Your SlideShare is downloading. ×

2012 getting started fr

259

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
259
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Nouveau départTaux de chômage chez les jeunes (15 à 24 ans)
  • 2. Importance• Le taux de chômage chez les jeunes porte sur les diplômés du secondaire et du secteur postsecondaire qui cherchent à entrer sur le marché du travail.• Selon l’OCDE, le taux de chômage chez les jeunes doit être pris au sérieux en raison de ses conséquences sur la carrière des jeunes diplômés. Ces conséquences, que l’on désigne sous le nom de « cicatrices », sont en fait les préjudices concurrentiels causés par une longue période entre l’obtention d’un diplôme et l’obtention d’un emploi.
  • 3. Indicateur• Le taux de chômage chez les jeunes traduit les possibilités qu’offre le marché du travail à ceux et celles qui débutent leur carrière.• Au Canada, le taux de chômage chez les jeunes s’élevait à 14,2 % en 2011, en baisse de 0,6 % par rapport aux 14,8 % de 2010 et de 1,0 % par rapport aux 15,2 % de 2009 (voir le tableau ci-dessous).
  • 4. Taux de chômage chez les jeunes au Canada, 1976 - 201120.015.010.0 5.0 0.0 1976 1981 1986 1991 1996 2001 2006 2011 Source : Statistique Canada, CANSIM tableau 282-0002 (EPA)
  • 5. Principales RMR canadiennes• En 2011, London affichait le taux de chômage chez les jeunes le plus élevé des principales RMR canadiennes (20,5 %) (voir le tableau ci-dessous).• Suivaient Kingston (17,4 %) et St. John’s (16,6 %).• Edmonton enregistrait le taux le plus bas (9,2 %), suivie de Québec (9,5 %) et de Victoria (10,9 %).
  • 6. Taux de chômage chez les jeunes dans les principales RMR, 201121.018.015.012.0 9.0 6.0 3.0 0.0 Source : Statistique Canada, CANSIM tableau 282-0002 (EPA)
  • 7. Tendances dans les RMR (2000 à 2011)• De 2010 à 2011, Edmonton et Québec ont connu les baisses de chômage parmi les jeunes les plus importantes (voir le tableau ci-dessous).• Par contre, London a enregistré une augmentation énorme de 7,2 %.• Toronto a également enregistré une hausse importante de 5,5 %, soit plus de trois fois l’augmentation moyenne nationale pour la même période (1,5 %).
  • 8. Variation du taux de chômage chez les jeunes dans les principales RMR, 2000-20118.06.04.02.00.0-2.0-4.0-6.0 Source : Statistique Canada, CANSIM tableau 282-0002 (EPA)
  • 9. Chômage des jeunes par rapport au chômage total• De 2010 à 2011, le taux de chômage chez les jeunes par rapport au taux de chômage global a augmenté de 3,7 % (voir le tableau ci-dessous).• De manière relative, l’arrivée de jeunes sur le marché du travail a chuté. On aurait pu s’attendre à ce que leur situation s’améliore. Or, cela n’a pas été le cas.• Ce paradoxe semble difficile à expliquer ; il serait intéresser de s’y pencher.
  • 10. Chômage des jeunes par rapport auchômage total et proportion des jeunes au sein de la population d’âge actif (15 à 64), Canada, 1976-2011 200.0 31.0 Proportion des jeunes au sein de la population d’âge actif Chômage des jeunes par rapport au chômage total 29.0 190.0 27.0 180.0 25.0 170.0 23.0 160.0 21.0 150.0 19.0 140.0 17.0 1976 1981 1986 1991 1996 2001 2006 2011 Chômage des jeunes par rapport au chômage total Proportion des jeunes au sein de la population dâge actif Source : Statistique Canada, CANSIM tableau 282-0002 (EPA)

×