Your SlideShare is downloading. ×
Lettre ouverte à tous les responsables de l’environnement en Wallonie. De l’urgence d’agir pour la protection du milieu halieutique.
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Lettre ouverte à tous les responsables de l’environnement en Wallonie. De l’urgence d’agir pour la protection du milieu halieutique.

538

Published on

Protection de l'environnement, des cours d'eau et du milieux halieutique Wallonie-Bruxelles

Protection de l'environnement, des cours d'eau et du milieux halieutique Wallonie-Bruxelles

Published in: News & Politics
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
538
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Fait à Jambes, le 1 février 2013 Lettre ouverte à tous les responsables de l’environnement en Wallonie. De l’urgence d’agir pour la protection du milieu halieutique.A qui de droit.Mesdames, messieurs,Alors que la faune et la flore halieutiques représentent un attrait important, nous devons bien constater,malheureusement, qu’un manque, parfois flagrant, de « non-action » en matière de gestion et de protection denos cours deau est présent en Wallonie, et ce, malgré une valeur environnementale, sociale et économique. Lapêche sportive est malgré ce que vous pouvez penser un puissant levier économique. Pensez aux nombreusesretombées économiques que ces activités entraînent : les permis de pêche, matériel en tous genres,l’habillement, le tourisme qui gravite autour, etc.Mais ce n’est pas le seul apport. Le pêcheur c’est toujours montré un partenaire efficace de tous les acteursconcernés par le milieu halieutique, comme Le Département de la Police et des Contrôles (DPC), desRessources Naturelles et de l’Environnement (DGARNE), Le Département Nature et Forêt (DNF), lescommunes, etc.Faut-il rappeler l’article 1er de loi sur la conservation de la nature (M.B. 11.09.1973) :« La présente loi tend à sauvegarder le caractère, la diversité et lintégrité de lenvironnement naturel par desmesures de protection de la flore et de la faune, de leurs communautés et de leurs habitats, ainsi que du sol, dusous-sol, des eaux et de lair. La présente loi ne vise pas à réglementer lexploitation agricole et forestière. »Les enjeux étant de : • garantir lexploitation à long terme des ressources naturelles du milieu aquatique; • conserver lintégrité et la diversité des écosystèmes aquatiques; • maintenir le rôle social, récréatif et économique de la pêche.Une partie des objectifs :1. Lamélioration de la qualité de leau afin de permettre le développement des populations piscicoles et ce, encontinuant à amplifier les efforts dépuration des rejets deaux usées.2. La protection de lhabitat grâce à : • une diminution de limpact des travaux hydrauliques sur lhabitat des poissons et une restauration de celui-ci; • la réglementation de lusage des cours deau à des fins récréatives; • lamélioration de la réglementation des captages deau et la généralisation de la fixation dun débit minimum. PEDD - Homme et Nature : Pêche http://www.belgium.be/fr/environnement/biodiversite_et_nature/conservation_de_la_nature/la_peche/C’est avec la plus grande frustration et un pessimisme grandissant, que nous constatons un manque de volontéà atteindre les objectifs, et ce, dû à un manque d’actions coordonnées et rapides. Et j’ose espérer que ce ne soitpas un manque de bonne volonté de certains acteurs !
  • 2. Récemment encore, sur L’ancien canal Charleroi-Bruxelles à Arquennes (Seneffe), un niveau de l’eauextrêmement bas, et le gel ont créé un environnement peu propice à la vie aquatique. Des milliers de poissonssont morts asphyxiés. Le 30 janvier 2013 on pouvait déjà faire la triste constatation de cette catastrophe grâceau dégel. Il fut observé par un bon nombre de pêcheurs, que le manque d’action et le manque de proactivité ontcréé ce désastre écologique.Et pourtant, la simple fermeture temporaire d’une vanne aurait permis la remontée des eaux pendant cettepériode de gel. Il y avait également, la possibilité de tirer un filet dans l’écluse afin de permettre l’extraction despoissons pour ainsi les remettre dans le bief, là où la quantité d’eau aurait été suffisante. Sachez que denombreux pêcheurs auraient bien volontiers apporté leur aide aux instances responsables.Face à ces constatations inquiétantes tant pour la survie de la faune et flore halieutiques de nos cours d’eau,que pour l’avenir de la pêche sportive, et donc de ses retombées sociales et économiques nous demandonsavec insistance à nos responsables politiques de l’environnement et tout autre acteur lié à l’environnement, demettre tout en œuvre pour que des plans d’action rapides et efficients soient pris, pour que le maintien et lerenforcement d’une bonne gestion de nos cours d’eau soient optimaux.CordialementStéphane LemaireJambes (Namur) le 1 février 2013

×