Your SlideShare is downloading. ×
Ressources numériques et pol doc
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Ressources numériques et pol doc

3,620
views

Published on

Formation sur l'intégration des ressources numériques dans les politiques documentaires des bibliothèques publiques

Formation sur l'intégration des ressources numériques dans les politiques documentaires des bibliothèques publiques

Published in: Education

0 Comments
6 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
3,620
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
46
Comments
0
Likes
6
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • Objectif Nous cherchons à élaborer une réflexion cadre que chacun expérimente sur sa propre bibliothèque. Notre approche se situe dans une logique de public et d’usage. la complémentarité des supports est analysée dans cette optique. Et donc, nous pensons qu’il n’y a pas une complémentarité mais des complémentarités propres à chaque établissement. De ces analyses particulières à chaque établissements découleront des choix de supports et des répartitions budgétaires.
  • Les critères Nous avons repérés sept critères qui sont à prendre en compte lorsque l’on veut analyser la complémentarité des supports. Ces sept critères sont des aides à la décision en cas de substitution d’un support par un autre ou de décision de non-substitution.
  • Accessibilité La question à se poser est : l’usage de tel support rend-t’il l’information plus accessible. Il nous faudrait sans doute différencier l’accessibilité physique de l’accessibilité intellectuelle. Paradoxalement, le document imprimé est le plus accessible physiquement surtout dans les bibliothèques en libre accès. Il est disponible en grande quantité et ne nécessite pas un matériel de lecture. Sa quantité non-hiérarchisée rend cependant son accessibilité intellectuelle hasardeuse. Le document électronique change les modes d’accès intellectuels et donc il peut faciliter ou non l’accès à l’information selon les compétences de l’usager envers ce type de support. Le document électronique favorise l’accès aux contenus aux malvoyants et aux aveugles et réduit leur temps d’attente de transcription en braille des documents imprimés. Pour les documents électroniques et AV, un indicateur de performance pourrait être : le ratio nombre de poste de lecture / nombre de lecteur potentiellement usager. Pour une BU, ce critère d’accessibilité est primordial
  • Actualisation Les questions que nous nous sommes posés : Le degré d’actualité nécessaire est-il dépendant d’un type de bibliothèque ? L’information est-elle plus actuelle sur un support donné ? Le surcoût d’une information récente est-il nécessaire pour tous les types d’usage ? Le classement par degré d’actualité est celui présenté sur le transparent.. Pour un public d’étudiants ou de professionnels, la valeur d’une information est liée à son degré d’actualité. Ce critère est donc très important. Selon les domaines, l’évolution des idées est plus ou moins forte. De la géologie à l’informatique le besoin de mise à jour ne nécessite pas la même périodicité. On pourra privilégier le livre dans un domaine et les documents électroniques dans un autre. L’actualité est souvent traitée en complémentarité avec un fonds existant et dans ce cas, les différents supports seront complémentaires et non-exclusifs. (ex. du cédérom du JO version cédérom, version Internet et version papier, on pourra utiliser le papier pour le rétrospectif).
  • Conservation Ce critère concerne moins une bibliothèque publique qui n’a pas de mission de conservation. La durée de vie d’un support lui est indifférente. En revanche, elle est sensible à la fragilité physique des supports. Ils doivent au moins résister entre 1 à 5 ans selon les types, les contenus et les publics et usages auxquels ils sont destinés. Pour une BU ou une bibliothèque qui a mission de conservation, tous les types de supports non pas la même durée. Se pose les problèmes : du rétrospectif, du renouvellement des droits des cédéroms de périodiques C’est pour ces raisons, qu’actuellement, le support électronique vient en complément des collections imprimées notamment pour les périodiques.
  • Travail à distance Ce critère est à prendre en compte pour les bibliothèques qui désirent favoriser le travail à distance de leurs usagers et donc proposer des services en ligne. Cela concerne essentiellement les BU, bibliothèques spécialisées et les centres de ressources de formation. Il existe de nombreux freins qui sont à la fois : Techniques, équipement capacité des réseaux. Juridiques, le nombre d’usagers explosant, la négociation de licences d’utilisation simultanée s’en ressentira et aura un impact financier important. Même si le document électronique est le plus performant pour le travail à distance, l’imprimé, par sa facilité d’utilisation, a encore de nombreuses années de vie devant lui.
  • Mode de recherche Les usagers jeunes sont particulièrement intéressés par des modes de recherche non-linéaires tels que le propose les cédéroms et les sites Internet. Les liens hypertextes sont favorables au butinage mais aussi à la mise en relation et malheureusement au zapping. Nous n’avons pas besoin de décrire les avancées en matière de recherche d’information à l’intérieur d’une encyclopédie ou d’une compilation d’articles de périodique. Le document électronique est dans ce cas très propice au travail et à l’intégration directe des informations. Pour un public de faible niveau scolaire, la recherche par lien hypertexte est plus facile, plus intuitive que l’usage des index et des tables de matière des documents imprimés. Ce critère a donc des conséquences sur l’accessibilité intelectuelle au contenu des documents.
  • Les coûts Ratio nombre d’usagers / nombre de licence et coût. Il s’agit d’estimer le coût comparatif pour un usager de l’accès à l’information qu’elle soit sur document imprimé ou sur support électronique. Les coûts à considérer sont : celles des licences d’utilisation et de leurs renouvellement, l'amortissement du matériel sur 5 ans, la maintenance de ce matériel, le coût de stockage et de conservation des différents supports. Cette analyse n’a pas été faite. Je ne suis pas certaine que le document électronique en sortirait vainqueur. Les budgets d’acquisition n’étant pas extensibles, il y a fort à parier que la répartition budgétaire aboutira de fait à une substitution de supports.
  • Hiérarchiser les critères Pour MH Dougnac, BU de droit : accessibilité, actualisation, mode de recherche, conservation, coût, proportion des différents supports, suggestion des lecteurs, travail à distance Chaque bibliothèque devra établir sa hiérarchie de critères mais aussi les croiser avec les domaines thématiques, avec les niveaux des collections...
  • Synergie = contrats universités. DQSP
  • Temps : feuilletage des revues à la pause déjeuner accompagner les enfants lire en attendant un poste informatique disponible Accompagnement des enfants : 56% des enquêtés ayant des enfants de moins de 16 ans fréquentent la bibliothèque, contre 33 % ayant des enfants de plus de 16 ans Espace studieux : 50 % des étudiants utilisant la salle de lecture de la bibliothèque St Jean ne sont pas inscrits
  • Contenus : 95,4% sont des oeuvres de fiction   animation 2,6%   documentaire 2%. Tarifs de 0.99€ à 5€ en temporaire 90,7% du volume des transactions s'effectuent sur la TVIP Résistance du cinéma en salle, un secteur habitué à la chronologie des ventes
  • Utilisation des services à distance 1067 inscriptions Artevod rencontre le plus de succès186 actifs (549) 1200 programmes téléchargés Numilog 143 prêts pour 23 utilisateurs Erotisme le plus sollicité Nombreux problèmes techniques Nécessite un effort d’accompagnement Artevod : 1500€ forfait Bibliomédia : 5000€ Arrêt sur image : 80 € Canal des métiers : 418€ Vodeclic : 600€ Bibliomédias : 5000€ Classical Music library : 550£ / 3 accès Naxos : 750€ / 5 accès Sur place Médiathèque de la Cité de la musique Dogmazik Numérisation En cours MusicMe, Qobuz, CVS… Offre proposée à la BPI, fournisseur Bibliomédias : http://www.bpi.fr/fr/professionnels/carel/catalogue/bibliomedais.html Conditions d’accès : être abonné à la bibliothèque. Accès en ligne (écoute et visionnage) gratuit et illimité. Sroits acquis par Bibliomédias. Catalogues : livres audios ; images d’archives ; BDmusic (biographies des plus grands musiciens du XXe siècle en 2CD et BD) ; musique : 1 000 labels : plus de 250 000 pistes audios …. http://www.bpi.fr/fr/professionnels/carel/catalogue/bibliomedais.html Téléchargement sur ordinateur et possibilité de transfert sur d’autres supports. Tarifs ; documents chrono-dégradables au terme de l’abonnement BIBLIOMEDIAS® s'intègre directement dans les portails documentaires des SIGB (Archimed, Inéo, Bibliomondo, OPSYS, Orphée etc.) Autres offres : http://www.slideshare.net/mediamus/musiques-numriques-en-bibliothques-quelques-expriences-en-cours-dans-les-bibliothques-territoriales-franaises Offre proposée par ithèque à Montpellier Offre proposée par Naxos : discothèque en ligne proposée par le Médiathèque de Dole Consultation en streaming à distance en passant par le portail de la Médiathèque (identifiant et mot de passe) Contenu : 90 % de musique classique Offre fournie par Polyphonie : Consultation de documents présents ou non dans la médiathèque par la biais de l’intranet aloès Offre proposée à Béziers, Antibes, Martigues, Saint Médard en Jalles (33)
  • L’offre de titres par bouquets, de plus en plus répandue, pourrait être pour les bibliothèques une incitation à proposer ce type de paiement aux utilisateurs ayant des demandes spécifiques. Les utilisateurs continuent à réclamer, dans une proportion stable (64,13%) des titres sous forme électronique.
  • Lavoisier  : commence seulement, depuis 2005, à travailler avec les bibliothèques universitaires Ebsco Information Services , l’une des agences leader sur le marché. A elles seules, les 74 BU clientes représentent 30% du chiffre d’affaires total de l’entreprise (120 millions d’euros en France en 2005) Swets , principal concurrent d’Ebsco. Les 44 bibliothèques l’ayant choisi comme prestataire représentent une proportion similaire des revenus, soit 1/3 des 60 millions d’euros du chiffre d’affaires total, réalisé sur le marché français en 2005.
  • Transcript

    • 1. Intégrer des ressources numériques et Internet dans l’offre documentaire Joëlle Muller Septembre et octobre 2011
    • 2. Sommaire
      • Politique documentaire
        • Exemples d’évolution de l’offre
      • Evolutions des usages culturels
        • Enquête du Credoc
        • Publics hors les murs
        • Etude Bibliothécaires en prospective
      • Impact sur la Politique documentaire
      • Les usages changent, changez de services
      • Economie de l’édition numérique
        • Livres
        • Périodiques
        • Musique
        • Vidéo
        • Jeux vidéos
      • Acquérir des ressources numériques
      Joëlle Muller
    • 3. Politique documentaire : nouvelle définition
      • Une politique documentaire modélisée est « un ensemble cohérent de décisions et de processus relatifs à l’accroissement, à la mise en ordre et en valeur, à la communication et à la conservation de collections, dans le cadre de missions particulières à la bibliothèque, et à la poursuite d’objectifs socioculturels et socio-éducatifs assignés à cette collection »
      • Bertrand Calenge, Bibliothèques et politiques documentaires à l’heure d’Internet, Cercle de la librairie, 2008
      Joëlle Muller
    • 4. Le contexte
      • Les priorités collectives
      • Les collections
      • Les publics
      • L’établissement
      • L’environnement documentaire
      Joëlle Muller
    • 5. ROLES ET MISSIONS DES BIBLIOTHEQUES de lecture publique
      • Contribution au développement du livre et de la lecture
      • Contribution à la formation initiale
      • Contribution à la formation continue et à l’autoformation professionnelle
      • Contribution à l’information et à la documentation
      • Contribution à la conservation et à la mise en valeur du patrimoine local
      • Contribution au développement culturel
      • Accompagnement des loisirs
      • Lutte contre la fracture sociale et numérique
      Joëlle Muller
    • 6. Agir dans un contexte d’interrelation Joëlle Muller Priorités collectives Publics Établissement Environnement Collection
    • 7. La nouvelle politique documentaire
      • S’appuie sur un schéma des objectifs stratégiques
      • Services de base :
        • Vie de l’espace public documentaire (collections matérielles, prêt)
        • Accompagner l’apprentissage de la lecture (services aux enfants)
      • Services complémentaires :
        • Service Q/R en ligne
        • Portage à domicile
      • A vous de définir quels sont vos objectifs stratégiques
      Joëlle Muller
    • 8. Qu’est-ce qu’une collection
      • Un ensemble de « documents » rassemblés
      • Pour quels usages ?
      • Avec quels moyens ?
      • Pour quels publics ?
      • Une collection vit dans un principe de renouvellement et non d’accroissement continu (hors bibliothèques ou fonds patrimoniaux).
      • Elle doit s’adapter à l’évolution des usages.
      • Une collection sans services associés est morte.
      • «  Penser l’offre de la bibliothèque non par référence à des contenus documentaires, mais par rapport à des personnes à servir » Bertrand Calenge, Bibliothèques et politiques documentaires à l’heure d’Internet, Cercle de la librairie, 2008
      Joëlle Muller
    • 9. Qu’est-ce qu’une collection à l’heure d’Internet?
      • Quelques pistes:
      • La collection locale présente un caractère mineur au sein des opportunités de connaissances offertes via Internet
      • La collection devient un ensemble de flux
      • Il est important de se repérer dans les flux et d’apprendre aux lecteurs à se repérer
      • Importance des recommandations des usagers et des bibliothécaires
      • Tout n’est pas numérique…
      Joëlle Muller Paru le 5 juin 2008!
    • 10. La politique documentaire à l’heure d’Internet
      • Elle n’est plus seulement un stock de documents
      • Elle est la stratégie d’accompagnement d’une population par rapport à ses besoins cognitifs : favoriser l’accès aux contenus
      • Elle développe des services cognitifs : le bibliothécaire porteur des contenus
      • Elle pose l’art de chercher comme fondement de l’accompagnement des publics. L’avenir des bibliothèques est dans l’assistance à la recherche , non dans la possession patrimoniale
      Joëlle Muller
    • 11. Quel avenir pour les supports traditionnels
      • Livres,
        • Baisse des lectures pratiques, référentielles ou d’étude (Internet est plus efficace)
        • Maintien de la littérature générale, des beaux livres (romans, essais…). Mais nous en sommes qu’aux débuts de l’ère des tablettes de lecture. Les pratiques peuvent changer très rapidement
      • Périodiques, les revues académiques se déplacent vers le numérique
      • CD audio, en voie d’abandon au profit de la musique en ligne
      • DVD, suivre le développement de la vidéo à la demande
      • Cédéroms, en perte de vitesse, les contenus passent en ligne
      Joëlle Muller
    • 12. Exemple d’évolution de l’offre : BM Issy-les-Moulineaux Joëlle Muller
    • 13. En libre accès
      • Messagerie électronique : 3 postes en accès libre, 15 mn Max.
      • Internet par borne Wi-Fi sur les portables des usagers
      • Prêt de liseuses, même condition que les livres, 200 romans ou essais chargés
      • Bibliothèques numériques, 4000 titres 24h/24h
      Joëlle Muller
    • 14. Sur réservation
      • Formathèque documentaire : 6 postes Internet
      • Infocime : services « emploi », 2 postes
      • Formathèque bureautique, 7 postes
      • Formathèque langues / autoformation, 4 cabines
      • Formathèque musique, 1 poste, clavier midi et logiciel Sibélius
      • Formathèque jeunesse, 6 postes
      • Sessions d’initiation aux TIC, 6 formations, de 1h30 à 4h, certaines sont gratuites, d’autres payantes
      • Cours de langue : anglais et chinois, 2 ou 3h par semaine, payant
      • Visionnement de films
      • Plus de détails : http://www.issy.com/index.php/fr/culture/mediatheques/services/services_proposes_pret
      Joëlle Muller
    • 15. Autres services en BM Joëlle Muller
    • 16.
      • Sélection de sites Web (BNF, BPI, BM Lyon, et beaucoup d’autres). A quand les sitothèques partagées ?
      • Service de Q/R à distance (Lyon le Guichet du savoir, BPI bibliosésame, en réseau avec 8 autres bibliothèques, http://www.bpi.fr/ress.php?id_c=30&id_rubrique1=67&id_rub1=67&id_rubrique2=158 )
      • Numérisation de textes (BM Lisieux, BNF…)
      • Ressources électroniques (périodiques, textes, musique, images animées, manuels scolaires ou universitaires)
      • Bornes de téléchargement de musique
      • Démothèque de musiques et musiciens locaux (Limoges
      • Écoute de musique sur place (MP3, Wi Fi)
      Joëlle Muller
    • 17.
      • Ateliers de formation aux TIC
      • Animations : jeux en réseaux (BM Lisieux)
      • Point d’actualité en ligne (BM Lyon)
      • Service emploi formation(La Villette)
      Joëlle Muller
    • 18. Blogs de bibliothèque… Wiki, fil RSS
      • Blogs (journal de bord) et Wiki (site collaboratif) participent du Web 2.0, l’alimentation du Web par tous grâce à des outils de publications simples, peu onéreux et collaboratifs.
      • La plupart émanent de petites ou moyennes bibliothèques
      • 1/3 proposent de l’audio et des vidéos
      • 1/3 proposent des renvois vers leur catalogue
      • Fréquentation encore limitée
      • Blog professionnel de la MIOP http://docmiop.wordpress.com/
      Joëlle Muller
    • 19. Que trouve-t’on sur les blogs de bibliothèques ?
      • Les coups de cœur
      • Annonces et CR de rencontres ou d’animation
      • Podcast
      • Sélection documentaire
      • Portraits d’auteur
      • Interview de publics
      • Les contenus peuvent être très ciblés vers les jeunes
      Joëlle Muller
    • 20. Evolution des usages culturels : Trois analyses Joëlle Muller
    • 21. Éléments de synthèse sur l’enquête de public du Crédoc Joëlle Muller
    • 22. Principes généraux
      • Enquête réalisée par le Credoc pour le Ministère de la Culture
      • Thème : la fréquentation des bibliothèques publiques
      • En 2005
      • Enquête par sondage sur un échantillon représentatif de 2000 personnes de + de 15 ans
      Joëlle Muller
    • 23. Principaux résultats et évolution 1989 à 2005
      • Part de la population fréquentant une bibliothèque publique : 23% à 43%
      • A l’heure d’Internet, stabilisation de la part de la population qui lit des livres : 78%
      • Stabilisation des gros lecteurs, au moins 25 livres / an : 15%
      • 46% des foyers connectés à Internet (6% en 1997) et (en 2011, 2/3 des foyers) http://www.netpublic.fr/2011/04/internet-en-france-en-2011-chiffres-et-analyse-insee/
      • Les français gros consommateurs d’Internet fréquentent à 45% les bibliothèques
      Joëlle Muller
    • 24. Les médiathèques municipales
      • 90% empruntent des livres
      • 33% des CD (18% en 1997)
      • 27% des magazines
      • 17% des films (7% en 1997)
      • Stagnation des emprunts
      • Croissance des usages sur place (lecture, animation, Internet)
      • 19% possèdent une carte d’emprunteur
      • 14% fréquentent sans carte
      • Augmentation des « occasionnels », - 1 fois / mois : 39%
      • Allongement des temps de séjour, + 30 mn : 71%
      Joëlle Muller
    • 25. Suite
      • Les femmes sont majoritaires, 64%
      • Les ménages avec enfants sont plus importants, 45%
      • Ce qui implique des emprunts par délégation
      • Pour chercher des informations pratiques (bricolage, cuisine, jardinage) les français citent d’abord Internet et y compris pour aider leurs enfants dans leurs études
      Joëlle Muller
    • 26. Publics « hors les murs »: Où est la bibliothèque ?
    • 27. 1 – Contexte culturel et informationnel Cumul des pratiques culturelles
      • L’enquête 2008 sur les pratiques culturelles des Français : http://www.pratiquesculturelles.culture.gouv.fr/
        • Signale une stagnation de la lecture de livres et journaux imprimés…sans rien dire de la lecture de livres téléchargés ou journaux en ligne.
        • Confirme la propension au cumul des pratiques culturelles, corrélé positivement aux revenus, CSP et niveau de diplôme
      Joëlle Muller
    • 28. 1 – Contexte culturel et informationnel Cultures de l’écran : Internet Pratiques culturelles des Français 2008 Joëlle Muller
    • 29. 1 – Contexte culturel et informationnel Cultures de l’écran : télévision Pratiques culturelles des Français 2008 Joëlle Muller
    • 30. 1 – Contexte culturel et informationnel les fractures informationnelles (CREDOC) http://www.arald.org/ressources/pdf/dossiersenligne/193.pdf Joëlle Muller
    • 31. 2 - Les publics « hors les murs » Au travers des actions
      • Lectures d’été en pied d’immeuble
      • Lectures dans des PMI, maisons de retraite, etc.
      • Accompagnement documentaire dans les prisons
      • ateliers et clubs lors d’une fête urbaine (quai des guinguettes en 2006 à Lyon)
      • Etc.
      Joëlle Muller
    • 32. 2 - Les publics « hors les murs » Comptages ?
      • Les publics hors les murs peuvent doublonner avec les publics dans les murs
      • L’objectif est-il la fidélisation, ou la découverte autonome de nouvelles pistes personnelles ?
      • L’objectif est-il de « faire venir » à tout prix ? Attendre la libération des prisonniers ?
      • Espérer le rajeunissement des vieillards ?
      Joëlle Muller
    • 33. 2 - Les publics « hors les murs » Les publics indirects
      • 15 % des non-fréquentants sont des usagers potentiels indirects (enquête CREDOC 2005)
      • Exemple : 10 % des fréquenteurs BM Lyon sont venus emprunter pour d’autres en 2005
      • Les partenaires :
        • Fondamentaux : bibliothèques-relais d’une BDP
        • Dépôts dans les crêches, les maisons de retraite
        • Accessoires : CDI de collège desservi, association soutenue, animation co-organisée en des lieux autres que la bibliothèque, etc.
        • Etre présent dans les lieux publics fréquentés par la population
      Joëlle Muller
    • 34. 3 - Publics en ligne Quelques hypothèses sur les services en ligne
      • Sur Internet, le lieu bibliothèque n’a plus de sens : il existe des services particuliers répondant à des usages partagés
      • Sur Internet, la valeur ajoutée ne tient pas dans les technologies, mais dans le service ajouté
      • Sur Internet, ce n’est plus la bibliothèque qui est en jeu, mais les bibliothécaires
      Joëlle Muller
    • 35. Éléments de synthèse sur l’étude Bibliothécaires en prospective http://www2.culture.gouv.fr/culture/deps/2008/pdf/tdp_bibliothecaires.pdf Joëlle Muller
    • 36. Impact d’Internet sur les politiques documentaires et les pratiques des usagers
      • Internet met en cause le fondement du métier « création d’un fonds de documentation et connaissance par le bibliothécaire de ce fonds en adéquation avec le public qui fréquente la bibliothèque »
      • Le contenu devient plus important que le support
      Joëlle Muller
    • 37. Les 4 scénarios d’évolution
      • De la médiation sociale et du présentiel
      • De l’hyperconsommation
      • De la fin des collections ou du tout informationnel
      • Du numérique et du décloisonnement
      Joëlle Muller
    • 38. De la médiation sociale et du présentiel
      • Consommation de masse de produits culturels qui correspondent à la demande du public (type France-Loisirs)
      • Nombreux postes Internet en libre accès, sans contrôle
      • Espace emploi formation
      • Système de prêt de masse et médiations personnalisées de masse = beaucoup de personnel en SP
      • Développement de services à domicile pour des publics spécifiques
      Joëlle Muller
    • 39. De l’hyperconsommation
      • Frénésie de consommation de documents peu pérennes, bestsellers
      • Bibliothèque = supermarché
      • Essentiel du travail : prêt/retour, rangement
      • Autonomie de l’usager
      • Beaucoup de catégories C et de vacataires
      Joëlle Muller
    • 40. De la fin des collections ou du tout informationnel
      • L’information est mise à disposition de tous dans tous les lieux de vie privés ou publics
      • Les collections physiques diminuent, les prêts diminuent
      • Baisse de la demande culturelle
      • Le personnel devient spécialiste de l’information, documentaliste
      Joëlle Muller
    • 41. Du numérique et du décloisonnement
      • Internalisation de l’information numérique. Les bibliothèques sont actrices de la production d’information
      • Création de bibliothèques électroniques en réseau par la numérisation des documents. C’est la bibliothèque entièrement numérique
      • Lieu de création
      • Animations, actions culturelles
      • Coopération avec les institutions voisines
      • Le personnel devient courtier en information
      Joëlle Muller
    • 42. Impact sur la politique documentaire Joëlle Muller
    • 43. L’impact va être différent selon les types de supports et les contenus
      • La littérature
      • Les documentaires : informations pratiques, juridiques, ponctuelles, administratives, statistiques
      • La musique
      • Les partitions
      • Les images fixes et animées
      Joëlle Muller
    • 44. Penser la complémentarité des supports en fonction des missions Joëlle Muller
    • 45. Critères d’analyse pour la prise de décision
      • Accessibilité
      • Actualisation
      • Conservation
      • Utilisation à distance
      • Mode de recherche
      • Coût
      Joëlle Muller
    • 46. Critère accessibilité
      • L’imprimé est le support accessible au plus grand nombre
        • Freins : le choix dans la quantité de documents, les budgets, la place
      • L’accessibilité des documents électroniques est limitée par le nombre de postes de consultation, par l’équipement des emprunteurs, par le coût de certaines ressources. Cette limitation s’estompe avec l’équipement généralisé des foyers et des équipements culturels et éducatifs.
      Joëlle Muller
    • 47. Critère actualisation
      • Classement par degré d’actualité
      • Tout types de documents en ligne
      • Périodiques
      • Dossiers documentaires
      • Cédéroms
      • Livres
      Joëlle Muller
    • 48. Critère conservation
      • Le support papier reste primordial avec ses copies sur microfiches ou numérisées
      • Les sites Web disparaissent ou se modifient. Le dépôt légal n’est pas exhaustif
      • Les documents électroniques ne sont pas conservés par les producteurs
      • Nous ne connaissons pas la durée de vie des supports électroniques actuels
      Joëlle Muller
    • 49. Critère travail à distance
      • Les documents électroniques en ligne sont les plus pertinents et les plus rapides
      • Les freins :
        • La nécessité d’un équipement de lecture
        • La performance des réseaux
        • Les contraintes juridiques et les coûts afférents
      • Le support imprimé emprunté reste un moyen opérationnel et facile d’usage pour le travail à distance
      Joëlle Muller
    • 50. Critère mode de recherche
      • La pertinence de ce critère est très liée aux usages :
        • La navigation hypertexte favorise un usage de type découverte, de butinage
        • Les outils du Web 2.0 (blogs, fil RSS, outils de veille automatique) permettent une information en continue
        • La recherche d’une information ponctuelle sera plus rapide avec un document électronique
        • Les index, les tables des documents imprimés sont plus accessibles à un public cultivé
        • Tout n’est pas en ligne
      Joëlle Muller
    • 51. Critère coût
      • Ratio document / nombre d’usagers (licences)
      • Intégrer le prix de revient du matériel de lecture et sa maintenance
      • Renouvellement des droits
      Joëlle Muller
    • 52. Hiérarchiser les critères
      • Ces critères n’auront pas la même importance selon les types de bibliothèques, selon les domaines documentaires
      • Croiser les critères
      • Hiérarchiser les critères en fonction des publics, des usages, des contenus
      Joëlle Muller
    • 53. Politique documentaire en prospective
      • Les principales évolutions des dix prochaines années
      • Les ouvrages documentaires pratiques
      • Les dictionnaires, les encyclopédies
      • Les périodiques
      • La musique (la fin programmée du CD)
      • Les films
      Joëlle Muller
    • 54.
      • Plan de développement des collections
      Joëlle Muller
    • 55. PDC
      • La programmation prévisionnelle des collections doit se cantonner aux ressources documentaires matérielles et aux ressources en ligne à accès payant
      • Pour Internet libre, exploiter au maximum l’art de chercher mais ne pas collecter systématiquement
      • Les collections doivent être considérées dans leur utilité prévisionnelle par rapport aux objectifs de service (fin de l’encyclopédisme des imprimés)
      • La politique documentaire n’est plus synonyme de politique des collections mais d’accès à des contenus
      Joëlle Muller
    • 56. Éléments des plans de développement des collections
      • Segmentation de la collection en grands domaines thématiques
      • Objectifs prioritaires de l’année domaines par domaines, niveaux et quantité
      • Répartition budgétaire par secteurs, par supports, par domaines
      • Protocoles de sélection
      • Échéancier des désherbages
      • Règles concernant les exemplaires
      • Place des suggestions des lecteurs
      Joëlle Muller
    • 57. Sommaire fiche domaine MIOP
      • Charte documentaire
      • Enoncé des objectifs
      • Programme Prévisionnel annuel
      • Environnement spécifique
      • Sujets frontières
      • Abonnements
      • Abonnements suite
      • Bibliothèque de liens
      • Outils de sélection
      • Paysage éditorial
      • Personnes ressources
      • Fiche de désherbage
      • Indices ou cotes validés
      • Liste d'autorités
      • Bilan statistique
      • Bilan annuel de la collection
      • Fiche domaine de la MIOP http://docmiop.wordpress.com/2010/02/24/la-fiche-domaine-v3/
      Joëlle Muller
    • 58. Impact sur la formation des bibliothécaires Joëlle Muller
    • 59. Prendre en compte l’usage des TICs
      • Recherche documentaire sur Internet
      • Le web 2.0 : blog, fil RSS…
      • Connaître et gérer les ressources électroniques (dans différents domaines)
      • Droit d’auteur, droit de l’information, droit des documents électroniques
      • Projet de numérisation
      Joëlle Muller
    • 60. Prendre en compte la formation des usagers et de nouvelles formes d’animation et de médiation
      • Formation de formateur occasionnel (pour former les usagers à la recherche sur Internet)
      • Animateur d’atelier TIC
      • Communication
      • Offres de services et évolutions
      • Marketing
      Joëlle Muller
    • 61. Servir les publics
      • C’est
      • Savoir qui ils sont
      • Connaître leurs besoins et faire une offre de service qui y réponde
      • Connaître l’offre d’information mondiale et en suivre l’évolution
      • Savoir qui ne vient pas et pourquoi
      • Mettre en place des indicateurs d’usages
      • Connaître les missions de la bibliothèque
      • ANTICIPER
      Joëlle Muller
    • 62. Les usages changent, changez de services Une nouvelle donne ?
    • 63. Préalable : l’impératif du « service public »
      • Passer du « faire lire » à l’accompagnement cognitif de projets sociaux, culturels et éducatifs de la collectivité
      • Associer à la fidélisation des abonnés la dissémination de la bibliothèque dans de multiples projets
      • Jouer la synergie avec la tutelle, avec les partenaires
      Joëlle Muller
    • 64. Évolution du rapport à la bibliothèque : les publics
      • Selon les publics :
        • Étude, loisir, feuilletage, zapping sur Internet, etc.
        • Préférences en termes de contenus
        • Sélectivité dans les lieux fréquentés
      • Selon les moments et moyens :
        • Les « temps » de la venue à la bibliothèque
        • Le déplacement, les outils de veille sur Internet
      • La bibliothèque espace social : s’emparer du lieu comme d’un « living-room de la cité » ! Le 3 ième lieu http://www.bibliobsession.net/2009/05/19/a-lire-les-bibliotheques-troisieme-lieu-par-mathilde-servet/
      Joëlle Muller
    • 65. Évolution du rapport à la bibliothèque : les bibliothécaires
      • Positionnement des bibliothécaires :
        • Se situer par rapport à des collections ou par rapport à des besoins et pratiques ?
      • Où se situe l’offre de la bibliothèque ?
        • Dans les collections de la bibliothèque ou dans sa capacité d’accompagnement différencié ?
      Joëlle Muller
    • 66. Évolution du rapport à la bibliothèque : les bibliothécaires et les publics
      • L’autonomie de l’usager est-il un objectif ?
        • Variations dans les besoins : chercheur d’emploi, demandeur de conseil de lecture
        • Variations dans les moments : spécialiste d’un sujet et en même temps novice sur une question autre
      • Différencier les besoins
        • Apporter une aide directe
        • Former à la recherche documentaire
        • Aider à l’appropriation des outils
        • … et accepter la non-autonomie !
      Joëlle Muller
    • 67. Multiplier les formes d’accompagnement et les petits gestes
      • « Empruntez un bibliothécaire »
      • Les nouveaux services de médiation numérique : http://www.bibliobsession.net/tag/elements-de-mediation-numerique
      • Des gestes simples :
        • des lunettes à disposition http://www.bibliobsession.net/2009/10/23/la-bibliotheque-de-limoges-prete-des-lunettes-de-vues/
      • Une facilitation de l’accès
        • L’inscription en ligne http://www.bm-limoges.fr/inscription_ligne.html?PHPSESSID=yppfantyz
      • A l’écoute des besoins :
        • Pourquoi ne pas vendre des clés USB aux couleurs de la bibliothèque ? http://www.lecauchois.com/2009-09/actualite/des-cles-usb-gratuites-pour-les-collegiens-de-seine-maritime.html
      • Des PDA à la BM de Béziers http://www.youtube.com/watch?v=n4VutvOdy-E&NR=1
      Joëlle Muller
    • 68. Economie de l’édition numérique Joëlle Muller
    • 69. Livres numériques
      • Les formats : PDF, ePub
      • Lecture sur liseuses, tablettes ou ordinateurs
      • Un blog pour suivre l’actualité de l’édition numérique http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2009/10/librairie-numérique-1.html
      Joëlle Muller
    • 70. Numilog 55 000 titres Vente à l’exemplaire Rachetée par Hachette Cyberlibris Plusieurs librairies numériques thématiques Environ 2000 à 3000 titres Consultation en ligne Formules d’abonnements mensuels à 3€ pour 300 livres Créateur du format PRC, 6000 titres Vente aux particuliers rachetée par Amazon en 2005 PRINCIPALES LIBRAIRIES NUMERIQUES FRANCOPHONES EPAGINE Société Tite-Live 1000 Titres Intermédiaire vers les libraires
    • 71. Trois fournisseurs principaux
      • Numilog, offre pour les bibliothèques, ouvrages francophones, documentaires et fictions, livres audio, formats PDF et ePub, près de 45000 titres http://www.numilog.com/bibliotheque/demo/
      • Cyberlibris, offre pour les bibliothèques (plutôt universitaires), plus de 5000 titres, http://www.cyberlibris.com/fr/index.aspx
      • Cairn, offre de bouquets de revues académiques et d’ouvrages, http://www.cairn.info/services-aux-institutions.php
      Joëlle Muller
    • 72. Des livres numériques gratuits
      • Gutemberg, 36000 titres, http://www.gutenberg.org/wiki/Main_Page
      • Gallica, 1,5 millions de titres, http://gallica.bnf.fr/
      • Europeana, http://www.europeana.eu/portal/
      • Exemple dans les Médiathèques du Haut-Rhin http://www.mediatheque.cg68.fr/livrenum.html
      Joëlle Muller
    • 73. Les consortium d’achat
      • Carel pour les bibliothèques de lecture publique, enquête 2010 : 95 bibliothèques participent, 571 abonnements pris, 56 ressources négociées http://www.bpi.fr/fr/professionnels/collections_et_services2/carel_ressources_electroniques.html
      • Couperin pour les bibliothèques universitaires, http://www.couperin.org/ , liste des négociations http://www.couperin.org/fr/negociations/liste-des-negociations
      Joëlle Muller
    • 74. Périodiques électroniques
      • Essentiellement pour des périodiques académiques et en grandes majorités anglophones
      • Possibilités d’avoir la version numérique en plus de la version papier, via les fournisseurs Ebsco
      Joëlle Muller
    • 75. Agrégateurs de presse françophone
        • Bases de données informatisées avec moteur de recherche, dossiers, alertes, envoi par courriel, ….
        • Proposent la presse quotidienne nationale et régionale francophone + des magazines + dépêches AFP
        • Antériorité variable selon les sources (Le Monde 1987)
        • Tarification différenciée
      PRESSENS Société EDD EUROPRESSE société Cederom SNI I.Antonutti, 2010
    • 76. Agrégateurs internationaux
        • La presse quotidienne nationale et régionale, des magazines francophones
        • La presse internationale soit plus de 10 000 sources avec les plus grands titres étrangers : Washington Post, New York Times, Die Welt, Der Spiegel, La Stampa, El Pais, The Moscow Times, Gulf News, Saudi Gazette, etc.
        • Les grandes agences de presse
        • Programmes média (radio, photographies, …)
        • Rapports économiques et financiers
        • Antériorité variable selon les sources
        • Tarification globale
      I.Antonutti, 2009 LEXISNEXIS société Elsevier FACTIVA Société
    • 77. Bases de données de Presse
      • Des sociétés dépouillent des magazines, analysent, cataloguent les articles et en donnent les références
        • CD-rap société CD-script Répertoire d’articles de 180 périodiques français sur tous les sujets depuis juin 1995, alimenté par 49 bibliothèques participantes.
        • Références société Indexpresse 200 000 références d’articles de presse issus du dépouillement de 150 titres.
    • 78. Le marché du disque en baisse Nicolas Blondeau JE Mai 2011 Mais le marché physique représente encore 84% du chiffre d’affaires des éditeurs phonographiques (chiffres SNEP).
    • 79. Musique en ligne
      • Bibliothèque musicale hybride avec une complémentarité entre collection physique et accès en ligne
      • Association ACIM, portail des bibliothécaires musicaux http://www.acim.asso.fr/
      • JE du 6 mai 2011 Bibliothèques musicales numériques http://www.acim.asso.fr/spip.php?article333
      Joëlle Muller
    • 80. Fournisseurs de musique en ligne
      • Naxos http://www.naxos.com/
      • Musicme, plateforme d’écoute en streaming de 6 millions de titres, intégré au catalogue Calice68 de la BDP du Haut-Rhin, gratuit pour les abonnés des bibliothèques du département http://calice68.mt.musicme.com/#/musique/
      • Classical music library
      • Cité de la musique en ligne
      • Gallica musique, http://gallica.bnf.fr/editors?type=soundrecordings&lang=FR
      Joëlle Muller
    • 81. Vidéo en ligne
    • 82. Bouquet en ligne - sur abonnement - illimité Cyberlibris, Site TV, Arrêt sur Image,Bibliomédias Achat au titre + gestion de la plateforme Numilog Bouquet en ligne - sur abonnement - accès simultanés,  Naxos,Classical music, Cité de la musique Paiement à l’acte sur la base d’un forfait Artevod, Universciné, Tf1
    • 83. Jeux vidéos
      • http://bibliolab.fr/cms/view/jeuxvideoenbibliotheque
      Joëlle Muller
    • 84. Acquérir des ressources numériques Joëlle Muller
    • 85. Difficultés des acquisitions
        • TVA : abaisser le taux
        • Archivage : l’organiser
        • Modèle économique :
          • Uniformiser les conditions de vente pour les collectivités
          • Rassembler les négociations
        • Pauvreté de l’édition francophone
        • Diversité des plates formes : améliorer les accès
        • Comment acheter avec des marchés ?
      Joëlle Muller
    • 86. Modèle économique
        • modes de tarification privilégiés
          • le forfait avec accès illimité occupe la 1ère place  
          • baisse du forfait par site depuis 2003
          • Pay per view marque des points
        • Type d’offre
          • Offre de titres par bouquets de plus en plus répandue
    • 87. Agences d’abonnements
      • Rôle des intermédiaires : Agences d’abonnement
        • Un interlocuteur unique
        • intermédiaire entre les bibliothèques et les éditeurs.
          • gestion des commandes, des réclamations, des factures et des campagnes de réabonnement
          • Services complémentaires (groupage pour périodiques étrangers
        • Quelques exemples majeurs
          • Ebsco Information Services , l’une des agences leader sur le marché.
          • Swets , principal concurrent d’Ebsco.
          • Lavoisier 
    • 88. QUALITÉS D’UN ACHETEUR NUMÉRIQUE
        • Connaissances d’une offre complexe
          • Contenus
          • Modèles de vente
        • Maitrise des configurations techniques
        • Notions juridiques : appels d’offre et/ou marché négocié, licences.
        • Compétence en négociation commerciale
      Joëlle Muller
    • 89. Conclusion : pour élaborer une politique documentaire intégrant les ressources numériques
      • S’appuyer sur les pratiques et les besoins des publics
      • Avoir une réflexion globale sur les acquisitions, le désherbage et la conservation
      • Penser complémentarité des supports
      • Intégrer la problématique réseau et bibliothèque numérique
      • S’appuyer sur un schéma des objectifs stratégiques et donc sur une logique de public et de services
      • Expérimenter : les jeux vidéos, les liseuses, le téléchargement de musique et de vidéo
      • Abandonner si cela ne marche pas
      • Guide de l’acquéreur de ressources numériques ACIM http://www.acim.asso.fr/spip.php?article340
      Joëlle Muller
    • 90. « La politique documentaire est en définitive un art de la navigation dans un système complexe » Bertrand Calenge Bibliothèques et politiques documentaires à l’heure d’Internet Cercle de la librairie, 2008 Joëlle Muller
    • 91. Pour en savoir plus
      • Bibliothèques et politiques documentaires à l’heure d’Internet. Bertrand Calenge, Ed. du Cercle de la librairie, 2008
      • Devenir des doc sonores et vidéos en bibliothèque : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-48458
      • Synthèse du Crédoc (4 pages ) : http://www.credoc.fr/pdf/4p/193.pdf
      • Les bibliothèques municipales en France après le tournant Internet : attractivité, fréquentation et devenir. Bruno Maresca. Paris, éditions de la BPI, 2007.
      • Bibliothécaires en prospective. Jean-Pierre Durand, Monique Peyrière, Joyce Sebag. Ministère de la culture, département des études , de la prospective et des statistiques, 2006. : http://www2.culture.gouv.fr/deps/telechrg/tdd/bibliothecaires/somm_bibliothecaires.pdf
      • Mémoire DCB, ENSSIB, 2011, Médiation numérique, Johanna Vogel http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notice-49484
      • Site Pol Doc : http://www.enssib.fr/autres-sites/poldoc/
      Joëlle Muller
    • 92.
      • Merci de votre attention
      • [email_address]
      • Plus d'info http://bibliothecairemuller.blogspot.com/
      • Site prof. http://sites.google.com/site/jmullerconseilformation/Home
      Joëlle Muller

    ×