DE NOMBREUX FIDÈLES       DEUX ÉCOLES SENSIBILISÉES      LA CUISINE MAROCAINE ARRIVE                                      ...
4 Vie de la cité10Dossier16 Vie municipale18 Le magazine20 Sport25 Pratique                                            Som...
4                                                                         Vie de la cité         å                        ...
Vie de la cité                                                                                               5            ...
6                                                                          Vie de la cité                                 ...
Vie de la cité                                                                                     7Les écoles George-Sand...
8                                                                             Vie de la cité    Un Concert de soutien au p...
Vie de la cité                                                                                                      9     ...
10                                                                                     Dossier                            ...
Dossier                                                                                             11                    ...
12                                                                              Dossier     A quand un commissariat de pol...
Dossier                                                                                    13                             ...
14                                                                         Dossier                                        ...
Dossier                                                                          15    « Faut-il armer la police municipal...
16                                                                        Vie municipale                                  ...
Vie municipale                                                                                                     17     ...
18                                                                         Le magazine                                    ...
Le magazine                                                                                             19 LAssociation « ...
Journal de bussy numéro 134
Journal de bussy numéro 134
Journal de bussy numéro 134
Journal de bussy numéro 134
Journal de bussy numéro 134
Journal de bussy numéro 134
Journal de bussy numéro 134
Journal de bussy numéro 134
Journal de bussy numéro 134
Journal de bussy numéro 134
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Journal de bussy numéro 134

942

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
942
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Journal de bussy numéro 134

  1. 1. DE NOMBREUX FIDÈLES DEUX ÉCOLES SENSIBILISÉES LA CUISINE MAROCAINE ARRIVE LA CUISINE MAROCAINE ARRIVE FESTIVAL D’ARTS MARTIAUX:À LA KERMESSE LAO PAGE 5 À LA BIODIVERSITÉ PAGE 7 À BUSSY ! PAGE 18 À BUSSY! PAGE 18 UNE RÉUSSITE PAGE 21 n°134 Bussy LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - JUIN 2011 Saint-Georges Sécurité: une priorité pour Bussy
  2. 2. 4 Vie de la cité10Dossier16 Vie municipale18 Le magazine20 Sport25 Pratique Sommaire - Edito 3 La sécurité, notre priorité n°1 D epuis des années, je me bats pour faire de Bussy 4. Bussy au rendez-vous de la Fête des voisins une ville sûre, où les habitants n’ont pas à se pré- 5. De nombreux fidèles à la kermesse lao occuper des problèmes de délinquance. J’en- 6. La médiathèque à l’heure d’été tends bien poursuivre dans cette voie, et j’ai pour cela 7. Deux écoles sensibilisées à la biodiversité besoin de l’État. La sécurité n’est-elle pas, d’ailleurs, l’une 8. Un émouvant concert en faveur du Japon de ses missions régaliennes? Il faut croire que non… 9. Un prix européen pour les danseuses de Sabrina Lonis Depuis 1998, j’ai fait de la sécurité l’une de nos priorités. La Police municipale est passée de moins de 10 fonc- tionnaires à 35, les interventions sont effec- tives 24 heures sur 24, la télésurveillance également… Vous pourrez ainsi décou- vrir, dans le dossier thématique de ce jour- nal, l’ensemble des dispositifs mis en place pour une politique sécuritaire pérenne. 10 à 15. La sécurité, une priorité À Bussy, la présence policière est, sans contestation possible, d’importance. Nous avons renoué avec les statistiques de 1998, alors que nous sommes trois fois plus nombreux. Nous ne le devons pas à la Police nationale, qui voit ses effectifs fondre comme neige au soleil. Nous voulons vivre dans le calme. Pour y parvenir, je déploie à la fois de la prévention et de la répression. Prévention avec la relance de notre Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD). Cette ins- tance qui réunit nombre de partenaires, des associations de parents d’élèves, la Police nationale, le Procureur, l’Éducation Nationale… fonctionne à Bussy. Si le nombre et la gravité des infractions perpétrées sur Bussy sont relativement faibles, ce n’est pas parce que nous vivons dans un îlot naturel de paix, mais bien en 16. Et si vous faisiez des économies d’énergie… raison de l’action forte dans ce domaine de la commune. La sécurité des Buxan- 17. La police nationale recrute georgiens est en effet, aujourd’hui, comme pour demain, une priorité pour la muni- cipalité. De nombreuses mesures ont déjà été prises en ce sens. La plus importante a été le renforcement des effectifs, qui nous permet d’assurer une présence 24heures sur 24 de la Police municipale sur la ville, et ce 365 jours par an. Nous avons éga- lement dernièrement renforcé les brigades de nuit par l’embauche de deux policiers maîtres-chiens. Cette brigade est opérationnelle depuis le 1er juin 2009. Par ailleurs, nous travaillons sur l’implantation d’un commissariat de la Police nationale sur notre commune. Je suis, depuis plusieurs années, en négociation avec les pouvoirs publics pour en obtenir la création. Nous souhaitons, pour notre 18. Au Riad de Marrakech part, un véritable commissariat, ouvert 24heures sur 24, et non pas un simple poste 19. Le Tabu rouvre ses portes qui ne fonctionnerait qu’à temps partiel. À ce jour, il faudrait une modification de la répartition administrative de la Police nationale pour obtenir un tel équipement. Cette modification pourrait, semble-t-il, intervenir lorsque la population de notre ville aura augmenté. Bien évidemment, nous suivons avec détermination ce dos- sier que nous relancerons dès la rentrée, et comptons sur Madame la Députée pour le faire progresser dans des délais raisonnables. Pas plus de gendarmerie dans ce périmètre urbain de Marne-la-Vallée. Reste, de facto, à compter sur nos seules forces. Notre Police municipale, qui effectue un remarquable travail de prévention, fait le maximum pour assurer la sécurité des 20. Un nouveau titre pour le lycée MLK personnes et des biens. L’importante superficie de notre ville et les nombreuses 21. Pari tenu pour le festival d’arts martiaux missions qui lui sont dévolues rendent néanmoins difficile son action. 22. Le Zanshin Karaté Do en stage sous le soleil normand Dans les années futures, notre politique en matière de sécurité nous amènera à 23. Boxe khmère : un deuxième gala spectaculaire veiller scrupuleusement à ce que les effectifs de la Police municipale soient renfor- cés en fonction de l’évolution démographique de notre commune. Face au retrait progressif de l’État en matière de sécurité, alors que se profilent de nouvelles coupes dans les effectifs de Police nationale, la ville continuera à assumer seule, financiè- rement et humainement, cette ancienne mission régalienne de l’État qu’est la sécu- rité. J’ai fait le vœu d’être le garant de la tranquillité des Buxangeorgiennes et des Buxangeorgiens, quoi qu’il en coûte. 25. Tribunes Hugues Rondeau Votre Maire 26. Nouvelles installations 27. Professions médicales Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  3. 3. 4 Vie de la cité å Fête des voisins Les Buxangeorgiens au rendez-vous de la douzième édition a « Fête des Voisins » a été cette année célébrée par plus de 10 mil- L lions de participants dans 30 pays du monde, ce qui en fait, selon les organisateurs, la plus importante manifestation populaire en France et en Europe. C’est déjà la quatrième année que la ville de Bussy participe à cet évènement désormais international, et vous êtes de plus en plus nombreux à y prendre une part active. Que ce soit dans le village ou dans le centre-ville, sur un coin de verdure, en terrasse ou dans un hall d’immeuble, l’ambiance était de nouveau au rendez-vous de cette fête des voisins, programmée le vendredi 27 mai à Bussy. Pour Géraldine, c’est même le type de rendez-vous qui tombe à pic avec l’arrivée des beaux jours! « C’est l’occasion de rencontrer ses voisins afin de rompre lanonymat et lisolement qui règnent souvent dans les villes », confie-t-elle. Tout aussi é enthousiaste, Cyrille considère cette fête « comme un vrai moment de convi- vialité, qui permet à chacun de faire connaissance et développer, peut-être, des liens damitié ». Bien évidemment, pour qu’une fête des voisins soit vrai- ment réussie, il faut que chacun amène quelque chose à grignoter et à mettre en commun, façon "auberge espagnole" ! Ce dont ne se sont pas privés les habitants de Bussy ayant pris part à cette 12e édition… n è å Rue Henri-Matisse, les enfants, apparemment en grande forme, avaient tous revêtu le tee-shirt de cette douzième édition ! ç Du côté des riverains de la rue Jean-Baptiste-Corot, tables et chaises étaient de sortie pour une soirée des plus agréables. é Dans le village, ils étaient également nombreux à avoir répondu présent pour partager petits plats et boissons, avec modération ! ç è Rue Buissonnière, on avait monté un barnum pour se protéger de la pluie. Heureusement, celle-ci était aux abonnées absentes… Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  4. 4. Vie de la cité 5 å KERMESSE LAO De nombreux fidèles ont contribué ç au financement de la pagode å Le chantier de la a kermesse annuelle des moines bouddhistes lao a de notamment les prestations musicales de l’Orchestre Noum Lao,L pagode Wat nouveau connu un franc succès, le dimanche 5 juin sur la présentation de danses traditionnelles et le tirage de la grande Velouvanaram, soutenu la place de Verdun. Pour la dixième année consécutive, tombola, sans oublier la dégustation de quelques spécialités lao- depuis le début du projetcet évènement organisé par le Comité de construction de la tiennes. Hugues Rondeau, le maire de Bussy, a réitéré lors de par Hugues Rondeau, apagode Wat Velouvanaram, en collaboration avec de nom- cette kermesse le soutien de la municipalité à la construction de débuté en mai dernier.breuses associations et partenaires fidèles, a accueilli une foule la pagode lao, dont l’ouverture du chantier a eu lieu le 2 mai der- ç La journée ade tout âge et de toutes origines venue découvrir l’avancée du nier. De nombreux fidèles ont également apporté leur écot à démarré par les tradi-projet de centre culturel et cultuel de Bussy. La journée a débuté cette œuvre de bienfaisance. « Derrière chaque don, il y a une tionnelles cérémoniespar la cérémonie religieuse, marquée par une série de prières et femme, un homme qui décide d’apporter sa contribution finan- religieuses, avecde bénédictions, sous la conduite du Vénérable Phra Achane cière, son soutien personnel à cette action. Soutenir la construction notamment la bénédic-Chanthy Souphanthavong. Les participants, au premier rang de la pagode Wat Vélouvanaram à Bussy Saint-Georges, c’est faire tion des fidèles.desquels on trouvait le Prince régent Sauryavong Savang, ont avancer notre communauté dans l’esprit de générosité et de solida-ensuite procédé à la traditionnelle offrande aux bonzes. Les fes- rité », déclaraient à l’issue de cette journée les représentants dutivités se sont poursuivies tout au long de l’après-midi, avec Comité de construction de la pagode. n Bussy célèbre le centenaire de la République de Chine Les liens entre la ville de Bussy et la République de Chine sont anciens et symbolisés ici par l’amitié entre Hugues Rondeau et Michel Ching-Long LU, représentant de Taïwan en France. Michel Ching-Long LU, représentant de TaiwanRéunis sur un rond-point de l’entrée de ville, les participants ont ensuite pris la direction de la salle en France, qui portait la Flamme commémora-Maurice-Koehl, en portant la Flamme commémorative de la Fondation Centenaire. tive de la Fondation Centenaire. Tous les partici- a République de Chine (Taïwan) était à anciens de Liao – Tou, l’Association des Anciens pants portaient un tee-shirt arborant le chiffreL l’honneur à Bussy le dimanche 22 mai. Et pour cause, puisque l’on célèbre cette annéele centenaire de Taïwan. La République de Chine Etudiants à Taïwan en France et l’Association Rencontre et Culture Franco-Chinoise de Bussy s’étaient donnés rendez-vous en entrée de ville 100, sous lequel était écrit, en chinois « La Répu- blique de Chine, cent ans de splendeurs ». Cette cérémonie officielle est venue confirmer les excel-a en effet été fondée le 1er janvier 1912 à Nankin, pour converger vers la salle Maurice-Koehl, où lentes relations tissées au fil des années par la villeavec Sun Yat-sen comme Président. Pour com- étaient prévus discours, expositions et collation. de Bussy avec Taïwan, dont le dynamisme écono-mémorer cet évènement, l’Association des A la tête de ce cortège, Monsieur l’Ambassadeur mique n’est plus à démontrer. n Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  5. 5. 6 Vie de la cité La médiathèque de l’Europe se met à l’heure d’été! uoi de mieux qu’un livre, une revue, un Q cd, un DVD… pour voyager ou se reposer sur la plage, à l’ombre d’un arbre, d’un parasol, selon les envies de chacun. Alors profitez de vos congés pour venir à la média- thèque! Les bibliothécaires de la Médiathèque de l’Europe seront heureux de vous accueillir durant tout l’été aux horaires habituels et petit bonus de l’été, vous pourrez emprunter plus de documents et pour une période plus longue. Pour ceux qui manqueraient d’idées de lecture pour les vacances, un cercle littéraire aura lieu le mardi 5 juillet à 14h30, où les bibliothécaires vous pro- poseront leurs coups de cœur et où vous pourrez vous aussi proposer vos coups de cœur sur des romans, des BD, des documentaires… de cartes postales géantes vous fera découvrir des Les bibliothécaires vous invitent également à les paysages de rêve et de cultures et traditions hautes rejoindre à Bussy Plage, entre le 12 et le 30 juillet, en couleurs: Guadeloupe, Martinique, Guyane, les mardis et samedis de 15h à 17h30. Ils vous Nouvelle-Calédonie, Mayotte, Saint-Barthé- attendront avec des livres et des revues pour les lémy… Une sélection d’ouvrages d’auteurs ultra- enfants et les adultes que vous pourrez tranquille- marins tels que Edouard Glissant, Maryse Condé, ment consulter sur place, bien installés dans un Raphaël Confiant, Aimé Césaire, mais aussi des Pour rappel, la médiathèque de l’Europe se situe transat. Nouveautés cette année, ils proposeront documentaires sur l’histoire, la géographie, la cui- au 6, avenue du Général-de-Gaulle, et elle sera aux enfants soit des jeux autour des livres, soit des sine de ces îles, ainsi que des CD de musiques et ouverte durant cet été le mardi de 14h à 19h, le lectures d’histoire. des DVD, seront à la disposition des petits et des mercredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h, le Enfin, vous pourrez vous évader, voyager, partir à grands. Le tout dans un décor de rêve, qui vous vendredi de 14h à 18h et le samedi de 10h à la découverte des îles et plus particulièrement de permettra de vous évader si vous n’avez pas la 12h30 et de 14h à 18h. n l’Outre-mer, en venant à la médiathèque entre le chance de partir en vacances, de les prolonger ou Pour plus de renseignements, 12 juillet et le 27 août. Une exposition sous forme de vous y préparer! contactez le 01 64 66 30 85. Du beau monde à la braderie! a braderie organisée par les bibliothécaires le samedi L 28 mai a connu un joli succès auprès des usagers de la médiathèque. Ceux-ci ont pu faire leurs emplettes parmi les livres, CD, revues et autres BD mis en vente à cette occa- sion. Ce désherbage a donc parfaitement rempli son objectif. Les collections de la médiathèque sont en effet composées de plus de 30 000 documents qui doivent être régulièrement renouvelés afin d’offrir un fonds pertinent et attrayant pour chaque support. Chaque année, les bibliothécaires retirent ainsi des rayonnages les documents abîmés, obsolètes, réédi- tés, que la médiathèque possède en exemplaires multiples ou des dons qui ne peuvent être intégrés dans les collections. Rendez-vous l’an prochain pour garnir vos bibliothèques! n Livres, revues, CD, bandes dessinées: enfants et adultes avaient l’embarras du choix lors de cette opération désherbage. Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  6. 6. Vie de la cité 7Les écoles George-Sand et des Violennes sensibilisées à la biodiversité a société Veolia, partenaire de la Fête de la Nature, a proposéL au service scolaire de la ville de Bussy une journée d’animation destinée aux élèves de CM1 et CM2. Les écoles George-Sandet des Violennes ont répondu favorablement à cette démarche, etont donc participé, le jeudi 19 mai, à cette animation pédagogiqueautour de l’étang de l’Ile-Mystérieuse, centrée sur les thèmes de l’eauet de la biodiversité. Il s’agissait notamment d’en apprendre un peuplus sur les différents étangs de la ville. Ces plans d’eau, éléments deproximité pour les Buxangeorgiens, répondent à des enjeux hydrau-liques, écologiques ou encore paysagers. L’objectif de cette anima-tion était donc de sensibiliser le jeune public sur les intérêts multiplesde ces zones humides, comme lieu de vie pour une diversité d’es-pèces animales et végétales. Un objectif parfaitement rempli, au final,grâce aux différents ateliers pédagogiques organisés tout au long dece module. Le cycle de l’eau, le fonctionnement et le rôle des bas-sins, les espèces animales et végétales présentes dans cet écosystèmen’ont en effet désormais plus beaucoup de secrets pour les classesayant participé à cette animation ! n A bord d’une calèche tirée par un cheval de trait, les enfants ont d’abord observé le site de l’Ile-Mystérieuse. Par petits groupes, les élèves des Violennes se sont vu expliquer les différentes étapes du cycle de l’eau à l’aide de panneaux d’information bien conçus. « Mes midis sont pas malles » enfants ont participé à 2138 l’élection de leur malle d’activité préférée durant la pause méridienne du 14 au 17 juin. Initié par LA FOCEL, le projet « Mes midis sont pas malle » a accompagné les enfants sur le temps du déjeuner durant toute l’année scolaire. Ce sont 10 malles d’ac- tivités qui ont circulé dans chaque école pour propo- ser aux enfants des séquences d’animations thématiques, comme par exemple une initiation à la magie, des ateliers scientifiques ou encore une sensi- bilisation aux arts plastiques. Les jeunes citoyens ont donc voté: la malle « jeux sportifs peu connus » a été élue avec 311 voix comme la préférée. Nous verrons disparaître dans quelques jours la malle jeux de société avec seulement 66 voix pour laisser place à une nou- velle création. D’ailleurs les enfants, sont déjà en train de l’imaginer. Rendez-vous à la rentrée pour décou- vrir tout ça! n Forte participation des élèves, qui ont été semble-t-il séduits par les jeux sportifs peu connus, arrivés en tête de ce scrutin. Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  7. 7. 8 Vie de la cité Un Concert de soutien au profit des sinistrés du Japon organisé par le Club de Val-de-Bussy avec la collaboration du Rotary Club de Tokyo-North e Rotary Club de Val-de-Bussy a organisé, en L partenariat avec la municipalité de Bussy Saint- Georges et le Conservatoire Jean-Sébastien- Bach, un concert de soutien, le dimanche 8 mai, en l’église Notre-Dame du Val. Devant un public nom- breux, et durant près de deux heures, les professeurs du Conservatoire ont interprété des œuvres de Debussy, Piazzola, Mozart, Brück, Fauré, de Falla, Bach et Scriabine. A l’origine de ce concert, les colla- borateurs du Conservatoire Jean-Sébastien-Bach (direction, administration, corps enseignant) ont souhaité se regrouper autour de deux des leurs, Harumi Suzuki et Yumeko Mochizuki, professeurs d’origine japonaise. Ils ont décidé de dédier un concert au profit des sinistrés du Japon et de faire appel au Rotary Club de Val-de-Bussy, quant à l’organisation. Les Rotariens ne pouvaient que répondre favorablement à cette demande, comme ils le font à chaque fois qu’il s’agit de servir la collectivité. Il l’ont fait avec d’autant plus de plaisir que le père de Yumeko, Kunio Mochizuki, avocat au barreau de Tokyo, est membre du club de Tokyo-North. Le club a décidé, en accord avec la Direction du Conservatoire, de transférer l’inté- gralité des fonds récoltés au Rotary Club de Tokyo-North. Ce concert fut le fruit d’une étroite collaboration entre L’occasion a été donnée de rappeler, malgré une pression médiatique le Rotary Club de Val-de-Bussy et le Conservatoire Jean-Sébastien-Bach. retombée, que les Japonais, déjà confrontés à une grave crise humanitaire, doivent faire face au danger des radiations nucléaires. Le bilan est lourd: C’est avec un grand esprit de solidarité que les professeurs du Conserva- plus de 25000 morts et les dégâts sont considérables. Plus de 200000 toire, tous membres pour la plupart de grands orchestres parisiens, ont par- personnes ont été déplacées et hébergées dans des abris temporaires amé- ticipé bénévolement à cette action. Les Clubs de Tokyo-North et de nagés. Dans ce contexte, le peuple japonais donne une leçon d’humilité, Val-de-Bussy, en se rapprochant, ont ainsi répondu à l’un des principes de courage et de dignité. directeurs qui les unit: L’IDÉAL DE SERVIR. n Le Lions Club soutient un jeune violoniste originaire de Lognes a Fondation des Lions de pour parfaire sa technicité, il étudie L France, créée en 1989, est une fondation indépendante et reconnue d’utilité publique. Elle offre actuellement à Boston, au New England Conservatory, une école très réputée. Il a récemment été nommé aux donateurs la possibilité de partici- Lauréat 2010 de la Fondation Marcel per au financement d’œuvres huma- Bleustein-Blanchet, parrainée par nitaires entrant dans des objectifs Mme Philippine de Rothschild. Etienne précis, comme l’aide à la jeunesse en sait que cette opportunité n’aurait pas difficulté. été possible sans le concours financier C’est ainsi que le dossier de demande du Lions Club Lagny/Val-de-Bussy et daide pour le projet de vie du jeune de la Fondation des Lions de France. violoniste Etienne Gara est parvenu au Avec fierté et émotion, le Président Luc Lions club de Lagny/Val-de-Bussy, en Dinneweth a remis récemment à octobre dernier. Etienne étant origi- Etienne un chèque de 5000 euros, en naire de Lognes, les clubs Lions les plus Sylvie et Luc Dinneweth, ainsi que Claude Louis, Adjoint à la Culture, fondent présence de Claude Louis, adjoint au proches ont été sollicités en priorité. de grands espoirs sur le jeune violoniste Etienne Gara. maire délégué à la Culture, pour l’aider Etienne Gara est né dans un milieu à couvrir ses frais de scolarité à Boston. artistique et a commencé le violon très jeune. Etienne développe une véritable Etienne Gara souhaiterait remercier les Lions en participant à un concert de personnalité artistique et une capacité à fréquenter les plus grands. Il a ainsi eu fin d’année pour le club. Ce projet tient à cœur tous les membres du Lions Club la chance et le privilège de jouer sur scène avec le grand Itzhak Perlman. Enfin, de Lagny/Val-de-Bussy. Affaire à suivre… n Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  8. 8. Vie de la cité 9 Des cours de musique à domicile avec ‘Captain Croche’ les problèmes liés à la gestion des activités extra-sco- faisant découvrir un répertoire varié. laires, les problèmes de transport et d’allers-retours, L’association projette également d’organiser des surtout pour les familles nombreuses », soulignent rencontres musicales entre adhérents, favoriser les ces passionnés de musique. Enseignant depuis rencontres entre élèves, mettre en place des quelques années chez des élèves particuliers à apéros-concerts… L’inscription à Captain Bussy et dans les environs, Mikaël (guitare), Croche est gratuite; vous rémunérez ensuite le Tiphaine (piano), Matys (saxo) et Delphine professeur en CESU (chèque emploi service), ne nouvelle association vient de voir le jour (chant) se sont donc regroupés au sein de Captain le cours d’1h revient à 20€ après déduction fiscale.U à Bussy. Captain Croche a été créée sous l’impulsion d’anciens élèves du conserva-toire Jean-Sébastien-Bach. Devenus professeurs en Croche. Beaucoup d’instruments y sont représen- tés, avec la collaboration d’autres professeurs : basse, batterie, guitare folk/électrique, piano, cor, Venez découvrir tous les professeurs de Captain Croche, leurs vidéos pédagogiques ainsi que l’ac- tualité de leurs groupes sur le site de l’association:école de musique, membres de différents groupes trompette, saxo, flûte, chant variétés/jazz… Les www.captaincroche.over-blog.com nlocaux, ces jeunes musiciens souhaitent faciliter la professeurs enseignent à la fois la technique instru- Association Captain Crochepratique musicale aux Buxangeorgiens en dévelop- mentale, les notions de solfège indispensables, et Tél.: 0760459771pant des cours à domicile. « Nous connaissons bien développent la curiosité musicale de lélève en lui Courriel: captaincroche@yahoo.fr © boregard.com L’atelier danse d’improvisation reprendra au mois d’octobre adège Paineau- N Guillo, danseuse, contorsionniste en formation depuis quatre ans en deuxième cycle en mas- sage sensitif (méthode de massage et somatothérapie) et en ortho-bionomy Concours européen de danse (méthode de rééquilibrage corporel proche de l’ostéopa-Les danseuses de la compagnie thie avec des notions d’éner- gétique) a lancé cette année Flac Floc aux deux 1ères places un atelier danse d’improvisa- e 14 mai dernier, les deux groupes d’élèves de la compagnie Flac Floc tion (adultes tous niveaux),L section Street jazz et moderne, chorégraphiés par Sabrina Lonis, ont participé à un concours européen de danse grand prix d’excellence.Elles ont remporté les 1er Prix (avec les félicitations du jury) et 2e prix de la qui a connu un joli succès. « C’est une recherche du corps dansant autour du corpscatégorie ESPOIRS. Elles avaient alors présenté deux chorégraphies sur les expressif et sensible pour l’épa-thèmes du cirque et de la secte, qui avaient fortement séduit le jury. Ces nouissement corporel et le déliement des articulations », explique Nadège.thèmes ont été choisis et enrichis par la créativité des élèves, et relèvent d’untravail de recherche en groupe. Le troisième prix de cette même catégorie En voici le programme:a été obtenu par un autre groupe de la même chorégraphe. Ces résultats - Recherche corporelle: autour d’un thème proposé ou selon l’inspirationsont très encourageants pour l’un des deux groupes de la compagnie Flac accompagné de musique de tout style, autour d’un mouvement de corpsFloc, qui n’a commencé la danse qu’en octobre 2010. Il s’agissait même de circulatoire, musculaire, articulaire, sensitif ou émotionnel.leur toute première scène. De plus, le groupe chorégraphique I.D. Twelve, - Découverte du mouvement du corps intérieur: par une perception glo-orchestré par Sabrina Lonis, a été invité par les organisateurs pour l’ouver- bale ou détaillée du corps avec une vision concrète ou énergétiqueture du concours et enregistre l’émission « Incroyables Talents » sur M6, - Autonomie du corps dansant: pour un corps acteur de lui-même etdiffusée en octobre. Histoire à suivre… n conscient de son être Les ateliers de la compagnie flac floc section street jazz et moderne - Création autour de l’imaginaire: pour le développement créatif et perceptif pour 2011/2012 : - Entité personnelle: en développant son propre style. Jeudi de 17h30 à 18h30: enfant 7 /11 ans Les ateliers sont pour 10 personnes au maximum. Mercredi de 14h à 15h30: ados 12/ 15 ans (niveau intermédiaire) Les cours auront lieu le jeudi de 20h à 22h30 dans la salle de danse du gym- Jeudi de 18h30 à 20h30: dès 15ans (niveau avancé) nase Michel-Jazy nRenseignements administratifs et inscriptions: 0616285913Pour recevoir les vidéos ou renseignements artistiques: sabrinalonis@hotmail.fr Contact: Nadège Paineau-Guillo au 0616285913 Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  9. 9. 10 Dossier Sécurité, une priorité pour Bussy Parmi les préoccupations principales des popu- lations, la sécurité est un préalable indispensable à toute activité. Pouvoir aller et venir à sa guise, en toute tranquillité, est un droit fondamental de chacun. La Ville de Bussy fait totalement sienne ce principe et met au service de ses habi- tants une police municipale vigilante et efficace, des dispositifs performants et un outil efficient : la vidéoprotection. oucieuse du cadre de vie et de la sécurité des Buxangeorgiens, S la Ville a progressivement mis en place des mesures visant à amé- liorer notre qualité de ville, en combinant prévention et actions de sécurité. En l’absence d’un commissariat de police nationale à Bussy, pour- tant réclamé depuis de nombreuses années par la municipalité, c’est la police municipale qui est chargée d’assurer au quotidien la sécurité. Face au retrait de l’Etat de plus en plus patent en la matière, ce sera aux maires et à eux seuls, d’assurer la pleine et complète sécurité des biens et des per- sonnes sur leur territoire. « Depuis 1998, j’ai fait de la sécurité l’une de nos priorités » commente le maire, Hugues Rondeau. Dont acte: La Police municipale est passée de moins de 10 fonctionnaires à 35, les interventions sont effectives 24 heures sur 24, 14 caméras assurent un service de vidéoprotection optimal, la télé- surveillance également, et la prévention n’est pas oubliée, avec la relance du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD), cette instance qui réunit nombre de partenaires, des associations de parents d’élèves, la Police nationale, le Procureur, l’Éducation Nationale… À Bussy, comme le souligne Hugues Rondeau: « la présence policière est, sans contestation possible, d’importance. Nous avons renoué avec les statistiques de 1998, alors que nous sommes trois fois plus nombreux. Nous ne le devons pas à la Police nationale, qui voit ses effectifs fondre comme neige au soleil. Nous vou- lons vivre dans le calme. Pour y parvenir, je déploie à la fois de la prévention et de la répression. Si le nombre et la gravité des infractions perpétrées sur Bussy sont relativement faibles, ce n’est pas parce que nous vivons dans un îlot naturel de paix, mais bien en raison de l’action forte dans ce domaine de la commune ». Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  10. 10. Dossier 11 Opération Tranquillité Vacances Pensez à vous inscrire avant de partir ! Opération Tranquillité Vacances, L’ que les Buxangeorgiens connaissent bien, a pour objectif de lutter contre les vols par effraction, qui ont malheureusement souvent tendance à se développer en période estivale. Ainsi, les habitants peuvent, en cas dabsence prolongée de leur part, solliciter la surveillance de leur domicile en faisant parve- nir une fiche de renseignements, au plus tard trois jours avant leur départ, au poste de police municipale. Cette fiche est disponible aux heures d’ouverture du poste (du lundi au ven- dredi de 8h à 18h, le samedi de 8h à 12h), et est également téléchargeable sur le site inter- net de la ville. La police municipale effectue, au même titre que la police nationale, des pas-sages fréquents aux habitations indiquées. Ils pourront ainsi s’assurer de la sécurité de vos biens et, si jamais une effraction venaità se produire, prendre immédiatement les mesures nécessaires. En 2010, environ 850 foyers s’étaient inscrits à cette opérationtranquillité vacances, qui a démontré au fil des années son efficacité. Vous voulez, vous aussi, partir en vacances l’esprit tranquille :pensez donc à l’opération tranquillité vacances ! n Cet été, les rondes et patrouilles de la Police municipale vont être intensifiées, dans un but de dissuasion et de prévention. L’Opération Tranquillité Vacances (OTV), qui permet de faire surveiller son domicile pendant les vacances est également en fonc- tion. La sécurité des Buxangeorgiens est aujourd’hui, comme pour demain, une priorité pour la municipalité. Vidéoprotection, mode d’emploi 14 caméras installées à des endroits stratégiques et reliées au central du poste de police sont désormais à disposition des agents de police, qui se relaieront devant les moniteurs afin de prévenir toute forme de délinquance. Les images visionnées et enregistrées permettront ainsi de prendre les contrevenants en flagrant délit ou de repérer d’éventuels troubles à l’ordre public. La vidéoprotection (ou vidéosurveillance) a été intégrée dans le dispo- sitif législatif français par la loi 95-73 du 21 janvier 1995, qui autorise la mise en œuvre par les autorités publiques compétentes de transmissions et d’enregistrements d’images prises sur la voie publique aux fins d’assurer notamment la protection des bâtiments et installations publics, la régula- tion du trafic routier et la prévention des atteintes à la sécurité des per- sonnes et des biens. n Un système adapté Après étude menée en commun par les services municipaux, les services pré- fectoraux et la police nationale, des secteurs de concentration des incivili- tés et des zones prioritaires de protection ont été identifiés: ils se situent essentiellement en centre-ville, dans le secteur de la gare et sur les places publiques principales. Le système de gestion et d’exploitation des caméras se situe dans les locaux de la police municipale. Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  11. 11. 12 Dossier A quand un commissariat de police nationale à Bussy? a question relève de l’Arlésienne ! Malgré son accroisse- et posant la question de la participation de l’Etat à son finan- L ment de population et des besoins qui ne se démentent pas en matière de sécurité, la ville de Bussy ne compte toujours pas de commissariat de police nationale. « Ce n’est pourtant pas cement », rappelle Hugues Rondeau. Une demande restée lettre morte, jusqu’à l’abandon pur et simple du projet par le Minis- tère de l’Intérieur en mai 2003. En 2006, la municipalité reve- faute de le réclamer depuis de nombreuses années », déplorent nait à la charge en approuvant le principe de la réalisation, sous en chœur Hugues Rondeau et Olivier Martel, Maire-adjoint délé- maîtrise d’œuvre communale, d’un commissariat de police sub- gué à la Prévention et à la Sécurité. En mars 2000, la municipa- divisionnaire d’une soixantaine d’agents, d’environ 2 000 m2, lité s’était ainsi portée acquéreur d’un local en vue de sa dans la ZAC du centre-ville. « Faute de moyens et sans doute transformation à l’effet de création d’un poste de police natio- de volonté politique, cette énième démarche n’a pas reçu d’avis nale. Le 20 février 2002, le conseil municipal approuvait le prin- favorable de la part de l’Etat, regrette également Olivier Martel, cipe de la réalisation d’un poste de Police nationale. « Dans cette maire-adjoint. Cest donc toujours de Lagny que la Police Natio- optique et alors que nous avancions de notre côté dans l’amé- nale intervient. Malheureusement ce commissariat est en sous- nagement des locaux, j’ai même saisi quelques mois plus tard effectif patent et a en charge la sécurité de 15 communes. Aussi, le Ministre de l’Intérieur à l’occasion de la présentation du texte malgré leur professionnalisme et leur sens du devoir, les poli- de loi d’orientation sur la sécurité intérieure, affirmant notre ciers nationaux nont parfois pas les moyens dintervenir lors- volonté de nous engager dans la création d’un tel équipement quils sont requis par les Buxangeorgiens ! » n n Une gestion rigoureuse de l’outil dans le respect des libertés individuelles Cet outil est géré sous l’autorité du chef de service de la police munici- pale par un chef de salle relevant du statut de la police municipale et par des opérateurs techniciens ayant reçu une formation technique et déon- tologique. Le rôle de ces opérateurs se limite bien entendu à l’observa- tion et au signalement, les interventions relevant selon le cas et les horaires de la police nationale ou de la police municipale. Nous serons en mesure de faire fonctionner ce service 24 h sur 24, mais les horaires de fonctionnement effectifs sont modulés en fonction des besoins, les nuits de fin de semaine faisant l’objet d’une attention parti- culière. En dehors des périodes de surveillance, les images seront ren- voyées sur un écran (et exploitées par un gardien de la paix) au commissariat de police de Lagny-sur-Marne. n Une utilisation des images en accord total avec la loi Pour ce qui est du respect des personnes, notre projet s’inscrit, comme il est dit dans nos engagements, dans le cadre législatif garant du respect des libertés individuelles. Ë Respect de la vie privée: Les images sont masquées au niveau des espaces privés Ë Durée de conservation des images limitée: Les enregistrements sont détruits dans un délai de 7 à 10 jours. Ë Information claire et permanente du public. Ë Accès des personnes intéressées aux enregistrements qui les concernent. Ë Visualisation des images, dans un centre sécurisé : Personnes habilitées par la préfecture, sous le contrôle de la commission départementale compétente. n POLICE MUNICIPALE, 38/40 boulevard Antoine-Giroust Bureaux ouverts 7 jours sur 7, 24h sur 24. Tél.: 0164662222 Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  12. 12. Dossier 13 Vidéo protection : un outil qui a prouvé son efficacité Un rapport du Ministère de l’Intérieur, conclut, après analyse des statistiques de la délinquance sur la période 2000-2010, à leffet dissuasif des caméras sur la voie publique.« Lanalyse des statistiques de la délinquance montre un impact signi-ficatif de la vidéoprotection en matière de prévention, puisque lenombre de faits constatés baisse plus rapidement dans les villes équi-pées que dans celles où aucun dispositif nest installé ». Les crimes etdélits y chutent même deux fois plus vite quailleurs.LES CAMÉRAS, INEFFICACES CONTRE LES VIOLENCES? FAUX.« Limpact le plus significatif concerne les agressions contre les personnes,où la progression a été mieux contenue dans les villes équipées devidéoprotection », révèle ainsi l’étude. Depuis 2000, en zone police,alors que ces actes ont grimpé de plus de 40 %, ils ont augmenté deuxfois moins vite dans la cinquantaine de villes vidéoprotégées. Mêmeconstat chez les gendarmes. « La densité de caméras a un effet préven-tif pour les agressions contre les personnes », constate l’enquête.Autre fait avancé, que commente Olivier Martel, maire adjoint délé-gué à la prévention et à la sécurité: « Contrairement à certains préju-gés souvent véhiculés, leffet plumeau, cest-à-dire un déplacement dela délinquance vers les zones non couvertes, ne semble pas avéré ». formes de délinquance (agressions, dégradations de biensEt cela se vérifie « tant au regard des témoignages reçus des respon- publics…). Elle répond à différents objectifs: la prévention et la pro-sables de la police et de la gendarmerie nationale, quà la lumière des tection des personnes et des biens contre les actes de délinquance,chiffres de la délinquance, qui ne montrent pas de dérives vers les la sécurité routière, la protection des bâtiments municipaux et leurszones non vidéoprotégées ». abords, l’aide aux personnes en difficulté sur la voie publique. LaLeffet préventif des caméras serait donc une réalité. Bien encadrée vidéosurveillance a un double effet: un effet préventif car, dans lapar les lois et règlements relatifs aux libertés publiques et à la protec- plupart des cas, l’installation de caméras incite à un comportementtion de la vie privée, uniquement destinée à la surveillance du bon correct, calmant ainsi les mauvaises intentions; un effet dissuasif, carordre, de la sécurité et de la salubrité publiques, la vidéosurveillance elle permet l’intervention rapide des forces de police et donne toutest donc aujourd’hui considérée comme un moyen efficace pour de suite des éléments d’information permettant l’accélération des pro-lutter contre l’insécurité dans les lieux publics et contre les nouvelles cédures et la résolution des problèmes. n Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  13. 13. 14 Dossier Le CLSPD relancé ous l’impulsion de Corinne Van der Noot, conseillère muni- S cipale déléguée à cette instance, le Conseil local de sécu- rité et de prévention de la délinquance vient d’être relancé avec de nouveaux objectifs. Ce conseil constitue un cadre de concertation sur les priorités de la lutte contre l’insécurité et de la prévention de la délinquance dans la commune. Il favorise l’échange d’informations entre les responsables des institutions et des organismes publics et privés concernés. Le CLSPD travaille ainsi en étroite collaboration avec les représentants des collectivi- tés territoriales, des différents services de lEtat, de la justice, ainsi que les acteurs de la vie sociale. Il va prochainement s’atteler à l’élaboration d’un schéma directeur de sécurité, qui comprendra plusieurs étapes et objectifs : Sébastien Chimot Ë Analyse de la délinquance locale Ë Etude du site et notamment lors de réunions plénières, laissant aux acteurs du Ë Témoignage des acteurs locaux CLSPD le temps de dessiner les actions et la politique de préven- Ë Intégration des principes de prévention situationnelle tion à mener », explique Corinne Van der Noot. D’autres objectifs ËAdaptation des moyens humains et techniques de sécurisation ont également été fixés : mieux gérer les ressources humaines Ë Construction dun cadre partenarial dintervention concernées, analyser les modes opératoires de la délinquance public/privé (territoire, types de faits, date et plage horaire, etc.), sécuriser les Ë Assurer la continuité du traitement de linsécurité infrastructures publiques (et privées, pourquoi pas en terme de Ë Renforcer lefficacité de chacun des services conseils), anticiper l’impact des risques (naturels, technologiques Ë Réduire les coûts dinvestissement et de fonctionnement ou industriels) et localiser les vulnérabilités. Pour ce faire, un chargé « L’idée principale, c’est de permettre aux partenaires du CLSPD de mission délégué au CLSPD vient d’être recruté : Sébastien de partager leurs informations afin de disposer d’une vision glo- Chimot a récemment pris ses fonctions et a commencé à rencon- bale des problématiques de la commune de Bussy. Cette centra- trer tous les acteurs, afin de mettre en œuvre les premières mesures lisation des données devrait engendrer une meilleure productivité, concrètes. n Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  14. 14. Dossier 15 « Faut-il armer la police municipale ? » a Ville a à plusieurs reprises, de 2007 à 2010, L demandé au Préfet l’autorisation d’armer la police municipale. Un refus a été opposé systématiquement. Argument principal : les délits commis sur la ville ne nécessi- tent pas que nos agents aient accès à des armes à feu. Néan- moins, le contexte a changé. Le ministre de l’Intérieur, M. Claude Guéant a récemment annoncé de nouvelles mesures visant à faciliter l’armement des effectifs de police municipale. Bussy entend représenter ce dossier, en cohé- rence avec sa démarche globale, comme l’explique Olivier Martel : « Armer notre PM n’a rien d’un caprice. Cette exi- gence s’inscrit dans une dynamique locale destinée à assu- rer la sécurité des personnes et des biens. Nous voulons vivre dans le calme. M. le Préfet, vous avez donné votre aval à notre dispositif de caméras. Nous vous en remer- cions, car il nous permettra de visionner en temps réel ce qui se passe dans les rues de Bussy (notamment autour de la gare RER, où se concentrent les flux). Des caméras et des agents armés, c’est mieux. Reconsidérez notre demande. Elle est le fruit d’une politique sécuritaire pensée avec cohé- rence depuis presque une décennie. Avec le Maire, Hugues Rondeau, nous avons la charge d’établir un Bussy sûr. Une PM armée est une étape obligatoire sur ce chemin ». n Sur ce point plus particulièrement, l’avis de la population est capital.Donnez-nous votre position, vos arguments à cette adresse : consultations@bussy-saint-georges.fr. Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  15. 15. 16 Vie municipale Des permanences info énergie gratuites Et si vous faisiez des économies sur votre facture énergétique ? e coût de la facture énergétique L prend une part de plus en plus consé- quente dans le budget des ménages. A titre d’exemple, le fioul a augmenté de 55 % entre 2000 et 2010. Le gaz naturel a, quant à lui, connu une hausse de 21 % sur la dernière année écoulée. Réaliser des économies d’énergie est donc une préoccu- pation grandissante pour les ménages. Si vous voulez profiter de conseils gratuits, neutres et indépendants sur les économies d’énergie et les énergies renouve- lables, la municipalité peut vous aider! La Ville de Bussy vient en effet de mettre en place des permanences info énergie pour ses habitants. Elles ont lieu sur rendez-vous à la mairie. Ainsi, vous pouvez bénéficier d’un entre- tien individualisé avec un conseiller de la Maison de l’environnement de Seine- Détail de la facture énergétique et-Marne et profiter d’une information gratuite et objective sur: - les habitudes de vie économes en énergie: éco-gestes, entretien du - les postes de travaux prioritaires: coût des travaux, durée d’amortisse- matériel… ment, gain annuel, comparer l’amortissement des travaux envisageables… - les labels de qualité pour le matériel et les certifications pour les entre- - les conseils techniques: choix des matériaux, avantages et inconvénients preneurs. n des équipements, mise en œuvre… - les aides financières: connaître et vérifier votre éligibilité à l’ensemble des Pour prendre rendez-vous, vous pouvez appeler le 0164629304, aides du lundi au vendredi de 9h à 18h, ou envoyer un courriel à energie-nord@me77.fr. Exemple de travaux: l’isolation des combles perdus Logement : Maison de 120 m2 avec combles perdus chauffée à l’électricité avec des murs composés de 20 cm de structure béton (parpaing) et 5 cm d’isolant (laine de verre) construit en 1970. Sa consommation énergétique est de 255 kWh/m2/an (étiquette énergétique E) Surface au sol : 60 m2 Température de chauffage : 19 °C Travaux réalisé : Mise en œuvre de 25 cm d’isolant sur le plancher des combles Coût des travaux : 5 000 € € Aides financières : 22 % de crédit d’impôt sur le matériel et la main d’œuvre (1100 €) Gain : Economie de 6 596 kWh, soit envi- ron 620 € d’économie sur la facture d’électricité air chaud s’élevant par convec- Durée d’amortissement : 6 ans L’ tion, c’est par la toiture que s’ef- fectue la majorité des déperditions thermiques (jusqu’à 30 % pour une maison non ou peu isolée). Consommation énergétique après travaux: 200kWh/m2/an n Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  16. 16. Vie municipale 17 La Police Nationale recrute 110 adjoints de sécurité en Seine-et-Marne ous convoqué à la V êtes d e nationalité préfecture de Seine-et- Marne devant française et de un jury pour bonne mora- un entretien de lité. Vous avez 20 minutes, à l’oc- au moins 18 ans casion duquel vous exposerez vos moti- et moins de 30 ans le vations pour accéder à un emploijour de l’épreuve de sélection d’adjoint de sécurité. A la fin de cet(tests psychotechniques), et entretien, vous saurez aussitôt si votreavez, après correction éven- candidature est retenue, ce qui vous per-tuelle, une acuité visuelle égale à mettra de signer sur place votre contrat.15 dixièmes pour les deux yeux.Pourquoi ne pas rejoindre la Perspective de carrière:Police Nationale, pour un Après la signature du contrat pour sixsalaire, au 1er janvier 2011, de ans, vous pourrez bénéficier d’une1 249 € net par mois, sans aucune (formation rémunérée), vous assis- également être téléchargé sur le site terez les policiers dans leurs mis- de la préfecture de Seine-et-Marne: formation gratuite destinée à préparercondition de diplôme? Pour 2011, le concours de gardien de la paix et les110 postes d’adjoint de sécurité sions de prévention et de répression www.seine-et-marne.pref.gouv.fr de la délinquance. Vous porterez autres concours de catégorie C. nsont ouverts au sein de la Direc-tion départementale de la sécurité également assistance aux victimes. La sélection Renseignements auprès dupublique de Seine-et-Marne. des candidats: Centre départemental des stages et de la formation de la DDSP Le dossier d’inscription: Si votre dossier est recevable, vous serez de Seine-et-Marne: 0160566888Les missions des ADS: Le retrait et le dépôt du dossier ont convoqué par le SGAP de Versailles Courriel:A l’issue d’une formation générale lieu à l’accueil du commissariat le pour passer des tests psychotechniques. ddsp77-formation@interieur.gouv.frde 12 semaines en école de police plus proche de votre domicile. Il peut En cas de réussite, vous serez à nouveau Plan canicule 2011 : le CCAS à votre service e plan national canicule est destiné A Bussy, c’est le Centre communal d’action sociale qui est chargé de la mise L à informer le public, à repérer les personnes à risques et à alerter les institutions publiques sur les risques enœuvre de ce plan national. Il est actuellement en train de répertorier préventivement les personnes âgées de 65 ans et plus, dépendantes ou handicapées, afin de pouvoir alerter les services sanitaires et sociaux en sanitaires lorsque surviennent en cas dalerte. N’hésitez donc pas à le contacter pour faire part de votre France de fortes chaleurs. situation. n Le niveau de "veille saisonnière" est activé Pour plus de renseignements, contactez le CCAS au 01 64 66 61 92. du 1er juin au 31 août, avec en particulier la Canicule Info Service : 0 800 06 66 66 (appel gratuit) mise en service de la plate-forme téléphonique "CANICULE INFO SERVICE"au 0800 06 COUPON-RÉPONSE ‘RECENSEMENT CANICULE’ 66 66 (appel gratuit). Ouvert au minimum de8 h à 20h du lundi au samedi à partir du 1er juin, cette plate-forme a pour mis- À déposer au C.C.A.S (40 bd Antoine-Giroust)sion de diffuser des messages pré-enregistrés et de faire connaître les recomman- ou à envoyer en Mairiedations et la conduite à tenir en cas de fortes chaleurs, en particulier vis-à-vis des Nom: Prénom:personnes âgées et des enfants en bas âge.Le second niveau de "mise en garde et d’action", est déclenché par les préfets de Né(e)s le: Téléphonedépartement concernés lorsque les conditions météorologiques l’exigent. Adresse:Il implique la mise en œuvre, sur le terrain, de mesures de prévention dans lesétablissements de santé, les établissements sociaux et médico-sociaux, les com- Code d’entrée :munes… A l’échelon départemental ou national, certains médias peuvent être Téléphone domicile: Mobile:réquisitionnés afin de diffuser des messages de prévention. N° d’une personne à contacter en cas d’urgence :Enfin, le niveau de "mobilisation maximale" est déclenché sur instruction duPremier ministre dans le cas où la canicule est aggravée par d’autres facteurs (rup- N° et nom du médecin traitant :ture de l’alimentation électrique, pénurie d’eau potable, saturation des établis- Signature :sements de santé…). Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  17. 17. 18 Le magazine Au Riad de Marrakech La cuisine marocaine arrive enfin à Bussy! iche et variée, la cuisine marocaine manquait à l’offre de restaura- souligne Fouzia Zaidi. Pas question, donc, de retrouver le couscous dissé- R tion buxangeorgienne. Voilà aujourd’hui cette anomalie réparée avec l’ouverture, le 30 avril dernier, du Riad de Marrakech, qui s’est installé en lieu et place du Tassili, 1, rue des Chalands. Radouan Lakh- miné dans 36 plats! Au Riad, on retrouve tous les ingrédients dans son assiette! Et si l’on vient en famille ou entre amis, on a la possibilité de choi- sir le couscous pour 4 personnes, qui est alors servi dans un grand plat au loufi et Fouzia Zaidi avaient depuis longtemps envie de monter leur propre centre de la table. Comme à Marrakech ou à Fez, la ville d’origine de Fouzia restaurant, après une longue expérience dans la restauration au sein d’un et Radouan, « la capitale spirituelle du Maroc » d’après lui. Bien qu’ils ne grand groupe international. Habitant Magny-le-Hongre, ils ont eu vent soient pas originaires de Marrakech, le nom du restaurant s’est imposé à d’un local disponible à Bussy et ont de suite sauté sur l’occasion. Après eux dans une logique commerciale, Marrakech étant beaucoup plus par- quelques semaines de travaux, le résultat est à la hauteur de leurs ambi- lante que Fez pour les occidentaux. Au Riad, on y mange également de suc- tions, puisque le Riad de Marrakech offre un cadre remarquable, avec une culents desserts, et notamment des pâtisseries confectionnées directement décoration sobre et agréable. 40 couverts à l’intérieur et deux terrasses, au Maroc par les parents de nos deux restaurateurs! Origine marocaine pour les beaux jours, très accueillantes! La carte est, elle aussi, accueillante, garantie à 100 %, donc, tout comme les nombreuses entrées qui figurent et garantie 100 % marocaine, avec de nombreux couscous traditionnels et à la carte, à l’instar de cette salade zaalouk, autrement dit un caviar d’au- quantité de tagines préparées à la minute. « En ouvrant notre propre restau- bergine. Outre la carte, le Riad de Marrakech propose différentes formules rant, nous avons voulu en priorité transmettre nos coutumes. Ici, tout est servi le midi, à 10,50€ (plat et dessert), 12,50€ (entrée/plat ou plat/dessert) et comme au Maroc, dans la plus pure tradition de notre pays d’origine », à 21€ (entrée/plat/dessert), ainsi qu’un menu enfants à 8€ et des plats à emporter, s’il vous vient l’envie de déguster un couscous ou un tagine chez vous! Les retours des premiers clients sur ce nouveau restaurant sont très positifs: « Nous avons reçu beaucoup de familles récemment installées à Bussy, qui ont beaucoup apprécié cette nouvelle offre. Bussy Saint-Georges est une ville calme et verdoyante, qui évolue constamment », se félicite Fouzia Zaidi. Ouvert du mardi au dimanche midi, le Riad de Marrakech ouvre égale- ment ses portes à la demande pour des anniversaires ou tous types de soi- rées festives. Voilà qui est dit! n LE RIAD DE MARRAKECH 1, rue des Chalands Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h et de 18 h 30 à 22 h 30, le dimanche de 12h à 15h Site web : www.riaddemarrakech.fr Tél. Fax : 01 64 66 94 76 ou 06 47 76 21 35 Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011
  18. 18. Le magazine 19 LAssociation « La Ville des Parcs et Jardins » défend votre cadre de vie Association « La Ville des Parcs et Jardins » (LV.P sans but com- .J),L’ mercial ou lucratif, a été créée en 2006 sous la loi 1901, par des Buxan- georgiens motivés qui ont plusieurs objectifs:Ë Préserver le cadre de vie des Buxangeorgiens dans une perspective de développement durable privilégiant une ville équilibrée entre urbanisa- tion et espaces verts.Ë Protéger lenvironnement sur le territoire de la commune de Bussy Saint- Georges.Ë Sensibiliser la jeunesse sur les actions liées à lenvironnement écologique et économique.Vous souhaitez vous initier au compostage, en savoir plus sur lagenda 21,appliquer lécologie au jardin et à la maison, être informés des enquêtespubliques auxquelles LVPJ participe: le site Internet de l’association appor-tera les réponses à toutes vos questions.Nous avons présenté divers projets à la municipalité, tels que limplantationde jardins familiaux et la création dune mini-ferme. Nous agissons égalementpour les problèmes de la vie courante, tags, déjections canines, encombrants Vous pourrez nous retrouver également au prochain Forum des Associations,sur la voie publique, entretien général de la ville. le samedi 3 septembre. nNous avons besoin de votre soutien pour intervenir. Nhésitez pas à nous faire « La Ville des Parcs et Jardins » (LV.P.J)part de vos idées et suggestions. 12, rue de Guermantes Courriel : parcsjardinsbussy@free.frNotre bulletin dadhésion est téléchargeable sur notre site. Site Web : http://lvpj.over-blog.com TABÙ a rouvert ses portes ur deux étages et plus de 800 m2, vous pourrez découvrir S un lieu au concept unique à Marne-la-Vallée. Le restau- rant Tabù rouvre ses portes avec une carte complètement différente. Anciennement spécialisée dans la cuisine japonaise, Tabù Le Restaurant devient « Brasserie Chic ». Un nouvel accueil, un nouveau service et surtout une toute nouvelle carte qui chan- gera désormais au gré des saisons, afin de vous proposer constam- ment des produits de qualité. Dans un cadre intime et élégant, vous pourrez déguster des plats traditionnels et raffinés revisités par le chef de l’établissement. Plus besoin d’aller jusqu’à Paris pour passer de bons moments entre amis! Après votre dîner, rendez-vous à l’étage pour un dernier verre au Tabù Le Club. Dans un décor soigné et cosy mélangeant style contemporain et néo-classique, vous y découvrirez un large choix de cocktails. Un espace propre à la détente et à la convivialité… n TABÙ Le Restaurant – TABÙ Le Club 2, Avenue de l’Europe Tél. Restaurant : 01 64 77 13 91 Tél. Club : 01 64 77 14 29 Site web : www.tabu-lounge.com Infos et réservations : 06 77 24 85 23 Bussy Saint-Georges N° 134 - Juin 2011

×