Journal de bussy numéro 107

875 views
711 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
875
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Journal de bussy numéro 107

  1. 1. Noël en images Le CCAS se met en 4 Les vœux, un show très bien rôdé ! Graziella Desbruyères ou l’art de la broderie pages 4 à 6 page 9 pages 16 & 17 page 23Buss y LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - JANVIER 2009 E MAGAZINE MUNICIPAL D INFORMATIONS ANVIER n°107 Saint-Georges ATRIUMDestination loisirs !
  2. 2. Sommaire - Edito 3 LATRIUM,4 Vie de la cité une chance pour Bussy e dossier de ce journal est L 4 & 5. Noël tout en images 6. La fête dans les centres de loisirs consacré à l’ATRIUM, 7. La patinoire a fait recette 8. Retour sur Hanoucca et la Fête du partage un vaste projet commer- 9. Le CCAS se met en 4 cial avec une dimension de loi- 10. Election de Miss Charme Asie 11. Le poker, ce n’est pas que de la chance! sirs. Ce pôle comprendra karting 12. Noël en musique au Conservatoire en salle, bowling, espaces de fitness et de restauration, et surtout la décli-13 Dossier naison française d’un concept éton- nant d’origine américaine où les enfants jouent aux adultes. A lui seul, cet espace de jeux interactif, conduit par Oli- vier de Bosredon, le fondateur 13, 14 & 15. du Parc Astérix, générera près de 300 emplois nouveaux. Découvrez l’Atrium J’y oeuvre depuis 2004, en pensant qu’il est de nature par son importance (près de 40,000 m2 construits) à nous apporter des recettes significatives de taxes foncières et de taxes professionnel-16 Vie municipale les, ainsi que le renforcement de notre milieu local du travail. Il n’y avait pas, à mes yeux, de meilleure façon d’exploiter la façade autoroutière près des hôtels Campanile et 1re Classe. A cette occasion, j’ai obtenu également d’EPAMARNE et du 16 & 17. La cérémonie des voeux Conseil Général un redimensionnement du giratoire d’entrée de 18. L’Espace Familles pour mieux vous servir ville afin que soit fluidifié le trafic et que les nouvelles voiries 19. Forum social : peut mieux faire ! 20. Le Secours populaire s’implante à Bussy prennent en compte l’afflux supplémentaire de véhicules généré par l’ATRIUM. Cependant, rien n’est joué : la situation économique nationale21 Magazine et internationale particulièrement dégradée me rend prudent. Il n’est pas encore dit que les promoteurs trouveront facilement des financements. Je déploie toute l’énergie nécessaire pour apporter mon concours à travers les établissements de crédit que je connais. L’ATRIUM 21. Le Duplex fête la Saint-Valentin concrétise tant d’années d’engagement de ma part et constitue 23. Graziella Desbruyeres, ou l’art de la un tel atout pour Bussy Saint-Georges qu’il n’est pas question de broderie baisser les bras. Dans la conjoncture actuelle, chacun est appelé à faire preuve de courage. De mon côté, je n’en manque pas.24Pratique Hugues RONDEAU Votre Maire 24. Courrier des lecteurs 25. Tribunes 26. Nouvelles installations Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr 27. Professions médicales Consulter le site de la ville : www.ville-bussy-saint-georges.fr Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  3. 3. 4 Vie de la cité Noël en images dans les écoles Marionnettes, magie, histoires merveilleuses et spectacles enchanteurs ont comme de cou- tume rythmé la fin de l’année dans toutes les écoles de la ville. Les élèves buxangeorgiens n’oublieront pas de sitôt ce mois de décembre féérique qui les a préparés à merveille à la grande fête familiale. En bref, un joli mois résumé en images sur cette double page. Le voyage imaginaire au pays des percussions pas la première apparition à Bussy lors de ce de la compagnie Ti Manmai a emmené les en- mois… fants du groupe scolaire du Clos-St-Georges Le jeudi 11 décembre, les membres de l’asso- dans un sublime univers musical, le vendredi ciation Racont’Art étaient présents à l’école 12 décembre. Jean-de-la-Fontaine pour y narrer des contes « Le Pays sans bruit » du théâtre Coconut n’a fascinants. pas manqué d’attirer l’attention de toutes Le magicien Pascal Romano était de retour à les maternelles de l’école Antoine-Giroust, Bussy le jeudi 18 décembre, et ses tours ont fascinées par cette histoire au dénouement de nouveau fait mouche auprès des écoliers heureux. de Jean-de-la-Fontaine. Joli décor à l’école Louis-Guibert pour un bal de Les classes maternelles du groupe scolaire Noël orchestré par le Théâtre Do-Ré. des Violennes ont eu droit à un spectacle de A l’école Jules-Verne, la magie était au rendez- marionnettes proposé par la compagnie Grif- vous avec Pascal Romano, dont ce ne sera foul, le jeudi 4 décembre. Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  4. 4. Vie de la cité 5 LES RONDS-POINTS d’entrée de ville ont cette année bénéficié de décorations des plus originales. Pour reprendre la célèbre formule de Richard Bohringer, « c’est beau une ville la nuit », et encore plus à Noël!Bien connu à Bussy, Pierre Lozère, alias Papa cières et enfin une merveilleuse fée. Tous les de Toutin Pataquès et Cie, et ce sont les élè-Clown, était de retour à Louis-Braille pour y élèves de George-Sand ont participé active- ves des Violennes qui ont montré l’exemple…enseigner le trombone ! ment au spectacle Chapouilla la Sorcière, que ce soit par la danse, le geste, le rire ou Un moment toujours attendu avec gourman-Un décor de forêt enchantée, une sorcière et les chants… dise par tous les élèves: la distribution des cho-son chat noir, un grand sage, un ver de terre colats. Franck Panigada, conseiller municipal,rigolo, des enfants déguisés en petites sor- L’environnement était au cœur du spectacle s’est livré avec grand plaisir à cet exercice. Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  5. 5. 6 Vie de la cité Les accueils de loisirs ont eux aussi fait la fête! Il n’y pas que les écoles qui ont célébré Noël avant l’heure. Les accueils de loisirs, sous la houlette des animateurs de la Ligue de l’Enseignement, étaient également mobilisés en masse pour deux rendez-vous singuliers. après-midi du mercredi L’ 17 décembre, les accueils de loisirs se sont ainsi tous réunis pour leur grande fête de fin d’année. Les enfants maternels (de 3 à 6 ans) étaient accueillis à l’espace Charles-de-Gaulle (école Jean-de-la-Fontaine) pour une grande après-midi dansante et de spectacles. Les enfants ont inter- prété des chants de Noël, et les ani- mateurs leur ont de leur côté proposé des spectacles de magie, de sculpture sur ballons et un specta- cle de break danse. L’après-midi s’est poursuivi par une « boom » et par la distribution de petits cadeaux individuels. Le Père Noël est ainsi passé un peu plus tôt cette année, car les enfants ont été très sages! Les jeunes enfants de 6 à 11 ans étaient quant à eux mobilisés à l’ac- cueil Louis-Guibert, transformé pour l’occasion en multiplexe. Dans une ambiance agréable et classieuse, les enfants ont pu circuler dans ce multi- plexe et participer à de nombreuses activités préparées par les animateurs: salle cinéma, salle arcade, salles casino, une discothèque, une salle buffet. Un spectacle de break dance a conclu cette belle après-midi, avant la visite surprise du Père Noël. Objectif solidarité! Deux jours plus tard, les enfants des prix n’avait été fixé, chacun pouvait accueils de loisirs étaient de nouveau y mettre le montant qu’il souhaitait. sur le pont pour mettre en place une Au final, l’argent récolté, qui dépas- action de solidarité. Chaque centre sait les 1 300 € sur l’ensemble des de loisir a en effet organisé un centres, a été reversé à l’association marché de Noël afin de vendre des « ACTION CONTRE LA FAIM ». objets confectionnés par les enfants, Cette association est une organisa- qui s’étaient mis à leur fabrication tion humanitaire créée en 1979. dès le mois de novembre. On pou- Elle fait partie des Organisations vait y trouver quantité de décora- non gouvernementales (ONG), populations les plus vulnérables et livres, de jouets et de vêtements qui tions et autres objets liés à Noël : dont l’objectif est de combattre la par des programmes de post-crise seront reversés à l’association bougeoirs, porte-clefs, bougies, faim sur tous les fronts. Cela passe pour favoriser lautonomie des « Emmaüs ». On le voit, la solida- cartes de vœux, tableaux, couronnes par des opérations durgence pour populations. Chaque centre a éga- rité n’est pas un vain mot au sein de noël, assiettes peintes… Aucun subvenir aux besoins vitaux des lement organisé une collecte de des accueils de loisirs de la ville! Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  6. 6. Vie de la cité 7 Deux semaines de glisse à Bussy La patinoire de Noël a fait recette! a plage en été et la glace en succès, puisque le record d’affluence glace. C’est un bon moment pour se c’est non… Lucas compare ça à du L hiver… Patiner est devenu à Bussy l’activité des vacancesde Noël par excellence. Enfants et a été dépassé, avec près de 3 400 entrées. Les commentaires recueil- lis sur place ne laissaient aucune retrouver ensemble en famille. Le seul truc à éviter, c’est qu’elles me fassent perdre l’équilibre! Pour elles, c’est vrai- roller: « Je suis venu avec ma sœur. C’est la première fois que j’en fais et je trouve ça bien. Quand on tombe, onados l’attendaient même avec une place aux doutes : tout le monde ment super. Elles me disent que c’est ce ne se fait pas mal, mais il vaut mieuxcertaine impatience, et dès le jour quand même avoir des gants… »d’ouverture, le samedi 20 décem- Le dernier mot à Thierry, un papabre, ils ont été nombreux à profiter heureux d’avoir fait découvrir celades plaisirs de la glisse. Et d’emblée, à ses deux enfants: « Cette patinoirela magie a opéré: les enfants se lan- est vraiment une bonne idée.cent et se ramassent quelques jolies Aujourd’hui, je profite d’une après-gamelles en riant aux anges sous le midi de RTT pour y emmener mesregard amusé de leurs parents. Un garçons, qui sont littéralement fous debon condensé de vacances à la mon- joie. Je pense que ça va bien les occu-tagne, finalement! Quant aux bam- per pendant toutes les vacances. »bins, parfois accompagnés par des Comme eux, de nombreux enfantsparents pas frileux, des luges étaient sont ainsi venus à plusieurs reprisesà leur disposition pour se familiari- pour en profiter pleinement.ser à la glace. Et si les parents étaient Pour terminer, la municipalitéun peu rebutés à l’idée de fouler adresse un grand merci aux parte-cette surface quelque peu scabreuse, naires de cette patinoireles animateurs de la Ligue de l’En- 2008/2009, la Ligue de l’Ensei-seignement, présents en masse sur s’est éclaté ! « Je suis venu avec mes qu’elles préfèrent pendant les vacan- gnement du Val-de-Marne, Ave-le site, étaient là pour accompagner deux filles, Céline et Anne, et je patine ces. Elles ont beau tomber, elles ado- nance et Veolia, sans qui cetles enfants à la découverte de la avec elles pour les accompagner, mais rent ça! » Et quand on demande aux évènement n’aurait pas pu seglisse. Ces deux semaines de pati- j’en profite aussi pour m’amuser, nous enfants si ce n’est pas trop dur, le dérouler. Avouez que cela auraitnoire ont donc connu un grand confiait Alexandra à la sortie de la patin à glace, ils sont catégoriques: été bien dommage… Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  7. 7. 8 Vie de la cité Le Beth Habab de Seine-et-Marne a célébré Hanoucca à Bussy paré davantage d’huile. A suivi plus d’un siècle de paix pour la Judée. Hanoucca était donc née. Pour la célébrer, une bougie est allumée chaque soir pendant huit jours, en ajoutant quotidiennement une bougie supplémentaire. Les bougies sont pla- es Juifs du monde cées sur une Hanoukkiah, ou chandelier (meno- L entier ont célébré du 21 au 28 décembre la fête d’Ha- rah) à sept branches. Pendant cette fête, comme pour la Saint-Nicolas ou Noël, il est de coutume que les enfants reçoivent des cadeaux. noucca. Hanoucca est la IV fit ériger une statue du dieu Baal dans le A Bussy, Hanoucca a été officiellement célébré le "fête de linauguration" ou "fête temple de Jérusalem, et interdit l’étude de la dimanche 28 décembre sur le square Vitlina, en des lumières". Il faut remon- Torah et l’essentiel des pratiques juives. présence du rabbin Yossi Amar et de nombreux ter très loin en arrière pour S’ensuivit un soulèvement de Juifs fidèles au élus venus assister à l’allumage symbolique du can- retrouver les origines de cette judaïsme, qu’on appella Macchabées, nom tiré de délabre installé sur cette place. Jean-Claude Lama- fête. Deux cents années avant le début du calen- celui qui deviendra le chef des insurgés, Yehuda gnère, Claude Louis, Dominique Bijard, Yvette drier chrétien, la Judée était régie par le royaume Maccabi. Le soulèvement s’acheva par une victoire Richard et Robert Msili étaient ainsi présents, aux Séleucide. Nombre de Juifs étaient séduits par la sur les Séleucides et par l’allumage de la lampe à côtés d’une centaine de personnes ayant religieu- philosophie et la littérature grecques et s’helléni- huile placée devant l’autel. sement écouté le discours du rabbin, avant de saient. D’autres Juifs restaient fidèles au La lampe contenait assez d’huile pour brûler une prendre part à des danses et chants traditionnels judaïsme. Cent soixante-sept années avant le nuit seulement. Elle a pourtant brûlé huit nuits qui ont conclu cette soirée chaleureuse, malgré le début du calendrier chrétien, le roi Antiochos consécutives, assez longtemps pour qu’il soit pré- climat quelque peu frisquet… phète. En souvenir de cette soumission totale dIbrahim à Dieu, les famil- les musulmanes sacrifient chaque année un mouton après la prière de lAïd. La fête de l’Aïd El-Kebir s’étale sur plusieurs jours, mais le premier est souvent le plus important. Il est rythmé par des gestes et des pratiques bien précises. L’Aïd El-Kebir, c’est aussi la fête de la charité, un des cinq piliers de l’islam. Tout musulman qui a les moyens d’acheter un mouton Tawba et la Fête du Partage doit ainsi partager le repas sacré avec celui qui ne le peut pas. C’est dans cet esprit qu’a été organisée cette première Fête du Partage à Bussy. L’ association Tawba a organisé le dimanche 21 décembre la Ouverte à tous, elle a permis de nombreux échanges entre les différents Fête du Partage, à loccasion de la plus grande fête du monde intervenants. Le programme de cette grande après-midi de rencontres musulman, lAïd El-Kebir. L’Aïd El-Kebir célèbre l’épisode durant comprenait notamment des animations et des chants pour les enfants, une lequel le prophète Ibrahim accepta de sacrifier son fils, Ismaël, à Dieu en conférence à laquelle Claude Louis, Adjoint au Maire, a pris une part signe de sa soumission. Avant que celui-ci ne s’exécute, Dieu fit rempla- active, et enfin un repas convivial réunissant une centaine de personnes, cer le jeune garçon par un mouton, convaincu de la dévotion du pro- venues partager avec les membres de Tawba ce moment de joie. Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  8. 8. Vie de la cité 9 Le CCAS se met en 4 !Fin d’année 2008 et début 2009 chargés pour le centre communal d’action sociale. Banquet des aînés,distribution des colis de Noël, sortie au parc Disneyland Resort Paris ou encore galette des rois se sontainsi succédé ces dernières semaines. Une rétrospective en images s’imposait pour résumer tout cela! Hugues Rondeau, entouré de nombreux élus et du personnel du CCAS, avait une petite visite à Mickey, dans le cadre de la Journée de la Solidarité, qui avait pour répondu présent le dimanche 14 décembre pour le traditionnel repas des aînés, thème la galette des rois. Ils en sont revenus des souvenirs pleins la tête… qui s’est déroulé au restaurant L’Ermitage. Pour Kim Ngouansavanh, Adjointe au Maire, cette distribution était une pre- Outre un repas fort copieux, les aînés ont pu assister à un spectacle cabaret mière. Une expérience qu’elle a beaucoup appréciée au contact des Buxan- du plus bel effet. georgiens. Le maire de Bussy a toujours entretenu des relations privilégiées avec nos Rois et reines ont été couronnés à Bussy le vendredi 9 janvier. Un moment aînés, qui le lui rendent bien: ici, Mme Sylvia François s’est vu remettre son colis attendu avec toujours autant d’impatience par tous les aînés de la ville. en main propre par Hugues Rondeau. Michèle Bui Khac, Adjointe au Maire, s’est rendue le jeudi 18 décembre aux Le mercredi 7 janvier, une quinzaine de familles buxangeorgiennes sont allées rendre Jardins de Bussy pour remettre aux résidents de délicieux chocolats. Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  9. 9. 10 Vie de la cité Un réveillon inoubliable avec Bussy Saigon in d’année 2008 sous le signe F de l’Asie à Bussy, avec un réveillon de la Saint-Sylvestre organisé par l’association Bussy Saigon, qui a connu un franc succès. De nombreux groupes étaient pré- sents sur la scène du gymnase Herzog pour célébrer en compagnie d’un public venu également en nombre l’arrivée de la nouvelle année. Et dès les 12 coups de minuit sonnés, le Champagne a coulé à Christophe Nguyen, le président de l’association flots dans un gymnase surchauffé. Bussy Saigon, s’est beaucoup investi en compagnie La soirée ne faisait même que com- de son épouse pour faire de cette soirée un succès. mencer, car les plus acharnés ont Jean-Claude Lamagnère, Premier-Adjoint au Maire, a salué dans son discours toutes les actions orchestrées dansé jusqu’à l’aube! Il faut dire que par Bussy Saigon, qui rejaillissent bien au-delà de Bussy. l’on ne fête pas l’arrivée du La piste de danse n’a pas beaucoup désempli durant Nouvel An tous les jours… tout ce réveillon. Bao Han, Nguyen Hung, Quang Linh, Thu Phuong et bien d’autres artistes ont animé cette belle soirée. SOVANSOKA SUORM sacrée Miss Charme Asie à Bussy B ussy a accueilli le samedi 3 janvier la toute première élection de Miss Charme Asie, organisée par l’association ADAB (Association des Asiati- ques Buxangeorgiens). Une soirée qui a attiré plus de 600 spectateurs au gymnase Maurice-Herzog. Dix candidates étaient en lice pour cette élection fort prisée, dont le jury était composé d’élus et de personnes issues du public. Les pos- tulantes (quatre Cambodgiennes, trois Chinoises, deux Vietnamiennes et une Lao- tienne) résidaient toutes en France. Durant cette soirée, elles ont défilé à trois reprises devant le jury très attentif à leur présentation. A leur programme: tenue tradition- nelle de leur pays pour le premier passage, puis tenue dite libre et enfin tenue de soirée agrémentée d’un petit jeu de questions-réponses entre chaque candidate et les jurés. Les critères d’appréciation du jury étaient nombreux: outre la beauté et le charme, les jurés étaient également particulièrement attentifs à l’élégance naturelle, à la grâce, la féminité, l’expression corporelle, mais aussi aux qualités intellectuelles et morales de chaque candidate. Au final, c’est Mademoiselle Sovansoka SUORM, une jeune Cambodgienne de 18 ans, qui a été couronnée Miss Charme Asie 2009. Cette étudiante en pre- mière année d’études économiques et commerciales, 1,68 m sous la toise, a séduit les jurés et le public par son charme indéniable et un esprit vif et alerte qui a fait mouche. C’est à Cindy PHAN, une jeune fille de 16 ans habitant Lognes, qu’est revenu le titre de première dauphine, alors que Mlle Sandrine PHAN, une Meldoise de 18 ans, a été élue deuxième dauphine. Après cette élection très convoitée, des artistes cambodgiens, chinois, laotiens et vietnamiens se sont succédé sur la scène du gymnase pour animer une soirée dan- sante qui a réuni de nombreuses personnes sur la piste de danse! Les organisateurs remercient particulièrement le magasin Champion, Mc Donalds et lentrepôt des Galeries Lafayette de Bussy Saint-Georges pour leur participa- tion dans l’organisation de cette soirée. Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  10. 10. Vie de la cité 11 Deuxième tournoi organisé par l’ADAB LE POKER ? De la chance, mais pas seulement rice-Koehl, où cartes homologuées et jetons amedi 27 décembre, la salle Maurice- étaient disposés, le tournoi s’est déroulé dans lesS Koehl avait pris des allures de casino avec le deuxième tournoi de poker organisé parl’ADAB. Une quinzaine de tables, revêtues d’un mêmes conditions que le World Series of Poker, « prestigieux tournoi annuel qui a lieu à Las Vegas et rassemble les plus grands joueurs de la planète », pré-tapis vert, avaient pour l’occasion été dressées, et cise Marc Dublanche, le président de l’ADAB.ce sont environ 70 joueurs amateurs qui se sont Reste à savoir si le poker, c’est juste une questionaffrontés. A Bussy, on était bien loin des images de chance? Pas seulement, à en croire la majoritéd’Epinal de salles enfumées par des personnages des participants à ce tournoi… Pour Sébastien,patibulaires! Les joueurs étaient majoritairement c’est du 70 % de technique et juste 30 % de réus- une ambiance très amicale, à l’opposé de l’imagejeunes, âgés pour la plupart de moins de trente site! Quant à un autre joueur, il indique que le que beaucoup ont encore du poker. « C’est pour-ans, et presque tous masculins. Si le poker a ten- plus important, c’est de savoir contrôler ses nerfs: tant un jeu très convivial, poursuit Marc Dublan-dance à se démocratiser depuis quelques années, « Il faut avoir une bonne maîtrise de soi pour parve- che, qui devrait être considéré comme un jeu de cartesil lui reste à conquérir un public féminin. Ici, on nir à prendre lascendant psychologique sur ses adver- à part entière. » Lors du prochain tournoi organiséne recensait que cinq représentantes féminines. saires. » Plus facile à dire qu’à faire, tout ça! Il n’en à Bussy, pourquoi ne pas essayer d’entrer sur leSur la dizaine de tables installées dans la salle Mau- reste pas moins que ce tournoi s’est déroulé dans tapis pour vérifier ces dires?Théâtre Ce même Richard qui orchestre chaque mer- credi de 18 h 30 à 22h un atelier théâtre à Bussy, dans la salle Georges-Pompidou dede proposition l’école Louis-Guibert. Cet atelier, qui existe depuis quatre ans, accueille actuellement une dizaine de comédiens. Sa spécialité est leL’ atelier théâtre de la compagnie Flac théâtre d’improvisation textuel, musical et cor- Floc a présenté à la salle Maurice- porel. Des stages sont organisés durant les Koehl le vendredi 19 décembre 2008, périodes de vacances scolaires. Rappelonsun spectacle composé de plusieurs piécettes de que cet atelier est ouvert à partir de 17 ans àl’auteur Argentin Armando LLAMAS. toutes les personnes curieuses de découvrirLa trame principale étant ‘Martin Fierro’ l’univers de cette pratique théâtrale. ChaqueEpopée Nationale et fondatrice de la littéra- année, deux à trois spectacles sont présentés,ture argentine. salle Maurice-Koehl, par les comédiens deLe spectacle a été accueilli chaleureusement par l’atelier.un public enthousiaste et très réceptif face à l’uni-vers décalé, outrancier et totalement parodique CONTACT :de cette pièce mise en scène par Richard Guillo. Richard GUILLO au 06 20 44 20 09 Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  11. 11. 12 Vie de la cité Sous la direction d’Emma- nuelle Masson, l’Harmonie cadet a interprété 4 morceaux, dont le célèbre Te Deum de Marc-Antoine Charpentier. Un Noël en musique au Conservatoire Concerts de Noël et de l’Avent ont une nouvelle fois attiré la foule en cette fin d’année 2008. Des concerts qui sont attendus avec toujours autant d’impatience par les familles des musiciens, avides de découvrir les progrès de chacun. Le concert de Noël, qui a eu lieu au gymnase Mau- rice-Herzog le 18 décembre, a rassemblé Harmonies Cadet et Junior, ainsi que la Grande Harmonie. Quant au concert de l’Avent, le 19 décembre en l’Eglise du village, il concernait l’Ensemble vocal, les cordes et la Chorale « En Plain-Chant ». 3, 2, 1 : José Vizinho, le chef d’orchestre de la Grande Har- monie, s’apprête à donner le tempo à ses troupes. Ce 18 décembre, l’Harmonie ju- nior était dirigée par le directeur du Conservatoire, Dominique Daucet. Le quatuor à cordes, composé d’Elise Peyrard, Zineb Nabyl, Abeba Negga et Christel Galy a interprété le fameux Quatuor Rosamonde de Schubert. Pour ce concert de l’Avent, les Jeunes Archets ne pouvaient être plus proches de leur pu- blic ! La Chorale « En Plain-Chant », dirigée par Corinne Forestier, a clôturé de belle manière cette soirée du 19 décembre. Le talent et la grâce de Jing-Jing Qin, professeur de piano au Conservatoire, ont illuminé ce concert de l’Avent. Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  12. 12. Dossier 13 L’ATRIUM EN QUELQUES CHIFFRES 45 000 m2 de surface « bâtiments » Un parking souterrain de 1 200 places 60 millions € d’investissement 500 000 à 800 000 visiteurs en régime de croisière 800 à 1 000 créations d’emploi 2011 : Ouverture de la première tranche loisirs « activités » La ZAC Léonard-de-Vinci va bientôt s’en- richir d’un centre commercial d’un nouveau genre, tourné exclusivement sur les loisirs et qui sera même, à travers un de ses équipe- ments, une première française ! Un pari rai- sonné qui table sur plusieurs centaines de milliers de visiteurs ! ATRIUM :destination loisirs ! étape la plus difficile, quand il s’agit d’imaginer une zone com- L’ merciale, n’est pas tant de savoir où la mettre mais ce qu’on va y mettre! Surtout dans un contexte local où, dans un rayon d’une trentaine de kilomètres, l’offre de proximité comme de loisirs est déjà abondante. Dès la création du Val-de-Bussy, en 1985, les différentes municipalités qui se sont succédé ont toutes cherché une solution per- mettant à la ville de se doter d’un équipement novateur, attractif et contri- buant à la diffusion d’une notoriété positive de la commune. Après bien des espoirs déçus, c’est aujourd’hui chose faite. Au terme de nombreux mois de réflexion et d’études marketing pointues, il a été décidé d’implan- ter en entrée de ville, dans la ZAC Léonard-de-Vinci, à deux pas du pôle hôtelier et de la façade autoroutière, un centre commercial de quelque 45,000 m2 entièrement dédiés aux loisirs. Son nom : l’ATRIUM. Une dénomination rappelant que Bussy existait déjà à l’époque romaine (Villa Buxido), et dont le sens originel désigne la pièce importante de la maison familiale, celle ouverte aux hôtes, aux clients et aux visiteurs. Un endroit où l’on veillait à ce qu’architecture et décoration soient particu- lièrement soignées. Deux directions qui seront mises en œuvre à Bussy. « Le projet répond à deux impératifs, précise Hugues Rondeau, le maire de Bussy. Celui de se fondre dans le paysage environnant, mais aussi celui de mettre en œuvre une ligne architecturale fluide incitant à la déambulation, tout en permettant des pauses de respiration. N’oublions pas que ce complexe sera avant tout dédié aux loisirs, et non au stress! ». Suite en p.14 Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  13. 13. 14 Dossier LE CONCEPT INÉDIT DE KIDS’N’CO! livier de Bosredon et O Bruno Toulin, cofon- dateurs de Kids’n’Co sont partis d’un double constat. D’une part, celui que les enfants ont besoin, pour grandir, d’imiter les adultes. D’autre part que c’est le jeu qui constitue leur mode d’apprentissage. De là est née l’idée d’une nouvelle généra- Ce projet, initié par la société Les une zone saunas et hammams. tion de divertissements offrant à travers des jeux de rôles la possibi- Arches Métropole, développera sur Le second univers de l’Atrium pri- lité de s’initier par l’imitation aux métiers des grands. Principalement des surfaces globalement équiva- vilégiera quant à lui le loisir « shop- axé sur les 4/12 ans, cet univers permet à chaque enfant de par- lentes, deux univers différents et ping » avec des commerces répartis complémentaires. Le premier, autour de différentes thématiques courir une ville à son échelle dans laquelle il se choisit, tenue et exclusivement consacré aux loisirs (culture, équipement de la per- accessoires à l’appui, une profession. Au menu, une centaine de « activités » sera porté par trois sonne, bambin et nature), sans métiers allant des services publics et urbains au commerce, à l’arti- enseignes. Tout d’abord, oublier un pôle restauration ins- sanat ou la restauration en passant par l’industrie, la recherche, la Kids’n’Co, entièrement réservé aux tallé dans un îlot de verdure et santé, le bâtiment, l’automobile ou la culture. Chaque choix est enfants. Sur 9000 m2, ils pourront ouvert sur les saveurs du monde. accompagné d’un scénario de jeu élaboré par des professionnels s’adonner à de multiples activités « L’Atrium va permettre d’attirer un de l’enfance et validé par des représentants qualifiés des secteurs dans le parc de loisirs « Les enfants nouveau public dans notre secteur économiques concernés. A travers le jeu, l’enfant devient alors un dans la ville ». Ce concept ludo- et de diversifier notre activité éco- acteur citoyen de « sa » ville, où il peut librement s’exprimer tout en éducatif, une « première » en nomique tout en étoffant notre offre développant sa confiance en soi, son ouverture à l’autre, tout en France, est fondé sur des jeux de de loisirs », se plaît à souligner, découvrant les vertus de la responsabilisation. Le premier centre rôle autour des métiers permettant pour conclure, Serge Benichou, Kids’n’Co a récemment ouvert ses portes en Espagne. Bussy en sera aux enfants de jouer simultané- conseiller municipal délégué à la le second maillon. Et une première nationale… ment et en interactivité, dans une mission économique. ville reconstituée. Concrètement, pendant environ 4 heures, ils se retrouvent à jouer les adultes et peuvent pratiquer plus de 200 métiers dans des conditions idylli- ques. Vient ensuite Speed Park où, sur 7000 m2, les visiteurs de tous âges trouveront une piste de kar- ting indoor, un bowling, un simu- lateur de Formule 1, un laser game, un mini golf et une plaine de jeu pour les plus jeunes. Enfin, Lost Island, consacrera l’essentiel de ses 2 000 m2 au bien-être, à travers une plate-forme cardiotraining, un centre de fitness et muscula- tion, un espace aquadétente et Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  14. 14. Dossier 15 INTERVIEW EXPRESS« Qui n’a pas envie d’une sortie plaisir ? »Eric Zenon et Serge Benichou, conseillers municipaux respectivement délégués aux Commerceset à la Mission économique, répondent à nos questions. Un nouveau centre commercial, n’est-ce pas un de miques ou immodestes à première vue. Mais n’oublions pas que Bussy est au trop sur un secteur qui en compte déjà beaucoup? centre d’une zone de chalandise où habitent près de 300000 personnes et qui, année après année, voit le passage de millions de touristes. Et ces derniers seront, Serge Benichou n’en doutons pas, satisfaits de découvrir, à proximité de leur résidence de vacan- Pour moi, l’Atrium n’est pas un centre commercial! Ce sera avant ces, une offre complémentaire de loisirs. tout un ESPACE DE VIE et de commerce, une dénomination que nous souhaitons mettre en avant. Proposer un équipement centré Ne craignez-vous pas que le succès potentiel de ce sur le loisir, avec une offre thématique diversifiée couvrant toutes nouvel équipement génère un trafic ne faisantles tranches d’âge, est un concept audacieux et inédit dans notre région, et qu’augmenter les actuelles difficultés de circulation?sur le plan national voire même européen. Venir à l’Atrium relèvera d’uneenvie de s’évader, de se distraire et de se détendre. Un endroit consacré à Eric Zenonla famille, qui représente le cœur de notre société. Cela sera avant tout une Nous avons pris en compte ce paramètre. Et nous avonssortie plaisir! Et qui n’a pas envie de cela, serais-je tenté d’ajouter? obtenu d’EpaMarne une modification sensible de ce secteurJe tiens également à souligner l’importance que nous allons porter à la notion stratégique afin de limiter les nuisances et les embouteillages.de développement durable à travers ce projet. Nous veillerons ainsi au Les voies d’accès à l’autoroute seront ainsi élargies et lachoix des matériaux, au respect de l’utilisation par les promoteurs des quatre construction d’un by-pass permettra également de les désengorger. Quantéléments essentiels qui constituent le développement durable, soit les éner- à l’échangeur du Génitoy, sa réalisation à moyen terme est désormaisgies solaire, l’eau, la terre et l’air. Alors que nous sommes entrés dans le acquise. Je tiens également.XXIe siècle, nous devons innover et s’engager dans les nouveaux conceptsd’espaces de loisirs à développer en France. L’aspect écologique de cetespace de vie et de commerce est primordial à la vision que nous souhai-tons apporter à notre ville à travers son développement économique. Quels sont les objectifs de fréquentation que vous espérez? Eric Zenon Les études de marché qui ont été faites font état d’une fréquentation potentielle de l’ordre de 800000 visiteurs par an. Il s’agit là d’une hypothèse haute. Nous préférons quant à nous retenir l’hypothèse basse, à savoir 500000. Des chiffres qui peuvent paraître astrono- L’ECHANGEUR DU GENITOY EST ENFIN ACTE ! ean Poulit, directeur général de l’EpaMarne régulièrement reporté, faute de crédits, et surtout difier la circulation. Autre avancée concernant, cette J dans les années 1980 avait coutume de dire qu’à « Marne-la-Vallée, c’est un peu comme lors de la conquête de l’ouest américain, on fait d’un désengagement de plus en plus manifeste de l’Etat quant au respect de ses obligations à l’égard de ses propres opérations. Heureusement, l’Etat a, fois, le nouvel échangeur: cet équipement indispen- sable vient d’être inscrit au titre des travaux structu- rants figurant dans le plan de relance de passer le train avant de construire ». Une façon il y a quelques mois, enfin daigné se préoccuper l’économie. Les délais de réalisation en seront donc humoristique d’affirmer qu’une urbanisation réussie de ce problème majeur pour notre secteur. Après écourtés. Une excellente nouvelle, car sans nouvel ne peut s’affranchir de développer en amont de avoir sensibilisé les pouvoirs publics aux bouchons échangeur, le développement à l’est de Bussy était bonnes infrastructures routières de desserte. C’est incessants sur l’autoroute, Hugues Rondeau a en compromis. Quant à l’Atrium, il aurait également ainsi que dès le lancement du Val-de-Bussy en effet obtenu l’accord du Ministère de l’Ecologie, du pâti de l’absence de ce nouvel équipement… 1985, les plans imaginés par l’aménageur public Développement et de l’Aménagement durables sur Quand on connaît l’impérieuse nécessité pour prévoyaient deux échangeurs. Celui de l’entrée de deux dossiers majeurs. L’Etat va dans un premier Bussy de continuer à se doter en zones d’activités ville et celui dit « du Génitoy ». Près d’un quart de temps consacrer une somme importante pour redi- économiques attractives, génératrices d’emplois et siècle plus tard, seul le premier a vu le jour! Le mensionner l’accès de Bussy sur l’actuel échangeur participant à l’équilibre financier de la commune, second, régulièrement annoncé, a été tout aussi à partir de cet été, ce qui permettra de mieux flui- on saisit l’importance de ces deux annonces… Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  15. 15. 16 Vie municipale Cérémonie des vœux des Buxangeorgiens Hugues Rondeau souffle le chaud et le froid es Buxangeorgiens ont une ne sont pas moins de 10 M € qui ont L nouvelle fois été nombreux à se rendre à la cérémonie des vœux, le samedi 17 janvier au gym- été mobilisés. Le Conseil Régional n’est pas en reste non plus: je peux vous assu- rer que son récent contrat de projet nase Maurice-Herzog. La onzième laisse à Bussy une part importante des cérémonie pour Hugues Rondeau. 60 M € consacrés à Marne-la-Vallée. » « Onze années, rappelait-il en ouver- De quoi être quelque peu optimiste, ture de son discours, que j’ai souhaité donc, à l’aube de cette nouvelle transformer l’habituelle rencontre entre année, que la majorité municipale le maire et certains responsables d’asso- entend consacrer à l’aboutissement ciations en un instant festif, où l’ensem- de grands projets structurants et ble de la population est convié et où déterminants pour notre ville. Le l’animation devient le prétexte de futur quartier du Sycomore sera un mettre en avant les talents que compte éco-quartier modèle a affirmé notre ville, notamment dans les domai- Hugues Rondeau, « tant par le fonc- nes de la danse et de la musique. » tionnement de ses flux routiers et pié- Avant de monter sur le podium pour y prononcer son discours, 2009 n’a donc pas échappé à cette Hugues Rondeau répond aux questions de la journaliste de M6. tons, privilégiant les liaisons douces et règle, avec, comme de coutume, une les transports en commun, que par un partie spectacle très enlevée, grâce à qu’il n’est pas neutre pour les finances fonctionnement. Pour une ville comme habitat peu consommateur d’énergie et la Grande Harmonie du Conserva- communales. J’ai souhaité au contraire Bussy Saint-Georges, qui construit parfaitement intégré dans le site pré- toire et aux différentes associations le maintenir. Je ne crois pas aux réduc- énormément, cette seule mesure consti- servant. » En matière de petite buxangeorgiennes se relayant sur la tions de dépenses démagogiques visant tue un handicap grave. » Malgré cette enfance, 60 nouveaux berceaux scène. Avant le show, le maire de moins à réaliser des économies qu’à situation inquiétante, le maire de écloront en 2009, « une politique Bussy, entouré de son équipe muni- poser des exemples. Dans les périodes de Bussy n’a pas manqué de faire preuve ambitieuse pour la petite enfance et cipale, mais également d’autres élus crise, il est au contraire utile de main- d’un certain optimisme, tablant sur qui ne pèse pas pour autant sur nos du secteur, comme la Députée tenir le lien social. » le statut d’OIN de la ville, qui en finances car nous avons usé de déléga- Chantal Brunel, son suppléant et Crise: le mot était lancé, une crise période de crise, pourrait, selon lui, tion de service public qui ont surtout maire de Croissy-Beaubourg Michel qui n’épargne bien évidemment pas être salutaire. « Au moment des crises, pour mérite de répartir sur la durée Gérès, Jean-François Oneto, maire Bussy. « La situation en 2009 s’an- les puissances publiques, soucieuses de la d’amortissement l’effort d’investisse- d’Ozoir-la-Ferrière et Mireille nonce délicate et difficile, a lancé relance de l’économie, voient plutôt ment ». Les nouveaux locaux du Munch, maire de Ferrières, a affiché Hugues Rondeau. Je m’attends en d’un bonœil les perspectives d’expan- club des aînés devraient, quant à dans son discours une détermination particulier à une amputation très forte sion qui sont les nôtres et ne peuvent eux, être inaugurés en septembre sans faille, justifiant dans un premier de nos dotations avec la réforme, mal- donc qu’accompagner le mouvement. prochain. Autant de pistes lancées temps le maintien de cette cérémo- heureusement acquise, de nos récupé- J’en veux pour preuve l’accord-cadre par le maire de Bussy, bien décidé, nie: « Certains m’incitaient à suppri- rations de TVA qui sont désormais auquel nous sommes parvenus avec la avec toute son équipe, à poursuivre mer ce rendez-vous de joie au motif incluses dans la dotation globale de Préfecture de Région à travers lequel ce le développement de la ville. Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  16. 16. Vie municipale 17 Un show bien rodéLa cérémonie des vœux est l’occasion pour les associations buxangeorgiennes de se produire devantun nombreux public et de montrer tous les talents locaux. Vib’Animation, Cré’Artive, Teen’sCompany, Flac Floc, G-Zypop et la toute nouvelle association Be Young, ont ainsi enflammédurant deux bonnes heures un public familial composé pour une bonne part des parents et amisdes danseurs. Une expérience unique pour ces danseuses et danseurs, qu’ils attendent chaque annéeavec une certaine impatience. Si vous figuriez parmi le public, vous avez peut-être égalementremarqué une équipe de tournage dans la salle. Il s’agissait de journalistes de l’émission de M6Capital, venus faire un reportage sur le développement économique de la ville. Ils ont tournédurant plusieurs jours à Bussy, et le reportage a été diffusé dans l’émission du dimanche 1er février. Au grand complet, la Grande Harmonie du Conservatoire a clôturé son concert en beauté par la célébrissime Marche de Radetzky de Johann Strauss. La Teen’s Company a transformé le gymnase Herzog en un gigantesque dance floor très coloré. Les danseuses de l’association Cré’Artive ont présenté une chorégraphie orientale du plus bel effet. A l’issue du spectacle, chaque association s’est vu remettre un joli bouquet. Chorégraphe au sein de Vib’Animation, Lynda Amami a apprécié le show de ses élèves. Il a décidément le rythme dans la peau, ce Jérémie de l’association G-Zypop sur cette imitation de Beyonce ! Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  17. 17. 18 Vie municipale L’Espace Famille, un nouveau service en ligne pour les Buxangeorgiens ès février 2009, la municipalité de Bussy Saint-Georges mettra D à votre disposition un nouveau service de proximité pour faci- liter vos démarches administratives quotidiennes : lEspace Famille. Comme son nom l’indique, cet espace sera dédié aux familles, et permettra de gérer les activités de vos enfants au sein des structures daccueil et de restauration. La création de ce nouveau portail internet vous facilitera la vie, avec notamment le guichet en ligne, destiné à régler toutes vos factures liées aux prestations périscolaires proposées par la Ville dès le mois de mars 2009: études, garderies, centres de loisirs, classes de découverte, restauration, séjours et petite enfance. Au-delà du règlement de vos factures, l’Espace Famille offre aux usagers un accès permanent à certaines démarches administratives dans le domaine de la jeunesse et de lenfance, de manière simple et conviviale. « Il s’agit d’un espace personnalisé, et nous avons pour objectif que sa consul- tation par les familles devienne un véritable réflexe, annonce Thierry Delage, Adjoint au Maire. Un réflexe qui s’inscrira dans une volonté de simplifier la vie des parents et dans une démarche de développement durable. Econome, l’Espace Famille va ainsi permettre de réduire de manière significative l’en- voi de factures et les déplacements pour des formalités administratives. » Votre nouveau site « lEspace Famille » Accessible gratuitement depuis le site de la ville www.bussy-saint-georges.fr, PETITES EXPLICATIONS : l’Espace Famille proposera donc toute une batterie de services que nous vous résumons ci-après. VOTRE ESPACE PRIVÉ Accédez à votre espace privé après avoir saisi vos code famille et Véritable guichet en ligne, mot de passe sur la page d’accueil accessible 24h/24 et 7j/7, INSCRIPTIONS « lEspace Famille » permettra: Demandez l’inscription de vos enfants aux différentes activités pro- posées : études surveillées, accueil de loisirs…. d’accéder à votre fiche famille. de consulter les factures émises dans les 18 derniers mois, consul- VOTRE COMPTE ter les règlements effectués à la régie périscolaire. Consultez et payez vos factures en ligne de payer vos factures par carte bancaire grâce à un système de DÉCONNEXION paiement électronique sécurisé. Quittez votre espace privé et revenez sur l’espace public d’éditer une attestation listant les activités facturées et (ou) réglées. ACTIVITÉS d’obtenir des informations pratiques sur les activités proposées Découvrez toutes les activités proposées sur l’Espace Famille : d’effectuer les préinscriptions de votre (vos) enfant(s) crèche, halte-garderie,restauration scolaire, études surveillées, de consulter les tarifs de certaines prestations municipales accueil de loisirs, séjours…. de signaler un changement dadresse, de courriels… DÉMARCHES ADMINISTRATIVES d’obtenir une attestation fiscale Indiquez un changement d’adresse électronique ou postale, deman- de signaler labsence de votre enfant dez l’attestation fiscale ou de présence… de connaître les menus de la cantine ABSENCES de visualiser vos factures… Gérez les absences de vos enfants aux activités auxquelles ils sont … et d’obtenir des informations pratiques inscrits Attention! Seuls les frais de cantine continueront à être réglés VOTRE ACTUALITÉ auprès de la société Avenance. Découvrez immédiatement vos informations personnalisées Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  18. 18. Vie municipale 19Bussy se rapproche d’une ville taïwanaise est à l’initiative de familles d’origine C’ taïwanaise installées à Bussy que la municipalité a reçu il y a quelques jours deux éminents représentants de la ville de Tachia, située au centre de l’archipel de Taïwan, dans le district de Taichung. Le but de cette ren- contre orchestrée par Philippe Le, président de l’association « Rencontre et culture franco-chinoise de Bussy » était de présenter notre ville à ces deux représentants afin d’envisager à l’avenir des échanges culturels et scolaires entre nos deux villes. Tachia, qui compte environ 80000 habitants, est une ville industrielle à l’activité économique très développée. Y sont notamment implantées la marque de vélos mondialement connue Giant, ainsi que des industries pharmaceutiques et de maroquinerie. Tachia est également une ville touristique où l’on trouve un temple très réputé, le Temple de Ma-Zhou, théâtre chaque année d’une cérémonie religieuse accueillant pendant huit jours environ 1,5 million de personnes. Au niveau culturel, elle compte nombre d’artistes qui exercent dans le domaine de la peinture, de la cérami- que ou encore de la sculpture. Des artistes que nous aurons bientôt l’occa- sion de découvrir à Bussy, puisque Philippe Le entend bien organiser une exposition avant la fin de la saison culturelle. La culture sera ainsi le premier domaine concerné par les échanges entre Bussy et Tachia. La ville taïwanaiseHugues Rondeau et Philippe Le, président d’association, ont reçu les étant comme Bussy une ville très jeune, des échanges entre établissements sco-deux représentants de la ville de Tachia dans la salle Jean-Claude-Steffen. laires sont également envisagés. Forum du social, de l’aide et de l’humanitaire Une première assez décevanteI l s’agissait d’une première organisée conjointement par le Service culturel et le Centrecommunal d’action sociale. Pourcette première, le forum du social,de l’aide et de l’humanitaire, qui niène au Sénégal. En collabora-s’est tenu le samedi 17 janvier à tion avec l’association Bussy Soli-la salle Maurice-Koehl, ne fut pas darité Cap’Sud, les conseillers ontun grand succès populaire. Et c’est décidé de lancer une collecte debien dommage, car de nombreu- matériels scolaires et informatiquesses associations et organismes afin de les envoyer au village et deavaient répondu présent afin de soutenir l’accès à l’éducation.présenter leurs missions et différen- Cette action a aussi pour but detes activités mises en place tout au créer un échange culturel à longlong de l’année. Le Secours catho- terme avec la création d’un bloglique, les Restos du C œur, la Mis- par les jeunes des deux villes. Unesion locale de l’Emploi, Vaincre la Ce premier forum bénéficiait pourtant de la présence de nombreuses associations. collecte qui se poursuit… PourMucoviscidose, Sylvan, le Temps première édition. Etait-ce la date marquait en tout cas pour le concrétiser leur projet, les conseil-des Seniors, le Comité catholique choisie, le même jour que la céré- Conseil des Jeunes la fin d’une lers ont donc besoin de votre aide :contre la Faim et pour le Dévelop- monie des v œux, ou un manque aventure, puisque leur mandat de stylos, trousses, cahiers, ordina-pement, Apprenons le français, de communication ? Le Service cul- trois ans s’achevait. Et pour finir en teurs, tous les dons seront utiles àAIME 77, ainsi que les membres turel et le CCAS ne baissent pour- beauté, ils ont imaginé un très soutenir ce beau projet.du CME et du CDJ (Conseil muni- tant pas pavillon et comptent bien beau projet humanitaire. Ils étaientcipal des enfants et Conseil des renouveler cette opération en donc présents ce samedi 17 jan- Pour plus de renseignements, appe-Jeunes) s’étaient ainsi mobilisés. 2010, en espérant une fréquenta- vier pour évoquer ce projet qui ler Maud au 01.64.66.68.10 ouBilan décevant, donc pour cette tion plus importante… Ce forum concerne le village de N’Gue- à culturel@bussy-saint-georges.fr. Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  19. 19. 20 Vie municipale Le Secours Populaire Français ouvre une nouvelle antenne à Bussy é en 1945, le Secours populaire français est une association à but tifs et est représenté dans plusieurs instances de consultation des pouvoirs N non lucratif, qui a été déclarée Grande cause nationale et est habilitée à recevoir des dons et des legs. Elle rassemble des personnes de toutes opinions, conditions publics, tant français, queuropéens et internationaux. Depuis le 9 janvier, une nouvelle antenne s’est ouverte à Bussy, cour de la Rivière, à proximité et origines qui souhaitent faire vivre la solidarité. de la salle Maurice-Koehl, avec une perma- En France, le SPF est plus particulièrement atten- nence chaque vendredi de 9 h 30 à 11 h 30. tif aux problèmes dexclusion de lenfance et des Les bénévoles de la nouvelle antenne reçoi- familles défavorisées. Sur le court terme, par une vent les familles en difficultés de Bussy dans solidarité durgence basée sur lalimentaire, le ves- un but unique : pratiquer la solidarité. Ces timentaire; sur le long terme, par linsertion pro- permanences d’accueil permettront de fessionnelle, laccès à la culture, le sport, les faire connaissance avec les familles, d’ap- loisirs, la santé, les vacances, les droits, et en pré- préhender leurs difficultés, de les conseil- servant la dignité de chacun. Sur lensemble des ler. Leur seront également proposés, en continents, le SPF travaille avec des partenaires collaboration avec le Comité du Secours locaux sur des projets de développement et de forma- Populaire de Noisiel, des colis alimentaires, une tion. Là aussi, le Secours populaire réagit à lurgence, activité vestiaire, l’aide aux devoirs, des sorties et lors de conflits armés ou de catastrophes naturelles. Le animations culturelles, ainsi que des initiatives telles Secours populaire est le partenaire de nombreux réseaux associa- que fêtes du livre, braderies… L’AVIH développe ses actions à Marne-la-Vallée C réé en 1996, l’AVIH, le place deux nouvelles actions d’édu- Réseau ville-hôpital de cation pour la santé à destination Lagny-Marne-la-Vallée est des patients touchés par le virus du une association loi 1 901 qui s’est SIDA. donné pour vocation de rassembler Anne Leclancher, coordinatrice psy- tous les acteurs de Lagny et de ses chologue du Réseau, anime ainsi, environs concernés par l’épidémie un jeudi sur deux, de 10h à du SIDA, la toxicomanie, l’hépatite 11 h 30 un groupe de parole C et même la précarité. Ses objec- s’adressant aux patients séropositifs tifs sont multiples : favoriser la pré- au VIH ainsi qu’à leurs proches. Le vention de l’infection par le virus du premier atelier a eu lieu le jeudi SIDA (VIH), améliorer la prise en 15 janvier. charge globale des patients séropo- Par ailleurs, un Atelier Santé sera pro- sitifs, prendre en charge les patients posé aux patients séropositifs au VIH usagers de drogues, prendre en ayant des difficultés à maîtriser la charge les patients atteints d’une prise en charge de leur pathologie hépatite C, aider les personnes en (difficultés d’adhésion au traitement). situation de précarité à accéder aux de l’affectif, ses membres ont été Le réseau a ainsi acquis une expé- Animées par les professionnels de soins et aux droits sociaux quelle amenés à travailler à plusieurs sur rience dans le suivi de patients infec- santé du secteur, ces ateliers se que soit leur pathologie, mener des des situations où médical, social et tés par le VIH, toxicomanes et/ou dérouleront en 3 sessions d’environ actions de formation, de prévention psychologique sont étroitement liés. porteurs du virus de l’hépatite C, 2 heures chacune. ou d’incitation au dépistage des Afin de comprendre et de chercher dans des situations de précarité Pour tout complément d’information maladies transmissibles. des solutions à chaque situation extrêmes. De là, le réseau a mis sur sur les différentes actions du Réseau La population suivie par le réseau médico-sociale complexe rencon- pied un lieu de convivialité ouvert, l’AVIH, vous pouvez contacter Julien étant en butte à des problèmes de trée, ils ont créé de nombreux liens un lieu d’échanges et de respect, un Blandin, du mardi au jeudi de 8h30 à précarité, que ce soit au niveau de avec les partenaires médicaux et lieu où la parole se veut libre. 17h30, au 01 64 80 49 10 ou par l’hébergement, des ressources ou sociaux du secteur. En ce début 2009, l’AVIH a mis en mail à : avih-prev@orange.fr Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  20. 20. Le magazine 21 LES DÉLICES DE BUSSY changent de main… et de nom epuis le 15 octobre, la boulangerie-pâtisse- pâtisseries, vous aurez le choix entre différentsD rie Les Délices de Bussy a changé de gérant, et en même temps de nom. Ce sont désor-mais M.et MmeMoulin qui officient aux gâteaux. On vous conseille particulièrement les deux spécialités de M. Moulin: le macaron aux framboi- ses et le cramick. Pour le macaron, lefourneaux de cet établissement, mélange entre le goût acidulé de labaptisé Le moulin de Christine. framboise et celui, fondant, desAuparavant installés dans le sep- amandes, est particulièrementtième arrondissement de Paris, réussi. Quant au cramick, il s’agitles deux nouveaux gérants ont d’une succulente brioche aux raisinschoisi notre ville pour son dyna- originaire du nord de la France et de lamisme et sa situation géographique pri- Belgique, qui remplira à lui seul vos petits-vilégiée, « loin du stress de la vie parisienne », confie déjeuners. Avis aux gourmands…M.Moulin. Sur la Place des Foires, on peut donc de LE MOULIN DE CHRISTINEnouveau aller chercher son pain tous les matins de 4 rues des Chalands - Tél.: 0164661146la semaine, et notamment la spécialité locale: la tor- Horaires d’ouverture: du lundi au samedi de 7h àsade de Bussy, une délicieuse baguette. Au rayon des 20h30, le dimanche de 7h à 14h. Et si vous fêtiez la Saint-Valentin au Duplex ?C omme chacun sait, le 14 février, c’est MENU DE LA SAINT-VALENTIN : le jour de la Saint-Valentin, autrement dit la fête des amoureux. Cette Kir Royalannée, bonne pioche: ça tombe un samedi! Feuilleté de Saint-Jacques et crevettes à la NormandePour l’occasion, le Duplex Café a concoctéune soirée spéciale qui vaudra le détour. Pavé de Rumsteak poelée forestière avec ses deux garnituresOutre un menu de fête, les tourtereaux seront oubercés par la douce musique de quatre musi- Magret de canard déglacé au calva et fruits rougesciens du Conservatoire Jean-Sébastien-Bach,formant le Vizinho Jazz Quartet. A sa tête, rien Trou normandmoins que le chef d’orchestre de la GrandeHarmonie du Conservatoire, José Vizinho. Duo de fromages avec sa salade croquanteSaxophone, guitare, contrebasse et batterierythmeront donc cette soirée au Duplex. C’est Assiette des Amoureuxbien connu, romantisme et musique ont tou-jours fait bon ménage, et avec le menu de fête LE DUPLEX CAFÉ Caféproposé lors de cette soirée, la coupe sera Place Fulgence-Bienvenüe Renseignements et réservations au 01 64 66 94 84pleine, jugez-en plutôt! Tarifs : 64 € par couple, boissons non comprises Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009
  21. 21. Le magazine 23 RAZIELLA DESBRUYÈRES: c’est leG nom très poétique qu’ont choisi Annie et Virginie pour leur société de broderie etd’accessoires de mode. Leur installation à Bussy est Graziella Desbruyères La broderie, c’est tout un art!toute récente puisqu’elle ne date que de novem-bre 2008. Annie et Virginie, qui travaillent ensem-ble depuis 2001, étaient auparavant installées à Paris,sous le nom des Idées d’Annie, et ont choisi notreville pour son rapport qualité/prix et, aux alentours,le développement de Marne-la-Vallée. Annie, bro-deuse d’art, et Virginie, artiste peintre et styliste, for-ment un duo très complémentaire. Formée chezFrançois Lesage, LA référence dans le domaine dela broderie d’art, Annie a acquis un savoir-faire etune expérience uniques. Elle a notamment parti-cipé à une collection de Christian Dior et de Chris-tian Lacroix. Virginie, quant à elle a suivi une particuliers, on ne compte même plus les heures de tra-formation de peintre, sculpteur et de modiste. vail, souligne Annie. La broderie est un art très vaste etDepuis la création de la société, Annie et Virginie très créatif dans lequel on peut utiliser toutes les matiè-travaillent beaucoup à l’exportation, le savoir-faire res, afin de valoriser les dessins. Cela peut être trèsfrançais en matière de broderie étant très recherché. romantique comme très rock’n’roll! Aller d’un extrêmeElles ont ainsi des clients aux quatre coins du à l’autre, c’est ça qui est vraiment intéressant dans cetmonde, en Russie, aux Emirats, en Irlande ou art.»Nos deux créatrices passionnées ont égalementencore en Autriche. Aujourd’hui, leur objectif est le sens très recherché de l’exclusivité… « Ce que l’onde développer, à côté de ces contacts étrangers, une crée est généralement très personnel, et ce pour une clien-clientèle de particuliers, afin d’évoluer. «Nous visons tèle bien ciblée. En achetant un produit chez nous, vousavant tout les mariages, évènements pour lesquels les êtes sûre de ne pas le retrouver ailleurs. » On trouve ainsi chez Graziella Desbruyères des choses excep- pour toutes ces dames (ou ces messieurs, à l’appro-femmes aiment encore se parer», confie Virginie. Afin tionnelles et rares, et ce pour toutes les bourses! En che de la Saint-Valentin…), d’aller découvrir lede présenter leurs produits, les deux collaboratricesenvisagent d’organiser prochainement des portes entrée de gamme, les prix de la nouvelle collection talent de ces deux professionnelles de la broderie.ouvertes. Leur atelier est en effet une véritable invi- de sacs commencent à partir de 110 € alors que GRAZIELLA DESBRUYÈREStation à la fête: chapeaux, sacs, bijoux, étoles et bus- pour les bijoux de tête, il faut compter à partir de 2 Place Fulgence-Bienvenüetiers forment autant de magnifiques créations qui 80€. Annie et Virginie, qui rentrent juste d’un salon Tél : 01 64 77 15 22 ou 06 80 70 84 64illustrent bien tout le travail passé par Annie et Vir- à Paris, ont désormais un peu plus de temps pour Site web : www.graziella-d.comginie sur chaque modèle. «Sur certains accessoires très s’occuper d’une clientèle de particuliers. L’occasion Courriel : graziella-d@aliceadsl.fr Bussy Saint-Georges N° 107 - Janvier 2009

×