La biomasse résiduelle, source d'énergie VERTE
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

La biomasse résiduelle, source d'énergie VERTE

on

  • 1,588 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,588
Views on SlideShare
1,454
Embed Views
134

Actions

Likes
0
Downloads
52
Comments
0

2 Embeds 134

http://www.scoop.it 118
http://www.biomasseao.com 16

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

La biomasse résiduelle, source d'énergie VERTE La biomasse résiduelle, source d'énergie VERTE Presentation Transcript

  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTE Valorisation énergétique des déchets domestiques Objectifs de présentation Déchets ultimes, vers une valorisation énergétique.Présenté par Mario LéveilléPrésident , directeur général Passer à laNormex Métal première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques Plan de présentation A) Définition d’un résidu ultime B) La valorisation énergétique possible C) Les grands défis D) Conclusion Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques A) Définition d’un résidu ultime Résidu qui résulte du tri, du conditionnement et de la mise en valeur des matières résiduelles et qui nest plus susceptible dêtre traité dans les conditions techniques et économiques disponibles pour en extraire la part valorisable ou en réduire le caractère polluant ou dangereux. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques A) Définition d’un résidu ultime Lors du traitement du déchets il y a: •La valorisation des matières (Recyclage) •Une valorisation organique (Compostage) •La valorisation énergétique du déchets ultimes Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique possible du déchets ultimes •Le captage des gaz lorsque le déchets est enfoui •La Bio-méthanisation •Production de chaleur et d’électricité par incinération •Micronisation des déchets ultimes •Gazéification des déchets ultimes Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique possible du déchets ultimes •Le captage des gaz lorsque le déchets est enfoui Lenfouissement sanitaire représente le mode de gestion de déchets domestiques le plus répandu partout dans le monde. Des millions de tonnes de déchets enfouis au Québec Le site denfouissement sanitaire Miron de Montréal contient plus de 30 millions de tonnes de déchets domestiques qui génèrent un biogaz de fermentation. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique possible du déchets ultimes •Le captage des gaz lorsque le déchets est enfoui Les gaz générés par la décomposition biologique des matières est composé de près de 50% de Méthane et de Dioxyde de Carbonne qui sont des gaz à effet de serre 24 fois plus endomagable que le gaz carbonique que l’on connait. On peut faire la récupération des gaz pour fournir des centrales pour la production électrique. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique possible du déchets ultimes •Le captage des gaz lorsque le déchets est enfoui Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique possible du déchets ultimes •Le captage des gaz lorsque le déchets est enfoui La problématique par cette pratique c’est que l’on ne peut pas faire 100% du captage des gaz et à Miron seulement que 40 % des gaz sont captés et le reste va dans l’atmosphère. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique possible du déchets ultimes •Le captage des gaz lorsque le déchets est enfoui Actuellement c’est une solution temporaire de captation des gaz à effet de serre afin de corrigé les actions du passés en terme de gestion des déchets. Le plan d’action proposé par le Gouvernement provinciale sur le gestion des matières résiduelles , propose 0 enfouissement d’ici 2020. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •La Bio-méthanisation La méthanisation (ou digestion anaérobie) est le processus naturel biologique de dégradation de la matière organique en absence doxygène. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •La Bio-méthanisation Sur le plan énergétique, on admet que le biogaz issu de la méthanisation a pratiquement les mêmes propriétés que le gaz naturel. Lutilisation du biogaz à des fins de chauffage, de production deau chaude ou de vapeur trouve dautant plus de justifications aujourdhui que le baril de pétrole est à plus de 100 dollars. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Production d’énergie thermique par incinération Un incinérateur est un dispositif visant à détruire des objets par incinération , c’est-à-dire par une combustion aussi complète que possible. Il se présente en général comme un four où la chaleur dégagée par les matériaux en cours de combustion est suffisante pour enflammer les matériaux ajoutés Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Production d’énergie thermique par incinération La chaleur des fumées issues de la combustion (température entre 850 °C et 1 000 °C) est transférée à un fluide caloporteur (en général de l’eau) dans une chaudière. Le plus souvent, l’eau est transformée en vapeur et distribuée à un réseau de chaleur (chauffage urbain) et/ou à une turbine pour générer de l’électricité. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Production d’énergie thermique par incinération On peut incinéré le déchets sans pour autant avoir une valorisation calorifique. Si on récupère la chaleur et on l’utilise sous forme de vapeur , il est alors possible de procédé à l’utilisation de celle-ci pour produire de l’électricité. L’incinération des ordures avec production d’électricité existent depuis 1922. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Production d’énergie thermique par incinération Actuellement l’incinération de 170 millions de tonnes de déchets dans le monde produit une énergie équivalente à 220 millions de barils de pétrole, soit 200 000 barils / jour, soit 3% des besoins des Etats- Unis. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Production d’énergie thermique par incinération La combustion de 100 000 tonnes d’ordures ménagères (moyenne 2 000 Kcal par tonne) procure 170 GWh thermiques transformable en 43 GWh d’électricité. . Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Production d’énergie thermique par incinération Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Production d’énergie thermique par incinération Avantages : Proximité des centres urbains, réduction du volume des déchets, non dégradation des terrains utilisés, on peut produire de l’énergie. Désavantages:Les incinérateurs produisent des cendres non parfaitement stabilisées, parce que la température de combustion n’est pas suffisamment élevée et uniforme dans la chambre de combustion. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Production d’énergie thermique par incinération Désavantages (suite) :Les incinérateurs produisent des gaz de cheminée contenant encore beaucoup de fumée et de composés toxiques et corrosifs, en plus du gaz carbonique et de la vapeur d’eau. . Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Micronisation des déchets ultimes La micronisation des déchets ménagers bruts est une nouvelle solution de stockage proposée par des chercheurs italiens de lInstitut des matériaux nanostructurés (CNR) et a été validé depuis deux ans à Rome par lingénieriste Assing Spa, au plan technique et économique. La méthode est basée sur lutilisation de lénergie mécanique pour obtenir la micronisation des déchets, selon une méthode innovante et à faible impact environnemental, Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Micronisation des déchets ultimes Cette méthode permet dobtenir une combustible à forte propriété calorifique chimiquement modifiées sans lutilisation de lénergie thermique. •Absence de traitements thermiques •Élimination des odeurs et des lixiviats, •Produit stérilisation du •Absence démissions nocives dans latmosphère •Utilisation de lespace et des ressources limitées (systèmes mobiles possibles) Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Micronisation des déchets ultimes Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Micronisation des déchets ultimes Dans de essais expérimentale, ce procédé permet la production d’un combustible neutre qui à la prétention de remplacé le combustible fossile dans certain procédé. Cimenterie, fournaises, remplace le charbon coke etc. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Gazéification des déchets ultimes La gazéification des matières carbonées existe depuis un bon nombre de décennies. Elle consiste à chauffer de la matière carbonée dans une chambre sous oxygénée, de sorte que le carbone se consume seulement partiellement et produit du monoxyde de carbone et de l’hydrogène plutôt que du bioxyde de carbone et de la vapeur d’eau. Le mélange de gaz résultant, appelé gaz de synthèse, possède encore une valeur calorifique et peut être brûlé pour produire de l’énergie Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Gazéification des déchets ultimes Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Gazéification des déchets ultimes Avantage de la gazéification : À cause de la carence en oxygène, la combustion partielle du carbone dans un gazéificateur produit un volume de gaz de synthèse considérablement plus faible que celui produit par une combustion totale dans un incinérateur. Le plus faible volume de gaz émanant du procédé est conséquemment plus simple et plus économique à épurer et à être débarrassé du chlore, du soufre, du mercure et des particules produites par le traitement thermique des matières résiduelles municipales. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Gazéification des déchets ultimes Avantage de la gazéification :À cause de la température élevée, toutes les molécules organiques se décomposent pour produire du gaz de synthèse, et il n’y a pratiquement plus d’imbrûlés ni de suie dans les résidus. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Gazéification des déchets ultimes Une fois nettoyé et débarrassé du chlore, le gaz de synthèse produit par la gazéification constitue un combustible « propre ». Sa propension à former des cendres volantes, des dioxines, des furannes et des oxydes d’azote précurseurs du smog est significativement plus faible que celle d’un incinérateur. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Gazéification des déchets ultimes Valorisation des métaux: Tous les métaux non volatils fondent et peuvent être extraits des résidus par simple coulée, pour être dirigés ensuite vers l’industrie de l’affinage des métaux. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Gazéification des déchets ultimes Production de vitrifiat inerte (pas de cendres) Le reste des résidus de la gazéification est constitué de minéraux fondus extraits par coulée. Après refroidissement, ils deviennent un vitrifiat sans suie ni imbrûlés, totalement inerte, non lixiviable et compatible avec les granulats servant à la fabrication des bétons et à la construction de remblais. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Gazéification des déchets ultimes Tous les extrants solides de la gazéification, que ce soit les sels produits par la neutralisation du chlore contenu dans le gaz de synthèse, les métaux refroidis sous forme de granules ou le vitrifiat, peuvent être réutilisés et par conséquent détournés de l’enfouissement. Cette technologie ne produit pas d’eaux usées ni d’eau de lixiviation ni de résidus solides devant être enfouis. L’élimination des matières résiduelles est essentiellement complète et il n’y a donc pratiquement pas d’impacts pour les générations futures. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Les grands défis. •Réduction de la consommation •Éliminer enfouissement. •Captage des gaz à effet de serre. •Élimination des toxines causé par la combustion. •Production positive énergétique. Passer à la première page
  • La biomasse résiduelle, source d’énergie VERTEValorisation énergétique des déchetsdomestiques B) La valorisation énergétique des déchets ultimes •Conclusion Beaucoup de chemin à faire mais ne pas essayer de réinventé la roue, inspirons-nous de ce qui à été fait. Passer à la première page