Rapport développement durable 2010 Heineken France
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Rapport développement durable 2010 Heineken France

on

  • 6,172 views

 

Statistics

Views

Total Views
6,172
Slideshare-icon Views on SlideShare
5,331
Embed Views
841

Actions

Likes
1
Downloads
109
Comments
0

5 Embeds 841

http://oursocialmedia.com 669
http://maltsethoublons.com 131
http://www.slideshare.net 39
http://translate.googleusercontent.com 1
http://webcache.googleusercontent.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Rapport développement durable 2010 Heineken France Rapport développement durable 2010 Heineken France Document Transcript

    • Rapportdéveloppement durable2010
    • Sommaire p.1 Notre ambition p.3 Edito de Marc Busain, Président de Heineken France p.4 Heineken France : brasseur et distributeur p.6 Nos enjeux développement durable p.8 Heineken International : «Brewing a Better Future(1)» p.9 Heineken France : le Pacte développement durable p.12 Œuvrer pour l’environnement p.14 Réduire l’impact environnemental de ses sites p.18 Réduire l’impact environnemental de ses produits p.20 Accompagner la consommation responsable p.24 Soutenir le lien social p.26 Soutenir le CHR(2) p.28 Favoriser le développement humain p.32 Développer des achats responsables p.36 Focus brasseries Heineken Entreprise et France Boissons p.38 Brasserie de Schiltigheim p.40 Brasserie de Mons-en-Barœul p.42 Brasserie de Marseille p.44 France Boissons p.48 Méthodologie p.49 En synthèse(1) Brasser un avenir meilleur(2) Cafés, Hôtels et Restaurants
    • Notre Ambition En leader(1) responsable, Heineken France a pour ambition de construire des liens durables avec toutes ses parties prenantes (clients, fournisseurs, collectivités, associations...), pour que le développement de son activité contribue à celui de son environnement. Environnement Heineken France se fixe comme priorité de réduire ses émissions de CO2 et de pré- server les ressources naturelles. L’enjeu ? Réduire durablement et globalement son impact sur l’environnement. Consommation responsable Pour que l’alcool, notamment la bière, reste un vecteur de plaisir et de convivialité, il est indispensable d’en éviter les excès et les mésusages. Heineken France ac- compagne une consommation responsable en mettant à disposition de tous ses collaborateurs, ses clients et consommateurs, l’information et les outils nécessaires pour la maîtriser. Lien social La convivialité et le partage, valeurs portées par la bière et les cafés, sont moteurs d’une dynamique essentielle : le lien social. Heineken France place ce lien social au cœur de sa stratégie via une approche de valorisation des Cafés, Hôtels, Restaurants et le développement professionnel de ses collaborateurs. Achats responsables S’engager pleinement dans une démarche de développement durable, c’est aussi engager ses partenaires. Heineken France implique ses fournisseurs dans la recher- che de solutions responsables en réponse à ses besoins.(1) 1ère entreprise nationale en chiffre d’affaires de fabrication et de commercialisation de bièreset 1ère entreprise nationale en chiffre d’affaires spécialisée dans la distribution de boissons pour le marché CHD 1 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • 2 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • «Le développement durable une composante essentiellede notre leadership » P résident de Heineken France depuis l’automne 2010, j’ai pu constater, dès mon arrivée, l’implication du Groupe en matière de développement durable, avec un comité dédié et d’importantes réalisations : 1er Rapport développement durable du secteur brassicole et de la distribution CHR(1), 1er Bilan Carbone pour un brasseur, 1er Forum Citoyen dédié à l’avenir des cafés dans le lien social. Heineken France a confirmé son leadership valeur en 2010. Nous avons pour ambition de devenir le leader volume en 2013. Je ne conçois pas ce leadership sans une intégration du développement durable. Je suis convaincu qu’il est une réelle opportunité, offrant de nouvelles pers- pectives d’évolution et de développement pour notre Groupe, notamment en réponse aux attentes de nos clients et de nos consommateurs. C’est pourquoi, je tiens personnellement à ce que le Groupe poursuive ses efforts en matière de développement durable. Aussi ai-je validé avec le Comité Exécutif Heineken France la nouvelle dimension donnée à notre ambition avec le plan 2011-2013, composé de 8 initiatives stratégiques et 35 objectifs opérationnels. Notre ambition est de construire des liens durables avec nos parties prenantes (consommateurs, clients, fournisseurs, salariés…) et, ainsi, permettre que le développement de notre activité contribue à celui de notre environnement. Je suis donc heureux de partager avec vous ce deuxième Rapport dévelop- pement durable Heineken France. Bonne lecture Marc Busain Président de Heineken France (1) Cafés, Hôtels et Restaurants 3 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Heineken France brasseur et distributeur Filiale du Groupe Heineken International, Heineken France rassemble 2 activités complémentaires leaders sur leur secteur : Heineken Entreprise, 1er des brasseurs(1) en France, et France Boissons, 1er des distributeurs(2) CHD(3). Leader(1) en valeur depuis 2008 sur le marché de la bière, Heineken Entreprise fabrique et commercia- lise ses produits auprès de la grande distribution et du marché CHD. Heineken, Desperados, Pelforth, Affligem, Fischer…, son portefeuille regroupe plus de 15 marques qui couvrent tous les segments : standards, sophistiqués, spécialités, bières sans alcool et panachés. France Boissons est l’entreprise leader(2) sur le marché de la distribution de boissons auprès des professionnels du marché CHD. Son engagement «Servir, animer, réussir» se concrétise chaque jour auprès de ses 60 000 clients ; d’abord par une offre complète de 15 000 références de boissons parmi des bières, vins, cafés, softs et spiritueux ; ensuite par un ensemble de services adaptés (conseil, livrai- son, aide à l’animation…) dont le déploiement est rendu possible par l’implantation géographique de France Boissons.Gouvernance Heineken France (1) 1ère entreprise nationale en chiffre d’affaires de fabrication et de commercialisation de bières (2) 1ère entreprise nationale en chiffre d’affaires spécialisée 4 dans la distribution de boissons pour le marché CHD Heineken France (3) Consommation Hors Domicile Rapport Développement Durable 2010
    • Heineken France brasseur et distributeur Chiffres clés 2010 n 1,62 milliards d’euros n Siège social : de chiffre d’affaires net Rueil-Malmaison (92) n Filiale à 100 % de regroupant Heineken •  roits d’accises : 71 M€ •  mpôts sur les sociétés : 43,8 M€ D I Heineken International Entreprise et France • Investissements : 42 M€ •  axe professionnelle : 11,2 M€  T n 4 180 collaborateurs Boissons n Volumes vendus : 5,2 millions d’hectolitres n Volumes vendus : n 2 870 collaborateurs n 1 310 collaborateurs 1,1 millions d’hectolitres de bières en fût n Nombre de sites : n Nombre de sites : 3 brasseries 57 millions de cols de bières bouteilles 6 régions regroupant - Mons-en-Barœul (Nord) 446 millions de bouteilles BRSA(4) 36 filiales - 93 entrepôts - Schiltigheim (Alsace) 47 millions de bouteilles de vin - Marseille 2,235 tonnes de caféQuelques-unes des 15 000 référencesde l’offre France Boissons Heineken International «One of the world’s great brewers»(5) Heineken International est un groupe familial indépendant. Néerlandais d’origine, il a su développer son image, son portefeuille de marques et ses activités pour s’implanter dans le monde entier. •  ème brasseur au monde en volume 3 avec 192 millions d’hectolitres de bière vendus. •  6 milliards d’euros de chiffre d’affaires. 1 •  °1 en Europe. N •  40 brasseries à travers plus de 70 pays. 1 •  lus de 200 marques internationales ou régionales P dont Heineken, la marque de bière la plus internationale avec 26 millions d’hectolitres vendus. •  lus de 75 000 employés. P (SourceChiffres2010:PlatoLogicWorldDatasheets) 5(4) Boissons Rafraîchissantes Sans Alcool Heineken France(5) «Un des plus importants brasseurs au monde» Rapport Développement Durable 2010
    • Nos enjeuxdéveloppement durable Approvisionnements en matières premières Mener un travail collaboratif Production entre Heineken France et ses fournisseurs pour Développer l’activité d’Heineken France tout réduire l’impact environnemental des matières en limitant l’impact environnemental des sites premières agricoles et des emballages, et ainsi et des produits, en agissant sur l’eau, l’énergie et préserver les ressources naturelles. les déchets et ainsi réduire les émissions de CO2. 68 000 tonnes de malt achetées auprès 2,265 millions m3 d’eau consommés de malteurs qui s’approvisionnent à près de par les brasseries de Mons-en Barœul (59), 100 % auprès de producteurs français. Schiltigheim (67) et Marseille (13). 200 115 tonnes d’emballage (verre, carton, 103 150 tonnes de déchets générées métal) utilisées dont 93 % de verre. par les trois brasseries. 6 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Nos enjeux développement durable Développement humain Préserver la santé, assurer la sécurité et favoriser le développement professionnel des collaborateurs Heineken France. En faire des ambassadeurs de la consommation responsable. 4 180 hommes et femmes qui travaillent pour Heineken France. Vente-Consommation S’investir auprès des clients de la grande distribution et du marché CHD pour offrir aux consommateurs des produits et des services responsables. Maintenir les cafés dans leur rôle Distribution de lien social. Accompagner une consommation responsable de nos produits. Réduire l’empreinte carbone des entrepôts et de leurs activités de distribution. Plus d’un milliard de bouteilles vendu en GD(1) et en CHD par Heineken Entreprise. 93 entrepôts France Boissons répartis 60 000 clients CHD France Boissons. sur toute la France. 1000 tonnes d’articles publicitaires 17 138 000 kms parcourus pour livrer nos (sous-bocks, verres, textiles, gobelets, parasols) clients, dont près de 70 % par route. commandées.(1) Grande Distribution 7 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Heineken International : «Brewing a Better Future » (1) Depuis 10 ans, Heineken International s’inscrit dans une démarche de développe- ment durable. Pour la décennie à venir le Groupe nourrit une ambition : devenir «The World’s Greenest Brewer(2)». Une ambition forte qui se concrétise aujourd’hui au- tour de 3 impératifs stratégiques : Améliorer en permanence l’impact environnemental de ses marques et de ses activités. Impliquer l’ensemble de ses collaborateurs et ses partenaires au sein de tous les marchés. Mettre en évidence le rôle de la filière brassicole dans la société. Sa politique investit toutes ses activités et se réalise en particulier dans 6 grandes initiatives : n Devenir un brasseur plus vert en minimisant au maximum les émissions de CO2 et l’impact sur les ressources naturelles. n Pratiquer un commerce vert en construisant les pratiques et les modèles qui réduiront significati- vement l’empreinte carbone de ses marques et de ses activités. n Impliquer ses collaborateurs dans sa démar- Bonne pratique che et leur garantir un environnement de travail sain et sécurisé. Pour mobiliser chacune des filiales n Valoriser et impliquer ses fournisseurs et dans le monde et répondre à l’ambition 2020 prestataires en dynamisant le développement du Groupe, des objectifs spécifiques au économique et social local. développement durable ont été intégrés n Être le leader de l’accompagnement de la au bonus des plus hauts dirigeants, à savoir consommation responsable en innovant autour pour 2010 : mettre en place une organisation des actions de prévention. développement durable et produire n Être un partenaire de référence en travaillant un plan à 3 ans pour chaque filiale. avec les distributeurs, les pouvoirs publics, les ONG pour défendre le rôle positif de la filière brassicole.Gouvernance développement durable Heineken International (1) Brasser un avenir meilleur (2) Le brasseur le plus vert au monde 8 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Heineken FranceLe Pacte développement durableHeineken France conclut en 2008 son Pacte développement durable construitautour de 4 piliers fondamentaux : œuvrer pour l’environnement, accompagnerla consommation responsable, soutenir le lien social et développer des achatsresponsables.En 2010, Heineken France donne une nouvelle am-pleur à son ambition et construit un plan stratégiqueà 3 ans qui répond à la fois aux enjeux d’HeinekenInternational et du Groupe en France.8 initiatives stratégiques et 35 objectifs concretssont ainsi fixés. Dates clés de l’engagement de Heineken International et de Heineken France(3) Green Office vise à limiter l’impact environnemental des bâtiments et des activités administratifs 9 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Heineken France Le Pacte développement durable La Gouvernance développement durable En 2008, la signature d’une Charte et la création d’un Comité développement durable Heineken France scelle l’engagement du Groupe autour de son Pacte développement durable. Les 17 membres des différentes directions France Boissons et Heineken Entreprise, qui composent le Comité, participent activement au déploiement de la démarche à tous les niveaux du Groupe. Ensemble, ils définissent les objectifs, coordonnent et condui- sent les projets du Pacte. Tous les deux mois, le Comité partage les avancées sur les projets, les sujets d’actualité déterminants pour le Groupe et prend les décisions nécessaires. Il reporte l’ensemble de ces informations auprès du Comité Exécutif Heineken France et communique les réalisations auprès des collaborateurs. Il garantit également auprès de Heineken International, le dé- ploiement de la politique du Groupe. En 2010, le Comité a défini un nouveau plan stra- tégique à 3 ans et fixé 35 objectifs pour 2013. Chacun des objectifs est placé sous la responsabi- lité d’un leader. Aujourd’hui, le Comité, accompagné des leaders, donne l’assurance que la démarche de développement durable investit tous les métiers de l’entreprise.Comité développement durable Heineken France De gauche à droite : Damien Robillon - Patrice Breuil - Patrick Villemin - Elodie Moutafis - Stéphane Viguier - Laurent Turpault - Daniel Bataille - Laurence Perrayon Laurence Usunier - Nicolas Blondet - Pierre Levyckyj - Denis Messmer. Absents sur la photo : Natacha Lusson - Thibaut Mayet - Anne-Sophie Flochel - Christelle Bleusse - Jean-Claude Guillochon. 10 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Heineken France Le Pacte développement durableGouvernance Comité développement durable Heineken France «Deux ans après avoir été conclu, le Pacte développement durable Heineken France a, aujourd’hui, pris toute sa place dans l’entreprise. Les cadres dirigeants sont impliqués, notamment à travers un système de bonus. Des leaders de projets sont désormais associés à la démarche, aux côtés du Comité dédié, pour atteindre les 35 objectifs fixés dans le cadre du plan 2011-2013 ; preuve que la démarche est intégrée à toute l’organisation.» Patrick Villemin Secrétaire Général & Président du Comité développement durable Heineken France 11 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Oeuvrer pourl’environnement
    • Heineken France se fixe comme priorité de réduireses émissions de CO2 et de préserver les ressources naturelles. L’enjeu ? Réduire durablement et globalement son impact sur l’environnement. FAITS MARQUANTS 2010 • Réalisation du 1 bilan carbone pour France Boissons. er • Lancement de la nouvelle bouteille Heineken aux impacts environnementaux réduits. • Compensation carbone des principaux événements d’Heineken Entreprise : convention annuelle et «L’atelier des champs».
    • Réduire l’impactenvironnemental de ses sitesRéduire ses impacts environnementaux est un enjeu de longue date pour HeinekenInternational et en particulier pour Heineken France, qui recherche constammentde nouvelles solutions pour diminuer ses consommations d’eau et d’énergie, etvaloriser ses déchets. La réduction des émissions de CO2 est l’autre priorité duGroupe dans le monde.Management environnementalSi toutes les brasseries sont certifiées ISO 14001depuis 2003, Heineken France veille constammentà optimiser l’efficacité de son management environne-mental. C’est chose faite depuis octobre 2010, avecl’obtention d’une certification unique multisitesdes normes ISO 9001 et ISO 14001, délivrée pourl’ensemble des 3 brasseries et le siège social. Ce CO 2dernier a mis en place depuis 2008, un programme«Ecosiège», qui vise à réduire l’impact environne-mental du site. En 2010, une exposition d’objets recy-clés de l’Association d’insertion Extramuros rappelleaux collaborateurs l’importance du tri sélectif. A cetteoccasion, d’anciens cadres publicitaires de la marqueHeineken sont transformés en mobilier.De son côté France Boissons s’appuie sur un cahierde préconisations de bonnes pratiques environne-mentales pour tester de nouvelles solutions dansles entrepôts. L’objectif est d’harmoniser les pra-tiques pour faciliter un pilotage central. Plus d’informations dans les pages France Boissons.Bilan CarboneEn 2009, Heineken Entreprise a été le 1er brasseurfrançais à mesurer et publier son empreinte carbone. Entrepôt France Boissons de SallanchesLe bilan mené en 2010 présente un total d’émissions -11 183 tonnesde 359 089 tonnes équivalent CO2, soit une baissede 11 183 tonnes équivalent CO2, par rapport à2009. Ce bilan est positif pour Heineken Entreprise,même si la réallocation des volumes de la brasserie d’émissions carboneFischer, fermée en 2009, a conduit à une augmenta- pour Heineken Entreprisetion mécanique des émissions des 3 sites industrielsrestants. Tonnes équivalent CO2 • 009 2 370 272 Plus d’informations dans les pages Brasseries. • 010 2 359 089L’emballage et les matières premières restent, res-pectivement, les 1er et 2nd postes d’émissions de CO2du Groupe. Ils ont enregistré une baisse de 3 % desémissions, due principalement à la baisse globaledes volumes brassés et/ou conditionnés en 2010.L’activité logistique, 3ème poste d’émissions, a,quant à elle, enregistré une baisse de 9,4 % parrapport à 2009. Cette réduction est principalement 14 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Oeuvrer pour l’environnementliée à l’augmentation de la part du transport mul-timodal (fer-route) en logistique amont : plus 150 % 41% de transport multimodalcomparé à 2009. La part du transport ferroviaire (fer-route) en logistique amontest, quant à elle, passée de 16 % à 18 % du trans-port amont. Les émissions de CO2 liées au recoursà la sous-traitance pour la fabrication ou le condi-tonnement de certains produits ont, quant à elles,augmenté. En 2010, 445 000 kilomètres ont étéparcourus par camion pour acheminer ces derniers.L’objectif pour 2011 sera de réduire ce poste.Au niveau de la logistique aval, le transport parcamion pour livrer les clients (entrepôts CHR et grandedistribution) a enregistré une baisse de 823 000kilomètres. Un résultat atteint en partie grâce à l’op-timisation des chargements en collaboration avec lesclients : 1 200 camions en moins sur la route en 2010.Le 4ème poste, l’énergie, a connu une baisse de4,5 % en 2010 par rapport à 2009, soit 1 746 tonneséquivalent CO2 en moins. La brasserie de Marseille Brasserie de Marseilley a fortement contribué en réduisant de 5 % saconsommation de gaz et de 4 % celle d’électricité.France Boissons réalise son premier BilanCarbone en 2010 à partir d’un échantillon de 5entrepôts représentatifs.Le bilan s’élève à 85 569 tonnes équivalent CO2. Lalogistique amont et aval sont les deux 1ers postesd’émission, à hauteur respective de 30 % et 31 %.Le transport des personnes (trajets domicile-travail ettrajets des commerciaux) arrive en 3ème position avec16 % des émissions.Cette estimation sera affinée en 2011 avec la mise enplace d’un outil de calcul pour que chaque entrepôtmesure précisément ses propres émissions, pourensuite définir des priorités d’actions. Chargement d’un train - Brasserie de Mons-en-Barœul Bonne pratique Convention Heineken Entreprise - Compensation CO2 Heineken Entreprise a compensé les 325 tonnes équivalent CO2 liées au transport de ses collaborateurs lors de sa convention annuelle de 2010, contribuant par la même occasion au financement d’un projet hydraulique au Brésil à l’initiative de l’association Climatmundi. 15 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Réduire l’impactenvironnemental de ses sitesEauL’eau est une ressource capitale pour HeinekenEntreprise, puisqu’elle compose la bière à 90 %.Entre 1990 et 2010, sa consommation en brasseriea diminué de plus de 60 % ; 4,7 litres d’eau sontaujourd’hui nécessaires pour brasser 1 litre debière.La quantité d’eau utilisée dans les process de fabri-cation : nettoyage, pasteurisation…, est scrupuleuse-ment surveillée. Des travaux menés en 2010 dans la Pasteurisation des bouteillesbrasserie de Marseille sur les pasteurisateurs et pro-cess de nettoyage ont réduit de 9 % sa consom-mation d’eau ; des actions qui seront déployées en2011 à la brasserie de Schiltigheim en Alsace. Maintien de la consommation d’eau moyenneLa préservation de la qualité de l’eau est l’autre en-jeu pour les 3 brasseries. Pour cela, le traitement des pour la production de bièreeaux usées est assuré par les stations d’épuration in-tégrées à 2 brasseries. La 3ème est, quant à elle, direc- Litres d’eau par litre de bière brassée • 009 2 4,7tement reliée à la station d’épuration mixte urbaine. • 010 2 4,7 • bjectif 2011 O 4,4Energie -1,6% ,La production d’un hectolitre de bière nécessite enmoyenne 199 MJ. La moitié de cette énergie est desource thermique : gaz naturel et fioul. L’autre moi-tié est de l’électricité, dont 25 % sont issus d’éner-gies propres ou renouvelables. La consommation d’énergie consommée end’énergie thermique en brasserie a diminué de moyenne pour les 3 brasseries12 % entre 2000 et 2010. La brasserie de Marseille aobtenu en 2010 une réduction de 5 % de sa consom- MJ par hectolitre de bière brassée • 009 2 202,3 mation de gaz, grâce aux travaux d’optimisation de • 010 2 199ses pasteurisateurs. • bjectif 2011 O 186Côté France Boissons, certains entrepôts sont déjàéquipés de panneaux solaires pour la productiond’eau chaude sanitaire. Une étude est en cours pouréquiper les toitures de panneaux photovoltaïqueslors de leur réfection. Cuve de brassage Brasserie de Schiiltigheim Retrouvez les indicateurs détaillés Cuve de fermentation dans les pages Brasseries et France Boissons Brasserie de Marseille 16 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Oeuvrer pour l’environnementDéchets +0,9% , de déchets en 2010Près de 100 % des déchets en brasseries sont pour les 3 brasseriesrecyclés ou valorisés : Kg / hecto- les drêches et les levures, qui représentent 90 % du • 009 2 21,2 volume des déchets, sont valorisées sous forme • 010 2 21,4 d’aliments pour bovins et ovins ;- les déchets d’emballages, qui constituent moins de 10 % des déchets, sont recyclés dans leurs filières respectives.Au final, 0,3 % du volume total est mis en décharge.Au niveau des entrepôts France Boissons, la généra-lisation du tri sélectif des déchets est en cours avec larecherche d’une société partenaire au niveau national.La politique de gestion des déchets du Groupe secomplète par sa contribution à Eco-Emballages, quiassure la collecte sélective des emballages ménagers,et son soutien à l’association Vacances Propres, quilutte contre les déchets sauvages. Heineken Franceencourage également la collecte sélective et le recy-clage des papiers qu’elle met sur le marché (impriméspublicitaires, magazines, publications d’entreprise…), Zone de tri - Brasserie de Schiiltigheimen contribuant à EcoFolio, organisme de référencepour le recyclage du papier en France.Nuisances localesParce que leurs activités peuvent causer des nuisances,les brasseries sont à l’écoute des communautésvoisines pour agir : limitation des horaires de circu-lation des camions, aménagement des installations…Heineken Entreprise intègre un critère «niveau dedécibels» dans l’achat des nouveaux équipements.Dans le cas où les installations émettraient un niveausonore trop important, des aménagements sont misen place. Par exemple, en 2010, à la brasserie deMarseille, un bardage a été réalisé autour d’un com-pacteur. La brasserie de Mons-en-Barœul dans son environnement Actions en 2010 Ambitions 2011-2013 • Certification multisites des normes ISO 9001 • Réduire les émissions de CO2 du brasseur et ISO 14001 pour les 3 brasseries et le siège social. et du distributeur. • 1er bilan carbone pour France Boissons. • Moins 10 % d’eau et d’énergie consommées • Près de 100 % de déchets recyclés ou valorisés en en brasserie. brasserie. • Augmenter la part d’énergie renouvelable • Moins 11 183 tonnes Equivalent CO2 pour Heineken consommée ou produite. Entreprise. • 100 % des entrepôts France Boissons équipés • Plus 150 % de transport multimodal en logistique amont. de tri sélectif. 17 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Réduire l’impactenvironnemental de ses produitsHeineken France propose à ses clients et consommateurs des produits de qualité,plus respectueux de l’environnement, et témoigne en 2010 d’actions diminuantson impact environnemental.Préserver la naturalité Zoomde ses matières premières «L’atelier des champs»Pour Heineken France, la préservation de la naturalité Soucieux de valoriser l’image de la bière et en des ressources nécessaires à la production de la bière particulier de la naturalité de ses ingrédients, est un enjeu à la fois qualitatif et environnemental. Heineken Entreprise a créé un lieu éphémère de 150 m2 : un jardin suspendu surplombant les Sans OGM(1) : les matières premières agricoles uti- Champs-Elysées dédié à l’univers de la bière, lisées par Heineken Entreprise sont certifiées sans proposant des ateliers thématiques gratuits. OGM ; une garantie assurée par des analyses et audits 3000 personnes ont participé. Les 5,5 tonnes réguliers auprès des fournisseurs. équivalent CO2 générées par l’événement ont été compensées par le financement d’un projet de De son côté, France Boissons propose des vins bio, centrale hydroélectrique en Inde. avec Biobon, une gamme de vins issus de raisinsd’agriculture biologique. Le packaging est lui aussirespectueux de l’environnement : étiquettes en papierrecyclé, cartons d’emballage brut et bouchons natu-rels. En 2010, 111 167 cols ont été vendus.Assurer la qualité de ses produitsLa démarche de qualité des 3 brasseries est recon- Paris Nature Capitalenue par la certification ISO 9001 qu’elles détiennent Heineken Entreprise a été mécène de pour certaines depuis une dizaine d’années. l’événement organisé les 22 et 23 mai 2010 Au niveau de la fabrication, pour garantir la qua- sur les Champs-Elysées. Deux millions de lité et la sécurité des produits, 850 000 analyses et visiteurs y ont découvert la biodiversité contrôles ont été effectués en brasserie en 2010, in- française à travers 8 000 parcelles agricoles cluant les vérifications relatives à la méthode HACCP(2). et arboricoles ; l’orge et le houblon étaient à l’honneur. En complément, les audits qualité menés réguliè-rement auprès des fournisseurs comprennentun volet sécurité et environnement : en 2010, 21fournisseurs matières premières et emballages pourHeineken Entreprise, 8 fournisseurs produits pourFrance Boissons ont été audités.Au niveau de la commercialisation, une politiqued’entretien préventif est mise en place en CHD(3) avecpar exemple le contrôle de l’isolation des installationsde tirage pression. Parallèlement, 5 207 points devente CHD ont été audités en 2010 sur 50 pointsde contrôle (entretien, service...).En grande surface, la marque Heineken fait l’objetd’audits trimestriels sur la fraîcheur, l’âge des pro-duits et la qualité des emballages dans les linéaires.(1) Selon les contrôles effectués en 2010 en conformité avec les circulaires de l’Administration française.(2) Hazard Analysis Critical Control Point : système qui identifie, évalue et maîtrise 18 les dangers significatifs au regard de la sécurité sanitaire des aliments Heineken France(3) Consommation Hors Domicile Rapport Développement Durable 2010
    • Oeuvrer pour l’environnementRéduire l’impact des emballagesL’emballage est le 1er facteur d’émission de CO2de Heineken Entreprise. Intégrer l’impact des em-ballages dès leur conception est une priorité pourle brasseur. La formation en 2009, de 52 collabora- Bouteilles consignées Fischerteurs à l’éco-conception et à l’outil décisionnel BEE(4)mis à disposition par Eco-Emballages permet, en2010, d’intégrer pour 100 % des nouveaux projets une Bonne pratiqueanalyse environnementale des impacts écologiquesdu cycle de vie du produit (empreinte carbone, poids Heineken : une nouvelle bouteille,des déchets, recyclabilité, intégration de recyclé). Une éco-responsableétude qui est désormais un préalable systématique à Redessinée par Heineken International, toute décision de lancement. Ce processus a été validé la nouvelle bouteille destinée à la grande dans le cadre de la certification ISO 14001. distribution voit le jour fin 2010. Le brasseur poursuit en 2010, ses efforts pour ré- Plus légère et plus compacte, son impactduire le poids de ses emballages. Après avoir allégé sur l’environnement est résolument positif *:le poids des boîtes en 2009, la bouteille Heineken est à • oins 6 550 tonnes de verre Mson tour repensée permettant ainsi de réduire la quanti- sur les formats 25 cl, 33 cl et 65 cl.té de verre et de carton de l’emballage (cf encadré). Par • % de carton d’emballage 3ailleurs, Heineken Entreprise maintient la part de 80 % en moins dûs à la diminution de verre recyclé dans la fabrication de ses bouteilles. du volume des bouteilles ; • usqu’à 13 % de palettes et j Concernant les produits consignés distribués en de camions en moins ;CHR(5), Heineken France continue de soutenir la • ne gestion des stocks optimisée ; uprésence, pour la bière, des bouteilles en verre et des • n investissement global ufûts en acier. D’ailleurs Heineken France a participé à de 1,6 M€ pour l’implantation l’étude menée par l’ADEME(6) en 2010, comparant la dans les 3 brasseries. réutilisation et l’usage unique des emballages en circuit *sur la base des volumes vendus en 2010.CHR. Celle-ci a démontré que :- Les bouteilles en verre consignées pour le conditionnement des boissons (bière, eau, jus) ont un impact environnemental inférieur au verre à usage unique.- La conclusion est la même pour le fût acier consigné Actions en 2010 par rapport au fût PET à usage unique dans la majo- • 100 % des nouveaux projets emballages intègrent rité des situations. une analyse environnementale. • Lancement de la nouvelle bouteille Heineken : moins 6 550 tonnes de verre.Soucieux de donner des repères aux consommateurs • Candidature à l’expérimentation nationale d’affichagepour les aider à choisir des produits plus respectueux environnemental - Ministère de l’Ecologie / ADEME.de l’environnement, Heineken Entreprise a posé sa • Heineken Entreprise, mécène de l’événementcandidature en décembre 2010, conjointement à Paris Nature Capitale.d’autres brasseurs, pour participer au projet na-tional d’affichage environnemental du Ministèrede l’Ecologie et de l’ADEME. Ambitions 2011-2013 • Développer des produits à valeur ajoutée environnementale.(4) Bilan Environnemental des Emballages 19(5) Cafés, Hôtels et Restaurants Heineken France(6) Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie Rapport Développement Durable 2010
    • Accompagnerla consommationresponsable
    • Pour que l’alcool, notamment la bière, reste un vecteur de plaisir et de convivialité, il est indispensable d’en éviter les excès et les mésusages.Heineken France accompagne une consommation responsable en mettant à disposition de tous ses collaborateurs, ses clients et consommateurs, l’information et les outils nécessaires pour la maîtriser. FAITS MARQUANTS 2010 • 100 % des nouveaux emballages comportent les unités d’alcool et le logo du programme 2340. • Création d’un guide des événements responsables pour les collaborateurs Heineken France. • Maintien du soutien aux associations de prévention.
    • Accompagnerla consommation responsablePour que ses produits restent une source de plaisir et de convivialité, HeinekenFrance veut permettre à tous d’en maîtriser la consommation. Le Groupeaccompagne la consommation responsable en donnant à ses collaborateurs, sesclients et consommateurs, les informations et les outils essentiels.Accompagnerses consommateurset ses clients 360 000 € consacrés à la préventionConcernant la prévention du risque alcool à destina- par Heineken France en 2010.tion du grand public, Heineken France s’engage au- • 18 000 € auprès des associations de prévention. 1près d’associations telles que Entreprise et Prévention. • 43 000 € auprès des consommateurs 1À ses côtés, le Groupe signe en juin 2010 la mise à jour et des clients.du code d’autodiscipline et de déontologie, qui • 9 000 € auprès des collaborateurs 9fixe des cadres éthiques à la communication autour Heineken France.des boissons alcoolisées.Mais surtout Heineken France soutient et relaiele programme «2340», qui informe sur les seuilsde consommation à moindre risque définis parl’Organisation Mondiale de la Santé. Au-delà del’appui financier apporté à Entreprise et Préventionautour de ce programme, Heineken France mènedes initiatives propres pour développer la notoriétéet la compréhension du programme auprès du grandpublic : Des outils de prévention réalisés- la référence au site 2340.fr ainsi que le nombre sur-mesure pour les patrons d’unités d’alcool correspondant au produit figure de points de vente sur 100 % des nouveaux emballages depuis 2008 ;- en 2010, 875 000 leaflets explicatifs distribués lors de 3 500 animations commerciales. 75 % des hyper- marchés français touchés.Au sein des Cafés, Hôtels et Restaurants, lesactions de consommation responsable se déploientparticulièrement autour des opérations d’animationdes marques. Sur le principe des années précéden-tes, les dispositifs de prévention de 2010 sont définiset dimensionnés à l’aide d’une grille d’évaluation de10 critères. L’objectif d’Heineken France est double :mettre en place un dispositif de prévention adapté etpertinent mais aussi aider les patrons de pointsde vente à favoriser les comportements deconsommation responsable.Parallèlement aux actions menées dans les Cafés,Hôtels et Restaurants, les événements ou soi-rées sont couverts par des dispositifs de préventionpropres, définis également selon une série de cri- Les unités d’alcool et la référence au site 2340.fr pour guider lestères, pouvant comprendre la présence de bornes consommateurséthylotests avec hôtesse. 22 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Accompagner la consommation responsableAccompagner ses collaborateursUne politique active de prévention interne estdéployée dès 1995. Elle s’est concrétisée par desprises de position fortes dans l’entreprise : clausealcool dans les contrats de travail et règlementsintérieurs, sensibilisation systématique des nouveauxarrivants, formation des collaborateurs, implantationde bornes éthylotests sur tous les sites et distributionsystématique d’éthylotests aux populations muniesd’un véhicule.Fin 2009, elle prend une nouvelle dimension avec lacréation du programme Cool@work.Cool@work est un groupe de travail de 21 Olivier Pignardsalariés d’Heineken Entreprise et de France Responsable du personnel et des ressources humaines, Brasserie Boissons. Sa mission principale : imaginer et cons- de Marseille et Membre de Cool@worktruire les initiatives de prévention pour accompagnerla consommation responsable dans l’entreprise. Leur «Quand on a lancé les invitations,plan d’actions est construit autour de 2 grands axes : nos collaborateurs ont été surpris.- l’information et la formation régulière des collabora- On leur a expliqué que c’était de la prévention teurs, et au final, ils ont appris beaucoup de choses- les outils pour les aider à maîtriser leur consommation qu’ils estiment aujourd’hui être le minimum à et adopter les bons comportements. savoir. […] La formation a été très concentrée,L’objectif ? Faire de chaque collaborateur un avec un impact fort, tout le monde enacteur et un ambassadeur de la consommation a parlé. On avait des intervenants multisites,responsable. Au delà de la prévention, le groupe ça a appuyé la globalité de la démarcheCool@work peut également intervenir dans l’accom- dans l’entreprise. Aujourd’hui, nospagnement de tout collaborateur en difficulté avec collaborateurs sel’alcool. rendent comptent que HeinekenEn 2010, une formation massive est animée par France a une vraieCool@work sur le site de la brasserie de Marseille. responsabilité,Organisée sur 4 jours, elle touche 95 % des effec- une vraie attitudetifs : 1 jour consacré à la formation des managers que d’autres n’ontau module «Consommation Responsable : le rôle pas au niveau du Session de sensibilisation à la brasserie de Marseillede l’Encadrement» ; 3 jours consacrés aux autres risque alcool.»collaborateurs pour développer leur connaissancedu risque alcool et de la consommation responsable.Par ailleurs 6 sessions de sensibilisation auprèsd’une centaine de nouveaux arrivants d’HeinekenEntreprise sont dispensées.Côté France Boissons, le dispositif de formation se Actions en 2010 Consommateurs / clients :poursuit : 4 sessions de sensibilisation auprès de 50 • 100 % des nouveaux emballages comportent les unitésnouveaux arrivants ; 10 réunions de sensibilisation d’alcool et le logo du programme «2340».auprès de 110 collaborateurs ; 20 journées de for- Collaborateurs :mation auprès de 160 managers. Soit plus de 10 % • Création d’un guide des événements responsables.des effectifs de France Boissons concernés sur • 95 % des effectifs de la brasserie de Marseille formés.la seule année 2010. Dans le prolongement de ces • 20 jours de formation et 14 sessions de sensibilisationsensibilisations et formations, Cool@work a créé en chez France Boissons.2010 le guide des «événements responsables»,diffusé à l’ensemble des collaborateurs. Il rappelleaux organisateurs et aux participants les règles de Ambitions 2011-2013 Consommateurs / clients :la consommation responsable et les précautions à • 100 % de nos événements nationaux couvertsprendre lors des événements internes : rappel de par un dispositif de prévention.repères de consommation, conseils d’organisation Collaborateurs :pour les managers… Sur le plan des outils, en 2010, • 100 % des événements internes couverts par un8 100 éthylotests sont envoyés dans 80 % des dispositif de prévention.filiales France Boissons ; un dispositif de prévention • 100 % des managers formés.incontournable lors des événements organisés avec • 100 % des collaborateurs sensibilisés.leurs clients. 23 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Soutenirle lien social
    • La convivialité et le partage, valeurs portées par la bière et les cafés, sont moteurs d’une dynamique essentielle : le lien social. Heineken France place ce lien social au cœur de sa stratégie via le soutien de la valorisation des Cafés, Hôtels, Restaurants ainsi que le développement professionnel de ses collaborateurs. FAITS MARQUANTS 2010 • Organisation de son Forum Citoyen et plan d’actions pour replacer les cafés au cœur du lien social. • Réduction du nombre d’accidents du travail pour Heineken Entreprise. • Enquête de climat social pour mesurer le bien-être dans le Groupe.
    • Soutenirle CHRLa bière partage avec les Cafés, Hôtels et Restaurants (CHR) les valeurs de convivialitéet de plaisir qui tissent le lien social. Une dynamique que Heineken France place aucœur de sa stratégie en s’impliquant auprès du secteur et en défendant «le café àla française».Depuis de nombreuses années, Heineken Francesoutient les initiatives de création et de rénovation desétablissements de ses clients. Pour cela HeinekenFrance, en contre-partie d’un approvisionnementexclusif sur ses marques, propose aux cafetiers de seporter garant pour les prêts que ces derniers souscri-vent auprès des banques. Toujours pour accompagnerses clients dans leurs activités, l’association Service entête, créée en 2006 par France Boissons, propose auxétablissements adhérents, des formations mais aussides actions, autour de deux engagements : la qualitéde l’offre et du service et la satisfaction clients.Soutenir les CHR(1), c’est aussi pour HeinekenFrance les aider à intégrer les nouveaux enjeuxde développement durable nécessaires à la gestionde leurs établissements. Ainsi, en 2010, le Groupe pro-duit, avec l’agence Utopies, un Cahier de Tendancessur le thème «Restauration et DéveloppementDurable - Enjeux et meilleures pratiques». Cetoutil propose aux restaurateurs différentes actionspour réduire l’impact de leurs activités.De son côté, France Boissons accompagne aussises clients en leur proposant des services «verts».Cela consiste à donner la priorité aux bouteilles consi-gnées dont l’impact environnemental est le plus avan- 200tageux et à apporter des réponses aux besoins spé-cifiques de la profession pour gérer ses déchets. Parexemple, plusieurs filiales collectent les huiles alimen- millionstaires usagées qui sont ensuite valorisées en carbu-rant. Un test est en place pour collecter et recycler le d’eurosverre à usage unique, source d’encombrement pour garantis par Heineken Franceles cafetiers. Ces deux derniers services devraient être auprès des banques pour l’octroidéployés à une plus grande échelle en 2011. de prêts aux CHR Plus d’informations dans les pages France Boissons. Séances de travail 1 000 Français interrogés 1 panel de citoyens réuni pendant 5 jours Objectif : écrire un cahier de recommandations afin que les cafés puissent rester des hauts lieux de lien social.(1) Cafés, Hôtels et Restaurants 26 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Soutenir le lien social SoutenirleCHRPour sauvegarder le rôle sociétal des cafésen France, Heineken France lance en 2010son «Forum Citoyen», une initiative d’ampleur,innovante et inédite. Il implique des citoyens françaisautour d’une problématique centrale ; «Commentredonner aux cafés leur place dans le lien social enFrance ?». L’objectif : établir des recommandationsd’actions.En octobre, une enquête en partenariat avec l’IFOP Site dédié au Forum Citoyeninterroge 1 000 Français sur leur perception descafés et du lien social. Les résultats fournissent unebase de réflexion à un panel d’une vingtaine de Tamara Biscombecitoyens, réuni sur cinq jours. Lors d’une première Membre du Forum Citoyensession mi-octobre, six experts interviennent sur dessujets attenants, afin de préparer et nourrir le travail «Ce que j’ai apprécié,du panel. La seconde session, début novembre, est c’est la diversité du Forum.dédiée à la réflexion et à l’expression des participants, Culture, âge, religion…puis à la restitution de leurs recommandations. On était vraiment représentatif,Afin d’impliquer toutes les parties prenantes, les c’était la force du groupe. On nouspropositions sont soumises dans un premier temps a donné la parole librement. C’est uneà une dizaine de patrons du réseau «Service en tête», démarche intelligente et honnête de laqui évaluent concrètement leur pertinence. part de Heineken France, d’être soucieuxEn parallèle, la démarche est partagée et le débat des cafés et nous demander notre avis.élargi à tous via le site forum-citoyen.fr et son C’est très bien vu pour la question duespace de discussion en ligne. lien social. On est plus de la moitié du groupe à être resté en lien, après ça, et à6 grands enseignements pour revaloriser la rester concerné par la question puisqu’onplace des cafés en France ont été dégagés par échange régulièrement sur le sujet.»les citoyens, quant au rôle et aux initiatives à menerpar les principales parties prenantes : les cafetiers etles pouvoirs publics. Heineken France travaille, à cetitre en 2011, à la construction d’un plan d’actionsà partager avec les organisations professionnelles etles institutions.@ Retrouvez les recommandations détaillées du Forum Citoyen sur www.forum-citoyen.frS’impliquer dans la vie locale Actions en 2010Pour favoriser l’émergence des solidarités loca- • Organisation de son Forum Citoyen et plan d’actions pour replacer les cafés au cœur du lien social.les, le Groupe soutient depuis 2008 l’association • Co-écriture du Cahier de Tendances«Immeubles en Fête» et tout particulièrement son «Restauration et Développement Durable».initiative «Voisins Solidaires», qui encourage une • 200 millions d’euros garantis auprès des banquessolidarité de proximité au quotidien. pour l’octroi de prêts aux CHR.Par ailleurs, pour dynamiser le tissu économiqueet social local, Heineken France participe via ses 3brasseries et ses nombreux entrepôts implantés sur Ambitions 2011-2013tout le territoire, aux initiatives culturelles et populaires : • Mettre en place une action de mobilisationfête de la bière en Alsace, braderie de Lille... sur le lien social dans les cafés. • Annexer dans 100 % des contrats CHR une charte engagement développement durable. • Etendre l’offre de services «verts» pour les CHR. 27 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Le développementhumainL’investissement des 4 180 hommes et femmes qui composent Heineken Franceest indispensable pour assurer la performance du Groupe. Préserver leur santé,assurer leur sécurité et favoriser leur développement sont les trois priorités ques’est fixé Heineken France.Assurer la santé et la sécuritéde ses collaborateurs Nombre d’accidents du travail pour les 3 brasseriesDe part la nature de leurs activités, France Boissonset Heineken Entreprise mènent une politique de santé Cas pour 100 ETP(1) • 009 2 4,4 et de sécurité propre à leurs enjeux. • 010 2 2,7Heineken Entreprise fait du «0 accident», toutespopulations confondues, un enjeu prioritaire.En 2010, le nombre d’accidents du travail a en-registré une baisse significative en brasseries de Gravité des accidents du travail42 %. La campagne de formation «sécurité» 2009 et pour les 3 brasseriesles visites comportementales initiées à la brasserie deMarseille cette même année, et déployées en 2010 Nombre de jours d’arrêt pour 100 ETP(1) • 009 2 318 à la brasserie de Schiltigheim, ont porté leurs fruits. • 010 2 267Elles vont se poursuivre en 2011 à la brasserie deMons-en-Barœul. Plus d’informations dans les pages Brasseries.Chez France Boissons, deux enjeux majeurssont identifiés : le risque routier et le risque liéaux activités de manutention.Pour le premier, l’analyse des causes des sinistres esten cours, un plan de prévention sera ensuite proposé.Pour déterminer précisément la nature des risquesnotamment liés à la manutention, 90 % des filialesont été audités en 2010 et une analyse spécifiquedes situations de travail a été conduite au sein de lafiliale de Lille. Plusieurs actions en découlent : forma-tion, aménagements sur la filiale, modification destournées de livraison… Collaborateur en brasserie avec ses équipements Plus d’informations dans les pages France Boissons. de protection individuelsLa sécurité, une réalité dans nos brasseries(1) ETP = Equivalent Temps Plein 28 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Soutenir le lien social LedéveloppementhumainDepuis 2009, la politique de ressources humaines de Heineken France investit troisaxes prioritaires : attirer, développer et fidéliser. En 2010, cette stratégie est saluéeet récompensée pour la deuxième année consécutive par le label Top Employeur.Attirer, développer et fidéliserles talentsPour attirer les talents, notamment parmi lesnouvelles générations, le Groupe utilise de nouvelles 2 1méthodes de recrutement, avec, par exemple,des campagnes interactives sur des sites d’emplois 3spécialisés (Job Board et Jobteaser). Par ailleurspour être mieux connu par les jeunes diplômés,le Groupe participe à plusieurs forums étudiantspour faire découvrir son activité et ses opportunités Zoomprofessionnelles. Des collaborateurs, anciens élèves Heineken Entreprise participedes écoles présentes, partagent leurs expériences. à la formation des jeunes Au travers de sa 6ème édition du «ConcoursLa majorité des nouveaux collaborateurs Heineken de Biérologie», Heineken Entreprise forme France bénéficient d’un parcours d’intégration : 800 étudiants majeurs en école hôtelière, rencontre du Comité de Direction, formation à la à la culture brassicole et au service culture brassicole, prévention du risque alcool… du produit ; une initiative pour préparer les Des modules spécifiques liés à l’activité du brasseur futurs professionnels prescripteurs ou du distributeur viennent compléter ce parcours : au milieu professionnel du secteur CHR. visite d’une brasserie pour Heineken Entreprise parexemple. 103 nouveaux collaborateurs y ont participéen 2010.Heineken France a la volonté de construire etdévelopper les compétences métier et trans-versales de ses collaborateurs.Pour cela, le Groupe a mis en place un dispositif degestion de carrière étoffé, dont les actions menéesen 2009 se poursuivent en 2010 :- Entretien Annuel de Développement complété d’un entretien à mi-année pour faire le point sur les objectifs fixés au collaborateur ;- Revue managériale auprès des cadres et équipes commerciales pour évaluer leur potentiel d’évolution ;- Evaluation 360° des pratiques managériales pour les managers d’équipes.Nouveauté 2010, un «Plan de Développement Per-sonnel» est proposé aux 75 principaux managersd’Heineken Entreprise afin d’affiner et d’accompagnerleur développement de carrière, en complément desdispositifs déjà en place. 29 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Le développementhumainAttirer, développer et fidéliserles talents (suite)Levier essentiel dans le développement profession- Formationnel, la formation occupe une place importanteau sein d’Heineken France et représente 3,92 % de 87 % des effectifs Heineken Entreprise sa masse salariale, alors que l’obligation légalen’est que de 1,6 %. 45 % des effectifs France Boissons ont reçu une formation en 2010.Dans un souci d’efficacité et de progrès continu, lesformations proposées sont régulièrement repensées.Ainsi, Heineken Entreprise a, par exemple, revu en2010, ses formations d’anglais permettant de conce-voir un programme personnalisé à chaque collabo-rateur. En brasseries, 5 opérateurs ont pu valider en2010 un Certificat de Qualification Professionnelle(CQP) grâce à la mise en œuvre d’une démarche deValidation des Acquis de l’Expérience (VAE).De son côté, France Boissons encourage ses colla-borateurs à développer leurs compétences au tra-vers de formations certifiantes. Pour cela, des parte-nariats avec l’ISC (Institut Supérieur de Commerce)et Distech, proposent un éventail de formations spé-cialisées destinées aux Distributeurs CHD.Dans sa politique de développement, Heineken Franceaccorde une attention particulière à deux popula-tions : les seniors et les personnes handicapées.Pour la population senior, des entretiens profes- 14% Taux de mobilité interne(1) au seinsionnels sont menés, des aménagements de poste et d’Heineken Entreprise en 2010de temps de travail sont étudiés au sein d’HeinekenEntreprise. France Boissons mène des entretiens de2ème partie de carrière, 109 ont été réalisés en 2010. EmploiPour favoriser l’emploi de personnes handica- des personnes handicapéespées, Heineken Entreprise développe des contratsde sous-traitance auprès du secteur protégé et sys- 2,7 % Taux d’emploi pour Heineken Entreprisetématise le recours à des CAT en brasseries. De soncôté, France Boissons réalise en 2010 un diagnostichandicap, afin de formaliser une politique d’emploi, 186 361 €et augmente le nombre de contrats avec le secteur Taxe versée par Heineken Entreprise protégé. soit moins 8 % par rapport à 2009 Plus d’informations dans les pages France Boissons. Zoom • 1 ans d’ancienneté moyenne pour les cadres 1 • % seulement de taux de démission des cadres 3 et forces de vente 30(1) Le taux de mobilité décrit les promotions verticales, Heineken France horizontales et de France Boissons vers Heineken Entreprise Rapport Développement Durable 2010
    • Soutenir le lien social LedéveloppementhumainPour fidéliser ses collaborateurs, HeinekenFrance pratique une politique de rémunérationattractive et orientée par la performance.Le Groupe associe les collaborateurs à ses résultatset poursuit en 2010 sa politique de bonus indivi-duels et collectifs. Un nouvel accord d’intéresse-ment est signé, qui, cumulé à la participation, ouvreen moyenne sur plus de 15 % de rémunération an-nuelle additionnelle.En 2010, de nouvelles solutions d’épargne salarialesont également proposées : un fonds PEE(2) solidaireet un fonds PEE spécifique à l’entreprise à 5 % ga-ranti.Avec une volonté de transparence, HeinekenFrance permet à ses collaborateurs depuis 2009 deconsulter les lignes politiques salariales construites Bilan Social Individualiséen comparant l’entreprise à son marché. Pour la 2ème Heineken Entreprise 2010fois, un Bilan Social Individualisé est adressé à100 % des salariés de Heineken Entreprise. Il pré-sente l’ensemble des avantages du collaborateur :rémunération, formation, avantages sociaux.Fidéliser ses collaborateurs implique également deleur offrir un cadre de travail de qualité.Les déjeuners de la Direction et les petits déjeunersdu mercredi au siège favorisent la proximité. En 2010,une conciergerie d’entreprise est mise en place ausiège social. Fin 2010, une enquête de climat social Evénements internesest réalisée auprès de l’ensemble des collaborateursde Heineken France, la seconde après celle menéeen 2008. Elle permet de mesurer l’évolution de la sa-tisfaction des collaborateurs sur 11 dimensions clés,et sert de base à des plans d’actions globaux et pardépartement.Par ailleurs, Heineken Entreprise signe un accord surle stress et les risques psychosociaux avec les parte-naires sociaux et réalise un diagnostic des facteurs derisques. Actions en 2010 Ambitions 2011-2013 • Déploiement d’un Plan de Développement Personnel • Tendre vers le «0 accident». auprès de 75 managers Heineken Entreprise. • Soutenir le développement professionnel. • Formation de 87 % des effectifs Heineken Entreprise • Atteindre un taux d’emploi de travailleurs handicapés et 45 % des effectifs France Boissons. de 4% pour Heineken France. • Enquête de climat social pour mesurer le bien-être • Mettre en place une action de solidarité portée dans le Groupe. par les collaborateurs chaque année.(2) Plan d’Epargne Entreprise 31 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Développerdes achatsresponsables
    • S’engager pleinement dans une démarchede développement durable, c’est aussi engager ses partenaires. Heineken France implique ses fournisseurs dans la recherche de solutions responsables en réponse à ses besoins. FAITS MARQUANTS 2010 • Diffusion de la deuxième version de la Charte éthique des fournisseurs. • Signature de la charte de bonnes pratiques du Ministère de l’Economie. • Implication de Heineken France dans l’initiative groupe sur l’Agriculture Durable. • Intégration du critère développement durable dans le processus d’appel d’offres.
    • Développerdes achats responsablesHeineken France choisit de développer des achats responsables en partenariatavec ses fournisseurs afin d’élaborer ensemble des produits plus respectueux del’environnement.Impliquer ses fournisseurs Cécilia SoaresLe développement durable est intégré à chaque Responsable achats business services Heineken Franceétape du processus d’achats :- des clauses développement durable sont intégrées «Intégrer le développement au cahier des charges, durable au processus d’achats,- des critères développement durable interviennent c’est une nouvelle façon de penser, depuis 2010 dans le choix des fournisseurs : po- c’est un nouveau critère de qualité que nous litique RSE, certifications obtenues, bilan carbone intégrons à nos réflexions tant sur la définition réalisé…, du besoin que sur la sélection de nos- la Charte éthique fournisseur est signée et annexée partenaires. Plusieurs critères interviennent au contrat, déjà dans le choix et l’évaluation d’un- certains fournisseurs (emballages et matières pre- fournisseur. Si pour l’instant, la dimension mières), audités sur leur qualité, sont interrogés sur développement durable reste encore leurs actions développement durable. récente et complémentaire, très vite elle sera intégrée à nos comportements etLa signature d’une Charte éthique est le pre- déterminante au même titre que la qualitémier engagement demandé par Heineken France du service par exemple.»à ses fournisseurs. Définie en 2009 par HeinekenInternational, elle énonce 11 principes qui couvrentla conduite des relations commerciales, le respectdes droits de l’homme et celui de l’environnement. Charte éthiqueEn 2010, elle évolue ; les fournisseurs doiventdésormais engager leurs propres parties pre- 83 % des achats d’Heineken Entreprise effectués auprès de fournisseurs signataires.nantes dans le développement de nouvelles solu-tions plus respectueuses de l’environnement. Dansce but, ils doivent communiquer la Charte à leurs sa-lariés et partenaires. Afin d’assurer la conformité deleur engagement, un prestataire extérieur, en coursde sélection par Heineken International, auditera leurdémarche en 2011. Parallèlement, Heineken Francesigne en 2010, la charte de bonnes pratiquesavec le Ministère de l’Economie au travers delaquelle le Groupe s’engage à respecter 10 enga-gements pour entretenir des relations responsablesavec les PME.@ Retrouvez la charte sur http://www.minefe.gouv.fr/actus/10/charte-pme.htmlIntégration du développement durable dans le processus d’achats Heineken Entreprise 1 2 3 4 Définition du besoin Sélection du fournisseur Contractualisation Mesure de la performance • Clauses développement • «Charte éthique» en annexe • Intégration d’une clause • Intégration de la performance durable dans le cahier des appels d’offres. développement durable développement durable des charges. • Intégration d’un critère dans le contrat. dans l’évaluation de la • Alternative «durable» développement durable • «Charte éthique» signée performance du fournisseur. demandée au fournisseur. dans la grille de sélection en annexe du contrat. • Audits fournisseurs sur le des offres. respect de la charte éthique. 34 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Développer des achats responsables 91%Réduire l’impact de ses achatsEn tant que brasseur leader, Heineken Entreprisetient un rôle responsable vis-à-vis de la filièreagricole. Le Groupe a acheté en 2010 72 000 tonnes des 2 144 fournisseurs de Heinekende malt, garanti sans OGM, auprès de malteurs Entreprise sont en France.qui s’approvisionnent à près de 100 % auprès deproducteurs français.En 2010, Heineken France participe à un groupe Bonne pratiquede travail avec Heineken International, autour duprogramme «Skylark». Mené aux Pays-Bas depuis 550 m2 de bâche publicitairequelques années, il vise à développer une agricul- recyclés en 250 sacsture durable en partenariat avec des agriculteurs En 2010, la marque Heineken recycle,néerlandais. en partenariat avec la société Reversible, la bâche publicitaire, exposée à la PorteL’emballage reste le premier facteur d’émission de Versailles à Paris, pour en fairede CO2. Heineken France s’engage donc à la hau- des sacs insolites et uniques.teur de l’enjeu et recherche avec ses fournisseursdes solutions plus respectueuses de l’environnementen s’appuyant sur le principe d’une innovation via unpartenariat fort. Ainsi, fin 2010, un travail collaboratifentre le Groupe et ses fournisseurs a permis de réduirede 10 g le poids de la nouvelle bouteille Heineken, soitune économie de 6 550 tonnes de verre(1) pour lesformats 25 cl, 33 cl et 65 cl.Autre initiative : la réduction de 10 % de l’épaisseur dufilm transparent qui supporte les étiquettes.Autre axe de travail pour Heineken Entreprise,la PLV(2). En 2010, environ 1 000 tonnes d’articlespublicitaires (sous-bocks, verres, textiles, gobelets, Sac Heineken en bâche recycléeparasols) ont été commandées.L’utilisation de gobelets consignés lors des festivalsde musique, sur lesquels Heineken est présent,permet d’économiser environ 1 000 000 de gobeletschaque année.Pour réduire dès 2011 l’impact environnemental Actions en 2010de la PLV développée, 2 actions prioritaires sont • 6 550 tonnes de verre économisées grâceidentifiées : à la nouvelle bouteille Heineken.- Evaluer en amont l’impact des articles (recyclage, • 550 m2 de bâche publicitaire de la marque Heineken cycle de vie…). recyclés en 250 sacs.- Optimiser avec les fournisseurs les process de fa- • Identification des actions prioritaires pour réduire l’impact brication (labellisation, certification ISO 14001, bilan environnemental des supports publicitaires. carbone, matière recyclée…).Enfin, Heineken France vise à réduire les émissions Ambitions 2011-2013de CO2 de sa flotte de véhicules professionnels et • Impliquer 100 % des nouveaux fournisseursutilitaires, et suit de près les avancées technologiques. via la nouvelle Charte éthique. • Auditer les fournisseurs présentant un risque potentiel.Les émissions moyennes de la flotte des 615 véhicu- • Optimiser les réfrigérateurs et les tirages pressionles professionnels de Heineken Entreprise sont déjà installés en CHR pour en réduire la consommationpassées de 148 g CO2/km en 2008 à 120 g CO2/km d’énergie.en 2010. • Développer des supports publicitaires éco-responsables. 35(1) sur la base des volumes vendus en 2010 Heineken France(2) PLV : Publicité sur lieu de vente Rapport Développement Durable 2010
    • Focus brasseries Heineken Entrepriseet France Boissons
    • Brasseriede Schiltigheim Implantée en Alsace, à Schiltigheim, la brasserie de l’Espérance produit 80 références et notamment les marques Heineken, Desperados et Fischer. Première brasserie française à avoir été certifiée ISO 14001 pour l’environnement en 2000, elle a égale- ment été certifiée ISO 9002 pour la qualité dès 1992. Faits marquants 2010 Suite à la fermeture de la brasserie Fischer en 2009 : • Transfert de la production de boîtes de l’Espérance vers Mons-en-Barœul. • Installation d’un groupe de conditionnement d’emballages consignés.Depuis 2010, elle est certifiée ISO 9001-14001,certification unique pour toutes les brasseries et le 8000 visiteurs à l’Espace Découverte Heineken France en 2010siège social. La brasserie réunit les équipes techniques(production, conditionnement,...), les départementsInnovation et Engineering, et la Direction Qualité etTechnologie ; une proximité pour ces derniers quifacilite leurs activités.Édifiée en 1862, la brasserie de l’Espérance, vitrineimportante du Groupe en France, abrite «L’EspaceDécouverte Heineken France», un lieu d’informationet d’initiation à la culture brassicole, destiné au publicprofessionnel et privé.Les indicateursenvironnementaux Espace Découverte Heineken FranceEauLa consommation d’eau a augmenté en 2010, avecl’arrivée d’un nouveau groupe de conditionnement Consommation d’eaufin 2009. Cette surconsommation est imputable Hectolitre d’eau par hl de bière brasséeà des dysfonctionnements de la laveuse et du pas- • 009 2 5 • 010 2 5,85teurisateur de ce même groupe. Plusieurs chantiers • bjectif 2011 O 5,2d’optimisation sont déjà lancés. Le traitement deseaux usées, assuré par la station d’épuration de laville, est encadré par une convention de déversementsignée avec la Communauté Urbaine de Strasbourg. Consommation d’énergieEnergie MJ par hl de bière brasséeLa consommation énergétique a enregistré une aug- • 009 2 210 • 010 2 236mentation de 12 % par rapport à 2009 ; un résultat • bjectif 2011 O 210lié aussi au dysfonctionnement ponctuel du pasteu-risateur.DéchetsLe volume de déchets non recyclés a fortement di- Volume de déchetsminué depuis une dizaine d’années. Près de 100 % Kg par hl de bière brassée • 009 2 22,8 des déchets de la brasserie sont valorisés dans les • 010 2 22,6différentes filières (drêches, verre, carton, aluminium). 38 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Brasserie de SchiltigheimBilan carboneLes émissions de la brasserie représentent 114 449tonnes équivalent CO2 en 2010. Cette augmentation Bonne pratiquede 2 % par rapport à 2009 est imputable à la crois- A l’eau la terre ? Ici Strasbourg !sance de la consommation d’énergie. En revanche, Heineken France les émissions liées au transport ont diminué de 3 %. s’est associé à l’événement Nuisance «A l’eau la terre ? La brasserie a reçu 5 plaintes au cours de l’année 2010. Ici Strasbourg !», Elle a réagit en réduisant les horaires de chargement organisé par les des camions, passant de 8 h à 20 h, contre 6 h à 21 h étudiants de auparavant. Le parking pour les camions a été amé- l’ENGEES(1). nagé à l’extérieur du site et les places de stationnement A cette occasion, trop proches du voisinage sont désormais interdites. la brasserie a ouvert ses portes au grand public les 19 et 22 mars, et partagé sa politique de gestion de l’eau. Les indicateurs sociauxet sociétauxSanté et sécuritéDe nombreux chantiers ont été menés en 2010 pourprévenir les accidents du travail, notamment l’analysedes situations à risque avec les visites comportemen- Nombre d’accidents du travailtales. Résultat : le nombre d’accidents a baissé de Cas pour 100 ETP(2)60 %. 1 024 jours d’arrêt ont été enregistrés, dont 730 • 009 2 5,7 • 010 2 2,3imputés à des accidents des années antérieures.Développement professionnelLe développement professionnel est une priorité. Labrasserie propose donc aux salariés de valider leursavoir-faire et d’obtenir une reconnaissance profes-sionnelle nationale via le CQP (Certificat de Qualifica-tion Professionnel). 19 CQP ont été obtenus en 2009et 5 de plus en 2010. La réorgansiation du Groupe en Chiffres clés 20102009 a entraîné le licenciement de 114 personnes sur • Capacité de production : 1,8 million la brasserie de l’Espérance. Pour 93 % d’entre elles d’hectolitresune solution de reclassement était identifiée en 2010.L’objectif est d’atteindre le taux de 100 % en 2011. • Production : 1,5 million d’hectolitres • Effectif : 220 personnesActions localesLa brasserie s’investit dans plusieurs initiatives,dont la plus emblématique est la fête de la bièrede Schiltigheim ; un soutien dû à son attache-ment fort à la cité des brasseurs, à sa vie locale etassociative. De même, la publication du site web Contactwww.sentiersdumannele.com participe à la valorisa- Heineken Entreprise - Brasserie de l’Espérancetion du patrimoine brassicole alsacien, tout comme 4, rue Saint-Charles 67300 Schiltigheiml’événement de fin d’année «Brassins en lumière», un Directeur de la brasserie : M. Stéphane Crepel valentine.brau@heineken.fr - 03 88 19 57 55son et lumière en salle de brassage historique.Une action solidaire «VETIS GREEN BOX» a été Contact Espace Découverte Heineken Francemise en place en juillet 2010 à la brasserie, en par- 4, rue Saint-Charles 67300 Schiltigheimtenariat avec l’association d’insertion Vetis. Elle vise à Visite de la brasserie du lundi au vendredi (sauf jours fériés).la collecte de vêtements usagés ou inutilisés, en vue Au minimum 2 heures, suivant le thème retenu.d’être triés et restaurés par des personnes en inser- Renseignements :tion professionnelle et revendus dans les quatre ma- espace.decouverte@heineken.frgasins strasbourgeois de Vetis ou recyclés dans la Visites en français, en anglais ou en allemandfilière chiffon. 39(1) Ecole Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg Heineken France(2) Équivalent temps plein Rapport Développement Durable 2010
    • Brasseriede Mons-en-Barœul Implantée dans le Nord depuis 1921, la brasserie de Mons-en-Barœul est la plus importante des 3 brasseries du Groupe. Elle produit aujourd’hui 132 références, notamment pour les marques Heineken, Desperados, «33» Export et Pelforth, marque emblématique du Nord depuis sa naissance au sein même de la brasserie. Faits marquants 2010 • Augmentation de la production de 6,4 % en 2010 en raison de la réallocation, sur Mons-en-Barœul, de volumes, suite à la fermeture de la brasserie Fischer fin 2009. • Installation d’une ligne de conditionnement de boîtes.Pour maintenir son excellence industrielle, 30 M€ ontété investis, entre 2008 et 2010, dans de nouvelleslignes de production. Certifiée ISO 14001 pourl’environnement en 2002, elle a été certifiée ISO9002 pour la qualité dès 1994. Depuis 2010, elle estcertifiée ISO 9001-14001, certification unique pourtoutes les brasseries et le siège social.Les indicateursenvironnementaux La brasserie de Mons-en-Barœul dans son environnementEauLa consommation d’eau a connu une légère augmen-tation en 2010, imputable à l’installation de nouvelles Consommation d’eaulignes de boîtes. Le site dispose en outre de sa propre Hectolitre d’eau par hl de bière brasséestation d’épuration, qui traite 100 % des rejets d’eaux • 009 2 4,3 • 010 2 4,4polluées avant de les envoyer à la station d’épuration • bjectif 2011 O 4,3de la ville.EnergieLa brasserie continue d’investir pour optimiser saconsommation d’énergie. Entre 2008 et 2010, elle aainsi baissé de 6,7 % sa consommation. Le biogaz Consommation d’énergieissu de la station d’épuration représente aujourd’hui MJ par hl de bière brassée4,7 % de la consommation globale du site. Un projet • 009 2 196 • 010 2 195est à l’étude pour augmenter encore la réutilisation • bjectif 2011 O 185de biogaz par la brasserie.DéchetsLe tonnage des déchets a augmenté en 2010, enraison des chantiers d’installation de chapiteaux destockage pour les produits finis. Ces travaux ontgénéré environ 3 000 tonnes de gravats de béton quiont depuis été réutilisées en comblement. Volume de déchetsAinsi, depuis 2007, le pourcentage de déchets valori- Kg par hl de bière brassée • 009 2 19,8 sés de la brasserie a progressé de manière régulière • 010 2 21pour atteindre aujourd’hui les 100 %. 40 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Brasserie de Mons-en-BarœulBilan carboneLa brasserie a enregistré une augmentation d’environ24 000 tonnes équivalent CO2 de ses émissionspar rapport à 2009. Une conséquence directe del’augmentation de la production : 130 000 hectolitressupplémentaires, suite à la réallocation des volumesau sein du Groupe. 80 % de cette augmentation estimputable aux matières premières et aux emballages.Les émissions liées au transport n’ont quant à ellespas augmenté proportionnellement aux volumes,grâce à l’utilisation accrue du transport multimodal.NuisanceSuite à la détection en 2010 d’une nuisance sonorenocturne due à un compacteur de carton, une Chargement des produits au départ de la brasserieprotection antibruit a rapidement été installée, signed’une réactivité immédiate de la brasserie.Les indicateurs sociauxet sociétauxSanté et sécurité5 accidents enregistrés pour l’année 2010 avec 446jours d’arrêt ; un chiffre stable par rapport à 2009. Nombre d’accidents du travailL’objectif consiste maintenant à atteindre 0 accident. Cas pour 100 ETP(2)En septembre 2010, lors de la semaine de la sécurité • 009 2 2 • 010 2 2routière, des ateliers sécurité ont permis de former àl’utilisation du défibrillateur, de sensibiliser aux risquesadministratifs et de présenter des films sur la sécurité.Pour réduire les accidents du travail des sous-traitants,une réunion d’information a eu lieu pour rappeler lapolitique et les plans de prévention. Chiffres clés 2010Développement professionnel • Capacité de production : 3,5 millions Pour faire face à un contexte marché difficile en d’hectolitres2009, Heineken Entreprise a été conduit à mettre enœuvre un plan de réorganisation sur le site de Mons- • Production : 2,17 millions d’hectolitresen-Barœul. Sur les 57 personnes concernées par • Effectif : 213 personnesla suppression de postes en 2010, des solutions dereclassement ont été identifiées pour 85 % d’entreelles. La priorité est donnée au développement descompétences des salariés du conditionnement et dela maintenance. ContactActions locales Heineken Entreprise - Brasserie de Mons-en-Barœul Zone Industrielle de la PilaterieAttachée à la culture brassicole, la brasserie soutient Rue du Houblonla Braderie de Lille et s’investit dans les manifesta- 59370 Mons-en-Barœultions culturelles locales et associatives qui valorisent Directeur de la brasserie : M. Jan Willem Kroonenle Nord et son patrimoine. corinne-malfilatre@heineken.fr 03 20 33 67 56(1) Équivalent temps plein 41 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Brasseriede Marseille La brasserie de La Valentine produit 32 références dont la princi- pale marque reste Heineken, qui représente à elle seule 65 % de la production, devant les marques Panach’, «33» Export et Amstel. Implantée dans un des quartiers de Marseille depuis 1886, la brasserie veille à respecter son environnement et à être à l’écoute de ses riverains. Faits marquants 2010 • Augmentation de la production de 3,7 % en 2010 en raison de la réallocation, sur Marseille, de volumes, suite à la fermeture de la brasserie Fischer fin 2009. • Installation d’un nouveau pasteurisateur.Certifiée ISO 9002 pour la qualité dès 1993 et ISO 14001pour l’environnement en 2002, elle est aujourd’huicertifiée ISO 9001-14001, certification unique pour les3 brasseries et le siège social de Heineken Entreprise.Les indicateurs environnementauxEauLa brasserie de Marseille a utilisé en 2010, moins de4 hectolitres d’eau par hectolitre de bière brassé, laplus faible consommation d’eau des trois brasseriesd’Heineken Entreprise.Une réduction de 9 % par rapport à 2009, grâce auxtravaux d’optimisation effectués sur les pasteurisa-teurs et les process de nettoyage. La hausse de 5 %de ce ratio, annoncée pour 2011, intègre la produc-tion de la bouteille 15 cl Heineken, avec l’installationd’un nouveau pasteurisateur davantage consomma- Consommation d’eauteur d’eau. Des actions sont en cours, pour en limi- Hectolitre d’eau par hl de bière brasséeter au maximum les conséquences et maintenir la • 009 2 4,2 • 010 2 3,8consommation à environ 4 hl d’eau par hl de bière • bjectif 2011 O 4brassé. Toujours pour préserver la ressource en eau,la brasserie dispose d’une station d’épuration intégrée.EnergieEn 2010, grâce aux travaux effectués sur la réductionde la consommation d’eau chaude des pasteurisa- Consommation d’énergieteurs, la consommation de gaz a baissé de 5 %. La MJ par hl de bière brasséeconsommation d’électricité a, quant à elle, diminué • 009 2 167 • 010 2 159de 4 % grâce à un effet volume, la production ayant • bjectif 2011 O 155augmenté de 8 % par rapport 2009.DéchetsLa légère augmentation du tonnage des déchets,enregistrée en 2010, fait suite à un nouveau processde collecte des données suite au changement de Volume de déchetsprestataire en début d’année. Kg par hl de bière brassée • 009 2 19,9Depuis 2007, le pourcentage de déchets valorisés de la • 010 2 20,7brasserie est stabilisé autour de 98 %. 42 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Brasserie de MarseilleLes boues de la station d’épuration sont notammentvalorisées depuis 2010, pour 50 % en énergie via un in-cinérateur externe à la brasserie, et pour 50 % en com-post, utilisé par les agriculteurs.Bilan carboneLes émissions de gaz à effet de serre de la brasseriereprésentent 77 052 tonnes équivalent CO2, soit unecroissance de 10 % par rapport à 2009. Cette hausseest liée à l’augmentation de la production, 40 000hectolitres supplémentaires, suite à la réallocation desvolumes après la fermeture de la brasserie Fischer, etnécessitant ainsi une plus grande quantité de matièrespremières et d’emballages. Malgré cette augmentationde l’activité, la consommation d’énergie reste, quant àelle, stable ; un résultat dû aux actions menées sur lespasteurisateurs et les opérations de nettoyage.NuisanceLa direction entretient un dialogue régulier avec les rive-rains et rencontre chaque année le Comité d’Intérêtsde Quartier représentant les citoyens auprès des éluslocaux. En 2010, 4 plaintes ont été enregistrées : 3plaintes concernent le bruit, 1 plainte pour odeur liéeà un dysfonctionnement de la station d’épuration. Zone d’information et de suivi des indicateurs de sécuritéChacune des plaintes a fait l’objet d’actions correctivesimmédiates.Les indicateurs sociauxet sociétauxSanté et sécurité Nombre d’accidents du travail6 accidents de travail avec un total de 141 jours d’arrêtont été enregistrés en 2010. Un plan d’actions spécifique Cas pour 100 ETP(2) • 009 2 2,2 a été mis en place afin de corriger les dysfonctionne- • 010 2 4,6ments rencontrés et atteindre l’objectif du «0 accident».Développement professionnelLa brasserie de Marseille a toujours fait de la formation Chiffres clés 2010sa priorité. En 2010, la formation continue des salariés • Capacité de production : 1,5 million représente plus de 6 % de la masse salariale. La Valen- d’hectolitrestine a été en 2010 le site pilote de la formation préven-tion alcool. Ainsi 95 % des effectifs ont été sensibilisés. • Production : 1,1 million d’hectolitresDans ce cadre l’équipe de management a été formée • Effectif : 125 personnesà la «Consommation Responsable : le rôle de l’Enca-drement», module qui revient sur la conduite à tenir enmatière de prévention et détection des risques alcool.Actions localesImplantée au cœur du 11e et 12e arrondissements de ContactMarseille, la brasserie participe à la vie locale et veille Heineken Entreprise - Brasserie La Valentine 11, avenue François Chardignyà respecter son environnement. La Valentine soutient La Valentinenotamment l’association marseillaise HUNAMAR(2) qui 13396 Marseille Cedex 11a organisé le 18 septembre 2010 l’action «Huveaune Directeur de la brasserie : M. Francisco Ruiz-Gallegopropre», qui vise à nettoyer 300 mètres de rive du fleuve chantal.bergel@heineken.fr - 04 91 18 85 02Huveaune.(1) Équivalent temps plein(2) Hunamar est une association en faveur de l’environnement (nettoyage 43 de l’Huveaune, interventions dans les écoles pour un grand concours sur le tri, Heineken France expositions sur différents thèmes environnementaux qui touchent notre terre). Rapport Développement Durable 2010
    • France Boissons3 objectifs :servir, animer, réussir…Filiale à 100 % d’Heineken France, France Boissonsest l’entreprise leader(1) de la distribution deboissons aux professionnels du marché CHD(2)en France. Son offre se compose d’une sélection de15 000 références de boissons (bières, vins, cafés,spiritueux, jus de fruits, eaux, soft drinks).Son engagement auprès de ses 60 000 clients se tra-duit par sa triple promesse : «servir, animer, réussir»,tenue grâce au maillage de ses 36 filiales régionaleset 93 entrepôts répartis sur l’ensemble du territoire. Chiffres clésSes enjeux • 2 870 collaborateursdéveloppement durable • 60 000 clientsRéduire les émissions de CO2 de son activité lo- • 6 régionsgistique, limiter l’impact environnemental de sesfiliales et entrepôts, participer activement à l’attrac- • 36 filiales régionales tivité des cafés et favoriser le développement • 93 entrepôts humain de ses 2 870 collaborateurs, tels sont les en-jeux développement durable pour France Boissons. • 1,1 million d’hectolitres de bière en fût Pour répondre aux attentes des consommateurs, • 47 millions de cols de vinFrance Boissons souhaite également proposer àses clients davantage de produits et services • 6 millions de bouteilles de spiritueuxrespectueux de l’environnement. • 46 millions de bouteilles de boissons 4 sans alcoolProposer des produitset des services «verts»France Boissons propose à ses clients, une gamme devins BIOBON issus de l’agriculture biologique,conditionnés dans des bouteilles avec étiquettes enpapier recyclé, carton d’emballage brut et bouchonsnaturels. Des sirops FRIGOLET, pur canne sansOGM et du café commerce équitable MALONGOfont également partie de son offre.Historiquement, France Boissons livre à ses clientsdes produits consignés, tels que des fûts et desbouteilles de bière. Une force pour le distributeurpuisqu’une étude de l’ADEME(3) a démontré que leverre réutilisable présente un meilleur intérêt d’un pointde vue environnemental que le verre à usage unique.En complément, France Boissons développe uneoffre de services «verts». Il organise un dispositifde recyclage du verre à usage unique et propose auxétablissements de s’équiper d’un broyeur. Le verreest ensuite récupéré par France Boissons pour êtrevalorisé. Une mise en place est prévue pour 2011.(1) 1ère entreprise nationale en chiffre d’affaires spécialisée dans la distribution de boissons pour le marché CHD 44(2) Consommation Hors Domicile Heineken France(3) Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie Rapport Développement Durable 2010
    • France BoissonsAutre service, le recyclage en biocarburant deshuiles alimentaires usagées. Initié en 2009 parla filiale de Montereau (77), il est généralisé fin 2010à toute l’Île-de-France. France Boissons vise un dé-ploiement national en 2011.Réduire l’impactenvironnemental de son activitéEn 2010, France Boissons réalise son 1er bilancarbone, à partir d’un échantillon représentatif de 5 Zoomentrepôts. Son empreinte 2009 se chiffre à 84 042tonnes équivalents CO2, majoritairement dues autransport amont et aval pour respectivement 30 % et31 % des émissions.Un outil de calcul est mis à disposition de chaque site 1er distributeurafin qu’ils définissent leurs propres émissions. de boissons en France àLes données recueillies permettront ainsi de détermi-ner précisément des objectifs de réduction d’émis- réaliser son bilan carbone.sions à horizon 2012.Mais France Boissons n’a pas attendu de connaîtreson empreinte carbone pour agir. Afin de réduirel’impact environnemental des livraisons, 30 %de ses poids lourds sont déjà certifiés normeEuro 4 ou Euro 5(5), garantissant la conformité à uncertain nombre de critères limitant la pollution. Pouroptimiser sa flotte, France Boissons testera, en 2011,un camion 3,5 tonnes électrique et un 16 tonneshybride. Un test a d’ores et déjà été mené, en 2010,sur l’Ile-de-France, auprès de la force de vente avec2 véhicules hybrides.L’optimisation des tournées fait partie des axesd’amélioration continue du domaine logistique. Lamise en place de l’outil ORTEC en 2009, a permisd’en réduire le nombre d’environ 8 %, en agissantsur le poids des chargements et l’organisation destournées.Réduire l’impact environnemental de ses entre-pôts est le deuxième axe de travail du distributeur.Pour y parvenir France Boissons expérimente surcertains sites avant de systématiser les démarchesles plus efficaces. Pour réduire la consommationd’énergie, des capteurs de lumière, des optimisa-tions d’isolation, des systèmes de chauffage réver-sibles sont déployés. Aujourd’hui 20 % des entrepôtsen sont équipés. Certains entrepôts disposentde panneaux solaires pour l’eau chaude sanitaire,une mesure étendue à toute nouvelle construction.Depuis 2009, un système de puit canadien estutilisé sur l’entrepôt d’Angers pour assurer la climati-sation naturelle de la structure.Quant au tri sélectif des déchets, concernant prin-cipalement le carton et le plastique (housse de pa-lettes), il est mis en place dans les zones où opèrent Entrepôt France Boissons de Sallanchesdes sociétés de récupération. La recherche d’unesociété partenaire au niveau national est à l’étude,afin de généraliser la pratique à 70 % des entrepôtsdès 2011 et 100 % en 2013. 45(5) Les normes d’émission Euro fixent les limites maximales Heineken France de rejets polluants pour les véhicules roulants Rapport Développement Durable 2010
    • France BoissonsSoutenir le lien socialLe CHR(1) est un lieu de convivialité et de partage.France Boissons, au sein d’Heineken France, parti-cipe à la dynamisation du lien social en CHR pourdonner envie aux Français de revenir dans les cafés.Son association Service en tête, créée en 2006,réunit en 2010 près de 450 professionnels du secteurautour d’une charte d’engagements tournée sur laqualité du service et la satisfaction client.Des outils de conseil et d’animation sont proposés,comme l’opération «Femmes en fête» pour la jour-née de la femme, où une rose est offerte à toutes lesclientes, ou encore l’opération «Café à 1 euro».En 2010, l’association double son nombre de for-mations : 420, toutes dispensées sur les thèmes del’accueil et du suivi client.En 2010, France Boissons est également partie pre- «Quand on fait partienante des différentes initiatives d’Heineken France de Service en tête, onen faveur du lien social, comme le Forum Citoyen. se remet en question au quotidien, on va vers Plus d’informations dans les pages Soutenir le lien social. les clients, on est plus proche, on identifieAutre vecteur de lien social, l’animation écono- leurs besoins. Les clients sont à lamique et sociale de la vie locale. Son implantation recherche de qualité, ils s’y connaissentgéographique permet à France Boissons de s’inves- mieux en vin, en cuisine. Il leur faut destir dans des opérations locales comme «Solidarité» professionnels de la restauration.menée en 2010 à Marseille en partenariat avec les Aujourd’hui, la formation, c’est vraimentRestos du Cœur, pour aider les plus démunis. la clé dans notre secteur. » Bruno Collomb - Patron du restaurant Le Clocher Membre de Service en têteDéveloppement humainPréserver la santé et assurer la sécurité de sescollaborateurs, participer activement à leur déve-loppement professionnel, et favoriser la diversité ausein de l’entreprise font partie des priorités de FranceBoissons.En 2010, 90 % des filiales ont fait l’objet d’unaudit interne santé/sécurité permettant l’identi-fication des risques. Pour les métiers de logistiqueet technique qui représentent 50 % des effectifs deFrance Boissons, le risque lié aux opérations de ma-nutention a été identifié comme majeur.Pour améliorer la sécurité et prévenir les mauvaisgestes liés aux opérations de manutention, une ana-lyse précise des situations de travail a été menéesur la filiale de Lille. Une formation a ainsi étédispensée à 20 % des effectifs de la filiale. Enfindes supports de formation sur l’ergonomie ont étédéveloppés pour les métiers de techniciens SAV(2),chauffeur-livreurs et préparateurs de commandes. 46(1) Cafés, Hôtels et Restaurants Heineken France(2) Service après-vente Rapport Développement Durable 2010
    • France BoissonsLa filiale de Lille a également fait l’objet d’aménage-ments, telles l’optimisation des tournées pourle confort du chauffeur ou la modificationdes lieux de chargement des produits les pluslourds. En 2011, France Boissons compte valoriser etétendre cette démarche à toutes les filiales.Au-delà de l’aspect santé/sécurité, France Boissonss’implique dans le développement professionnelde ses collaborateurs. En 2010, 1 267 collabo-rateurs de France Boissons ont suivi au moins uneformation soit 45 % des effectifs. France Boissonsa notamment noué un partenariat avec l’ISC (Insti-tut Supérieur de Commerce), 6 collaborateurs onteu l’opportunité en 2010, de suivre une formationcertifiante, d’un semestre en management. 8 autrescollaborateurs font partie de la promotion 2010-2011Distech, pour suivre une formation certifiante au mé-tier de la distribution de boissons.France Boissons cherche également à favoriserl’emploi des personnes handicapées. En 2010, 45%de nouveaux contrats sont signés auprès du sec-teur protégé, des consignes sont données aux ca-binets de recrutement afin qu’ils élargissent leursrecherches à des sites spécialisés. Les directeurs,les managers et les ressources humaines sont éga- des effectifs France Boissons ontlement sensibilisés. France Boissons entreprend pa- reçu une formation en 2010rallèlement la formalisation d’une politique d’emploides personnes handicapées.Accompagnerla consommation responsableEn raison de ses activités de distribution de bois-sons, notamment alcoolisées, France Boissons s’estpréoccupé très tôt de sensibiliser ses collabora- Actions en 2010teurs à la consommation responsable. Auprès des CHRDepuis 2009, cette démarche se concrétise sous • Expérimentation d’une offre de services «verts»les traits du programme Cool@work, piloté par auprès des CHR.Heineken France et impliquant 10 collaborateurs • 420 formations dispensées auprès des adhérents Service en tête.France Boissons dans le groupe de travail dédié. Auprès des collaborateursEn 2010, 170 managers soit 48 % des encadrants • 90 % des filiales audités en sécurité.sont formés au module «Consommation Res- • 48 % des managers formés à la prévention alcool.ponsable : le rôle de l’Encadrement». Les nou-veaux collaborateurs sont sensibilisés et les salariésdéjà en poste dans l’entreprise assistent à des ses- Ambitions 2011-2013sions de rappel. Des dispositifs de prévention • Calcul des émissions de CO2 par chacun des entrepôts.sont mis à disposition : éthylotests chimiques pour • 100 % des entrepôts équipés en tri sélectif.les conducteurs de véhicules, bornes éthylotests • Atteindre 4 % de taux d’emploi de personnesdans les filiales. handicapées. Plus d’informations dans les pages • Déploiement de l’offre de services verts. Accompagner la consommation responsable 47 Heineken France Rapport Développement Durable 2010
    • Méthodologie PERIMETRE DE REPORTING Le rapport développement durable Heineken France regroupe les activités du brasseur Heineken Entreprise et du distributeur France Boissons. La majorité des indicateurs ne présentent pas de consolidation étant donné la nature différentes de leurs activités. Dans ce rapport, les indicateurs concernent majoritairement l’activité brasseur, couverte par le système de reporting d’Heineken International. INDICATEURS ET OBJECTIFS Les indicateurs environnementaux concernent uniquement les activités des brasseries et sont calculés sur la base des volumes produits. La fermeture de la brasserie Fischer, fin 2009, entraîne des répercutions directes sur l’évolution des indicateurs 2010, notamment dues à la réallocation de volumes sur les 3 brasseries du groupe. Les indicateurs de sécurité couvrent le périmètre des brasseries. Les émissions de CO2 de Heineken Entreprise sont mesurées selon la méthodologie ADEME(1) pour l’année 2010 et concernent les activités des brasseries et du siège social. Concernant France Boissons, le Bilan Car- bone® est mené au titre de l’année 2009. Il a été réalisé à partir d’un échantillon représentatif de 5 entrepôts. Certains indicateurs font l’objet d’objectifs concrets à court terme fixés soit par Heineken International, soit par Heineken France. Les «Faits marquants 2010» et «Actions en 2010» reprennent, de manière non exhaustive, les objectifs atteints sur l’année 2010. Les «Ambitions 2011-2013» présentent, de manière non exhaustive, les nouveaux objectifs du Plan Développement Durable 2011-2013. AUDIT ET VERIFICATION Les indicateurs présentés dans ce rapport ont été validés en interne par les personnes en charge de leur suivi, et par le Groupe à l’international. PARTIES PRENANTES Dans un soucis de dialogue avec ses parties prenantes, Heineken France a conduit, en 2009 et 2010, un audit de réputation. En réponse à leurs attentes, ce Rapport développement durable vise à leur présenter l’ambition et les engagements du Groupe pour 2013. (1) Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie Contacts Laurent TURPAULT Natacha LUSSON Anne OLLIVIER Responsable de la Communication Chargée de Mission Chargée de Communication et de la RSE développement durable Institutionnelle et RSE laurent.turpault@heineken.fr natacha.lusson@heineken.fr anne.ollivier@heineken.fr REMERCIEMENTS Cette deuxième édition du rapport développement durable de Heineken France est le résultat d’un travail col- laboratif qui a mobilisé de nombreux collaborateurs au sein du Groupe. C’est ici l’occasion de les remercier.Reportage Brasseries : Denis Paillard - Reportage France Boissons : Thierry Truck - Photos pages 10-18-29 (concours)-30 : Charly Hel - Photos pages 18 (verre pression) / 29 (ambiance RH) : Fabrice AygalenqPhotos pages 2-11-23-26-27 : Thierry Lewenberg-SturmCrédits photos : Fotolia - Getty Images
    • Le Pacte développement durable Faits marquants 2010 Ambitions 2011/2013 L’ENVIRONNEMENT • Réalisation du 1er bilan carbone pour France Boissons. • Réduire les émissions de CO2 du brasseur ŒUVRER POUR et du distributeur. • Lancement de la nouvelle bouteille Heineken aux impacts • Moins 10 % d’eau et d’énergie consommées environnementaux réduits. en brasserie. • Compensation carbone des principaux événements • Augmenter la part d’énergie renouvelable consommée d’Heineken Entreprise : convention annuelle ou produite. et «L’atelier des champs». • 100 % des entrepôts France Boissons équipés de tri sélectif.LA CONSOMMATION • 100 % des nouveaux emballages comportent Consommateurs / clients : ACCOMPAGNER les unités d’alcool et le logo du programme «2340». • 100 % de nos événements nationaux couverts RESPONSABLE par un dispositif de prévention. • Création d’un guide des événements responsables pour les collaborateurs Heineken France. Collaborateurs : • Maintien du soutien aux associations de prévention. • 100 % des événements internes couverts par un dispositif de prévention. • 100 % des managers formés. • 100 % des collaborateurs sensibilisés. • Organisation de son Forum Citoyen et plan d’actions • Mettre en place une action de mobilisation pour replacer les cafés au cœur du lien social. sur le lien social dans les cafés. LE LIEN SOCIAL • Annexer dans 100 % des contrats CHR SOUTENIR • Réduction du nombre d’accidents du travail une charte engagement développement durable. pour Heineken Entreprise. • Etendre l’offre de services «verts» pour les CHR. • Enquête de climat social pour mesurer le bien-être • Tendre vers le «0 accident». dans le Groupe. • Soutenir le développement professionnel. • Atteindre un taux d’emploi de travailleurs handicapés de 4% pour Heineken France. • Mettre en place une action de solidarité portée par les collaborateurs chaque année. • Diffusion de la deuxième version de la Charte éthique • Impliquer 100 % des nouveaux fournisseursRESPONSABLES des fournisseurs. via la nouvelle Charte éthique. DEVELOPPER DES ACHATS • Auditer les fournisseurs présentant un risque potentiel. • Signature de la charte de bonnes pratiques • Optimiser les réfrigérateurs et les tirages pression du Ministère de l’Economie. installés en CHR pour en réduire la consommation d’énergie. • Implication de Heineken France dans l’initiative groupe • Développer des supports publicitaires éco-responsables. sur l’Agriculture Durable. • Intégration du critère développement durable dans le processus d’appel d’offres.
    • Heineken France - Société par Actions Simplifiée au capital de 29 625 050 Euros - 328 730 759 RCS Nanterre. Retrouvez ce rapport et toute notre actualité sur www.heinekenfrance.fr Conception : SHORTLINKSHeineken France19, rue des Deux Gares92500 Rueil-Malmaison Heineken France adhère à EcoFolioTél. 01 47 14 36 00 pour le recyclage des papiers www.ecofolio.frL’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE. A CONSOMMER AVEC MODERATION.