Le SénatHassan    BOUSETTASénateurChercheur qualifié du FNRS au CEDEMUniversité de Liège-Institut des Sciences Humaines e...
I. Limites du propos   Expérience en tant qu’élu direct au    Sénat dans le collège électoral    français   Expérience l...
II. Le bicaméralisme belge   Historiquement la notion de Chambre haute était    sensée représenter la noblesse et l’arist...
II. Le bicaméralisme belge   Au Xxe siècle, des critiques nombreuses se font    jour contre la longueur et la lenteur de ...
II. Le bicaméralisme belge Réforme du Sénat belge: 5 mai 1993 Assigne trois grandes fonctions au Sénat:A. Fonction const...
II. Le bicaméralisme belge   Ne correspond pas de manière simple à    un Sénat des entités fédérées tel qu’on le    trouv...
III. La composition du Sénat  Art. 69  Pour être élu ou désigné sénateur, il faut    1°   être Belge;    2°   jouir des dr...
III. La composition du Sénat   Article 42 de la Constitution: Les    membres des deux Chambres    représentent la Nation,...
III. La composition du Sénat   Nouvel Art 67 de la Constitution prévoit que le Sénat    est composé de 71 Sénateurs au li...
III. La composition politique du Sénat   N-VA :14   PS :13   MR :8   CD&V :7   sp.a :7   Open Vld :6   Vlaams Belan...
IV. Modalités de l’élection au Sénat     Trois circonscriptions électorales:      flamande, wallonne et BHV     2 collèg...
IV. Modalités de l’élection au Sénat     Difficultés: Sénateurs de      communautés sont élus pour un      mandat de 5 an...
V. Attributions de la Chambre et duSénat   Style des assemblées diffère: plus houleuse à la    Chambre, plus feutrée au S...
V.1.Les compétences des chambresréunies   Réunions conjointes pour la    prestation de serment d’un nouveau    souverain,...
V.2. Les compétences exclusives de laChambre   Contrôle budgétaire et des comptes de    l’Etat (contrôle politique par ex...
V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du SénatA. Matières relevant du bicaméralisme  intégral (maintien de la pr...
V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du Sénat   Domaine institutionnel: déclaration    de révision de la const...
V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du Sénat   Domaine international: les lois    d’assentiment aux traités, ...
V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du Sénat   Domaine financier: les lois relatives    au financement des en...
V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du Sénat   Domaine juridictionnel: les lois    relatives à la Cour d’arbi...
V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du SénatB. Matières relevant du bicaméralisme  atténué- Droit d’évocation ...
V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du Sénat   L’évocation (art 78)Art. 78    Dans les matières autres que ce...
V.3. Les compétences conjointes de la    Chambre et du Sénat   C. Les propositions de loi émanant des    Sénateurs-   Peu...
V.4. Les compétences exclusives duSénat   Engager la procédure de la sonnette    d’alarme   Emettre des avis motivés dan...
VI. L’organisation interne du SénatAprès l’élection: Bureau provisoire Commission de vérification des  pouvoirs Validat...
VI. L’organisation interne du Sénat   Bureau « définitif ».   Composition: 1 Pdt, 3 Vice Pdts, 3    questeurs, les prési...
VI. L’organisation interne du Sénat   Groupes linguistiques (particularité    germanophone)   Groupes politiques (Cas Ki...
VI. L’organisation interne du SénatLes commissions et la séance plénière   Les dossiers examinés en séance plénière sont ...
VI. Organisation interne du SénatCommissions permanentes Commission des Relations extérieures et de la Défense Commissio...
VI. Organisation interne du Sénat   La séance plénière-   Séance hebdomadaire, le jeudi-   Fait état des communications, ...
VI. Organisation interne du Sénat  La prise en considération des propositions: 2   procédures- Via le Président et le bur...
VII. La mise en pratique de la fonctionde contrôle et d’information   Questions écrites et orales,    demandes d’explicat...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Le sénat

1,138

Published on

Petite présentation à l'attention des étudiants du cours d'introduction au droit public à l'Université de Liège

Published in: News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,138
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Le sénat"

  1. 1. Le SénatHassan BOUSETTASénateurChercheur qualifié du FNRS au CEDEMUniversité de Liège-Institut des Sciences Humaines etSociales Bousetta@senators.senate.be Hassan.Bousetta@ulg.ac.be 23 novembre 2010
  2. 2. I. Limites du propos Expérience en tant qu’élu direct au Sénat dans le collège électoral français Expérience limitée dans le temps Expérience d’une assemblée qui reste à ce jour face à un gouvernement en affaires courantes
  3. 3. II. Le bicaméralisme belge Historiquement la notion de Chambre haute était sensée représenter la noblesse et l’aristocratie Sensée modérer les excès d’une chambre basse disposant d’une légitimité démocratique Tampon entre la volonté populaire et la volonté du Roi En Belgique, le Sénat est devenu équivalente en droit à la Chambre suite à l’instauration du suffrage universel puis évoluera encore. Elle est aujourd’hui conçue comme une chambre de réflexion La Chambre basse jouit d’une plus grande centralité dans le processus législatif. Avenir incertain du Sénat
  4. 4. II. Le bicaméralisme belge Au Xxe siècle, des critiques nombreuses se font jour contre la longueur et la lenteur de la procédure de la navette parlementaire des textes soumis aux assemblées parlementaires. Textes pouvaient trainer plusieurs années. Les blocages n’étaient pas rares Remise en cause du peu de valeur ajoutée du bicaméralisme intégral classique, particulièrement tel qu’on l’a connu entre 1893 et 1993. Avec la fin de l’état unitaire a commencé à se poser la question de l’association des entités fédérées à la gestion de l’état fédéral >> regain d’intérêt pour un aménagement du bicaméralisme
  5. 5. II. Le bicaméralisme belge Réforme du Sénat belge: 5 mai 1993 Assigne trois grandes fonctions au Sénat:A. Fonction constitutionnelle- la législation,- les relations internationales- les rapports entre lÉtat fédéral et les communautés et régions.B. Fonction de contrôle (demandes d’explication, commissions d’enquête)C. Fonction de chambre de réflexion (euthanasie, procédure pénale, procréation médicalement assistée)
  6. 6. II. Le bicaméralisme belge Ne correspond pas de manière simple à un Sénat des entités fédérées tel qu’on le trouve dans d’autres Etats fédéraux (e.g. USA, etc) Nouveau système mis en place est hybride: élus directs + élus représentant les Communautés Réduction du nombre de Sénateur et suppression de la double casquette avec celle de conseiller régional ou communautaire
  7. 7. III. La composition du Sénat Art. 69 Pour être élu ou désigné sénateur, il faut 1° être Belge; 2° jouir des droits civils et politiques; 3° être âgé de vingt et un ans accomplis; 4° être domicilié en Belgique. Art. 70 (…) Le Sénat est renouvelé intégralement tous les quatre ans.
  8. 8. III. La composition du Sénat Article 42 de la Constitution: Les membres des deux Chambres représentent la Nation, et non uniquement ceux qui les ont élus. Mais le Sénat est aussi l’unique assemblée où se produit une rencontre directe entre les diverses composantes de l’Etat fédéral (Elus de la représentation nationale et élus désignés par les entités fédérées)
  9. 9. III. La composition du Sénat Nouvel Art 67 de la Constitution prévoit que le Sénat est composé de 71 Sénateurs au lieu de 184 auparavant 40 élus direct (25Nl, 15Fr) 21 désignés par les conseils de communautés (10 Nl, 10 Fr, 1 Ger) 10 sont cooptés (6Nl et 4 Fr) Au moins 1 Sénateur NL domiciliés dans la RBC Au moins 6 Sénateurs FR de la RBC Art 72 y ajoute des sénateurs de droit : les enfants du Roi (3 ont prêté le serment constitutionnel: Philippe, Astrid et Laurent) Les Sénateurs sont répartis en groupes linguistiques: FR (29 Sénateurs) + NL (41) + GER 1
  10. 10. III. La composition politique du Sénat N-VA :14 PS :13 MR :8 CD&V :7 sp.a :7 Open Vld :6 Vlaams Belang :5 Ecolo :5 cdH :4 Groen! :2
  11. 11. IV. Modalités de l’élection au Sénat  Trois circonscriptions électorales: flamande, wallonne et BHV  2 collèges électoraux: français et néerlandais  Art 68: les Sénateurs élus indirectement sont désignés sur base d’une clé proportionnelle à celle des élus directs (Difficulté pour les petits partis représentés dans les Conseils de communauté mais sans élu direct au Sénat)
  12. 12. IV. Modalités de l’élection au Sénat  Difficultés: Sénateurs de communautés sont élus pour un mandat de 5 ans alors que le Parlement fédéral est élu pour un terme de 4 ans.
  13. 13. V. Attributions de la Chambre et duSénat Style des assemblées diffère: plus houleuse à la Chambre, plus feutrée au Sénat Article 36 de la Constitution prévoit que le pouvoir législatif est exercé collectivement par le Roi, la Chambre des représentants et le Sénat. Attention car spécialisation des rôles des deux assemblées fédérales. Volonté en 1993 de différencier une chambre politique et une chambre de réflexion Affirmation de la primauté de la Chambre. Certains domaines de compétences sont désormais réservés exclusivement à la Chambre et au Roi.
  14. 14. V.1.Les compétences des chambresréunies Réunions conjointes pour la prestation de serment d’un nouveau souverain, 10 jours après le décès de son prédecesseur Régence en cas de vacance du trône Impossibilité de régner
  15. 15. V.2. Les compétences exclusives de laChambre Contrôle budgétaire et des comptes de l’Etat (contrôle politique par excellence sur le gvt) Fixation du contingent de l’armée Adoption des lois relatives à la responsabilité civile et pénale des ministres fédéraux Octroi des naturalisations Adoption des motions de méfiance/confiance à l’égard du gvt.
  16. 16. V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du SénatA. Matières relevant du bicaméralisme intégral (maintien de la procédure bicamérale classique avec navette parlemenaire) ART 77 Constitution:Liste limitative - domaine institutionnel - domaine international - domaine financier - domaine juridictionnel
  17. 17. V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du Sénat Domaine institutionnel: déclaration de révision de la constitution, règles relatives à la monarchie, certains aspects du fonctionnement des Chambres législatives, la législation relative aux C et R, le règlement des conflits de compétence et d’intérêt, les lois portant approbation des accords de coopérations, etc.
  18. 18. V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du Sénat Domaine international: les lois d’assentiment aux traités, les lois relatives à la délégation de certains pouvoirs à des institutions de droit international public, les lois qui visent à garantir le respect des obligations internationales ou supranationales de la Belgique par les communautés et les régions
  19. 19. V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du Sénat Domaine financier: les lois relatives au financement des entités fédérées et celles qui établissent l’impôt
  20. 20. V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du Sénat Domaine juridictionnel: les lois relatives à la Cour d’arbitrage, au Conseil d’Etat, aux juridictions administratives ainsi qu’à la création, la compétence et l’organisation des juridictions de l’ordre judiciaire.
  21. 21. V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du SénatB. Matières relevant du bicaméralisme atténué- Droit d’évocation sur tous les textes adoptés par la Chambre et qui ne sont pas de sa compétence exclusive.- Evocation est mise en œuvre par au moins 15 Sénateurs- Délais d’examens réduits et pouvoir du dernier mot à la Chambre- Urgence invoquée par le gouvernement (commission parlementaire de concertation détermine les délais)
  22. 22. V.3. Les compétences conjointes de laChambre et du Sénat L’évocation (art 78)Art. 78 Dans les matières autres que celles visées aux articles 74 et 77, le projet de loi adopté par la Chambre des représentants est transmis au Sénat. A la demande de quinze de ses membres au moins, le Sénat examine le projet de loi. Cette demande est formulée dans les quinze jours de la réception du projet. Le Sénat peut, dans un délai ne pouvant dépasser les soixante jours : - décider quil ny a pas lieu damender le projet de loi; - adopter le projet après lavoir amendé. Si le Sénat na pas statué dans le délai imparti ou sil a fait connaître à la Chambre des représentants sa décision de ne pas amender le projet de loi, celui-ci est transmis au Roi par la Chambre des représentants. Si le projet a été amendé, le Sénat le transmet à la Chambre des représentants, qui se prononce définitivement, soit en adoptant, soit en rejetant en tout ou en partie les amendements adoptés par le Sénat.
  23. 23. V.3. Les compétences conjointes de la Chambre et du Sénat C. Les propositions de loi émanant des Sénateurs- Peuvent déposer des propositions de loi sur toutes les matières à l’exclusion de celles relevant de la compétence exclusive de la Chambre et du Roi.- Difficulté pour proposition relevant à la fois du bicaméralisme intégral et du bicaméralisme atténué: procédure intégrale, scission de la procédure ou scission des textes?- Commission parlementaire de concertation règle les conflits de compétence entre les 2 Chambres (œil de Moscou)
  24. 24. V.4. Les compétences exclusives duSénat Engager la procédure de la sonnette d’alarme Emettre des avis motivés dans le cadre de conflits d’intérêts entre assemblées législatives. Art 143 Constitution: gardien de la loyauté fédérale/éviter les conflits d’intérêts Fixer sa dotation de fonctionnement (Art 174 Constitution)
  25. 25. VI. L’organisation interne du SénatAprès l’élection: Bureau provisoire Commission de vérification des pouvoirs Validation des élections (Cf BHV) Prestation de serment des élus directs, ensuite des sénateurs de communautés, puis des co-optés
  26. 26. VI. L’organisation interne du Sénat Bureau « définitif ». Composition: 1 Pdt, 3 Vice Pdts, 3 questeurs, les présidents des groupes politiques + 1 délégué du gouvernement Président: maintien l’ordre dans l’assemblée, fait observer le règlement, pose les questions et les met aux voix, annonce le résultat des votes et des scrutins, prononce les décisions du Sénat, porte la parole en son nom et veille à la sécurité intérieure et extérieure du Sénat Questeurs: chargés de toutes les mesures relatives au cérémonial, au matériel et aux dépenses du Sénat.
  27. 27. VI. L’organisation interne du Sénat Groupes linguistiques (particularité germanophone) Groupes politiques (Cas Kim Geybels) Désignation des membres des commissions permanentes et comités d’avis Désignation des membres de la commission parlementaire de concertation
  28. 28. VI. L’organisation interne du SénatLes commissions et la séance plénière Les dossiers examinés en séance plénière sont dabord préparés au sein dune des commissions du Sénat. Le Pdt désigne les commissions chargées d’étudier les textes soumis (E°: réformes institutionnelles) Outre les commissions permanentes, le Sénat peut créer des commissions spéciales, des groupes de travail, des comités davis, des commissions denquête ou des commissions mixtes (avec la Chambre). Les commissions peuvent procéder à des auditions, demander l’avis d’une autre commission, constituer des sous-groupes de travail (problème VB dans Salduz), organiser des réunions conjointes avec d’autres commissions à la demande du Pdt du Sénat. Une commission permanente compte 17 sénateurs; les rapports de force entre les groupes politiques reflètent ceux de la séance plénière. Leurs séances sont publiques.
  29. 29. VI. Organisation interne du SénatCommissions permanentes Commission des Relations extérieures et de la Défense Commission de la Justice Commission des Affaires institutionnelles Commission de lIntérieur et des Affaires administratives Commission chargée du suivi parlementaire du Comité permanent de contrôle des services de renseignements et de sécurité (Comité permanent R) Commission des Finances et des Affaires économiques Commission des Affaires socialesCommission réunie Commissions réunies de la Justice et des Affaires socialesComité davis Comité davis pour légalité des chances entre les femmes et les hommesCommission spéciale Commission spéciale du suivi des missions à létrangerCommissions mixtes Commission parlementaire de concertation Commission de contrôle des dépenses électorales et de la comptabilité des partis politiques Comité davis fédéral chargé des questions européennes
  30. 30. VI. Organisation interne du Sénat La séance plénière- Séance hebdomadaire, le jeudi- Fait état des communications, pétitions adressées au Sénat- Met en discussion et au vote les différents projets issus des commissions qui ont été pris en considération (propositions, projets de loi, de résolution, etc)- Votes se font par article et globalement sur les textes.
  31. 31. VI. Organisation interne du Sénat La prise en considération des propositions: 2 procédures- Via le Président et le bureau- Remise au président, traduite, imprimée en deux langues, soumise éventuellement à une commission si doute sur la recevabilité, soumise pour prise en considération en plénière, renvoyée en commission qui doit la mettre à l’OJ endéans l’année.- Avis peut-être demandé au Conseil d’état (Section législation), aux gouvernements R et C, etc.- Concertation avec R et C est parfois requise.- Directement en commission par accord écrit de 2/3 des membres d’une commission et accord du Président
  32. 32. VII. La mise en pratique de la fonctionde contrôle et d’information Questions écrites et orales, demandes d’explication et motions Débats d’actualité Débats thématiques Pétitions Enquêtes parlementaires
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×