• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Aisne Tourisme bilan touristique 2011
 

Aisne Tourisme bilan touristique 2011

on

  • 1,566 views

Publication de la fréquentation touristique 2011 dans l'Aisne : hôtellerie, hôtellerie de plein air, meublés de tourisme, lieux de visite, bases de loisirs, réceptif....

Publication de la fréquentation touristique 2011 dans l'Aisne : hôtellerie, hôtellerie de plein air, meublés de tourisme, lieux de visite, bases de loisirs, réceptif....

Statistics

Views

Total Views
1,566
Views on SlideShare
1,050
Embed Views
516

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

6 Embeds 516

http://www.pro-evasion-aisne.com 372
http://www.picardietourisme-acteurs.com 78
http://www.somme-tourisme.org 40
http://www.oisetourisme-pro.com 18
http://www.otsipicardie.com 7
https://si0.twimg.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial LicenseCC Attribution-NonCommercial License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Aisne Tourisme bilan touristique 2011 Aisne Tourisme bilan touristique 2011 Document Transcript

    • Aisne < Picardie < France Bilan touristique 2011L’Agence de Développementet de Réservation Touristiquesde l’Aisne (ADRT) collecteet analyse les donnéesstatistiques liées à l’activitétouristique de l’Aisne, encollaboration avec le Comité sne ench2r01à1retenirRégional du Tourisme dePicardie et l’INSEE Picardie. L’Ai les iff es marchandes des nuitéesQuelques données nationales pour 2011 r Parcs, l’Ais n e est en tête ns de nus). ée it s(source : DGCIS / INSEE / ADRT) Grâce à Cente rès d e 2 millio gional avec p nts observat oire> La reprise économique entraîne une hausse de au niveau ré interrogées par les différel’activité pour les hébergements les plus confor- des structures nsom- (dans la limite s modes de cotables et les mieux classés. lèrent la mutation de ngs confortent leur s de crise accé les campi ,8pt)> Conséquence directe : la fréquentation des hô- > Les période tique. En sortie de crise, occupation de 40,2%, -0 ceux mation touris é (tau x d’ férieu rs àtels, fortement affectée par la crise économique de part de march ux d’activité in2009, redémarre depuis 2010 en Ile-de-France et croissance entellerie se situe à des nivea .sur la côte. alors que l’hô t la crise (51,8%, -0,7 pts) pts) et du urés avan (54,4%, +3,16 mes n de s gîtes ruraux (23,03, +1,5 semaine).> Dans les campings, elle augmente depuis 2008 ux d’occupatio par gîtemais seulement pour les emplacements locatifs. > Hausse du ta d’équivalents semaines e moyen te (+5,5%). nombr s lieux de visi la fréquen tation dans le > Hausse deQuelques données régionales pour 2011(source : INSEE Picardie / ADRT)> Si le taux d’occupation des hôtels picards esten hausse (58%, +1,7pts), le nombre de nuitéesaccuse un léger repli. SOMMAIRE> Légère chute du taux d’occupation dans les cam- PAGE 1 Données nationales, régionalespings (29,1%, -1pt). et départementales> Hausse des nuitées dans les meublés en cen- PAGE 2 Les hôtelstrale de réservation (+4,4%) portée par la clientèle PAGE 3 Les campingsfrançaise (+6%) en particulier venant des régionslimitrophes. PAGE 4 Les gîtes ruraux PAGE 5 Les lieux de visite PAGE 6 Les bases de loisirs et les golfs PAGE 7 Les demandes touristiques PAGE 8 L’activité réceptive PAGE 9/10 Center Parcs - AisneRetrouvez-nous surwww.pro-evasion-aisne.com 1
    • les hôtelsL’ADRT de l’Aisne a mis en place un partenariatavec l’INSEE Picardie pour la collecte et le traitementdes données hôtelières.SYNTHÈSE DES TAUX D’OCCUPATIONFrance Province Picardie Aisne61% 54,2% 58% 51,8% En France... COMPARAISON DES TAUX D’OCCUPATION DANS L’HÔTELLERIE(source : DGCIS / INSEE)> Sur l’année 2011, la fréquentation hôtelière a aug-menté de 3,2%. Les nuitées des Français sont enhausse de 3,5% et celles des étrangers de 2,4%.> Les touristes s’orientent toujours plus vers les éta-blissements haut de gamme, vraie plus-value de l’hô-tellerie sur les autres types d’hébergements.> Le taux d’occupation grimpe à 61% (+1,6 pt par rap- 60,4% 56,3% 59,4% 60,2% 60,7% 58,5% 59,5% 59,2% 53,3% 52,5% 61,4% 57,2% 58,1% 51,8% 54,1% 58% 62%port à 2010). Tous les cabinets saluent ces scores ho- 61%norables… pourtant peu représentatifs de la réalité.> Force est de constater que cette embellie netouche que Paris et le littoral, soit une faible propor- 2006 2007 2008 2009 2010 2011tion du territoire national. Avec près de 70 millionsde nuitées (+3,4%), l’Ile-de-France a enregistré son Aisne Picardie Francerecord de fréquentation hôtelière en 2011, quand denombreuses régions rurales souffrent d’une hôtel-lerie vieillissante. Le taux d’occupation en province(54,2%) ne trahit qu’en partie cette disparité, car il est TAUX D’OCCUPATION TAUX D’OCCUPATIONrenforcé par les bons chiffres du littoral. PAR BASSIN TOURISTIQUE par niveau de classement> Profitant du dynamisme francilien, la Picardie por-tée par l’Oise améliore son taux d’occupation (58%,+1,7pt). Laonnois-Soissonnais Et dans l’Aisne… Saint-Quentinois Sud de l’Aisne> Avec moins de 509 000 nuitées, le TO hôtelier Thiérachepoursuit sa lente régression entamée depuis plu- 4 étoiles 3 étoiles 2 étoiles 0 étoile 1 étoile AISNE AISNEsieurs années (51,8%, -0,7 pt par rapport à 2010).> La capacité hôtelière n’ayant pas changé par rap-port à 2010, c’est bien la chute du nombre de nuitées(-3%) qui est à l’origine de cette tendance. 56,2% 38,8% 48,7% 55,6% 51,8% 49,7% 63,4% 52,8% 48,3% 45,2% 51,8%> Signe d’une reprise économique, la clientèle renouedepuis 2 ans avec les établissements les plus étoilés(TO en hausse de 1,5 pts pour les 3 et 4*, et en baissede 1 pt pour les 1 et 2*). Mais l’hôtellerie axonaise est Répartition de la clientèle par provenance (nuitées)peu représentée dans cette catégorie.> On peut attribuer la baisse des réservations hôte-lières à une crise de l’offre, autant subie dans le dépar-tement que dans d’autres régions de province. D’uncôté, les hôtels de chaîne (TO de 56,6%) résistentbien à la crise. De l’autre, les hôtels indépendants (TO 21,6%de 47,1%), trois fois plus nombreux, subissent plus decontraintes pour s’adapter au marché. 76,9% 23,1% dont 39,2%> A l’échelon local, deux exceptions confirment larègle. Le Saint-Quentinois bénéficie d’un TO en 18,1%hausse, grâce à une forte proportion d’hôtellerie dechaîne qui enregistre de bons niveaux de fréquen-tation. Dans le Sud de l’Aisne, des requalifications 13,4% 7,7%récentes ont également permis de stimuler la fré-quentation hôtelière. Le reste du département subitune baisse du TO, en particulier la Thiérache (38,8 %,-3,7 pts) qui ne comporte aucun hôtel de chaîne. France Etranger GB NL D B Autres Retrouvez-nous sur www.pro-evasion-aisne.com 2
    • les CAMPINGS L’ADRT de l’Aisne a mis en place un partenariat avec l’INSEE Picardie pour la collecte et le traitement des données des campings. Seuls les emplacements classés tourisme sont pris en compte dans cette enquête. SYNTHÈSE DES TAUX D’OCCUPATION France Picardie Aisne 35,9% 29,1% 40,2% En France... (source : DGCIS / INSEE) > En 2011, les campings français connaissent une TAUX D’OCCUPATION belle embellie. Les nuitées sont en hausse de 2,8%, PAR BASSIN TOURISTIQUE et le taux d’occupation national de 1 pt avec 35,9%. > Cette progression ne profite qu’aux équipements locatifs (+10,2% de nuitées) alors que les emplace- Sud de l’Aisne ments nus sont délaissés (-2,2% de nuitées). St-Quentinois Laonnois-Soissonnais > De même, l’évolution profite uniquement aux éta- Thiérache blissements les plus confortables (+14,3% de nuitées dans les 4* et 5*) alors que les campings de 1*, 2* et même 3* enregistrent une diminution de leur nuitées (respectivement -7,8%, -3% et -1,3%). Picardie Somme > Les nuitées étrangères étant stables, ce sont donc AISNE France les clientèles françaises qui sont entièrement à l’ori- Oise gine de la progression des campings en 2011. 17,9% 53,6% 18,6% 40,2% 23,9% 26,5% 29,1% 35,9% Et dans l’Aisne… > A l’instar de la tendance nationale, l’écart de fré- Durée moyenne proportion de clientèle quentation entre les établissements les moins étoilés de séjour (en jours) étrangère et haut de gamme continue de se creuser. > Le département affiche la plus longue durée de Aisne 3,4 jours séjour de Picardie (3,4 jours contre 3,2) et le meilleur taux d’occupation (40,2% contre 29,1%). > Le Laonnois-Soissonnais affiche un excellent taux Oise 2,3 jours d’occupation (56,6%, -0,6 pts) comparé au Saint- Somme Quentinois-Thiérache (17,9%, -1,6 pt) et au Sud de l’Aisne (18,6%, -8,6 pts). > Les campings de l’Aisne présentent la plus forte Somme Picardie 3,3 jours AISNE proportion d’étrangers en Picardie (plus de 4 clients Oise sur 5). Contrairement aux tendances nationale et ré- Picardie gionale, cette proportion tend à augmenter grâce au renfort des Anglais (70,6% des étrangers, +2,5 pts) et 3,2 jours 85,8% 58,4% 31,6% 50,2% des Néerlandais (19,3%, +1 pt). es sont for- tales favorabl Répartition des clientèles étrangères s départemen mping de Berny-Rivière Ces donnée ées par le ca ct succès : la tement impa sonnais). 3 raisons à ce catif et les (Laonnoi s-Sois ominan ce du lo du site, la préd site enre - grande qualité ices et loisirs disponibles. Ce s et voue se nombreux serv ajorité des nuitées axonai catif. Bien m lo gistre ainsi la de ses emplacements au nombre de la quasi-totalité pte dans cette enquête, le m que pris en co évalué : avril à sep- us nuitées est so concerne que la période d’ 000 nui- 20 1/ L’enquête ne mping enregistrait environ 15,8% ca tembre, or ce octobre 2011. 10,2% s 95 empla- 8,5% tées au mois d’ prend pas en compte le quelques 7,7% 6,2% 6,2% 5,4% 36,6% 49,8% 70,6% 28,4% 28,8% 22,4% 19,6% 51,6% 19,3% 4,1% ne 2/ L’enquête , qui apportent au camping 2,3% 5% 1,6% cements loisirs supplémentaires. en réalité 50 000 nuitéess axonais enregistrent 0 pour le Les camping dont 370 00 Aisne Oise Somme Picardie itées environ, emble de 420 000 nu de Berny-Rivière sur l’ensinfo seul camping GB D NL B Autres l’année. Retrouvez-nous sur www.pro-evasion-aisne.com 3
    • les gîtes ruraux L’ADRT de l’Aisne exploite les résultats issus de la centrale de réservation (89 gîtes ruraux). Les résultats sont obtenus à partir des nuitées (et non des semaines). TAUX D’OCCUPATION PAR BASSIN TOURISTIQUE En France... (source : In extenso / Deloitte /Fédération Nationale des Gîtes de France) Sud de l’Aisne > En l’absence de données nationales en 2010, les St-Quentinois Soissonnais comparaisons s’effectuent par rapport à 2009. Thiérache Laonnois > Le taux d’occupation moyen a sensiblement aug- AISNE menté (38,7%, +0,9 pt). La part des clientèles fran- çaises également (83,9 %, +1,4 pt). 50,2% 64,1% 51,9% 61,9% 47,9% 54,4% Et dans l’Aisne… répartition des français et des étrangers > En 2011, le taux d’occupation fait un bond à 54,4% par bassin touristique (+3,16 pts par rapport à 2010), se plaçant au 9ème rang national (parmi les 60 destinations ayant répon- du). 35,8% 33,7% 43,7% 45,7% 46,7% 41,4% > Cette progression concerne tout particulièrement le Saint-Quentinois (+8,3 pts), la Thiérache (+5,4 pts) et le Laonnois (+2,6 pt). Le reste du département reste stable. > C’est l’arrière saison qui a le plus fortement pro- 64,2% 66,3% 56,3% 54,3% 53,3% 58,6% fité de cette embellie, en particulier les mois de sep- tembre, octobre et novembre. Français > Cette évolution s’accompagne d’une progression Étrangers de la clientèle non touristique (20,5%, +2,3 pts) qui Thiérache St-Quentinois Laonnois Soissonnais Sud Aisne AISNE contribue à ce climat favorable. Répartition des clientèles étrangères est un in- n des meublés Le ta ux d’occupatio car la période d’ouver- 6,2% lativiser ificative. On dicateur à re manière sign ture peut varier de no mbre moyen 12% également au se- se réfère donc uées par gîte (équivalentsinfo maines lo 35% de se maines). NL GB Autres B D 18,8% > Le nombre d’équivalents semaines s’établit à 23,03 (une semaine et demi supplémentaire). Cette nette augmentation est d’une part le fait des clientèles d’af- 28% faires (une semaine en plus) et d’autre part celui des clientèles touristiques françaises (une demi-semaine en plus). > La durée moyenne de séjour change peu, toutes ÉVOLUTION DU NOMBRE D’ÉQUIVALENTS-SEMAINES clientèles confondues (6,29 jours). PAR TYPE DE CLIENTÈLE > Autrefois majoritaires, les touristes étrangers ne représentent plus que 41,4% des nuitées. Le recul 30 des Néerlandais est l’évolution la plus marquante (1382 nuitées en moins, soit une baisse de 13,6%). Ce 25 retrait n’est pas lié à une baisse du marché, mais à 23,03 une baisse d’activité du canal distributeur majoritaire 20 (tour opérateur spécialisé). > La progression des autres clientèles (Belges, An- 17,81 15 glais et Allemands) grâce aux ventes de ce même tour opérateur ne suffit pas à compenser le recul des 9,35 9,35 Néerlandais. 10 > Les clientèles provenant de Picardie sont en forte 8,46 progression (844 nuitées en plus, soit une hausse de 5 5,22 16,93%) et la clientèle des régions voisines ne désem- plit pas. On peut ainsi considérer que la bonne santé 0 des gîtes axonais, est surtout liée à la clientèle fran- 2006 2007 2008 2009 2010 2011 çaise de proximité, d’affaires ou non. Clientèle d’affaires Clientèle touristique française Clientèle touristique étrangère Clientèle touristique totale Total clientèles Retrouvez-nous sur www.pro-evasion-aisne.com 4
    • les lieux DE VISITEL’ADRT effectue une enquête trimestrielle auprès de 48 sites à accès payantsans réservation préalable. Pour les édifices religieux, seules les visitesguidées sont mesurées. Les visites non payantes, plus délicates à compareren raison des différents modes de comptage, font l’objet d’une enquêtespécifique menée par le Comité Régional du Tourisme. Dans l’Aisne… répartition des français et des étrangers 8%> Les 48 lieux de visite totalisent cette année près de 92%360 000 visiteurs, un chiffre record malgré la relativestabilité de notre échantillon sur les 10 dernières an-nées. Cela représente une augmentation de presque20 000 visiteurs par rapport à 2010 (+5,5%). ÉTRANGERS> Cette situation est liée à la cohabitation des clien- FRANÇAIStèles de proximité (ayant fait le choix de partir envacances moins loin et de redécouvrir le patrimoinerégional) et des clientèles étrangères (dont le retour ÉVOLUTION DES VISITEURS PAR TYPE DE LIEU DE VISITEs’amorce progressivement en cette fin de crise). (ÉCHANTILLON CONSTANT)> Les clientèles individuelles (65%) continuent dedominer et augmenter, alors qu’elles étaient presquerattrapées par les groupes en 2009.> Dans les conditions climatiques délicates de l’été 20102011, l’embellie touche essentiellement les musées 2011(+34,4%). Monuments, parcs et jardins enregistrentdes chutes de fréquentation importantes lorsqu’ilssont situés en extérieur.> L’embellie touche une minorité de sites. On dis-tingue ainsi deux catégories de lieux de visite. D’unepart une minorité de grosses infrastructures, capablesd’investir et de se renouveler, et qui progressent à 76 622 46 511 208 318 284 224 38 210 23 111l’image du Familistère (+19%) ou de la Caverne duDragon (+3,2%). D’autre part, une majorité de petits Monuments Musées Environnement/Diverssites (moins de 5000 visiteurs), qui affichent souventdes baisses de fréquentation importantes. RÉPARTITION DES VISITEURS PAR TYPE DE CLIENTÈLETOP 10des lieux de visite les plusfréquentés en 2011 65,2% 34,2% do n t 1,3%1 50 904 4,3% Familistère Godin 2 41 837 Caverne du Dragon* 3 21 204 Musée Dptal de la Résistance 4 15 828 17,3% Musée Jean de La Fontaine 5 15 799 Individuels Groupes 11,8% Arsenal Soissons 6 15 701 Château-fort de Coucy 7 14 572 Site abbatial de Saint-Michel * 8 13 521 Cathédrale de Laon 9 Musée des temps barbares* 12 97910 Musée Saint-Léger Soissons 11 838 Scolaires Autres 3ème âge CE*Période de fermeture en hiver pour tout ou partie des publics Retrouvez-nous sur www.pro-evasion-aisne.com 5
    • les bases DE loisirsL’ADRT de l’Aisne effectue une enquête annuelle auprès de trois basesde loisirs. Signalons la présence dans notre enquête depuis 2010 de la bulletropicale de Center Parcs Aisne, dont on a isolé les réservations à la journée. Dans l’Aisne…> En 2011 les bases de loisirs enregistrent une baisse NOMBRE DE VISITEURS PAR SITEde fréquentation (238 673 visiteurs, soit -11,4%) liée àla météo défavorable de la saison estivale. 85 290> Non soumise aux aléas climatiques, la bulle tropi-cale de Center Parcs est la seule structure qui pro-gresse (+15,6%). Avec plus de 110 000 réservations (in-dividuelles et à la journée uniquement), elle devientainsi la première base de loisirs du département. AXOPLAGE Monampteuil> La base de Monampteuil (Axoplage) se situe en 41 070seconde position avec 85 290 visiteurs (-29,8%). Elleconserve le niveau de fréquentation de l’anciennebase de loisirs de l’Ailette (et sa dépendance auxaléas climatiques).> Même si la bulle tropicale est ouverte sur toute l’an- LA FRETTE Tergniernée en raison de la température constante, les picsde l’Aquamundo s’enregistrent pendant les congés 112 313scolaires et surtout l’été, à l’image des autres basesde loisirs.> La fréquentation globale des bases de loisirsconserve les attributs des années précédentes :faible fréquentation des groupes (10,2%, inchan- CENTER PARCS pass jourgé), clientèle de proximité et pic de fréquentationestival…les GOLFSL’ADRT de l’Aisne interroge les golfs du département sur leurs ventes degreen fees (forfaits). Cette année 3 golfs ont répondu à l’enquête. Dans l’Aisne… ÉVOLUTION MENSUELLE DES VENTES DE GREEN FEES> 2010 était la plus mauvaise année pour 2008 2009 2010 2011les golfs axonais depuis 2004. A échantillon 2 500constant, la fréquentation des golfs marquait unrecul important (-36,1%).> En 2011, le nombre de green fees vendus repart 2 000à la hausse (+32.7%) sans pour autant renoueravec le succès des années 2005 à 2009.> La clientèle française, qui s’était massivementretirée en 2010 (-52,1%) revient en force. 1 500> Les clientèles étrangères quant à elles dimi-nuent brusquement de moitié. 1 000> Le golf de l’Ailette demeure le plus fréquentéet concentre la plus forte proportion d’étran-gers en raison de sa proximité avec des équi-pements structurants comme Center Parcs ou 500l’hôtel du Golf. Dans cet établissement, le reculdes clients étrangers est compensé par le retourde la clientèle française, toujours majoritaire enraison d’accords passés entre ce golf et plusieurs 0agences de voyages. Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Retrouvez-nous sur www.pro-evasion-aisne.com 6
    • les demandes touristiques Les demandes formulées auprès des organismes du tourisme (OTSI, ADRT, maison de l’Aisne à Center Parcs) sont centralisées au sein de la base de données régionale (module d’accueil du SRIT). Pour la première fois nous les comparons au sein d’une même enquête. nombre MOYEN de demandes Dans l’Aisne… > En 2011 les OTSI ont reçu 94 936 demandes (-3,4% sur un échantillon constant de 15 OTSI répondants) 1 882 auxquelles il faut ajouter les 15 931 demandes for- 3 986 mulées au sein de la Maison de l’Aisne (-3,5%). > On observe depuis plusieurs années une diminu- tion structurelle de ces demandes. En effet d’après Français Étrangers une étude de la TNS-Sofrès (2008), 77% des inter- nautes ayant voyagé au cours des 12 derniers mois ont recherché l’information sur Internet avant d’obte- 559 14 729 nir ces informations auprès de leur entourage (71%), 11 944 les guides touristiques (54%) et les brochures des professionnels (48%). Cette tendance devrait conti- 224 279 nuer à s’accentuer, favorisant les OTSI qui disposent 1 424 5 760 d’un site internet de qualité (reliée à la base de don- 2 512 2 724 nées régionale). 1 511 SI OT1* OT2* OT3* Maison ADRT > Les touristes étrangers représentent 15% des de- de l’Aisne mandes (valeur stable). Leur forte proportion dans Center Parcs les Syndicats d’Initiative tient au SI de Vic-sur-Aisne, proche du camping club de Berny-Rivière, dont la OBJET DES DEMANDES 1,2% 1,3% clientèle est essentiellement étrangère. 1,4% Informations touristiques > Dans les OTSI, les principales demandes concernent sur la ville Informations pratiques toujours des informations touristiques sur la ville 2,1% (19,7%). Suivent des demandes de renseignements Fêtes et manifestations 2,3 2, % pratiques (18,5%), et sur les évènements / manifes- % 4% Patrimoine culturel 2, tations (16,9%). (châteaux, musées, itinéraires...) 19,7% 6 Forfaits pour individuels 4% > L’ancienne enquête papier est maintenue pour la Activités de loisirs comptabilisation des groupes. En 2011, les OTSI ont (équitation, golf, canoë...) 4,4% reçu 33 777 visiteurs constitués en groupes, soit Informations touristiques presque la moitié de leurs visiteurs. sur le département Boutique 9,6% Patrimoine naturel 18,5% (jardins, forêts...) La maison Hébergement Restauration 13,4% de l’Aisne Forfaits pour groupes 16,9% Informations touristiques sur la région Informations touristiques hors région répartition des demandes selon le mode de contactLa Maison de l’Aisne est un espace aménagé 1,8% 3,6%à l’intérieur de Center Parcs réservé à la pro-motion touristique du département. Il proposedes activités pour les résidents qui souhaitentdécouvrir le territoire, et génère des retombées 71,5% 21,1%économiques importantes à proximité du do-maine > Plus de renseignements sur ces retom-bées pages 9 et 10. 1,2% 0,5% 0,2% Courrier E-mail Fax Guichet Téléphone Web Salon Retrouvez-nous sur www.pro-evasion-aisne.com 7
    • l’ activité réceptive L’ADRT de l’Aisne et les Offices de Tourisme de Saint-Quentin, Laon, Soissons et Château-Thierry commercialisent des produits qui génèrent une activité réceptive dont voici les résultats. (chiffre d’af- ns, l’activité Afin d’évite r les doublo la vente des produits générée par imputée ires, clients) clusivementinfo fa T a été ex RÉPARTITION DU CHIFFRE D’AFFAIRES PAR STRUCTURE des OT par l’ADR à ce dernier. (EN EUROS, HORS GÎTES) Les Offices de Tourisme de l’Aisne… > Après une très bonne progression en 2010 (+17,1%), l’activité réceptive des Offices de Tourisme poursuit son ascension soutenue en 2011 (+24,4%). Avec un chiffre d’affaires de 656 332 €, elle atteint même son record absolu ! 159 930 164 030 82 215 56 866 253 431 > Cette progression est portée par l’ensemble des OT OT OT OT ADRT établissements enquêtés mais la plus forte hausse Saint- Laon Soissons Château- Aisne Quentin Thierry vient de Soissons dont le chiffre d’affaires a presque doublé par rapport à 2010. > Cette progression touche aussi bien les clientèles NOMBRE DE CLIENTS PAR TYPE DE PRODUIT individuelles (offres «WE Esprit de Picardie») que les groupes. > L’ADRT accompagne cette progression dans la mesure où son implication dans les ventes n’a pas SÉJOURS 1 739 changé (9,2% du CA global, valeur stable). > Les différents organismes de tourisme ont opté pour des stratégies de vente différentes. Laon et Saint-Quentin misent sur des séjours à forte valeur ajoutée. De leur côté, Soissons et Château-Thierry EXCURSIONS 10 051 progressent fortement dans la production de visites et d’excursions. Ces dernières marquent d’ailleurs la plus forte progression (30% de clients en plus). L’agence de Développement VISITES Sèches 112 313 Touristique de l’Aisne… > Parmi les produits vendus par l’ADRT, ce sont éga- lement les excursions qui progressent le plus. L’adhé- sion au « Club Groupes » de la RN2D a permis d’ou- vrir le département à de nouvelles clientèles. > En revanche, les séjours ont généré deux fois moins de ventes qu’en 2010, en raison de lassitude des clien- tèles vis-à-vis des coffrets cadeaux de type Smart CHIFFRE D’AFFAIRES DU SERVICE DE RÉSERVATION Box. Il semble que l’offre abondante sur le marché et DES GÎTES RURAUX (en euros) la baisse de qualité des prestations proposées aient fini par orienter les clients vers d’autres types de pro- duits (en particulier vendus directement sur internet). > Le chiffre d’affaires du service de réservation des gîtes ruraux augmente de 5%, atteignant près de 830 000 €, soit 76,6% du volume d’affaires global de l’ADRT qui s’élève à près de 1,1 million d’euros. > La stratégie de pricing continue à exercer son impact positif. D’après nos estimations, sans le pri- 622 580 664 965 733 021 790 014 829 569 cing, le CA des gîtes ruraux s’élèverait aujourd’hui à 700 000 € et non 830 000 € soit une différence 2007 2008 2009 2010 2011 de 15%. Retrouvez-nous sur www.pro-evasion-aisne.com 8
    • Center Parcs AisneInauguré en octobre 2007, le Domaine du Lac d’Ailette est le troisièmeCenter Parcs français. Voici un retour sur cette quatrième annéed’exploitation. Capacité d’accueil> Le Domaine du Lac d’Ailette est la plus grande résidence de tourisme de Picardie.> Elle présente une capacité d’accueil de 4 382 lits touristiques.> Elle comporte un centre de séminaires pouvant accueillir près de 1 000 personnes. La fréquentation du Domaine> D’octobre 2007 à septembre 2011, le Domaine a reçu plus de 1,35 millions de clients et près de 3,9 millions de nuitées.> En 2011, le Domaine enregistre une légère baisse de fréquentation (940 000 nuitées, -5,52%) et du taux d’occupation (74%, -7,2 pts).> Ces diminutions sont liées au chevauchement de 2 facteurs. D’abord la crise économique a impacté la durée moyenne de séjours (3,81jours, en légère baisse) et le nombre de semaines vendues (-16%) au profit des mid-weeks. Ensuite, l’ouverture d’un quatrième parc enMoselle a fortement attiré les clientèles de l’Est de la France et limitrophes (Bénélux, Allemagne et Suisse) qui jusqu’alors venaient auDomaine du Lac d’Ailette. C’est ainsi que la clientèle étrangère ne représente plus que 20,7% des séjours (–4 pts).FRÉQUENTATION ANNUELLE DU DOMAINE (source : Center Parcs) 2007/2008 2008/2009 2009/2010 2010/2011 Total nuitées 970 643 1 041 719 977 931 901 445 Clients séjours Loisirs 224 423 251 584 239 779 226 757 clients séjours MICE 16 408 15 339 12 214 12 802 Clients excursionnistes aquamundo 4 4115 76 000 101 892 111 093 Clients MICE (1) à la journée 7 256 5 389 6 500 7 425 (1) MICE : clientèles de tourisme d’affaires en réunion, réparties en 4 catégories chez Center Parcs (meetings, incentive, congress, events) Répartition des nuitées par type de séjour2011201020092008 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Week-ends Mid-weeks Semaines et +Répartition des arrivées françaises Répartition des arrivées ÉTRANGÈRES 2% 2% 14% 7% 1% 14% Belgique 9% Pays-Bas 6% dont 1% 44% Allemagne 4% 4% 10% Royaume-Uni 62% Suisse Luxembourg 26% Autres Somme Ile de France Nord Pas-de-Calais Oise Autres Picardie Ch-Ardennes Aisne Retrouvez-nous sur www.pro-evasion-aisne.com 9
    • Mission d’évaluation des retombées de Center Parcs (source : Center Parcs) Contexte Depuis son ouverture en octobre 2007, un certain nombre d’informations parcellaires confirmaient que les clientèles « tourisme-loisir » du Center Parcs effectuaient des consommations en dehors de la structure qui bénéficient à l’économie locale et départementale. Le Conseil Général et l’ADRT ont souhaité évaluer le comportement des visiteurs, les retombées indirectes (dépenses des clientèles à l’extérieur de Center Parcs) et les retombées immatérielles (médias). Cette mission a été réalisée en étroit partenariat avec le groupe Pierre et Vacances- Center Parcs. Une mission d’enquête pilotée par l’ADRT a été menée entre l’automne 2010 et le printemps 2012 avec une phase d’enquête terrain réalisée sur une année complète qui a été confiée au cabinet EUROEKA avec l’appui de l’ESC Compiègne (101 journées-enquêteur). Parallèlement une évaluation des retombées médiatiques a été réalisée par les cabinets Protourisme/Hémisphère Sud. Principaux résultats Les clientèles de Center Parcs Les dépenses à l’extérieur du Domaine Dans la majorité des cas, les clients du Domaine sont venus dans un Plus de 6 visiteurs sur 10 effectuent une dépense à l’exté- cadre familial (parents et enfants, grands-parents et (petits-)enfants). rieur du Domaine. 6% 1% Aucune activité 8% 7% 17% Familles 39% (parents et enfants) 15% Familles 20% (grands-parents, enfants et petits enfants) 5% 65% Familles Au moins Carburant (grands-parents et petits enfants) une activité 28% Restaurants, bars Courses alimentaires 12% Avec des amis Visite d’un site touristique, pratique En couple 61% dont d’une activité Achats de souvenirs, Seul 42% cadeaux Autres achats, dépenses shopping Les retombées sur les sites Un flux économique important et activités à proximité dans l’économie locale En 2011, le Domaine du Lac d’Ailette a généré plus de 80 000 visites Sur l’année 2011, on estime que l’ensemble des dépenses réa- sur les sites et activités environnants, qu’ils soient libres ou payants. lisées par les clients à l’extérieur du domaine s’élève à 4,7 mil- lions d’euros dont 3 millions sur le territoire de l’Aisne. Lieux de visite NBRE VISITEURS Si l’on ajoute les répercussions liées à ces nouveaux flux finan- Sites, activités à accès libre 63 300 ciers sur le territoire (nouveaux courants d’affaires, nouvelles Ville de Laon 33 900 productions de richesses ou de revenus) on peut estimer que Ville de Reims 18 100 l’ensemble des dépenses s’élève à 7 millions d’euros, dont Ville de Soissons 7 900 4,5 millions uniquement dans le département de l’Aisne. Abbaye de Vauclair 6 800 Chemin des Dames 12 400 Des retombées également médiatiques Route Touristique du Champagne 5 600 (source : Hémisphère Sud) Sur la période novembre 2010-novembre 2011, 132 retombéesSites, activités à accès payant 21 500 ont été identifiées pour la seule presse française. Cette couver- Visite vertige cathédrale de Laon 5 600 ture médiatique représente notamment un équivalent publici- Souterrains à Laon 2 300 taire de 275 400 € et près de 4 millions de personnes Train touristique à Laon 3 400 ont été touchées rien qu’à travers la presse écrite. Caverne du Dragon 4 500 2 300 tre Caves Maisons du champagne à Reims vous sur no e ? Rendez- » Fort de Condé 2 300 su r cette étud « chiffres- clés et études Plus d’infos info Caves de champagne autour 3 400 sion nel, rubrique . espace profes le dossier complet r de Château Thierry pour consulteRetrouvez-nous surwww.pro-evasion-aisne.com 10 Réalisation : Line Essique 03 23 04 27 03 Observatoire Départemental du Tourisme Contact : Mathieu Baudoux Agence de Développement et de Réservation Touristiques Avenue du Maréchal Foch (ville basse) / Parc Foch 02007 Laon Cedex / Tél (0)3 23 27 76 76