services no longer rationed on ability to pay
  • intended to make access to insured hospital and physician services reasonably equal across the country reduced federal cost-sharing, rising expenditures, recession, mismanagement by government the province was virtually bankrupt, huge public deficit (around $15 billion)
  • cuts to services, incl. healthcare health system revamp, with focus on broader determinants of health  Wellness Model: cost containment, maintenance of standards, improving population health, integration, continuity of care
  • social determinants lens (SES, education, housing, sewer and water quality, etc.) focus was on deficit reduction, not necessarily health reform (e.g. changes to drug plan, cuts to chiropractic services) hospital conversions became negative symbol of health reform
  • Importance of community development building awareness of health reform a powerful way to bring public along with change population health approach required buy-in from many partners: district boards, governments (local and provincial), educational programs, health care professionals, individuals, communities and families
  • -reform needs a champion - the individual minister needs to be interested and motivated; -the stage needs to be set so that there is a readiness amongst the general public and stakeholders to accept change (fiscal situation - set the stage); -reform needs to be launched early in a government’s mandate; -there needs to be a body of research that supports the change (many commissions had discussed the need for reform); -a vision and the goals must be clearly defined, and compelling; -the vision needs to offer hope in order to make the tough measures that will be required more palatable; -stakeholders (including unions) should be involved in the development of the vision and goals, and in the development of the strategic plan for implementation; -once defined, the vision needs to be communicated to a larger audience - the public; -steps for implementation need to be set out with clear deadlines for accomplishing the various steps. It was also helpful to have materials advising and guiding the implementers through the various steps of implementation; -if significant change is required the strategic implementation must be bold and go beyond small steps of no real significance in themselves; -public opinion leaders need to be part of the process - they should be encouraged to hop on the bus; -the plan needs to be flexible - if changed is required - it is a two-way process. The government needs to be open to advice and willing to nurture non-threatening dialogue to explore options with those who would be affected by change and to implement their suggestions where appropriate; -there needs to be critical management of issues as they arise or preferably issues should be anticipated and dealt with before they become an issue; -the consistency of the message needs to be maintained.
  • Numbers of general practitioners/family physicians and specialists increased in SK between 1996 and 2000 Supply of GPs/FPs in SK is under the Canadian rate (91 per 100,000 population compared to 94). SK has significantly fewer specialists (62 versus 93 per 100,000 population)
  • Transcript of "Réforme des services de Santé en Saskatchewan dans les années 1990 : Leçons du Ministre de la Santé "

    1. 1. RÉFORME DES SERVICES DE SANTÉ EN SASKATCHEWAN DANS LES ANNÉES 1990 : LEÇONS DU MINISTRE DE LA SANTÉ Louise Simard Ministre de la Santé, Saskatchewan (1991-1995)
    2. 2. CONTEXTE <ul><li>1962 : la Saskatchewan voit la naissance de l’assurance-maladie au Canada </li></ul><ul><ul><li>Accès universel, financé et administré par les fonds publics </li></ul></ul>
    3. 3. CONTEXTE <ul><li>Le gouvernement fédéral finançait alors environ 55 % des coûts des services de santé; sa contribution a diminué à la fin des années 1970 et au début des années 1980. </li></ul><ul><li>1984 : Loi canadienne sur la santé </li></ul><ul><li>1991 : une véritable tempête pour la Saskatchewan </li></ul>
    4. 4. CONTEXTE <ul><li>Principale priorité : réduction du déficit </li></ul><ul><li>Deuxième priorité : refonte des services de santé </li></ul><ul><ul><li>Besoin reconnu par les intervenants </li></ul></ul><ul><ul><li>Nombreuses commissions (p. ex., la Commission Murray) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Modèle axé sur le bien-être </li></ul></ul></ul>
    5. 5. FORMATION DU GOUVERNEMENT <ul><li>Octobre 1991 : le Nouveau Parti démocratique prend le pouvoir. </li></ul><ul><ul><li>Adoption de mesures draconiennes qui se répercutent dans l’ensemble de la province. </li></ul></ul><ul><ul><li>Formation de « conseils de coordination » de grande envergure à Saskatoon et à Regina. </li></ul></ul>
    6. 6. GESTION DE LA RÉFORME <ul><li>Plus de 400 conseils regroupés pour en former 30 </li></ul><ul><li>Approche stratégique à l’égard de la participation des collectivités </li></ul><ul><ul><li>La consultation publique et l’acceptation des intervenants sont essentielles. </li></ul></ul><ul><li>Perspectives axées sur les déterminants sociaux </li></ul><ul><li>Conseil provincial de la santé, création d’une commission sur l’utilisation des services </li></ul>
    7. 7. GESTION DE LA RÉFORME <ul><li>Deux objectifs conflictuels </li></ul><ul><ul><li>Réduction du déficit, pas de réforme proprement dite </li></ul></ul><ul><ul><li>Démarches axées sur la refonte du système de santé et sur la santé de la population </li></ul></ul><ul><li>Les annonces sur les conversions d’hôpitaux et sur la réduction des services posaient des défis sur le plan politique. </li></ul>
    8. 8. DEUX ÉTAPES DU PROCESSUS DE RÉFORME <ul><li>Réorganisation de la structure de gouvernance et de prestation des soins du système de santé </li></ul><ul><li>Réforme des services, des programmes et des méthodes de prestation </li></ul><ul><ul><li>Réforme à long terme de nature évolutive </li></ul></ul><ul><ul><li>Soins de santé primaires, objectifs liés à la santé de la population </li></ul></ul><ul><ul><li>Participation des collectivités, contrôle du système </li></ul></ul><ul><ul><li>Meilleures coordination et intégration des services </li></ul></ul>
    9. 9. RÉDUCTION DES SERVICES <ul><li>Au début de 1992, le gouvernement provincial pose les jalons pour procéder à d’importantes réductions : 3,3 %. </li></ul><ul><ul><li>Les services communautaires sont épargnés. </li></ul></ul><ul><ul><li>Diminution du financement accordé aux hôpitaux, aux médecins, aux optométristes, aux chiropraticiens et aux prestations pharmaceutiques. </li></ul></ul><ul><li>La réduction de 3,3 % a été ressentie comme une compression de 10 %, car la croissance des dépenses en services de santé augmentait d’au moins 7 % par année. </li></ul>
    10. 10. CONVERSIONS D’HÔPITAUX <ul><li>1993 : le gouvernement cherche à économiser davantage. </li></ul><ul><ul><li>Fermeture de lits en soins de courte durée pour les convertir en 52 hôpitaux ruraux. </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Convertis en centres de santé pour fournir des services plus appropriés. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Même après ces conversions, le nombre de lits par habitant était plus élevé que dans la plupart des provinces. </li></ul></ul></ul>
    11. 11. CONVERSIONS D’HÔPITAUX <ul><li>Tollé général et désapprobation des nouvelles politiques </li></ul><ul><ul><li>Il est important : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>de faire face à la population et d’expliquer les politiques; </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>de fixer des échéances; </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>d’élaborer des stratégies pour répondre à la situation. </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Mise en œuvre de lignes directrices, d’un système de premier intervenant, d’une stratégie d’ajustement des effectifs, d’un fonds destiné aux initiatives rurales, d’essais. </li></ul></ul>
    12. 12. DISTRICTS <ul><li>Août 1993 : date butoir pour l’établissement des districts de santé et la détermination des exigences </li></ul><ul><ul><li>A Guide to Core Services for Saskatchewan Health Districts </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Description des services de base qui devraient être fournis à court terme et des services éventuellement transférés des gouvernements. </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Création des 30 districts et conversion des hôpitaux ruraux comme convenu </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les conversions n’ont pas été présentées comme un problème par les médias. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Réduction de la mortalité </li></ul></ul></ul>
    13. 13. AUTRES INITIATIVES DÉCOULANT DE LA RÉFORME <ul><li>Au cours des deux années suivantes, un nombre croissant d’initiatives ont été entreprises dans la foulée de la réforme des services de santé. </li></ul>
    14. 14. RESSOURCES HUMAINES EN SANTÉ <ul><li>Restructuration des unités de négociation dans le secteur provincial de la santé (Commission Dorsey) </li></ul><ul><ul><li>Avant la réforme : 500 unités de négociation et 21 conventions collectives dans le secteur de la santé </li></ul></ul><ul><ul><li>Après la réforme : 35 unités de négociation et 6 conventions collectives dans le secteur de la santé </li></ul></ul><ul><li>La réorganisation de la main-d’œuvre a éliminé le dernier obstacle à l’intégration de la prestation des services de santé. </li></ul>
    15. 15. RÉFLEXIONS <ul><li>Ingrédients d’une gestion des changements réussie </li></ul>
    16. 16. RÉFLEXIONS <ul><li>Trente ans plus, tard, la structure de la réforme est en place, mais elle évolue encore. </li></ul><ul><li>Revue de la réforme (Commission Fyke) </li></ul><ul><ul><li>Moins de régions sanitaires </li></ul></ul><ul><ul><li>Une autre vague de restructuration </li></ul></ul><ul><li>La santé de la population au cœur </li></ul><ul><li>de la réforme </li></ul><ul><ul><li>La situation s’améliore, mais il reste encore beaucoup à faire. </li></ul></ul>
    17. 17. RÉFLEXIONS <ul><li>Patient First Review (Commission Dagnone) </li></ul><ul><ul><li>Soins axés sur le patient et la famille </li></ul></ul>
    18. 18. RÉSULTATS POUR LA SANTÉ <ul><li>De 1994 à 2007, la proportion d’habitants de la Saskatchewan qui jugent leur état de santé « très bon » ou «excellent » est restée stable. </li></ul><ul><li>De 1991 à 2007, les taux de mortalité infantile ont diminué en Saskatchewan et au Canada. </li></ul><ul><li>L’espérance de vie à la naissance et à 65 ans a augmenté de façon constante en Saskatchewan. </li></ul><ul><ul><li>La Saskatchewan et le Canada présentent des taux similaires; ceux du Canada sont légèrement plus élevés. </li></ul></ul>
    19. 19. UTILISATION DES RESSOURCES <ul><li>Bien que le nombre de consultations médicales ait diminué de 17 %, de 1991-1992 à 2000-2002, le nombre d’ordonnances a augmenté de 31 %. </li></ul><ul><li>En 1999, les dépenses en santé de la Saskatchewan se situaient sous la moyenne pancanadienne(2 907 $ contre 2 936 $). </li></ul><ul><ul><li>Réduction des dépenses liées aux hôpitaux, aux médicaments, aux médecins et les autres professionnels, mais augmentation d’autres dépenses en santé, notamment pour les soins de longue durée. </li></ul></ul>
    20. 20. DES QUESTIONS?
    1. A particular slide catching your eye?

      Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

    ×