Your SlideShare is downloading. ×
Le financement de son projet - Créer sa Boîte en Alsace (Strasbourg 2013)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Le financement de son projet - Créer sa Boîte en Alsace (Strasbourg 2013)

206
views

Published on

Atelier animé par le cabinet d'experts-comptables SFA au salon Créer sa Boîte en Alsace, édition du 18 novembre 2013 à Strasbourg.

Atelier animé par le cabinet d'experts-comptables SFA au salon Créer sa Boîte en Alsace, édition du 18 novembre 2013 à Strasbourg.


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
206
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
9
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. GROUPE SFA EXPERTISE COMPTABLE – COMMISSARIAT AUX COMPTES – CONSEILS 1 www.groupe-sfa.eu
  • 2. GROUPE SFA EXPERTISE COMPTABLE – COMMISSARIAT AUX COMPTES – CONSEILS FINANCER SON PROJET Julie REGNIER Référent création d’entreprise 2 www.groupe-sfa.eu
  • 3. Sommaire 1. L’apport personnel 2. Compléter son apport personnel 3. Les financements bancaires 4. Les financements spécifiques 3
  • 4. Introduction  Que finance-t-on ?   frais de démarrage   investissements corporels et incorporels besoin en fonds de roulement (trésorerie de démarrage) Qui finance ?   Banque   Vous Organismes institutionnels Essentiel = bonne analyse des besoins dans le prévisionnel. 4
  • 5. 1. L’apport personnel 5
  • 6. 1. L’apport personnel  L’apport personnel est la part du financement qui provient du patrimoine personnel et privé du créateur.  Apport personnel = 20 % à 30 % du financement total requis par le projet  L’apport permettra de couvrir les premiers frais de la société et la trésorerie de départ. 6
  • 7. 1. L’apport personnel  Capital ou compte courant ?  Capital = somme d’argent donnée à titre irrévocable à la société. Vous ne pouvez plus la récupérer. o Capital minimum = au moins 10 % du financement total requis par le projet (gage de sérieux auprès des banques)  Compte courant = somme d’argent que vous prêtez à la société. Vous pouvez la récupérer quand la société à les moyens de vous rembourser. Ne pas mettre toutes vos économies dans votre projet ! 7
  • 8. 2. Compléter mon apport personnel 8
  • 9. 2. Compléter mon apport personnel  Les aides Pôle Emploi  Les prêts d’honneur  Les investisseurs privés 9
  • 10. 2. Compléter mon apport personnel  Les aides Pôle Emploi (si vous êtes inscrit à Pôle Emploi) :  ARCE (Aide à la reprise ou à la création d’entreprise) : o Versement d’un capital de départ = 45 % du reliquat des droits à l'assurance chômage du porteur de projet o 50 % de ce montant est versé à la création de la société et 50 % après 6 mois d’activité  Le maintien des indemnités Pôle Emploi (sous conditions) o Permet de ne pas se rémunérer jusqu’à épuisement de ses droits o Permet d’alléger les charges de la jeune société (financement de votre rémunération) Pour plus d’info : contactez votre conseiller Pôle Emploi 10
  • 11. 2. Compléter mon apport personnel Le prêt d’honneur : prêt accordé au porteur de projet (pas à la société) par  des partenaires institutionnels :  Caractéristiques : o o Obtention d’un prêt pouvant parfois dépasser 10 K€ o Généralement accordé sur 2 à 5 ans à taux zéro et sans garantie o  Octroi du prêt uniquement après étude et validation du dossier par un comité Vous devez le rembourser même si votre société fait faillite Avantages : o Généralement considéré comme un apport personnel par le banquier : cela vous permet d’emprunter davantage o  Crédibilité accrue auprès du banquier (étude préalable par un comité, partage des risques…) Qui contacter ? o Les plateformes d’initiative locales (PFIL) o Les opérateurs d’accompagnement NACRE o Les chambres consulaires (CCI, CMA) o Réseau Entreprendre 11
  • 12. 2. Compléter mon apport personnel  Les investisseurs privés :  cela consiste, pour des investisseurs professionnels, à prendre des participations minoritaires et temporaires dans le capital d'entreprises naissantes ou très jeunes.  Il convient notamment au financement des entreprises à fort potentiel de croissance en créant des conditions favorables pour l'octroi de prêts bancaires grâce à l’effet de levier qu’il procure.  Qui contacter ?  Alsace Business Angels  Les plateformes de financement participatif 12
  • 13. 3. Les financements bancaires 13
  • 14. 3. Les financements bancaires  Les attentes de votre banquier  Le prêt bancaire  Le crédit-bail  Les garanties  Le PCE 14
  • 15. 3. Les financements bancaires  Les attentes de votre banquier  Un projet qui tient la route (étude de marché, viabilité financière, dossier validé par un conseiller crédible)  Un porteur de projet qui tient la route o Maîtrise du dossier par le créateur (construction du chiffre d’affaires, marge retenue, etc.) o o Mise en place d’une vraie politique commerciale Présentation vestimentaire et aisance orale  Cohérence apport / prêt bancaire 15
  • 16. 3. Les financements bancaires  Le prêt bancaire classique :  Durée : entre 2 et 5 ans  Taux : généralement entre 3 % et 5 %  Garantie généralement demandée  Quelques conseils : o Ne pas hésiter à mettre les banques en concurrence o Eviter d’avoir le même banquier personnel et professionnel o Un refus ne signifie pas la mort du projet : certains ajustements s’imposent peut-être 16
  • 17. 3. Les financements bancaires  Le crédit bail :  il permet de financer des équipements sans apport. C’est une solution intéressante de financement du matériel et des véhicules pour les entreprises qui ne souhaitent pas faire appel à l'emprunt bancaire.  Avantages o Pas d’apport nécessaire o Les loyers/redevances sont des charges déductibles  Inconvénient o Coût élevé o Premier loyer majoré 17
  • 18. 3. Les financements bancaires  Les garanties  Tous les partenaires financiers demanderont une garantie en contrepartie du financement octroyé  Quel type de garantie ? o Nantissement des titres de la société o Nantissement du matériel financé o Cautionnement personnel  Des organismes spécialisés comme OSEO, SIAGI ou encore ALSACE ACTIVE peuvent garantir une partie du financement 18
  • 19. 3. Les financements bancaires  Le PCE (Prêt à la Création d’Entreprise) :  Pour les projets dont le financement est < 45 K€  Montant : entre 2 K€ et 7 K€  Il est conditionné à l’obtention d’un prêt bancaire : o Même taux o Même durée  Différé de remboursement de 6 mois  Prêt garanti par OSEO 19
  • 20. 4. Les financements spécifiques 20
  • 21. 4. Financement spécifique Microcrédit   Il s’adresse généralement aux porteurs de petits projets exclus du système bancaire classique, souvent parce qu’ils n’offrent pas les garanties de solvabilités demandées par les établissements bancaires classique. Financement participatif (crowdfunding)   C’est un mécanisme qui permet de récolter des fonds - généralement des petits montants – auprès d’un large public, en vue de financer un projet créatif ou entrepreneurial.  Il fonctionne le plus souvent via Internet. Les opérations de crowdfunding peuvent être des soutiens d’initiative de proximité ou des projets défendant certaines valeurs. 21
  • 22. 4. Et les subventions ?  Les subventions ne doivent jamais être prises en compte dans le plan de financement. Ils viennent en plus de ce qui est sollicité, c’est un bonus. 22
  • 23. Conclusion  Le porteur du projet doit maîtriser son business plan à 100 %.  Le créateur doit savoir SE VENDRE et VENDRE son projet au partenaire financier.  Les partenaires financiers voient l’Homme avant le projet, il est impératif de faire bonne impression et donner une bonne image de soi. 23