• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
2012 environment fr
 

2012 environment fr

on

  • 206 views

 

Statistics

Views

Total Views
206
Views on SlideShare
195
Embed Views
11

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 11

http://www.vitalsignscanada.ca 11

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    2012 environment fr 2012 environment fr Presentation Transcript

    • EnvironnementConsommation totale moyenned’eau à des fins résidentielles
    • Importance• Alors que dans certains pays, l’eau douce est une ressource rare, on en trouve en abondance au Canada.• Toutefois, le fait que le Canada possède de vastes quantités de cette précieuse ressource ne justifie pas qu’on la gaspille.• Un comparaison de la consommation moyenne quotidienne permet d’identifier les collectivités qui préserve l’eau et celles qui ne le font pas.
    • Indicateur• La consommation moyenne quotidienne d’eau représente le rapport entre la consommation résidentielle totale d’eau et la population desservie.• Par utilisation résidentielle, on entend l’eau utilisée à des fins personnelles, à l’exclusion de tout usage commercial ou autre.• Au Canada, 53,5 % de l’eau consommée l’est à des fins résidentielles (par opposition à des fins commerciales).
    • Tendance nationale depuis 2001• Depuis 2001 au Canada, la consommation résidentielle d’eau par habitant a diminué (voir le tableau ci-dessous).• La baisse la plus importante a été enregistrée entre 2006 et 2009 (16,2 %).• Selon Environnement Canada, cette baisse pourrait être attribuable à plusieurs facteurs : variables climatiques, variables socioéconomiques, augmentation du nombre de compteurs d’eau, augmentation du prix de l’eau et du système d’assainissement.
    • Consommation totale quotidiennemoyenne d’eau par habitant à des fins résidentielles, en litres, 2001-2009350340330320310300290280270260 2001 2004 2006 2009 Source : Environnement Canada, Enquête sur l’eau potable et les eaux usées des municipalités
    • Principales RMR canadiennes• En 2009, la consommation d’eau par habitant à St. John’s (710,0 l) était la plus élevée des principales RMR canadiennes et atteignait plus du double de la moyenne nationale (274,0 litres) (voir le tableau ci-dessous).• Montréal suivait (434,9 litres).• London enregistrait la consommation d’eau résidentielle la plus basse (160,1 litres par personne, par jour), suivie d’Edmonton (180,8 litres).
    • Consommation totale quotidienne moyenne d’eau par habitant à des fins résidentielles, en litres, dans les principales RMR, 2009800700600500400300200100 0 Source : Environnement Canada, Enquête sur l’eau potable et les eaux usées des municipalités
    • Tendances dans les RMR(1999 à 2009)• Au cours de la dernière décennie, la variation absolue de la consommation d’eau dans les principales RMR a été très différente selon les régions, même si 9 des 15 villes ont suivi la tendance nationale à la baisse (voir le tableau ci-dessous).• St. John’s a enregistré la hausse de consommation d’eau la plus importante (71,5 litres), suivie de Montréal (48,6 litres).• Les baisses de consommation d’eau les plus importantes ont été réalisées à Québec (306,7 litres) et à Hamilton (196,5 litres).
    • Variation absolue de la consommation d’eau par habitant, en litres, dans les principales RMR, 1999-2009100.0 50.0 0.0 -50.0-100.0-150.0-200.0-250.0-300.0-350.0 Remarque : À l’échelle canadienne, la variation porte sur 2001 à 2009. Source : Environnement Canada, Enquête sur l’eau potable et les eaux usées des municipalités
    • Les effets de la facturation• De l’avis d’Environnement Canada, la facturation de l’eau a des effets considérables sur la consommation d’eau par habitant.• Les résidents de la Nouvelle-Écosse, par exemple, consommaient deux fois plus d’eau lorsque l’eau leur était facturée selon un tarif forfaitaire.• Les Canadiens facturés au volume d’eau inscrit au compteur semblent consommer nettement moins d’eau.