Your SlideShare is downloading. ×
0
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Politique documentaire 2012
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Politique documentaire 2012

5,842

Published on

Support de cours pour le CNFPT de Montpellier octobre 2012

Support de cours pour le CNFPT de Montpellier octobre 2012

Published in: Education
0 Comments
7 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
5,842
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
7
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • Les critères Nous avons repérés sept critères qui sont à prendre en compte lorsque l’on veut analyser la complémentarité des supports. Ces sept critères sont des aides à la décision en cas de substitution d’un support par un autre ou de décision de non-substitution.
  • Transcript

    • 1. Politique documentaire enréseau CNFPT Montpellier Octobre 2012 Joëlle Muller
    • 2. Politique documentaire : définition Une politique documentaire est l’expression formalisée et cohérente qu’une bibliothèque donne de ses choix et priorités en matière de développement et de gestion des collections, adaptée aux missions de la bibliothèque et conforme aux orientations et enjeux politiques de l’instance dont elle dépend (mairie, université, région, association…)  Bertrand callenge Joëlle Muller 2
    • 3. Le contexte Les priorités collectives Les collections Les publics L’établissement L’environnement documentaire Joëlle Muller 3
    • 4. Agir dans un contexted’interrelation Collection Publics Priorités collectives Établissement Environnement Joëlle Muller 4
    • 5. Les missions des bibliothèquesde lecture publiqueDocuments de base : Manifeste de l’UNESCO sur la bibliothèque publique, 1994 : http://www.unesco.org/webworld/libraries/manifestos/libraman_fr.html Charte du Conseil Supérieur des Bibliothèques 1992 : http://enssibal.enssib.fr/autres-sites/csb/csb-char.html Joëlle Muller 5
    • 6. ROLES ET MISSIONS DES BIBLIOTHEQUES de lecture publique Contribution au développement du livre et de la lecture Contribution à la formation initiale Contribution à la formation continue et à l’autoformation professionnelle Contribution à l’information et à la documentation Contribution à la conservation et à la mise en valeur du patrimoine local Contribution au développement culturel Accompagnement des loisirs Lutte contre la fracture sociale et numérique Joëlle Muller 6
    • 7. Qu’est-ce qu’une collection àl’heure d’Internet?Quelques pistes: La collection locale présente un caractère mineur au sein des opportunités de connaissances offertes La collection est un ensemble Paru le 5 de flux juin 2008! Se repérer dans les flux Importance des recommandations Tout n’est pas numérique… Joëlle Muller 7
    • 8. La politique documentaire àl’heure d’Internet Elle n’est plus seulement un stock de documents Elle est la stratégie d’accompagnement d’une population par rapport à ses besoins cognitifs : favoriser l’accès aux contenus Elle développe des services cognitifs : le bibliothécaire porteur des contenus Elle pose l’art de chercher comme fondement de l’accompagnement des publics. L’avenir des bibliothèques est dans l’assistance à la recherche, non dans la possession patrimoniale Joëlle Muller 8
    • 9. Quel avenir pour les supportstraditionnels Livres,  Baisse des lectures pratiques, référentielles ou d’étude (Internet est plus efficace)  Maintien de la littérature générale, des beaux livres (romans, essais…) Périodiques, les revues académiques se déplacent vers le numérique CD audio, en voie d’abandon au profit de la musique en ligne DVD, suivre le développement de la vidéo à la demande Cédéroms, en perte de vitesse sauf pour ceux destinés aux enfants Joëlle Muller 9
    • 10. Pourquoi se poser la questiond’une politique documentaire Importance des budgets d’acquisition Inflation documentaire et magasins saturés Défendre son budget Meilleure connaissance réciproque de l’ensemble des collections (mise en réseau des catalogues) Expliquer au public les raisons des choix et des exclusions Protection contre les censures abusives La formalisation des choix devient nécessaire, elle est un signe de professionnalisme. Joëlle Muller 10
    • 11. Les trois éléments d’unepolitique documentaire Acquisition Repérage ressources Numériques Conservation Élimination Joëlle Muller 11
    • 12. Les textes fondamentauxd’une politique documentaire Charte documentaire : avec ses volets acquisition, désherbage et conservation Diagnostic des collections Plans de développement des collections Ces outils vont permettre au bibliothécaire de traduire en politique documentaire les objectifs de la collection par rapport aux besoins des publics définis avec les autorités de tutelle, les décideurs. Joëlle Muller 12
    • 13. Les publics Joëlle Muller 13
    • 14. Connaissances des publics Les usagers actifs en BM - 2010, 16,6% de la population desservie Les emprunteurs actifs : 13,9% Les non-inscrits Connaître les publics et ses usages :  Les livres représentent 74% des prêts, Musique 9%, vidéo 9%  Un emprunteur emprunte en moyenne 25,1 livres/an  La consultation sur place n’est pas mesurée  Les enquêtes de publicSource : observatoire de la lecture publique Joëlle Muller 14
    • 15. Les usages sont multiples Loisirs Culture Information Documentation Étude, formation continue Autoformation, remise à niveau Recherche d’emploi Autres... Joëlle Muller 15
    • 16. Des indicateurs d’usage Taux de rotation des documents  = nb prêt / nb de document Nombre de prêt / usagers Taux de consultation sur place  = nb cons. / nb de document  Nombre de consultations des documents électroniques Liste des documents jamais empruntés sur X années Liste des documents empruntés plus de 10 fois par an Joëlle Muller 16
    • 17. Impact des publics sur lapolitique documentaire Impact des lycéens et étudiants Impact des catégories socioprofessionnelles Impact de la répartition démographique Impact de la répartition géographique Impact des origines linguistiques Accès pour les publics handicapés Suggestions des lecteurs Joëlle Muller 17
    • 18. Charte documentaire Joëlle Muller 18
    • 19. Plan type d’une chartedocumentaire 1 - Objectifs généraux, publics, missions de la bibliothèque 2 - Grands secteurs de la bibliothèque 3 - Types de supports 4 - Critères généraux de choix et d’exclusion 5 - Règles générales d’élimination et de conservation 6 - Traitement des suggestions des lecteurs 7 - Pluralisme et exclusions légales 8 - Dons et échanges 9 - Intégration dans un réseau, environnement documentaire 10 - Définition des responsabilités en terme d’acquisition Joëlle Muller 19
    • 20. Quelques exemples dechartes documentaires BPI 2008 http://www.bpi.fr/modules/resources/download/default/Professionnels/Documents/chartes/Charte_documentaire BM de calais BM Saint Herblain 2005 http://enssibal.enssib.fr/autres-sites/poldoc/doc.php?q=autres-sites/poldoc/doc.php&id=23 BM Chalon sur Saône http://www.enssib.fr/autres-sites/poldoc/doc.php?id=21#audepag BDP du Gard http://www.enssib.fr/autres-sites/poldoc/doc.php?id=15 BM de Chambéry 2007 http://www.bm-chambery.fr/opacwebaloes/Images/Paragraphes/pdf/charte_collections_10.pdf BM de Chambon s/ Lignon : http://enssibal.enssib.fr/autres-sites/poldoc/doc.php?id=33 Joëlle Muller 20
    • 21. L’offre documentaire Joëlle Muller 21
    • 22. État des collections en BM-2010 Observatoire de la lecture publique Joëlle Muller 22
    • 23. Diagnostic des collections Joëlle Muller 23
    • 24. Principales statistiques etindicateurs liés aux collections Nombre de documents par type de support, par domaine Âge des collections  Âge médian (repère la date d’édition à partir de laquelle la collection sera partagée en deux)  Âge moyen (addition du nombre de dates divisée par le nombre d’exemplaires). Exemple : l’âge moyen d’un rayon informatique ne devrait pas dépasser 3 ans. Cet indicateur n’a pas de sens pour un fonds de littérature  Pourcentage de la collection qui a moins de 5 ans, moins de 10 ans, plus de 30 ans Taux de renouvellement ou d’acquisition des collections (recommandation SLL 10%)  Nombre de documents acquis / Nombre de document de la collection Taux d’élimination  Nombre de documents éliminés / Nombre de document de la collection Taux d’accroissement (Recommandation SLL : 0%)  Nombre de documents acquis – nombre d’élimination / Nombre de document de la collection Nombre de documents au regard de la population à desservir  Permet de se comparer avec d’autres établissements  Nombre de livres par habitants : Moyenne nationale 2,58 Joëlle Muller 24
    • 25. Principales statistiques et indicateursliés aux usages des collections  Nombre de prêt par thèmes, par type de support  Nombre de prêt par emprunteur (Nat. 35)  Taux de rotation  Nombre de téléchargement  Nombre de consultation sur place  Nombre de consultation sur place par entrée  Taux de consultation sur place  Nombre d’entrée  Proportion prêts / consultation sur place  % des collections non-empruntées  Listing topographique des ouvrages jamais empruntés depuis X années  Listing des ouvrages empruntés plus de 10 fois / an Joëlle Muller 25
    • 26. Diagnostic quantitatif descollections Faire un tableau des collections  par cotes Dewey ou par domaines  nombre de titres et de volumes  nombre de prêt  nombre d’acquisition et d’élimination Faire un tableau pour tous les supports Joëlle Muller 26
    • 27. Diagnostic qualitatif d’une collectionLe Conspectus  La collection est divisée en 24 domaines de connaissances  Ces domaines sont analysés pour leur attribuer un code de profondeur de lecture, un niveau (de 0 à 5)  Des codes de langues peuvent être attribués Joëlle Muller 27
    • 28. Le ConspectusLes niveaux de profondeurso Hors collection1. Niveau minimal d’information (avant le bac)2. Niveau d’information de base (niveau Bac)3. Niveau enseignement (Niveau Bac + 2, 3)4. Niveau recherche (niveau bac + 4, 5)5. Niveau complet d’information (Tout sur un sujet) IFLA : texte en français sur politique documentaire et Conspectus http://www.ifla.org/VII/s14/nd1/gcdp-f.pdf Joëlle Muller 28
    • 29. Niveau de lecture simplifié enBM pour les documentaires Niveau 1 : initiation, débutant sur le sujet Niveau 2 : moyen, débrouillé sur le sujet Niveau 3 : expert, professionnel sur le sujet Une BM de petite ville devrait avoir essentiellement du niveau 1 et du niveau 2 et quelques documents de niveau 3 pour certains sujets du contexte local Joëlle Muller 29
    • 30. Autres descriptions qualitatives descollections Grille des qualifications de la médiathèque de la Cité des Sciences : http://www.enssib.fr/autres-sites/poldoc/ressource/bm/Villette/Villette_BM4b.htm Qualification des documents jeunesse  Par classe d’âge  Par catégorie de document (album, BD, fiction, documentaire) Exemple de Niveaux en BM : Miramas http://www.enssib.fr/autres-sites/poldoc/index.php?page=19 Fiche Conspectus ENSSIB : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-48460 Joëlle Muller 30
    • 31. Exemples de diagnostic descollections BM Vénissieux 2002-2005 BM Sainte Geneviève des Bois BM Saint Marcel Val BM Val d’Orge SCD Paris 4 SCD UBO http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-2072 Mémoire « évaluation des collections de romans en BM » http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-774 Joëlle Muller 31
    • 32. Plan de développement des collections Joëlle Muller 32
    • 33. PDC La programmation prévisionnelle des collections doit se cantonner aux ressources documentaires matérielles et aux ressources en ligne à accès payant Pour Internet libre, exploiter au maximum l’art de chercher mais ne pas collecter systématiquement Les collections doivent être considérées dans leur utilité prévisionnelle par rapport aux objectifs de service (fin de l’encyclopédisme des imprimés) La politique documentaire n’est plus synonyme de politique des collections Joëlle Muller 33
    • 34. Intégrer la complémentaritédes supports aux PDC Critères d’analyse pour choisir un support spécifique : Accessibilité Actualisation Conservation Utilisation à distance Mode de recherche Coût Pratique des usagers Joëlle Muller 34
    • 35. Éléments des plans dedéveloppement descollections Segmentation de la collection en grands domaines thématiques Objectifs prioritaires de l’année domaines par domaines, niveaux et quantité Répartition budgétaire par secteurs, par supports, par domaines thématiques Protocoles de sélection Échéancier des désherbages Règles concernant les exemplaires Place des suggestions des lecteurs Joëlle Muller 35
    • 36. Organisation de la Pol Doc àla MIOP Joëlle Muller 36
    • 37. Organisation de la Pol Doc àla MIOP Joëlle Muller 37
    • 38. Organigramme Pol Doc Joëlle Muller 38
    • 39. Fiches domaines du réseau Ouest ProvenceLa Pol Doc à la MIOP Charte documentaire Enoncé des objectifs Programme Prévisionnel annuel Environnement spécifique Sujets frontières Abonnements Abonnements suite Bibliothèque de liens Outils de sélection Paysage éditorial Personnes ressources Fiche de désherbage Indices ou cotes validés Liste dautorités Bilan statistique Joëlle Muller 39 Bilan annuel de la collection
    • 40. Exemple de fiches domainessimplifiées PDC type par domaine Les fiches outils des acquéreurs :  Fiche édition  Fiche abonnement  Fiche personnes ressources  Fiche sites web de l’acquéreur Joëlle Muller 40
    • 41. Exemples de PDC de bibliothèques Guide de gestion des collections du réseau de Saint Quentin en Yvelines BDP 49 Maine et Loire, constitution d’une bibliothèque de base http://www.enssib.fr/autres-sites/poldoc/ressource/bdp/maine/BDP49_1.htm Fiche domaine V3 Jérôme Pouchol Ouest Provence: http://docmiop.wordpress.com/2010/02/24/la-fiche-domaine-v3/ Médiathèque Ouest Provencehttp ://www.enssib.fr/autres-sites/poldoc/doc.php?id=10 Éléments de PDC de la BM de Grenoble http://www.enssib.fr/autres-sites/poldoc/ressource/bm/Grenoble/Grenoble_BM2.htm BM de Rennes, fiche thématique Musique http://www.enssib.fr/autres-sites/poldoc/ressource/bm/Rennes/Rennes_BM5.htm BM St Herblain : http://enssibal.enssib.fr/autres-sites/poldoc/doc.php?id=24 Un site français de référence http://poldoc.enssib.fr/ Joëlle Muller 41
    • 42. Désherber en bibliothèque Joëlle Muller 42
    • 43. Éléments de définition Le désherbage n’est pas uniquement le pilon Le désherbage est une opération proche de l’évaluation et qui est en rapport avec la politique documentaire :  on évalue le document  on décide de le garder ou de le désélectionner  On désélectionne, retrait définitif des collections de la bibliothèque  Pilon = destruction  Don = 2ème vie  Vente = 2ème vie Domaine public : tous les objets du domaine public sont inaliénable c’est-à-dire que leur usage ne peut être modifié (les collections contemporaines des bibliothèques font partie du domaine privé de leur autorité de tutelle) Déclassement : opération qui consiste à faire passer des documents du domaine public au domaine privé afin de pouvoir les éliminer, les donner ou les vendre Relégation : mettre en réserve Retraitement : opérations qui suivent le retrait des collections Joëlle Muller 43
    • 44. Organiser le désherbage Budget : pour racheter, compléter les collections désherbées Moyens humains : temps de travail, compétences sur le fonds à désherber Prévoir une organisation pratique Définir les critères de désherbage Joëlle Muller 44
    • 45. Pourquoi On ne le fait pas On le fait Caractère sacré du livre  Manque de place Garder une collection  Dégradation des importante en volume documents Attachement à une  Être en accord avec ses collection que l’on a missions et sa politique constituée documentaire Il faut du temps pour le  Rajeunir le fonds et le faire rendre plus actif Comment faire  Présence d’une version électronique ou microforme Joëlle Muller 45
    • 46. Les 10 étapes du désherbage1. Concevoir le désherbage comme un des éléments de la politique documentaire et donc connaître les missions de la bibliothèque2. Établir un calendrier3. Ranger le secteur à désherber4. Rassembler le matériel nécessaire5. Faire le récolement6. Examiner les livres un par un, étagère par étagère (critères et fiche de désherbage)7. Vérifier sur les outils de référencement8. Traiter les livres9. Faire des rachats10. Mettre en valeur le fonds Muller Joëlle 46
    • 47. 4 - Rassembler le matérielnécessaire Listing topographique Ou mieux, le listing topographique des livres jamais sortis depuis 3 années et dont la date d’édition est supérieure à 10 ans Ouvrages et outils de références :  Livres disponibles  Bibliographies sélectives du domaine, listes ou catalogues de bibliothèques de références  Bibliographies des enseignants Formulaire de désherbage Joëlle Muller 47
    • 48. 8 – Traiter les livres Reliure Réparation sur place Remplacement à l’identique ou par un document proche Éliminer : enlever de l’inventaire et du catalogue ou faire une liste, stocker en attente de pilon, don Joëlle Muller 48
    • 49. Les types de critères Matériels Usages Intellectuels Redondances Joëlle Muller 49
    • 50. Les critères d’éliminations de laméthode IOUPI Élaborée par Claudine Lieber et Françoise Gaudet pour les bibliothèques de lecture publique. Valable pour les BU niveau LI – Incorrect, fausse informationO – Ordinaire, superficiel, médiocreU – Usé, détérioré, laidP – PériméI – Inadéquat, ne correspond pas au fonds Joëlle Muller 50
    • 51. Méthode IOUPI (suite)1. Le premier chiffre représente le nombre d’années écoulées depuis le dépôt légal2. Le deuxième chiffre représente le nombre d’années sans prêts3. Le troisième se rapporte à la présence de plusieurs facteurs IOUPIExemple : 8/3/IOUPI Est candidat à l’élimination tout livre de cette classe qui a plus de 8 ans, n’a pas été emprunté les 3 dernières années et possède un ou plusieurs facteurs IOUPI. Si l’un des trois facteurs n’est pas pertinent pour un domaine donné, on le remplace par un X.Voir livre Désherber en bibliothèque p 83-89 Joëlle Muller 51
    • 52. Autres exemples Manuel de désherbage BM Chambéry : http://www.bm- chambery.fr/opacwebaloes/index.aspx?IdPage=324 Fiche de désherbage de la Médiathèque de la Cité des sciences : http://www.enssib.fr/autres- sites/poldoc/ressource/bm/Villette/Villette_BM6.htm Politique d’élimination de la BDP de Savoie : http://www.enssib.fr/autres- sites/poldoc/ressource/bdp/Savoie/Savoie_BDP10.ht m Joëlle Muller 52
    • 53. Que faire des documentsdésherbés ? Éliminer totalement ou reléguer en magasin Donner à des associations ou à d’autres bibliothèques Vendre (autorisation des tutelles nécessaire) Pilonner Joëlle Muller 53
    • 54. Les aspects juridiques Destructions, ventes ou échanges sont licites Domaine public (cf nouveau code des propriétés publiques 22/04/06, article L 2112-1), seules « les collections de documents anciens (antérieurs à 1811), rares ou précieux des bibliothèques » font partis du domaine public. Tous les autres ouvrages font partis du domaine privé et peuvent être détruits sans avoir besoin d’être désaliénés. Les autorités délibérantes doivent donner leur accord (conseil régional, conseil départemental, conseil municipal, président d’Université) L’article L 2122-22, 10° autorise les conseils municipaux à déléguer aux maires les aliénations de patrimoine allant jusqu’à 4500 € Exemple de délibération de Maire (Site de l’ADBDP) : http://www.adbdp.asso.fr/spip.php?article716 Joëlle Muller 54
    • 55. Les procédures Lister car obligation de garder une trace des éléments retirés des inventaires. Un listing des documents éliminés dans l’année est suffisant Retirer les exemplaires ou la notice entière du catalogue Estampiller « retiré des collections » ou « pilon » Jeter ou pilon (repreneurs spécifiques, sacs noirs). Il faut s’assurer de la destruction réelle Donner à des associations, à d’autres bibliothèques, à des organismes chargés de la conservation partagée (établissement d’une convention de don comportant une liste des documents donnés, donner aux étudiants Vendre, pratique courante dans les BM (1€ le livre) Remise à niveau des collections désherbées ou pas 55 Joëlle Muller
    • 56. Evaluation du désherbage Faire un bilan annuel du désherbage :  Par type de support  Par grande cotes  Par destination (relégation magasin, pilon, don, vente)  Et si possible, par critères (usage, matériel, intellectuel, redondance) Joëlle Muller 56
    • 57. Quelle Pol Doc partagée ? Sur le plan national Dans votre région Joëlle Muller 57
    • 58. Pour en savoir plus sur ledésherbage et la conservation Désherber en bibliothèque : manuel pratique de révision des collections , Françoise Gaudet et Claudine Lieber, Paris, Ed. du Cercle de la Librairie, 1999 La conservation : principes et réalités , sous la direction de Jean-Paul Oddos, Paris, Ed. du Cercle de la Librairie, 1995 Patrimoine : histoire, pratiques et perspectives / Jean-Paul Oddos. Paris, Ed. Du Cercle de la librairie, 1999 Manuel du patrimoine en bibliothèques / Raphële Mouren. Paris, Ed. Du Cercle de la librairie, 2007 Dons et échanges dans le cadre du désherbage , Dominique Barrère, Bibliothèque(s), n°40, octobre 2008 Conservation partagée des fonds jeunesse, midi pyrennées , Christine Desplébains, BBF 2008 n°6 : http://bbf.enssib.fr/sdx/BBF/frontoffice/2008/06/document.xsp?id=bbf-2008-06-0048- 008/2008/06/fam-dossier/dossier&nDoc=2&statutMaitre=non&statutFils=non&tri= Le plan de conservation, Philippe Hoch, BBF 2000 n°4 : http://bbf.enssib.fr/sdx/BBF/frontoffice/2000/04/document.xsp?id=bbf-2000-04-0055-005/2000/04/fam- dossier/dossier&nDoc=51&statutMaitre=non&statutFils=non&tri= BBF 2008 n°6 : Dossier construire le patrimoine 2 Fiches ENSSIB http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-48445 & http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-48457 Conservation partagée des documents sonores : http://www.enssib.fr/bibliotheque- numerique/document-48458 Joëlle Muller 58
    • 59. Donner Bibliothèques sans frontières : http://www.bibliosansfrontieres.org/index.php Organismes recensés par la DLL : http://www.culture.gouv.fr:80/culture/guides/dll/don.html Joëlle Muller 59
    • 60. Conclusion : pour élaborerune politique documentaire Avoir une réflexion globale sur les acquisitions, le désherbage et la conservation tous supports confondus Intégrer la problématique réseau et bibliothèque électronique S’appuyer sur un schéma des objectifs stratégiques et donc sur une logique de public et de services En déduire les effets sur la répartition budgétaire Joëlle Muller 60
    • 61. Pour en savoir plus sur la PolDoc Les politiques d’acquisition : constituer une collection dans une bibliothèque. Bertrand Calenge, Ed. du Cercle de la librairie, 1994 Conduire une politique documentaire. Bertrand Calenge, Ed. du Cercle de la librairie, 1999 Bibliothèques et politiques documentaires à l’heure d’Internet. Bertrand Calenge, Ed. du Cercle de la librairie, 2008 Le désherbage : élimination et renouvellement des collections en bibliothèque / Françoise Gaudet et Claudine Lieber. Paris, Ed. Du Cercle de la librairie, 1999. La conservation / sous la direction de Jean-Paul Oddos. Paris, Ed. Du Cercle de la librairie, 1995 Manuel du patrimoine en bibliothèques / Raphële Mouren. Paris, Ed. Du Cercle de la librairie, 2007 BBF vol 1 – 2006 Dossier : Acquérir aujourd’hui Devenir des doc sonores et vidéos en bibliothèque : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-48458 Site Pol Doc : http://www.enssib.fr/autres-sites/poldoc/ Joëlle Muller 61
    • 62. Merci de votre attention joelle.muller1@orange.frSite professionnel : http://sites.google.com/site/jmullerconseilformation/HomePlus dinfo : http://bibliothecairemuller.blogspot.com/ Joëlle Muller 62

    ×