Journal de bussy numéro 153

1,671 views
1,618 views

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
1,671
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
35
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Journal de bussy numéro 153

  1. 1. N°153BUSSYMAGAZINE MUNICIPAL DE BUSSY SAINT-GEORGES • AVRIL 2013DOSSIER PAGE 14SYCOMOREDÉCOUVREZ LES ÉQUIPEMENTSDE L’ÉCOQUARTIER ACTUALITÉ P.8 Le village bientôt en travaux ACTUALITÉ P.12 Un budget maîtrisé SPORTS P.21 Les 30 ans du tennis de table à Bussy
  2. 2. SOMMAIRE ÉDITORIAL 4 EN IMAGES Vers un Grand Paris du logement: quelle place pour Bussy? 8 ACTUALITÉ Après la Société du Grand Paris, Paris Métropole, • Le village bientôt en travaux l’actuel gouvernement veut aussi son Grand Paris. L’idée ici serait d’axer le programme sur le logement • Costco: un projet majeur pour l’est à l’échelle de la zone dense et non de la région. Le Premier Ministre a en effet annoncé, le 6 mars dernier francilien à Champs-sur-Marne, la création d’une instance de • Vers la création d’un Espace Naturel gouvernance, nommée Métropole de Paris, nouvelle échelle de gouvernance du logement qui comprend Sensible la zone dense, comme définie par l’Insee, soit 90 % des logements franciliens et 11 millions de Franciliens • « Les Maternelles » tournent à Bussy sur les 12 millions que compte la région. Bussy est inscrite sur le périmètre prévisionnel • Un budget maîtrisé de cet ensemble. Dès lors, cette annonce pose pour notre commune, Opération d’Intérêt National (OIN), de nombreuses questions. Certes, que l’effort en matière de création de logement soit enfin au cœur d’une poli-14 LE DOSSIER tique publique nationale peut être, en soi, un élément favorable, d’autant que l’aspect Les équipements structurants du financement des équipements structurants semble envisagé. Non seulement Bussy, en vertu de ses obligations d’OIN, apporte une réponse aux besoins franciliens de Sycomore logements nouveaux, mais de surcroît, nous sommes créateurs de richesse. Nous permettons à l’État de percevoir une taxe sur la valeur ajoutée non négligeable, par le dynamisme de la vente d’appartements et de maisons, nous offrons la latitude aux19 RENCONTRE promoteurs et aux constructeurs de créer des emplois et nous accueillons des entre- • Un nouveau décor aux Trois Tilleuls prises qui n’auraient pas trouvé d’autres terrains en Ile-de-France. Les villes nouvelles ne sont pas passées de mode; dans un contexte de crise, je soutiens qu’elles apportent de vraies réponses aux questions cruciales que se posent les Français à la recherche20 SPORTS d’un toit et à celles et ceux qui croient encore, comme moi, que la pierre, valeur refuge attirant les investisseurs, constitue de manière évidente un des piliers de l’éco- • Les danseuses de Vibration nomie. au firmament Néanmoins, si l’on considère que cette métropole ne serait pas seule aux commandes, mais recevrait de l’État une délégation de compétence, c’est cette Métropole de Paris • Le tennis de table fête ses 30 ans qui pourrait délivrer des autorisations de construire et cofinancer les équipements • Les nombreux atouts de la marche publics (écoles, crèches, hôpitaux…) nécessaires. Avec pour mission d’améliorer l’ef- ficacité de la production de logements, puisque l’objectif est de voir sortir de terre nordique 70000 logements par an au lieu des 40000 actuels. En somme, les communes et intercommunalités transfèreraient leurs compétences aménagement et habitat à • Stages multisports : il est temps cette instance supracommunale (les projets de société d’aménagement portés par de s’inscrire certaines intercos paraissent déjà voués à l’échec), mais quid de notre périmètre OIN, où seul l’État dispose de cette compétence, via l’établissement public d’aména- • Un festival de médailles pour l’Aerobic gement? Vivrons-nous un statu quo au sein d’une nouvelle instance, ou serons-nous enfin rendus au droit commun? Vita Club Il ne suffit plus de marteler une nécessaire clarification des objectifs et des besoins, mais bien de recréer un plan ambitieux pour l’aménagement de l’Est parisien. Les25 TRIBUNES LIBRES logiques de boutiquier, consistant à vendre des terrains et à encaisser les dividendes, n’ont plus lieu d’être, alors que le déséquilibre entre l’est et l’ouest de la région persiste et qu’il est évident que les quartiers en gestation ne trouveront leur abou-26 ENTREPRENDRE tissement que s’ils sont largement soutenus comme cause nationale. Nous ne prenons pas l’argent des caisses de l’État; nous lui apportons des subsides. Entre27 VIE PRATIQUE la collectivité que nous sommes et les pouvoirs publics, il s’agit de signer un pacte différent ou de nous rendre notre liberté… • La santé à Bussy Le Maire de Bussy Saint-Georges BUSSY MAG RÉALISATION: SERVICE COMMUNICATION, HÔTEL DE VILLE, PLACE DE LA MAIRIE, 77600 BUSSY SAINT-GEORGES TÉL.: 0164662424 DIRECTEUR DE LA PUBLICATION: HUGUES RONDEAU DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION: JOSEPHA GOUJON RÉDACTEURS: FABIEN JAMBART, SABAH BOUSHABA, E-MEDI@ PHOTOGRAPHES: TOUT EN PHOTO 0687252300 ET MARINA CHEPTEA, BUSSY SAINT-GEORGES, E-MEDIA, DR MAQUETTE, MISE EN PAGE: E-MEDI@ - 0155620040 IMPRESSION: LE REVEIL DE LA MARNE DÉPÔT LÉGAL: AVRIL 2013. ISSN: 1284-1978. BU SSY MAG N° 153 - AVRIL 201 3 I 3
  3. 3. EN IMAGES Guten Tag Claude-Monet! Le 20 février dernier, 20 correspondants allemands des élèves germanophones de Monet sont arrivés à Bussy. Les jeunes touristes ont été accueillis dans les familles de ces derniers pendant une semaine. Au programme: classe avec les jeunes Français, visite tous ensemble du musée d’Orsay et du Château de Versailles puis promenade en bateau-mouche pour découvrir Paris. En octobre dernier, c’était nos collégiens de 3e et de 4e qui étaient partis à Erlangen pour découvrir Nuremberg et la Suisse Franconienne. Outre le bénéfice linguistique de cet échange, la rencontre entre jeunes du même âge leur a permis de découvrir un autre rythme scolaire et une autre culture. Et après le repas de fête pour clôturer en beauté cette rencontre enrichissante, Mmes Lach et Dubanton, professeurs d’allemand et d’arts plastiques, réfléchissent déjà au prochain voyage qui devrait avoir lieu dans deux ans. Ciao Martin-Luther-King! À Martin-Luther-King, ce sont les lycéens italiens de San Giuliano Milanese qui ont été accueillis durant une semaine au mois de février. Pour leur souhaiter la bienvenue, une réception d’accueil s’est déroulée le lundi 25 février à la salle Louise-Weiss, en présence du maire de Bussy, de Claude Louis et de Stéphane Barnier, mais aussi de membres du comité de jumelage. M. Charron, professeur de français et Mme Gerlach, professeur d’italien du lycée, avaient concocté un beau programme aux lycéens de notre ville jumelle, qui sont repartis enchantés par leur séjour. Musique classique avec les Clés d’Euphonia L’orchestre Les Clés d’Euphonia était à l’église Saint-Georges le dimanche 24 février pour y jouer des œuvres de Beethoven, Brahms ou encore Kodaly. Cet orchestre, où se côtoient des musiciens amateurs dun excellent niveau et des jeunes professionnels réunis pour le plaisir de jouer ensemble, s’est donné pour objectif de rendre la « grande musique » accessible à tous, par une approche pédagogique, en proposant au public de lui livrer les clés des œuvres. Un objectif parfaitement rempli auprès des nombreux mélomanes buxangeorgiens qui avaient fait le déplacement. Gospel à l’espace Charles-de-Gaulle Après la musique classique, place au gospel le samedi 16 mars grâce à l’Eglise Evangélique et Missionnaire de Marne-la- Vallée. C’est la chorale de l’Église qui a assuré la première partie du concert, avant que le groupe Elikya Gospel Singers ne prenne le relais, dans un espace Charles-de- Gaulle en totale communion. Elikya Gospel Singers est un groupe basé à Paris, fondé au début des années 1990, qui interprète essen- tiellement du gospel et negro-spirituals, en anglais, français et en langue congolaise.4 I BUSSY MAG N° 153 - AVR IL 2013
  4. 4. EN IMAGES French cousines Drôle d’ambiance, ou plutôt ambiance très drôle à la médiathèque le mercredi 27 février en compagnie des deux comédiennes de la compagnie 2si2la, Clémentine Serpereau et Caroline Rojat, dans le spectacle French Cousines. Comme le titre le suggère, elles interprètent les rôles de deux cousines passionnées de rock’n’roll, certes, mais qui ont quelques fâcheux points de divergence sur le sujet. Le face-à-face qui en découle a permis au public de passer un savoureux moment… Lionceau et fripouille On ne présente plus Nadège Paineau et Richard Guillo, les deux maîtres d’œuvre de la compagnie Flac Floc. Leur cabaret magique présenté le 23 février à la salle Maurice-Koehl a plongé les spectateurs dans un univers proche du cirque del’ancien temps. Au menu: du clown muet expressif, de la musique pour accordéon et voix, des portés acrobatiques esthétiques, de la contorsion parodique et des costumes extravagants. Un univers tout à la fois grotesque,émouvant, poétique, esthétique, ponctué de magie visuelle et de musique. Printemps des Poètes dans les écoles Dans le cadre du Printemps des Poètes, et avant la grande journée du 23 mars, la comédienne Cyrille Denante a animé dans les écoles de la ville des ateliers sur le thème de la « voix du poème ». Cyrille Denante est ainsi intervenue dans trois écoles de la ville aux cotés des enseignants pour apprendre aux enfants à interpréter un poème, trouver le goût des mots et l’aisance de la scène. Les jeunes écoliers se sont adonnés au plaisir de la poésie, armés de leur texte et de leurs talents d’interprètes. Avec beaucoup d’humour, Cyrille Denante a réussi à motiver les plus timides et à transmettre sa passion pour la scène. Exposition de broderie à la pagode Merveilles de la broderie: c’est le titre de l’exposition mise en place à la pagode taïwanaisedu Fo Guang Shan jusqu’au 16 juin prochain. Cette exposition inclut 42 œuvres de Yao Hong Ying,célèbre artiste brodeuse de la Chine continentale, originaire de Suzhou. Celle-ci a connu le Grand Maître Hsing-yun lors d’une visite au siège du Fo Guang Shan à Taïwan. Chaque œuvre exposée à Bussy fait ainsi partie de la collection duFo Guang Shan Taïwan, qui comprend des natures mortes, des fleurs et oiseaux, des tableaux de paysages à l’huile reproduits en broderie et de nombreux portraits permettant d’apprécier les techniques ancestrales de la broderie. BU SSY MAG N° 1 53 - AVRIL 201 3 I 5
  5. 5. EN IMAGES AVB a célébré le Nouvel An vietnamien ! Dimanche 3 mars, l’association AVB (Amicale des vietnamiens de Bussy) a accueilli au gymnase Herzog pas moins de 800 convives pour fêter comme il se doit le Nouvel An vietnamien, placé cette année sous le signe du serpent « Têt ». Danse des petits enfants de l’AVB en tenue de paysans (Ao bà ba). À 12 h, lors de la cérémonie d’ouverture, les licornes (Mua lân) sont sorties de leurs tanières pour danser au rythme des tambours, chassant ainsi les esprits malins qui ont pu sévir tout au long de l’année écoulée et apportant fortune et chance ! Au programme des festivités: une chanson sur le thème du printemps, interprétée par les élèves du cours de vietnamien et les membres de l’AVB, une distribution d’enveloppes rouges (li’ xi’) contenant un petit don, très attendue par les enfants, des chants et danses tra- ditionnels dans un décor plein de couleurs. Place ensuite aux démonstrations d’arts martiaux de lassociation Team Advance, aux danses sensuelles de Skydance et aux nombreux autres chants et chorégra- phies interprétés avec beaucoup de charme par les asso- ciations et partenaires fidèles. Tout au long du spectacle, petits et grands pouvaient visiter les stands culinaires pour le plaisir de goûter des plats typiques vietnamiens, Ouverture de cette fête du Têt avec la danse des licornes. tout en participant par ailleurs aux jeux du Têt. Hoai Thanh Nguyên, président, ainsi que les membres de l’AVB, tiennent à remercier toutes les associations, les partenaires, ainsi que les élus, le service culturel, le service des sports et le service communication de la mairie. Vœux de santé, de bonheur et de prospérité du comité organisateur aux invités.6 I BUSSY MAG N° 153 - AVR IL 2013
  6. 6. EN IMAGESLes Antilless’invitent au carnaval Malgré un froid persistant, le soleil était dans les cœurs et la bonne humeur était bien au rendez-vous, le samedi 16 mars sur la Grand’place. Après s’être maquillés, les enfants et leurs parents ont pu déguster des bananes avant de se voir offrir un collier de fleurs ou des petits animaux façonnés avec des ballons en couleur. Le Carnaval est visible sur Bussy TV En costume ou simplement maquillés, les enfants étaient heureux de participer au défilé et de jeter les traditionnels confettis distribués par la mairie.Le temps d’un après-midi, les rues de Bussyont pris des allures de plaines africaines,peuplées de guerriers Zoulous vêtus de pagneet arborant des cornes impressionnantes. Mettant l’ambiance par leur bonne humeur habituelle, les animateurs de la Focel ont opté pour un déguisement plutôt hawaïen et jamaïcain.Précédant les danseurs et musiciens en blanc et turquoise,Pierre-Yves Billette, le champion de monocycle buxangeorgien,a offert de jolies démonstrations sur une roue. BU SSY MAG N° 1 53 - AVRIL 201 3 I 7
  7. 7. ACTUALITÉ Assainissement du vieux village Les travaux pour la mise en séparatif du collecteur d’eaux usées du village démarrent bientôt. Pouvant bénéficier de subventions, les habitants concernés seront contactés prochainement par Véolia. Ayant pour objectif de protéger la santé et la salubrité publiques, ainsi que lenvironnement contre les risques liés aux rejets des eaux usées et pluviales notamment domestiques, les travaux d’assainissement répondent à des normes très strictes. Selon la concentration de lhabitat et des constructions, lassainissement peut être collectif ou non collectif. Et les communes ont la responsabilité sur leur territoire de lassainissement collectif et du contrôle de lassainissement non collectif. Au fil du temps, la réglementation sur lassainissement a évolué pour répondre à lévolution des enjeux sanitaires et environnementaux. Ainsi, grande nouveauté, au 1er janvier 2015, toutes les collectivités doivent être dotées d’un réseau en séparatif, en d’autre termes, le tuyau commun de récupération d’eau devra être remplacé par deux tuyaux, l’un recueillant les eaux pluviales, l’autre les eaux usées. Afin d’expliquer dans le détail le déroulé du chantier et ses différentes phases, les riverains ont été invités à une réunion, le jeudi 4 avril en mairie. De plus, ils bénéfi- cieront d’un complément d’informations lors de l’enquête parcellaire menée par Veolia, partenaire de la municipalité. Cette société a été chargée d’informer les habitants et vérifier, dans les logements concernés, le compteur d’eau, les gouttières, la fosse septique, le raccordement à l’égout… Veolia leur remettra un devis et les informera de la procédure à entreprendre pour bénéficier des subventions accordées par l’Agence de l’eau, tout en soulignant l’intérêt de constituer un dossier de demande de subvention groupé. Naturellement, l’habitant est libre de traiter avec une entreprise tierce, mais sera tenu d’en avertir Veolia, en vertu de la convention qui lie cette société et la ville. Les habitants qui refusent ces travaux verront malheu- reusement leur facture d’eau augmenter de 50 % et auront naturellement des difficultés à revendre leur bien en l’état. Concernant dans un premier temps la rue du Lavoir (tranche 1), les travaux d’assainissement devraient bientôt démarrer et durer au total près de 5 ans (2013-2018). A savoir: La ville travaille actuellement sur un dispositif de prise en charge complète des frais occasionnés par ces travaux. Pour toutes informations, vous pouvez contacter les services techniques au 01 64 66 24 24. Le système anti-intrusion réajusté Le dispositif initial destiné à sécuriser la ZAC Eiffel va être adapté à la nouvelle configuration géographique. Il sera composé de 4 portiques au lieu de 2, et de 2 km de glissières au lieu de 4. Afin d’éviter les multiples désagréments générés par l’intrusion récurrente des gens du voyage dans la Zac Eiffel, la municipalité, en collaboration avec l’EPAMarne, a mis en place un plan pluriannuel d’aménagement, ambitieux et volontariste. Conçu pour être réalisé en trois phases, le programme d’équipement devrait concerner dans un premier temps l’avenue de l’Europe, pour l’essentiel et plus particulièrement les segments situés entre le rond-point du Mc Donald’s et celui dans l’intersection avec le boulevard de la-Haye. Des portiques supplémentaires sont également prévus à l’intersection du boulevard de Rome et l’avenue de l’Europe, en prévision de la création par l’EPAMarne d’une nouvelle voie de circulation qui devrait rejoindre l’avenue Marie-Curie. Ainsi, pour que le système garde toute son efficacité, ce ne sont plus 2, mais 4 portiques motorisés anti-intrusion qui serviront à bloquer les entrées indésirables. Pour une sécurité optimale, le dispositif est complété par des glissières renforcées en bois et métal, dont le but est d’empêcher le stationnement des caravanes sur les accotements, tout en préservant un aspect esthétique. Ces équipements seront installés uniquement sur le côté auto- route de l’avenue de l’Europe. 2 km de voiries seront ainsi installés durant cette première tranche au lieu des 4 initialement prévus afin de ne pas occasionner de dépassement budgétaire. Pilotés et actionnés à partir du poste de vidéosurveillance de la police municipale, qui sera alertée dès que les caravanes entreront en ville, les portiques s’abaisseront en moins d’une minute pour mettre en échec toute tentative d’intrusion des gens du voyage. Cet équipement réputé très dissuasif équipera progressivement l’ensemble des voiries de la ZAC Eiffel. Les travaux démarreront courant mai pour une durée de 2 mois environ.8 I BUSSY MAG N° 153 - AVR IL 2013
  8. 8. ACTUALITÉLe projet «COSTCO» plusque jamais dactualitéValidé par la commission départementale daménagement commercial(CDAC) le lundi 8 octobre 2012, le projet dimplantation du groupeaméricain Costco et la création dun centre commercial axé sur lesactivités ludiques et loisirs à Bussy Saint-Georges était examinérécemment en commission nationale d’aménagement commercial (CNAC),suite à plusieurs recours.La CNAC a émis un avis pour le momentdéfavorable, assorti de réserves tech-niques, principalement liées aux déplace-ments et aux accès. L’implantation deCostco à Bussy nest pour autant pasremise en cause, des obstacles restent seu-lement encore à lever. Une fois communi-quées les conclusions de larrêt de laCNAC, les différents porteurs du projet(Ville, Costco, promoteurs…) vont naturel-lement prendre en compte les attentes dela commission nationale afin de présenterun projet remodelé dans le sens voulu.Dans cette optique, les services municipauxsont déjà en contact avec la Préfectureafin de solliciter la tenue dune nouvellecommission départementale daménage-ment commercial. Le projet répondant auxréserves émises dernièrement sera ensuitereprésenté en CNAC. 200 M€ dinvestissement, près de 1000 emplois en jeu !Cette implantation est et reste une nouvelleformidable pour l’ensemble du secteur. Celareprésente un investissement total de200 millions d’euros, près de 1000 emplois,des perspectives de développementmajeures. Avec ce grand centre commercial,Bussy Saint-Georges a vocation à devenirune locomotive économique pour l’est pari-sien. Cest la récompense dun long travailde prospective afin de doter Bussy dunprojet de ville alliant activité, dynamismeet innovation. Cest aussi la confirmationde lattractivité de notre commune. Et enfin,la vitrine d’une ville moderne et en expan-sion que chacun verra en bord d’autoroute. ger avec bassin se reflétant dans sa façade Le projet Costco est développéPrévu pour 2015, le futur centre est un accueillera les visiteurs. Le projet, sans plus en détail sur le blogconcept novateur de 32 000 m2, où loisirs équivalent et dimportance régionale, évite urbabussy.fret commerces vont se côtoyer, sur un vaste toute concurrence avec les nombreux cen-terrain de 8 ha. Autour, un parking paysa- tres commerciaux environnants. BU SSY MAG N° 1 53 - AVRIL 201 3 I 9
  9. 9. ACTUALITÉ Vers la création d’un Espace Naturel Sensible La vallée de la Brosse, qui assure une continuité écologique majeure dans les environs des rus de Brosse et Gondoire, est aujourd’hui menacée par l’installation intempestive de constructions. Le projet de création d’un Espace Naturel Sensible Afin de renforcer son action de protection de ces espaces, et dans un souci de préservation environnementale, la ville travaille depuis plu- sieurs années avec le Conseil Général à la création sur ce secteur d’un Espace Naturel Sensible (E.N.S.). L’E.N.S est un périmètre de protection au titre de l’environnement, assorti d’un outil foncier. Ce classement en E.N.S. donnera la possibilité à la commune d’acquérir des terrains situés dans ce périmètre, lorsque leur propriétaire manifeste la volonté de les vendre. L’idée est donc de créer un E.N.S aux portes du village, sur un périmètre cohérent avec le P.R.I.F. étendu en 2012. En toute logique, la ville prévoit de déléguer ce droit de préemption des terrains naturels à l’Agence des Espaces Verts d’Île-de-France, qui inter- vient sur la commune depuis plusieurs années dans le cadre d’acquisitions à l’amiable. Le Conseil Municipal de Bussy a validé le principe de création d’un Espace Naturel Sensible le 17 décembre 2007. La commune, le Conseil Général et la Région ont travaillé à la définition du périmètre de cet ENS ali- gné sur celui du P.R.I.F. étendu en mars 2012. Ces périmètres sont annexés au Plan Local d’Urbanisme approuvé le 14 novembre 2012. En 2013, la ville peut donc désormais relan- cer la procédure de création de l’E.N.S. avec le Conseil Général de Seine-et-Marne. À terme, c’est un espace naturel sensible et protégé qui acquerra une visibilité et une accessibilité pour les Buxangeorgiens: une Alors même que ces espaces sont fragiles, La protection y est renforcée pour l’inté- présentent une biodiversité à préserver, et gralité des espaces boisés, avec un classe- jouent le rôle de corridors écologiques pour ment encore plus fort (Espaces Boisés la faune et la flore sauvages, l’installation Classés), qui interdit tout déboisement. Ce de baraquements se révèle inacceptable et secteur est également couvert par un incompatible avec la vocation de la zone Périmètre Régional d’Intervention Foncière naturelle. (P.R.I.F.) depuis 2002. Le 4 mai 2010, le Conseil Municipal a même approuvé l’ex- La protection de la Vallée tension du périmètre de P.R.I.F., qui a été de la Brosse et de la Gondoire validée par la Région le 29 mars 2012 (cf. Le site des vallées de la Brosse et de la plan ci-dessus). Gondoire est identifié comme espace remar- Mais malgré l’existence de ces périmètres quable depuis de nombreuses années. Au de protection qui identifient la vallée de la Plan Local d’Urbanisme, document qui régle- Brosse et de la Gondoire comme paysage mente le droit du sol sur tout le ban com- naturel remarquable à protéger, rien ne per- munal, l’ensemble de ce secteur est ainsi met à ce jour une maîtrise foncière aboutie classé en zone naturelle (N) inconstructible. de la zone…10 I BUSSY MAG N° 153 - AVR IL 2013
  10. 10. ACTUALITÉ « Les Maternelles » à Bussy !fois créé, l’Espace Naturel Sensible seraouvert au public d’ici 10 ans - c’est un prin-cipe prévu par la loi - et des aménagementslégers y seront réalisés pour favoriser l’accèsau public (cheminement, balisage…).Les actions de répressionmenées par la ville pour luttercontre les constructionsillégalesEn parallèle de la création de ces périmètresde protection et d’action foncière, la muni-cipalité se montre plus vigilante que jamaisen matière de travaux ou constructions sans L’émission de France 5 « Les Maternelles » magazine matinal à destination des parents,autorisations d’urbanisme dans la zone natu- tourne depuis quelques semaines au sein de créé en septembre 2001 propose desrelle de son Plan Local d’Urbanisme, en la crèche Graine de Paradis une série de conseils et des partages d’expérience auxcontrebas du village, rue Faubry. Ainsi, un reportages sur le quotidien d’une structure parents dans l’éducation de leurs enfants,dossier de contentieux opposant la com- d’accueil de la petite enfance. ainsi que parfois sur la vie de couple. « Nousmune à un administré a été porté à la Diffusés tous les jeudis depuis le 14 mars, cherchions une structure récente et accueil-connaissance du parquet de la République. souvent en fin d’émission (vers 9 h 45), ces lant de nombreux bébés. Graine de ParadisL’objet de ce contentieux porte sur la viabi- reportages d’une durée de 3 à 4 minutes répondait parfaitement à ces critères, etlisation de la parcelle, la construction de cha- sont particulièrement destinés aux futurs nous l’avons donc choisi », explique le jour-lets en bois ainsi que l’installation de cara- parents, afin de leur montrer le fonction- naliste de l’émission, Jérémy Rozen, qui yvanes pour de longues durées, dans une nement d’une crèche pour leur futur bam- revient régulièrement pour tourner les der-zone où tout type de construction ou d’ins- bin. C’est la moyenne d’âge de la population niers reportages. Ceux-ci seront d’ailleurstallation de caravanes est interdit. buxangeorgienne, et le nombre élevé d’en- diffusés jusqu’à la fin du mois de mai,Aussi, en première instance, le Tribunal de fants en bas âge que l’on y trouve, qui a chaque jeudi. Alors ouvrez l’œil: vous aurezGrande Instance de Meaux a condamné attiré l’équipe des Maternelles à Bussy, ainsi peut-être l’occasion d’apercevoir votre bam-Monsieur Pierre Mayer à une amende de que les capacités d’accueil élevées. Ce bin sur votre petit écran…1500 € et à une remise en l‘état du terrain Pour revoir les épisodes déjà diffusés, rendez-vous suravec astreinte par jour de retard pour: le site : http://les-maternelles.france5.fr/• Coupe et abattage d’arbre en zone natu- relle;• Dégradation du domaine public;• Construction de trois chalets en bois;• Installation de plusieurs caravanes sur sa Immobilier: parcelle (rue Faubry).Monsieur Mayer ayant fait appel de ce juge-ment, la Cour d’Appel de Paris a statué le Bussy5 mars dernier et reconnu le prévenu cou-pable, mais a reporté le prononcé de la peineà septembre 2013. toujours au top ! un dossier consacré au marché de l’immo- bilier. Un classement où l’on retrouve Bussy Saint-Georges en tête de liste, juste derrière la ville d’Ozoir-la-Ferrières. Le prix du m2 à Bussy est ainsi l’un des plus élevés du dépar- tement, que ce soit dans l’ancien ou le neuf. Ce bon résultat sur l’échelle départementale n’est pas la résultante d’un phénomène irra- tionnel. Notre ville continue à attirer de nou- veaux candidats à l’installation, lesquels choi- sissent Bussy Saint-Georges parce qu’ils sont Les classements de l’immobilier en Seine-et- séduits par son caractère résidentiel et ses Marne se suivent et se ressemblent dans la services à la population. Aujourd’hui, plus presse nationale. Après L’Express, c’est Le que jamais, il fait toujours bon vivre à Bussy, Nouvel Observateur qui a récemment publié et les chiffres sont là pour le confirmer! BU SSY MAG N° 153 - AVRIL 201 3 I 11
  11. 11. ACTUALITÉ Un budget 2013 maîtrisé Le budget 2013 a été élaboré avec le souci de répondre aux traditionnelles critiques de la CRC qui ne devrait pas y trouver à redire, sauf à faire preuve d’une mauvaise foi évidente. Il est parfaitement équilibré et sincère. Le budget primitif 2013 de la ville a été adopté lors du conseil municipal du 25 mars dernier. Les objectifs: un investissement compétitif, Les recettes fiscales : elles sont basées taxe d’habitation que l’Administration des un fonctionnement maîtrisé (la légère sur les mêmes taux que l’an dernier, et Finances avaient omis de prendre en consi- hausse répondant à un effort de ré-inter- tiennent compte des abattements sur la dération en 2011 et 2012 ; la diminution des nalisation des services), un encours de la dette toujours en baisse et un autofinan- cement très élevé pour une commune de notre strate. À savo i r… Le fonctionnement Le budget de fonctionnement de 2013 Compte administratif : s’équilibre à 60,4M€ contre 50,9M€ prévu 3,8 millions d’euros d’excédent au budget 2012. Au cours de cet exercice, 3,8 millions d’euros d’excédent. Un chiffre qui dément de manière crue la légende les recettes se sont élevées à 59,8 M€ et de la mauvaise gestion de la ville. Rappelons que le compte administratif rapproche les dépenses 51,042 M€, ce qui a généré les prévisions et autorisations inscrites au primitif des réalisations effectives en dé- un excédent de fonctionnement de 8,8M€. penses (mandats) et en recettes (titres), et présente les résultats comptables de l’exercice passé. En somme, c’est le baromètre intangible d’une gestion budgétaire. Les recettes « Ce compte administratif illustre parfaitement la justesse des prévisions budgétaires Globalement, les recettes de fonctionne- de l’an passé, précise Jean-Claude Lamagnère. Les dépenses de fonctionnement ment inscrites au budget 2013 sont donc inscrites dans notre budget en début d’année ont été réalisées à 90 %. Les recettes en très légère hausse par rapport à celles de fonctionnement inscrites dans le budget ont été réalisées à hauteur de 95 %. de 2012 : +1,05 %. Toutes les recettes qui Cela indique clairement que les recettes que nous inscrivons dans le budget sont auraient pu être contestées pour une rai- sincères, réelles et optimisées dans leur gestion. L’excédent du compte administratif son ou une autre ont été écartées, si bien nous situe à plus de 50 % de la moyenne des exercices budgétaires 2006-2012. que seules ont été inscrites au budget Cette année encore, nous présentons donc des comptes équilibrés, malgré le désen- celles qui sont notifiées par l’organisme gagement incessant des pouvoirs publics, qui ne prennent nullement en compte le bailleur, et donc certaines, selon les critères défi démographique imposé et géré par la municipalité. » émis par la CRC.12 I BUSSY MAG N° 153 - AVR IL 2013
  12. 12. ACTUALITÉrecettes fiscales générée par ces abatte- recettes sont notifiées, et elles tiennent L’avenant du contrat de PPP concernantments n’est que de 4 %, car elle est en compte des conventions qui prévoient le complexe sportif devrait être signé danspartie compensée par la hausse des bases, l’échelonnement des décaissements en quelques semaines; son impact sur le bud-ainsi que celle de l’assiette des différentes fonction de l’avancement des travaux ; les get 2013 sera de 1,602 M€ avec 1 M€ d’en-taxes. Ces recettes sont certaines dans la services se sont attachés à ne pas intégrer veloppe CPER débloqué dans la mesuremesure où elles ont déjà été communi- dans les recettes les subventions résultant où un effort exceptionnel a été demandéquées par l’Administration et s’élèvent à de travaux non budgétés en dépenses. à la ville pour le financement des surcoûts41,3 M€ contre 43,1 M€ en 2012. que le prestataire a déterminé en repre- Les dépenses nant le dossier.Les autres recettes : il s’agit essentielle- Le service de la dette bancaire : il s’élèvement des dotations et participations (cha- En ce qui le concerne, le contrat de PPP à 4,4 M€ (4,5 M€ en 2012) ; aucun nouvelpitre 74) qui présentent une baisse de 7,7 % relatif au centre culturel s’élève, en 2013, emprunt ayant été contracté depuis 2009,par rapport au réalisé de 2012 (7,6 M€ à 390 000 €. le service de la dette diminue mécanique-contre 8,3 M€ en 2 012). ment. Au 1er janvier 2013, l’encours de la ville auprès des banques était de Retrouvez un dossier completLes dépenses sur le budget 2013 sur le siteLe chapitre 011 : malgré une population 35,373 M€, cet encours doit diminuer de 4,5 % en 2013. Il faut noter que les intérêts de la ville, avec notammenttoujours en croissance, les dépenses ins- l’ensemble du plan pluri-annuelcrites au budget du chapitre 011 (charges d’emprunts sont actuellement de 2,55 %. d’investissements consultableà caractère général) s’élèvent à 22,4 M€, La dette envers l’Etat et la Région (dif- en ligne. Les principauxen légère diminution de 0,5 % par rapport férés d’amortissement) : au 1er janvier investissements de 2013 (pôleaux dépenses réellement réalisées l’an der- 2013, les différés d’amortissement étaient gare, extension du cimetière,nier (22,5 M€), mais en net recul (-5 %) de 25,920M€. L’annuité représente environ aménagements gens du voyage,par rapport au budget voté en 2012 700 000 euros, fin 2013 cette dette sera complexe sportif) sont par ailleurs(23,6 M€). Non seulement les efforts four- donc de 25,197 M€. accessibles sur le blognis depuis 2011 pour maîtriser les dépenses Les opérations d’investissement : elles urbabussy.frde fonctionnement ne se relâchent pas, sont prévues à 23,4 M€ (22,8 M€ en 2012mais ils restent toujours efficaces. ont été réalisés pour 29,8 M€ budgétés).Le chapitre 012 : le budget des charges Elles sont répertoriées dans le PPI.de personnel, en hausse de 11 % (17 M€ Les PPP: actuellement, le PPP d’éclairagepour 15,5 M€ en 2012), traduit la politique public (Citelum) est en vigueur depuis 7de la ville qui réintègre, de façon progres- ans et il se poursuit normalement ; ensive, certaines prestations de services au 2013, les investissements représenterontsein de l’administration municipale, en la 973 773 €.renforçant quand nécessaire. Plusieursservices, comme par exemple les servicestechniques, étaient effectivement devenussous-dotés en personnel et devaient faire À savo i r…appel à des sociétés extérieures pourrépondre à des interventions de base. Ceprocessus d’internalisation de certains ser- Glossaire Service de la dettevices doit être considéré comme une vision Le service de la dette est la somme que lemprunteur doit payer chaque année pourd’action à long terme ; de plus, il répond honorer sa dette. Il ne faut pas le confondre avec la charge de la dette, qui neaux attentes de la CRC. recouvre que le poids des intérêts seuls. Cette somme comprend deux parties :L’investissement • les intérêts qui sont calculés en appliquant un taux dintérêt au capital restant dûLe budget d’investissement atteint pour (la somme qui na pas encore été remboursée). Ce taux dintérêt a été fixé au mo-2013 27,7 M€ alors que le réalisé de 2012 ment de lemprunt.est de 21,6 M€ ; il est précisé que le budget • le principal, cest-à-dire le montant du capital emprunté qui est remboursé chaquevoté en 2012 était de 29,8 M€. Ce budget année (annuité). Ce montant dépend donc de la durée et du montant total derepose sur un PPI (plan pluri-annuel d’in- lemprunt (par exemple on peut rembourser un dixième de la dette pendant dixvestissements) détaillé, qui recouvre en ans).plus de 2013, les exercices 2014 et 2015. Différés d’amortissementLes recettes Ce sont d’anciens dispositifs ville nouvelle équivalent à des prêts à taux zéro, contrac-L’autofinancement : il s’élève à 15,5 M€ tés auprès de l’État et de la région, et remboursables sur 40 ans. En somme, l’opposé(15,2 M€ en 2012), et représente donc plus d’une dette bancaire !de 56 % du budget d’investissement. Recettes de fonctionnement et d’investissementLes autres recettes : d’un montant global Les recettes de fonctionnement proviennent des contributions directes (taxe d’ha-de 9,5 M€ (6,3 M€ hors recette exception- bitation, taxe sur le foncier bâti et compensations de l’État), de la taxe additionnellenelle en 2012), elles sont constituées à aux droits de mutations du département et de la CAF, alors que les recettes d’inves-90 % de participations d’investissement tissement sont composées de l’épargne, des subventions et dotations reçues deprovenant de l’EPAMarne. Toutes les sub- l’État, de la région, du département, et des emprunts.ventions et participations inscrites en BU SSY MAG N° 153 - AVRIL 201 3 I 13
  13. 13. DOSSIERLE SYCOMOREDÉCOUVREZ LES ÉQUIPEMENTSDE L’ÉCOQUARTIER Les chiffres clefs du quartier 117 hectares 4 500 logements 2 groupes scolaires 1 parc urbain 1 espace culturel 1 complexe sportif 1 collège 2 crèches collectives 1 maison de quartier14 I BUSSY MAG N° 153 - AVR IL 201 3
  14. 14. DOSSIER Retrouvez l’interview de Francis Barré, architecte du groupe scolaire sur le blog urbabussy.fr ble de la ville. Par exemple, le skatepark, tant at- tendu par les jeunes, verra le jour dans le parc du Génitoy dès 2014. Destiné aux sports de glisse (skate, roller, trottinette, BMX…), il sera accessible à différents niveaux de pratique. Sa conception originale en forme de vipère, qui permet de mul- tiples usages, attirera les sportifs et les familles. Ce nouveau lieu dédié à la jeunesse qui bouge of- frira une grande modularité et de multiples es- L’écoquartier Le Sycomore, qui s’étendra paces de jeu pour skaters, débutants ou confir- més. Autre particularité de ce skatepark : lune sur 117 hectares, comprendra nombre des bandes sera dotée d’un mobilier urbain en béton renforcé et reconfigurable ; l’idée de départ d’équipements structurants. ayant été de créer un skatepark évolutif, au plus Outre le 3e complexe sportif tant attendu près des attentes des pratiquants. par les associations, le groupe scolaire Dixième groupe scolaire : un bâtiment exemplaire n° 10 sortira de terre dans les mois Pour faire face à l’accroissement de la population de la ville, les services municipaux travaillent depuis prochains, ainsi que le skate park. de nombreux mois sur la construction du groupe Les Buxangeorgiens pourront également scolaire n° 10, qui brillera par son caractère exem- plaire et innovant, à l’image du futur quartier, notam- profiter de l’achèvement du parc urbain, ment en produisant plus d’énergie qu’il n’en consom- mera et en ayant un faible bilan carbone. Il sera qui leur offrira un espace de promenade chauffé grâce à un réseau de chaleur alimenté par et de détente unique en son genre. du bois issu de ressources locales. La toiture sera recouverte de panneaux solaires et sera végétalisée Revue de détail… pour les surfaces restantes. Les matériaux choisis seront respectueux de l’environnement et de la santé des enfants car la qualité de l’air intérieur a Loisirs : se détendre et s’amuser Des à tous les âges été fixée comme l’une des priorités de l’établisse- ment. Le bois aura ainsi la part belle en étant utilisé équipements De nombreux équipements de loisirs ont été pré- comme structure du bâtiment et comme matériau vus au Sycomore. Ils faciliteront les rencontres isolant (la laine de bois remplace la laine de roche!).qui profiteront et animeront le quartier. Certains d’entre eux se- Ce nouveau groupe scolaire, qui ouvrira ses portes à l’ensemble ront essentiellement utilisés par les habitants du Sycomore, tandis que d’autres répondront à une à la rentrée 2014, comprendra 14 classes, plus 2 salles évolutives. Son financement est subventionné des habitants demande plus globale des habitants sur l’ensem- à hauteur de 80 % par l’EPAMarne. BU SSY MAG N° 1 53 - AVRIL 201 3 I 15
  15. 15. DOSSIER Un nouveau complexe sportif pour une ville résolument Semaine du Sycomore : sportive coup de projecteur sur le nouvel écoquartier ! Situé près du collège Claude-Monet, le com- plexe sportif Le Magellan, d’une superficie Pendant une semaine riche en informations, rencontres et animations diverses, les de 5 000 m2, répond à une forte demande Buxangeorgiens sont venus en nombre au square Vitlina, du 20 au 23 mars, pour des associations sportives, qui comptent découvrir le plan détaillé de l’écoquartier Le Sycomore, ainsi que les multiples atouts au total près de 7 200 adhérents. Il amé- qu’il recèle. Franc succès également autour des animations familiales, ateliers maquillage, liorera la qualité de vie des sportifs buxan- conte et BD et lors de l’inauguration du verger collectif planté par le Conseil Municipal georgiens, quel que soit leur niveau. des Enfants. Respectant en tous points les différents Lors de la conférence de presse du jeudi 21 mars, le maire de Bussy, Philippe Hermet, règlements des fédérations françaises des directeur de l’aménagement du secteur ouest à EPAMarne ont présenté au public et aux nombreuses disciplines qu’il aura vocation médias le nouvel écoquartier avant de signer les engagements du développement à accueillir et grâce à la qualité de ses ins- durable. Après le lancement officiel du blog www.urbabussy.fr, ainsi qu’un afterwork sur tallations, il rayonnera au-delà des fron- le thème des écoquartiers en Europe, le lendemain, des chercheurs et doctorants ont tières départementales et régionales. tenu une conférence sur la ville durable de demain. Il était question d’écoconstructions, Il sera structuré en plusieurs espaces : de mixité sociale, d’énergies renouvelables et de biodiversité. • Un gymnase de 1 880 m2.16 I BUSSY MAG N° 153 - AVR IL 2013
  16. 16. DOSSIER Autour du Sycomore, des infrastructures indispensables Le Sycomore se présente également comme l’opportunité d’appuyer le développement d’infrastructures nécessaires à la ville pour répondre aux besoins globaux en matière déquipements et d’aménagements. En effet, ce quartier conditionne: • La construction de léchangeur autoroutier du Génitoy. Avalisé par le Ministère des Transports et programmé à lhorizon 2016, il sera financé à 60 % par EPAMarne et à 40 % par les bilans de Zac environnantes (Eiffel, Bel Air…). Cet échangeur sera également un atout indéniable pour une commercialisation de la future Zone d’Activités Économiques de la Rucherie (sud A4), source demplois et de revenus pour la commune. • Le Bus à haut niveau de service reliant la gare de Torcy à la gare de Chessy via Bussy gare et Le Sycomore, conditionnant ainsi laboutissement de la liaison Val Maubuée - Avenue de l’Europe - Val dEurope. Avec un financement complet tripartite (STIF, RATP, Région), cet élément permettra daméliorer les déplacements internes à Marne-la-Vallée et désengorgera lautoroute. • La rénovation du pôle gare et un deuxième accès/sortie gare pour redonner une cohérence au centre-ville, tant sur le plan des déplacements (fonctionnement du centre multimodal), que sur celui de la qualité urbaine. Le Sycomore a été un argument incontournable pour obtenir les financements engagés par le STIF (9 millions deuros, soit 85 %) sur ce programme de rénovation, et le projet de deuxième accès gare prévu pour 2016.Retrouvez l’interview • La restauration du domaine du Génitoy (projet privé) et la continuité du Parc Urbain (financements Région à 100 %). Cet élément patrimonial étant au cœur de la ZAC dude Florence Mercier, Sycomore, la commune souhaite favoriser sa valorisation parallèlement à la réalisationpaysagiste de ce de l’écoquartier. C’est ainsi qu’un cône de vue entre le château du Génitoy et le château de Jossigny est au cœur de la conception du futur écoquartier et constitue une ligneparc, sur urbabussy.fr directrice de l’aménagement. Cette perspective se situera à l’extrémité d’un parc paysager ouvert aux habitants, parc qui offrira à la fois des activités récréatives, sportives et de loisirs et des « jeux d’aller-retour visuels » sur le domaine réhabilité.• Une « salle de combat » de 1 287 m2.• Une « salle de sport de raquettes et jeux collectifs », de 1 336 m2.• Un stade en extérieur, comprenant une piste d’athlétisme de 400 m, un espace sauts, un terrain de foot, une aire de lan- cée, 8 couloirs et une ligne droite.Le parc urbain prolongéL’identité de la ville des parcs et jardinssera confortée dans l’écoquartier Le Sy-comore avec 22 hectares d’espaces verts.Situé dans le prolongement du parc urbainactuel, à l’est de l’Etang des Grives, le nou-veau parc a été conçu comme un lieu derencontre et de partage entre les généra-tions, qui pourront s’y rencontrer pouréchanger des moments de loisirs, en utili-sant les nombreux équipements de pleinair conçus à leur intention : square pourles 1 à 10 ans, 6 pistes de boules, table deping-pong, skatepark multi-niveaux, théâ-tre de verdure pouvant accueillir 2 000spectateurs et jardin pédagogique. Les liai-sons douces actuelles qui traversent leparc du Génitoy et les quartiers avoisi-nants seront prolongées pour les prome-nades, balades à vélos et footing danscette partie de la ville. La grande pelousecentrale, idéale pour accueillir les jeuxd’enfants, les pique-niques ou les prome-neurs voulant s’allonger quelques instants 117 hectaresau soleil, sera sans aucun doute vite in-vestie par ses futurs usagers.Le parc assurera un lien physique et éco-logique entre les zones paysagères exis-tantes. Les végétaux seront implantés se-lon la technique de la « gestiondifférenciée », cest-à-dire de façon à nepas appliquer à tous les espaces la même C’est la surface sur laquelle s’inscrira l’ensembleintensité, ni la même nature de soins. de l’écoquartier du Sycomore BU SSY MAG N° 1 53 - AVRIL 201 3 I 17
  17. 17. DOSSIER Toutes les eaux pluviales seront récupérées dans des fossés herbeux (noues) et un ca- Mobilité douce nal sera planté d’arbres. Les arbres seront Pour favoriser les déplacements à pied, en vélo et en transports en commun et ainsi très présents sur les bords du parc et ap- réduire les émissions de gaz à effet de serre, il a été prévu de créer une ligne de bus à porteront la fraîcheur de l’ombre en été et haut niveau de service (BHNS) permettant des déplacements réguliers et fréquents un sentiment de nature en ville. Les entre le Val-d’Europe et Torcy, en passant par Bussy et l’écoquartier. Cette ligne devrait « trames » vertes et bleues serviront de être opérationnelle dès 2015 pour le tronçon passant dans Bussy. Traversant le parc supports à la mise en place d’écosystèmes du Sycomore, de multiples allées piétonnes permettront une circulation fluide et variés favorisant la biodiversité. agréable à l’intérieur de l’écoquartier et vers le centre-ville. À l’instar des larges L’espace très particulier baptisé « jardin trottoirs et des parcs verdoyants de la ville, les allées de l’écoquartier seront une du partage des savoirs », légèrement en invitation à la promenade. Le paysage où domineront les touches de vert mettra à contrebas du parc, accueillera les jardiniers l’honneur la nature dans le respect de sa biodiversité. D’ailleurs, parqués en sous-sol, et les curieux et permettra de découvrir les voitures des résidents du Sycomore ne seront pratiquement pas visibles en surface. de nouvelles façons de jardiner, respec- Place donc à la nature! tueuses de l’environnement, ou de partici- per à des « bourses aux plantes ». Un financement qui s’étend sur plus de 10 ans La commune y organisera des ateliers Le coût total de cet écoquartier s’élève à environ 116,2M€. Dont 52 millions de travaux pédagogiques autour d’une parcelle par- d’aménagement, de voirie et de réseaux assumés par EPAMarne. Sur les 66M€ tagée. Dans le jardin se côtoieront, en toute d’équipements, 25M€ sont également financés par l’aménageur public, 18M€ par la fantaisie, fleurs, vivaces, légumes et arbres région et 9M€ par le Syndicat des transports d’Ile-de-France et la RATP, pour la partie fruitiers de variétés anciennes. Ce lieu de transports. Par ailleurs, le conseil général prend en charge 2M€ pour le complexe promenade sera le bijou horticole du parc sportif et une maison de vie. La commune participe, quant à elle, à hauteur de 12M€, et un espace de rencontre et d’animation mais des financements sont encore en cours de négociation… pour les habitants de la ville, au pied de la ferme du Génitoy réhabilitée.18 I BUSSY MAG N° 153 - AVR IL 2013
  18. 18. RENCONTRE «Les Trois Tilleuls» dévoile son bar à tapas Le restaurant du village se met à l’heure espagnole! Avec son nouveau bar à tapas, il propose de nouvelles spécialités, développe l’événementiel et étoffe ainsi sa clientèle. L’inauguration du nouveau bar à tapas s’est déroulée le samedi 23 mars.Avec une ambiance plus contemporaine, Matchs télévisés, concerts, ciable pour les soirées entre filles ! Par ail-grâce à un premier étage récemment « jeudivin » et autres leurs, tous les 2 mois, lors des « jeudivins »refait à neuf, le restaurant vient de repenser événements… un producteur de vins viendra faire dé-la décoration de son rez-de-chaussée, Pour faire des Trois Tilleuls un lieu de ren- couvrir son cru. Prochain rendez-vous :avec le souci toutefois de préserver son dez-vous incontournable et chaleureux, jeudi 18 avril dès 20 h, pour une dégusta-authenticité. Après 3 semaines de travaux les propriétaires ont imaginé une pro- tion du vin de Buzet. Mais attention, la ré-et depuis le 9 mars dernier, le restaurant grammation diversifiée afin de distraire servation est obligatoire !Les Trois Tilleuls propose désormais une leurs clients. Ainsi, les grands matchs de Renseignementsgrande variété de tapas dès 14 h. Il devient rugby, handball, foot ou autres sont régu- au 01 64 77 20 20 ou sur le siteainsi le premier bar à tapas de Marne-la- lièrement l’occasion de se réunir en toute www.lestroistilleuls.frVallée. Les aficionados de ces célèbres convivialité, entre supporters, devant laamuses-bouches typiquement espagnoles télévision. Un deuxième écran a d’ailleurspourront venir les déguster à toute heure été installé au rez-de-chaussée. Afin dede l’après-midi, notamment durant l’af- continuer à disserter sur les talents ex-ter-work. Une petite faim après un jogging, ceptionnels de certains joueurs et la petiteun match de foot ou une partie de pé- forme de certains autres, les retransmis-tanque ? Besoin d’un moment de détente sions sont parfois suivies d’un concert.entre amis après une dure journée de la- Après le dernier Irlande-France de rugby,beur? Laissez-vous tenter par des piquilles par exemple, un concert de musique ir-farcis au thon, des tortillas, de la cocho- landaise a joué les prolongations de cettenaille basque ou autres spécialités sa- soirée sportive.vamment concoctées par le chef. L’éta- Le jeudi, c’estblissement s’est également doté d’une « Ladies Night » !belle machine Berkel. Guidés par Pascal Si le jazz était jusqu’à présent à l’honneurPizivin, les amateurs pourront découper une fois par mois, dorénavant, le restau-eux-mêmes leurs propres tranches de rant souhaite s’ouvrir à d’autres styles decharcuterie fine, en actionnant une grande musique et à d’autres types d’événe-roue. 7 à 8 assiettes de tapas sont actuel- ments, comme les soirées poésie avec l’as-lement proposées à des prix différents sociation Flac Floc ou les soirées « Ladiesselon la formule choisie : 2 tapas vous Night ». En effet, tous les jeudis, le beaucoûteront 5 €, 4, 9,50 € et 6, 14 €. Élaborée sexe se verra offrir des prix attractifs surselon les préférences des clients, une les boissons et tapas, un petit plus appré-carte complète sera proposée d’ici 3 mois. BU SSY MAG N° 153 - AVRIL 201 3 I 19
  19. 19. SPORT STUDIO VIBRATION La Compagnie Dans’Art au firmament Cest avec joie et passion que les dan- seuses de la Compagnie DansArt, du Stu- dio Vibration, menées par leur professeur et chorégraphe Lynda Amami, ont parti- cipé aux célèbres concours de la Fédéra- tion Française de Danse (FFD) et de la Confédération Nationale de la Danse (CND). Avec beaucoup de rigueur et de nom- breuses répétitions, notamment durant les 15 jours des vacances de Noël et tous les dimanches qui ont suivi, les danseuses buxangeorgiennes ont appris, travaillé et répété les différentes chorégraphies pré- sentées. Et cest non sans fierté quelles ont décroché de nombreux prix. Un palmarès impressionnant ! Pour la FFD, Sophie Camus a ainsi rem- porté le 2e prix départemental, et Cindy Carpentier le 1er prix départemental et 3e prix Régional, ce qui lui a valu une partici- pation au championnat de danse Jazz en Maeva Napoly, Inès Nouchet Messan, Mata Thiobane, Elisa Simon et Olivia Pagnier se catégorie solo, le 2 février dernier à Co- sont qualifiées pour la finale nationale ! lombes. 3e place en catégorie groupe pour Elisa Simon, Olivia Pagnier, Inès Nouchet Messan, Maeva Napoly et Mata Thiobane, « Haute Tension », créée par les dan- phie de Lynda Amami, « Claustration », lors du concours national de danse Jazz seuses elles-mêmes, Maeva Napoly, Farah dansée par Mata Thiobane, Cindy Carpen- qui sest déroulé à Colombes le 3 février. Atochy, Olivia Pagnier, Mata Thiobane et tier, Anais Domenge, Inès Nouchet Messan Pour la CND, à noter un 1er prix régional Inès Nouchet Messan. Et un 1er prix natio- et Maeva Napoly. Ce qui leur vaut un accès en catégorie groupe pour la chorégraphie nal en catégorie groupe pour la chorégra- à la finale nationale, qui se déroulera à Nantes les 8, 9, 10 et 11 mai prochains ! Confirmation est faite quant au potentiel de ces danseuses, et le travail mis en place au Studio Vibration par Lynda Amami. Après 10 ans sous la houlette de leur pro- fesseur, un réel lien sest constitué au fil des années, permettant une constante progression. Ce travail en profondeur porte donc aujourdhui ses fruits. On leur souhaite beaucoup de courage, de chance et surtout de continuer à briller lors de leurs prestations, notamment pour la fi- nale nationale de la CND, ainsi que le Concours Européen de danse Mo- dernJazz, auquel elles participent le 25 mai prochain à lAtrium de Chaville. Rappelons que lAssociation VibAnimation dispense ses cours au Studio Vibration, lieu de partage et déchange entre pas- sionnés de danse Moderne, Classique, Ragga, Street, Oriental, du plus petit au plus grand ! Contact : Cyndi Carpentier a remporté le 1er prix départemental et le 3e régional lors du concours Susan Sève au 01 64 66 02 05 organisé par la fédération. www.studiovibration.com20 I BUSSY MAG N° 153 - AVR IL 201 3
  20. 20. SPORTTENNIS DE TABLELe club de tennisde table garde le cap ! les adultes, qualification de Pierre-Eric Du- mont, Laurent Dupont, Son Nguyen, Eric Simon et Moussa Touahir pour les indiv. A à Boutigny-sur-Orge. Enfin, chez les filles, belles performances également de Nathalie Forment, Audrey Nguyen et Dominique Bon- neviale, toutes trois qualifiées pour la phase finale des indiv. B et des coupes nationales B les 27 et 28 avril à Bar-le-Duc. Bravo au club pour ses résultats, en progrès, d’année en année et bonne continuation!Poursuivant sa progression, le club de tennis son 7e match 39 à 0 mais perd son 8e 27 à 12.de table de Bussy enregistre de bons résul- En équipe de 6, après le 6e tour (sur 10):tats durant la 2e phase des compétitions, ce Bussy 1 (DH) est 3e et gagne son 7e match 63qui permet d’espérer une fin de saison réus- à 0;sie. Voici les résultats des pongistes buxan- Bussy 2 (DPH) est 6e et dernière, mais gagnegeorgiens en FFTT et UFOLEP. son 7e match 32 à 31 ce qui constitue une vic- toire prometteuse.FFTT (Fédération française) Sur le plan individuel, Hugo Bidoire, LionelBussy 1 a réussi, malgré le haut niveau de Moreau, Victor Richard et Say YannKelly seses adversaires, à se maintenir en PRB, sont brillamment qualifiés pour les indiv. ABussy 2 s’est maintenu en D1 et Bussy 3, qui jeunes (Ufolep) à Morigny-Champigny. Chezévoluait en D3, a terminé à la 1re place aprèsavoir gagné tous ses matches, ce qui lui apermis d’accéder en D2.Pour la phase 2, les joueurs étant à mi-par-cours, les résultats ne sont pas tous dis- Les 30 ans du ping pong à Bussy! Le ping pong, ou plutôt le tennis de table, fête cette annéeponibles puisqu’à l’heure actuelle seuls ses 30 ans. C’est en effet en 1983 que Jean-Pierre4 matchs sur 7 ont été joués. Mais les Marois a lancé cette activité, au sein de l’ASLrésultats sont très satisfaisants pour (Association Sports et Loisirs) tout d’abord.2 équipes sur les 3 engagées. Bussy 1 « J’ai trouvé un beau jour dans un cagibi de la salleest 2e de sa poule avec 2 victoires, 1 polyvalente 2 tables; j’ai demandé au maire denul, 1 défaite; Bussy 2 est dernière de l’époque, Alain Doussot, si je pouvais les utiliser, et c’estsa poule, mais garde l’espoir de rempor- parti comme ça. Le premier soir, il y avait un garçon etter les 3 derniers matchs. Quant à Bussy une fille, se souvient Jean-Pierre Marois. La semaine3, l’équipe est 1re de sa poule avec 3 victoires d’après, Patrick Cheroux est arrivé, et nous sommeset 1 nul. progressivement parvenus à développer le tennis de table auprès desUFOLEP jeunes Buxangeorgiens ». Créé en 2001, le club de tennis de table a pris laEn équipe de 4, après le 6e tour (sur 10): suite; il compte aujourd’hui 108 licenciés, dont une bonne moitié de jeunesBussy 1 (D2) est second à égalité de points pongistes. Pour célébrer ce trentième anniversaire, le club élargit cetteavec le 1er et gagne son 7e match 22 à 17 et année son traditionnel tournoi Patrick-Cheroux, qui aura lieu le dimancheson 8e match 28 à 11; 9 juin, à tous les Buxangeorgiens. Les inscriptions sont d’ores et déjàBussy 2 (D2) est second à égalité de points ouvertes, et ce jusqu’au 31 mai…avec le 1er et gagne son 7e match 31 à 8 et Inscriptions pour le tournoi Patrick-Cheroux par courriel à cetteson 8e match 39 à 0; adresse : tournoicheroux2013@gmail.comBussy 3 (D2) est 3e à 2 points du 1er et gagne BU SSY MAG N° 153 - AVRIL 201 3 I 21
  21. 21. SPORT VAL D’EUROPE OXYGÈNE Et si vous essayiez la marche nordique ? En France, cette activité sportive est ar- rivée depuis quelques années et rencon- tre aujourd’hui un succès grandissant. Bussy vient de se lancer dans la mode grâce à l’association Val d’Europe Oxy- gène, qui propose désormais chaque sa- medi dans notre ville des séances d’initiation. Son Coach sportif, Karim Boudjemai, a en effet la volonté de po- pulariser cette discipline accessible à tous, qui se pratique avec des bâtons en fibre de carbone équipés dun gantelet et dembout. Le principe de la marche nordique est on ne peut plus simple : on adopte sensiblement le même rythme quune marche normale, en utilisant ces bâtons, très légers, comme appui. « Mar- cher avec des bâtons donne deux points dappuis supplémentaires, ce qui permet de moins agresser les articulations, sou- ligne Karim Boudjemai. Une heure de marche nordique ne donne lieu à aucune fatigue, quelle que soit lintensité, alors que l’on aura fait travailler notamment les muscles et la respiration. » Une technique facile à acquérir La marche nordique fait de plus en plus d’adeptes auprès des Français de tous âges, La marche nordique requiert une tech- qui apprécient les nombreux bienfaits de cette discipline. nique assez simple, le tout étant de bien coordonner ses mouvements de bâtons. épaules et le cou se trouvent sollicités Val d’Europe Oxygène Il s’agit d’accentuer le mouvement natu- au même titre que fessiers et cuisses. La Tél. : 01 60 45 98 23 ou rel des bras pendant la marche et de pro- marche nordique est donc une pratique 06 23 01 67 50 pulser le corps vers l’avant à l’aide des très complète, qui sollicite au moins Courriel : deux bâtons, qui permettent d’aller plus 80 % des chaînes musculaires. En ré- valeurope.oxygene@gmx.fr vite et plus loin sans s’en rendre compte. sumé, un excellent moyen de se dépen- L’ensemble du corps entre en action et la ser tout en douceur… dépense d’énergie est accrue. « Grâce à cette technicité simple et à un apprentissage peu fastidieux, le plaisir de Initiation tous les samedis la pratique est présent dès le début, note L’association Val d’Europe Oxygène a été créée en octobre 2012. Affiliée Karim, qui insiste sur les bienfaits de à la Fédération française d’Athlétisme, elle a pour objectif de cette activité. Par sa facilité et par sa di- développer la marche nordique sur tout le territoire de mension sport-santé, la marche nor- Marne-la-Vallée. Elle propose depuis le samedi 23 mars dique s’adresse à tout le monde, des séances d’initiation à Bussy, qui, grâce à ses quels que soient l’âge ou la condi- nombreux espaces verts, se prête parfaitement à tion physique. Des adolescents aux cette pratique. L’association encadrée par Karim retraités en passant par les sportifs Boudjemai compte actuellement une trentaine confirmés : tout le monde peut la d’adhérents. La première séance étant offerte, Val pratiquer, ce qui fait d’elle une disci- d’Europe Oxygène prête des bâtons ajustables aux pline très conviviale et familiale. » Buxangeorgiens désireux de découvrir cette activité Une pratique très complète très complète, « qui fait travailler l’ensemble du corps, Contrairement à la marche et au jogging stimule le système cardiovasculaire, renforce la tonicité et la (qui exploitent surtout les membres in- souplesse des chaînes musculaires, tout en supprimant les chocs et férieurs), l’utilisation des bâtons favorise préservant les articulations », rappelle Karim Boudjemai. Celui-ci vous le développement musculaire des par- attend nombreux, à Bussy, tous les samedis de 9 h à 10 h 30 à l’étang du ties supérieures du corps. Les abdomi- Dormeur-du-Val, pour vous donner le virus de la marche nordique ! naux, le dos, les bras, les pectoraux, les22 I BUSSY MAG N° 153 - AVR IL 201 3

×