Livret de témoignages fiers du-service-public
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Livret de témoignages fiers du-service-public

on

  • 1,641 views

Témoignages extraits du Livre d'or de la campagne "Fiers du service public" conduite par la FSU.

Témoignages extraits du Livre d'or de la campagne "Fiers du service public" conduite par la FSU.
Edition mai 2011

Statistics

Views

Total Views
1,641
Views on SlideShare
1,610
Embed Views
31

Actions

Likes
0
Downloads
10
Comments
0

2 Embeds 31

http://blog.fiers-du-service-public.fr 30
http://www.slideshare.net 1

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-ShareAlike LicenseCC Attribution-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Livret de témoignages fiers du-service-public Document Transcript

  • 1. Fiers du Service Public ! Des citoyennes et des citoyens parlent du Service Public Préface de Stéphane Hessel Le service public, , on l aime, on le défend.
  • 2. Vous allez découvrir dans ce petit livre quelquestémoignages représentatifs choisis parmi les 1 000premières contributions déposées sur le sitewww.fiers-du-service-public.frDes Français y expriment un véritable attachement àl’esprit de notre République.De nombreux fonctionnaires y affirment une fiertéintacte d’être au service “de tous les publics”. SommaireMais beaucoup de ces témoignages disent aussi del’inquiétude, de l’indignation, voire de la colère.Indignation de citoyens qui ne sont pas dupes : ilssavent que, même habillé du mot “modernisation”,moins de moyens et moins de personnels, cela fait, Préface 4à5au final et au quotidien, beaucoup moins de servicespublics. Au quotidien 6à9Colère de fonctionnaires de tous corps qui en ont Valeurs 10 à 15aujourd’hui plus qu’assez d’être tout à la fois,stigmatisés pour leur statut et désignés comme Ascenseur social 16 à 17coupables de tous les dysfonctionnements ! Cohésion 18 à 21Parce que la F.S.U. est la première fédération syndicalede la Fonction Publique d’État, il est de son devoir Colère 22 à 27de s’indigner de la dégradation des services rendus Fierté 28 à 31aux citoyens, de la dégradation de l’image desfonctionnaires qui en résulte, et de proposer un autre Demain 32 à 33avenir que celui qu’on nous dessine aujourd’hui. Postface 34 à 37Elle le fait en vous donnant la parole surwww.fiers-du-service-public.fr. À vous de la prendre. À l’initiative de la F.S.U. Bernadette Groison Secrétaire Générale de la F.S.U. Le service public, , on l aime, on le défend. 2 3 Fiers du Service Public !
  • 3. Préface Ce petit livre ,“Fiers du Service Public !”, recueil de témoignages, toujours sincères, souvent émouvants, parfois révoltés, va dans le sens de cette insurrection pacifique, que j’appelais de mes vœux dans “Indignez-vous !” “Chacun donne selon ses moyens, chacun reçoit selon ses besoins”, ce principe de base est aujourd’hui battu en brèche et, avec lui, tout le socle des conquêtes sociales de la Résistance. Cela vous révolte et vous en témoignez… Témoigner à visage découvert, c’est afficher courage et énergie ! C’est s’opposer à l’indifférence, la pire des attitudes, celle qui fait dire à certains : “Je n’y peux rien, je me débrouille…” Témoigner au nom de la défense et de la promotion du Service Public, c’est prendre le parti d’une juste bataille, en faveur de ce qui permet aux plus faibles d’avoir les mêmes chances que les autres… J’ai choisi deux de vos textes pour leur simplicité et leur pertinence. “Sans les Services Publics, le quotidien n’aurait pas du tout la même couleur et tournerait vite au cauchemar…” “Le Service Public, c’est la richesse que l’on met en commun ; l’attaquer, c’est déclarer la guerre à la possibilité de vivre ensemble !” Tout est dit dans ces deux courtes citations. Alors, soyons fiers du Service Public et témoignons pour qu’il reste au service de tous les publics. C’est une question de dignité humaine et de cohésion sociale ! Stéphane Hessel4 5 Fiers du Service Public !
  • 4. Au quotidien “Juste un petit mot ici, car la sage-“ femme qui me suit (gratuitement) va arriver. Elle m’a été prescrite par Sans les Services Publics, le quotidien le gynécologue de l’hôpital qui suit ” n’aurait pas du tout la même couleur et ma grossesse. Elle vient deux fois par tournerait vite au cauchemar. semaine. Tous ces soins, ces lieux d’accueil sont gratuits. J’attends des jumelles et la “Il suffit de regarder autour de soi : la prime à la naissance versée par la Caisse d’Allocations route pour aller à l’école, le centre de Familiales et les différentes aides de la Sécurité Sociale loisirs ou la bibliothèque, les soins à nous ont permis d’acheter le matériel qu’il faut. l’hôpital, la justice, le passeport pour les Sans toute cette volonté d’un Service Public et ouvertvoyages et aussi les déchets ménagers, les espaces verts, à tous, je me serais sentie très seule et très endettée !l’assainissement, la piscine, les parcs et les parkings… Et je ne parle que d’une partie infime que le ServiceSans les Services Publics, le quotidien n’aurait pas du Public fait pour moi. Je ne fais pas forcément sontout la même couleur et tournerait vite au cauchemar.” apologie, mais je dois constater que nous sommes trèsAnne Remaud, Nantes aidés et soutenus !” Claire Macari, Bourgoin Jallieu “Parce que je peux aller chez le médecin sans avancer d’argent, parce que je peux “Deux cent vingt et un élèves en élémentaire, neuf encore recevoir du courrier et poster classes. J’assure trois jours de classe et un jour de une lettre, parce que même si elle sera “décharge de direction”. Je jongle entre la classe misérable, je peux espérer avoir une de CM1, où ils sont 28, le bureau. J’aimerais faire retraite un jour, parce que je peux prendre plus d’animation pédagogique, de grands projetsle bus, me faire soigner à l’hôpital. Parce que si un jour comme on en a fait auparavant, mais on n’a plusj’ai des enfants, je pourrai les faire scolariser, parce le temps. Il faut recevoir les familles en difficultéque ma mère était institutrice et aimait son (pourtant) et il y en a de plus en plus… mais on y croit audifficile métier… J’aime le Service Public !” Service Public, même s’il manque des médecins,Anne Vernaton, Dijon des psychologues, des rééducateurs…” Patricia Ruiz, Narbonne 6 7 Fiers du Service Public !
  • 5. Au quotidien “Aux USA ou dans d’autres pays avec “Avant, il y avait une maternité à Chamonix. C’est là que ma fille est née et j’en suis fier. Depuis, la maternité est très peu de services publics, traverser fermée. Il faut désormais faire trente le pays est difficile car on passe d’une kilomètres pour atteindre la plus proche. compagnie à une autre, et encore… ; Et si vous habitez en fond de vallée, c’est lorsque vous habitez dans un coin 46 km ! Un peu stressant en cas d’urgence et de neige, reculé, vous payez cher votre forfait non ? Et tout ça, à cause de la volonté de nos “cherstéléphone chez l’opérateur ; envoyer un colis est politiques”. Fier d’eux ? Non ! Fier du Service Public ?d’une complexité où, selon les endroits, à des prix Oui. Car ils répondent toujours présent malgré leurseffrayants ; devenir malade devient une catastrophe… moyens qui s’amenuisent.”On ne vit plus, on essaie de survivre ! Seuls les riches Arnaud Bachelard, Chamonix Mont-Blancarrivent simplement à faire des études, les autres sedébrouillent avec leurs moyens et cela ne contribuepas à augmenter le niveau intellectuel général du “[…] Je reprends souvent cet exemple vécu il y apays ! La liste peut encore s’avérer bien longue… quelques années à la poste, d’une mamie (sans douteCe que je suis reconnaissante envers le Service Public pas très “rentable”) qui avait tant de mal à comprendrefrançais ! Merci à vous tous !” les explications qui lui étaient données, et en faceÉvelyne Hoffmann, Wissembourg d’elle, tant de patience, d’écoute, de temps. Je me suis dit que dans le privé, son cas aurait sans doute “ été rapidement expédié“Le Service Public est cher, il me déçoit, me contraint, pour faire place auxm’énerve, mais je suis heureux de le trouver quand j’en “clients” suivants plus Merci àai besoin ! J’ai 28 ans, je crée une entreprise, je n’ai pas rentables. Et puis je me cette jeune ”d’aide publique, j’ai des interlocuteurs fonctionnaires suis dit que ma grand- agent dedéprimants, je paye des cotisations et des impôts. J’ai mère était aussi un peu l’époque…aussi étudié dans une excellente université, la Caisse comme ça, et qu’on ad’Allocations Familiales m’a aidé pour me loger, les tous des grand-mèrespoliciers m’ont déjà secouru, l’hôpital m’a accueilli comme ça ou qu’on seraaux urgences, ma compagne est prof, je veux avoir un tous des grands-pères et des grand-mères comme ça.engagement politique.” Merci à cette jeune agent de l’époque. Merci pourJean Lesieur, Nantes nous.” Éric Teinturier, La Chapelle Launay 8 9 Fiers du Service Public !
  • 6. “Eh bien ! Il me semble que le Service Public a la vocation de perpétuer et d’assurer un ensemble de valeurs de la constitution,“ Valeurs qui elles-mêmes garantissent une idée de la souveraineté, qui elle-même soutient la “force” ou le poids de mon pays. Enlever un maillon ” …pour que Liberté, Égalité, Fraternité de cette chaîne, ne serait-ce pas un accroc dans le aient du sens au quotidien. tissage social, avec des conséquences à distance ? Quid de l’impact global sur l’économie tout entière ?” “Le Service Public est LA compétence Isabelle Quémard, Cognac principale de l’État. Par notre contribution solidaire nous confions aux personnes que nous avons élues la bonne marche “Notre Service Public est l’héritier de luttes au cours dedes institutions de notre pays pour que Liberté, Égalité, l’histoire de notre pays. Il a été confortéFraternité aient du sens au quotidien. Ce qu’ils auront par les acquis du Conseil Nationaldétruit en quelques mois nécessitera des années de de la Résistance. Restons fidèles auxreconstruction !” engagements de ceux qui se sont battusAgnès Remlinger, Saint-André-de-Corcy pour améliorer notre quotidien pour le plus grand nombre !” Lucette et Jean-Paul Lanoir, Arles “Défendre le Service Public, bien sûr. Défenseurs du Service Public, bien sûr. Mais le Service Public n’est pas seulement “Un Service Public est une mission qui est due par le dernier rempart contre les hommes l’État à tous les citoyens : le Service Public doit être qui sont des loups pour l’homme (no au service du public ! Ainsi que le dit un très jeune pasaran !). Le Service Public est aussi un (d’esprit) homme de 93 ans, il faut aller “vers plus deoutil de combat (une arme !) contre les maux de notre justice, plus de liberté mais pas cette liberté incontrôléeactuelle société, de lutte pour la Liberté, l’Égalité, du renard dans le poulailler” (Stéphane Hessel). Lela Fraternité et la Laïcité. Femmes, hommes publics Service Public, c’est le partage, l’entraide, la justice,et fiers de l’être, le Service Public, on l’aime et on le l’équité !”défend.” Marie-Christine Daufresne, LisieuxCécile Guelfi, Nice 10 11 Fiers du Service Public !
  • 7. Valeurs “Je suis fonctionnaire, professeur des écoles par conviction. En effet, je suis “Enseignante dans un lycée victime d’une image très dégradée et qui scolarise un public de quartiers en Ile de France, j’y reste parce que c’est là que je suis utile. très attachée à la notion de service rendu Les relations avec les élèves y sont riches à tous sans distinction. Le Service Public, et un lycée comme celui-là a une vraiec’est surtout l’accès à tous, et surtout aux plus démunis, fonction sociale qui ne peut se développer qu’au sein “à une médecine, à un enseignement de qualité, à une d’un Service Public de qualité. Sans cet établissement,justice égalitaire, à la de nombreux élèves n’obtiendraient pas leur diplômerecherche fondamentale. et n’accéderaient pas à des études supérieures.Cela permet l’existence de Le Service Public, L’investissement humain nécessaire pour les faire réussirdisciplines non rentables c’est surtout est très important et pourtant, de nombreux collèguespécuniairement, restent parce que c’est intéressant et valorisant ! Ne l’accès à tous, etmais rentables pour doutons pas que dans le cadre d’une réduction de ”le développement surtout aux plus l’offre du Service Public, ce type d’établissement soitdes consciences… Le démunis… voué à la disparition. Tous ces élèves, en dépit de leursService Public, c’est difficultés, doivent avoir accès à la même éducationl’enrichissement des consciences. Ma tristesse et mon que les enfants plus favorisés. Défendons bec et onglesdésarroi sont grands devant toutes les attaques du le Service Public.”gouvernement envers un système qui représente la Delphine Séchet, Courcouronnessolidarité et la fraternité.”Géraldine Lorenté, Bourg-la-Reine “S’engager dans le Service Public, c’est s’engager pour l’intérêt général, sans“Dans une société dominée par les égoïsmes, chercher à s’enrichir d’argent. C’est unle chacun pour soi, du haut en bas de l’échelle, choix citoyen pour sa vie professionnelle.le Service Public - bien qu’imparfait - compte parmi C’est s’engager pour répondre aux besoinsles derniers ciments de nos sociétés.” de tous, et d’abord des plus humbles,François Chemel, Paris ceux qui ont absolument besoin du Service Public.” Dominique Momiron, Issoire 12 13 Fiers du Service Public !
  • 8. Valeurs “On apprend à nos enfants les symboles de la République, car c’est au programme… Pourquoi ne pas leur apprendre les spécificités de notre République et “Le Service Public, c’est en particulier leur historique (accès pour tous à la santé, l’éducation, l’école, seul outil de l’ascenseur social l’emploi, la culture, la retraite !) Ce n’était pas encore et de l’égalité des chances… C’est aussi suffisant, mais ça avait le mérite d’exister… Aux larmes la santé. L’accès aux mêmes soins pour citoyens ?” tous est le signe le plus significatif d’une Brigitte Goapper, Sospelsociété développée et démocratique. Or, quels sontles deux secteurs les plus attaqués en ce moment ?L’éducation et la santé. C’est très grave, et ça nous “Le Service Public est le garant des valeurs républicainesramène très loin en arrière, quand seules les élites qui, il faut le rappeler en ces temps obscurs, sont laavaient droit à ces services qu’on veut privatiser. Liberté, l’Égalité, la Fraternité et la Laïcité. Il garantitLes Services Publics, c’est Liberté, Égalité, Fraternité.” à tous des services indispensables quels que soientDanièle Petit, Montauban notre fortune, notre lieu d’habitation, notre âge, notre sexe ou notre couleur de peau. Il est le contraire du favoritisme, de la loi du plus fort et du clientélisme“Les valeurs de la Fonction Publique sont étroitement qui sévissent actuellement jusque dans les plus hautesliées à ses missions : ces valeurs doivent rester celles de sphères de l’État. Vive le Service Public !” “la République : Liberté, Mathilde Freu, Aix-en-ProvenceÉgalité, Fraternité aux-quelles il faut ajou- Les valeurster à la Liberté, l’indé- de la Fonction “Les Services Publics sont indispensables àpendance ; à l’Égalité, Publique sont notre nation et indissociables des valeursla lutte contre toute de la République. Ils garantissent l’égalité étroitement liées ”discrimination ; à la entre tous les citoyens. Les attaques contreFraternité, la solidarité. à ses missions… les Services Publics ces vingt dernièresLa Fonction Publique années ont au contraire entraîné l’accroissement sansn’est pas n’importe quelle entreprise, et l’argent de précédent des inégalités dans notre pays. Il est urgentl’État c’est d’abord l’argent des contribuables qui d’arrêter la machine de destruction qui est en marcheont donc leur mot à dire en matière de réformes. et de rétablir de vrais Services Publics, avec les moyensLe Service Public doit être rentable ? Il l’est à long tant financiers qu’humains, qui font cruellementterme, car la santé, l’éducation, la recherche… sont des défaut !”investissements humainement rentables à long terme.” Cathy Ooghe-Fernandez, NarbonneMartine Terrier, Rochefort 14 15 Fiers du Service Public !
  • 9. “Que serais-je sans toi, école publique et laïque, qui m’a“ Ascenseur social donné de pouvoir faire des études “longues” ? Issue d’une famille modeste de quatre enfants, assurément Fils d’un monteur électricien à l’EDF et je n’aurais pas bénéficié de cours de qualité dans une relative sécurité financière sans le Service Public. J’ai d’une modiste, l’enseignement technique pu prendre l’ascenseur social, et j’aurais tant voulu que ” m’a permis d’accéder à l’enseignement d’autres le puissent aussi ! Qu’a-t-on fait ? Qu’a-t-on supérieur. laissé faire ? Des lois sauvages semblent avoir provoqué l’irrémédiable, et je n’entends aucune voix claire, “Fils d’un monteur électricien à l’EDF et assurée et unanime qui nous promette de défaire ce d’une modiste, l’enseignement technique mauvais sort que Carabosse a jeté aux actuels élèves et m’a permis d’accéder à l’enseignement donc aux futurs citoyens. Une prétendue démocratie supérieur. Tout homme a besoin d’un qui ne se soucie pas du peuple, je ne pensais pas voir capital pour se projeter dans l’avenir, cela en France de mon vivant.”certains ont un capital privé, d’autres, plus nombreux, Sylviane Pène, Parempuyreont un capital social.”Michel Mieussens, Rouen “Fille d’immigrés, désormais professeur et écrivain, je suis fière de porter la langue et la culture des lettres “Ma mère était femme au foyer, mon et du français que le Service Public m’a fait aimer et père venait du milieu agricole, sans une apprivoiser.” école publique et gratuite, je n’aurais pas Alberina, région toulousaine pu faire d’études. Je suis devenue prof parce que justement, je crois en l’école “ républicaine. Même si le métier est “Mon témoignage est simple et nous pouvons tousdifficile, je suis heureuse de voir des enfants issus de le faire : grâce aux instituteursmilieux modestes réussir dans la vie grâce à l’école. et aux institutrices, grâce aux …merci lesVoulons-nous vraiment d’un système sans solidarité profs, grâce aux surveillants et fonctionnaires ”comme aux États-Unis ? Le Service Public, c’est aux surveillantes, grâce à toutes de l’Éducationla garantie de l’égalité des chances, même s’il reste les personnes qui travaillent à nationale.perfectible.” l’Éducation nationale, j’ai puIsabelle Besnier, Bordeaux apprendre à lire, à compter, à chercher à comprendre, à m’intéresser, à aimer l’art. Alors oui, merci les fonctionnaires de l’Éducation nationale.” Stéphane Déclérieux, Lyon 16 17 Fiers du Service Public !
  • 10. Cohésion“ “Faut-il un Service Public fort, qui Le Service Public, c’est la richesse permette à chacun d’obtenir le droit à que l’on met en commun ; l’attaquer, l’éducation, la santé, la culture, la retraite, aux transports, aux infrastructures, aux ” c’est déclarer la guerre à la possibilité équipements, etc. ? La réponse est dans de vivre ensemble. la question… Car sans ce Service Public, parfois décrié, Marie Lamy de la Chapelle, Bourges souvent envié, mais jamais égalé, comment donner à chacun le droit de tout simplement vivre dans de bonnes conditions ? Faire disparaître le Service Public, “Le Service Public offre les structures c’est par définition le privatiser […]. Le privatiser signifie les plus démocratiques qui soient, car il le confier à des personnes (oui, des personnes, pas un sert en toute équité les usagers, quels État !), qui n’ont évidemment qu’un objectif : gagner que soient leurs origines et leurs moyens de l’argent […]. Mais dans la notion de service AU financiers. Saper le Service Public, c’est public, il ne peut être question de faire des bénéfices…désavantager d’abord ceux qui ne pourront pas se Ou alors, les services ne sont pas à la hauteur depayer ces services quand ils seront payants, c’est-à- ce qu’ils pourraient être sans cette contrainte.dire les plus défavorisés. Défendons la justice sociale, Vive le service public !”défendons les Services Publics.” Dominique Parvillé, MarcoussisMurielle Astier, Voiron “Un Service Public de qualité c’est aussi“Le SAMU qui arrive à toute vitesse, mes enfants pris en davantage de soins et d’attention portéscharge jusqu’à leurs 16 ans, les routes entretenues, des aux plus fragiles dans notre société :gens à notre service en permanence… Alors c’est vrai, enfants, personnes âgées, précaires etparfois, certains ne sont pas au rendez-vous ! Mais ne personnes handicapées. Tous sacrifiésgénéralisons pas… Vous pouvez être déçu de certaines au nom de la sacro-sainte rentabilité et des profitspersonnes, mais pas du principe du Service Public : le attendus par les détenteurs de l’épargne mondiale.”même service pour tous… C’est une vision du monde Jean-Philippe Amour, Neversbasée sur l’équité des chances, le partage des richesses,la charité… C’est facile d’être contre quand on a tout,et même au-delà… mais quand on naît du moins bon “Sans Services Publics, une nation meurt…”côté, on fait comment ?” Florence Thomas, LibournePierre Egido, Lille 18 19 Fiers du Service Public !
  • 11. “Qui garantit l’accès aux soins, à une éducation de qualité, à la culture, ce, quel Cohésion “Issue du monde rural, c’est grâce à que soit le bout de la République sur lequel on vit ? Les Services Publics, incarnés par des fonctionnaires indépendants des enjeux de politique économique locale…” l’école publique, gratuite et laïque que Véronique Boissel, Rots j’ai pu devenir enseignante. Le Service Public, c’est l’école mais aussi nos hôpitaux publics, qui en milieu rural “L’égalité de traitement pour tous sur le territoire, c’est disparaissent petit à petit, les bureaux de ce que le Service Public représente. Il ne faut pas leposte qu’on remplace par des agences postales tenues restreindre et encore moins le laisser disparaître. Lapar des contractuels sans qualification ni formation solidarité, la justice en dépendent. L’hôpital doit rester[…]. Le Service Public c’est la garantie pour tous, y public, l’éducation doit rester nationale…”compris les plus démunis, d’avoir accès à l’éducation, Sylvie Cresson, Tremblay-en-Francel’information et la santé. Sauvons le Service Public !” “Sylvie Moreau, Tours le Service “Parce que le Service Public, c’est l’assurance“Le Service Public, certes imparfait, aussi du fait des Public, c’est d’un traitement égalrestrictions budgétaires, est le rempart à l’aggravation l’assurance d’un pour tous, la défense ”des inégalités sociales. Sans lui et la justice sociale traitement égal des droits de chacunqu’il permet, nous ne sommes pas près d’avoir moins en toute impartialité, la pour tous…de délinquance, plus de gens en bonne santé. Qu’en lutte contre toutes lessera-t-il de l’espérance de vie (raison invoquée pour discriminations, le dévouement des agents conscientsle recul sur les retraites), si la population a de plus d’œuvrer pour le bien commun et non des intérêtsen plus de difficultés pour se soigner. Et j’en passe… particuliers. Le Service Public, non privatisé, c’est laDommage qu’il n’y ait pas plus de Stéphane Hessel présence de l’État régulateur dans les relations socialesdans nos dirigeants. Indignons-nous ou continuons de afin qu’elles puissent se construire dans la paix et lele faire !” droit, dans la liberté et le respect de l’autre. Le ServiceOdile Mery, Livron Public, ce sont des valeurs humaines et des principes éthiques, pas des chiffres, des statistiques ni des résultats strictement financiers.” Marianne de Payraud, Amboise 20 21 Fiers du Service Public !
  • 12. Colère “Je voudrais être fière du Service Public Français“ (je mets exprès des majuscules), mais pour cela il faudrait arrêter les coupes sombres dans le budget, Aucun droit fondamental et arrêter de supprimer les postes, arrêter de le mettre la plupart des services à la vie et au en pâture à des charognards poussés par les intérêts bonheur de l’homme ne doivent devenir mercantiles du privé… Quel dommage pour la France qui a tant besoin d’un Service Public tourné vers ” des marchandises ! les citoyens, à leur écoute, organisé pour le bien- Alors… Avanti Popolo ! être de tous, les jeunes, les vieux, les handicapés, les défavorisés, les isolés. L’école se meurt de toutes les dérives du gouvernement, mesures mises en place pour “Je suis retraitée de l’Éducation nationale rentabiliser le système éducatif. Nous travaillons sur et je n’imaginais pas un millième de l’humain, c’est incompatible avec l’idée de rentabilité seconde exercer ce métier passionnant du monde économique !” ailleurs que dans le Service Public. Pour Mireille Arribagé-Cassou, Coursan continuer à me battre pour lui, je me suis engagée dans un collectif départementalde défense des Services Publics et à la Convergence “Il est de plus en difficile de faire valoirNationale des Collectifs SP. Aucun droit fondamental et de véhiculer les “vraies” valeurset la plupart des services à la vie et au bonheur de du Service Public sans se faire traiterl’homme ne doivent devenir des marchandises ! Alors… de fonctionnaire poussiéreux, ou deAvanti Popolo !” rebelle, par nos dirigeants, et je n’ai queOde Gorisse, Privas 30 ans. La rentabilité, le rendement sont maintenant les maîtres mots de ceux qui nous dirigent. Alors on essaye à notre niveau de faire de la résistance, quitte“Les directives européennes de libéralisation des à se faire mal voir, mais on sait que grâce à ça, ce seraservices ont contribué à casser nos Services Publics. quelques personnes de moins sur le bord de la route,Maintenant, Il faut se battre aussi au niveau européen des personnes dont on se sera “occupé” comme ellespour le défendre.” le méritent et en ont besoin. Le Service Public c’estFrançoise Castex, Bruxelles le service pour tous, et ça vaut toutes les pressions et remontrances, alors merci à ceux qui continuent de résister !” Émilie Cherfi, Malataverne 22 23 Fiers du Service Public !
  • 13. Colère “J’ai soixante ans. J’ai travaillé près de “Fatiguée de voir les gens critiquer le Service Public, de devoir justifier son salaire parce qu’il est public, de devoir essuyer tant de méprise… Le service quarante ans à l’ANPE devenue Pôle hospitalier est en danger, notre santé est Emploi. J’ai vu se dégrader le service au rabais, le service de la petite enfance est diminué, rendu très rapidement ces deux dernières l’avenir de nos chérubins vacille… l’école publique est années. La fusion avec l’Assedic nous essorée, on enlève l’essentiel : l’humain… Or, le Service a contraints à des procédures internes Public puise sa force en chacun de nous… Ravie dede contrôle, de qualité, de gestion qui m’ont pris voir cet élan de positivisme… Pourvu qu’il prenne derapidement tout mon temps, alors que j’étais l’ampleur !”responsable de l’accueil, des services rendus aux Solen Sautejeau, Nantesdemandeurs d’emploi, de l’information aux conseillers. “Face à la montée du chômage, on m’a demandé unemeilleure organisation […]. Les malades ou mandatés Chacun donnesyndicaux étant remplacés au compte-gouttes. Je suis selon ses moyens…devenue “manager du paradoxe”. L’acte administratif a ”pris le pas sur l’humain. De moins en moins d’agents, chacun reçoitdes procédures informatiques instables, automatiques, selon ses besoins.idiotes, contraignantes et incontournables. Une “Principe de base de la réflexion du Conseil Nationalgestion des ressources humaines “rentable” ? : la de la Résistance pour mettre en œuvre une véritablevalse des CDD, contrats aidés. Et pour finir la pression solidarité… Principe totalement remis en cause quandconstante de la direction à ne pas communiquer. le bouclier fiscal aggrave l’équité dans la solidarité…J’ai eu de la chance : j’étais dans une petite agence Principe totalement remis en cause aussi dans laen banlieue bordelaise, avec des agents très proches disparition programmée des Services Publics… seulsdes usagers, très à l’écoute, très impliqués dans leur services garants d’un accès à tous… et dans les mêmesmission, et… très grévistes, très critiques. Mais pour conditions ! Alors, l’éducation, la santé, l’énergie, lesfinir, la direction régionale nous a dissous. Le collectif transports, la culture elle-même… ne devraient pas êtrea été dispersé, réparti sur trois sites, le directeur muté livrés à l’appétit de spéculateurs qui sont pourtant àet moi, son adjointe, j’ai préféré faire valoir mon droit l’œuvre depuis plus de vingt ans…”à la retraite. Je suis fière de Bègles.” Robert Monthour, ArgenteuilMarie Duroc, Saint-Morillon 24 25 Fiers du Service Public !
  • 14. Colère “Choisir de travailler dans un Service leur rendez-vous pour inventer une nouvelle politique Public, c’est choisir d’assurer un service ultralibérale afin de gagner encore plus d’argent sur à tous les publics, y compris à ceux notre dos !” qui sont les plus démunis, et donc les Norbert Gilet, Épinal “ moins armés pour se défendre contre les ”inégalités. Un statut d’agent public est donc nécessairepour assurer cette mission : il permet de résister aux Service Public, service pudique.pressions hiérarchiques et à la course aux chiffres ! “On baisse toujours la tête devant les attaques :Soyons fiers de notre statut et défendons-le contre les oui on a la sécurité de l’emploi ! Non, on n’estattaques populistes qui nous font apparaître comme pas ces feignants qui quittent leur bureau à cinqdes privilégiés et le Service Public comme coûteux heures et qui se fichent des problèmes des autres !et peu performant. Car on a le Service Public qu’on Qui conduit les chasse-neige ? Qui s’occupe demérite : le Service Public, il faut le défendre, faute de vos enfants six heures par jour ? Qui vous soignequoi, il disparaîtra et il sera trop tard pour le regretter. quand vous êtes en détresse à l’hôpital ? QuiJ’ai trente-trois ans d’expérience au service des vous apporte votre courrier six jours sur sept ?demandeurs d’emploi, et c’est seulement maintenant Qui prend votre déposition en cas d’agression,que le Service Public de l’emploi est en phase de de vol ? Eh oui, ce sont les fonctionnaires !”destruction, que je perds la fierté d’exercer mon métier Sylvie Luzier, Lantigniéqui est aujourd’hui vidé de son sens. Cette campagnem’intéresse car elle permet de réfléchir à la place quedoivent avoir les Services Publics dans notre société.” “Aux Services Publics se substituent desFabienne Cornette, Orléans prestations de services privés. Chers, quasi inatteignables, de plateformes téléphoniques en niveaux de services,“Il est plus facile de dénigrer le Service Public que souvent inefficaces, dont le but est del’entreprise privée. Exemple : hier, descendant du TGV profiter des biens publics -financés et mis en place parqui avait 5 minutes de retard, des usagers en costume le service et l’argent public-, aux services d’intérêtscravate râlaient. Se précipitant vers le service privé des privés particuliers. Du pillage organisé. Le Servicetaxis, ils avaient plus d’une demi-heure d’attente et là, Public, c’est l’égalité de traitement, légalité d’accèssilence. Ils réfléchissaient… Ils trouveront la solution : aux droits, la proximité, le respect de l’autre, la laïcité,déréguler le système d’attribution des licences afin qu’il le bien commun et l’intérêt général. La civilisationy ait plus de taxis, mais que chacun d’entre eux soit contre la barbarie.”en limite de survie, alors ils se rendront rapidement à Leila Saliere, Reims 26 27 Fiers du Service Public !
  • 15. Fierté “Assistante sociale depuis vingt-cinq “ ans, c’est par conviction que j’ai choisi la fonction publique. […] Dans une société Juste fière de servir ” qui marchandise tout, où le social fait tous les publics. figure de parent pauvre […], je nourris ma Béatrice Chaumande, Gironde motivation par l’offre d’un espace de paroles couvert par le secret professionnel à des personnes en situation de souffrance la plupart du temps, sans minuter mon“Fière du Service Public, oui ! Tous les matins quand temps, sans distinction de race, de religion, de compteje vais travailler ; à chaque fois que je vois un élève se en banque… L’idéal qui était le mien en début deprendre de passion pour un texte de notre littérature ; carrière s’est bien amenuisé au fil du temps […]. Jequand je discute avec ces ouvriers, ces personnels de mesure combien il est difficile, voire illusoire, d’espérerservice qui donnent le meilleur d’eux-mêmes, chaque contribuer à la politique sociale et d’apporter sesjour, pour que mes élèves et nos enfants apprennent compétences au fonctionnement des institutions pourdans les meilleures conditions possibles ; la fois où j’ai qu’elles remplissent leur “vocation” (?) de service audû me rendre aux urgences avec mon bébé qui venait public. Bien que porteuse du “double handicap” d’êtrede faire une chute et que chaque personnel rencontré fonctionnaire et assistante sociale, oui, je suis fièrea pris du temps pour rassurer une jeune maman d’être fonctionnaire, n’en déplaise aux politiques quiaffolée ; quand je me souviens du zèle et du souci de veulent nous voir disparaître et qui nous jettent enbien faire que mon père, ancien technicien de la DDAF, pâture à l’opinion publique. Et j’en terminerai par cemettait dans le suivi de chacun de ses dossiers, avec le clin d’œil : fonctionnaires du monde entier, unissez-souci d’aider les municipalités rurales, sans y chercher vous. Usagers du monde entier, unissez-vous… ça feraitquelque bénéfice pour lui-même que ce soit… Fière, du monde, hein ?”évidemment, du Service Public.” Sylvie Turban, CaenMarie-Claude Pignol, Malesherbes “Je suis fière de faire partager ce que j’ai pu obtenir :“Technicien au Parc National de la Vanoise, fier une idée de l’éducation qui ouvre sur un enrichissementd’apporter du Service Public dans les vallées les plus de soi et des autres. Je rends hommage à tous ceux etreculées de la Vanoise à travers la sensibilisation à celles qui se sont battus pour le Service Public : il fautl’environnement auprès d’un large public, et proposer préserver ce qui unit et se méfier de ce qui divise.”des infrastructures d’accueil.” Béatrice Seuzaret, DijonBenoît Martineau, Chambéry 28 29 Fiers du Service Public !
  • 16. “Conseillère à l’emploi depuis bientôt six ans, je suis fière du service que toutes et tous rendent tous les Fierté “Grâce à mon métier régalien (application jours aux usagers. Les choses sont parfois difficiles à comprendre pour eux, une piqûre de rappel sur les notions de Service Public peut parfois s’imposer… mais c’est intéressant. Se donner le temps de rendre ce du code de l’environnement à la police de service au public devient aujourd’hui incontournable l’eau) j’ai évité à de nombreuses communes malgré les pressions que nous pouvons subir par nos de payer inutilement des travaux dont hiérarchies. C’est cela un véritable Service Public…ils n’avaient pas besoin et qui pourtant, avaient été prendre le temps d’écoute et de réponse.”prévus et dits “indispensables” par le bureau d’études Sandrine Devrand, Saint-Brieucpayé par la commune. Ma technicité a permis que des “impôts ne soient pas utilisés pour payer des prestationsfictives dont le privé seul aurait été bénéficiaire. Le 24 ”décembre en fin d’après-midi, j’étais sur le terrain à Le Service Public,la recherche d’une pollution créée par un industriel. c’est la fierté d’une nation.Celle-ci aurait pu priver d’eau potable des milliers defoyers s’il n’y avait pas eu le gestionnaire des réserves “Loin de réfléchir dans l’axe privilégié de l’Arc ded’eau et la réactivité immédiate des Services Publics Triomphe à La Défense, c’est tout un pays qui œuvre(dont l’ex-DDASS et l’ex-DDAF) ! J’en suis fière.” à l’éducation, à la santé, aux transports… de tous.Véronique Forgue Galy, Bordeaux C’est tout un pays qui prend en compte chacun de ses membres, du plus fort au plus démuni. Loin d’être mu par une vocation divine, la seule valable selon M. S.,“Tous les matins à 5h00, je réceptionne les denrées le Service Public, laïque, a la grandeur de n’être inspiréalimentaires pour 1 200 élèves le midi et 250 le soir. que par l’idée d’humanité.”Nos cuistots sont là à 5h30. Et les élèves bénéficient Elisabeth Moëner, Plonéistous les jours d’une alimentation préparée sur place !C’est une partie du Service Public dont je suis fier defaire partie depuis vingt ans ! Pourvu que jamais le “Fier d’être un enfant de la République. Issu d’uneprivé ne nous remplace ! Nos enfants mangeraient famille modeste mais respectueuse de son école.n’importe quoi à prix d’or !” Cette chance de permettre à tous de réussir, il faut laPascal Poulin, Coulanges-lès-Nevers préserver. L’école doit rester un lieu d’émancipation par la connaissance. Battons-nous pour cela.” Pierre-Yves Pothier, Soullans 30 31 Fiers du Service Public !
  • 17. Demain“ “Le Service Public doit impérativement Un bon Service Public doit créer être restauré, ce qui en premier lieu signifie restaurer la République effective de la relation humaine bien plus et la démocratie réelle. Le secteur privé que du chiffre. Gardons dimension doit être systématiquement écarté des ” humaine ! Soyons au service de l’Autre ! domaines essentiels de la vie humaine individuelle et Ronan Guernigou, Châtelais collective (santé, logement, besoins fondamentaux, emploi, éducation, etc.), car il vise exclusivement et par principe le profit personnel, donc l’arbitraire du “Sans un Service Public de qualité, pouvoir par l’argent. La situation planétaire pré- vous l’avez sans doute remarqué, plus catastrophique dans laquelle nous sommes résulte des rien ne fonctionne correctement. Alors, décisions qui ont été prises, ou non, par un nombre très défendons-le et améliorons-le encore réduit de personnes en charge de la gestion collectivepour qu’il soit au service de tous les publics !” et qui ont cédé par incompétence, faiblesse ou avidité,Agnès Bonvalet, Saint-Étienne-du-Rouvray à l’idéologie malsaine du néolibéralisme. Tôt ou tard, il faudra établir les responsabilités, les complicités et les culpabilités dans les multiples atteintes perpétrées“À l’hôpital public on évite les gâchis, mais on ne tente contre les structures sociales et culturelles […]”pas de faire des “bénéfices”. Même constat chez les Bruno Pimont, Limogespompiers, les policiers, les juges, les enseignants. Il estdes valeurs, des services, des secteurs d’activité quine peuvent être marchands, qui ne “rapportent” pas “Le monde de l’entreprise est en train dede façon évidente. Ces secteurs sont vitaux pour la phagocyter l’ensemble de notre vie (privéesociété (éducation, santé, sécurité). Les Français ont comme publique) et entend se présentertout à perdre de l’oublier. S’ils ne défendent pas leurs comme le seul horizon possible. Élève deServices Publics, ils paieront chacun santé, éducation, l’ENS Ulm à Paris, je suis profondémentmilice privée, etc., et vraiment quel gâchis collectif ! attaché au Service Public, qui est porteur de valeursDes siècles de civilisation mis à bas pour le profit de démocratiques et sociales fortes. Montrons donc à cesquelques-uns et au détriment de tous. Payons nos managers et à ces traders qu’une autre manière deimpôts, taxons les profits financiers, défendons les travailler et de se construire ensemble est possible.”Services Publics !” Stéphane Partiot, ParisCharlotte, Paris 32 33 Fiers du Service Public !
  • 18. “ Les services publics et la Fonction ” Publique ne sont-ils pas le miroir d’une société ?Postface Poser des questions, dénoncer, interpeller, manifester, discuter, négocier, porter la parole des personnels et les défendre, proposer… Oui, c’est là le travail d’un syndicat. C’est ce qu’on attend de lui. C’est ce que nous faisons, tous les jours. Mais pas seulement. Ce livret en est la preuve. Une fédération comme la nôtre est un poste d’observation sur la Fonction Publique et les services publics. Et de là, que voit-on aujourd’hui ? D’un côté des citoyens de plus en plus exigeants avec des besoins nouveaux dans une société en permanente évolution. De l’autre, une réduction brutale, et le plus souvent aveugle, des services au public par la baisse des moyens et des effectifs. Entre les deux : des fonctionnaires, empêchés de pouvoir exercer correctement les missions qu’on leur a confiées, frustrés de ne pas avoir été interrogés sur les évolutions nécessaires de leurs rôles, et de surcroît moqués par ceux- là même qui ont les services publics en responsabilité. 34 35 Fiers du Service Public !
  • 19. Postface “Pourquoi en est-on là ? Il n’y a pas deParce que la RGPP est une réponse brutale à une (1) “services à tous les publics” ”question mal formulée : Combien de fonctionnairespeut-on se payer ? sans Fonction Publique.La vraie question n’est-elle pas plutôt :Quels objectifs assigne-t-on à nos Services Publics et Mais si, comme vos témoignages le crient, la question està la Fonction Publique ? d’abord celle des valeurs et des missions, alors Éducation, Formation, Recherche, Santé, Culture, Justice, Logement,La F.S.U. souhaite que cette question là soit aujourd’hui Énergie, Environnement, sont des “biens communs” avantposée, en pleine lumière. De la réponse apportée d’être des services. Alors le citoyen est un usager et nondépendront les moyens humains et matériels à mettre en un client. Alors l’égalité d’accès aux services, leur qualité,œuvre, qui devront être assumés collectivement. leur neutralité, leur transparence, produisent de la justiceLes Services Publics et la Fonction Publique ne sont-ils sociale et contribuent à la réduction des inégalités. Alorspas le miroir d’une société ? les Services Publics sont une chance pour chacun, unDerrière la crise des moyens, il y a une vraie crise investissement d’avenir pour tous, une richesse pour ledes valeurs. Ce gouvernement croit-il encore à celles qui pays, pas une charge !ont fondé notre Service Public ? On peut en douter. Le Alors les personnels de la Fonction Publique ont un statutnon-remplacement systématique d’un fonctionnaire sur qui traduit et qui porte ces valeurs : égalité, neutralité,deux partant à la retraite, comme les restructurations continuité, laïcité… Les obligations qui leur incombentubuesques de services et de missions qui l’accompagnent, sont autant de droits et de garanties pour les citoyens. Ilsont l’œuvre d’un comptable myope. Les Services Publics n’y a pas de “services à tous les publics” sans Fonctionet la Fonction Publique seraient donc simplement une Publique.charge pour ce pays ? Il faudrait donc biffer un poste defonctionnaire sur deux pour alléger les comptes dela nation ? Si c’est le cas, l’avenir est écrit : l’ajustement à Parce qu’elle est un préalable, la question du rôle, desla baisse se fera jusqu’à la limite du supportable, pour missions, et des objectifs des Services Publics et de lales usagers, comme pour les fonctionnaires. On n’en est Fonction Publique en France doit donc être mise sur lapas loin. table. La F.S.U. s’y emploie. Avec vous.(1) Révision Générale des Politiques Publiques. Lors de la présentation de l’agenda social de la Fonction Publique, le 31 mars 2011, la F.S.U. a de nouveau demandé au ministre de la Fonction Publique, d’en faire un bilan à date (complet et sincère, évidemment). Elle l’attend. 36 37 Fiers du Service Public !
  • 20. La F.S.U. est la Fédération Syndicale Unitaire de vingt-quatre SNPI SNU-TEFIsyndicats nationaux. Première organisation syndicale de la Syndicat National des Syndicat National Unitaire TravailFonction Publique d’État, elle est aussi présente dans la fonction Personnels d’Inspection Emploi Formation Insertionpublique Territoriale. Elle compte 163 000 adhérents. www.snpi-fsu.org www.snutefifsu.orgLes syndicats nationaux membres de la F.SU. : SNUAS-FP SUP EQUIP’ Syndicat National Unitaire des Syndicat National Unitaire des Assistants Sociaux de la Fonction Personnels de l’ÉquipementEPA SNEPAP Publique www.sup-equip.orgSyndicat Unitaire de l’Éducation Syndicat National de l’Ensemble www.snuasfp-fsu.orgPopulaire, de l’Action des Personnels de l’Administration SUPMAESocioculturelle et Sportive Pénitentiaire SNUCLIAS Syndicat Unitaire des Personnelswww.epafsu.org www.snepap-fsu.org Syndicat National Unitaire du Ministère des Affaires des Collectivités Locales étrangèresSNAC SNES www.snuclias-fsu.frSyndicat National des Affaires Syndicat National des SYGMACulturelles Enseignements de Second degré SNUEP Syndicat Général du Ministèrewww.snac.fsu.fr www.snes.edu Syndicat National Unitaire de chargé de l’Agriculture l’Enseignement Professionnel www.sygma-fsu.orgSNASUB SNESUP www.snuep.comSyndicat National de Syndicat National de UNATOSl’Administration Scolaire et l’Enseignement Supérieur SNUIPP Union Nationale des AgentsUniversitaire et des Bibliothèques www.snesup.fr Syndicat National Unitaire des Techniques, Ouvriers et de Servicewww.snasub.fsu.fr Instituteurs Professeurs des www.unatos.fr SNETAP écoles et PegcSNCS Syndicat National de www.snuipp.frSyndicat National des l’Enseignement Technique AgricoleChercheurs Scientifiques Public SNUP-CDCwww.sncs.fr www.snetap-fsu.fr Syndicat National Unitaire des Personnels du groupe CDCSNE SNICSSyndicat National de Syndicat National Unitaire des SNUPDENl’Environnement Infirmier(e)s Conseiller(e)s de Syndicat National Unitaire deswww.sne-fsu.org Santé Personnels de Direction de www.snics-fsu.org l’Éducation NationaleSNEP www.snupden.fsu.frSyndicat National de l’Éducation SNPES-PJJPhysique Syndicat National des Personnelswww.snepfsu.net de l’Éducation et du Social PJJ www.snpespjj.fsu.fr 38 39 Fiers du Service Public !
  • 21. “Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit.” ...Et le Service Public n’y est pas pour rien. Le Service Public rend de grands services ? Rendez-lui service à votre tour ! En lui déclarant votre fierté (den faire partie) ou votre attachement (de citoyen), par tous les moyens que vous souhaitez : mot de soutien, anecdotes, commentaires, photos ou vidéo… Témoignez sur : www.facebook.com/fiers.du.service.public ou sur www.fiers-du-service-public.fr Campagne nationale de contributions citoyennes pour le Service Public, à linitiative de la F.S.U. Le service public, , on l aime, on le défend.