Vib’Animation       Service culturel          Propreté : la nouvelle donne   Athlétisme UNSS     p. 4              p. 14-1...
4 Vie de la cité10 Dossier14 Vie municipale20 Magazine22 Sports24Pratique                                           Sommai...
4                                                                  Vie de la cit é    Virades de l’Espoir 2006 :    plus d...
Vie de la cit é                                                                                                           ...
6                                                                    Vie de la cit é    Les Miss Cambodge à Bussy         ...
Vie de la cit é                                                                                   7Le CCAS sur tous les fr...
8                                                                                 Vie de la cit é    Le Conseil des Jeunes...
Vie de la cit é                                                                                             9             ...
10                                                                     Dossier     Développement économique :     Les ENJE...
Dossier                                                                                           11Les créateursd’entrepr...
12                                                                    Dossier                                 CROIX-SAINT-...
Dossier                                                                            13« Développer en priorité le parc Léon...
14                                                                  Vie m unicipale     UNE VILLE SOUS TOUTES LES CULTURES...
Vie m unicipale                                                                                                 15        ...
16                                                                            Vie m unicipale      Située en plein centre-...
Vie m unicipale                                                                                                     17    ...
18                                                                     Vie m unicipale                                    ...
Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Journal de bussy numéro 85

780

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
780
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Journal de bussy numéro 85

  1. 1. Vib’Animation Service culturel Propreté : la nouvelle donne Athlétisme UNSS p. 4 p. 14-15 p. 17 p. 23Bussy LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - JANVIER 2007 n° 85 Saint-GeorgesÉCONOMIE :Les ENJEUXde 2007
  2. 2. 4 Vie de la cité10 Dossier14 Vie municipale20 Magazine22 Sports24Pratique Sommaire - Edit o 3 4.Vib Animation se distingue 5. Noël à Bussy 5. Des vœux sous le signe de l’optimisme 6. Le cirque du Cambodge à Bussy 7. Le CCAS sur tous les fronts 8. Le Conseil des Jeunes se penche sur la sécurité Tristesse 8. Les charmes de Dublin 10. Les enjeux de 2007 11. Une nouvelle pierre dans le jardin de l’EPA ! 12. RAMI s’apprête à déménager 13. La ZAC Léonard de Vinci bientôt dotée d’un village d’entreprises C et éditorial devait initialement être consacré à notre dos- sier sur le développement économique. Je voulais y démontrer qu’en dépit d’un établissement public par- fois trop lent à saisir les opportunités, Bussy Saint-Georges 14-15. Une ville sous toutes les cultures voit croître ses zones d’activités et se dote progressivement de 16. A la découverte de la médiathèque milliers de mètres carrés de bureaux. 17. Propreté démultipliée Il nous appartient également de veiller à ce que la Région 18. Le B2I sur les rails Ile-de-France ne nous prive pas des terrains nécessaires à l’ac- 19. George-Sand ouvrira en septembre 2007 cueil de nouvelles entreprises, pour les transformer en plaines agricoles. C’est là l’un des enjeux du SDRIF (Schéma Direc- teur de la Région Ile-de-France) qui serait arrêté en février de cette année. Si nous voulons équilibrer nos budgets par des res- sources en taxes foncière et professionnelle et créer une meilleure adéquation entre l’habitat et l’emploi, nous devons faire de Bussy un territoire attractif pour les sociétés en recherche d’implantation. 20. Rail club de Bussy Malheureusement, Bussy connaît une actualité tragique. 21. Rencontre entre sourds et entendants Mardi 16 janvier 2007, trois collégiennes ont été les vic- times d’un accident de la circulation. Présent presque immé- diatement sur les lieux, je garde en mémoire des scènes particulièrement choquantes et bouleversantes. Je compa- tis devant la douleur des familles et les assure du soutien de la municipalité. Ce récent évènement m’incite à ériger, plus encore que jamais, la sécurité routière en l’une de nos actions 22. Bussy Gyms récompense ses gymnastes prioritaires. Conscient pourtant que ces drames ressortent 22. Un stage pour resserrer les liens parfois de la fatalité, je porte en moi le simple espoir que le 23. Championnat de France UNSS d’athlétisme destin nous en épargne. I Votre Maire, Hugues RONDEAU 24. Courrier des lecteurs 25. Tribunes 26. Etat civil Consulter le site de la ville 27. Professions médicales www.ville-bussy-saint-georges.fr Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  3. 3. 4 Vie de la cit é Virades de l’Espoir 2006 : plus de 25 000 € récoltés C haque année en France, Prochain rendez-vous près de 200 enfants nais- le 30 septembre 2007 sent atteints de la muco- L’ensemble de ces manifestations a viscidose. C’est une maladie permis de recueillir la somme génétique qui se traduit par une conséquente de 25000 euros, soit dégradation irréversible des pou- 5000 euros de plus que l’an dernier. mons et des troubles digestifs. On La date officielle des prochaines compte environ 6 000 patients en Virades est le DIMANCHE France à l’heure actuelle. 30 SEPTEMBRE 2007. Comme chaque année, une grande Participer aux Virades de l’espoir fête du souffle, « les Virades de l’Es- et faire des dons, c’est apporter poir », était organisée partout en une contribution indispensable France le dimanche 24 septembre pour soigner aujourd’hui et sur- 2006. Dans notre secteur, 15 com- tout guérir demain. munes se sont regroupées autour participé (et ils sont nom- Coup de chapeau également à tous Si vous souhaitez apporter votre de la ville de Bussy pour participer breux) à l’organisation, à l’ani- les organisateurs des soirées dansantes aide en organisant une manifes- à cet élan national. mation et à la réussite de ces à Bussy, Chanteloup et Ferrières, de tation au profit de la mucovis- Le Comité d’Organisation de 8e Virades : associations, entre- la soirée Gospel à l’Eglise de Gou- cidose ou rejoindre les équipes la Virade de la Région de prises, artisans et commer- vernes, des kermesses à Bussy et à Fer- de bénévoles, vous pouvez Bussy tient à remercier très çants, enseignants et élèves, les rières, et des diverses animations lors contacter Brigitte DELORT vivement tous ceux qui ont donateurs et le public. de la Brocante de Gouvernes. au 01 64 66 03 36 I CREATION DE « L’ATELIER BRICOLADES DES VIRADES » Un atelier de confection de petits objets destinés à être vendus lors de ces prochaines VIRADES est ouvert depuis le 12 janvier 2007, salle des Médiateurs (Gymnase Michel-Jazy) à Bussy Saint-Georges de 14 heures à 17 heures. Ce rendez- vous bimensuel est un lieu d’échanges et de rencontres pour tous ceux qui le souhaitent. CONTACTER FRANCOISE au 0687111508 ou LAURENCE au 0621037402. L’association de danse de Bussy Vib’ Animation se distingue L es danseuses de Vib’ Animation ont été invi- ragga et de danse orientale pendant les vacances de tées à un concours de danse organisé par la février, Pâques et au mois de juillet. Ces stages seront ville de Chelles à l’occasion et au profit du ouverts à tout le monde à partir de 6 ans. I Téléthon. Pour cet évènement, de nouvelles cho- régraphies ont été préparées et répétées avant la date fatidique du 9 décembre. Un travail qui a porté ses fruits puisque nos danseuses buxangeorgiennes ont finalement décroché les deux premières places avec les deux chorégraphies présentées. Une nouvelle consécration pour l’as- sociation, dont les danseuses ont par ailleurs par- ticipé à un concours de Miss India France, où elles ont paraît-il été très appréciées. Vib’ Animation a également en projet la Renseignements au 01 64 66 02 05 ou sur le site mise en place de stages de modern jazz, de studiovibration. com Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  4. 4. Vie de la cit é 5Marché de noël et patinoireUne première réussie P our un coup d’essai, on peut sans conteste parler d’un coup de maître ! La patinoire installée en centre-ville du 9 décembre au 7 janvier a rem- porté un franc succès auprès des Buxangeorgiens, avec une fréquentation moyenne de 200 personnes par jour. Durant les vacances scolaires, la patinoire, ouverte de 10 heures à 18 heures, a ainsi accueilli de nom- breuses familles. Les tarifs attractifs ont en effet permis à des familles entières de venir patiner sur les 300 m2 de glace. S’il faisait un peu froid à l’intérieur, l’exercice et la foule ont vite permis de réchauffer l’atmosphère… Tout avait été prévu puisque l’on avait mis à disposition des tout- petits des luges pour qu’ils puissent aussi s’amuser. Les centres de loisirs s’en sont bien évidemment également donné à cœur joie en fréquentant assidûment la patinoire. Il ne reste plus désormais qu’àattendre Noël prochain : face au succès, l’opération sera en effet renouvelée,pour le plus grand bonheur des petits et grands.Quant au marché de Noël, dont c’était également la toute première édition, il a connului aussi une belle affluence. Dans les 8 chalets installés à côté de la patinoire, on trou-vait des commerçants locaux (un boulanger, un photographe, deux fleuristes, unebijoutière) et une association d’artistes qui ont accueilli le public avec chaleur. IDes vœux sous le signe de l’optimismeT rois mille cinq cents per- «Nous avons échappé au sort funeste qui lée des Petits-Pas, développons les pistes municipale opérationnelle 24heures sur sonnes étaient rassemblées nous était destiné et sommes devenus, a cyclables, doublons le parc urbain et 24, du raccordement des habitations à dans le gymnase Maurice- contrario, un lieu où il fait bon vivre », inaugurons la deuxième phase du notre poste en centre-ville par la télésur-Herzog, presque trop petit pour a-t-il déclaré. Malgré les vicissitudes centre-ville, avec ses 1000 logements, veillance, du renouvellement de toutl’occasion, le samedi 13 janvier des relations de la ville avec l’EPA, le 30000 m2 de bureaux et 20000 m2 de notre éclairage urbain, de l’école George-pour la traditionnelle cérémonie maire de Bussy a tenu à saluer « des commerces », a rappelé Hugues Ron- Sand, de l’ouverture de 300 places dedes vœux des Buxangeorgiens. cadres d’Epamarne dévoués et compé- deau en affirmant sa volonté de ren- crèches. Et je l’espère, de l’ouverture,Parmi le public, on comptait tents », avec lesquels de nombreuses forcer l’aspect champêtre de la ville. après neuf ans de péripéties juridiques,plus de 300 enfants que la Ligue réalisations ont été entreprises. «Nous En ce début d’année, il était égale- du parking sous la Grand’Place. »de l’Enseignement a accueillis, achevons la promenade Jacques-de- ment temps d’évoquer les projets de En conclusion, Hugues Rondeau adans son espace garderie organisé Thou, nous repoussons les limites de l’al- la ville. « 2007 sera l’année de la police affiché son intention de se représen-pour l’occasion. Elle avait ter aux prochaines élections munici-concocté une série d’animations, pales, « autour d’une équipe d’unedont un atelier maquillage qui a détermination sans faille». Retour aueu beaucoup de succès. droit commun, achèvement deLes danseuses de Vib’Animation, de Bussy, intégration d’une intercom-Cré’Artive, de la compagnie Flac Floc munalité seront les axes forts de sonet de Teen’s Company, ainsi que la programme. « Aux BuxangeorgiensGrande Harmonie du Conservatoire qui nous choisiront, je propose la seuleJean-Sébastien Bach, ont assuré la chose à laquelle je crois vraiment: Bussypartie spectacle de cette cérémonie Saint-Georges» a-t-il conclu, avant deconviviale, au cours de laquelle laisser place aux spectacles, qui n’ontHugues Rondeau a affiché son opti- pas manqué d’enthousiasmermisme pour l’avenir de Bussy. le nombreux public. I Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  5. 5. 6 Vie de la cit é Les Miss Cambodge à Bussy Le C.A.C. se mobilise pour son pays T rois cent cinquante personnes ont choisi de clôturer l’année 2006 à l’heure du Cambodge avec le Cercle des Amis Cambodgiens, qui organisait un grand réveillon. Saluons cette initiative, dont l’objectif était de collecter des fonds pour la construction de puits dans des régions éloignées du Cambodge. Il s’agissait d’une première pour l’as- sociation, qui regroupe des pharmaciens et des médecins cambodgiens établis en France. Elle devrait à l’avenir organiser d’autres soirées pour continuer de récolter des fonds pour son pays. I Hugues Rondeau en présence de Korng Chi, président de l’association ACACK (à droite), et des animateurs de la soirée. L e Cambodge était à l’honneur toutes les candidates qui ont participé le 23 décembre au gymnase à cette élection depuis sa création. Maurice-Herzog avec une Trois cents miss, dont cinquante soirée dansante organisée par l’asso- élues, ont répondu à l’invitation. Le ciation Acack (Association pour la public présent a pu échanger avec ces Conservation de l’Art et de la Cul- miss, mais également danser sur des ture Khmer), qui célébrait en grande rythmes asiatiques. Légende photo : (de droite à gauche) Vary Khun, ancienne présidente de l’as- pompe les dix ans de l’élection de Une soirée réussie sponsorisée par sociation des pharmaciens AEPK, Sok Hun Seng, président de CAC, Philippe Miss Cambodge en France. L’asso- Western Union et l’agence Century Naudin, conseiller municipal, Chandara Ly, secrétaire général adjointe de CAC, ciation avait donc souhaité réunir 21 de Victor Truong. I et Guillaume Lydenne, vice président de CAC. Le cirque du Cambodge à Bussy Un cirque à vocation sociale L e cirque du Cambodge était de tion, de soutien scolaire et d’action passage à Bussy le samedi 6 jan- sociale, école de cirque, collège, vier dans un gymnase Maurice- maison d’enfants voient le jour. Herzog aux anges. Un cirque dont Devenue une véritable institution au l’origine remonte à 1986, avec la mise Cambodge, l’association permet en place dans un camp de réfugiés à la chaque jour à plus de 800 personnes frontière thaïlandaise d’un atelier de de pratiquer de multiples activités. Artistes, responsables et organisateurs dessin. En 1994, les réfugiés rentrés au C’est donc l’école de cirque, composée Cambodge décident de poursuivre de 25 membres, qu’ont pu découvrir les l’aventure en créant une association 400 personnes présentes au gymnase pour participer à la reconstruction du Maurice-Herzog. Après le spectacle qui pays par une action culturelle, artis- a émerveillé petits et grands, un tique, sociale et éducative. orchestre de musique cambodgienne a L’association se développe très assuré l’ambiance, avant que tout le vite et diversifie ses activités : monde se retrouve autour des stands de Stéphane Barnier, conseiller municipal en bibliothèque de quartier, école présence du Vénérable Sas Sar de la spécialités cambodgiennes. I de musique, centre d’anima- Pagode de Champs-sur-Marne + d’infos : http://www.phareps.org Anita Bujoli élue Miss LAN XANG 2 007 L e réveillon de lAssociation Amicale Lao Bussy était, quant à lui, consacré à l’élection de Miss LAN XANG 2007 au gymnase Maurice-Herzog. Une élection pour laquelle les internautes ont pu voter sur le site de l’association tout au long du mois de décembre. Lors de cette soirée, un jury était également présent pour départager les candidates. Huit candidates étaient en lice. A l’issue d’un concours fort disputé, c’est Anita Bujoli qui a finalement été élue Miss LAN XANG 2 007. Au terme de cette élection, les 500 spectateurs présents ont pu admirer un défilé de mode de Nithaya Somsanith, un jeune créateur laotien. Le groupe NOUM LAO a ensuite assuré la partie musicale qui s’est poursui- Anita Bujoli, Miss Lan Xang 2007 vie jusqu’au bout de la nuit. I Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  6. 6. Vie de la cit é 7Le CCAS sur tous les frontsL’année 2006 s’est achevée en fanfare pour le CCAS de la ville, qui a organisé de nom-breuses sorties tout au long du mois de décembre pour les familles et les aînés. Comédiemusicale Skydance, repas à St-Cyr-sur-Morin, sortie à Disneyland et distribution de colisont rythmé cette fin d’année. Retour en images sur ces différents évènements.Le 3 décembre, les aînés de Bussy étaient conviés au centre culturel deSt-Thibault-des-Vignes, où ils ont assisté à la comédie musicale Skydance.Il s’agissait d’une action en faveur de l’association Avenir Mang Non. Ambiance conviviale le 10 décembre au restaurant L’Hermitière de Saint-Cyr- sur-Morin, où les aînés se sont retrouvés pour un grand repas dansant en pré- sence de nombreux élus, dont Michèle Bui Khac.Les élus (ici Olivier Martel) se sont prêtés de bonne grâce à la distribution des Le 13 décembre, une vingtaine de familles ont eu le plaisir de se rendre aucolis de Noël. 147 Buxangeorgiens en ont bénéficié cette année. parc Disneyland, où les enfants s’en sont donné à cœur joie.Classes découverte de l’école les ViolennesThéâtre et marionnettes au menu des CM1L’ école les Violennes renouvelle ont été confectionné des tipis, des ces fameuses classes de décou- fouilles archéologiques et la découverte verte à domicile, toujours aussi de la chasse au mammouth !appréciées par les élèves. Animées par De leur côté, les CE1 ont pu s’adonner àSamuel Stolarz, de l’atelier « Les Sabots une ribambelle d’activités, comme lede Vénus », ces classes permettent aux mime, la relaxation, le tambourin, desenseignants de prolonger l’action édu- jeux d’écoute, activités auxquelles lescative de l’école, en favorisant le élèves se sont prêtés avec grand plaisir.contact direct avec l’environnement Du 12 au 16 février, ce sont les CM1 quinaturel ou culturel. Les CE1 et CE2 des bénéficieront des classes découverte auViolennes ont déjà eu droit à leurs travers du thème des marionnettes et duclasses découvertes, en novembre 2006, théâtre. Il s’agira d’un travail d’expressionavec pour thème respectivement « vivre orale et écrite, avec la création de sketches,ensemble et créer » et la préhistoire. la fabrication et la mise en scène d’unLes CE2 ont ainsi découvert la vie quotidienne au temps lointain de spectacle de marionnettes, qu’ils présenteront aux élèves de l’école,la préhistoire. Au programme de ces classes, des sorties en forêt, où avant de les montrer aux parents si l’expérience est concluante. I Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  7. 7. 8 Vie de la cit é Le Conseil des Jeunes se penche sur la sécurité routière Environ 5 000 tués chaque année recensés sur les routes françaises… Et l’insécurité routière est la première cause de mortalité chez les moins de 25 ans. Les jeunes sont à la fois les premières victimes de l’insécurité routière d’aujourd’hui et les conducteurs et usagers de la route de demain. C’est pourquoi le Conseil des jeunes a décidé de © boutique.securite-routiere.fr s’investir en profitant de la Godzilan 2 pour L’approche ludo-éducative permet d’utiliser l’outil informatique comme vecteur aborder ce sujet à travers une approche à la fois de formation mais aussi de présenter ses applications concrètes aux participants. La mise en condition réaliste donne un aperçu de la difficulté et du danger de la ludique et éducative. conduite routière. En effet, l’outil informatique allie aisément formation et ludisme. Il fait appel aux «La sécurité routière a été un sujet important pour le Conseil des jeunes et il a été convenu différents sens des apprenants dans la sensibilisation à la conduite en sollicitant que les jeunes devaient être plus sensibilisés sur les dangers de la route. C’est pourquoi nous l’ouïe, la vue et le toucher. I avons décidé de mettre en place une animation sur la prévention routière pour les futurs conducteurs. L’intention est d’interpeller les jeunes et de les pousser à être plus prudents ACTIVITE GRATUITE LE SAMEDI 24 FEVRIER DE 10 HEURES sur la route, que ce soit en scooter, en voiture ou en tant que simple piéton. A 20 HEURES AU GYMNASE MICHEL-JAZY Nous pensons également que la prévention routière ne devrait pas être ennuyante, c’est pour Renseignements auprès du Service Culturel au 01-64-66-68-10 cette raison que nous avons choisi une approche « amusante » par l’intermédiaire d’un logiciel de conduite qui allie formation et ludisme », nous expliquent les membres du Conseil, qui préparent activement cette animation, à l’occasion de la Godzilan 2, À L’ASSAUT DE GODZILAN ! La quatrième édition de GODZILAN 2 événement qui se déroulera du samedi24 au dimanche 25février 2007. aura lieu du 23 au 25 février au gymnase Michel-Jazy. 370 joueurs L’animation : venus de toute la France prendront part à ce lan géant. Cette année, l’association organisatrice a Simulateur de conduite 3D concocté encore plus d’animations pour satisfaire le plus grand Les participants seront encadrés par des animateurs professionnels nombre. Au-delà des tournois majeurs, Battlefield, Counter Strike,  2 ordinateurs seront dédiés à l’entraînement au code de la route Warcraft, Call of Duty, (les initiés apprécieront!), de nombreux tour-   3 ordinateurs seront dédiés à l’entraînement à la conduite (avec pédalier et nois secondaires seront organisés durant ces 48 heures non stop. Egalement au programme, des serveurs de jeux en free play, salle volant afin de proposer une situation de conduite semi réaliste) de consoles à libre disposition, conférence sur l’histoire des jeux  respect de toutes les règles du code de la route: priorités, carrefours, signalisation, video. Sans oublier le stand de sécurité routière mis en place par la  apprentissage des gestes essentiels et des bons réflexes: angles morts, rétroviseurs, société Réseau local. Et aussi un stand massage pour se relaxer  difficultés adaptables en fonction de l’âge et des connaissances des participants. entre plusieurs parties acharnées! Un bar avec sandwiches et bois- Le simulateur de conduite 3D permet l’apprentissage de pratiques indispensables sons sera ouvert pendant tout l’évènement. Tout est donc prévu sur le comportement en cas d’accident par exemple. pour passer les moments les plus délirants. I Tristesse L’initiative du Conseil des Jeunes sur la sécurité routière intervient dans un contexte émotionnel poignant, suite à l’accident de la circulation intervenu le mardi 16 janvier sur le boulevard de Lagny, où trois adolescentes du collège Jacques-Yves Cousteau ont été fauchées par une voiture. Ce dramatique évènement rappelle à tous la prudence dont chacun d’entre nous doit faire preuve au volant. La municipalité souhaite ainsi rappeler aux conducteurs que l’automobile est toujours un danger, même à faible allure, qui plus est en centre-ville, et qu’aucune mesure ne s’avèrera aussi efficace que le sens des responsabilités et du civisme. Nos pensées vont aux trois collégiennes et à leurs familles. I Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  8. 8. Vie de la cit é 9 Séjours de printemps : Les charmes de DublinDurant les vacances de Pâques, et en concertation avec le Club Culturel et Linguistique,la municipalité propose aux jeunes Buxangeorgiens de découvrir les charmes de lacapitale irlandaise pour un séjour linguistique du 9 au 22 avril. Un séjour Pendant la première semaine, les jeunes qui permet aborderont les cours de manière originale, MODALITES D’INSCRIPTIONS: un emploi afin de se familiariser avec la culture du EN MAIRIE — SERVICE PERISCOLAIRE du temps pays. Au cours d’enquêtes et de reportages, (lundi – mercredi - jeudi - vendredi varié et ils testeront sur le terrain leurs pré-acquis. de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 h 30) équilibré Test de niveau et bilan en fin de séjour.entre cours et activités de groupe tout Les cours seront assurés par des ensei- Le premier jour des préinscriptions aux séjours débuteronten bénéficiant dun encadrement tou- gnants irlandais et/ou français à raison systématiquement LE SAMEDI DE 9 h A 12 h.jours à lécoute des jeunes. de trois heures de cours par jour. Les Aucune inscription ne sera prise en compte les samedis suivantsUne vingtaine de places sont disponibles activités seront orientées sur la décou- (voir les ouvertures du service périscolaire ci-dessus)pour les jeunes de 13 à 18 ans pour ce séjour verte de Dublin. Cinq après-midi spor-de 15 jours qui se déroulera en deux temps: tifs planche à voile, kayak, voile, banane, Pour ce séjour, les préinscriptions se dérouleront du - Du 9 au 14 avril: un hébergement en escalade, jeux de piste, poterie - sorties samedi 3 février au jeudi 15 février 2007 inclus. résidence internationale combinant ate- culturelles Bundoran, grottes de Marble Lors de la préinscription, nous vous transmettrons un dossier d’ins- liers d’anglais, découverte de Dublin et Arh, Ulster american Folk Park - Cinq cription correspondant au séjour choisi. de la culture irlandaise ainsi que des acti- soirées: vidéo, danses irlandaises, disco, L’inscription sera effective, si et seulement si, le dossier d’inscription vités sportives et culturelles. ciné… sont au programme. est rendu complet au Service Périscolaire. - Du 14 au 22 avril : un hébergement L’encadrement est assuré par la présence Dans le cas contraire, votre enfant ne pourra pas participer au séjour. dans un centre international de sur place de deux professeurs accompa- vacances combinant cours d’anglais gnateurs français de CCL. Pensez à demander la Carte Européenne auprès de la Caisse et de nombreuses activités nautiques Le trajet s’effectuera en car grand tou- d’Assurance Maladie de Seine-et-Marne. Elle vous dispensera et récréatives. risme et en avion. I de faire l’avance de frais médicaux, dans les conditions prévues par la législation en vigueur dans le pays. La carte Européenne GRILLE DES TARIFS EN FONCTION DU QUOTIENT FAMILIAL (EN EUROS) d’Assurance Maladie, valable 1 an, vous sera envoyée sous 15 jours. SEJOUR LINGUISTIQUE (13/18ANS) Contactez la CPAM au 0820904138 1 2 3 4 5 enfants (+) ou par Internet: www.melun.ameli.fr A 570 542 514 489 464 Adresse: CPAM de Seine-et-Marne 77605 Marne-la-Vallée B 641 609 579 550 522 C 713 677 643 611 580 Obtenez l’autorisation de sortie de territoire de votre enfant, D 784 745 707 672 638 en vous présentant au service État Civil de la Mairie munis E 855 812 772 733 696 de votre livret de famille, la carte nationale d’identité de l’en- F 926 880 836 794 754 fant en cours de validité, celle du parent demandeur, un jus- G 998 948 900 855 812 tificatif de domicile de moins de 3 mois et, en cas de divorce, H 1 069 1 015 965 916 871 le jugement de divorce. Hors B 1 425 1 354 1 286 1 222 1 161 Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  9. 9. 10 Dossier Développement économique : Les ENJEUX de 2007 Malgré des obstacles de plus en plus nombreux, Bussy Saint-Georges poursuit vaille que vaille son déve- loppement économique. 2006 a ainsi vu l’avancée de plusieurs dossiers d’envergure qui se concrétise- ront cette année, offrant aux Buxangeorgiens des services indispensables, avec, en sus, de nouveaux emplois à la clé. Forte de ses atouts géographiques et d’une dynamique politique locale, l’attractivité éco- nomique de Bussy ne se dément pas. Petit tour d’horizon d’un domaine essentiel pour la croissance de la commune et perspectives d’avenir en ce début d’année prometteur, en dépit de positions de plus en plus ambiguës d’un certain établissement public… S ymboliquement, l’année 2006 s’est Eiffel engendrera à terme la création vont contribuer à accroître significative- achevée sur les chapeaux de roue du d’une cinquantaine d’emplois. ment le nombre d’emplois dans la com- point de vue économique avec la Autre dossier qui se concrétisera en 2007, le mune, puisque le nombre d’emplois par m2 pose de la première pierre de la plate- nouveau quartier d’affaires situé à proxi- y est en général plus important. A terme, forme logistique des GALERIES mité de la gare RER. D’une superficie totale nous aurons donc du côté de la gare un LAFAYETTE. Destinée à stocker des de 54 000 m2, cet espace comprendra des grand bassin d’activités tertiaires qui vien- produits de grande consommation qui logements et des enseignes commerciales, dra renforcer l’attractivité de la ville. ravitailleront les magasins du nord de la dont un supermarché Champion de A cela, on peut ajouter l’installation France, cette plate-forme sera opération- 2 500 m 2, venant ainsi renforcer l’offre d’IBM, qui a ouvert en 2006 un centre de nelle en octobre prochain. L’implantation commerciale de la ville. Quant aux production informatique dans les anciens de cette entreprise sur le parc Gustave- quelques 20 000 m2 de bureaux (lots J), ils locaux de Nortel. Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  10. 10. Dossier 11Les créateursd’entreprisesaux petits soinsOn le voit, la ville profite à plein de sa situa-tion géographique, qui en fait un lieu d’im-plantation stratégique pour les entreprises.Mais elle travaille également d’arrache-piedpour renforcer cette attractivité. La signatureen octobre dernier d’une convention de par-tenariat avec Nord Seine-et-Marne Initiativesrelative à l’aide à la création et la reprise d’en-treprises montre bien l’engagement et le soucide la ville de jouer pleinement son rôle dansle développement économique. L’engagementde notre collectivité permettra ainsi aux pro-jets des Buxangeorgiens d’être éligibles auxprêts d’honneur dispensés par Nord Seine-et-Marne Initiatives, qui assurera également unsuivi personnalisé de chaque dossier.Une nouvelle pierre La pose de la première pierre de la plate-forme s’est déroulée en présence de MM. Hugues Rondeau, Dans la ZAC Léonard-de-Vinci, seuls 2,2dans le jardin de l’EPA ! hectares dactivités sur les 5 initialement maire de Bussy, Theo Soeters, directeur général d’ING, Marc Riard, et Paul Delaoutre, respective-En matière de développement économique, prévus ont été commercialisés. L’aména- ment directeur logistique et directeur général des Galeries Lafayette. (de gauche à droite).les motifs de satisfaction ne manquent donc geur s’était également engagé pourpas, mais il ne faudrait pas pour autant 16 000 m 2 de bureaux dans cette zone Sans la création des zones d’activités initia-oublier les nombreux écueils qui viennent d’activités, un chiffre aujourd’hui caduc ! lement prévues par l’EPA, la ville ne pourraperturber cette dynamique indéniable. Si Même situation en centre-ville, où l’EPA en outre pas répondre aux enjeux du déve-Bussy demeure un territoire très attractif, la avait projeté de nombreux espaces dédiés loppement de Marne-la-Vallée, et encoreville doit aussi renforcer sa position si elle aux bureaux, mais qui ne figurent finale- moins faire face aux obligations de sa dette.ne souhaite pas voir partir ses établisse- ment pas au budget 2 007 de l’établisse- L’exemple de la Rucherie est également édi-ments dans les territoires voisins. Et le ment public ! Face à ce désengagement de fiant. Cette nouvelle zone d’activités éco-moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’est plus en plus patent, la ville se retrouve face nomiques prévue le long de l’autoroute, quipas forcément aidée (voir par ailleurs le cas à une situation difficile. Les conséquences présenterait un très fort intérêt pour lesde JEFF DE BRUGES) ! Une fois de plus, sont en effet très dommageables, avec des investisseurs du fait de sa position (dans lal’Epamarne n’a en effet pas joué le jeu en ne recettes de taxes professionnelles et fon- continuité des ZA Gustave-Eiffel et durespectant pas les engagements qu’il avait cières inférieures aux projections de notre Nid-de-Grèves à Ferrières), reste au pointpris dans le cadre de la convention triennale plan de redressement et de continuité. Sans mort en attendant la création d’un second2005/2007 relative à l’implantation de oublier les emplois potentiels que représen- échangeur. Ce nouveau diffuseur ne semblezones d’activités et de bureaux. taient la mise en place de ces bureaux. malheureusement pas être la priorité de l’aménageur. Un équipement pourtant indispensable pour la desserte de cette zone Jeff de Bruges va quitter Bussy encore virtuelle, qui permettrait de surcroît de désengorger l’entrée de ville de plus en ouvelle étape dans les relations plus souvent saturée. N quelque peu tendues entre la ville de Bussy et Epamarne, avec le déménagement prévu cette année du En ce qui concerne les deux zones d’activi- tés actuelles de Bussy, le constat est clair. Si le développement du parc Gustave-Eiffel chocolatier Jeff de Bruges à Ferrières- est en voie d’achèvement, il convient de en-Brie, orchestré ni plus ni moins par poursuivre la croissance du parc d’activités l’établissement public. La méthode laisse songeur : quel intérêt y a-t-il à Léonard-de-Vinci, où l’on recensait 1 éta- déshabiller Paul pour habiller Jacques ? blissement en avril 2006. Ce ne sera pas Ne serait-il pas plus judicieux d’œuvrer de concert en vue d’attirer des investisseurs sur l’un des moindres enjeux de cette année le territoire de Marne-la-Vallée ? Poser la question, c’est déjà y répondre, et il est de 2007 pour la commune en matière de plus en plus évident qu’Epamarne ne remplit plus ses missions. La ville de Bussy n’en- développement économique. I tend pas pour autant lâcher prise et compte bien renforcer encore son attractivité afin d’attirer les décideurs économiques. I ® Suite du dossier en page 12 Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  11. 11. 12 Dossier CROIX-SAINT-GEORGES LÉONARD-DE-VINCI CENTRE-VILLE GUSTAVE-EIFFEL LA RUCHERIE RAMI s’apprête à déménager a société RAMI, basée depuis une vingtaine d’années dans la zone artisanale de la L Croix-Saint-Georges, est en pleine expansion. Spécialisée dans la fabrication d’équipements audio, elle se trouvait un peu à l’étroit dans ses locaux de 600 m2. Les 9 salariés de l’entreprise buxangeorgienne déménageront donc au mois d’avril dans des locaux flambant neufs d’environ 1500 m2, en plein centre-ville, à côté de la caisse primaire d’assurance maladie. « Nous avons fait le choix de rester à Bussy pour continuer à participer à l’évolution de la ville, note Pascal Louchart, le gérant de la société. M. le Maire nous a d’ailleurs bien aidés pour dénicher nos nouveaux locaux, qui nous permettront également d’être mieux positionnés. » A terme, RAMI envisage encore de se développer, avec à la clé, sans doute, la création de nouveaux emplois. I Des recettes fiscales inférieures à ce qu’elles devraient être Un manque à gagner de 10 millions d’euros ême si les chiffres témoignent de la croissance importante des recettes de la taxe professionnelle dans notre commune, M signe que la ville attire de plus en plus d’investisseurs, il ne faut pas pour autant oublier qu’elle doit faire face à un manque à gagner important en ce qui concerne ses rentrées fiscales. Ce n’est certes pas nouveau, mais cela reste très contraignant ! Les bases sur lesquelles s’appliquent les taux d’imposition sont en effet sous-évaluées, car elles ne tiennent pas compte de l’évolu- tion qui a conduit Bussy du village à la ville nouvelle. A taux d’imposition identique, mais avec des bases moindres, le montant de la cotisation est ainsi moins élevé à Bussy qu’ailleurs. Et c’est le même phénomène pour les taxes appliquées aux entreprises. Résultat : un manque à gagner évalué à 10 millions d’euros par an. Rien que ça ! Les services fiscaux de ce pays se résoudront-ils un jour à corriger ces fameuses bases d’imposition ? I Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  12. 12. Dossier 13« Développer en priorité le parc Léonard-de-Vinci »Entretien avec Philippe Naudin, Conseiller municipal chargé des entreprises et du commerceQuels sont les enjeux sant. A terme, l’objectif est également d’utiliser la façade autoroutière pourde 2007 en terme de doter la ville de structures commercialesdéveloppement économique ? dont l’emprise est incompatible avec leNous devons nous pencher en priorité sur la cœur de ville. Je pense notamment à desZAC Léonard-de-Vinci, qui bénéficie d’une commerces tournés vers le loisir qui man-situation stratégique. Cette ZAC serait en quent encore à Bussy.voie d’achèvement si l’E.P.A. avait fait preu-ve d’un peu de diligence et de bon sens. Un mot sur la zone d’activitésMais grâce aux collaborateurs de la commu- de la Rucherie: où en est-on?ne, nous sommes enfin en phase de com- Le site de la Rucherie, en borduremercialisation. Notre plus grand souci vient d’autoroute, représente une superficieactuellement des surfaces de bureau pour de 80 ha que la ville souhaite dédierlesquels l’aménageur public s’était engagé aux entreprises. Le schéma directeurpour 16 000 m², prévision ramenée à 0 ! de la région Ile-de-France prévoit, quant à lui, d’y maintenir une zoneEt qu’en est-il de agricole, ce qui compromettraitl’offre commerciale ? durablement l’équilibre budgétaireAvec l’achèvement de l’espace situé au de la commune.sud de la gare RER, l’offre commerciale Sa réalisation nécessite un nouveldeviendra plus forte. Corrélativement, échangeur autoroutier que la satura- Philippe Naudin, Conseiller municipal chargé tion du premier rend de toute façonnotre commune franchit un seuil en des entreprises et du commerceterme démographique et nous devenons, inévitable. Reste qu’il n’entre pasavec notre gare RER, un pôle d’attraction dans les compétences de la communepour les communes limitrophes jusque là plus attirées par Lagny- d’intervenir sur le réseau autoroutier. Gageons qu’un sur-sur-Marne. Notre souci reste la cohérence entre le Sud et le Nord saut d’orgueil poussera l’aménageur public à faire preuveRER qui doivent former un centre-ville commercialement puis- de célérité dans l’édification de cet équipement. I La ZAC Léonard de Vinci bientôt dotée d’un village d’entreprisesB USSY SAINT-GEORGES hectares constructibles, n’en a pas fini de gran- répartis en 5 lots, cette zone dir, loin de là, puisque d’activités présente un fort les prévisions créditent la potentiel de développement. commune de 22 000 habi- Plusieurs projets sont tants d’ici 2 010. Cette crois- actuellement à l’étude, dont sance doit nécessairement celui d’un village d’entre- s’accompagner d’un dévelop- prises. L’implantation d’un pement économique impor- tel village composé d’une tant, qui permettra à la com- douzaine de bâtiments sera mune d’améliorer le taux un véritable gisement d’em- d’emploi local et de financer plois pour la ville, puisque les infrastructures indispen- pas moins de 300 emplois sables à cette poussée démo- pourraient y être recensés. graphique. Il faut donc atti- Cela devrait également avoir rer de nouvelles entre- un effet boule de neige sur prises, sans oublier de permettre tivités Gustave-Eiffel, qui a aujour- le reste de la ZAC, qui verra des entre- aux entreprises déjà existantes de d’hui atteint sa plénitude, conduit la prises toujours plus nombreuses dési- continuer leur croissance. ville à mettre l’accent sur le parc reuses de s’y installer. C’est en tout Le succès indéniable de la zone d’ac- Léonard-de-Vinci. Avec près de 30 cas l’objectif de la ville… I Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  13. 13. 14 Vie m unicipale UNE VILLE SOUS TOUTES LES CULTURES Des cultures qui sont également mises à l’honneur tout au long de l’année par les structures toujours plus actives que sont le Conservatoire et la Média- thèque. Le Conservatoire Jean-Sébastien Bach, fort de ses 700 élèves, continue de tracer sa route musi- cale, avec le 19 janvier le concert de Musique de Chambre et instruments anciens. Son directeur, Dominique Daucet, a en effet souhaité mettre en avant le département d’instruments anciens, où les La culture à Bussy se veut vecteur de partage et trait élèves apprennent, sous la houlette de Patrice Baudin, des instruments tels que la flûte à bec, le cla- d’union entre tous, dans une ville multiculturelle et éclec- vecin et la viole de gambe. Originalité de cette soirée: l’intervention d’un comédien, qui a accom- tique, où les activités sont en plein développement. pagné les musiciens du Conservatoire. Musique et Nouveauté de cette année 2007 : le Festival pour Voix et théâtre ont donc échangé leurs regards sur le thème des humeurs (la colère, la passion, la tristesse…). Musiques sacrées, qui promet beaucoup… Claude Louis, Un mélange inédit qui ne manquait pas de saveurs! adjoint à la culture, et Marina Cavaillès, la directrice du Et la Médiathèque, sur laquelle nous nous pen- chons plus loin, qui permet au Service culturel Service culturel, nous révèlent les grandes lignes de la pro- d’associer en complète harmonie littérature, grammation culturelle de la ville. musique, encore et toujours, avec la prochaine dégustation littéraire et musicale le 20février, mais aussi arts plastiques. Illustration avec, ce mois-ci, C’ est toute une équipe qui est mobi- l’exposition de Catherine Tannet, peintre inspi- lisée, en premier lieu, à la pro- Conservatoire rée des arts orientaux et nouveau talent de l’art abstrait. Son expo est à découvrir du 6 au grammation culturelle, avec, cette année, une pièce maîtresse : le Festival pour et médiathèque 20 février, avec un vernissage le 9 à 19h30. Voix et Musiques sacrées, qui démarre le Le dossier de presse nous promet un « voyage au- 3 février, en l’Eglise de Gouvernes, avec une main dans la main delà de nos frontières. » soirée Chants et musiques du monde, qu’ils soient profanes ou sacrés et provenant des 5 continents. Un joli melting-pot mélan- geant chants africains, portugais, lapons, hébreux, hindous, sans oublier le gospel. Le 24 mars seront à l’honneur les lauréats du Concours de composition et d’inter- prétation de chants sacrés pour soliste vocal et piano, sous le haut patronage de la mezzo soprano Viorica Cortez pour un concert très attendu. Enfin, le concert « est-ouest », le 12 mai, unira compositeurs russes, roumains, allemands et italiens, et marquera le symbole des liens que Bussy entretient entre les cultures du monde. Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  14. 14. Vie m unicipale 15 Mairie de MeiningenJeux sans frontièresCela s’illustre dans l’autre domaine d’activité duservice culturel : le jumelage. Nous traversonsainsi les frontières par les échanges toujours plusriches développés avec nos villes jumelles.Meiningen, qui se prépare au concert que leurdonnera la Grande Harmonie du Conserva-toire, entre le 11 et 15 avril, a démontré à denombreuses reprises, avec toujours plus deforce, les liens qui nous unissent depuis ce12 mai 2006, date de signature de la charte dujumelage qui a scellé nos amitiés.On peut dire que l’Europe est plus que présenteà Bussy, avec nos autres jumelages: Radcliffe-on-Trent, proche de Nottingham, dans le Nord del’Angleterre, que nous recevrons en mai pro-chain, mais aussi San-Giuliano-Milanese, dansla banlieue de Milan, avec laquelle nous entre- Concerts de Noël du Conservatoiretenons des liens qu’il convient de resserrer. Leservice culturel et quelques Buxangeorgiensamoureux de l’Italie, de sa langue et de sa richesse Les mélomanes ont apprécié ! C’culturelle, sont ainsi à l’œuvre afin de créer un est devenu l’une des belles traditions de Noël à Bussy: les concerts du Conservatoirecomité de jumelage avec nos amis italiens. Vous municipal de musique ont encore attiré beaucoup de monde les 15 et 21 décembre.êtes les bienvenus pour y prendre une part active. Plus de 200 personnes étaient ainsi rassemblées dans l’église de Gouvernes pour leN’hésitez pas à contacter le service culturel. premier concert, dédié aux orchestres à cordes et aux chorales. Quatuor à cordes, jeunes archets,Ces comités de jumelages sont à l’image de chorale ados, ensemble vocal, chorale adultes et orchestre symphonique ont rythmé cette soiréetoutes les associations culturelles, essentielles à où les élèves du conservatoire ont pu faire apprécier au public leurs progrès.Bussy, qui se révèle « riche de son tissu associatif Quant au concert du 21 décembre, il se déroulait au gymnase Maurice-Herzog, où 600 personneset du dynamisme de ses habitants », comme le étaient réunies. Au programme, l’Harmonie « Cadet », sous la direction de Stéphane Baunach, lasouligne Hugues Rondeau. Chorale « Enfants », dirigée par Corinne Forestier, l’Harmonie « Junior », sous la direction d’Em-C’est ainsi que l’équipe du Service culturel tente, manuelle Masson, et la « Grande » harmonie, dirigée par José Vizinho.depuis sa création, d’encourager les pratiques Le Conservatoire a donc une nouvelle fois démontré le talent de ses élèves. Il en accueille cetteculturelles et de permettre l’accès le plus grand à année 700, dont deux classes d’éveil pour les enfants âgés de 5 et 6 ans. Au-delà du tradition-nos différentes structures, en particulier pour nel piano, qui reste l’instrument de prédilection pour beaucoup d’élèves, Dominique Daucet, sontoutes les associations qui foisonnent, satisfai- directeur, tente depuis cette année de développer certains instruments, comme le tuba, le bassonsant au mieux les demandes de la population. I ou les percussions. Rappelons que trois départements composent le Conservatoire: Les instruments anciens, les musiquesVoici les coordonnées et horaires actuelles et la musique classique. « Nous essayons de faire en sorte qu’il n’y ait pas de parents pauvresd’ouvertures du Service Culturel : et que chaque département se développe correctement », explique Dominique Daucet.Tél. : 01 64 66 24 24 Et pour éveiller la curiosité des petits Buxangeorgiens, Dominique Daucet compte se tourner vers lesDu lundi au vendredi, de 9 heures à écoles, à travers des initiatives particulières. Actuellement, deux professeurs du Conservatoire intervien-12 heures et de 14 heures à 17 h 30 nent dans les écoles. A l’avenir, l’idée serait de recevoir des classes pour leur faire découvrir la structureLe samedi de 9 heures à 12 heures et pourquoi pas leur faire essayer des instruments. Rien de tel pour susciter de nouvelles vocations… IFermeture au public le mardi Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  15. 15. 16 Vie m unicipale Située en plein centre-ville, elle commence à trouver son public A la découverte de la médiathèque La médiathèque de l’Europe atteint son rythme de croisière. Ses collections commencent à se déve- lopper et les animations se succèdent. Des lectures aux tout-petits aux dégustations littéraires pour les plus grands, l’éventail est large. Petite visite guidée de cet espace dédié à la culture sous toutes ses formes en compagnie de sa directrice, Véronique Dartigues… I naugurée en octobre dernier, la médiathèque de l’Europe a procédé à quelques petits ajustements en ce début d’année. Pas de panique pour autant! Le personnel a juste effectué un rééquilibrage des rayons pour offrir une plus grande convivialité aux usagers. Après quelques tâtonnements initiaux, ceux-ci auront sans aucun doute retrouvé leurs repères dans une médiathèque offrant à la fois plus d’espace et de tables de travail. Une aubaine pour les adolescents, qui viennent de plus en plus nom- breux après leurs cours. DVD et partitions commence dès la maternelle avec la lecture de contes coup de familles, le premier jeudi de chaque aux tout-petits. Les élèves d’écoles primaires ont, mois. Quant aux différentes actions organisées en septembre quant à eux, eu droit à une visite détaillée de la par des associations dans les locaux de la média- Quelques semaines après son ouverture au médiathèque, avec explication du travail du biblio- thèque (soutien scolaire, cours de français, public, un premier bilan s’impose donc, et il est thécaire et du rangement des livres. Plusieurs classes d’arabe, d’anglais…), ils permettent à un autre globalement positif. Même si les lecteurs, jeunes sont déjà venues, et les enfants y ont montré beaucoup public de se familiariser avec les lieux. et adultes, se précipitent en priorité sur les BD d’intérêt. Quant aux collèges et lycées, des contacts La médiathèque de l’Europe accueille par ailleurs et les CD, le personnel de la médiathèque essaie étroits ont été pris pour que la médiathèque assure la toute une série d’animations mises en place par de mettre en valeur romans et documentaires, plus grande complémentarité possible avec les centres le service culturel de la ville. Les dégustations lit- avec plus ou moins de succès. La nouvelle dis- de documentation. «Nous achetons des livres en rap- téraires et musicales, tous les deux mois, sont déjà position des rayons offrira sans doute aux usa- port avec le programme des classes et organisons des très prisées. A chaque soirée, un œnologue inter- gers de nouvelles envies de lecture… En expositions qui ont un lien avec les activités des élèves», vient pour présenter différents vins au public, attendant, au mois de septembre prochain, la explique la directrice de la médiathèque. autour de lectures et d’intermèdes musicaux du naissance du fonds de DVD et des partitions, conservatoire. Prochaine dégustation le mardi qui devraient attirer de nouveaux usagers à fré- quenter cet équipement culturel tout neuf. Des animations 20 février à 19h30 autour des vins blancs de Savoie. Une fois par mois, une conférence d’art en veux-tu, en voilà ! contemporain a lieu dans la salle Victor-Hugo. Les écoles Outre ce travail auprès des écoles, la média- Au programme du mois de février, l’école de New York avant le Land Art en mars. thèque a également mis en place plusieurs ani- plébiscitées mations qui remportent un certain succès. On le voit, les actions initiées à la médiathèque Sa directrice, Véronique Dartigues, souhaite L’opération « Les livres c’est bon pour les bébés » sont multiples. N’hésitez pas à fréquenter ce lieu d’ailleurs améliorer la signalétique, à l’intérieur avec une partie éveil musical a déjà séduit beau- d’échanges culturels qui mérite d’être connu. I comme à l’extérieur de la médiathèque. « Actuelle- ment, il n’y en a aucune à l’intérieur», regrette Véro- MEDIATHEQUE DE L’EUROPE MODALITES D’INSCRIPTION: nique, qui envisage également la pose de calicots sur carte d’identité, justificatif de domicile, les murs extérieurs pour bien repérer l’équipement. 6, av. du Général de Gaulle livret de famille (pour les – de 18 ans) Bref, tout se met en place petit à petit. Depuis l’ou- Courriel: mediatheque@bussy-saint-georges.fr TARIFS: Tél.: 0164663085 BUSSY SAINT-GEORGES verture, le personnel de la médiathèque, formé de HORAIRES D’OUVERTURE: Jeunes 6€ huit personnes, a réalisé un gros travail de « lob- Mardi de 14 h à 19 h Adultes 14 € bying» auprès des établissements scolaires de la ville. Mercredi de 10heures à 12h30 et de 14hà 18h AUTRES COMMUNES Toutes les écoles et les centres de documentation ont Vendredi de 14 h à 18 h Jeunes 8€ ainsi été contactés pour faire connaître la média- Samedi de 10 h à 12h30 et de 14 h à 18 h Adultes 16 € thèque aux élèves et à leurs professeurs. Ce travail Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  16. 16. Vie m unicipale 17 PROPRETE DEMULTIPLIEE ! Bussy, chaque année s’agrandit. De nou- velles rues s’ouvrent, d’autres, à travers les rétrocessions d’ASL, rejoignent le patrimoine communal. Les voies et autres espaces publics deviennent, à tra- vers leur propreté, un enjeu majeur de l’image de la ville.P our faire face à ce défi constant que « tags », un nouveau dispositif, alliant réac- les Français, dans leur grande majo- LES EQUIPES tivité et matériel spécialisé de dernière rité, considèrent comme une prio- génération, va être mis en place. « Aujour-rité, la municipalité vient de revoir MUNICIPALES EN d’hui, précise Hugues Rondeau, Maire deentièrement le programme d’entretien de la Bussy, la propreté revêt une double significa-Ville par, notamment, un accroissement PREMIERE LIGNE ! tion. En premier lieu, c’est naturellement unesignificatif des moyens et missions mis en Selon une étude réalisée par la Sofres en question d’hygiène. Mais c’est aussi devenu,œuvre. C’est ainsi que le balayage mécanisé 2006, 40 % des Français citent lenviron- au fil du temps, et de manière quasi incons-du centre-ville aura lieu 5 jours par semaine nement et le cadre de vie comme faisant ciente, comme un élément participant à laet celui des autres rues toutes les semaines partie des domaines sur lesquels il faut sécurité au sens général du terme. On se dit(antérieurement et respectivement 3 jours agir en priorité dans la ville, après la sécu- que si la ville est propre, c’est qu’elle est res-et toutes les quinzaines). Le ramassage des rité (46 %), la circulation et le stationne- pectueuse de ses résidants et que si, tel est lefeuilles sera plus fréquent et une attention ment (40 %). Sur cet enjeu que constitue cas, c’est qu’elle doit être sûre. Cela devient, sant l’harmonie de la vie collective ». Itoute particulière va être portée aux espaces la qualité de lenvironnement et du cadre en quelque sorte, un cercle vertueux favori-canins, dont le nettoyage sera assuré tous de vie, 58 % des sondés pensent que leur maire a suffisamment de pouvoir pour agir sur lenvironnement et le cadre de vie dansTAG ! UN DELIT leur ville. Ils estiment ainsi qu’il a “beau- CROTTES ! coup de pouvoir” pour agir surQUI PEUT COÛTER CHER “les espaces verts” (73 %), “lesthétique ATTENTION AU PRIX !L’article 322-1 alinéa 2 du nouveau Code de la ville, sa beauté visuelle” (69 %), Les déjections canines sont considéréesPénal précise : La destruction, la dégrada- “ le ramassage et le traitement des ordures comme des déchets naturels et le fait de lestion ou la détérioration d’un bien apparte- ménagères” (67 %) et “ la propreté des déposer volontairement sur l’espace publicnant à autrui est punie de deux ans rues” (60 %). Fondée ou non, une telle per- rend passible le contrevenant (en l’occurrenced’emprisonnement et de 30 000 €d’amende, ception constitue une contrainte réelle le maître) selon l’article 331-13 du Code pénalsauf s’il n’en est résulté qu’un dommage pour les équipes municipales. I d’une amende d’un montant minimum de 38 €léger. Le fait de tracer des inscriptions, des mais pouvant aller jusqu’à 450 €(article 331.13signes ou des dessins, sans autorisation du Code Pénal). I les jours ouvrables et non plus une fois parpréalable, sur les façades, les véhicules, les semaine. Ce dispositif sera d’ailleurs com-voies publiques ou le mobilier urbain est puni plété par l’installation de distributeurs dede 3 750 € d’amende et d’une peine de tra- sacs pour déjections canines. Dans un pre-vail d’intérêt général lorsqu’il n’en est mier temps, ceci sera d’abord opérationnelrésulté qu’un dommage léger. I sur le secteur Haroun-Tazieff avant d’être développé, dans le courant du deuxième trimestre 2007 sur le centre-ville. Quant aux corbeilles, elles seront vidées, elles aussi, 5 fois par semaine (3 auparavant). Une équipe propreté a par ailleurs été créée pour ramasser les papiers et vider les cor- Afin de sensibiliser les maîtres, une association toulousaine beilles sur le centre-ville le samedi. Enfin, a planté des petits drapeaux rappelant l’amende applicable pour lutter plus efficacement contre les en cas de non respect de la législation. Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007
  17. 17. 18 Vie m unicipale Brevet Informatique et Internet : Le B2I sur les rails L’aide à la formation au B2I confirme l’effort important de la municipalité pour le développement des nouvelles technologies de l’information dans les écoles. Au-delà de la mise à disposition, d’un matériel informatique performant et complet, la ville permet aux élèves de bénéficier de l’expérience d’un formateur, professionnel de l’informatique, en plus de l’enseignement dispensé par l’équipe pédagogique. L’ aide de la municipalité à la formation au Brevet Informatique et Internet sera lancé dans le cou- rant du mois de février dans les 8 groupes scolaires de la ville. Quatorze classes de cours moyens vont bénéficier de cette formation à l’informatique, à raison de 1h30 par quinzaine. Une convention fixant les modalités d’intervention du B2I a été signée au mois de janvier entre la ville de Bussy et l’Éducation nationale. Il faut savoir que le Brevet Informatique et Internet comporte deux niveaux de maîtrise des technologies de linformation et de la communication. Le niveau 1 a pour objet de vérifier lacquisition de compétences que les élèves peuvent maîtriser à lissue de lécole primaire. Il concerne donc principalement la scolarité élémentaire. Le niveau 2 permet de vérifier lacquisition des compétences que les élèves doivent maîtriser à lissue de leur scolarité au collège. À Bussy, après passation d’un marché, un formateur interviendra dans les 8 écoles pour apprendre aux élèves un certain nombre de compétences dans la manipulation et les attitudes à avoir face aux nouvelles tech- nologies de l’information et de la communication. L’objectif étant que les élèves aient déjà de bonnes bases avant d’attaquer la sixième. I La formation mise en place par la mairie connaît un vif succès L’informatique n’a désormais plus aucun secret pour eux ! U ne formation à l’informatique a débuté au mois de juin 2006 dans les locaux de la médiathèque de l’Europe. Dispensée par Marjorie Leturgie, de la société IDMS, elle est gratuite pour toutes les personnes habitant Bussy Saint-Georges. Au total, ce ne sont pas moins de 150 Buxangeorgiens qui ont appris les rudiments de Win- dows et des logiciels Word et Excel, à raison de 6 heures par jour du mardi au vendredi. Cette première vague de formation est donc une grande réussite. Marjorie, la formatrice, ne cache d’ailleurs pas sa joie. « Tout le monde est très content de cette formation. Seules 2 ou 3 personnes ont trouvé ça trop court, mais la grande majorité a bien adhéré. J’ai même eu droit au champagne, aux bouquets de fleurs et aux chocolats », s’en- thousiasme Marjorie, titulaire d’un BTS informatique de gestion et d’un bac +3 en réalisateur-monteur-multimédia. Une deuxième session de formation a débuté à la mi-janvier : elle concerne cette fois-ci internet. Au programme : les origines d’internet, la sécurité autour de cet outil, comment s’y orienter à travers les moteurs de recherche, la découverte de la messagerie (comment créer sa boîte mail et correspondre sur le net)… Toutes les personnes qui veulent apprendre à surfer sur le web sont donc les bienvenues. Il s’agit d’une formation sur deux jours (2 X 6 heures), et Marjorie espère bien attirer ® Ces formations sont ouvertes à tous les Buxangeorgiens. encore plus de monde avide de découvrir un outil aujourd’hui incon- RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS au 06 80 28 53 36 tournable. Et après internet, elle pense déjà à vous parler de Powerpoint Des livrets d’inscription sont également disponibles en mairie et de Photoshop. Avis aux amateurs… I et à la médiathèque de l’Europe, 6 av. du Général-de-Gaulle. Bussy Saint-Georges N° 85 - Janvier 2007

×