Spectacles de Noël   Dossier : Garde d’enfants    Eglise du Village - Réouverture   Téléthon 2006৵                        ...
4 Vie de la cité10 Dossier14 Vie municipale19 Magazine20 Sports23Pratique                                          Sommair...
4                                               Vie de la cité       « BIDIBUL »       À LA « VOIE LACTÉE »,       « Bidib...
Vie de la cité                                                                                   5                        ...
6                                                                 Vie de la cité    Commémoration :    Un 11 novembre recu...
Vie de la cité                                                                                     7                      ...
10                                              Doss ier                                                                  ...
Doss ier                                                                                           11                     ...
12                                                                                    Doss ier     LES AIDES APPORTÉES    ...
Doss ier                                                                                             13« Bussy Saint-Georg...
14                                                                       Vie municipale     CENTRES DE LOISIRS :     ECHAN...
Vie municipale                                                                                                            ...
16                                                                           Vie municipale « DU CÔTÉ DU CONSEIL MUNICIPAL...
Vie municipale                                                                                            17A PROPOS DES I...
18                                                                        Vie municipale                                  ...
Le magazine                                                                                                       19MAGALI...
Journal de bussy numéro 84
Journal de bussy numéro 84
Journal de bussy numéro 84
Journal de bussy numéro 84
Journal de bussy numéro 84
Journal de bussy numéro 84
Journal de bussy numéro 84
Journal de bussy numéro 84
Journal de bussy numéro 84
Journal de bussy numéro 84
Journal de bussy numéro 84
Journal de bussy numéro 84
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Journal de bussy numéro 84

1,000

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,000
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Journal de bussy numéro 84

  1. 1. Spectacles de Noël Dossier : Garde d’enfants Eglise du Village - Réouverture Téléthon 2006৵ ȡ p.4 et 5 p.10 à 13 p.16 p. 21 ᭒ Bussy LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - DÉCEMBRE 2006 n°84᭠ Saint-Georges ᳦
  2. 2. 4 Vie de la cité10 Dossier14 Vie municipale19 Magazine20 Sports23Pratique Sommaire - Edito 3 4. Pour Noël Fantaisies et émerveillements 6. Un 11 novembre recueilli 7. Accueil des Nouveaux Habitants JOYEUSES FÊTES 7. Instruments du Monde … 10. Des ambitions pour 2007 11. 4 nouvelles crèches B 12. Assistante Maternelle, IEN SÛR, les tensions demeurent avec l’établissement un autre mode de garde public dont je considère qu’il est désormais, pour nous, 13. Entretien avec Régine Bories plus un poids qu’un atout. Bien sûr, il est évident que les services de l’Etat font montre par- fois d’incohérence à propos de l’avenir de Bussy Saint-Georges. D’un côté, certains nous serinent le mythe de la pause. De l’autre, quelques uns poussent à remplir au plus vite l’objectif des 20% de logements sociaux en réclamant 900 HLM d’ici 2012. 14. CLSH Cherchez l’erreur… 15. Séjours d’hiver : Semaines de glisse ! Bien sûr les élections présidentielles, législatives et municipales 16. Du côté du Conseil … 17. A propos des impôts locaux approchent et nous sommes donc certains que les coups bas vont 18. CME : Nouvelle élection 20 ans déjà ! pleuvoir et qu’il sera difficile de mener une politique attachée au bien commun, à l’écart des manipulations et enjeux partisans. Si de sombres menaces semblent toujours planer sur nous et néces- sitent de la part de l’équipe municipale une détermination sans faille, je veux les oublier un temps. En cette période de fêtes, les décorations lumineuses éclairent sous un angle féerique nos rues. La patinoire est ouverte, grands et petits en profitent gaiement. Avant-hier, je distribuai des cho- 19. Magali Destobbeleir, peintre colats aux enfants des écoles et les initiai à des spectacles forts 19. Roland Lagoutte, poète et photographe distrayants. Hier, ce furent les trois miens qui s’étonnèrent et rirent au pied du sapin. En France, nous avons la jolie expression de la trêve des confi- seurs pour marquer que le temps de la Nativité est censé apaiser les esprits et réunir toutes et tous autour d’une même joie. Cette fin de décembre sera donc pour nous, à Bussy, un moment pour goûter les charmes de notre petite ville de Seine-et-Marne où il 20. Viet Vo Dao fait quand même sacrément bon vivre. 20. Nouveau directeur technique au BBC Il me reste donc à vous souhaiter sincèrement, et du fond du 21. Téléthon : 20 ans de combat cœur, une bonne année. I Votre Maire, Hugues RONDEAU 23. Courrier des lecteurs 25. Tribunes 26. Etat civil Consulter le site de la ville 27. Informations pratiques www.ville-bussy-saint-georges.fr Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  3. 3. 4 Vie de la cité « BIDIBUL » À LA « VOIE LACTÉE », « Bidibul » fait son show le 12 décembre. Petits poissons, bulles et couleurs vives, une histoi- re animée sur le thème de la naissance, où jeux d’ombres et de lumières ont la part belle. POUR NOËLᏘ ÉmFravnetialliesmees n&s i Ꮨ e tC hants, contes, marionnettes, cirque…, des animations pour fêter Noël. Comme tous les ans, la municipalité a offert spec- tacles et chocolats à tous les écoliers et enfants des crèches de POIS «N Bussy. Les plus petits ont assisté à des animations sur place, Un spec Noël, g quant aux plus grands, c’est en car qu’ils se sont rendus à dulé pouParis pour assister à de prestigieuses représentations de cirque ou de théâtre. matern « LE SON DES CHOSES » proposé par la Compagnie Arbre à musique. « ZIGOR ET GUS » Pour les élèves de l’école « Jean de présenté par Arts la Fontaine » le 30 novembre. Magiques et Loisirs Découverte des sons, des instru- a subjugué les enfants ments et des « choses » qui per- de l’école élémentaire mettent de faire de la musique. « Louis Braille », le 19 décembre, par ses tours de passe-passe, et autres jongleries. Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  4. 4. Vie de la cité 5 « MAISON BONHOMME » Les enfants de « La maison des mille goûters » ont assisté au spec- tacle de la « Maison Bonhomme », le 13 décembre. Une façon origina- le de faire découvrir et prendre conscience aux enfants de nos cinq sens. Un spectacle douillet pour enfants en éveil. « Musette au Pays des merveilles » Pour les élèves de l’école maternelle Pierre Lozère alias Papa Clown « Antoine Giroust » le 18 décembre à fait rire et chanté les C’est un rêve … tout commence après la enfants de l’école maternelle récréation. Tout finit avec le chien Musette et élémentaire du « Clos Saint- « Un éclatant jeu d’objets où l’emportent Georges » le 8 décembre.. toujours l’humour et l’imagination ». DE SENTEUR présente Néroline et ses fruits » ‡ ctacle sur le thème degai, frais, coloré et aci- ur les petits de l’écolenelle « Louis Guibert », le 7 décembre. Petiote souris chez "Les Lutins" Le Noël de Suzie, la Petiote Souris à fait la joie des enfants de "LIle aux Câlins" reçus à la crèche "Les Lutins" pour le spectacle du 19 décembre. Jeux de scène, chansons, les souris ont fait participer "les petiots". Regards émerveillés et sourires assurés. Distribution générale de chocolats dans les écoles du Bussy. Ying He, Maire-adjoint chargée des affaires scolaires distribue bols et mugs remplis de cho- Madame Bayle-Laboure, conteuse colats à l’école a émerveillé les enfants de l’école « Antoine Giroust » le maternelle « Jules Verne » 19 décembre. En tout, avec « Une étoile à la fenêtre », plus de 3 000 sachets contes traditionnels de Noël, seront distribués. les 5 et 7 décembre. Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  5. 5. 6 Vie de la cité Commémoration : Un 11 novembre recueilli À la même heure, dans mûri les leçons du passé pour ne toutes les villes et vil- pas avoir l’impression de trahir lages de France, les ceux des nôtres tombés au combat hommes et femmes de bonne en partageant une poignée de volonté se sont regroupés pour mains avec l’adversaire d’hier ». rendre hommage aux Hommes Dans le respect protocolaire tombés au combat, lors de la habituel, lectures et discours se guerre 14/18. sont enchaînés, suivis de la Remise des fournitures scolaires Conduite par le président de dépose des gerbes. par Paul Faye (à gauche) l’Amicale des Anciens Combat- Après le passage au cimetière tants de notre ville, Robert Msili, pour le fleurissement des l’assistance, composée de nom- breuses personnalités, porteurs de tombes des Anciens Combat- tants, les jeunes musiciens du Solidarité avec le Sénégal gerbes, de drapeaux, élus, déléga- Conservatoire ont exécuté L e Président du conseil rural de tion de scouts de France, enfants la Marseillaise. Nguéniène dans le départe- du Conseil Municipal, représen- À l’issue de cette cérémonie, à ment de Mbour, (Région de tants des trois armes … ainsi que l’occasion du traditionnel pot de Thies, République du Sénégal) Mon- trois représentants de Meiningen, l’amitié offert par la municipalité, sieur Magueye Ndao est venu remer- M. et Mme Metzner et M. Egon Robert Msili a remis un diplôme cier les présidents d’associations Hartung ont assisté à cette céré- officiel de porte-drapeau de agissant pour améliorer le quotidien monie commémorative du l’ONAC à Monsieur Garnier. des gens de son pays. 11 novembre. Puis, place aux réjouissances, à À cette occasion, il a souhaité rencon- « Quatre-vingt-huit ans après l’occasion du traditionnel ban- trer Hugues Rondeau, pour le féliciter l’armistice, la rivalité franco-alle- quet organisé par et pour les de son soutien et de son aide apportés mande s’est muée en amitié. Nous Anciens Combattants, salle Chaleureuse poignée de mains entre à Paul Faye, Président de l’association avons aujourd’hui suffisamment Maurice-Koehl. I Magueye Ndao, Président du conseil « Bussy Solidarité Cap Sud ». rural de Nguéniène et Hugues Rondeau La communauté rurale recense 25 vil- lages, totalisant 30 000 habitants, dont les besoins de modernisation ou plus simplement d’amélioration de qualité de vie sont incontestables. Venu en France pour rencontrer les différents Présidents d’associations à but humanitaire engagés dans la réalisation d’actions pouvant aider la communauté Nguéniène, Monsieur Magueye Ndao a profité de ces dif- férents entretiens pour solliciter les bonnes volontés afin de développer quelques projets prioritaires ; poste de santé, piste de production, acqui- sition d’une ambulance, réalisation de classes supplémentaires, salle infor- matique, salle de cantine … À Bussy, Paul Faye, déjà très engagé, a de suite envisagé d’apporter son aide ‚ à la réalisation d’une structure de restauration scolaire. Soutenue par la municipalité, « Bussy Solidarité Cap Sud » œuvre depuis de nombreuses années pour venir en aide à la population locale, dans des domaines d’action différents : Achat de médicaments anti-paludéens, prioritairement donnés aux femmes enceintes et aux personnes âgées, opération « Donnez une deuxième vie à votre cartable», brocante humanitaire, dont le but était de collecter des fonds pour financer l’acheminement des cartables et autres fournitures scolaires récupérés. ƒ ˜ Paul s’est également rendu sur place en 2001, avec 13 adolescents, pour construire une borne-fontaine, et 17 jeunes lycéens de « Maurice Rondeau » ‚ Le Général Bozon a honoré de sa présence cette commémoration pour l’installation d’une pompe électrique qui fonctionne à l’énergie solaire. ƒ Remise du diplôme officiel de porte-drapeaux de l’ONAC à Michel Garnier Des actions concrètes qui visent à un seul résultat : aider et amélio- ˜ Henning Metzner, Egon Hartung aux côtés d’Hugues Rondeau et de Philippe rer le quotidien des gens des pays du Sud. Des actions qui méritaient Naudin, conseiller municipal d’être saluées ! I Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  6. 6. Vie de la cité 7 ACCUEIL DES NOUVEAUX HABITANTS : Un après-midi pour leur dire « Bienvenue » faire découvrir dans une ambiance conviviale, les nombreux atouts dont dispose Bussy au quotidien. Pour les aider dans leurs démarches administratives, l’organisation des ser- vices de la mairie leur est expliquée par Hugues Rondeau, le Maire en per-L es nouveaux Buxangeorgiens sont à l’honneur à l’approche de l’hiver. sonne. Au menu, visite commentée de la ville en autocar, remise de Qu’ils soient arrivés dans notre ville depuis quelques jours, documents de communication, verre de l’amitié, avec cette année, en quelques semaines ou quelques mois, en choisissant Bussy, ils ont prime, un abonnement au journal local « La Marne » offert pour unefait le bon choix. Celui d’une ville résidentielle, jeune et dynamique durée d’un an par la Municipalité. Plus que jamais, l’objectif est de facili-tournée vers l’avenir. Notre commune ne manque pas d’atouts. C’est ter l’intégration dans une ville qui a fait de la qualité de vie résidentiellesans doute ce qui les a attirés. Mais encore fallait-il qu’ils puissent le son maître mot. Comme les années passées, Bernard Noblet, coordina-constater de visu. teur et animateur et Isabelle Santhino de l’association « Accueil des VillesS’installer dans une nouvelle commune implique toujours un change- Françaises » (AVF), structure qui a pour but l’intégration des habitants,ment de vie. Pour les accompagner dans leur adaptation, notre muni- s’étaient joints à la municipalité.cipalité a pris l’habitude, depuis quelques années, d’organiser une Bienvenue à tous et sachez bien que demain, c’est vous, par votrejournée dédiée à l’accueil des nouveaux habitants. C’est une excellente implication et votre dynamisme, qui participerez à la vie et àoccasion, non seulement de faire connaissance, mais également de leur l’animation de la cité. I PRODUITS DU TERROIR : De la bonne bouffe à l’art de vivre R épétition générale avant les traditionnels réveillons de fin d’année. Le 11e"KAKILEMBE " salon de la gastronomie vient de se tenir à Bussy les 25 et 26Instruments du monde … novembre dernier. Un week-end gastronomique qui a comblé tous ceux qui se tiennent bien à table.L e 25 novembre à l’Espace Charles-de-Gaulle, l’association Autour de produits du terroir en ARPEGE (Association Reliant Parents, Elèves Gestionnaires et provenance de toutes les régions Enseignants) offrait à l’attention du jeune public buxangeor- de France, les amateurs de sau-gien, un voyage dans l’univers magique des sons et instruments du cisse d’Auvergne, rillettes et ter-monde entier. rines, s’en sont donné à cœurPrésenté sous forme dun conte par Bernard Voytier, de la troupe joie, le tout arrosé par un bon« Tambour dAppel », ce spectacle a permis aux enfants de découvrir coup de rouge bien gouleyant.de nombreux instruments, du plus classique au plus inhabituel, rap- De quoi aiguiser les papilles gus-porté à l’occasion de ses nombreux voyages, ou même, de sa propre tatives à l’approche des fêtes !fabrication. Une animation qui aura permis à tous, de découvrir que Comme à l’accoutumée, cela musique était partout. Quelle pouvait être créée à partir de tout, à rendez-vous annuel des gourmetspartir dinstruments variés et quelle existait aussi à létat naturel buxangeorgiens et des alentours(faune, flore, éléments …). a confirmé son succès des précé-Le conteur a invité ainsi quelques enfants et parents à essayer ces dentes éditions. Il s’imposeinstruments « venus dailleurs ». incontestablement comme unPour clore ce spectacle, « Arpège » a proposé au public, à la fin du spectacle, évènement incontournable surun goûter et un stand où chacun a pu acquérir des livres sur la musique. I l’agenda des manifestations. I Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  7. 7. 10 Doss ier Crèche « les Lutins » GARDE D’ENFANTS : des ambitions pour 2007 Avec l’essor démographique que connaît Bussy Saint-Georges, la garde des petits est devenue rapidement un enjeu majeur de la politique municipale. Depuis 1998, le service Petite Enfance s’attache à accompagner cette évolution pour proposer aux Buxangeorgiens des solutions adaptées à chacun. Accueil régulier ou occa- sionnel, assistante maternelle, accueil collectif dans une structure associative ou municipale… Où en sommes-nous aujourd’hui ? Quelles sont nos ambitions pour demain ? État des lieux et mode d’emploi. A l’usage de tous les jeunes parents… Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  8. 8. Doss ier 11 GARDE D’ENFANTS : QUATRE NOUVELLES CRÈCHESD ifficile pour les jeunes mamans aujourd’hui de concilier sereine- LES CHOSES S’ARRANGENT ! ment vie familiale et vie profes- À BUSSY EN 2007/2008 sionnelle. Si la France a mis du La situation des crèches était catastrophique Dès 1998, la Municipalité était capable d’antici-temps à s’organiser par rapport à d’autres pays au début des années 2000. Dans certains per le nombre croissant et urgent de demandesd’Europe du Nord, il apparaît que des efforts endroits, situation absurde, il fallait s’organi- de places en crèches. C’est pour cela que la villeont été faits notamment depuis que le gouver- ser bien avant la naissance du bébé pour espé- a négocié, dans les meilleures conditions budgé-nement français a décidé de lancer un plan rer, éventuellement, obtenir une place. taires possibles, le lancement de quatre unitésdont l’objectif est un meilleur accueil des Aujourd’hui, il y a 250 000 places en crèche supplémentaires d’ici à 2008. Cela permettra deenfants avant l’école. A Bussy Saint-Georges, en France, auxquelles on peut ajouter les faire bénéficier les parents de 300 places en plus.même si l’on ne peut pas se réjouir totalement 60 000 places en service d’accueil familial Bussy Saint-Georges va nouer un partenariat avecà la vue des listes d’attente, les chiffres mon- (assistantes maternelles supervisées par une des entreprises privées qui assureront le finance-trent que la commune fait beaucoup, et sou- directrice). Ce mode de garde reste le plus ment et le fonctionnement des crèches en encais-vent plus que les autres, pour accueillir les économique et donc le plus recherché par les sant de notre part, une partie du loyer. Letout-petits, tant en terme de quantité que de familles: de 30 centimes par heure à 4 euros calendrier est, à ce jour, tenu. En phase de négo-qualité de service. maximum, en fonction des revenus du foyer. ciation obligatoire, les premiers partenariatsÀ titre de comparaison, une ville de plus de L’important reste que des solutions existent devraient être signés en ce début d’année. Les95 000 habitants comme Argenteuil, a 200 et que l’Etat, le Conseil Général et la Muni- travaux seront effectués dans la foulée et la pre-places en accueil régulier… contre 165 places cipalité avancent dans le même sens pour que mière crèche devrait pouvoir ouvrir ses portesactuellement à Bussy pour une population de tous les Buxangeorgiens de demain commen- pour la rentrée de septembre 2007. Cent places18 000 habitants. Il existe donc à Bussy, 165 cent leur vie en collectivité de manière orga- seront disponibles et la liste d’attente est déjà trèsberceaux municipaux, dont 140 sont dédiés à nisée. Pour que les jeunes mamans puissent longue. Les dossiers seront soigneusement étu-l’accueil régulier, les 25 autres places relèvent de travailler et construire une vie de famille diés pour répondre au mieux aux demandes.l’accueil occasionnel, qui profite à 105 enfants. sereine et bénéfique à l’équilibre de tous. Les familles pourront bénéficier dans cette nou-Par ailleurs, la crèche associative « Bout’Chou » C’est dans ce sens que nous travaillons, c’est velle crèche, des mêmes tarifs et mêmes presta-largement subventionnée par la municipalité dans ce sens que nous avançons. tions que dans les structures municipales. Enfin,offre une capacité de 20 berceaux. la ville s’engage à superviser et accompagner leMais, la problématique est donc importante projet pédagogique de chaque entité et la qualitépartout et chaque ville cherche les solutions les de leur accueil. ® Suite en page 12mieux adaptées pour faire face à la demande. ˜ ™ — ‚ ™ ˜ — ‚ Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  9. 9. 12 Doss ier LES AIDES APPORTÉES De plus, il accorde une prime de 50% pendant 3 ans aux structures qui ouvrent leurs portes depuis le 1er janvier 2006. Les aides de la Municipalité aux familles : Enfin, le Conseil Général a créé un fonds spécial d’aide à l’innovation d’un mon- L’allocation municipale permet aux familles buxangeorgiennes qui emploient une tant annuel de 200 000 € ouvert aux institutions publiques, privées et associatives. garde à leur domicile personnel ou une assistante maternelle agréée de bénéficier d’un complément financier. Aides aux familles : L’aide communale vient en complément des prestations versées par la CAF, pour L’aide directe « Bébébonus 77 » est destinée aux 12 000 familles du département les familles qui font garder l’enfant à leur propre domicile, ou lorsque la garde s’ef- faisant garder leurs enfants de moins de trois ans par une assistante maternelle ou fectue au domicile personnel de l’assistante maternelle. un(e) employé (e) familial (e) à domicile depuis le 1er juillet 2006. Le montant mensuel de l’allocation communale est fixe quel que soit le nombre Elle est destinée à tous les allocataires de la CAF ou de la MSA de Seine-et-Marne d’enfants et s’établit selon le barème suivant : et percevant au titre de la garde d’enfants, le complément mode de garde de la PAJE ou l’AFEAMA ou l’AGED. Revenus annuels Enfant de 0 à 3 ans Enfant de 3 à 6 ans Le montant de « Bébébonus 77 » est défini selon une grille liée au niveau des res- sources. Trois montants sont fixés : 60 €, 90 € ou 150 € par trimestre. Inférieurs à 12 708 ¤ 59,93 ¤ 29,97 ¤ Pour les enfants accueillis par une assistante maternelle agréée, « Bébébonus 77 » Entre 12 708 ¤ 47,39 ¤ 23,69 ¤ est versée pour chaque enfant de moins de 3 ans. Une même famille peut donc et 17 473,55 ¤ recevoir plusieurs allocations. Pour ceux qui sont gardés à la maison par une Supérieurs à 17 473,55 ¤ 39,27 ¤ 19,63 ¤ employée familiale, l’allocation est versée une fois. ® RENSEIGNEMENTS AU 0810 811 877 - APPEL GRATUIT L’aide municipale est versée à toutes les familles ayant un enfant de moins de six ans et qui perçoivent la Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje). Seules les familles ayant recours à une garde à domicile ou une assistante maternelle peuvent prétendre ASSISTANTE MATERNELLE, au versement de ce complément d’allocation communale. UN AUTRE MODE DE GARDE La Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) se substitue à l’ensemble des presta- Un métier revalorisé, une attention personnalisée tions liées à la petite enfance (Apje, Afeama, Aged, Ape, Aad) pour tous les enfants L’Assistante Maternelle garde votre enfant chez elle et s’en occupe toute la journée : nés, adoptés ou recueillis en vue d’adoption à partir de cette date. soins, repas, siestes et promenades. Elle est une vraie « seconde maman » pour bien Enfin, il est important de savoir que les frais engagés pour faire garder un enfant à des petits. La loi du 27 juin 2005 a su revaloriser ce métier et offrir ainsi aux parents domicile, déduction faite des prestations complémentaires, donnent droit à des une alternative efficace et désormais prisée. réductions d’impôt. Cette nouvelle loi vise à améliorer les salaires, les conditions de travail et le statut ® RENSEIGNEMENTS AU SERVICE PETITE ENFANCE : 01 64 66 24 24. de cette profession encore parfois mal connue. Une rémunération qui se fera désormais à l’heure et à la fin de chaque mois, un Depuis bientôt trois ans, le Conseil Général de la Seine-et-Marne concrétise son véritable contrat de travail … Bref, des améliorations notables qui signent la plan « 1000 places pour la petite enfance » en partant d’un constat simple : plus professionnalisation concrète et constructive de cette profession. de 52 000 enfants de moins de 3 ans vivent dans notre département qui est le plus Assistante maternelle est un métier que l’on apprend en suivant une formation à jeune d’Ile-de-France. Il était donc urgent de mettre en place un dispositif efficace un moment de sa vie où, souvent, l’on souhaite rester à la maison pour s’occuper pour venir en aide aux Seine-et-Marnaises dont le taux d’activité est supérieur à la de son propre enfant. Les assistantes maternelles seront désormais formées pen- moyenne francilienne. En effet, âgées de 25 à 49 ans, elles sont 78% à être actives dant 60 heures, avant d’accueillir les enfants, et pendant 60 heures, après leur agré- ou à la recherche d’un emploi contre 74% à échelle nationale. ment. Pour suivre cette formation, les assistantes envoient une lettre de motivation au Conseil Général et c’est le Président avec les services de la PMI et après visite au Aides aux collectivités : domicile de l’assistante maternelle qui décide de délivrer l’agrément. Depuis le 1er janvier 2006, le Conseil Général a augmenté de 1000% ses aides à l’inves- Les parents et les assistantes ont la chance, à Bussy, d’avoir un Relais Assistante tissement pour la construction ou l’extension de structures d’accueil collectif. La Muni- Maternelle (RAM), un lieu d’écoute et de conseil, d’information et d’animation cipalité qui percevait avant 274 €par place créée, peut aujourd’hui en percevoir 2740. qui permet de répondre aux attentes de tous. RAM : Relais Assistantes Maternelles Le RAM met en relation les assistantes maternelles indépendantes qui cherchent à garder des enfants et les familles qui recherchent un mode de garde : il aide à rédiger le contrat, donne des conseils pour trouver la solution la plus appropriée à leurs souhaits et à leur mode de vie. Depuis plus d’un an, le Relais Assistantes Maternelles a pris ses quartiers au 11, rue des Pyramides, dans un pavillon entièrement restauré, entouré d’un jardin ombra- gé d’arbres fruitiers. Le RAM est devenu aussi un lieu d’accueil parents-enfants à raison de 2 demi-journées par semaine, le mercredi matin de 9h à 12h et le jeudi de 15h à 18h. Mme Laborde, éducatri- ce de jeunes enfants et directrice de la structure, et Mme Toxe Gauthier, auxiliaire de pué- riculture, vous reçoivent du mardi au vendredi et tous les premiers samedis du mois pour les démarches administratives. ® RENSEIGNEMENTS AU 01 64 77 09 05. Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  10. 10. Doss ier 13« Bussy Saint-Georges est aujourd’hui l’une des premières communes deFrance en nombre de places en crèche rapporté au nombre d’habitants »ENTRETIEN AVEC RÉGINE BORIES, MAIRE-ADJOINT CHARGÉE DE LA PETITE ENFANCE‚ Depuis deux ans, des actions concrètes ont été engagées par le nouvelles crèches est vraiment l’idéal. A terme, ces quatre nouvelles structuresConseil Général et par la Municipalité pour répondre à l’urgence de permettront tout de même d’offrir 300 berceaux supplémentaires.la demande. Où en est-on aujourd’hui à Bussy ? Je souhaite toutefois ajouter qu’il nous est impossible de construire à l’infini deIndépendamment des actions que le Conseil général souhaite mettre en nouvelles structures car nous constatons déjà, à Bussy, une évolution importanteplace, à Bussy, nous nous mobilisons pour mettre en place rapidement de la pyramide des âges qui risque de rendre obsolètes dans quelques années cer-quatre nouvelles structures par le biais d’un partenariat privé. D’ici la fin tains équipements publics du type groupes scolaires ou crèches, financés sur l’ar-du mois de janvier, le premier contrat sera signé et les travaux lancés dans gent public. Or, une bonne gestion de ce dernier rend difficile la création dela foulée. Il s’agit d’une structure de 100 berceaux située en pied d’im- structures en fonction d’une conjoncture ponctuelle.meuble à l’angle de l’avenue du Général-de-Gaulle et de la rue Aristide-Maillol. Parallèlement, nous mettons tout en œuvre pour susciter „ Quelles autres pistes pouvons-nous explorer pour satisfaire tous lesde nouvelles vocations d’assistante maternelle. parents et développer un service de qualité ?Bussy Saint-Georges est aujourd’hui l’une des premières Satisfaire tous les parents ! Nous faisons tout pour pouvoir répondre aucommunes de France en nombre de places en crèche mieux à la demande.rapporté au nombre d’habitants. A titre d’exemple, fin Concernant les autres pistes, nous misons beaucoup sur les nou-2004, nous comptions 165 berceaux pour 15 189 habi- velles mesures gouvernementales adoptées en faveur des assistantestants, quand Champs n’en disposait que de 60 pour 22 maternelles. Nous sommes prêts à aider toutes les personnes dési-475 habitants et Chelles 220 pour 46 000 habitants. reuses de devenir assistantes. Nous avons également travaillé à un projet de crèche interentreprise. Nous avançons sur ce dossier, c’estƒ Une nouvelle crèche pour la rentrée prochaine et compliqué mais nous ne perdons pas espoir.l’ouverture de trois autres structures dans un avenir Nous optimisons enfin la collaboration public/privé, en terme d’équi-proche. Cela sera-t-il suffisant ? pements qui devraient accueillir au total plus de 300 berceauxNon, il est évident que cela ne sera pas suffisant. Le bien utiles, qui placeront la commune parmi les premières denombre d’enfants en liste d’attente est très France au regard du nombre d’habitants.important, nous en sommes parfaitementconscients. Mais, la mise en place d’une … Avez-vous d’autres projets pour 2007 ?crèche nécessite de très gros moyens Nous initions cette année la mise en placefinanciers. A titre d’exemple, l’investis- d’une animation, courant mars, en partena-sement pour la réalisation d’une riat avec la CRAMIF, sur le thème de la pré-crèche d’une trentaine de berceaux est vention des risques domestiques et de lad’environ 1 million d’euros (hors sub- diététique spécifique aux enfants. D’autreventions). Et au quotidien, le coût part, le service de la municipalité travaillepour la commune, déduction faite actuellement sur la mise en place d’unedes subventions de la CAF s’élève à journée « Petite Enfance », avec ateliers,environ 8,40 €, par heure et par conférences … permettant de faireenfant. La commune n’a pas le connaître les métiers liés à la petitebudget nécessaire pour pouvoir réali- enfance, ainsi que sur les droits et lesser seule de tels investissements. devoirs des enfants. Cette journée décou-Ce système de partenariat pour ces verte est prévue courant juin. I Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  11. 11. 14 Vie municipale CENTRES DE LOISIRS : ECHANGES ET CONCERTATION A L’ORDRE DU JOUR ! partenariales autour du thème « Le sentiment d’appartenance à la Ville de Bussy Saint- Georges, Ville Nouvelle » tout comme elle a dressé un tableau des animations proposées ou attendues dans les différents centres, telles la création d’une ludothèque, des C’ est en 1999 qu’a été créée la actions sur le thème de la prévention, des Commission de Concertation ateliers sous chapiteau de cirque, un atelier des Centres de Loisirs « Un lieu – Multimédia d’aide aux devoirs pour les ado- précise Hugues Rondeau, Maire de Bussy – lescents avec un encadrement de qualité. En que nous avons voulu d’informations et de complément, le service périscolaire, a décrit propositions entre Elus, parents et responsables toutes les autres activités menées en direc- municipaux, afin d’améliorer le service rendu tion des jeunes Buxangeorgiens dans le non seulement à la population en général, cadre du Contrat Educatif Local « En ce mais aux enfants en particulier ». C’est ainsi domaine – précise Valérie Boissard, respon- que cette instance permet, à ses membres, sable du Service – notre volonté est d’offrir le d’échanger avec tous les acteurs respon- maximum de choix, soit en nous appuyant sur sables de la gestion des activités périscolaires des spécialistes, soit en jouant, à plein, sur une et extrascolaires. Les représentants de synergie des compétences offertes par tous les ser- parents, quant à eux, pouvant, de plus, faire vices municipaux ». Dans le premier cas, nous connaître l’opinion des familles tant sur les trouvons les soirées « Prévention » en collabo- actions passées que sur les projets à venir ration avec l’association « Agir Ensemble pour concernant l’accueil et l’animation des Réussir » ou bien l’accompagnement à la sco- enfants et des jeunes. Dernièrement, Thierry Delage, larité en place dans les collèges Cousteau, LES REPRESENTANTS DE PARENTS Maire adjoint chargé des affaires périscolaires Monet et le lycée Martin-Luther-King avec l’intervention des techniciens et pédagogues les 12 parents représentant les structures des associations « Résonances » et « Fola CHARLES PERRAULT Cécile Desombre présentes sur la ville (Charles Perrault, Bleu Percussions ». Pour la seconde approche, il y a BLEU DU CIEL Corinne Bisiaux du ciel, Les Violennes, Louis Guibert, le les initiations aux techniques musicales, les LES VIOLENNES Isabelle Soros Clos Saint-Georges, Louis Braille et Jules stages multisports, les rencontres inter-généra- LOUIS GUIBERT Napha Singpraseuth Verne), ont été élus par leurs pairs et ont tionnelles, les séjours vacances et bien d’autres participé, début décembre, à leur première choses encore. Au terme de cette réunion, Sandrine Caduc CLOS SAINT-GEORGES Sébastien Vaxelaire (suppléant) réunion de concertation. « Un moment fort Mesdames Isabelle Goudal et Linda Ndiaye Sophie Salle (suppléante) – déclare Thierry Delage, adjoint au Maire se sont proposées pour représenter les familles en charge du Périscolaire – au cours duquel des Centres des Loisirs au Comité de Pilotage Eddy Cartone les parents élus ont pu faire part de leurs obser- du Contrat Educatif Local. I JULES VERNE Natacha Fonty (suppléante) vations, dialoguer et obtenir des réponses Isabelle Goudal concrètes sur le fonctionnement des centres de LOUIS BRAILLE Corine Avart (suppléante) loisirs et de l’Espace Jeunes ». A cette occa- EN SAVOIR PLUS : Linda Ndiaye sion, La Ligue de l’Enseignement 94 a ® Service périscolaire au 01.64.66.24.24 exprimé son souhait de mener des actions ou periscolaire@bussy-saint-georges.fr. Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  12. 12. Vie municipale 15 Tous les ans et à chaque période de vacances, la municipalité met tout en œuvre pour dénicher d’agréables lieux de villégia-SÉJOURS D’HIVER : ture pour les jeunes Buxangeorgiens. Semaines de glisse ! Pour les vacances de février, à vos marques, prêts, skiez !P OUR LES CONGÉS D’HIVER, la municipalité vous propose 2- SAINT-FRANÇOIS-LONGCHAMP deux séjours, l’heure sera à la glisse à la Chapelle- Entre Maurienne et Tarentaise sur les pentes du col de d’Abondance en Haute-Savoie ou à Saint- la Madeleine à 1450 mètres d’altitude, le « Gône », François-Longchamp en Savoie. petite structure de deux étages, permet d’ac- cueillir 60 enfants dans un confort familial, est1 - LA CHAPELLE-D’ABONDANCE situé proche du centre de la station, et à 200La Chapelle-d’Abondance offre un environnement mètres des pistes de ski.dans la plus pure des traditions savoyardes. Le char- Durant ce séjour, l’activité dominante serame dune station village aux traditionnels chalets de bien évidemment le ski, alpin ou de fond,bois, blottie au coeur dune vallée entre le Lac avec 6 séances de 3 heures, encadrées parLéman et Mont-Blanc, dans le nord des Alpes et de la l’équipe d’animation. Un passage d’étoiles estHaute-Savoie. Vous serez hébergés en centre de prévu en fin de séjour avec remise des insignesvacances de très grande qualité situé au pied des pistes, et par l’ESF. Vous profiterez également d’une sortieau cœur du village, si bien, que le ski est offert aux enfants à en traîneau à chiens, d’une balade en raquettes à lala porte du chalet. découverte de la faune et la flore hivernale. Vous visiterez leLe domaine skiable de Torgon situé entre 1100 et 2200 mètres d’altitude, site minier des Hurtières : galerie de mine, théâtre optique 3D,offre plus de 40 pistes pour les skieurs de tous niveaux sur 75 km. son et lumière. Et pour finir vos journées, sorties dans le village,Au programme, activité ski à raison de 8 à 11 demi-journées pendant le soirées à thème…séjour selon la météo et l’envie du groupe… mais également pelles deneiges, soirées à thèmes, ping-pong, visites et excursions… ® EN PENSION COMPLÈTE Du dimanche 25 février au samedi 3 mars 2007.® EN PENSION COMPLÈTE Séjour réservé aux jeunes de 6 à 17 ans. Le transport s’effectuera en TGV jusqu’àDu samedi 17 février au dimanche 25 février 2007. St-Jean-de-Maurienne puis en car.Séjour réservé aux jeunes de 6 à 17 ans. Le transport s’effectuera en car grand tourisme. L’encadrement du séjour sera assuré par l’équipe d’animation de l’organismeL’encadrement du séjour sera assuré par l’équipe d’animation de l’organisme « ADAV ». « Neige Soleil et Loisirs ». GRILLES DES TARIFS EN FONCTION DU QUOTIENT FAMILIAL (EN EUROS) LA CHAPELLE-D’ABONDANCE (6/17 ans) – Du 17 au 25 février SAINT-FRANÇOIS-LONGCHAMP (6/17 ans) – Du 25 février au samedi 3 mars 1 2 3 4 5 enfants (+) 1 2 3 4 5 enfants (+) A 250 238 226 214 204 A 332 315 300 285 270 B 281 267 254 241 229 B 374 355 337 320 304 C 313 297 282 268 255 C 415 394 375 356 338 D 344 327 310 295 280 D 457 434 412 391 372 E 375 356 338 322 305 E 498 473 449 427 406 F 406 386 367 348 331 F 540 513 487 463 439 G 438 416 395 375 356 G 581 552 524 498 473 H 469 445 423 402 382 H 623 591 562 534 507 Hors B 625 594 564 536 509 Hors B 830 789 749 712 676 MODALITÉS D’INSCRIPTIONS : Les préinscriptions seront ouvertes selon les places disponibles à partir du samedi 13 janvier jusqu’au vendredi 02 février 2007 inclus. En Mairie au Service Périscolaire – Tél. : 01 64 66 68 0 7(lundi - mercredi - jeudi - vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30). Le premier jour des préinscriptions aux séjours débuteront systématiquement le samedi de 9h à 12h. Aucune inscription ne sera prise en compte les samedis suivants. Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  13. 13. 16 Vie municipale « DU CÔTÉ DU CONSEIL MUNICIPAL » Lors de sa séance du 4 décembre 2006 ® SUBVENTION EXCEPTIONNELLE : La municipalité a voté une subvention exceptionnelle pour l’aide à la création d’une classe à horaire aménagé de football. Le collège Jacques-Yves-Cousteau, en partenariat avec le Football Club de Bussy a décidé de reconduire la classe à horaire aménagé depuis la rentrée. Monsieur Cornille, professeur d’EPS, prendrait en charge 4 séances hebdomadaires réservées prioritairement aux élèves adhérants au Football Club de Bussy. Pour assurer le bon fonctionnement de cette classe, la municipalité a accordé une subvention de 2 600 euros. ® RÉALISATION D’UN CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL : A été approuvé lors de cette séance, le principe de la réalisation d’un Centre Technique Municipal, d’une surface de 2 000 mètres carrés utiles. ® ABROGATION DE LA DÉLIBÉRATION ARRÊTANT LE PLU : Il a été décidé de procéder à l’abrogation de la délibération en date du Église du Village : 8 mars 2006 arrêtant le projet de PLU et approuvé la reprise de la concertation selon les mêmes modalités définies dans la délibération du Réouverture prochaine 16 juillet 2002. A ® TARIFS DE LA RESTAURATION SCOLAIRE près plusieurs mois de fermeture et une restauration quasi- POUR L’ANNÉE 2007 : totale (reste le ravalement extérieur), l’église du Village va enfin rouvrir et les cloches sonner ! Après avoir procédé à la rénova- Compte-tenu des nouvelles directives du Ministère de l’Economie, des Finances tion intérieure, réhabilitation et remise en peinture du sol au plafond, et de l’Industrie, monsieur Le maire propose la révision de la grille des tarifs, avec la charpente a subi, à son tour, les assauts des spécialistes. Les échafau- la création d’une tranche supplémentaire pour les revenus supérieurs. dages viennent tout juste d’être enlevés, et déjà se profile à l’horizon un ® TARIFS DES CENTRES DE LOISIRS, DES ACCUEILS, concert pour la réouverture. DE L’ÉTUDE ET DE L’ESPACE JEUNES POUR L’ANNÉE 2007 : Afin de mieux répondre aux attentes des familles dont les enfants ont des activi- C’est le 19 janvier que l’église du Village, après avoir fait peau neuve, va tés en dehors du Centre de Loisirs ou de l’Espace Jeunes, il a été décidé que la retrouver pleinement son statut de point de mémoire rappelant que Bussy n’est pas une Ville aussi nouvelle que cela ! facturation s’effectuerait par : journée complète, demi-journée avec repas et demi- À cette occasion, le Conservatoire de Musique « Jean Sébastien Bach » journée sans repas. Monsieur Le maire propose la révision de la grille des tarifs, présente « Portraits en miroir » musique et arts plastiques échangent avec la création d’une tranche supplémentaire pour les revenus supérieurs. leurs regards sur le thème des humeurs. Compositions plastiques, ins- ® CONVENTION DE MISE À DISPOSITION trumentales et vocales du XVIe siècle à nos jours. DE LOCAUX DU PIGEONNIER : Rendez-vous à 20h30, le 19 janvier. Par délibération du 18 septembre, le Conseil Municipal approuvait la mise à disposition pour l’association « Les Coteaux de la Brosse » du local « rez-de-chaus- L’église du Village n’ouvrira ses portes qu’à l’occasion de la Fête de la sée » du Pigeonnier. Lors de la séance du 4, a été approuvé un avenant à cette Saint-Georges, pour la bénédiction des brioches, au mois d’avril, et pour certaines messes d’enterrement. Elle restera avant tout un lieu dédié aux première convention, pour la mise à disposition du premier étage, dans les mêmes concerts et aux animations culturelles. I conditions, répondant au besoin d’un espace plus conséquent. SMS « mairie » : C ’ e s t p a r t i ! our améliorer la rapidité de transmission et l’efficacité de la Dans les semaines à venir, les services : Scolaire, Péri-Scolaire, et P communication locale, la municipalité a mis en place une interface pour avertir les habitants par SMS. Petit à petit, les efforts déployés par la mairie pour permettre à Petite-Enfance seront connectés. Puis viendra le tour de la médiathèque et du Conservatoire de Musique. Mais il est certain que l’utilisation et l’intérêt de ce nou- tous les services municipaux de disposer de ce service de veau moyen de communication, dépendent avant tout de « mini-message » commencent à payer. l’ampleur de l’adhésion des administrés. Le cabinet du Maire et le service de l’état civil sont les premiers Rien n’est obligatoire, les « SMS » ne seront envoyés qu’aux personnes à bénéficier de cette nouveauté. Il est, en effet, appréciable de qui auront donné leur accord en remplissant un formulaire, à l’occa- recevoir en temps réel un « texto » vous prévenant de l’arri- sion de démarches administratives et autres inscriptions en mairie. vée de votre passeport ou mieux encore, pour vous éviter un Une chose est sûre, plus les Buxangeorgiens accepteront sans réti- aller-et-retour « pour rien », vous demandant un ultime papier cences de communiquer leur numéro de portable, et plus le gain pour compléter un dossier ! de temps et d’argent profitera à tous. Alors n’hésitez pas ! I Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  14. 14. Vie municipale 17A PROPOS DES IMPÔTS LOCAUX !L ES BUXANGEORGIENS viennent de recevoir leurs feuilles d’im- tant jusqu’à présent, et applicable sous condition de ressources et de com- pôts locaux et certains se sont étonnés de l’augmentation position du ménage. « Un nouveau dispositif répondant à un souci d’équité qu’elles comportaient par rapport à l’année dernière. Et sur- fiscale et sociale et qui bénéficie à plusieurs centaines de familles ».tout qu’il était pratiquement impossible de comprendre le « pour- Dernière précision : la recette prévisionnelle 2006 de taxe d’habitationquoi du comment » simplement en se référant aux explications correspond à une moyenne, par habitant, de 201,69 €. Une moyennegénérales complexes figurant au verso de l’avis d’imposition. qui recouvre bien entendu des disparités positives ou négatives mais dontEn premier lieu, il faut savoir que taxe d’habitation et taxe foncière la relative mesure explique qu’à Bussy « nombreux sont ceux qui conti-se répartissent en trois parts inégales au profit de différentes collec- nuent, aujourd’hui, à payer moins d’impôts que dans leur précédent lieu detivités (Commune, Département et Région). Ces dernières fixent résidence et ce, pour un logement équivalent ». Ilibrement leurs taux en fonction des politiques qu’elles mettent enplace ou qu’elles sont contraintes d’assumer du fait du désengage- Abattements 2005 2006ment de l’Etat dans un certain nombre de domaines. Général à la base 15 % 0 %De ce fait, Région et Département ont dû augmenter, en 2006, leur taux.A Bussy, par contre, il est identique à celui de l’an passé. Par contre, Pour charges de famillel’abattement dit « général à la base » et qui bénéficiait à tous, quelles que - par personne rang 1 ou 2soient les caractéristiques de logement ou les conditions de revenus a du Minimum légalêtre supprimé « Nous avons résisté – déclare Jean-Claude Lamagnère, 10 % 10 %Premier Adjoint - aussi longtemps que nous avons pu à cette suppression EN VIGUEUR À BUSSY 15 % 15 %déjà en vigueur dans toutes les communes du secteur, mais les charges liées, - par personne rang 3 ou 4notamment, à la réalisation d’équipements publics coûteux, à l’instar du Minimum légal 15 % 15 %groupe scolaire George-Sand, ne nous ont pas laissé d’autre choix ». EN VIGUEUR À BUSSY 20 % 20 %Néanmoins, afin de ne pas pénaliser les familles les plus modestes, outreles abattements pour personnes à charge « A noter que ceux-ci sont de 5%supérieurs aux minimums légaux », la ville en a créé un nouveau, inexis- ABATTEMENTS « SPÉCIAL À LA BASE » 0% 5% QUELQUES DÉFINITIONS…LA VALEUR LOCATIVE BRUTE : LES ABATTEMENTS :La valeur locative brute sert de référence Appliqués à la valeur locative moyenne, ilspour le calcul de la base de chacun des sont déduits de la valeur locative brute pourimpôts directs locaux. déterminer la base nette nécessaire au cal-Elle est évaluée par le service du Cadastre cul de la taxe dhabitation.des Services Fiscaux dont dépend votre Applicables seulement pour les résidenceshabitation, en fonction des caractéris- principales, les abattements sont de deuxtiques du logement (appartement ou mai- catégories :son, surface, niveau de confort, situation - les abattements facultatifs : abattementgéographique, état dentretien) et multi- général à la base et abattement spécial à lapliée par un tarif communal faisant réfé- base accordés aux personnes disposantrence aux loyers constatés au 1er janvier d’un logement d’une importance moyenne1970. Elle correspond au loyer annuel et dont les revenus d’excèdent pas cer-théorique que pourrait produire un taines limites définies.immeuble bâti ou non bâti sil était loué - les abattements obligatoires s’appliquentdans des conditions normales. au nombre de personnes à charge selonDepuis 1981, cette valeur locative est leur rang.actualisée chaque année par un coefficientvoté par le Parlement, soit une majoration LE TAUX D’IMPOSITION :de 1,81% en 2006. Voté par la collectivité, il s’applique à la base nette d’imposition (= valeur locativeLA VALEUR LOCATIVE MOYENNE : brute – abattements).La valeur locative moyenne sert de référence LES FRAIS DE GESTION :pour le calcul des abattements. Elle est com- Perçus par l’Etat, ils s’élèvent :mune à tous les contribuables de la collecti- - pour la taxe d’habitation à 4,4% du mon-vité concernée. Elle sobtient en divisant le tant des cotisationstotal des valeurs locatives de lannée précé-dant limposition par le nombre des locaux.En 2005, cette valeur locative moyennesélève à 2455 † sur Bussy Saint-Georges età 2879 † sur le département. Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  15. 15. 18 Vie municipale sions, leurs actions porteront sur l’amélioration de la vie quoti- dienne, ils agiront pour la lutte contre les discriminations, la santé ou encore la sécurité … C’est maintenant à eux de jouer ! À l’actif de nos « anciens » jeunes campagne municipale, les candi- élus, on peut noter la mise en place dats ont jusqu’au 12 janvier pour du Bussytoyens, le journal des Jeunes déposer leur candidature. La cam- conseillers, mais également leurs pagne électorale se tiendra entre le nombreuses participations aux fêtes 22 et le 30 janvier, quant aux élec- institutionnelles. Ils sont également tions et la proclamation des résul- à l’initiative des rencontres intergé- CONSEIL MUNICIPAL DES ENFANTS tats, elles auront lieu le 1er février prochain. Une première réunion nérationnelles, à l’occasion des- quelles ils se sont rendus à la maison Nouvelle élection d’installation de ces nouveaux élus est déjà programmée le 6 février, de retraite de Bussy, pour partager d’agréables après-midi de jeux et dis- avec à l’ordre du jour ; l’installation cussions avec les résidants. Fervents Dans le cadre du Contrat Éducatif Local,le Conseil Municipal des défenseurs de la nature, ils ont par- des commissions. Enfants avait été institué.Siégeant pour deux ans,le mandat de Seuls les enfants des classes de CM1 ticipé au nettoyage de printemps nos jeunes élus se termine. En vue des prochaines élections, le et CM2 peuvent être éligibles, quant organisé par les scouts de Bussy. Ils 1er février prochain,la campagne électorale va bientôt démarrer. aux électeurs ils doivent être élèves ont également, dans un but huma- en classes de CE1, CM1 ou CM2. nitaire, lancé une grande opération de collecte de cartouches jet d’encre L e CME : une démarche ville, en apportant des idées et en La trentaine de jeunes élus sera en vers la citoyenneté. Il mettant en place des actions poste pour 2 ans. usagées. Et pour parfaire leur cul- permet aux jeunes Buxan- concrètes en vue d’améliorer le À linstar des précédents membres ture citoyenne, ils se sont rendus au georgiens âgés de 9 à 11 ans de quotidien de nos petits citoyens. du Conseil Municipal des Enfants, Sénat, pour une visite guidée et participer à la vie civique de la Suivant un échéancier digne d’une après s’être regroupés en commis- commentée. I RENCONTRES DE LA JEUNESSE : L E S B U X A N G E O R G I E N S O N T L A P A R O L E Jusqu’en 2007, le Conseil général organise les rencontres de la jeunesse. Des rendez-vous tous azimuts pour aborder tous les sujets. L e Conseil général organise, sur tout le département, des rencontres pour BILAN : Les jeunes de 12 à 17 ans sont en recherche de lieux de rencontre et les jeunes de 12 à 25 ans souhaitant engager une large réflexion sur leurs d’espace libre pour se retrouver et se distraire (notamment de lieux dédiés aux besoins et leurs attentes. sports). Quant aux 18/25 ans, leurs préoccupations sont différentes. En effet, étu- L’objectif est de débattre avec les jeunes sur les grandes thématiques que diants ou jeunes travailleurs, ils sont souvent en quête d’un premier logement, et sont l’emploi, la formation, les transports, le logement, la santé, les loisirs se trouvent alors confrontés au problème de loyers trop coûteux. Ils se heurtent et la citoyenneté. C’est avant tout l’occasion d’aller à la rencontre des également aux soucis des transports, d’une desserte insuffisante. jeunes, d’être à leur écoute, de dialoguer avec Pas moins de 32 rencontres abordant des sujets dif- tous les publics et de créer un moment férents auront été organisées. En mars 2007, un d’échange privilégié. grand rendez-vous permettra de restituer et de syn- En concertation avec le Conseil général et en par- thétiser les apports de cette année de dialogue et de tenariat avec la Mairie, La Ligue de l’Enseigne- faire des propositions concrètes pour répondre aux ment a décidé d’organiser une de ces rencontres attentes de la population buxangeorgienne et plus sur le thème « Etre jeune en ville nouvelle ». largement seine-et-marnaise. I Mercredi 22 novembre à la Médiathèque de l’Eu- rope, se sont donc retrouvés pour débattre de ce LIRE ET FAIRE LIRE : thème, 35 jeunes de l’Espace Jeunes, du Conseil des ® La Ligue de l’Enseignement lance un appel aux retrai- Jeunes, des Sports, de l’association « Agir Ensemble» tés désireux de transmettre aux enfants le goût de la lecture. et de la Ligue de l’Enseignement. Renseignements auprès d’Emilie au 01 64 77 15 38 Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006
  16. 16. Le magazine 19MAGALI DESTOBBELEIR, PEINTRE « Mon rêve serait q’une galerie pari- sienne m’honore de sa confiance ! » - Magali Destobbeleir a rapide- ment rencontré un public appré- Pour cette dynamique buxangeor- Ses œuvres, sont réalisées à l’acry- ciant, à travers ses toiles au styleS UCRÉ DE L’ORANGE, chaleur du jaune, inti- gienne d’adoption aux racines bre- lique, médium de peinture utili- contemporain, et parfois abstrait, mité des bistre et sépia, tonnes, sociétaire de l’association sant des pigments traditionnels une harmonie de couleurs d’oùidéogrammes imaginés à mi- CATI*, l’art pictural, de curiosité mélangés à des résines synthétiques s’échappe, de manière quasi mys-route de l’Asie et de l’Inde, simplement distractive, est vite « ce qui présente lavantage de sécher térieuse, une force et une énergietoutes ces nuances s’entrecroi- devenu une passion dévorante vite et de pouvoir travailler au émouvantes. Isent sur les toiles de Magali « Comme une sorte de bouillonne- rythme de mon ressenti créatif, les * CATI : Création ArtistiqueDestobbeleir, comme autant de ment spontané que j’essaie de tra- différentes couches ». Technique Imaginativesubtiles invitations à un voyage duire instinctivement par le Primée à l’occasion de diffé- MAGALI DESTOBBELEIR :du regard et de l’esprit. pinceau et le couteau ». rents salons départementaux - 06.73.67.32.74 ROLAND LAGOUTTE poète et photographe Après un passage par le photo- ou surréalistes. Roland Lagoutte poète et photo- journalisme, la vente et le labora- graphe, écrit comme il photographie, à linstinct : toire, il devient photographe « Il suit une émotion, les mots surgissent comme indépendant en 1982. Le virus de un regard qui sétonne de ce quil voit ». la photographie poursuit son Roland ne manque ni d’idées ni de projets. À l’oc- œuvre et une longue maturation casion du Téléthon, il a participé à Paris à la mani- aboutit à sa première grande festation « Les mots en partage », spectacle constitué exposition : « Incongruité, une de scènes ouvertes, chants, chorégraphies, coups de autre réalité ». cœur poétiques… en tant qu’interprète de ses Sa rencontre en 1999 avec la cho- propres poèmes, accompagné par la violoniste Fanny régraphe Nadège Paineau est en Desgrouas. « Une interprétation de poèmes est plus cela décisive, il découvre alors la spontanéité du flou, qu’une simple lecture, c’est une réelle mise en scène des« Cétait magique de voir limage noire et « ce lieu où la réalité bascule et s’efface, là réside textes». Roland aime ce nouveau mode d’expression,blanche apparaître dans le révélateur, avec l’incongruité ». mêlant musique et texte, d’où l’idée d’enregistrer enpour seul éclairage, une lumière rouge » En 1997, avec Patrice Fautrat, il crée le Photo Club studio une maquette, courant janvier. Notre artisteRoland Lagoutte a 6 ou 8 ans. de Bussy et en 2002, le désormais traditionnel, est d’ores et déjà invité à venir présenter ses œuvresPlus tard, aux premières amours, et surtout aux pre- « Mois de la Photographie ». sur les ondes de « Radio Libertaire ». Parallèlement,miers émois photographiques pour le corps fémi- À cette même époque Roland Lagoutte commence il travaille activement à l’élaboration de son premiernin, il sinscrit dans son premier photo club. à écrire de la poésie. Rapidement ses textes s’impo- recueil de « rimages », « L’Amour est cerise » dontDu côté des études, le résumé est rapide… Roland sent sur ses photographies pour former des la sortie est prévue fin 2007.fut remercié un soir de juin, à la fin de sa seconde C. « rimages », néologisme décrivant « des sortes de Que sa créativité persiste, tous nos vœuxIl décide alors, avec lappui de ses parents, quil « photo-poèmes » où l’écriture repose dans l’image ». l’accompagnent ! Isera photographe. Ses poèmes sont tour à tour graves, joyeux, amoureux ®Plus d’informations : www.cave-a-poemes.org Bussy Saint-Georges N°84 - Décembre 2006

×