Artoiscope                          bimestriel   n°140 janvier /février 2013         Arts et spectacles en Artois         ...
Artoiscope                                                bimestriel grAtuit n°140                                        ...
action(s)e        louvre-lens         Rabelais         ouvre         le bal des         nocturnes         au musée !      ...
action(s)   ville de lens et théâtre de béthune  Eugène Ionesco  entre dans la danse  avec Pietra   en janvier et février,...
action                                                                                                                éclo...
action(s)  escapade Hénin-beaumont  Préparer les publics à Naz                                 c’est une première ! À l’oc...
action(s)                                                                        Henry vi à la Comédie de béthune         ...
action(s)                                 ville d’Auchel                                 La culture, clef                 ...
transversal    Mettre les publics    en mouvement         les structures culturelles d’Artoiscope         ont à cœur de fa...
“Les frontières existent                             d’abord dans nos têtes”© 2010 Pierre grosbois                        ...
transversal                             “ Se déplacer                             autrement permet                        ...
transversal   mouvements   Pratiques culturelles       à la loupe                                 Quelles sont les habitud...
zoom(s)         samedi 12 janvier         10ème édition         du marché aux livres         marché aux livres, 10ème !   ...
zoom(s)           Du 19 janvier au 15 février           les manipulés,           festival de marionnettes                 ...
zoom(s)                                                                  jeudi 7 février < 19h                            ...
zoom(s)                                                    ve 8 février < 20h30                                           ...
jeudi 14 février < 18h30 et 20h30                                                                                         ...
Janvier / février 2013                                       L’agenda des spectacles / théâtreL’agenda                    ...
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Artoiscope n°140 - Jan/Fév13
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Artoiscope n°140 - Jan/Fév13

856
-1

Published on

Artoiscope de Janvier et Février 2013

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
856
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Artoiscope n°140 - Jan/Fév13

  1. 1. Artoiscope bimestriel n°140 janvier /février 2013 Arts et spectacles en Artois grAtu it mettre les publi en mouvement cs > transversal + rencontre p. 9 à 12ARTOISCOPE N°140.indd 1 10/12/12 12:43
  2. 2. Artoiscope bimestriel grAtuit n°140 Arts et spectacles en Artois Éditorial sommaire La culture, un bien janvier-février 2013 de première nécessité ! 3 action(s) • Nocturnes au louvre-lens Le Louvre-Lens est là, et bien là ! Les foules s’y allongent depuis cette • l de la danse à lens et béthune ’art inoubliable Sainte-Barbe 2012. L’architecture et la scénographie de sa • les publics préparés fameuse galerie du Temps bousculent bien des a priori sur les musées. Ici à Naz à Hénin-beaumont ni compartiment, ni cloison et rien sur les murs, sauf de grands repères • théâtre hors norme chronologiques ! De toute évidence le Louvre-Lens s’impose d’emblée à la Comédie de béthune comme un équipement qui renouvelle le genre muséal et nous montre, de • Auchel cultive manière singulière, les influences entre les cultures. Dans cet immense le mieux vivre ensemble 9 transversal/ espace, chacun peut à son rythme tourner autour des œuvres, changer d’angle, passer en quelques pas d’une époque à l’autre. On peut aussi choisir de s’y immerger autant de temps qu’on le souhaite, dans une autre aile du bâtiment, avec l’exposition temporaire dédiée à la Renaissance. Le Louvre-Lens n’est en rien un Louvre en plus petit. Tout indique qu’il sera rencontre • mobilité : regarder autrement un grand musée ouvert à tous, quelles que soient les conditions sociales et dépasser les frontières ou le niveau de pratiques culturelles. dans nos têtes • une étude en métropole lilloise Baisse de plus de 3 % du budget consacré à la culture ! qui pourrait inspirer les Qu’il est ainsi réjouissant d’entendre, près des œuvres, des commentaires politiques culturelles publiques d’émerveillement en mots simples ou en patois bien d’ici laissant à penser en Artois-Douaisis 13 zoom(s) que spontanément la population du Nord Pas-de-Calais est d’ores et déjà prête à s’approprier cet équipement hors normes. Une population qui semble bien loin de ces discours en boucle, tantôt misérabilistes, tantôt hautains, sur le beau cadeau fait à “la ville la plus pauvre de France” 18 l’agenda ou sur ses prétendues retombées économiques espérées par tous, nous y compris. Bien dans nos traditions, la chaleur de l’accueil réservé au Louvre-Lens par les habitants de la région, à commencer par ceux du des structures Plus de 130 rendez-vous Bassin minier, prouve surtout, s’il en est encore besoin, qu’en temps de pour se réchauffer ! crise, la culture est un bien de première nécessité. C’est pourquoi toutes les structures d’Artoiscope perçoivent avec ARTOISCOPE est édité par l’association inquiétude la baisse de plus de 3 % en 2013 du budget de l’État consacré Artoiscope, Base 11/19, Rue de Bourgogne, 62750 Loos-en-Gohelle, avec le soutien du à la culture. Ils ne baissent pas pour autant les bras et continueront à Conseil général du Pas-de-Calais et du Conseil travailler à l’enrichissement de leur offre culturelle, avec l’ardente volonté régional Nord–Pas-de-Calais. de convaincre leurs financeurs publics du Nord Pas-de-Calais de continuer ‹ Directeur de la publication : à investir dans le champ artistique, tant les résultats en termes culturel, Jean-Paul Korbas - 03 59 41 34 04 humain et social sont évidents en Artois-Douaisis. ‹ Conception/rédaction/réalisation : Cituation & Ensemble - Arras - 03 21 71 53 33 Que 2013 soit pour l’ensemble des lecteurs de ce magazine, une année ‹ En couverture : © Imacture - Fotolia.com riche en découvertes et émotions artistiques. Bonne année à tous. ‹ Impression : Imprimerie Danquigny Cambrai - 03 27 83 11 33 L’ensemble des membres du réseau Artoiscope ‹ Contact publicité : 03 21 71 63 31 ‹ ISSN en cours ‹ Dépôt légal en cours p.2 Artoiscope N°140 / janvier-février 13ARTOISCOPE N°140.indd 2 10/12/12 12:43
  3. 3. action(s)e louvre-lens Rabelais ouvre le bal des nocturnes au musée ! ©théo Koolman le premier vendredi de chaque mois, Parlaparole, d’après Rabelais (adaptation et le louvre-lens prolonge le plaisir de mise en scène : Didier Galas). la visite. Première soirée en janvier autour de rabelais, suivie d’une tout Bal costumé en jean aussi exceptionnelle nocturne en Autre rendez-vous nocturne au musée sur le thème février, avec un bal costumé. de la Renaissance : un bal costumé le vendredi 1er À la nuit tombante, une ambiance toute février. Celui-ci sera animé par Christine Corday, particulière enveloppe les œuvres du musée… chorégraphe spécialiste du genre. Sur le principe Pour les voir autrement, le Louvre-Lens a de la galerie du temps, elle emmènera les danseurs Éclairage d’un soir dans un voyage musical, des notes du décidé de jouer les prolongations le 1er vendredi les nocturnes de chaque mois, de 18h à 22h. Les visiteurs XVème siècle aux rythmes d’aujourd’hui. Pour sont l’occasion se costumer, il suffira de revêtir un jean et de pour le louvre- auront ainsi le plaisir de pouvoir rester ou lens de créer, de venir spécialement pour une nocturne. porter sur le haut du corps un accessoire par la présence vestimentaire rappelant le style Renaissance. d’artistes, À plus forte raison, lorsque le Louvre- un dialogue Lens crée l’événement, en programmant Et pour celles et ceux qui pensent ne pas savoir différent entre des soirées exceptionnelles ! Ce sera le cas danser, Christine Corday organise un stage les publics et d’initiation aux différentes danses de bal le les œuvres dès le 11 janvier. En lien avec l’exposition exposées. avec samedi 26 janvier au musée ! Renaissance, un banquet littéraire prendra ainsi exigence et convivialité, cette place dans l’espace cafétéria du hall d’accueil. action contribue Intitulé l’Éloge du pantragruelion, il donnera grANDe gAlerie et PAvilloN De verre : à la médiation entre les à déguster quelques petites merveilles écrites eNtrÉe grAtuite jusque fiN 2013. visiteurs et les par Rabelais et lues par Didier Galas, ainsi que gAlerie D’exPositioN temPorAire expositions. quelques bouchées confectionnées par le chef tN 9€ - tr 8€ reNs/rÉs : musÉe Du louvre-leNs, 03 21 18 63 21 Jean-Claude Jeanson. Cette nocturne sera suivie WWW.louvreleNs.fr le week-end par la représentation du spectacle Artoiscope N°140 / janvier-février 13 p.3 ARTOISCOPE N°140.indd 3 10/12/12 12:43
  4. 4. action(s) ville de lens et théâtre de béthune Eugène Ionesco entre dans la danse avec Pietra en janvier et février, Marie-claude Pietragalla et Julien Derouault partageront leur passion de la danse à lens et à Béthune autour de deux nouveaux spectacles tirés de l’œuvre d’eugène ionesco : Mr & Mme Rêve et Les Chaises ? p.4 Artoiscope N°140 / janvier-février 13ARTOISCOPE N°140.indd 4 10/12/12 12:43
  5. 5. action éclore en 2014, à la place de la Banque de France, rue de la Paix. La Cie Pietragalla est tombée sous le charme du bâtiment et la ville pourrait lui confier les clés de la future cité de la danse. En attendant, elle est invitée en résidence au Théâtre municipale Le Colisée, en janvier et en avril, pour finaliser ses créations et aller à la rencontre des habitants. En plus des répétitions, dont certaines seront ouvertes au public, la Cie animera des master class, des ateliers d’initiation, des séances de travail avec la population, donnera des conférences… Des actions similaires seront proposées avec le Théâtre de Béthune autour du spectacle Mr et Mme Rêve, notamment à destination des conservatoires de danse du territoire. Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault, toujours friands de contacts privilégiés avec la population, devraient être aux anges. Les © Compagnie Pietragalla - Derouault spectateurs, eux, devraient être enchantés de ces rencontres et des créations à découvrir. Danse et irréalité virtuelle À commencer par Mr et Mme Rêve, un spectacle magique et innovant de danse et d’animation 3D, hommage à Ionesco, qui nous emmène dans une expérience visuelle unique de réalité virtuelle tridimensionnelle Entre Marie-Claude Pietragalla et le Bassin où tout est possible : un danseur en apesanteur, minier, la belle histoire continue ! Elle a débuté un autre qui se démultiplie, son double en en 2006 à l’occasion d’une résidence de trois ans miroir… Émerveillement également avec Les de la danseuse-chorégraphe et de sa Cie dans la Chaises ?, la première pièce jeune public de Éclairage région, qui avait donné naissance à Conditions la Cie. Une création d’exception dans laquelle Marie-claude Humaines, un hommage chorégraphique à s’entrecroisent la danse, le théâtre et la musique Pietragalla entre l’univers de la mine et aux 1 099 victimes de la grâce à la valse des mots de Ionesco, le langage à neuf ans à catastrophe de Courrières du 10 mars 1906. Un l’École de danse du corps des danseurs et les somptueuses de l’Opéra. À seize siècle plus tard, le coup de grisou provoquait partitions de Bach, Beethoven et Chopin. Sur ans, elle intègre le alors un véritable coup de cœur. Le Bassin la scène, deux clowns, poètes de l’étrange corps de ballet de Minier, pas encore classé à l’Unesco, avait l’Opéra national et danseurs du vide, énumèrent leurs folies : de Paris avant trouvé son “étoile”. Depuis, Pietra (comme des chaises qui volent, un pianiste loufoque, d’être sacrée tout le monde l’appelle) a été programmée à de Maurice Chevalier dansant du hip-hop, un danseuse étoile en nombreuses reprises en Artois. Cette saison, la 1990. en 1998, elle hymne à Chaplin, un mime à la vie ! succède à roland ville de Lens et le Théâtre de Béthune ont décidé Petit à la tête du de co-produire les deux dernières créations de Ballet national de sa Cie inspirées de l’œuvre d’Eugène Ionesco : mr et mme rêve Marseille, pendant sA 2 fÉv, 20H30, tHÉâtre le ColisÉe à leNs cinq saisons. Mr & Mme Rêve et Les Chaises ? tN 18,90 € - tr 14,20 € en 2004, aux sA 9 fÉv, 20H30, tHÉâtre De bÉtHuNe cotés de Julien la cie s’ancre à lens Derouault, elle tN 22 € - tr 18 € - PAss Cult 3 € crée la compagnie “Tout ce que nous rêvons est réalisable”, les CHAises ? Pietragalla - disait Ionesco. Après le Louvre, la ville de sA 6 Avril, 20H30, tHÉâtre le ColisÉe à leNs Derouault, le Lens rêve d’une “cité de la danse”, un espace tN 18,90 € - tr 14,20 € Théâtre du corps, reNs/rÉs : tHÉâtre muNiCiPAl le ColisÉe lieu de recherche dédié à la pratique amateur et professionnelle, chorégraphique. une fabrique où les danseurs concevraient à leNs, 03 21 28 37 41 tHÉâtre muNiCiPAl De bÉtHuNe, 03 21 64 37 37, et répéteraient leurs spectacles avant la WWW.tHeAtre-betHuNe.fr représentation. Cet ambitieux projet pourrait Artoiscope N°140 / janvier-février 13 p.5ARTOISCOPE N°140.indd 5 10/12/12 12:43
  6. 6. action(s) escapade Hénin-beaumont Préparer les publics à Naz c’est une première ! À l’occasion de la réprésentation de Naz le 1er février, la Ville d’Hénin-Beaumont invite les enseignants de collèges et de lycées, ainsi que les responsables de maisons de quartier, afin de préparer leurs publics à l’accueil de ce spectacle qui sera joué en mars. Le spectacle vivant est le moyen de parler, sans d’entrer dans l’intimité d’un jeune Naz, afin, de tabou, de sujets de sociétés parfois difficiles à l’intérieur, de comprendre et d’imaginer comment Éclairage entendre. Comme la fascination de certains jeunes repêcher ces enfants perdus. Joué pour la pour l’idéologie et les symboles extrémistes. première fois le 1er mai 2010 Un problème répandu, trop rarement évoqué. Un indispensable travail à l’occasion du L’écrivain Ricardo Montserrat s’en est emparé autour du spectacle salon du livre pour créer Naz avec la Cie Sens Ascensionnels. Les propos de Naz peuvent choquer, mais d’expression Fruit de la collecte de récits de jeunes de la région, peuvent aussi se banaliser au point d’éprouver populaire et de critique sociale membres de mouvements proches du néo-nazisme, de la sympathie pour celui qui les tient. Chaque d’arras, Naz cette pièce est un récit douloureux sur une situation représentation est donc systématiquement suivie tourne depuis qu’il nous faut regarder en face. Celui de ces dans les lycées d’un débat. Si, en plus, elle est préparée en amont, de la région. jeunes pour qui l’Histoire commence par la lettre c’est encore mieux ! C’est pourquoi la Ville l’escapade le H, le H de Hitler. Leurs arrière-grands-parents programme d’Hénin-Beaumont convie les enseignants des étaient immigrés et résistants, leurs grands-parents “hors ses murs”, collèges et des lycées ainsi que les responsables notamment bosseurs, leurs parents sont précaires, divorcés dans les et déprimés… ou pas. Eux arborent des signes des maisons de quartier qui accueilleront ce établissements maudits, se rasent le crâne, “dégueulent” des spectacle, à venir le découvrir le 1er février. De scolaires du cette manière, ils pourront se l’approprier et territoire, en slogans haineux sur des musiques lourdes. Ils ont partenariat avec des nuits bastons et des gueules de bois toxiques. travailler sur le sujet avec les jeunes. la ville d’Hénin- Le reste de la semaine, ils sont parfois bons Beaumont. élèves, bons potes sportifs, sympas même. Mais ils ont peur de l’avenir, n’ont pas de présent et NAZ rêvassent d’un passé qu’ils idéalisent. Gamineries, veNDreDi 1er fÉvrier, à 20H à l’esCAPADe enfantillages, provocations ? No future d’une tN 10€, tr 8€, ts 6 et 5 € (ADHÉreNt, grouPe) reNs/rÉs : l’esCAPADe, 03 21 20 06 48, jeunesse désœuvrée dans un pays qui n’a pas tenu WWW.esCAPADe-sPeCtACle.Com ses promesses ? Peut-être. Pas sûr… Naz propose p.6 Artoiscope N°140 / janvier-février 13ARTOISCOPE N°140.indd 6 10/12/12 12:43
  7. 7. action(s) Henry vi à la Comédie de béthune Une aventure théâtrale hors normeaz Thomas Jolly et la cie Piccola Familia présentent Henry Vi, œuvre colossale de William Shakespeare. Une grande saga de 8h30 (entractes la suite se prépare à Béthune Avant le grand spectacle, la Cie Piccola Familia promènera sur les scènes d’Itinéraire Bis (programmation hors les murs de la Comédie de compris), découpée comme une Béthune) une forme plus courte de son Henry VI : série télévisée, à découvrir en deux H6m2. « C’est un résumé court et vif de l’histoire épisodes ou en intégralité. d’Henry VI et de la guerre de Cent Ans, conçu par les comédiens pendant les répétitions. Nous C’est un projet fou ! Une aventure théâtrale avons fait de ce travail un spectacle qui renoue comme il ne s’en fait – presque – plus. Œuvre joyeusement avec le théâtre de tréteaux, afin de fleuve, Henry VI est constituée de trois pièces de jeunesse de Shakespeare. Déjà à l’époque, ses jouer là où le grand spectacle ne peut aller », Éclairage représentations dépassaient la dizaine d’heures. explique le metteur en scène. Ce théâtre de foire, ce spectacle Chef-d’œuvre réputé “inmontable” pour de farcesque et jubilatoire est aussi un bon moyen est notamment mauvaises raisons (économiques notamment), d’éveiller les curiosités et de désamorcer la question co-produit par de la durée de la grande pièce… Par ailleurs, toute la comédie de cette épopée constitue pour Thomas Jolly et la Béthune, centre Piccola Familia l’aventure théâtrale adéquate l’équipe de la Piccola Familia (ils sont 26 !) sera dramatique pour continuer à affirmer un théâtre intelligent, en résidence, à partir du 28 janvier, à la Comédie du Nord Pas- de Béthune, pour défricher la seconde partie du de-calais, et populaire et festif à l’épreuve d’une réalité en le Théâtre manque de curiosité, individualisée et morose. règne d’Henry VI (1447-1471). « Au programme : d’arras, scène lectures, ébauches de scénographies… Béthune conventionnée Créé en janvier 2012, le “1er cycle” déroule musique l’intégralité de la première pièce et la moitié sera le point de départ du travail sur la suite et théâtre. de la seconde. Un spectacle épique de 8h30 d’Henry VI, soit l’autre moitié de la 2ème pièce de ce dernier Shakespeare et l’intégralité de la 3ème ». Cette suite accueillera Henry (entractes compris) emmené par 18 acteurs Vi du 7 au 9 mars et construit comme une saga dont on ne peut devrait durer environ huit heures aussi… prochain. décrocher... « Un spectacle de cette durée est anti-conformiste et suscite, c’est normal, de HeNrY vi : l’appréhension. C’est aussi un acte de résistance le PAlACe, rue Du 11 Novembre – bÉtHuNe face à une culture qui se cloisonne, qui se me 6 (ÉPisoDe 1) et je 7 fÉv (ÉPisoDe 2) 19H rapetisse. C’est émouvant de voir une petite sA 9 fÉv (iNtÉgrAle), 15H communauté se créer lors des représentations tArifs : De 7 à 18 € - PAss Cult 3 € intégrales, d’entendre les spectateurs échanger reNs/rÉs : ComÉDie De bÉtHuNe, 03 21 63 29 19 H6m2 : je 31 jAN 20H, sAlle Des CHemiNots - bÉtHuNe pendant les entractes et dire à la fin qu’ils n’ont ve 1er fÉv 20H, sAlle Des fêtes - lA Couture pas vu le temps passer », confie Thomas Jolly, rÉs AuPrÈs Des CommuNes metteur en scène. Osons donc cette expérience WWW.ComeDieDebetHuNe.org de spectateur unique et rare. Artoiscope N°135 / janvier-février 12 p.7 ARTOISCOPE N°140.indd 7 10/12/12 12:43
  8. 8. action(s) ville d’Auchel La culture, clef de voûte du mieux vivre ensemble À auchel, la culture irrigue toutes les interventions municipales pour inviter les habitants à devenir “spect’acteurs”. Éclairage Ville de 11 200 habitants (dont 40 % de moins de domaines artistiques sont l’occasion de créer de les associations 30 ans !) touchée par la fin de l’épopée du charbon, nouveaux échanges, entre les habitants, entre les des quartiers Auchel œuvre depuis de nombreuses années à générations et entre les quartiers, en favorisant d’auchel, ses la cohésion sociale, à l’ouverture aux autres, à les déplacements (mise en place d’un système acteurs éducatifs de co-voiturage, sensibilisation aux transports et sociaux l’émancipation des esprits et à la citoyenneté. (bibliothèque, Loin d’être le domaine réservé d’un seul service, en commun…) et en formulant des propositions établissements la culture est un outil partagé par l’ensemble des culturelles en tout lieu. Autour du livre par scolaires…), la communauté services de la municipalité. Elle est même, à partir exemple, une formation à la lecture à haute voix d’agglomération de cette saison, l’axe central d’une dynamique pour des parents et des grands-parents, ainsi que des artois comm et collective renforcée, avec les partenaires de la agents municipaux, a ainsi été imaginée. Parents et le conseil génréal sont étroitement Ville : services de l’État, Conseil général, CAF… enfants sont également invités à des ateliers d’éveil associés à En complémentarité et en parfaite cohérence, les à la lecture, sur des thèmes liés à l’éducation, en l’accompagnement intervenants auprès de la population ont ainsi compagnie d’une lectrice de l’association Lis avec global du public, pour lui mutualisé leurs moyens, leurs connaissances et moi, d’une psychologue et d’une puéricultrice. permettre “de leurs compétences, autour d’un principe : générer Des lectures théâtralisées seront par ailleurs se repositionner du lien entre les habitants, avec eux, et peu à peu programmées chez des personnes âgées volontaires, au cœur de sa trajectoire de les conduire à devenir “spect’acteurs”. qui pourront accueillir leurs voisins et amis. Et un vie sociale et maximum de spectacles, de stages, d’ateliers, de culturelle”. De nombreux artistes lectures théâtralisées sorties… seront gratuits ! interviendront chez des personnes âgées également autour Cinéma, arts plastiques, danse… Des spectacles reNs : ville D’AuCHel, l’oDÉoN, 03 21 61 92 03 de ce projet. ou des activités de pratique dans de nombreux p.8 Artoiscope N°140 / janvier-février 13ARTOISCOPE N°140.indd 8 10/12/12 12:43
  9. 9. transversal Mettre les publics en mouvement les structures culturelles d’Artoiscope ont à cœur de favoriser la mobilité des habitants de l’Artois-Douaisis et d’éveiller leur curiosité. Coup de projecteur sur deux expériences. © olly - fotolia Artoiscope N°140 / janvier-février 13 p.9 N°135 12ARTOISCOPE N°140.indd 9 10/12/12 12:43
  10. 10. “Les frontières existent d’abord dans nos têtes”© 2010 Pierre grosbois © 2012 Pierre grosbois gilbert langlois dirige aujourd’hui Les dix navettes mises en place pour permettre l’Hippodrome de Douai et le Théâtre aux spectateurs d’adhérer à cette programmation d’arras. Une belle opportunité pour croisée sont déjà quasiment remplies. Un site les deux lieux de croiser leur Internet commun aux deux structures mis en ligne programmation et de partager en ce début 2013 contient également un espace les publics. pour encourager et organiser le covoiturage. installer une mobilité régulière entre que faire encore pour inciter les publics à leurs deux lieux : sacré défi que se sont se déplacer davantage d’un lieu à l’autre ? lancé l’Hippodrome de Douai et le Théâtre Pour aller chercher les spectateurs plus loin, d’arras… nous devons sans cesse inventer. Le Bourgeois Jusqu’alors très peu de ponts étaient établis entre Gentilhomme qui fit salle comble à Arras, sur les deux scènes. Peut-être s’agit-il d’un héritage de deux soirs d’octobre, méritait peut-être que nous le la décentralisation culturelle des années 1970. De programmions 5 à 10 fois, le temps que le bouche nombreuses structures sont alors nées en France à oreille s’installe ou que la presse s’en fasse Éclairage et elles avaient tant à faire sur leur territoire que largement l’écho. Du point de vue économique, le chorégraphe beaucoup d’entre elles ne prenaient pas le temps Pierre rigal a la multiplication des représentations est aussi été programmé de travailler ensemble. Il est vrai aussi que chaque avantageuse. Autre piste à creuser pour amener le en novembre à directeur tient souvent à marquer de sa sensibilité, public à circuler : présenter plusieurs facettes du l’Hippodrome de ses choix esthétiques et de ses rêves le projet de Douai répertoire d’une même compagnie. Un spectateur (Standards, artistique de son établissement. Nous vivons dans qui a beaucoup aimé un spectacle de l’une d’entre spectacle de un monde de réseaux. Artoiscope, qui permet elles sera tenté d’aller voir ses autres créations, hip-hop - photo aux acteurs culturels de l’Artois Douaisis de se de droite). même s’il doit se déplacer. Un artiste en résidence les spectateurs rencontrer tous les mois, en est un très bel exemple. au théâtre d’Arras crée forcément des fidélités sont invités à à son travail qui pourraient se poursuivre si cette découvrir une Vous êtes directeur des deux lieux. autre facette de résidence se prolongeait à l’Hippodrome. La son travail, en Ça devient plus facile de rapprocher mobilité des artistes peut ainsi entraîner celle des le suivant au les points de vue ! publics. Théâtre d’arras Certes. Ça a surtout permis aux deux conseils le 30 janvier (spectacle d’administrations et aux équipes d’entrer dans une On abolit donc les frontières ? Micro, concert dynamique d’échanges de savoirs, d’expériences Les frontières existent d’abord dans nos têtes. Les chorégraphié et d’informations comme celle qui fait le succès - photo de gens sont près à aller d’un lieu à un autre, d’un gauche). d’Artoiscope depuis 1994. Chacun mesure aussi la genre artistique à un autre. À nous de leur flécher nécessité d’agir pour ne pas subir la forte attractivité des parcours éclectiques, et pourquoi pas à travers de Lille. les deux saisons ! La question de l’endroit où l’on présente les œuvres est aussi à repenser avec pour Matériellement, qu’avez-vous mis en objectifs de croiser les publics et de permettre la place pour encourager les déplacements sociabilité sans jamais perdre de vue l’exigence. entre arras et Douai ? Soyons toujours dans l’impulsion, sinon on se Cinq spectacles présentés sur la scène du théâtre replie. Arras sont chronologiquement intégrés dans le programme de l’Hippodrome, et réciproquement. Propos recueillis par Jean-Jacques d’Amore p.10 Artoiscope N°140 / janvier-février 13 ARTOISCOPE N°140.indd 10 10/12/12 12:44
  11. 11. transversal “ Se déplacer autrement permet de regarder autrement”© 2012 Pierre grosbois majeczka - fotolia le déplacement des publics est en Faire bouger les gens le soir alors qu’il n’y a permanence au cœur du projet et quasiment pas de train ni de bus constitue une des réflexions de culture commune. difficulté supplémentaire. Pour y parvenir nous Éclairage de chantal lamarre, avons peut-être participé au développement directrice de cette scène nationale de plusieurs entreprises de transport ! Plus du Bassin Minier depuis 1990. sérieusement, ce sont des centaines et des centaines de bus que nous avons affrétés depuis Pas facile pour culture la création de Culture Commune en 1990, avec commune d’aller chercher les publics nos partenaires que sont les établissements sur un territoire si vaste ? scolaires, l’Université d’Artois, les associations 108 communes sur 40 kilomètres de long, autant d’éducation populaire Culture & Liberté, Léo dire que l’organisation de la mobilité des publics Lagrange ou la Ligue 62… Grâce parfois à est au cœur du projet intercommunal de Culture des financements spécifiques, nous pouvons Commune ! Il faut aussi se souvenir que dans ce pratiquer des tarifs tout à fait accessibles, voire Bassin Minier, une grande partie de la population la gratuité. Le bus peut lui aussi être utilisé pour a été logée pendant plus d’un siècle dans des changer les regards, avec des arrêts artistiques, cités labyrinthes qui ne l’incitaient pas à bouger. des conférences ludiques pendant le trajet. En Avant de proposer aux habitants de se déplacer, tout cas, c’est toujours un espace de sociabilité nous avons donc commencé par aller vers eux qui attire aussi des personnes qui pourraient pour éveiller leur curiosité et déclencher le désir se déplacer en voiture mais qui préfèrent le de découvrir des spectacles ailleurs. déplacement collectif pour échanger et partager avant et après le spectacle. Il est aussi des quelles actions de proximité sont municipalités qui ont la bonne idée d’organiser mises en œuvre pour aller au plus des déplacements mutualisés avec d’autres près des gens ? communes. Elles sont nombreuses. Je pense notamment à notre première manifestation, “22 v’là les artistes” quelles autres actions pour qui permit à des plasticiens de créer une œuvre encourager les personnes à bouger ? dans 22 communes différentes que nous avons Nos ateliers artistiques de proximité avec fait découvrir grâce à des visites guidées en bus. restitution dans la Fabrique Théâtrale de Beaucoup de rencontres artistiques, d’ateliers, Culture Commune permettent aux participants de projets participatifs… ont depuis permis de de découvrir les plaisirs et la magie de la scène. “dédramatiser” le mot culture et de prouver à Nos projets artistiques intercommunaux de beaucoup d’habitants, de toutes générations et cirque invitent aussi les habitants à entrer en de toutes conditions, que nous les respections mouvement. Nous leur proposons également vraiment en leur présentant des créations de de bouger à pied, avec nos promenades qualité, à la fois intelligentes, divertissantes, spectaculaires, notamment celles jalonnées de émouvantes et de nature à faire réfléchir. spectacles dans l’espace public, autour du 11/19 de Loos-en-Gohelle. Se déplacer autrement Pour inciter tant d’habitants à profiter permet de regarder autrement ! de spectacles dans d’autres communes comment faites-vous ? Propos recueillis par Jean-Jacques d’Amore Artoiscope N°140 / janvier-février 13 p.11 ARTOISCOPE N°140.indd 11 10/12/12 12:44
  12. 12. transversal mouvements Pratiques culturelles à la loupe Quelles sont les habitudes culturelles des classement à l’Unesco et louvre-lens ! publics et quel sens donner aux politiques Cette dynamique culturelle vient en quelque culturelles publiques ? Pour répondre à ces sorte parachever la mutation de ces 30 dernières questions, la Communauté urbaine de Lille années, d’une métropole désindustrialisée Métropole et la Direction régionale des devenue un pôle économique attractif tiré par affaires culturelles ont confié une étude à les secteurs des services et de la recherche l’Observatoire des politiques publiques*. Sans et tourné vers l’international. Les pratiques être toutefois transposables aux populations de culturelles ont évolué en parallèle. Elles y sont l’Artois-Douaisis, territoire sur lequel agissent comparables à celles des autres grandes villes les structures culturelles d’Artoiscope, françaises, avec des taux de sorties au cinéma ses principaux enseignements pourraient et au spectacle vivant, ainsi que les taux de contribuer à la réflexion sur les questions de fréquentation des bibliothèques-médiathèques, mobilité et d’accessibilité géographique et très proches de ceux de la capitale. Le Bassin symbolique de l’offre culturelle. La sphère minier, dont la mutation actuelle est marquée d’influence de la métropole lilloise s’étend par son classement au patrimoine de l’Unesco et largement sur le Bassin minier du Pas-de- l’ouverture du Louvre-Lens, pourrait bien à son Calais, le Douaisis et l’Arrageois. Bien tour connaître une évolution des comportements desservie (autoroutes, desserte TGV, aéroport, culturels. Ce mouvement serait à accompagner métro…), elle offre de nombreux équipements par des politiques publiques garantissant une et événements phare, parmi lesquels le LaM forme de cohésion du territoire et tenant compte à Villeneuve d’Ascq, la Piscine à Roubaix, le des différentes composantes de sa population Tri Postal à Lille, un centre chorégraphique (notamment des plus éloignés de la culture). national, les prolongements de la capitale Une mutation à laquelle contribuent déjà les européenne de la culture… structures du réseau Artoiscope ! * Étude réalisée par Pierre Le Quéau, avec la collaboration de Vincent Guillon et les contributions de Sandrine Astor, Annie- Claude Salomon, Cécile Martin p.12 Artoiscope N°140 / janvier-février 13ARTOISCOPE N°140.indd 12 10/12/12 12:44
  13. 13. zoom(s) samedi 12 janvier 10ème édition du marché aux livres marché aux livres, 10ème ! un rendez-vous proposé par le service culturel et centre sociaux de liévin. Depuis le début, le marché aux livres de liévin réunit livres anciens ou d’occasion et livres neufs. Devant le succès rencontré par les animations les précédentes éditions, le programme s’est encore enrichi ; le fil conducteur de la journée sera le thème du papier. les visiteurs pourront choisir entre un spectacle tiré du livre célèbre de luis Sepùlveda la Mouette et le chat, des séances de kamishibaï pour les plus-petits, un atelier origami... À noter aussi une exposition d’anne-Marie Vin, qui détourne l’objet livre de manière surprenante ! et la ➔ Centre Arc en Ciel, place gambetta - liévin possibilité de gagner un panier garni... de livres bien sûr. entrée libre Animations gratuites (réservation sur place ou à la bibliothèque les visiteurs se verront aussi offrir la série de marque- conseillée). Programme complet sur http ://bibliotheque.lievin.fr pages originaux créés cette année par Magali Dulain. rens : bibliothèque municipale jacques Duquesne, 03 21 45 83 90. Du 15 janvier au 20 février 3ème festival de la marionnette à lens un événement culturel populaire et de qualité, un moment pour à la fois réfléchir, rire et s’émouvoir. Montrer que les arts de la marionnette d’aujourd’hui sont surprenants, drôles, non élitistes mais de qualité, qu’ils s’adressent à toutes les générations est le but de ce festival. Un moment à partager ensemble, dans la joie et la bonne humeur, un moment de découverte d’une forme artistique résolument contemporaine mais trop méconnue. Cette 3ème édition vous invite donc à assister à une douzaine de spectacles pour les enfants dès 3 ans jusqu’aux adolescents et adultes. Certains sont gratuits, et les autres restent à des prix totalement abordables pour un accès au plus grand nombre. En dehors des spectacles, plusieurs projets et ateliers sont proposés dans les écoles. ➔ Centre social Alexandre Dumas / Centre vachela / médiathèque r.Cousin - lens rens/rés : théâtre municipal le Colisée, 03 21 28 37 41 Artoiscope N°140 / janvier-février 13 p.13ARTOISCOPE N°140.indd 13 10/12/12 12:44
  14. 14. zoom(s) Du 19 janvier au 15 février les manipulés, festival de marionnettes Devant le succès rencontré lors de la précédente édition, la maison de l’Art et de la Communication de sallaumines organise son festival de marionnettes “les manipulés”. la 3ème édtion du festival de marionnettes de Sallaumines s’adresse à un très large public grâce à une programmation de 10 spectacles adaptés aux enfants, mais aussi à un public adulte plus averti. (la gigantéa, Bel appartement clé sur porte, gémelos, rouge rouge, Vestiges…). lors de son inauguration le 19 janvier à partir de 14h, cinq petites formes seront également présentées par les cies a, les Six faux nez, Teatro golondrino, la cuillère et les estropiés. cette mise en bouche festive se poursuivra avec le vernissage de l’exposition photographique artoismarche de N. Fremiot, puis le concert de la slameuse Yamlayam. ➔ maison de l’Art et de la Communication, rue Arthur lamendin sallaumines rens/rés : la mAC, 03 21 67 00 67 - http ://mac.ville-sallaumines.fr mac@mairie-sallaumines.fr Du 25 janvier au 14 avril Peinture minée exposition d’une sélection d’œuvres de j.-r. Hissard, retraçant le parcours de cet artiste singulier. l’interrogation d’un enchevêtrement pictural qui mêle sujets populaires et grands sujets historiques. Humour et Chaos. « En ce qui me concerne, la peinture est non seulement un moyen de dédramatiser les choses de ce temps, de survivre symboliquement, de remplir les jours qui me restent, mais c’est aussi reconstruire la visibilité du sens en commençant par démontrer la risibilité de nos contre-valeurs : c’est un acte de foi dans l’Image, dans l’icône de l’Homme. Pour celui qui la peint comme pour celui qui la découvre et la regarde avec ses propres yeux — d’enfance si possible —, la refaisant à son idée, c’est une reconstruction du regard sur le monde. » J.-r. Hissard ➔ lab-labanque / le garage, 169 bd raymond Poincaré – béthune entrée libre exposition ouverte tous les jours, de 14h à 19h rens : lab-labanque, 03 21 63 04 70 - contact@lab-labanque.fr p.14 Artoiscope N°140 / janvier-février 13ARTOISCOPE N°140.indd 14 10/12/12 12:44
  15. 15. zoom(s) jeudi 7 février < 19h rDv A3 autour de NAZ à l’occasion d’un rendez-vous Artistique, Alternatif et Apéritif, le service culturel de bruay-la-buissière vous propose Du 6 au 12 février de débattre des mécanismes des temps fort mouvements identitaires . Spectacle “coup de poing”, NAZ nous plonge dans l’intimité d’un jeune, “lui” pour qui l’Histoire commence Humour par la lettre “H”, celle d’Hitler, et nous questionne sur toutes les dérives extrémistes. Cette pièce sera suivie d’une rencontre-débat sous la forme d’un apéritif dînatoire, avec l’équipe artistique de la pièce, qui invitera les spectateurs à échanger avec elle sur ces mouvements Cinq soirs pour rire en compagnie identitaires. Pour faire écho à cette création artistique, d’artistes locaux et de nouveaux talents. la soirée se poursuivra au cinéma les Étoiles autour la médiathèque robert cousin sera à nouveau le de la séance unique du film This is England de Shane théâtre de ce temps forts où se croiseront les locaux Meadows (1983 - vostf). Celui-ci relate la rencontre de Shaun, 12 ans, avec un groupe d’extrémistes, dans une Twin Men Show et Hilarrissimo ainsi que giédre, ville côtière du Nord de l’Angleterre. Joséphine et gérald genty. qu’il soit noir, musical ou les deux en même temps, l’humour sera le maître ➔ tous en scène à 19h – le temple mot de ces soirées. Une invitation à ne pas louper Naz de ricardo montserrat. Cie sens ascensionnels. mise en scène : Christophe moyer pour passer de bons moments et s’évader autour tous à table à 20h de spectacles qui mettront vos zygomatiques à rude épreuve… rire et bonne humeur garantis. rencontre-débat dînatoire avec l’équipe artistique de la pièce tous en salle à 21h15 – Cinéma les Étoiles ➔ théâtre municipal le Colisée, 12 rue de Paris – lens this is england, de shane meadows rens/rés : théâtre le Colisée, 03 21 28 37 41 tarifs de 5 à 10€ rens/rés : service culturel de bruay-la-buissière, 03 59 41 34 00 Artoiscope N°140 / janvier-février 13 p.15ARTOISCOPE N°140.indd 15 10/12/12 12:44
  16. 16. zoom(s) ve 8 février < 20h30 ohne Cette nouvelle création à Avion, par la Cie les fous à réaction, explore l’absurdité d’un système qui n’a de cesse de chahuter un homme simple qui ne demande qu’à être compris. Ohne (“sans”, en allemand) est un homme hors du monde et de la société qui nous expose ses démêlées avec l’aNPe. Dans cette fable cruelle de Dominique Wittorski, les Fous à réaction (associés) montent à l’assaut d’une administration en quatre lettres mais aussi de tout un système qui exclut, broie, nie la différence, bouffe une existence. en trois tableaux, trois comédiens interprètent le même homme à trois âges différents, comme si toute sa vie ne se résumait qu’à cette éternelle demande d’emploi. De cette spirale infernale, la compagnie parvient à faire un spectacle terriblement beau. ➔ à découvrir le jeudi 7 février à 14h30 et le vendredi 8 février à 14h30 et 20h30. espace culturel jean ferrat, salle Aragon, Place de l’Hôtel de ville - Avion tN 15€ - tr 12€ - ts 8€ - tA 5€ et 4€ - Pass Cult 3€ rens/rés : espace culturel jean ferrat, 03 21 79 44 89 Culture commune, 03 21 14 25 55 - billetterie@ culturecommune.fr - www.culturecommune.fr vendredi 8 et samedi 9 février < 20h répertoire retrouvailles amusées et amusantes pour deux drôles d’oiseaux à la croisée des disciplines : le belge polyglotte jos Houben et sa complice françoise rivalland. un spectacle créé au théâtre d’Arras. le comédien-metteur en scène Jos Houben, connu pour son exceptionnelle performance comique l’art du rire, et sa complice Françoise rivalland nous entraînent en terre dadaïste, à la limite du burlesque et de la tragédie. À partir de la partition composée par Mauricio Kagel en 1970, cinq performeurs, à la fois acteurs et musiciens, font se succéder une centaine d’apparitions théâtrales, tant rocambolesques que clownesques. entre l’instantané photographique et le sketch, chaque saynète vise à produire, à défaut de musique, du son. Du théâtre musical aussi jouissif qu’hilarant ! ➔ théâtre d’Arras, salle à l’italienne, 7 place du théâtre - Arras tN 21€ - tr 10€ rens/rés : théâtre d’Arras, 03 21 71 66 16 - www.theatredarras.com p.16 Artoiscope N°140 / janvier-février 13ARTOISCOPE N°140.indd 16 10/12/12 12:44
  17. 17. jeudi 14 février < 18h30 et 20h30 zoom(s) mignonne, allons voir… et écouter jeudi 28 février < 19h Carte blanche soirée spéciale saint-valentin au louvre-lens ! laissez-vous murmurer au collectif xxY des mots poétiques à l’oreille, au cours d’un très original “concert sous casque”. question de genre “Maîtresse embrasse-moi, baise-moi, serre-moi, “on ne naît pas femme, on le devient.” Haleine contre haleine, échauffe-moi la vie, Mille et la soirée carte blanche au collectif mille baisers donne-moi je te prie, amour veut tout sans nombre, amour n’a point de loi.” (ronsard). le xxY sera l’occasion de prolonger cette compositeur électroacoustique Thierry Balasse célèbre phrase de simone de beauvoir. a imaginé un dispositif original de “concert sous Suite à la polémique autour des manuels de SVT qui casques” qui permet de véritables aventures abordent les questions d’identité sexuelle et d’orientation perceptives : “ronsard sera notre premier guide, mais sexuelle, il semble nécessaire de revenir sur le fait que d’autres poètes (louise labé, Baudelaire, rimbaud...?) la différence des sexes n’est pas seulement une donnée pourront le rejoindre dans notre parcours sonore naturelle mais qu’elle est bel et bien une construction qui entremêlera intimement les mots des poètes et sociale. Par la danse, le clown, la manipulation notre musique. et puisque nous aurons la chance de marionnettique ce collectif de jeunes artistes lillois pouvoir vous murmurer à l’oreille, nous choisirons nos questionne ces notions parfois floues mais pourtant au poèmes parmi les plus sensuels... ceux qui sauront centre de l’appréhension de l’évolution sociétale. réveiller eros et évoquer l’amour sous toutes ses ➔ maison de l’Étudiant, université – Arras sonorités, tendres et coquines.” à partir de 19h : Castrat glitter, par la brigitte Nielsen society (chant contre-ténor) ➔ la scène / musée du louvre-lens 20h : Princesse, par le collectif xxY (clown et théâtre d’objets) Accès par les rues georges bernanos ou Paul bert – lens suivi d’une rencontre débat. tN 15 euros tr 10 euros entrée libre sur réservation rens/rés : musée du louvre-lens, 03 21 18 63 21 rens : service culturel de l’université d’Artois, 03 21 60 49 49 www.louvrelens.fr culture@univ-artois.fr - www.univ-artois.fr/vie-etudiante/culture Artoiscope N°140 / janvier-février 13 p.17ARTOISCOPE N°140.indd 17 10/12/12 12:44
  18. 18. Janvier / février 2013 L’agenda des spectacles / théâtreL’agenda Création 2012 Création 2012 © 2011 musée du louvre / martine beck-Coppola © Christian berthelot je 10 jan ‹ 18h30 BaNqUEt littÉrairE Création exceptionnelle dans le cadre d’une nocturne. Direction artistique : sa 12 jan ‹ 20h30 Didier galas. Cie ensemble lidonnes. à partir de 15 ans di 13 jan ‹ 15h30 ma 15 jan ‹ 19h30 Assis autour d’une grande tablée, nous vous invitons, chers convives, ParlaParOlE Adaptation trOiset Pas DEhOrs théâtre mouvements circassiens. d’après l’œuvre de rabelais. à déguster avec vos écoutilles la et mise en scène : Didier galas. Cie manivelle théâtre. à partir de 4 ans poésie culinaire de Rabelais, géant à partir de 15 ans L’un veut découvrir le monde, de la littérature de la Renaissance, Et si le génie de Rabelais était à l’autre rester dans l’abri douillet. et avec vos papilles quelques bou- chercher du côté de sa part fémi- Sortir ou pas ? L’un met un pied chées concoctées pour l’occasion nine ? Sur fond de rock’n’roll, deux dehors, l’autre s’enferme. Com- par le chef Jean-Claude Jeanson. comédiennes nous embarquent ment partager un territoire, un objet, À t able ! pour une épopée au comique extra- des connaissances, des émotions… ➔ musée du louvre-lens/espace vagant, au son de cette langue Comment vivre ses besoins de pro- cafétéria. Accès par les rues georges étrange et délicieuse. Et par la tection ou désirs d’ouverture ? bernanos ou Paul bert - lens parole de Rabelais fuse une poé- entrée gratuite, sur réservation. ➔ le temple, rue Hermant, rens/rés : musée du louvre-lens, 03 21 18 63 21 tique puissante et musicale. bruay-la-buissière www.louvrelens.fr tu 5€ ➔ la scène/musée du louvre-lens. rens/rés : service Culturel Accès par les rues georges bernanos de bruay-la-buissière, 03 59 41 34 00 ou Paul bert - lens tN 15€ - tr 10€ rens/rés : musée du louvre-lens, 03 21 18 63 21 www.louvrelens.fr du ve 11 au sa 19 janvier [JeUNe PUBlic] moi, petit poucet De Charles Perrault. mise en scène : marie-Pierre feringue et stéphane boucherie. Dans le cadre de itinéraire bis Poucet, accom- me 16 jan ‹ 10h30 et 16h [JeUNe PUBlic] pagné de son frère Pierrot, se souvient giNgKO ParrOt, DaNs sommaire : de l’année où tout commença par la MON arBrE il yavec Culturea… Théâtre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p.18-25 grande famine et Cie AmK. en coréalisation nous raconte son Commune, scène nationale cirque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.25-26 périple. Il nous Ce spectacle invite les “Spect’ac- Musique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.26-29 convie à entendre sa teurs” de 10 mois à 3 ans à péné- Danse. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.29-30 vraie histoire et nous trer un “autre monde”, singulier et montre habilement personnel : une arborescence dans cinéma . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.30-31 que le plus faible toute sa dimension organique, expo/rencontres . . . . . . . . . . . .p.31-34 peut réussir ! végétale et animale. Un rendez- ➔ réservation obligatoire auprès des communes vous à partager en famille. - ve 11, 19h30 : Divion, salle Nelson mandela, 03 21 61 91 75 ➔ espace ronny Coutteure, - me 16, 14h30 : marles-les-mines, maison pour tous, 03 21 01 74 30 bd des flandres – grenay tN 4€ - tr 3€ - ve 18, 20h : beuvry, salle Prévôté de gorre, 03 21 65 17 72 rens/rés : espace ronny Coutteure, - sa 19, 15h : bruay-la-buissière, médiathèque, 03 59 41 34 00 03 21 45 69 50 - http ://ronnycoutteure.grenay.fr www.comediedebethune.org culture@grenay.fr - Culture Commune, 03 21 14 25 55 - www.culturecommune.fr billetterie@culturecommune.fr p.18 Artoiscope N°140 / janvier-février 13 ARTOISCOPE N°140.indd 18 10/12/12 12:44

×