Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
487
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
2
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. BussyLA FOULE AU FORUM DES ASSOCIATIONSLA FOULE AU FORUM DES ASSOCIATIONS SYCOMORE: SYCOMORE: LE PROJET ÉDUCATIF LOCAL LE PROJET ÉDUCATIF LOCAL LES 10 ANS DU BUSSY BASKET CLUB LES 10 ANS DU BUSSY BASKET CLUB PAGE 4 PAGE 4 PAS PLUS DE 3000 LOGEMENTS PAS PLUS DE 3000 LOGEMENTS SE MET EN PLACE SE MET EN PLACE PAGE 23 PAGE 23 PAGE 16 PAGE 16 PAGES 18 & 19 PAGES 18 & 19 LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - OCTOBRE 2010 n°126 Saint-Georges La vérité sur le budget 2010
  • 2. Sommaire - Edito 34 Vie de la cité Il n’y aura pas d’illuminations pour Noël L 4. Associations et brocante: un cocktail gagnant e titre de cet éditorial résume à lui seul les efforts, notam- 5. Des Virades qui ne manquent pas de souffle ment symboliques, que la municipalité entend mener 6 & 7. L’actu de la médiathèque face à la situation budgétaire et de trésorerie catastro- 8. La statue « Le Rêve de la Mère » inaugurée phique que nous rencontrons. Nous avons choisi de ne réduire nos dépenses qu’aux seuls services indispensables à la popula- 9. La première pierre de la mosquée tion: crèches, écoles, centres aérés, restauration scolaire, police10 Dossier municipale, entretien des espaces verts, des voiries, des bâtiments communaux. Cet effort qui se traduit par des sacrifices suffira-t-il pour autant à écarter la crise? Je n’y crois guère et nous tendons à le démontrer dans un dossier argu- menté de ce journal. Sans visées électoralistes (je ne suis pas candidat aux cantonales et je ne suis guère tenté par une nouvelle candidature municipale si la réforme des collectivités territoriales visant à sup- 10 à 14. Mises au point sur le budget 2010 primer presque tous les pouvoirs du maire allait jus- qu’au bout), il n’a pour but que de dire la vérité. D’abord en stigmatisant le désengagement total de l’Etat. Partout en Europe – j’ai en tête les exemples anglais et hollandais – et aussi en France dans les années 70 et 80, les villes nouvelles se sont développées avec un soutien des pouvoirs publics. Il est évident que soumises de par leurs15 Vie municipale statuts à une croissance forte et n’étant souvent au départ que des villages, elles ne disposent pas des fonds propres nécessaires pour assumer ce développement qui coûte, notamment les infra- structures et superstructures générées par l’afflux de population supplémentaire. Le statut qui nous érigeait « ville nouvelle » en 1985 prévoyait précisément que nous bénéficierions jusqu’à ce que notre réalisation soit arrivée à terme de subventions exceptionnelles. Elles ont été en 1999 puis 2007 supprimées. Cette année il nous manque 4 millions pour faire face à nos échéances. Somme qui précisément nous a été enlevée il y a 3 ans. Et depuis plus jamais versée. 15. L’intercommunalité en débat Alors que les pouvoirs publics tournent le dos à la notion de ville nouvelle s’ajoute une difficulté supplémentaire avec, depuis 2008, la crise du crédit. La réforme du système bancaire interna- 16. 3000 logements pour le Sycomore tional après l’effondrement de grandes institutions américaines ou européennes a amené un 17. Canal Coquelicot change de canal changement d’analyse radical par les banques de leur capacité de prêter. Aujourd’hui, Bussy n’est 18 & 19. Le Projet Educatif Local se dévoile plus en mesure d’emprunter. Et la Chambre Régionale des Comptes, à travers une analyse pru- dentielle que je juge excessive car notre endettement n’est pas plus important que celui des autres 20. Hôtel d’entreprises: c’est complet! villes nouvelles en France ou à l’étranger, n’arrange pas les choses en prônant de ne recourir qu’à21 Magazine nos fonds propres pour payer l’investissement. Cette situation absurde qui tendrait à régler «cash» pour des gymnases ou des routes, dont la durée d’amortissement dépasse plusieurs décen- nies, revient à nous étrangler financièrement. Chacun comprendra que, dans ces conditions, même si nous réduisons considérablement nos dépenses, nous ne serons pas en mesure de pallier par le seul impôt l’effondrement de nos res- sources. Surtout que la situation ne fait qu’empirer. Après la disparition en 2008 de la subven- tion d’équilibre, un coup fatal nous a été porté avec le remplacement de la taxe professionnelle par la contribution économique territoriale (C.E.T.). Enfin, le gouvernement a annoncé début octobre dernier qu’il gelait les dotations aux collectivités locales pour au moins 3 exercices. A Bussy, plus encore qu’ailleurs car notre population augmente d’année en année, cette dernière mesure 21. Devenez conseillère Natura Brasil est de nature à nous déstabiliser. Devrions-nous pour autant baisser les bras? Ce n’est pas dans mon habitude. Je propose donc d’agir en 3 phases. La première consiste à optimiser au mieux les sommes que nous engageons. Il n’est pas un euro d’argent public qui ne doive faire l’objet d’une attention particulière de notre part. Par des mesures22 Sport que je qualifierais de symbole, nous taillons dans nos dépenses de représentation, de communi- cation. Deuxièmement, je vais tenter de toutes mes forces de lever l’emprunt. Je refuse complètement le scénario ubuesque qui nous oblige à payer l’investissement par le fonctionnement. Ce serait une solution idéale dans un monde idéal mais strictement impossible compte tenu de la faiblesse de notre autofinancement. Presque aucune commune en France n’y parvient. Pourquoi impo- ser un tel régime à Bussy Saint-Georges? Je continue de toutes mes forces à démarcher tous les établissements de crédit que je connais et j’entends bien, conseil municipal après conseil muni- cipal, faire voter lignes de trésorerie et emprunts. 22. Le Prodal Boran en stage au Cambodge Enfin, je reste persuadé que si l’Etat est absent, il revient à Bercy de laisser son bras armé qu’est 23. Le Bussy Basket Club a 10 ans l’EPAMARNE casser sa tirelire et partager avec nous les fruits d’un marché de l’immobilier encore florissant. Oui, n’en déplaise à certains élus chagrins des autres secteurs de Marne-la- Vallée, il est temps que l’Etablissement Public substitue par des participations les subventions et dotations évanouies.24 Pratique Ce programme se place sous le signe de l’opiniâtreté. Il passera parfois par des parties de bras de fer avec l’Etat et sûrement par le recours aux tribunaux lorsque ce sera nécessaire. Je n’écarte aucune voie afin de maintenir Bussy Saint-Georges tel l’unique modèle résidentiel de Marne- la-Vallée et ceci dans un climat économique apaisé où nous puissions enfin disposer des res- sources suffisantes pour que notre développement soit harmonieux. Hugues RONDEAU Votre Maire 25. Tribunes Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr 26. Nouvelles installations 27. Professions médicales Consulter le site de la ville: www.ville-bussy-saint-georges.fr Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 3. 4 Vie de la cité FORUM DES ASSOCIATIONS ET VIDE-GRENIERS DU VILLAGE Les incontournables du mois de septembre Forum des associations et brocante du village: depuis des années, ces deux temps forts de la vie locale rythment le début du mois de septembre. De nombreux Buxangeorgiens n’auraient manqué pour rien au monde ces deux rendez-vous. La preuve… Des associations toujours aussi populaires ! V ous avez été une nouvelle fois fort nombreux à vous rendre au Forum   des associations, dont c’était cette année la quinzième édition. Activités gra- phiques et plastiques, sports, activités cul- turelles ou manuelles : il y en avait pour tous les goûts, toutes les passions et tous les âges ! A Bussy, vous n’avez en effet que l’embarras du choix pour occuper votre temps libre. Dès le vendredi soir, le gymnase Maurice-  Herzog a donc fait le plein. Devant les stands, c’étaient de véritables files d’attente qui se formaient pour valider des inscrip- tions ou obtenir de précieux renseignements auprès des responsables d’associations. Bref, ce Forum est l’évènement incontournable de la rentrée à Bussy.   Nicole Bezoulle, Conseillère municipale déléguée à la Prévention routière, animait un stand de simulation de conduite. Elle conseille ici son collègue Dominique Bijard.  De futurs pêcheurs au sein de l’association? Pascale Sabotier, du Pêcheur de Marne-la-Vallée est à l’affût des nouvelles recrues…  Nathalie Lupi, la présidente de Bussy Gyms, montre à Stéphane Barnier les nombreuses activités proposées tout au long de l’année par son club. Le vide-greniers du village fait recette A près ce quinzième Forum des associations, rendez-vous était pris dans le centre-ville, cette brocante n’en conserve pas moins son charme, une semaine plus tard sur la place de Verdun pour le vide-gre- et on y fait également quelques bonnes affaires…  niers du village. Bien que plus petite que celle du mois de juin  Sur le stand d’un vide-greniers, on trouve de tout : les amateurs de lecture peuvent par exemple y dénicher quelques livres rares, alors que d’autres préfèrent se pencher sur les vêtements !  Un petit creux ? Pas de panique : le Club des Aînés avait préparé quelques petites douceurs pour satisfaire les appétits. Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 4. Vie de la cité 5 Les Virades de l’Espoir ont soufflé fort à Bussy !Malgré une météo peu clémente, toute l’équipe des Virades de l’Espoir des Portes de la Brie était présentepour animer cette douzième édition, dont le programme était comme de coutume très copieux.Quatre jours de fête et d’animations dans toute la ville, afin de lutter contre la mucoviscidose.Retour sur les grands moments de ce long week-end.      Les percussions de Ka Fraternité ont résonné lors de la traditionnelle soirée dansante du samedi. Déjà venu à Bussy lors du Festival du rire, le facétieux Tex était de nouveau au gymnase Herzog le 24 septembre, en tant que chan- teur, dans le spectacle « La Télé qui chante ». Au concours intercommunal de baby-foot humain, on a joué avec les pieds, mais aussi avec la tête ! A l’intérieur de la salle, une quantité de stands attendait les nombreux visiteurs, dont celui de Chantal Hamet, de l’atelier de poterie Kan An Douar, qui proposait aux enfants un atelier manuel. Installé sur le parvis du gymnase, l’élasto- trampoline a fait le bonheur de nombreux enfants. Dominique Bijard, Claude Louis et Stéphane  Barnier figuraient dans le cortège de la Grande Marche de l’Etoile, dont l’arrivée Si vous souhaitez faire un don en faveur de la recherche contre la mucoviscidose, était fixée au gymnase Herzog. rendez-vous sur le site : www.vaincrelamuco.org Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 5. 6 Vie de la cité L’ACTUALITÉ DE LA MÉDIATHÈQUE Actualité encore très chargée à la médiathèque de l’Europe, où il sera question, en novembre, d’astro- nomie, avec une série d’animations qui raviront les scientifiques en herbe! Quant aux adeptes du neu- vième art, en attendant la deuxième édition du fes- tival « Bussy Dingue de BD », un petit retour s’impose sur la venue à Bussy de l’auteur Laurent Maffre lors d’un apéro BD fort intéressant. Le mois de septembre était celui des tout-petits : avec la collaboration du relais assistantes maternelles, les bibliothécaires avaient concocté, à destination des bambins, quelques jolis rendez-vous… L’astronomie en fête ! I l est des rendez-vous qu’on ne devrait man- Vous savez sans doute repérer la Grande Ourse quer sous aucun prétexte. Parmi ceux-ci, la dans le ciel, mais savez-vous trouver les autres manifestation sur l’astronomie, organisée en constellations? Dès la nuit tombée, les instru- partenariat avec l’Association Française d’Astro- ments d’observation seront pointés vers les nomie (AFA), l’Uranoscope d’Ile-de-France et la étoiles pour une soirée d’observation. Des astro- Médiathèque de l’Europe figure en bonne place. nomes seront présents pour répondre aux ques- Elle aura lieu durant tout le mois de novembre à tions du public. La veillée aux étoiles est la médiathèque, et plus particulièrement entre le proposée aux adultes et aux 13 et le 20 novembre, lors de la Fête de la Science. enfants par l’Uranoscope Rendez-vous annuel des chercheurs et de tous d’Ile-de-France le samedi ceux qui sont désireux de découvrir les enjeux 13 novembre à 18h (sur scientifiques et les défis technologiques de inscription). Si le ciel et la demain, cette manifestation aura pour but de météo ne sont pas favo- faire découvrir l’astronomie, de partager des rables à l’observation, vous savoirs et savoir-faire et de permettre à tous de pourrez écouter une conférence sur les constel- mieux appréhender les enjeux éthiques et socio- lations du ciel en hiver. économiques de la recherche. Une conférence tout public sur l’astronomie sera, L’exposition intitulée « Ciel, miroir des cul- en outre, donnée par un éminent scientifique le Les enfants de plus de 10 ans, quant à eux, pour- tures » réalisée par l’AFA avec le vendredi 19 novembre à 19h. ront pratiquer une série d’expériences et de soutien du Ministère de la Par ailleurs, les enfants pour- manipulations, telles que réaliser une constella- Culture montre la diver- ront participer à diverses tion en 3 dimensions, savoir lire l’heure à partir sité des représentations animations selon leur du Soleil, le samedi 20 novembre à 14h et 16h. du ciel à travers les âge. Les 7-10 ans Enfin, les enfants à partir de 8 ans pourront par- âges et les cultures, pourront s’inscrire à ticiper à des ateliers informatiques sur le thème et l’évolution des des ateliers artis- « expose tes connaissances astronomiques » les connaissances tiques le mercredi mercredis 3 et 17 novembre de 10h à 12h. astronomiques. 17 novembre à Amateurs, passionnés, professionnels, toutes les En parallèle, les 14h ou 16h. animations seront comme des fenêtres permet- collections de la Accompagnés tant de s’évader dans l’espace…  médiathèque, qui d’un artiste plasti- sont en rapport cien, ils travailleront ANIMATIONS GRATUITES SUR INSCRIPTION avec le ciel, seront autour de l’art et des Pour plus de renseignements ou pour vous inscrire : Médiathèque de l’Europe mises à votre disposi- sciences, tout en exer- 6 Avenue du Général-de-Gaulle tion. Vous pourrez soit çant leur imagination, leur Tel : 01 64 66 30 85 consulter les documents sur créativité et en appliquant Courriel : mediatheque@bussy-saint-georges.fr place, soit les emprunter. diverses techniques graphiques. Site : www.mediathequebussy.net Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 6. Vie de la cité 7 Retour sur l’apéro BD de la Médiathèque P our son premier Apéro BD, la Médiathèque de l’Europe a eu l’honneur de recevoir Laurent Maffre, auteur de bande dessinée reconnu par ses pairs. Celui-ci est non seulement professeur d’arts plas-Les formations informatiques tiques, mais aussi scéna- riste et illustrateur de BD. ont repris leur cours En guise d’introduction à cette rencontre, Thomas Un autographe de Laurent Maffre, c’est quelque chose !D es séances d’initiation à l’informatique sont proposées plusieurs fois par Gabison, responsable de la collection Actes Sud BD, a lu un extrait de « L’homme semaine à un public de tout âge, afin de se familiariser avec l’outil infor- qui s’évada », le premier album de l’auteur. Un échange entre le responsable BD matique, l’utilisation d’Internet, les logiciels et les périphériques multi- de la médiathèque et l’auteur lui a permis d’évoquer son parcours artistique, lamédias. L’animateur vous accueille en petit groupe (jusquà 6 personnes) et il vous genèse de ses différents albums et sa vision de la BD contemporaine.propose des formations selon votre niveau (débutant, avancé et perfectionne- Echange qui a permis au public de découvrir son univers graphique au traversment). Elles constituent une première étape vers une pratique autonome et per- des ouvrages qu’il a écrit: « L’homme qui s’évada », d’après le roman d’Albertmettent d’acquérir les bases nécessaires à la réalisation d’un projet multimédia. Londres, album qui lui permit d’obtenir une nomination dans la sélection officielleLe programme des ateliers pour adultes a débuté le mardi 21 septembre et les du festival BD d’Angoulême en 2007, et d’autre part, « Les chambres duateliers jeunes (à partir de 8 ans) ont, quant à eux, repris le mercredi 6 octobre. cerveau », adapté d’une nouvelle de Robert Louis Stevenson paru en 2008.Il est disponible sur le site internet de la médiathèquewww.mediathequebussy.net Par cette animation, la médiathèque a souhaité faire découvrir au public, à tra-ou à la médiathèque. vers un auteur, un univers graphique particulier afin d’aller au-delà de la simple lec-Pour pouvoir vous inscrire à ces cours d’initiation, il vous suffit d’être ture de l’ouvrage et ainsi mieux appréhender ce genre littéraire à part entière.abonné à la médiathèque; vous pourrez en plus profiter de votre abon- Une séance de dédicaces a clôt ce chaleureux rendez-vous et un verre de l’ami-nement pour pouvoir emprunter des documents: 4 livres, 3 revues, 4 cd, tié a réuni l’auteur et le public présent.3 partitions et 1 DVD (un seul DVD par famille). Vous pouvez le faire La municipalité tient particulièrement à remercier Laurent Maffre pour sa disponi-sur place à la médiathèque, par téléphone ou par mail. bilité et sa gentillesse et Actes Sud BD au travers de son Directeur de Collection,En dehors de ces séances d’initiation, le personnel de la médiathèque Thomas Gabison.reste à votre disposition pour vous orienter, vous informer et vous guider Pour celles et ceux qui n’ont pas pu assister à l’Apéro BD, sachez que les albumsdans vos recherches.  de Laurent MAFFRE sont à votre disposition dans les rayons de la médiathèque, TARIFS D’INSCRIPTION POUR UNE ANNÉE : qui vous donne d’ores et déjà rendez-vous les 11 et 12 juin 2011 pour son deuxième Festival « Bussy Dingue de BD »: moment de rencontre avec le 9e Art, POUR BUSSY SAINT-GEORGES  POUR LES AUTRES COMMUNESEnfant/étudiant/ Enfant/étudiant/ au travers d’expositions, de conférences et d’ateliers…Demandeur d’emploi : 6 euros Demandeur d’emploi : 8 euros Des romans graphiques, des comics, de la BD asiatique, franco-belge etAdulte : 14 euros Adulte : 16 euros indépendante vous attendent dans le secteur BD… Avis aux amateurs!  Les tout-petits à l’honneur ! A l’occasion du Mois des tout-petits, qui s’est déroulé du 4 au 29 septembre, la médiathèque et le relais assistantes maternelles de Bussy se sont associés. Vous avez pu découvrir une expo- sition sur la lecture avec bébé de l’association ACCES et une autre sur les activités du RAM. Deux temps forts, le samedi 11 et le mercredi 15 septembre, ont réuni petits et grands. Des coups de cœur et d’autres livres sur les doudous, l’école, la propreté ont été présentés par les bibliothécaires et une éducatrice du RAM. Et tous ont pu se régaler d’histoires savoureuses avant de terminer ces mati- nées par un petit-déjeuner. Rappelons que les jeudis des tout-petits ont lieu une fois par mois à 10h et 11h, et que les Histoires du mercredi, destinées aux 0-3 ans sont programmées tous les deux mois à 10 h 30. N’oubliez pas, enfin, le samedi 20 novembre à 10h30 le « samedi des lecteurs », un comité de lec- ture adolescent. Vous découvrirez les nouvelles de l’auteur Jean-Noël Blanc, des nouveautés et surtout, vous pourrez partager vos lectures…  Renseignements et inscriptions auprès de la médiathèque au 01 64 66 30 85 Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 7. 8 Vie de la cité Inauguration du « Rêve de la Mère » Une statue à la mémoire des Boat People L a magnifique statue « Le Rêve People, l’association Bussy SaiGon, de la Mère » a été inaugurée le renforcée par l’Amicale des Vietna- dimanche 12 septembre sur le miens de Bussy, remercient le maire rond-point de SaiGon. A travers cet de Bussy, Hugues Rondeau, la Dépu- ouvrage, rappelons que la commu- tée Chantal Brunel, les élus de la com- nauté vietnamienne de Bussy a voulu mune, le très Vénérable Thich Minh exprimer sa profonde gratitude envers Tam de la pagode KHANH ANH, la France, pays libre et démocratique, ainsi que tous les donateurs et sympa- qui a accueilli de nombreux Boat thisants à Bussy, en France et à travers People et leur a permis de se recons- le monde, d’avoir contribué à l’édifi- truire dans la dignité et l’espérance. cation et à la réussite de cet ouvrage « En retour, dans le respect des lois et commémoratif.  de la citoyenneté, nous participons à la vie collective, économique et sociale de  la France, et particulièrement à celle de Bussy, car nous sommes tous Buxan- georgiens et fiers de l’être, souligne le président de l’association Bussy SaiGon, Christophe Nguyen. Nous avons dédié cette œuvre artistique à la commune pour sa beauté, avec un message que nous espérons transmettre: le devoir de mémoire, pour que les jeunes générations nées en France n’ou- blient pas les sacrifices de leurs parents qui ont choisi l’exil. » Au nom de toute la communauté   vietnamienne et notamment des Boat  C’est à Hugues Rondeau et Chantal Brunel qu’est revenu l’honneur son interprétée lors du défilé de loffrande des Fleurs des enfants. de couper le ruban.  Hugues Rondeau a salué l’investissement de Christophe Nguyen et MINH HIEU, qui avait été repêchée dans les années soixante-dix en de tous les membres de l’association Bussy SaiGon, qui ont mené mer de Chine, a rendu hommage à l’amour maternel dans cette chan- ce projet à bien. Des cours de vietnamien, de chants et de danses folkloriques avec AVB L’ Amicale des Vietnamiens de Bussy pro- Le Nhan », souligne la responsable des cours pose des cours de vietnamien, de danses Mme NGUYEN Thi Xuan Mai : « Je ne suis jamais et de chants folkloriques. Le cours de viet- allé à Hanoi, je n’ai jamais passé à Saigon, je namien est ouvert aux enfants à partir de 7 ans, n’ai jamais visité Hué, je n’ai jamais connu le Viet- notamment ceux qui savent déjà lire et écrire le nam… Mais je suis vietnamien ». français, afin d’éviter toutes confusions, car l’écri- Le cours de vietnamien a démarré le 19 septembre ture actuelle de la langue vietnamienne est une au centre de loisirs Louis-Braille. Les cours ont lieu tous écriture latinisée. les dimanches (sauf vacances scolaires) de 10h30 L’objectif de cet apprentissage est avant tout porté à 12h. Ambiance ludique assurée par des jeux de vers l’oral. Il s’agit de familiariser l’enfant au lan- rôle et chansons. « Nous terminons toujours notre gage courant et de la politesse, sans pourtant cours par une note de musique » conclut oublier l’importance de la langue vietnamienne. Mme NGUYEN Thi Xuan Mai.  Cette dernière est reconnue par la Maison des lement rappeler à la jeune génération vietna- CONTACT Examens – Arcueil comme la première ou la mienne l’intérêt de connaître sa langue maternelle Chez M. NGUYEN Hoai Thanh - 26, promenade André deuxième langue pour ceux qui veulent prendre le et garder en mémoire un extrait tiré de la chanson Jacquemin - 77600 Bussy Saint Georges vietnamien au baccalauréat. « Nous voulons éga- « Vien Khuc Vietnam » de l’auteur compositeur Han Email: avbussy@gmail.com – Tél.: 0612052957 Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 8. Vie de la cité 9 La première pierre du centre culturel et cultuel musulman est posée! Driss Abouri, le président de l’association TAWBA, a eu l’honneur de poser la première pierre du centre culturel et cultuel, aux côtés du maire de Bussy. L a pose de la première pierre du centrePortes ouvertes de Notre-Dame du Val culturel et cultuel musulman de Bussy s’est déroulée le dimancheL es Portes Ouvertes de la Paroisse 10 octobre. L’association TAWBA, qui pilote ce projet, souhaite au travers de ce centre Notre-Dame du Val se sont dérou- faire connaître les vraies valeurs de l’Islam, lées le samedi 11 septembre, dans avec la volonté de rassembler au sein dunl’église et sur le parvis, sous un soleil estival. même espace les différentes cultures présentes à Bussy, et permettre ainsiOrganisée par le groupe Louis-Guibert des échanges interculturels dans le respect mutuel. Lassociation a prisdes Scouts et Guides de France, cette le soin, avec laide de ses responsables et des autorités publiques, dejournée d’échanges et de rencontres a été concevoir un ouvrage moderne, ouvert à tous et s’intégrant totalement dans le paysage de la ville. « Ce sera un lieu où l’on pourra prier digne-une belle réussite. Environ 220 per- ment et apprendre la culture musulmane », soulignait dans son discourssonnes ont ainsi pris part au repas pré- Driss Abouri, le président de TAWBA, qui a tenu à remercier toutes lesparé depuis le matin par les scouts. « Les parents, ça permet de voir dans quel femmes et les hommes qui ont contribué à mener à bien ce projet.Portes Ouvertes, c’est très bien, ça permet contexte les enfants ont leurs activités, dia- Avec son espace culturel ouvert à tous composé de salles de cours,de connaître les paroissiens et d’échanger, loguer avec les responsables et avec les autres dune bibliothèque, dune salle de conférence, d’une salle d’exposi-d’entrer en contact avec des personnes parents ». Toute l’équipe de la paroisse tion et son espace cultuel (la mosquée), avec une salle de prière, une cuisine, des salles dablutions et un bureau, le centre offrira une archi-qu’on ne connaît pas, confiait l’une des est désormais mobilisée pour la mani- tecture moderne, sinsérant harmonieusement dans le parc du Géni-participantes. Je me suis rendue disponible festation « Le Monde en fête », program- toy. Hugues Rondeau notait quant à lui dans son discours qu’il étaitpour la journée et j’ai pu tranquillement mée le samedi 26 février 2011 au important que la communauté musulmane ait un lieu de culte.inscrire mes enfants au catéchisme, aux gymnase Herzog. C’est une grande fête « Nous posons la première pierre d’un édifice qui va satisfaire la com-scouts, et me renseigner sur les groupes qui a lieu tous les deux ou trois ans afin munauté musulmane de Bussy, a-t-il déclaré. Un édifice qui est d’ailleursbibliques. C’est un bon moment de que se rencontrent, se connaissent, se également positif pour l’ensemble de la ville, puisque ce lieu rayonnera réjouissent ensemble les habitants de au-delà de la communauté musulmane. Je formule le vœu que les musul-détente ». « L’organisation par les scouts, mans de Bussy puissent vivre pleinement leur foi dans une France auxc’est bien, ça fait partie de l’esprit scout : notre secteur, de toutes origines, cou- racines chrétiennes. Je prie à l’occasion de la pose de cette première pierrepartage, échange, et ça amène de la jeu- leurs, langues, traditions, et même reli- pour que les trois religions du Livre, le judaïsme, le christianisme et l’islamnesse, renchérissait sa voisine. Pour les gions. Rendez-vous est pris!  soient plus que jamais des sources d’amour et de paix. »  Cérémonie commémorativeRecueillement en forêts de Villeneuve-Saint-Denis et de FavièresL e dimanche 29 août, une délégation une seconde cérémonie s’est tenue en forêt de buxangeorgienne emmenée par le prési- Favières, au lieu-dit le Poncelet, devant la stèle dent de l’Amicale des Anciens Combat- élevée à la mémoire du sergent Raymond Robert,tants de la ville, Robert Msili, Claude Louis, aviateur abattu dans la forêt le 3 juin 1940 àAdjoint au Maire, et Dominique Bijard, l’âge de 22 ans. Comme de coutume, l’AmicaleConseiller municipal, s’est rendu à Villeneuve- des Anciens Combattants de Bussy a déposé uneSaint-Denis pour une importante commémoration, gerbe devant les deux stèles.en hommage aux onze membres des Forces fran- Robert Msili et l’Amicale donnent d’ores et déjàçaises de lintérieur (FFI) fusillés le 25 août 1945. Robert Msili et ses collègues de l’Amicale des Anciens rendez-vous le jeudi 11 novembre à 11h auCette cérémonie commémorative a lieu chaque Combattants de la ville répondent toujours présents Monument aux Morts de Bussy pour la célébra-dernier dimanche du mois d’août. Ce même jour, pour préserver le devoir de mémoire. tion de l’Armistice de la Grande Guerre.  Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 9. 10 Dossier BUDGET 2010 en finir avec les contre-vérités Cours des Comptes, arrêté préfectoral… La hausse des impôts locaux 2010 à Bussy Saint- Georges est devenue ces temps-ci le sujet de tous les débats, de toutes les conversations et, hélas, de toutes les contre-vérités… Bussy serait au bord du gouffre à cause de son endettement, le recours à l’emprunt en deviendrait impossible, et seule une hausse des impôts de 50 % s’avère- rait être la solution. Qu’en est-il?  Comment réagissez-vous aux préconisations de la CRC, vous contraignant à une hausse des taux d’imposition de 50 % ‚ Hugues RONDEAU Depuis 5 ans et plus, nos budgets sont régulièrement soumis à l’avis de la Chambre Régionale des Comptes. Cette dernière se contente le plus sou- vent de prendre acte des baisses de dotations et subventions de l’Etat et ne propose, pour seule solution, que de relever la fiscalité et de supprimer des services aux habitants. Cet état de fait s’est révélé cruellement d’actualité cette année. Le Conseil municipal, par sa séance du 7 septembre, a pro- posé une solution pratique et immédiate aux difficultés financières structu- s’agit là d’un sacrifice très difficile pour les Buxangeorgiens. De son côté, la relles que nous connaissons. Nous avons préconisé, par le biais de la Chambre Régionale des Comptes a proposé une augmentation de 50 % décision modificative n° 2, un relèvement de l’imposition locale de 8 % par de nos impôts locaux. Il serait inique et insupportable d’augmenter de plus rapport à ce que nous avions voté avant l’été 2010. Ce qui porterait à 20 % de 20 % les impôts locaux en une seule fois, surtout en 2010, où la réces- l’augmentation de nos impôts locaux. Nous savons, bien évidemment, qu’il sion frappe de plein fouet nombre de nos concitoyens. Une augmentation Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 10. Dossier 11 LA QUESTION DU STATUT C’ est la question pri- assumé cette responsabilité avec mordiale. L’État a courage et détermination, mais lui-même imposé à avec également une dépendance Bussy son statut particulier… croissante à l’égard des finance- Depuis 1985, dans le secteur ments de l’État. Dans ce cadre, 3 de Marne-la-Vallée, dit « Val- sa population a plus que décuplé de-Bussy », Bussy Saint-Georges depuis 10 ans, avec une mixité est à elle seule support dagglo- sociale qui fait sa richesse. Elle mération nouvelle. Elle a quitté s’est embellie de parcs et de jar- ainsi son statut de droit dins, elle accueille des zones d’ac-de 50 % des impôts locaux est donc totalement insupportable. C’est pour- commun pour devenir une tivités de premier plan avec desquoi, après une rencontre avec le Sous-préfet puis au cours d’une audition Opération d’Intérêt National et entreprises de renommée inter-devant la Chambre Régionale des Comptes, j’ai demandé une fois de plus permettre, par une urbanisation nationale et fait du développe-de prendre en considération nos propositions contenues dans la décision exceptionnelle, de construire de ment durable son mode de vie.modificative n° 2. Dans cette décision modificative, nous reprenons les pro- nouveaux logements attendus Depuis, la ville se voit contraintepositions de la CRC dans le chiffrage des charges à caractère général et par la population d’Ile-de-France d’assumer ses obligations statu-de personnel. Nous reprenons également le montant de déficit budgétaire et de créer des emplois grâce à taires alors que les dotationsqu’elle préconise pour 2010. Là où notre proposition diffère, c’est dans le l’aménagement de zones d’acti- d’Etat ont pour la plupart étéfinancement. La chambre propose une augmentation des impôts locaux de vité économique. Bussy a supprimées. 50 % et aucun recours à l’emprunt. dépenses grâce à des financements adaptés. Il est normal de financer des En quoi le recours à l’emprunt est-il essentiel? investissements par le recours à l’emprunt. Notre commune, du fait de son‚ Hugues RONDEAU exceptionnelle croissance démographique, a un besoin crucial d’investirLa municipalité a très rapidement répondu à la Chambre qu’il existait d’autres dans des équipements collectifs. A de très rares exceptions, aucune ville nemécanismes que de frapper nos concitoyens au portefeuille, et notamment peut financer ses investissements sur fonds propres. La logique budgétaire etnous autoriser à contracter un emprunt pour l’année 2010. Ce dernier recours comptable veut que l’investissement soit financé par du crédit long terme.n’a rien à voir avec une aggravation démesurée de la dette – du reste sen- Priver une ville de tout recours à l’emprunt n’a pas de sens. Ces dernièressiblement égale à toutes celles des autres villes nouvelles en France – mais années, nous n’avons pu emprunter pour plusieurs raisons : la crise financièreavec l’impératif de régler nos dépenses d’investissement en tenant compte mondiale nous a privés de financement bancaire, comme de nombreusesde la notion d’amortissement et la nécessité impérieuse de régler ces mêmes autres villes. Comment, dès lors, évoquer les équipements suite p.12  HABITANTS POLICE MUNICIPALE CRÈCHES NOMBRE DE CENTRE NOMBRE DE EQUIPEMENTS NOMBRE D’AGENTS NOMBRE DE DE LOISIRS GROUPES SCOLAIRES SPORTIFS TABLEAU BERCEAUX COMPARATIF BUSSY SAINT-GEORGES 20289 42 315 9 9 4 CHAMPS SUR MARNE 24333 Pas de PM 300 10 10 8 TORCY 22117 7 150 6 10 8 CHELLES 51528 35 355 11 17 12 Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 11. 12 Dossier DES DOTATIONS EN PERDITION A vec cette croissance exceptionnelle voulue par l’État, la ville la subvention d’équilibre, pourtant promise comme pérenne au moment s’est vue contrainte, et cela est bien sûr positif lorsque les finan- où Bussy est devenu support unique d’agglomération nouvelle, a été sup- cements suivent, à aller toujours de l’avant, à mettre en place primée en 2007; la dotation globale d’équipement spécifique s’est volati- les infrastructures nécessaires (voiries, espaces verts, crèches, écoles, équi- lisée il y a dix ans, la modification des mécanismes de calcul du Fonds de pements collectifs…), avant même d’avoir les rentrées fiscales des entre- solidarité de la Région Île-de-France et de la dotation de solidarité urbaine prises et des habitants. Les services d’aide à la population se sont mis en en ont réduit les montants à peau de chagrin. Ce sont plus de 10 millions place, particulièrement performants, pour que Bussy, avec sa gare RER, d’euros qui se sont ainsi évanouis en 5 ans! La dotation globale de fonc- ne devienne uniquement une ville-dortoir et les zones d’activités ont tionnement n’en finit pas de diminuer, alors que la population augmente, été aménagées afin que les Buxangeorgiens puissent travailler près de et s’élève aujourd’hui à seulement 187 euros par habitant. Toujours du côté chez eux. Or, que constate-t-on aujourd’hui? Tout d’abord, tous les des recettes, les effets de la réforme de la taxe professionnelle, avec la mise financements qui accompagnaient cette croissance ont fondu comme en place de la Contribution Économique Territoriale, entraîneront d’ores neige au soleil avec la disparition de toute une série de subventions: et déjà un manque à gagner de 1 million d’euros en 2011…  UNE DOTATION GLOBALE DE FONCTIONNEMENT EN CHUTE LIBRE Suite de l’entretien avec Hugues RONDEAU  qui seraient rendus nécessaires par la croissance de la ville et se désoler de leur absence de financement ? Comment peut-on à la fois résorber la dette, ne pas emprunter en suivant les raisonnements de la CRC, et en même temps, rendre possible la construction des édifices que nous attendons, tels que le skate-park, l’école et son centre de loisirs, la salle de spectacle, le stade ou encore les crèches qui nous manquent ? Pour cela, je préfère jouer la carte de la vérité avec les Buxangeorgiens et évoquer le fait que depuis 1985 et quels que soient les maires en place, nous ne sommes jamais parvenus - et c’est là bien la faute à notre statut – à générer des fonds propres suffisants pour ne pas avoir recours aux banques afin que surgissent les groupes sco- laires, les centres aérés, la médiathèque, ou encore le conservatoire, qui constituent une part importante de notre cadre de vie. Plus récemment, nos difficultés financières propres, aggravées par les sai- sines de la CRC, ont conduit les banques à adopter une position frileuse à notre égard. Aujourd’hui, j’appelle les autorités tutélaires a bien vouloir suivre notre raisonnement afin de ne pas faire peser sur les foyers de notre érigeant ville nouvelle, affirmait répondre au besoin francilien de loge- ville une charge disproportionnée, qui n’est que la traduction immédiate ments. J’affirme solennellement que ce n’est pas dans nos poches qu’il du désengagement de l’Etat et de réformes politiques qui aboutissent à la convient de trouver les sommes qui nous ont été, pendant plus de 20 ans, faillite des collectivités territoriales. Les Buxangeorgiens n’ont pas à payer promises et en partie acquittées, et qui aujourd’hui, sous l’effet de la décon- de leur poche un développement voulu dès 1985 par l’Etat qui, en nous fiture générale du budget de l’Etat, s’évanouissent. Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 12. Dossier 13 LA MISE EN PLACE D’UN PLAN DE RIGUEUR L’ équipe majoritaire tente de en diminuer l’impact budgétaire. toutes ses forces de réduire Les exemples de mise en route du au mieux les dépenses et plan sont multiples et significatifs. d’optimiser les recettes. Il nous On évitera, sauf exception, de rem- appartient donc de veiller à jugu- placer un agent qui part en retraite. ler nos dépenses, non par des arti- Chaque cas est bien sûr examiné fices politiciens, évoquant tel avec soin. Hugues Rondeau insiste déplacement, ou tels frais de pour mettre en avant la conscience conseils qui ne constituent qu’une avec laquelle l’ensemble des ser- part extrêmement marginale de vices et des employés municipaux notre budget. Mais bien en à tous niveaux a pris à cœur cette 10 millions d’euros : c’est la facture, à la charge de la ville, du dernier revoyant, ensemble, les coûts struc- obligation, maintenant autant que groupe scolaire construit à Bussy. turant notre budget: les écoles, les possible la qualité du service avec crèches, la police municipale, l’en- moins d’heures et moins de En quoi le retrait de l’Etat est-il si décisif dans tretien et le fonctionnement des moyens. Chaque chef de service bâtiments et de la voirie. pratique à son niveau une « auto- les difficultés financières touchant la ville? Pour tenter de retrouver l’équilibre, censure » avant de présenter ses‚ Hugues RONDEAU du côté des dépenses, l’équipe projets d’économies. La totalitéDans un passé encore récent, nous recevions de l’Etat, chaque année, une municipale manifeste toute sa des marchés a été revue à la baisse bonne volonté pour participer à et chacun d’entre eux a été rené-subvention très conséquente, de l’ordre de 3 000 000 € afin d’équilibrer nos l’effort de redressement en propo- gocié autant que faire se peut,comptes, l’Etat étant parfaitement conscient de notre spécificité d’Opération sant un budget de rigueur sans pré- un comité d’audit fonctionned’Intérêt National et des contraintes financières résultant d’une très forte pro- cédent, en « réduisant la voilure » ainsi qu’un comité de reporting,gression démographique. Cette subvention nous était versée par le Secréta- pour passer ce cap difficile. Tout donnant ainsi un sens du travailriat Général aux Grandes Opérations d’Urbanisme (SGGOU) du Ministère d’abord, des dépenses au coût mar- qui anticipe déjà l’organisationde l’Équipement. Ce dernier participait ainsi à l’effort exceptionnel consenti ginal mais symboliques sont pour 2 011. Ces mesures nepar notre ville en matière de logements. Aujourd’hui, notre croissance démo- réduites, tels la communication constituent malheureusementgraphique continue. Mais l’Etat s’est retiré. Le déficit actuel de notre commune (plaquettes, guides, plans sont sup- qu’une goutte d’eau par rapportreprésente précisément le montant de cette subvention que nous ne recevons primés cette année) et l’événemen- au phénomène général de repliplus de l’Etat. Plus généralement, la question qui se pose pour bon nombre tiel (open de golf, salons…). En ce de l’Etat, sensible par une baissede communes françaises est, au c œur de Marne-la-Vallée, plus cruciale qui concerne la masse salariale, les des dotations, et surtout demainqu’ailleurs: comment pallier aux nouvelles issues en matière de dotations d’Etat élus de la majorité ont souhaité en raison de la difficulté queaux collectivités, notamment le gel annoncé de la DGF et la mise en place remettre à plat une partie du nous aurons à appréhender régime des primes, de façon à le encore une fois la suppression dede la CET, dont la péréquation dessert largement des cités comme Bussy ? rendre le plus égalitaire possible et la taxe professionnelle. Aujourd’hui, chacun s’accorde à considérer les villes nouvelles comme ayantatteint l’âge adulte et achevé leur développement, la situation de Bussy pré-sente un caractère cruellement unique. Néanmoins, conscient que cette situa- ment de l’Opération d’Intérêt National. Ainsi, auditionnés récemment par lation financière ne peut être améliorée sans des mesures particulièrement fortes CRC, nous avons plaidé pour une augmentation progressive de la pression fis-et rigoureuses, que notre collectivité, bien que ville nouvelle, est maintenant cale, fait état de nos mesures de rigueur dont l’aboutissement naturel sera un planjugée comme une commune de droit commun, et que notre population ne peut de redressement voté au plus tôt par le conseil municipal dans le cadre du budgetassumer à elle seule les lourdeurs de notre statut qui lui demeure, j’appelle à primitif 2011. Pour le moment, force est de constater que la logique qui nousune prise de conscience similaire de l’ensemble des acteurs publics concer- est imposée, structurée par l’arrêté préfectoral portant à 50 % l’augmentation desnés par le développement buxangeorgien. impôts, a été tout autre. Face à cela, il ne s’est pas agi pour nous de contesterA l’heure où la Chambre Régionale des Comptes doit statuer sur notre déci- ou même de valider l’avis rendu par la Chambre Régionale des Comptes, maission modificative, la situation économique et financière de Bussy-Saint - simplement, de façon pragmatique et responsable, de proposer une approcheGeorges mérite que lon sy attache avec sérieux et pragmatisme afin que prospective du budget qui serait à même d’obtenir notre totale adhésion tant danscette dernière puisse sortir du cercle vicieux actuel. Outre les efforts consen- son exécution que dans son suivi. Notre volonté s’est bornée à vouloir proposertis par la commune, le déblocage réel et complet de la situation relève en une approche budgétaire respectueuse des motifs de la Chambre, totalementgrande partie de la position des partenaires institutionnels. compatible avec le fonctionnement de la collectivité et pouvant ainsi être scru- puleusement respecté, sans pour autant contraindre les Buxangeorgiens à une hausse insupportable de l’impôt. Mais je ne veux pas en rester là! S’il devait Et maintenant? être maintenu, la ville se tient prête à attaquer en justice l’arrêté du Préfet au motif‚ Hugues RONDEAU qu’il la prive de toute faculté d’emprunt, contrairement au principe constitution-La municipalité entend demeurer force de proposition et maintient sa posture nel de liberté des collectivités territoriales: les contrats, signés en toute légalitéd’ouverture et de collaboration avec les autorités tutélaires en vue de faire émer- avant le dit arrêté pour l’obtention des prêts seraient bafoués et dans quelle situa-ger une solution pérenne et acceptable par tous afin de soutenir le développe- tion absurde se trouverait-on si les fonds étaient versés à notre commune ?  Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 13. 14 Dossier Un budget fidèle à la sociologie de la ville L e budget de fonctionnement, c’est celui qui permet d’assurer les services rendus structurelle encore, ce budget est deux fois supérieur à la moyenne des villes de 20000 par la mairie à la population: entretien du patrimoine communal, de la voirie et habitants. La sociologie de Bussy Saint-Georges, constituée de classe moyenne relati- des équipements sportifs, financement des écoles, soutien aux associations. Il s’ap- vement jeune avec souvent des enfants en bas-âge, génère une consommation impor- parente à un budget de dépenses courantes à court-terme. Sauf qu’à Bussy, spécificité tante en matière de services. Exemple: la restauration scolaire. A Coulommiers, pour 13000 habitants, ce sont 300 élèves qui fréquentent quotidiennement la cantine. Pour 24000 habitants, Bussy Saint-Georges devrait doncen compter plus de 500. Or, nous servons 2800 repas par jour! A ce sujet, il faut savoir ainsi que la municipalité n’a jamais facturé aux bénéficiaires de ces prestations le coût réel du service. La prise en charge communale est une réalité qui ne se dément pas plus aujourd’hui qu’hier. Par exemple, entre ce que la commune paie au prestataire de la restauration scolaire et ce qu’elle perçoit en recettes des familles, le différentiel s’élève quasiment à 2,5 millions d’euros! Les chiffres sont là pour le prouver, puisque les recettes des foyers buxangeorgiens s’élè- vent au total à 1 million d’euros, alors même que le coût total de ce que la collectivité paie au prestataire de la concession se chiffre à 3,4 millions d’euros. Le principe est bien entendu valable pour les centres de loisirs. La collectivité ne crée donc aucun béné- fice sur le dos des administrés. C’est même tout le contraire, puisque personne ne paie le prix réel du repas fixé en moyenne à 9,25 euros. Cela signifie que pas un seul enfant sur les 2500 inscrits n’est facturé au coût réel du service. Un simple examen de la grille des quotients en témoigne, puisque le repas le plus élevé est facturé à 7,19 euros pour les ménages les plus aisés pour un minimum de 2,16 euros pour ceux qu’il convient d’aider au maximum. Quant aux centres de loisirs, ils coûtent à la collectivité 3200000 euros par an et ne « rapportent » que 500000 euros. En réalité, le budget de Bussy Saint-Georges n’a rien d’anormal à partir du moment où nous comptons près de 335 places de crèches-, l’un des ratios les plus importants du département à raison de 10000 euros par berceau-, où nous avons 65000 enfants (forfaits jours) accueillis dans les centres de loisirs et 3311 enfants dans les écoles avec 47 ATSEMS! C’est bien la jeunesse extrême de notre ville, et c’est une chance, qui structure le budget communal.  2800 enfants fréquentent chaque jour les restaurants scolaires. Un chiffre bien supérieur à bien des villes d’une taille équivalente à Bussy MISE AU POINT SUR LA DETTE B ussy Saint-Georges est la seule commune de France à être dotée tant pour chacune des villes concernées pour environ 3200€ à Bussy. du statut spécifique d’agglomération nouvelle. Bien sûr, nous ne On pourrait évoquer également le secteur IV, où il est annoncé un endet- sommes pas les seuls en ville nouvelle, mais tous les autres sont tement de 10000€ par habitant pour une dette globale du SAN Val- constitués en syndicats regroupant plusieurs communes, ce qui signifie d’Europe s’élevant à 170 millions d’euros. En somme, quand Bussy avant tout qu’ils partagent les charges au sein d’un syndicat intercom- Saint-Georges et ses 23000 habitants comptent une dette de 75millions munal, laquelle structure s’endette d’euros, le secteur IV et ses 28000 elle-même au profit des collectivités habitants ont à leur passif 170 mil- adhérentes. Du coup, ces dernières, lions d’euros de dette. Le fait mérite en sus de leur propre dette respec- d’autant plus d’être signalé, que nous tive, cumulent de nouveaux avons dû faire face à une augmenta- emprunts supra-communaux. Or, si tion exponentielle de la population, l’on veut comparer objectivement, il conformément aux objectifs que faut bien additionner les deux mon- l’Etat nous avait assignés, entraînant tants, avant de le comparer à notre un besoin de plus en plus patent en dette. Et là, les chiffres, une fois équipements publics qu’il nous faut consolidés, sont saisissants, car l’on bien financer par un moyen ou un voit bien que les communes du sec- autre. La municipalité a fait le choix teur II de Marne-la-Vallée nous de l’emprunt, préféré à la pression dépassent largement pour ce qui est fiscale, afin de préserver le dévelop- des sommes dues à l’État et aux pement de la ville et de ses habitants. COMPARATIF ENDETTEMENTS banques. Plus de 5000€ par habi- Là est le débat actuel…  Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 14. Vie municipale 15 Réunion publique le 25 novembre à 20h30 L’intercommunalité en débatC e n’est qu’à une courte majorité de six voix que le Sénat a adopté, en juillet dernier, le projet de loi de réforme des collectivi-tés territoriales (RCT)au terme d’un examen hou-leux. Ainsi, la plupart des articles constitutifs du« volet intercommunal » (hors métropoles) du projetde loi sont désormais stabilisés. Le principal chan-gement auquel nous allons être confrontés est notreintégration obligatoire dans une communauté decommunes ou d’agglomération. En effet, les préfetsont déjà reçu consigne de dessiner la carte de l’in-tercommunalité de leur département pour le1er janvier 2011 pour une mise en application au1er janvier 2012. A cette date, toutes les communesde France seront intégrées dans une communautéde communes ou une communauté d’aggloméra-tion. Et Hugues Rondeau, de commenter: « Au-delà, alors que la réforme territoriale nous pousse àadopter une position sur le sujet, nous voulons faire decette contrainte une chance pour Bussy. Puisque nousne pouvons plus demeurer seuls, la municipalité entendêtre à l’initiative dans ce dossier et proposer aux com-munes, collectivités voisines et établissements parte- PETITS RAPPELS :naires, un pacte de développement harmonieux et QU’EST-CE QUE L’INTERCOMMUNALITÉ? dantes comme la nôtre dans un EPCI d’ici 2014.ambitieux au bénéfice de Bussy Saint-Georges et de L’intercommunalité est une structure qui permet aux Si la décision n’est pas prise par notre commune,Marne-la-Vallée. L’Etat nous pose un défi, relevons-le communes de se regrouper au sein d’un Etablisse- le préfet pourra nous imposer une structure intercom-et faisons de ce volet territorial la clef de voûte d’une ment Public de Coopération Intercommunal (EPCI) munale de son choix.nouvelle identité pour le Val-de-Bussy, alliant crois- pour mutualiser certaines prestations (ramassage Intégrer un EPCI c’est se regrouper pour être plus des ordures ménagères, assainissement, trans- forts ensemble, plus solidaires, élaborer et conduiresance partagée et développement exemplaire. » port,…) et pour élaborer de véritables projets de ensemble des projets communs de développementAinsi, la question aujourd’hui n’est pas de savoir si développement économique, culturel, d’aménage- économique et d’aménagement du territoire.oui ou non nous devons intégrer une intercommu- ment et d’urbanisme au niveau d’un territoire élargi. Pour évaluer le transfert de charges et le calcul du Cet EPCI est administré par un conseil communau- coût de ces transferts, une année entière est à consi-nalité, mais bien dans quel projet de territoire Bussy taire. Les délégués de chaque commune seront élus dérer pour ce travail.Saint-Georges va devoir s’inscrire. Il s’agit ici d’an- en même temps que les conseillers municipaux lorsticiper au mieux et de se positionner dans la carte des prochaines échéances de 2014. QUELS CHOIX S’OFFRENT À NOUS? Il faut savoir qu’une commune ne peut intégrer qu’unde l’intercommunalité qui est en train de se dessi- QU’IMPLIQUE UNE INTÉGRATION EPCI ayant une continuité territoriale avec elle. Doncner, afin d’être un élément moteur d’un projet de DANS UN EPCI? Bussy Saint-Georges a, a priori, 5 possibilités:territoire en devenir. Un transfert de certains services sera réalisé de la  Intégrer la communauté de communes de laAinsi, une réunion publique aura lieu, le commune vers lEPCI. Ce transfert de charges peut Brie Boisée être accompagné dun transfert de personnel. Il sera  Intégrer la communauté d’agglomération25 novembre, à la Médiathèque de l’Europe, chiffré et sopèrera en fonction du domaine de com- Marne-et-Gondoire (CAMG)salle Victor-Hugo, à 20h30, afin de débattre sur pétences de lEPCI concerné. La structure collectera  Unir la communauté de communes de la Briecette question, avec les élus de la ville, des représen- directement certaines taxes, comme la contribution Boisée, la communauté d’agglomération Marne-tants des différentes collectivités voisines, Sous-pré- économique territoriale (CET, l’ancienne taxe pro- et-Gondoire (CAMG) et Bussy Saint-Georges pour fessionnelle versée par les entreprises), les autresfecture et parlementaires, pour sensibiliser le plus ressources fiscales restant en général au bénéfice créer un nouvel ensemble intercommunalgrand nombre, partager les différents scenarii pos- de la commune.  Unir le Secteur III (Bussy Saint-Georges, la CAMG) et le Secteur IV (SAN VAL d’Europe) poursibles et participer ensemble à la définition de ce POURQUOI INTÉGRER créer un nouvel ensemble intercommunalprojet prépondérant pour l’avenir de Bussy.   Unir le Secteur III (Bussy Saint-Georges, la UN EPCI MAINTENANT? Par obligation. Les objectifs induits par la récente CAMG), le Secteur IV (SAN VAL d’Europe) et la RÉUNION PUBLIQUE SUR L’INTERCOMMUNALITÉ, réforme territoriale, votée en juin dernier, sont l’obli- communauté de communes de la Brie Boisée pour le jeudi 25 novembre à 20h30 gation d’intégrer toutes les communes indépen- créer un nouvel ensemble intercommunal  à la médiathèque de l’Europe (salle Victor-Hugo) Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 15. 16 Le Sycomore SYCOMORE : 3 000 logements et pas plus ! L a concertation est un point la qualité de vie à Bussy ? Mais, la ZAC du Sycomore répondant à cette fois-ci, par exemple, pas essentiel dans la définition avant tout, il est une question préa- une programmation supérieure à financés sur l’endettement de la d’un écoquartier. Celui-ci, lable, un engagement primordial 3000 logements. commune. L’Etat a déjà promis pour être « durable », doit répondre sur lequel repose tout le reste : le « L’habitat que je prône pour Bussy une enveloppe de 10 millions d’eu- aux contraintes du territoire et de nombre de logements et du taux demeurera humain, la gestion des ros, une somme d’ailleurs insuffi- l’ensemble des ses acteurs. Durant d’habitations à loyer modéré. Une ZAC se veut responsable et raisonnée, sante au regard des besoins futurs plusieurs mois, suivant les sujets question essentielle sur laquelle le en atteste l’obtention du groupe sco- in situ. D’autres négociations avec abordés, différents acteurs se sont maire de Bussy a négocié d’arrache- laire n° 10, qui sera financé à hau- l’aménageur public sur le finance- mobilisés : les élus de la ville, les pied auprès des autorités concer- teur de 80 % par l’aménageur ment sont donc actuellement en acteurs du territoire (Région, nées. Résultat ? « J’ai exigé que la public, premier équipement du Syco- cours. « Contrairement à ses dérives Département, Syndicats de trans- future ZAC du Sycomore soit plafon- more obtenu par négoce et premier passées, l’EPAMarne semble plus ports, d’assainissement…), les ser- née à 3000 logements, avec un seuil engagement tenu », poursuit le ouvert aux réalités du terrain, mais le vices de la mairie (technique, maximal de 20 % de logements maire de Bussy. Nous pesons de cas échéant, nous pourrions bloquer urbanisme, social…), les associa- sociaux (habitat étudiant, jeunes tra- tout notre poids pour que ce futur l’écoquartier et étendre le parc urbain tions et, bien sûr, les Buxangeor- vailleurs, personnes âgées.), le tout quartier soit un plus pour la com- en lieu et place, conclut le maire de giens. Les grandes thématiques accompagné d’une exigence environ- mune, et qu’il soit assumé comme Bussy. Nous tentons par tous les abondent, en effet, concernant la nementale et d’un sceau architectu- il se doit par l’aménageur. Les dis- moyens de rester maîtres de la situa- vie quotidienne dans cette nouvelle ral dans la lignée du caractère cussions sont actuellement en tion, et ce malgré la pression de l’Etat. opération et dans la ville dans son résidentiel pour lequel je me suis cours entre nos deux entités. Il reste Nous avons exigé de la part de l’amé- ensemble: quelle place donner à la battu ces 12 dernières années », effectivement beaucoup de ques- nageur public la création d’une nature, aux espaces naturels et à affirme Hugues Rondeau. Le tions à trancher et nous comptons deuxième gare RER entre Bussy et Jos- l’agriculture dans ce nouveau quar- Conseil municipal, dans sa der- ne rien lâcher: transports, finance- signy, ainsi que des engagements sur tier qui se construira autour de la nière réunion, a voté cette décision. ment des équipements publics, la construction d’un futur échangeur ferme du Génitoy? Quels équipe- Dans le cadre de l’article R. 311-8 architecture… » Contrairement à du Génitoy, reliant l’A4 au futur ments publics, commerciaux et du Code de l’urbanisme, les élus ce qui a pu être conclu par le passé quartier. Il y a aussi les thématiques culturels devrait-on trouver dans ce émettent ainsi un avis défavorable avec la ZAC du centre-ville, la ville de liaisons douces, de stationnement quartier pour ses habitants et tous à un programme des équipements agit sur ce dossier en amont. Les qui sont aussi dans la balance et âpre- les Buxangeorgiens pour améliorer publics du dossier de réalisation de équipements publics ne seront ment négociés. »  Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 16. Vie municipale 17 Urbanisme Un nouveau canal Deux réunions publiques pour la télévision locale sur l’étude urbaine du V ous pouvez désormais capter Canal Coquelicotvillage et la révision du PLU 77 sur le canal 97 de Numéricâble. La chaîne d’informa-D ans le cadre de la révision du tion de proximité diffuse également ses reportages et magazines sur la vie Plan Local d’Urbanisme, locale, sur son site internet : www.canalcoquelicot.fr. Depuis la rentrée, le la commune a lancé une journal quotidien est un journal tout en images, le 7’ACTU. Il est suivi le lundiétude urbaine sur le village. L’objectif du journal des sports, le mardi d’une rencontre avec une personnalité locale,de cette étude était de permettre le mercredi du magazine ECoSphère, dédiée à la vie économique et àl’adaptation du règlement du Plan l’emploi. Le jeudi Iris, le magazine culturel prend le relais et le vendrediLocal d’Urbanisme avec des perspec- l’agenda propose une sélection de sorties week-end. Attentive aux préoc-tives à la fois de préservation et de 2 mars 2010, la révision de son PLU.valorisation du village. Afin de vous Afin d’échanger avec la population cupations des habitants, la rédaction reste à l’écoute des informations desprésenter le travail effectué par les avant l’arrêt de projet du Plan Local particuliers et leurs suggestions de reportages. bureaux d’études missionnés, une d’Urbanisme, la Commune souhaite CANAL COQUELICOTréunion sera organisée le mardi présenter à la population son Plan Place des Rencontres 77200 Torcy Courriel: redaction@canalcoq77.fr16 novembre à 20h en salle Victor- d’Aménagement et de Développe-Hugo de la Médiathèque de l’Eu- ment Durable (PADD). Le PADDrope. En première partie il vous sera est le document central du PLU,exposé le diagnostic territorial réa-lisé sur la Commune et plus parti- il traduit le projet communal pour les années à venir et définit les principales Les cours d’hébreuculièrement sur le village et lesgrands enjeux qui en découlent. En orientations d’urbanisme. Son élabo- ration découle directement des ont repris à J’Buss ! L’deuxième partie, il vous sera soumis enjeux émis lors de la phase consa- associa- Ses activités sontles grandes orientations retenues par crée au Diagnostic Territorial. Ces t i o n multiples et organi-les élus. Un débat sera ensuite ouvert éléments vous seront donc présentés JBuss et sées autours de plu-afin d’échanger sur ces différentes lors d’une réunion publique, qui le comité de jume- sieurs thèmes :thématiques. aura lieu le mardi 7 décembre à 20h lage israélien orga- apprentissage deUne seconde réunion est program- dans l’amphithéâtre du lycée Mau- nisent des cours lHébreu pour lesmée le mardi 7décembre concernant rice-Rondeau.  dhébreu moderne enfants et adultes,la révision du Plan Local d’Urba- tous les mercredis animation du Pour plus de renseignements, soirs de 20 h 30 à jumelage avec lanisme. La municipalité a en effet contactez le service urbanismeengagé, par délibération en date du au 01646624 24 22h, dans de nouveaux locaux asso- ville de Kiryat Ekron, sorties cultu- ciatifs situés juste à côte de la mairie relles pour les adultes, organisations annexe, au 2, passage Carter. Il est dactivités cultuelles…  Un nouveau local pour le encore temps de s’y inscrire! Créée en 2000, lassociation JBuss Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter Myriam Rosilio au Secours Populaire Français regroupe plus dune centaine de familles de Bussy et de ses environs. 06 80 34 42 21.Courriel : contact@jbuss.org L’ antenne du SPF de Bussy déménage et s’installe dans de nouveaux locaux près du RER. Vous pouvez rencontrer les bénévoles les lundis et vendre- dis de 9h30 à 11h30. Ces permanences d’accueil permettent de faire connaissance avec les familles, d’apporter écoute, soutien et aide, de proposer en collaboration avec lecomité du SPF de Noisiel, des colis alimentaires, des vêtements et chaus-sures, des sorties (loisirs, culture, sport), des initiatives telles que fête du livre,braderies… Le Secours Populaire organise également, en collaborationavec la fédération SPF de Seine-et-Marne, des séjours vacances familiales,seniors et colonies pour les enfants. SPF de Bussy - 4, Passage Carter - Tél : 06 87 53 19 60 Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 17. 18 Vie municipale Le Projet Educatif Local : plus qu’un label, un engagement qualitatif! Le CEL est mort, vive le PEL ! Le projet éducatif local vise à mettre en œuvre une démarche éducative en direction des enfants et des jeunes de 6 à 18 ans sur lensemble des temps périscolaires et extrascolaires. Il prend acte du caractère partagé de la fonc- tion éducative (parents, institutions, associations). Quel est le rôle du projet éducatif local? I l permet la réunion et la concertation de lensemble des acteurs éducatifs publics et associatifs dans le but daména- ger, déquilibrer, de rendre cohérents les moyens et les actions en direc- tion des enfants et des jeunes de la commune. Plus qu’un outil supplémentaire de l’Etat, le PEL consti- tue un enjeu de première importance, en réunissant l’ensemble des dispositifs contractuels: le Contrat éducatif local (CEL), le Contrat local d’accompagne- ment à la scolarité (CLAS), le Programme ville, vie, vacances (VVV), le Contrat enfance/jeunesse (CEJ), l’Accompagnement éducatif (AE), le Programme de réussite éducative (PRE), et des partenaires concer- nés: la DDJS, la Caisse d’allocations familiales (CAF), l’Agence de la cohésion sociale et de l’égalité des chances (ACSE), l’Inspection d’académie (IA), mais aussi l’ensemble des acteurs de la communauté éducative au plan local, autour d’objectifs communs faisant écho à la notion d’éducation partagée. Un cahier des charges Pour réaliser ce document, un groupe de travail départemental a été créé. Constitué de plusieurs déjà bien fourni coordonnateurs PEL du département (Bussy Saint- Lors des rencontres départementales organisées Georges, Jouarre, Noisiel, Le Mée-sur-Seine, Lési- par la DDJS de Seine-et-Marne, en partenariat gny, Savigny-le-Temple et Vaux-le-Pénil), de avec la FOCEL et les FRANCAS, sur la mise en conseillers techniques et pédagogiques en charge œuvre d’un PEL, il a été clairement exprimé par du suivi territorial de la DDJS de Seine-et-Marne les élus et les coordonnateurs responsables des ser- et du Cabinet d’Etudes Socio-Démographiques vices enfance/jeunesse, le souhait d’un accompa- (CESOD), le groupe s’est réuni à trois reprises entre gnement méthodologique pour la mise en œuvre octobre et décembre 2009. de ces projets. Le service Jeunesse de la ville de Bussy, en charge Ce cahier des charges du diagnostic spécifique au de la coordination de ce dispositif, a également PEL est donc un premier outil qui a pour vocation organisé une rencontre avec les parents élus AAPE, de répondre à cette attente. Il permet dans un pre- FCPE et indépendants. Une présentation du dis- mier temps de proposer des repères et des pistes de positif Projet Educatif Local a ainsi été faite le 15 travail aux acteurs responsables du PEL, qui se trou- mars 2010, lors de laquelle les parents élus (écoles vent en situation de diagnostic. Ce cahier des primaires, collèges et lycées) ont fait remonter plu- charges soulève un ensemble de questionnements sieurs observations qui serviront dans l’améliora- recensés sur le département seine-et-marnais quant tion des actions à mener. D’autres réunions et aux priorités sur lesquelles il est essentiel de s’arrê- enquêtes auront lieu afin de mieux percevoir le ter pour le développement d’un PEL. ressenti des familles. Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 18. Vie municipale 19 Contrat local d’accompagnement à la scolarité Un dispositif qui a déjà fait ses preuves C réé en 2000, le CONTRAT LOCAL D’ACCOMPAGNEMENT À LA SCOLARITÉ (CLAS) contribue à soutenir, année après année, et en dehors du temps de l’école, environ 170 000 enfants et jeunes dans leur travail personnel scolaire. L’accompagnement à la scolarité a pour mission de favoriser la réussite scolaire des enfants et des jeunes, mais également de renforcer l’implication des parents dans leur rôle éducatif au regard de la scolarité de leurs enfants. Le contrat local d’accompagnement à la scolarité (CLAS), dispositif unique de l’ac- compagnement à la scolarité, s’adresse aux élèves de l’école primaire, des collèges, des lycées, en priorité dans les zones urbaines sensibles et les réseaux d’éducation prioritaire. Les actions ont lieu en dehors du temps scolaire. Chaque groupe ne peut excéder 15 participants. Les multiples actions qui ont prouvé depuis quelques années leur effi- cacité : atelier percussions avec Fola percussion, expressions verbale et vocale avec l’atelier chant et théâtre « La Grande Ourse », expres-Lors du comité de pilotage du 29 mars dernier, les axes de travail et les actions sion créative avec des ateliers dessins. Ces activités très enrichissantesont été validés. pour l’ensemble des élèves se déroulent durant la pause méridienne et après les cours. Les principaux objectifs sont les suivants:  Favoriser l’épanouissement chez l’enfant et le jeune.  Favoriser la réussite scolaire.  L’apprentissage de la vie sociale.  Permettre une meilleure arti- culation entre les différents temps de vie de l’enfant.  Favoriser la diversité des modes d’apprentissage  Permettre l’élargissement de l’horizon culturel et éducatif.Forte de tous ses éléments constructifs, la ville de Bussy va poursuivre sesdémarches afin de finaliser son diagnostic de territoire dans le cadre de salabellisation dans le dispositif PEL.  Du nouveau dans les restaurants scolaires des collèges avec l’Espace Jeunes L’ équipe de l’Espace Jeunes/FOCEL met en « LE SPORT EST UN LIEN SOCIAL » place quatre actions pour les 11/15 ans  Développer les capacités physiques pendant le temps de la restauration sco-  Valoriser le jeune dans l’effort laire (de 11h45 à 13h30 jusqu’à la fin du mois  Favoriser l’entraide, l’échange et le partage de juin) sur les trois collèges de la commune de  Activités proposes: rink hockey, handball, Bussy. Quatre modules sont proposés: tennis de table… AUTOUR DU JEU ATELIER EXPRESSION CORPORELLE  Développer le lien social par le biais du jeu  Permettre aux jeunes de réaliser leur Choré-  Amener les jeunes à la réflexion de manière graphie ludique  Amener les jeunes à créer ensemble  Jeux de rôle, jeux d’équipes, jeux de  Finalité selon le choix des jeunes et du principal réflexion, jeux de lettre  Ces ateliers à thème seront proposés en fonction ART EN SCÈNE d’un planning d’intervention sur les différents temps.   Vivre le plaisir de monter un spectacle Pour plus de renseignements, vous pouvez  Offrir la possibilité de se dépasser contacter le service Jeunesse au 01 64 66 60 01  Interprétation, photos de scène, représenta- ou vous rendre sur le site de l’Espace Famille : tion éventuelle www.bussy-saint-georges.espace-famille.net Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 19. 20 Vie municipale BBCA, une société chinoise, Hôtel d’entreprises : et HP Recruitment sont installés depuis quelques mois dans ces locaux flambant neufs du 3bis Grand’Place. c’est quasi complet ! notable avec les nombreux m2 de bureaux inoccupés autour de la gare RER, qui devraient faire S itué au quatrième étage du maire de Bussy, Hugues Rondeau, mier est d’aider des entreprises ou des réfléchir promoteurs et autres ser- 3bis Grand’Place dans des qui peut aujourd’hui se réjouir d’un auto-entrepreneurs à se développer, vices d’EPAMarne, chargés de locaux récemment rénovés, réel succès pour l’occupation de ces leur mettant en quelque sorte le pied à leur commercialisation. « Quand l’Hôtel d’entreprises porté par la bureaux. Quatre autres entités vont l’étrier, en leur accordant des condi- on offre des locaux adaptés et des municipalité, via l’Agence de Déve- ainsi bénéficier d’un bail pour inté- tions d’accueil favorables », souligne conditions d’accueil privilégiées, on loppement Economique de Bussy grer le second plateau de cet Hôtel Hugues Rondeau. « L’immobilier parvient plus facilement à attirer des (ADE), est désormais en passe d’être d’entreprises, sur une superficie de d’entreprises a subi de plein fouet la investisseurs », constate Hugues occupé à 100 %. Le groupe indus- crise internationale, mais on sent Rondeau, qui tient à mettre en quelque 290 m2. Il s’agit d’un cabi- triel chinois BBCA, spécialisé dans actuellement un frémissement indé- avant l’expérience des services net d’assistance conseil pour les la chimie et la biochimie, ainsi que niable dans ce domaine, nous laissant municipaux dans ce domaine. parents d’élèves, d’une société de le cabinet de recrutement de cadres espérer une reprise durable », pour- Un savoir-faire qui va pouvoir se conseils à l’international, d’un cabi- High Potential Recruitment suit le maire de Bussy, qui multiplie démontrer de nouveau à l’avenir, net d’avocats parisien, pour dispo- s’étaient déjà installés en depuis de nombreuses années les puisque la mise en place d’un ser d’une antenne à Bussy, et enfin novembre 2009 sur le premier pla- contacts afin de promouvoir la ville deuxième Hôtel d’entreprises est d’une entreprise de conseils et de de Bussy aux investisseurs. envisagée dans la ZAC Léonard- teau d’environ 250 m2 en tant gestion de parcs de voiture dans une Force est de constater également de-Vinci, en partenariat avec un qu’entreprises nouvelles (première optique de développement durable. société commerciale en France pour L’installation de professions libérales que les efforts de l’ADE ont porté promoteur.  l’un, et nouveau cabinet pour le est un plus également pour le terri- leurs fruits, puisque l’Hôtel d’en- Hôtel d’entreprises second). « Une première étape impor- toire. « Avec une structure comme cet treprises s’est rempli en quelques 3bis Grand’Place tante pour cette structure », note le Hôtel d’entreprises, notre objectif pre- mois seulement. Une différence Téléphone ADE: 0160947263 Pourquoi ils ont choisi Bussy ? A ctuellement implantés dans le 6e arrondissement de Paris, Marne, un département au potentiel démographique très intéressant pour le cabinet SCM AVOCAP a choisi d’étendre ses activités en s’ins- ce cabinet qui traite les différentes spécialités du droit français. L’installa- tallant à Bussy, dans des bureaux d’une superficie de 50 m2. tion de professions libérales est un plus également pour le territoire et ses Idéalement située, la ville offre à cette société des perspectives de déve- habitants, car la demande est forte sur le secteur dans ce domaine. loppement importantes. Elle souhaitait ainsi se déployer en Seine-et- Une piste à explorer de près pour l’avenir…  Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 20. Magazine 21Découvrez le bien-être avec Natura Brasil I mplanté en France depuis 2005, Natura une formation gratuite aux techniques com- Julie Lee propose à ses clients une Brasil n’en finit pas de se développer. merciales, Julie est devenue conseillère large gamme de Cette marque de beauté a une belle Natura, comme cinq autres habitantes de produits naturels. devise: le bem estar bem. Traduit littérale- Bussy. Séduite par les valeurs humaines de ment, le bem estar bem, c’est le bien-être- la société, elle vante désormais la qualité et bien. Natura entend ainsi aider les bienfaits de ces produits chacun à cultiver de meilleures naturels pour la peau. Elle orga- relations avec soi-même (bien- nise d’ailleurs régulièrement des être), avec les autres, avec la réunions de vente chez des par- nature, avec le cadre de vie et ticuliers. Si vous souhaitez avec tout l’environnement, jus- découvrir la gamme de pro- qu’à la planète entière… duits Natura Brasil, n’hésitez Natura Brasil propose une large donc pas à la contacter pour gamme de produits destinés aussi bien aux prendre part à ces deux heures de détente, femmes qu’aux hommes. Julie Lee, une de découverte et de voyage au Brésil. Julie Buxangeorgienne qui souhaitait se recon- peut également vous faire un diagnostic de vertir professionnellement, a découvert peau afin de vous suggérer les produits les Natura il y a environ un an. Après avoir suivi plus adaptés à votre sensibilité.  Natura Brasil recrute Devenez conseillère Natura et découvrez l’âme brésilienne qui est en vous ! BÉNÉFICIEZ D’UN TRAVAIL À TEMPS CHOISI UNE ACTIVITÉ RICHE EN ÉCHANGES  Organisez-vous à votre rythme et selon vos objectifs de gain, des ate-  Pour nouer de belles relations et développer son réseau social. liers de groupe, des rencontres individuelles ou des présentations à des DES POSSIBILITÉS D’ÉVOLUTION RAPIDE ET RÉMUNÉRATRICE comités d’entreprise pour vendre les produits Natura.  Grâce à des formations gratuites, Natura vous permet d’accéder au UNE RÉMUNÉRATION MOTIVANTE ET ATTRACTIVE statut de Conseillère Senior et ainsi d’animer une équipe.  30 % de commission sur vos ventes TTC, + 15 % de commission sur DES PROGRAMMES ANNUELS DE FIDÉLISATION les achats effectués par vos clientes à la Maison Natura et sur le site  Chaque année, les Conseillères Natura qui ont le mieux intégré et dif- internet. fusé les valeurs de la marque sont récompensées.  Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter Julie Lee au 06 27 92 89 75 ou par courriel à leejulie.naturabrasil@gmail.comSamsara ouvre un second magasin à BussyI nstallé depuis 2007 à Bussy, boulevard Antoine- Giroust, Samsara Fleurs s’est forgé une fidèle clientèle, qui apprécie les compositions et autresbouquets préparés avec soin dans ce magasin defleurs. Ses clients ont aujourd’hui une bonne raisonde se réjouir, car un deuxième magasin vient d’ou-vrir avenue Jacques-Cartier, à quelques encabluresde la place de la Marne. Avec une surface de 87 m2,cette boutique offre plus d’espace que sa devancière.Lorsqu’on y pénètre, notre œil est forcément attirépar les splendides orchidées qu’on y trouve, ainsique par la grande variété de roses, dont les fameusesroses Équateur, deux des grandes spécialités de Sam- en sus, la livraison gratuite. Inauguré le dimanchesara. A noter que, pour célébrer l’ouverture de cette 10 octobre, Samsara, deuxième du nom, n’attend Lors de l’inauguration, le dimanche 10 octobre, deseconde boutique, Samsara propose actuellement nombreuses personnes s’étaient déplacées pour plus que vous pour assurer la floraison!  découvrir ce nouveau magasin.quelques promotions sur certains produits, commeles fameuses orchidées ou les chrysanthèmes avec, Samsara Fleurs - 8 av. Jacques-Cartier - Tél.: 0160213200/Fax: 0160213203 - Courriel: samsarafleurs@orange.fr Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 21. 22 Activités sportives Félix Hour en plein entraînement face à l’un de ses élèves boxeur. Le Prodal Boran en stage au Cambodge M ois de juillet chargé pour 12 jeunes boxeurs français de la région parisienne, de province et résidents en Asie qui ont participé au Cambodge à un stage de Kun Khmer (Boxe khmère) organisé par la FAMK (Fédération des Arts Martiaux Khmers). Ce stage était encadré par le directeur technique fédéral et son adjoint, MM. Félix Entraînement matinal à base d’étire- HOUR et SAY, entraîneurs du ments et de jeu de jambes dans un parc de Phnom Penh. club Prodal Boran de Bussy. Conformément au cahier des galas organisés à Bussy) et leurs charges fédéral, au-delà de laspect homologues cambodgiens. Les sportif, le Directeur Technique jeunes "keilakors" (boxeurs) de fédéral, Félix HOUR, a tenu à Bussy seront prochainement invi- donner au stage le tour culturel et Au Cambodge, les combats de boxe khmère, sport national, attirent toujours tés à participer à une émission de pédagogique attendu, afin que les un nombreux public. variétés sur une chaîne de télévi- jeunes pratiquants français décou- « Ces séances dentraînement mêlant de vie par rapport à la France. Lex- sion cambodgienne. Car au Cam- vrent les incontournables du les stagiaires avec des boxeurs cam- trême dénuement quils y ont vu a bodge comme en France, tout Cambodge (Angkor Wat, Siam bodgiens, dans les clubs locaux, sont marqué les esprits des stagiaires. » finit par des chansons ! Reap, la mer à Sianoukville). Ils très importantes, confie Félix Ce séjour mémorable sest ter- Pari largement tenu et réussi pour ont aussi pu se rendre compte par HOUR, responsable du Prodal miné en apothéose par une ren- les responsables du club Prodal eux-mêmes du mode et des condi- Boran de Bussy. Même les jeunes contre à Phnom Penh, diffusée sur Boran en charge de la réalisation tions de vie des jeunes sportifs Français de parents dorigine cam- le réseau télévisuel national, entre de ce stage. Tous attendent impa- cambodgiens en sentraînant dans bodgienne ont pu réaliser par eux- six boxeurs français confirmés tiemment l’été 2 011 pour repartir les clubs nationaux. mêmes les différences de conditions (dont deux ont déjà boxé lors de à l’aventure…  Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 22. Activités sportives 23 Bussy Basket Club En pleine forme pour ses 10 ans ! Les cadets évoluent cette saison au niveau régional, une première dans l’histoire du club. monter de divisions à six reprises: qui dit mieux? Les autres équipes du club ne sont pas en reste avec des résultats également à la hausse. Pour la première fois dans sa jeune histoire, une équipe cadets a ainsi gagné le droit de représenter la ville au plan régional, au terme d’un tournoi qui a vu s’opposer les 12 meilleures formations de Seine-et-Marne. Les autres équipes engagées dans les différents championnats départementaux auront à cœur de suivre l’exemple de leurs aînés. Du spectacle en perspective dans les tribunes de Jazy, et peut-être quelquesC surprises à la clé… réé en 2000, le Bussy Basket Club soufflera donc en fanfare cette Pour poursuivre sur sa belle lancée, le club recherche des partenaires sou- année sa dixième bougie. Depuis sa création, le club a évolué spor- haitant s’associer à son projet de développement. Si vous êtes intéressés, tivement pour devenir l’un des fers de lance du basket seine-et- vous pouvez envoyer un mail à cette adresse: bussy-basket@voila.frmarnais. L’équipe Seniors 1 franchit même une nouvelle marche en cettenouvelle saison, puisqu’elle accède au championnat de Promotion d’Ex- Bonne saison à tous! cellence Régionale. En 9 saisons, cette équipe est d’ailleurs parvenue à Site web : www.bussybasketclub.com Gymnastique acrobatique UNSSUn titre national à défendre pour Luther-KingU ne nouvelle saison démarre pour Sylvie SAVOY et ses élèves gymnastes du lycée Martin-Luther-King. Une saison que l’on espère aussi florissante que la précédente. Il sera d’ailleurs  difficile de faire mieux, puisque la dernière a été marquée par deremarquables résultats. Après avoir été championnes départemen-tale et académique, les jeunes filles s’étaient qualifiées pour le cham-pionnat de France UNSS de gymnastique acrobatique, qui avait lieuà Perpignan au mois de mai dernier. « Le niveau était très relevé et ila fallu à ces jeunes filles un mental à toute épreuve, se souvient SylvieSavoy. Quatre académies étaient susceptibles de gagner: Amiens,Créteil, Dijon et surtout la Guadeloupe sur les 15 présentes en finale.Mais mes élèves, portées par une motivation extrême, sont parve-nues s’imposer devant cette forte adversité ». Bravo à Julia SAVOY,Olympe MARECHAL, Céline MINSK, Claire BERTHOMIER, MélèneTORTRAT, Caroline ROGNANT et Anaïs ROTH, pour leur perfor-  La gymnastique acrobatique offre quelques figures assez spectaculaires, à l’instar demance, mais aussi à Anaïs SAGONA, la jeune juge nationale de cette chaîne impressionnante.l’association. Reste désormais à faire aussi bien cette année. Ce ne Les huit gymnastes ont dignement représenté le lycée Luther-King au championnatsera pas une mince affaire!  de France. Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 23. Tribunes 25 LE GROUPE « BUSSY GAGNANT » Yann DUBOSC, Nabia PISI, Xuan-Son KOUNos missions: municipale. L’absence d’anticipation dans la ges- La réaction du Maire à cette situation: un droit de tion génère des coûts qui pourraient être évités réponse empreint d’autojustification et un courrierinformer, proposer, agir! (aucune prévision d’investissement permettant de aux Buxangeorgiens résumant ce n’est pas moi, c’estL a rentrée à Bussy fut loin d’être sereine, au caler l’emprunt et la fiscalité; vidéosurveillance ins- la faute aux autres… contraire de ce que titrait le dernier JdB. tallée, mais non utilisée, vu un fonctionnement Il ne s’agit pas ici de politique politicienne: nous avons La majorité s’est fait censurer son budget par humain non évalué, etc.). des solutions concrètes pour redresser la situation.le Préfet, avec pour effet la progression de +50 % Tout ce gâchis aurait pu être évité si, dès 2004, la L’élan citoyen de notre pétition symbolise l’expressiondu taux des taxes d’habitation et foncier bâti. majorité avait accepté avec courage les préconisa- collective d’un ras-le-bol des contribuables matraquésLa Chambre régionale des Comptes a des mots tions de la CRC. par les impôts locaux, ou encore par les tarifs de can-durs sur la gestion de la Commune (omissions, Bussy Gagnant a voulu sensibiliser les habitants sur tines scolaires qui viennent à nouveau d’augmenter.erreurs graves, insincérité) et pointe la dangerosité cette augmentation afin qu’il y ait une prise de N’hésitez pas à nous rejoindre: nombreux, nousdes choix budgétaires. conscience. Auriez-vous eu cette information sans ferons bouger Bussy!Le Maire a beau défendre son bilan et ses montages notre tract? Non. Auriez-vous eu la possibilité definanciers innovants, ce sont les Buxangeorgiens qui dire stop à la gestion budgétaire calamiteuse sans Blog : www.yanndubosc.comvont payer au prix fort l’insuffisance de l’équipe notre pétition? Non. Mail : yanndubosc-bussygagnant@gmx.fr LE GROUPE « UNE NOUVELLE QUALITÉ DE VILLE » Aubin-Dominique LENGHAT, Monique CHENOT, Gwenaël FOURRE Le Groupe "Une Nouvelle Qualité de Ville" na pas fait parvenir son texte à la Rédaction LE GROUPE « BUSSY EN ACTION » Pierre LAFAYE, Christine ARANDAUrbanisme : des décisions logements sociaux, nous restons favorables à leur réalisation à la condition que ces derniers hauteur des immeubles et au renforcement de la densification dans certains quartiers. Nousqui peuvent changer le ne soient pas concentrés dans un seul quartier. considérons que le caractère particulier de Bussyvisage de notre ville. Le choix de la municipalité de privilégier le doit être préservé. logement étudiant nous rassure. Il reste néan- Dernière modification importante aux docu-L a ZAC du Sycomore est un dossier capi- moins que nous n’avons toujours aucune ments d’urbanisme : la ferme du Génitoy. Il tal pour l’avenir de notre ville. Ce nou- garantie sur l’engagement financier de l’Etat s’agissait de permettre la mise en? uvre du projet veau quartier de 10 000 à pour la réalisation des équipements publics de de réhabilitation de la ferme du Génitoy, pro-15 000 habitants, suivant le nombre de loge- ce quartier. Nous avons d’ailleurs demandé que priété de France Pierre qui souhaite en faire unement réalisé, verra l’achèvement de la ville nou- la délibération fasse référence à la motion résidence hôtelière de « luxe ». Notre positionvelle. Il est désormais prévu un nombre de adoptée à l’unanimité par le conseil en n’a pas variée. Cet équipement aurait du deve-logement maximum fixé à 3 000 au lieu des mai 2008 et qui stipulait que la ville s’oppose- nir un lieu culturel de référence pour notre ville.5 000 souhaités par l’Etat avec 20 à 30 % de rait à la réalisation du quartier du Sycomore si Pour notre part, nous préférons voir se réaliserlogements sociaux. C’est un doublement du les équipements publics n’étaient pas suffisam- un projet de réhabilitation plutôt que de laissernombre de logement par rapport au projet ini- ment financés. notre patrimoine à l’abandon.tial (1 600) mais un progrès par rapport aux Nous avons voté contre la modification du PLUobjectifs que l’Etat voulait imposer. Quant aux qui conduisait à l’augmentation des limites de www.bussyenaction.fr Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 24. 26 Vie pratique NOUVELLES INSTALLATIONS LAURENCE CARRET G&L IMMOBILIER Chirurgien-dentiste Spécialiste du conseil en Immobilier sur Marne-La-Vallée, 75, boulevard Antoine-Giroust - Tél. 0160944102 G&L Immobilier vous accompagne dans tous vos projets immobiliers (Achat-Vente-Estimation Gratuite). VINCENT JAUBERT Horaires d’ouverture: du mardi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à Chirurgien-dentiste (Sur rendez-vous) 19h30, le samedi de 9h30 à 19h30 2, place Fulgence-Bienvenüe - Tél. 0164662779 10 Bd Pierre-Mendès-France MME FOUBERT BERLET Tél.: 0164668887/Fax: 0164669041 Sophrologue à domicile Courriel: contact@gl-immobilier.fr - Site: www.gl-immobilier.fr Tél.: 0662326169 STÉPHANE DESCROIX ANNE TECHER Praticienne de Shiatsu et de massage indien Ostéopathe Membre de la Fédération Française de Shiatsu traditionnel 9, Bd Pierre-Mendès-France - Tél.: 0632662411 Rééquilibrage énergétique, relaxation profonde, harmonie du corps et de l’esprit Courriel: techer.osteo@gmail.com 20 % de réduction sur votre premier rendez-vous Sur rendez-vous au 0680333678 - Courriel: s.descroix@free.fr ALEXANDRA ADELAÏDE Psychologue spécialisée dans le domaine de l’orientation, du travail et de l’éva- LA RUCHE À FRUITS luation psychologique. Primeur, vente de fruits et légumes, composition de Bilan d’orientation, bilan professionnel, tests et bilan psychologique, entretien corbeille de fruits pour idées cadeaux conseils, soutien et suivi psychologique (enfants/adolescents, adultes) 8 avenue Paul-Delouvrier (à deux pas de la gare RER) Consultation sur rendez-vous Horaires d’ouverture: du mardi au vendredi de 9h 2, place Fulgence-Bienvenüe à 14h et de 15h30 à 20h, le samedi de 9h à 20h Tél.: 0625466661 ou 0160359875 et le dimanche de 9h à 13h30 - Tél.: 0160279993 Courriel: a.adepsy@gmail.com AVS, SERVICES À LA PERSONNE CELVA Prestations: ménage, repassage, bricolage et jardinage. Cuisines et bains Horaires daccueil: du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 19h 9, bd Pierre-Mendès-France - Tél. 0160353608 9, boulevard Pierre-Mendès-France Courriel: celva.77orange. fr Tél.: 0164664433 - Courriel: info@a-v-s.fr NEOPYRO STUDIO CHANGEMENT D’ENSEIGNE Activité graphique/créa LE RESTAURANT « L’ASIAN » EST REMPLACÉ PAR L’ORCHID Spécialités thaïlandaises (buffet à volonté ou carte) + soirées karaoké Horaires d’ouverture: tous les jours de 12 heures à 14 heures et 19 h à 22 h - Création de sites internet clé en main, 13, Bd. Pierre-Mendès-France - Solutions graphiques pour tout type de support. - Photographe / Cameraman (Video HD) LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - Formation sur logiciels à domicile : Photoshop, Illustrator, Premiere, Soundbooth, DE BUSSY SAINT-GEORGES Acrobat, Pack office,... N° 126 - Octobre 2010 - Coaching informatique sur système Macintosch. Réalisation: Service communication, - Maintenance périodiques PC/MAC Antivirus... Hôtel de Ville, place de la Mairie, Tél.: 0675510325 - Site web: www.neopyro.com 77600 Bussy Saint-Georges. DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Hugues Rondeau. ELODOLLY. FR DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION : Florent Perez. Le site des bébés RÉDACTEURS: Fabienne de Fromentel, Fabien Jambart, « La Boutique d’Elodolly » propose pour les bébés, enfants Roman Wu, E-Medi@. et futures mamans des articles à PRIX DISCOUNT: petit RELECTEUR : Stéphane Brame. matériel de puériculture, produits bio, cadeaux de nais- PHOTOGRAPHES : Thierry Labonne, Muriel Roux, Maud Foldesi, Magali Destobbeleir, sance, jouets en bois, jouets d’éveil, articles personnali- Marcel du Soleil, D.R., Tout en photo 0687252300. sés… Et bien d’autres cadeaux tout doux MAQUETTE, MISE EN PAGE : Eric Stetten, E-Medi@ - 0140802233. Pour tous les Buxangeorgiens, la boutique d’Elodolly offre la livraison gratuite à votre IMPRESSION : le Reveil de la Marne. domicile et 5 % de réduction sur votre panier (entrer le code Bussy01) DÉPÔT LÉGAL : Octobre 2010. ISSN: 1284-1978. Site: www.elodolly.fr Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010
  • 25. Vie pratique 27PROFESSIONS MÉDICALES - PARA-MÉDICALES - BIEN-ÊTREMÉDECINS GÉNÉRALISTES DENTISTES THÉRAPEUTE MANUEL ORTHOPTISTEDr Apithy au 01 64 66 74 88 Dr Carret au 0160 94 41 02 M. Morin au 01 64 66 01 43 M Anne-Lise Munch au 0673611446 meDr Blin au 01 45 14 66 00 Dr Dang au 01 64 66 08 60 OPHTALMOLOGISTE Dr Dang-Vo au 01 64 66 82 64 INFIRMIÈR(E) SDr Bachelard-Coppin au 0164660133 Dr Bokobza au 01 64 77 22 79 M Corneil et M Vesseron me meDr Hoffmann-Raveloson au 0164668888 Dr Daviaux au 01 64 66 95 95 Dr Rabah-Benabbas au 01647749 61 Dr Fourcade au 01 60 21 01 27 au 01 64 66 17 31Dr Ho-Nguyen au 01 64 66 07 84 ORTHOPHONISTES M Dozias-Maerte, Mme Dhouadi meDr Klein au 01 64 66 06 09 Dr Jaubert au 01 64 66 27 79 M Bertrand au 01 64 66 20 09 me et M Publier au 01 64 66 11 33 meDr Le Bozec au 01 45 14 66 00 Dr Lu au 01 64 66 95 95 M Duchaussoy au 01 64 77 24 28 me Dr Naili au 01 64 66 25 25 Bussy Soins Infirmiers au 01 64 66 05 77Dr Porro au 01 64 66 33 33 M Facundo au 01 64 66 89 35 me Mmes Ajzenberg et Pietrobon auDr Renaud au 01 45 14 66 00 Dr Solinhac au 01 64 66 25 25 M Grangeard au 01 64 66 20 09 me 01 64 66 42 46Dr Taïfor-Bencheikh au 01 64 77 59 04 Dr Vernier au 01 64 66 25 25 M Oudin-Joly au 01 64 66 20 09 meDr Ternon au 01 64 66 33 33 M Lemaire au 01 64 66 89 35 VÉTÉRINAIRES ORTHODONTISTES meDr Thao au 01 64 76 67 12 Dr Leroux au 01 64 66 84 84Dr Zaghlan au 01 64 66 76 82 Dr Ho Vo Tuan au 01 64 66 10 00 PÉDIATRES Dr Lacaze-Masmonteil au 0164668484Dr Seing au 01 64 77 29 54 Dr El Moumi au 01 64 66 10 00 Dr Buzot au 01 64 66 27 16 Dr Si au 01 64 77 50 08 Dr Séguret au 01 64 66 42 80 PHARMACIESMEDECIN MESOTHERAPEUTE Dr Ho Bich 01 64 77 25 51 Pharmacie Ancel au 01 64 77 29 50Dr Taïfor-Bencheikh au 06 08 78 64 80 PÉDICURES-PODOLOGUES M Chardaire au 01 60 43 16 92 Pharmacie de la Croix Saint-Georges DIÉTÉTICIENNE lleMÉDECIN ACUPUNCTEUR au 01 64 66 17 96 M Bertrand au 01 64 77 01 42 me M. Dessaux au 01 64 66 78 62Dr Ho-Nguyen au 01 64 66 07 84 M Olier au 01 64 66 14 84 me Pharmacie de la Gare au 0164669007Dr Seing au 01 64 77 29 54 GYNÉCOLOGUES-OBSTÉTRICIENS Pharmacie Thibaut au 01 64 66 85 69MÉDECIN ALLERGOLOGUE Dr Séguret au 01 64 66 86 59 CENTRE DE RADIOLOGIE Pharmacie O Vert au 01 64 76 30 82Dr Taïfor-Bencheikh au 01 64 77 59 04 Centre Galilée au 01 64 76 80 94 Pharmacie du RER au 01 64 66 90 84 Dr Barbotin au 01 64 76 37 37MÉDECINS HOMÉOPATHES Dr Hozer au 01 64 66 07 89 PSYCHOTHÉRAPEUTES, LABORATOIRESDr Gozlan au 01 60 17 69 64 MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES PSYCHOLOGUES, PSYCHANALYSTES D’ANALYSES MÉDICALESDr Hoffmann-Raveloson au 0164668888 M Adelaïde au 06 25 46 66 61 me Dr Harrabi au 01 64 66 27 27 M Barbé au 01 64 66 10 12 meDr Ternon au 01 64 66 33 33 M Antok au 06 64 00 90 61 me Dr Rostoker au 01 64 77 21 21 M. Barthos au 01 64 66 00 36MÉDECINS NUTRITIONNISTES M Aubard au 06 25 04 81 39 me M. Champrobert au 01 64 66 09 02 RELAXOLOGUEDr Ho-Nguyen au 01 64 66 07 84 M Auzias au 06 83 08 71 38 me M. Jacquesson au 01 64 66 00 36 Mlle Stéphanie Baudouin auDr Jugie-Rongier au 01 64 66 04 50 M Ferreira & Jouannaud au 0164663399 mes M. Lemaire au 01 64 66 10 12 06 43 93 50 65CARDIOLOGUES M Ferrieu au 06 08 42 62 01 me M. Martin au 01 64 66 09 309 M Fayada au 01 64 76 31 17 me M Hidalgo au 06 86 28 41 43 meDr Peyrot au 01 64 76 47 42 MM. Menigoz et Reichenbach au 0160941284 M. Luchez au 09 54 77 22 24 M Lachkar au 06 63 779 741 meDr Lussato au 01 64 76 47 42Dr Jeunet-Hurreesing au 0164669121 OSTÉOPATHES M Rodier au 01 64 66 30 69 me SOPHROLOGUES M. Coste au 01 64 66 01 43 M Sirica au 01 64 77 51 59 me M. Degrincourt au 06 71 75 74 16ENDOCRINOLOGUEDr Jugie-Rongier au 01 64 66 04 50 M. Faverolle au 01 64 66 79 27 M. Stecher au 01 64 66 04 20 M Foubert Berlet au 06 62 32 61 69 me M. Khalsi au 06 37 86 45 14 M Truchet au 06 03 20 80 57 meCHIROPRATICIEN M. Lieuré au 01 60 94 13 63 ENERGÉTIQUEDr Mau Minh Huynh au 01437021 62 M. Martin au 01 64 66 09 39 GRAPHOTHÉRAPEUTE TRADITIONNELLEIRIDOLOGIE M Rosamond au 06 15 86 40 10 me M Sirica au 06 68 60 70 36 me CHINOISEM. Khalsi au 06 37 86 45 14 Mme Techer au 06 32 66 24 11 M. Baldin au 01 64 66 12 79 SAGES-FEMMES M Meyer au 06 60 58 80 50 meNATUROPATHE M. Teissedre-Dalou au 06 16 30 37 38 M Jacobee et Mme Bret au 0164662283 me M Trecul au 01 64 66 28 92 meM. Huygue au 06 07 09 66 17 M Aliénor Nestile au 0164 771374 me DES PROFESSIONNELS À VOTRE SERVICELE SERVICE SOCIAL EFFECTUE: AVOCAT AIDE JURIDIQUELe lundi matin de 9 h 00 à 12 h 00, Permanence le 1er jeudi de chaque mois Un consultant juridique du CCASune permanence sur rendez-vous. de 16h à 18h. Sans rendez-vous. en partenariat avec l’AVIMEJ assureElle sera assurée à tour de rôle par Mme DELASSUS Renseignements au 0164662424 une permanence et proposeet Mme MOAL, (assistantes sociales). une information générale sur les droits et obligations.Pour prendre rendez-vous, vous pouvez contacter le Il vous reçoit sur rendez-vous uniquementsecrétariat, Mme TAVERNIER, au 01 69 67 44 04. auprès du CCAS au 0164666192CAISSE D’ALLOCATIONS FAMILIALES EGEE (ENTENTE DES GÉNÉRATIONS POURPlus de permanences en mairie. L’EMPLOI ET L’ENTREPRISE)Accueil sans rendez-vous au Vous avez un projet de reprise d’entreprise,4, rue Saint-Hubert à Chelles, de création d’une structure de typedu lundi au vendredi de 9h à 11h30 et de 14h artisanal, commercial ou industriel,à 16h30. le conseiller de l’association EGEE peut vousTél. 0164724686 accompagner dans votre approche.Permanences à Lognes, lundi, mardi et mercredi Sur rendez-vous uniquementde 9h à 11h30 sur rendez-vous au 0164666879au 0164724686 PETITE ENFANCEPSYCHOLOGUE POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS Des permanences et consultations du Service SantéMelle Binot vous reçoit: mercredi de 9h Petite Enfance (anciennement PMI) vous sont proposéesà 13h et de 14h à 18h, jeudi et au Relais Assistante Maternelles (11 rue de la Pyramide)vendredi de 14h30 à 18h30 et un samedi par mois avec Mme Brault, infirmière puéricultrice, sur rendez-vousde 9h à 13h.Sur rendez-vous uniquement au 0684514242 au 01 64 77 28 85 ou 01 69 67 44 51 ou 52, et/ou le Docteur Le Calvez, sur rendez-vous au 01 64 77 28 85.CONCILIATION – ASL En cas durgence, vous pouvez contacter le secrétariatsur rendez-vous uniquement le mercredi du Service Santé Petite Enfance à Noisiel au 01 69 67 44de 9h30 à 12h30. 51 ou 52.Tél : 01 64 66 68 16 Consultation de planification par le Docteur Marinier, du lundi au jeudi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h (ferméNOTAIRE au public le mardi après-midi) avec ou sans rendez-Permanence notaire le mercredi matin en mairieSur rendez-vous uniquement au 01 64 66 68 16 vous. Renseignements auprès du secrétariat au 01 69 67 31 68 Bussy Saint-Georges N° 126 - Octobre 2010