Les demoiselles d’Avignon. .  Analyse de tableau
<ul><li>Pablo Ruiz Picasso. </li></ul><ul><li>Les Demoiselles d’Avignon. </li></ul><ul><li>1907.  </li></ul><ul><li>Huile ...
<ul><li>Que voit-on ? </li></ul><ul><li>Les couleurs </li></ul><ul><li>Les lignes de force </li></ul><ul><li>Les éléments ...
<ul><li>La roue chromatique. </li></ul>Les demoiselles d’Avignon.  Les  complémentaires .
Le cubisme
<ul><li>Continuité : le nu. </li></ul>Les demoiselles d’Avignon.
Le bain turc, Ingres <ul><li>Tous les détails sur le site  </li></ul><ul><li>du  Louvre   </li></ul><ul><li>La Joie de Viv...
<ul><li>Influences de l’art nègre relayé par Cézanne et Derain. </li></ul>Les demoiselles d’Avignon.
<ul><li>Influences de l’art  </li></ul><ul><li>nègre relayé par  </li></ul><ul><li>Cézanne et Derain. </li></ul>Les demois...
<ul><li>Influences de la  </li></ul><ul><li>sculpture ibérique </li></ul>Les demoiselles d’Avignon.
<ul><li>Continuité : dans l’œuvre de Picasso. </li></ul>Les demoiselles d’Avignon.
<ul><li>Guernica </li></ul><ul><li>1937 </li></ul>. La modernité de Picasso :  un clip à voir  pour conclure
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Demavignon

4,785 views

Published on

Etude du célèbre tableau de Picasso à l'aide du TNI

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
4,785
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
9
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Apprendre à lire une ouvre d&apos;art, à un élève, c&apos;est lui permettre d&apos;acquérir une pratique du regard et à puiser à la source de son propre fonctionnement émotionnel pour comprendre comment l&apos;image l&apos;émeut. C&apos;est aussi ouvrir son regard à l&apos;histoire, à la mémoire. C&apos;est enfin l&apos;amener à s&apos;ouvrir à l&apos;autre, à son regard, à son milieu, à sa culture, perspective garante d&apos;une continuité de sens reliant mémoire, identité et citoyenneté.
  • Analyse externe du tableau : Huile sur toile : de ce point vue, tradition picturale classique. Pour les dimensions : prendre des repères dans l’espace de la classe pour que les élèves visualisent ce que cela représente, sinon, juste des chiffres.  tableau très grand, des personnages plus grands que les personnages réels . L’artiste : Pablo Picasso (1881-1973), l’un des plus grands artistes du XXème siècle. D’origine espagnole, il a étudié aux Beaux-Arts de Barcelone. Il part à Paris en 1900 et s’y s’installe définitivement en France en 1904, rencontrant peintres (Henri Matisse, Georges Braques, André Derain…) et intellectuels (Max Jacob, Guillaume Apollinaire…). Dans son œuvre, on distingue plusieurs périodes : la « période bleue » (début de son œuvre), la « période rose » (1905-1906) –jusque là, des œuvres assez classiques centrées surtout sur la recherche de couleurs- , l’époque cubiste (à partir de 1907) et. Créateur extrêmement prolifique jusqu’à la fin de sa vie à la fois peintre, sculpteur et céramiste. Le contexte ici seulement au sujet de l’artiste : Au début du XXème siècle, Europe dominée par les monarchies et les empires, France figure d’exception. Droits fondamentaux de l’homme mieux respectés qu’ailleurs. Antisémitisme moins virulent qu’en Europe centrale, influence de l’Eglise catholique moins contraignante qu’en Italie et en Espagne depuis la loi de séparation des églises et de l’Etat de 1905  France, terre d’asile pour les opprimés du vieux continent, Paris, ville cosmopolite. Intérêt de montrer le processus créatif : Picasso a fait plus de 700 dessins préparatoires pour les Demoiselles. Sans doute unique dans son œuvre. Réalisation en deux mois sans doute juin juillet 1907. Il a 27 ans, il travaille dans l’atelier d’un ami, il a le sentiment qu’il va changer quelque chose mais sans doute pas à ce point. Il a mis des mois à le réaliser.
  • Replacer la réaction des élèves dans l’histoire de l’œuvre : les amis et les critiques de Picasso aussi seront choqués et ne comprendront pas, l’œuvre sera très peu montrée et restera dans les ateliers jusqu’en 1916. Il est acheté en 1920 par un collectionneur et ne sera exposé qu’en 1937 au moment où Picasso est déjà très connu.
  • Signes plastiques : Couleurs : Rouge sombre à gauche (couleurs chaudes), puis des roses (couleur chaude) et des beiges puis des bleues (couleur froide) et des blanches à droite. Gamme : pourpre, carmin, rouge, orange, jaune, vert clair, vert, vert émeraude, bleu cyan, bleu outremer, bleu foncé, violet. Couleurs chaudes : dominante rouge, sensation de proximité. (corps avancés proches du spectateur) Couleurs froides : dominante bleue, sensation d’éloignement. (corps éloignés, surtout pour le bleu, sensation que la forme est située au dernier plan). Vert et violet vont partie des deux gammes, ce sont des couleurs neutres. Complémentaire : le mélange de deux complémentaires entre elles donne du noir. On obtient le contraste maximum par la juxtaposition de deux complémentaires, ici l’orange et le bleu.
  • La composition et le traitement des modèles semblent évoluer de la gauche vers la droite, allant vers une représentation de plus en plus abstraite et décomposée des personnages. D&apos;ailleurs, le nez de la femme de gauche est rabattu sur le côté pour que l&apos;on voie comme le dit Picasso &amp;quot;que c&apos;était un nez&amp;quot;! Une rupture &amp;quot; C&apos;est comme si tu voulais nous donner à boire du pétrole pour cracher du feu &amp;quot; (toutes les citations ont pour source le site indiqué dans la webographie) aurait dit Georges Braque à Picasso qui lui montrait les Demoiselles d&apos;Avignon pour la première fois en 1907. Cette toile ouvre la voie à un nouveau courant artistique, le cubisme (1908-1914) , dont l&apos;apparition et le développement, vont déterminer une révolution esthétique en France et qui &amp;quot; change complètement la face de l&apos;art européen &amp;quot; Le terme cubisme est d&apos;ailleurs employé par dérision par le critique Louis Vauxcelles, lors d&apos;une exposition consacrée à Georges Braque en 1908, pour dénoncer la &amp;quot; simplification terrible &amp;quot; des paysages et la réduction de tous &amp;quot; les sites, figures et maisons à des schémas géométriques, à des cubes. &amp;quot;
  • Une piste : montrer en quoi Picasso synthétise et répudie en même temps cinq siècles de peinture occidentale. Contexte technique et artistique : dans le cadre de cette séance, il est à rappeler aux élèves qu&apos;une révolution technique, la photographie , vient éclipser au XIXe siècle le travail du peintre en permettant de saisir immédiatement l&apos;évènement ou le personnage. S&apos;ensuit, à partir du courant impressionniste , une volonté de s&apos;affranchir de la réalité telle qu&apos;elle est perçue au bénéfice d&apos;une réalité reconstituée afin de descendre comme le conseille Cézanne &amp;quot; dans la réalité des choses &amp;quot;.
  • En octobre 1905 Picasso a découvert au Salon d’Automne le tableau d’Ingres et en a été bouleversé. Jusqu’alors il considérait l’artiste français comme un peintre académique du XIXème siècle. Ce tableau au contraire lui paraît très moderne. La joie de vivre de Matisse.
  • Influences : art africain ou art nègre (et océanien), Cézanne. Irruption des arts jusque là exclus de l’histoire de l’art.  contexte de la colonisation. Pour les &amp;quot;demoiselles&amp;quot; de droite, Picasso s&apos;inspire de l&apos;art africain (masque du centre-est de l&apos;Afrique). L&apos;artiste est frappé par la puissance plastique et le pouvoir de séduction magique de ces formes primitives qu&apos;il réinterprète en s&apos;appuyant sur les enseignements de Cézanne.
  • Influences : art africain ou art nègre (et océanien), Cézanne. Irruption des arts jusque là exclus de l’histoire de l’art.  contexte de la colonisation. Pour les &amp;quot;demoiselles&amp;quot; de droite, Picasso s&apos;inspire de l&apos;art africain (masque du centre-est de l&apos;Afrique).
  • Influence des figures tahitiennes de Gauguin ou de la sculpture ibérique (avant la conquête romaine). Tous les articles au sujet de Picasso et des demoiselles mentionnent la sculpture ibérique.
  • Des jeunes filles qui semblent se regarder dans un miroir. Des regards insistants et embarrassants pour le spectateur.  accentué par le fait que le spectateur se trouve en face des personnages, au même niveau si on considère la dimension de la peinture. on retrouve l&apos;attitude de la jeune fille qui se regarde dans le miroir de La toilette peinte par Picasso en 1906 ; Picasso s&apos;inspire ici de la sculpture primitive espagnole et c&apos;est son influence ibérique qui rejaillit. Point de vision : distance par rapport à l’œuvre, on est à quelques mètres puisque l’on voit les personnes en entier. Point de vue : plan frontal, on est placé à même hauteur que les sujets  réinvestissement du vocabulaire étudié pour l’image animée.
  • Picasso réalise ce tableau suite au bombardement de la petite ville de Guernica par la légion Condor, aviation nazie soutenant le camp franquiste, le 26 avril 1937. Picasso se range dés le début du conflit dans le camp républicain . Durant tous les événements Picasso réside en France, la presse et des compatriotes l&apos;informent.
  • Demavignon

    1. 1. Les demoiselles d’Avignon. . Analyse de tableau
    2. 2. <ul><li>Pablo Ruiz Picasso. </li></ul><ul><li>Les Demoiselles d’Avignon. </li></ul><ul><li>1907. </li></ul><ul><li>Huile sur toile. 2,4 X 2,34 m. </li></ul><ul><li>Museum of Modern Art , New York. </li></ul><ul><li>Dans Google image . </li></ul><ul><li>Au MOMA : le traitement, le processus créatif. </li></ul>Les demoiselles d’Avignon.
    3. 3. <ul><li>Que voit-on ? </li></ul><ul><li>Les couleurs </li></ul><ul><li>Les lignes de force </li></ul><ul><li>Les éléments plastiques </li></ul>Les demoiselles d’Avignon.
    4. 4. <ul><li>La roue chromatique. </li></ul>Les demoiselles d’Avignon. Les complémentaires .
    5. 5. Le cubisme
    6. 6. <ul><li>Continuité : le nu. </li></ul>Les demoiselles d’Avignon.
    7. 7. Le bain turc, Ingres <ul><li>Tous les détails sur le site </li></ul><ul><li>du Louvre </li></ul><ul><li>La Joie de Vivre Matisse </li></ul>
    8. 8. <ul><li>Influences de l’art nègre relayé par Cézanne et Derain. </li></ul>Les demoiselles d’Avignon.
    9. 9. <ul><li>Influences de l’art </li></ul><ul><li>nègre relayé par </li></ul><ul><li>Cézanne et Derain. </li></ul>Les demoiselles d’Avignon.
    10. 10. <ul><li>Influences de la </li></ul><ul><li>sculpture ibérique </li></ul>Les demoiselles d’Avignon.
    11. 11. <ul><li>Continuité : dans l’œuvre de Picasso. </li></ul>Les demoiselles d’Avignon.
    12. 12. <ul><li>Guernica </li></ul><ul><li>1937 </li></ul>. La modernité de Picasso : un clip à voir pour conclure

    ×