MécaSphère n°25 - Mars 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

MécaSphère n°25 - Mars 2013

on

  • 836 views

 

Statistics

Views

Total Views
836
Views on SlideShare
836
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

MécaSphère n°25 - Mars 2013 MécaSphère n°25 - Mars 2013 Document Transcript

  • MOTS CROISÉS LA MÉCANIQUE VUE DES DEUX CÔTÉS DU RHIN 10 n 25 ° MARS 2013Le magazine des chefs d’entreprise mécaniciens Les métaux au cœur de la révolution des matériauxMARCHÉS JOURNAL DE CAMPAGNEBâtiment : Des assisesun moteur de sous le signel’économie 19 de l’optimisme  09
  • Sommaire Tribune Ce numéro de MécaSphère Bruno Machet, président de Mécafuture est édité par la FIM SALON INTERNATIONAL DOSSIER ____________________ 13-18 Innovation et attractivité des métiers au cœur d’Industrie 2013_____________ 04 Le panorama 2013 de Coface___ 06-08 Les métaux « Créer des liens entre nous » DÉCRYPTAGE au cœur de la révolution des D MÉTIERS CICE : comment ça marche ?_________ 08 epuis ma prise de fonction Semaine de l’industrie : FIM et Cetim à en t a n t que pr é s i d en t d e et ses partenaires la rencontre des jeunes________________ 04 JOURNAL DE CAMPAGNE matériaux Mécafuture, j’ai rendu visite à cinq pôles de notre plate-forme méca- RÉGIONS nicienne. Je compte poursuivre ce tour et rencontrer les présidents et les Rhône-Alpes : première région membres des bureaux des pôles res- française de sous-traitance______ 04-05 tants (EMC2, Élastopole, PNB, Gospi), CMGM car mon objectif premier est de créer TROIS QUESTIONS À… des liens entre nous. Pour beaucoup Renaud Buronfosse, directeur Des assises sous le signe de Mécafuture reste une entité un peu des études stratégiques de la FIM l’optimisme_______________________________ 09 abstraite. Les échanges vont nous per- « L’investissement devrait rebondir en mettre de lui donner une réalité plus 2013 »______________________________________ 05 concrète. MOTS CROISÉS La mécanique vue des deux côtés MARCHÉS Créer des liens commence toujours RÉGIONS du Rhin. Interview croisée de Jérôme Bâtiment : un moteur par mieux se connaître. Je suis frappé "Économia" : quand donneurs d’ordre Frantz, président de la FIM et de de l’économie_____________________________ 19 par notre diversité et notre richesse. et fournisseurs se donnent rendez- Hartmut Rauen, membre du comité Diversité et richesse des territoires,POCLAIN HYDRAULICS 1-2Q_MECASPHERE vous 11:13 Page1 26/02/13 _________________________________________ 06 de direction du VDMA ____________ 10-11 FINANCEMENT des partenaires impliqués dans les Arnault Brédif, un chef d’entreprise pôles, des projets. Mécafuture doit convaincant________________________________ 20 permettre de faire profiter à tous des idées innovantes développées au sein de notre réseau. C’est l’une des forces © DR TECHNOLOGIE « Je suisetfrappé par notre essentielles de notre plate-forme. Innover ensemble___________________20-21 Créer des liens, communiquer les uns diversité notre richesse. avec les autres doit également nous NORMALISATION ouvrir à des échanges sur nos dévelop- Diversité et richesse des Quand norme et réglementation pements concernant des thématiques territoires, des partenaires deviennent complémentaires ________ 21 communes. Là encore, je suis frappé impliqués dans les pôles, de constater que nous travaillons sur MÉTIERS des thèmes de recherche transverses. des projets. Mécafuture doit Nous pourrions mutualiser ces tra- permettre de faire profiter vaux, mieux les coordonner autour de à tous des idées innovantes projets collaboratifs, non seulement développées au sein de pour avancer plus vite, mais aussi pour éviter de nous trouver en situation de concurrence sur des appels à projet. Je notre réseau.  » pense notamment à deux thèmes : la fabrication additive et les matériaux N’oublions pas que Mécafuture est composites. le relais hexagonal de Manufuture, la plate-forme technologique euro- Systèmes électroniques embarqués  : Dans le même esprit, nous poursui- péenne. Je souhaite que nous gagnions un nouveau diplôme proposé par SUPii Mécavenir___________________________ 22 vrons bien sûr le travail mené en amont en efficacité en travaillant en amont avec le Cetim autour de la normalisa- sur les thématiques de recherche que tion et des appels à projet européens, nous souhaitons engager au niveau AGENDA afin d’y améliorer la participation des eu ropéen e t en dé veloppa nt nos Salon/Sites /Ouvrage____________________ 23 entreprises de nos pôles. réseaux en Europe et dans le monde.2 // MÉCASPHÈRE // MARS 2013 MARS 2013 // MÉCASPHÈRE // 3
  • SALON MÉTIERS Économique de la Loire et Alimentec. des ressources humaines de la mécanique et GL Events pour guider, les parents d’élèves, les •  ne convention d’affaires organisée en U l’amélioration de l’image de nos métiers », note professeurs principaux, les conseillers d’orien- novembre 2012 à Saint-Étienne par le pôle Yves Fiorda, vice-président de la FIM en chargeInnovation et tation et les enseignants de découverte profes- Semaine de de compétitivité mécanique ViaMéca, en de la formation et de l’action régionale.attractivité des sionnelle des académies de Lyon et Grenoble. Il s’agit de leur montrer concrètement les pièces l’industrie : FIM et étroite coopération avec la FIM et le Cetim pour favoriser l’accès des mécaniciens au CHIFFRES CLÉSmétiers au cœur fabriquées par l’industrie et leur utilisation dans les produits de haute technologie que Cetim à la rencontre marché nucléaire tel qu’ITER. • Le programme Stratégie PME Acamas.  • Superficie de 43 698 km2 milliards d’euros) • Taux de chômage  :  d’Industrie 2013 les jeunes connaissent bien : téléphone por- table, tablette numérique… Au minimum, un des jeunes •  a découverte de grands comptes (Sanofi L Pasteur, Bosch Rexroth…) à l’occasion des • 6 222 045 habitants 8,6 % (9,6 % de moyenne nationale)Du 16 au 19 avril 2013, 20 000 parcours quotidien permettra de découvrir les Plonger les jeunes collégiens et lycéens conseils régionaux de la FIM. • 24 000 étudiants • 12,5  % duvisiteurs sont attendus sur le salon compétences et produits d’entreprises expo- dans l’univers de la mécanique : la FIM et • 2ème région potentiel industriel santes. Ces dernières mobiliseront leur service le Cetim renouvellent leur action en régions, RENDRE L’INDUSTRIE "SEXY" française et 6ème nationalIndustrie à Eurexpo Lyon. Le salon ressources humaines pour expliquer leur his- à l’occasion de la 3ème édition de la Semaine Autre axe fort de la politique de la FIM dans région de l’Union • 20 % de laest une occasion de présenter toire et leur savoir-faire. La FIM accueillera les de l’industrie du 18 au 24 mars. Le principe : la région : l’attractivité des métiers et la for- européenne en mécanique françaisela richesse des métiers de la participants sur l’espace qu’elle partage avec faire intervenir un délégué régional du Cetim mation. Comme le souligne Céline Hugot, « le matière de PIB (187mécanique notamment aux jeunes. le Symop et le Cetim. Elle assurera la promo- et un industriel mécanicien dans une classe nerf de la guerre, c’est bien de donner envie tion de la mécanique et de ses métiers tout en pour présenter aux jeunes les métiers de la aux jeunes de s’engager dans l’industrie. Il faut *Le Centre technique des industries mécaniques à © DRInnovation et formation : depuis 2011, diffusant les outils qu’elle a développés pour mécanique au travers du quiz pédagogique et donc la rendre " sexy " pour recruter. » Saint-Étienne, le Centre technique de l’industrie du ! Céline Hugot, présidente du Conseil décolletage en Haute-Savoie, l’Institut de Soudurele salon Industrie porte ces deux valeurs qui présenter la mécanique aux jeunes. ludique « La mécanique au cœur de la vie » Entre autres initiatives, « au sein du Conseil à Saint-Priest et le Centre technique des industries régional FIM Rhône-Alpes. thermiques et aérauliques à Lyon.témoignent de la vitalité de l’industrie. L’édi- lancé par les deux partenaires en 2012. Cet régional Rhône-Alpes, j’anime personnellement **Fédération des industries électriques, électroniquestion 2013 poursuit sur cette lancée, avec 850 ANIMATION AUTOUR D’UNE outil pédagogique présente la mécanique au l’Europe du Nord et l’Europe du Sud ; la proxi- un groupe de travail qui réfléchit sur la gestion et de communication.exposants, soit 15 % de plus qu’en 2011 et une MAQUETTE D’HÉLICOPTÈRE travers de cinq thématiques : emploi, sec- mité d’importants marchés ; une populationcentaine d’innovations présentées. Autre point fort qui devrait attirer les jeunes, teurs, métiers, produits et environnement. Il jeune et active bien formée ; un fort potentiel« Nous souhaitons mettre encore plus l’accent Eurocopter, invité d’honneur du salon, propo- rassemble plus de 30 questions et de nom- de recherche et d’innovation.sur l’attractivité des métiers industriels, en sera, en partenariat avec le Symop, une anima- breuses interviews et vidéos de portraits de Ainsi, les industries mécaniques y disposent e TROIS QUESTIONS Àsensibilisant les jeunes très en amont, insiste tion autour d’une maquette d’hélicoptère et des métiers pour comprendre leur richesse et les de 4 grands centres techniques* et sontSébastien Gilet, directeur du salon. Nous vou- pièces mécaniques qui la composent. L’équipe technologies proposées par cette industrie. impliquées dans 4 des 15 pôles de compéti- RENAUD BURONFOSSE, directeur des études stratégiques de la FIMlons donner aux jeunes de 3ème et aux lycéens des ressources humaines du groupe sera pré- Huit régions sont concernées : Champagne- tivité que compte la région : Plastipolis, Axe-l’envie de s’orienter vers la mécanique et sus- sente sur le stand. En effet, Eurocopter devrait Ardennes, Picardie, Nord-Pas-de-Calais, lera, Arve Industries et ViaMéca. « L’investissementciter de la fierté chez les parents de ceux qui embaucher 700 personnes en 2013. Rhône-Alpes, Limousin, Auvergne, Normandie Au sein des pôles de compétitivité rassem-suivent cette voie, comme en Allemagne. » Rappelons que la FIM, le Cetim et le Symop et Franche-Comté. En 2012, l’opération avait blés sur la plate-forme Mécafuture, les PME devrait rebondir enUN PARCOURS QUOTIDIEN seront réunis sur un même espace. Une par- ticipation collective pour porter des messages touché 1 000 collégiens et lycéens et per- mis de renforcer ou de créer des liens avec le peuvent structurer leur approche et obtenir des financements tels que le F2i (fonds de 2013 » © Stéphane LarivenPour ce faire, une sensibilisation a été faite communs autour d’un slogan : « Industries monde éducatif en régions. dotation pour l’innovation industrielle) créé par MécaSphère : Globalement commentauprès des collèges et des lycées de la région. mécaniques : vecteurs de votre compétitivité  ». l’UIMM, la FIM et la FIEEC**. » jugez-vous l’année 2012 pour laEn partenariat avec la FIM, le Symop, l’Onisep Rendez-vous individuels avec les experts de la mécanique ?et Ingénieurs et Scientifiques de France, des FIM, moments d’échanges et de convivialité RÉGIONS FAVORISER LES PARTENARIATS AVEC Renaud Buronfosse : Les industries méca- supérieure à la moyenne européenne. Ceparcours sur le salon seront organisés par rythmeront le salon. LES DONNEURS D’ORDRE niques s’en sortent plutôt bien puisque leur qui nous pénalise, ce sont les exportations Rhône-Alpes : La région Rhône-Alpes est la première région française pour la sous-traitance industrielle, chiffre d’affaires progresse de 2,8 %, alors que le PIB de notre pays est resté stable. Ce qui progressent moins vite que celles de l’Allemagne, mais qui ont rejoint le niveau première région avec notamment la plus forte concentration mondiale de l’industrie du décolletage dans qui leur permet de retrouver le niveau de 2007. Mais il ne faut pas se voiler la face, de l’Italie. française la Vallée de l’Arve (Haute-Savoie) : 300 entre- prises fédérées au sein du pôle Arve Industries. cette croissance résulte surtout du bon pre- mier semestre. Au second, à l’exception de M. : Comment se présente l’année 2013 ? de sous-traitance La FIM cherche à favoriser les partenariats quelques rares secteurs, les prises de com- R. B. : Dans une économie française dont avec les donneurs d’ordre. « Il faut changer de mandes se sont réduites. les prévisions de croissance sont de plus en Favoriser les partenariats avec les vocabulaire, estime Céline Hugot, présidente À l’international, c’est un peu le même sché- plus basses, voire négatives, l’activité des donneurs d’ordre. La FIM Rhône- du Conseil régional FIM Rhône-Alpes. En ma. Les entreprises mécaniciennes ont glo- industries mécaniques devrait rester au Alpes a engagé des actions pour Allemagne, on ne dit pas sous-traitant mais balement progressé de 2,9 % par rapport à même niveau que celui de l’année précé- Zusammenarbeit (Travailler ensemble). Colla- 2011, mais on constate un léger décrochage dente. Mais la situation n’est pas uniforme. renforcer la position des sous- borer très en amont des projets pour élaborer au dernier trimestre, lié au ralentissement Certains secteurs devraient continuer de traitants dans cette première un design commun facilite l’innovation et per- de l’économie mondiale. soutenir les entreprises de mécanique. Je région mécanicienne de France. met souvent d’optimiser les coûts et les délais pense à l’aéronautique, l’énergie, le ferro- de réalisation. » M. : Comment se situe la mécanique viaire et l’agriculture. 22 050 entreprises, 102 000 salariés, La FIM Rhône-Alpes a engagé plusieurs actions française dans le monde ? Enfin, malgré des contraintes fortes de 18 milliards d’euros de chiffre d’affaires dont en ce sens : R. B. : Nous restons au 6ème rang mondial financement, l’investissement devrait © APF/F.FOUCHA 47 % à l’exportation : Rhône-Alpes est la pre- • Un groupement de marchés avec Equip’Agro  derrière la Chine, les États-Unis, le Japon, rebondir en 2013 (+ 3 %), ce qui augure mière région mécanicienne de France. Il faut le réseau des fournisseurs du marché agro- l’Allemagne et l’Italie. Globalement la méca- d’une meilleure année 2014 pour la méca- dire que la région dispose de sérieux atouts  : alimentaire de la région, en partenariat avec nique française a connu une croissance nique.! Parmi les thématiques phares du salon Industrie Lyon 2013 : la formation. son positionnement stratégique entre Expansion 42, l’Agence du Développement4 // MÉCASPHÈRE // MARS 2013 MARS 2013 // MÉCASPHÈRE // 5
  • PUBLI-INFORMATIONRÉGIONS"Économia " : quanddonneurs d’ordre SEW-USOCOME : une réflexionet fournisseurs se mondiale pour une action localedonnent rendez-vous Leader mondial sur le marché des systèmes d’entraînement, SEW-USOCOME est la filiale française d’un groupe familial d’origine allemande, implantée enQuinze rendez-vous en moyenne France depuis 1959. Largement représentée au niveau international, elleavec des grands donneurs d’ordre compte aujourd’hui, en France, deux usines de fabrication, basées respecti- vement à Haguenau (67) et Forbach (57), et une usine dite « logistique », dé-en deux jours. Organisé par les diée à l’assemblage de ses produits à Haguenau. De plus, cinq centres deCCI de Franche-Comté et d’Alsace, montage rapide établis en régions renforcent sa présence au plus proche deen partenariat avec les comités Jean-Claude REVERDELL ses clients. Services, produits, délais, management, rien n’est laissé au hasardmécaniques des deux régions, Directeur Commercial dans cette entreprise, dont la philosophie est d’« être à la fois très proche de"Économia" s’impose comme un SEW-USOCOME ses clients tout en parlant un langage mondial ».rendez-vous d’affaires important © DRde la sous-traitance industrielle. Quelles sont les activités principales de votre entreprise ? de vitesse variable, toutes les fonctions d’automatismes et de ! "Économia" organise des rendez-vous dialogue réseau indispensables au « Motion Control » moderne. qualifiés pour les grands donneurs d’ordre. Sur le site de Forbach, nous avons une fonderie d’aluminiumLes 22 et 23 mai prochains, à l’Axone prévoit l’année 2013 dans la zone euro. ainsi qu’une fabrication de rotors et de stators pour nos Lélectronique, elle aussi, profite pleinement de cette intégration,de Montbéliard, les CCI de Franche-Comté Même si la crise financière semble résolue, la moteurs électriques. A Haguenau, nous usinons des pièces qui rationalise et réduit au strict minimum les connexions avecet d’Alsace proposent la 8 ème édition « Ce qui ne veut pas dire que tout tournera crise économique persiste avec la poursuite mécaniques qui entrent dans la fabrication de nos motoréducteurs. le moteur et confère au MOVIGEAR® un label dexcellenced’"Économia", les rendez-vous d’affaires autour de l’automobile, prévient Nadine Lods- de la récession (- 0,1 %). Dans ce contexte, les Tous ces composants sont ensuite assemblés sur commande pour son niveau de compatibilité électromagnétique. Côtédes solutions de sous-traitance industrielle. Mercier. Nous attendons des donneurs d’ordre entreprises demeurent très fragiles. « L’aug- dans l’usine logistique pour la fabrication de motoréducteurs. alimentation, les concepteurs du MOVIGEAR® ont aussi jouéObjectif de cette convention d’affaires orga- de tous les secteurs industriels : aéronautique, mentation des impayés est un signe qui ne Parallèlement, nos centres de montage rapide, appelés « Drive latout de lintégration en choisissant de véhiculer la puissancenisée en partenariat avec les comités méca- médical, énergie, agroalimentaire, ferroviaire, trompe pas, constate Julien Marcilly, éco- Technology Center », assurent la commercialisation de nos et les signaux de commande dans un seul et même conducteur produits, le support technique, mais aussi la formation de nos (protocole SNI). Cest plus simple pour les concepteurs et beaucoupniques des deux régions : mettre en relation matériels agricoles, instruments de mesure… » nomiste à Coface. Nous n’envisageons pas clients, la maintenance de nos produits et l’activité de montage plus rapide pour la mise en œuvre. Ajoutez à cela que, de parune centaine de grands donneurs d’ordre De tous les secteurs, mais aussi de plusieurs d’amélioration dans ce domaine au premier leur conception optimisée et la technologie synchrone, ces unitésavec des fournisseurs capables de répondre pays européens avec, en 2013, un accent mis semestre 2013. » rapide. Nos clients bénéficient d’un service 24h/24 pour répondre à leurs besoins d’assistance technique ou de mécatroniques ont une consommation électrique nettementà leurs attentes. « Les rendez-vous sont sur la Suisse et l’Allemagne. Les politiques de restriction budgétaire et la inférieure et lon comprend tout lintérêt que présente le fourniture de matériels de jour comme de nuit, dans les plustous qualifiés, insiste Nadine Lods-Mercier, consommation des ménages en berne ont brefs délais. concept MOVIGEAR® à une époque où limpact des coûtschef de projet à la CCI de Franche-Comté. Inscriptions en ligne : une conséquence directe sur la demande. Si le énergétiques devient crucial dans le choix des équipements CONTACT www.economia.orgNous recherchons sur le territoire des profils contact@economia.org patrimoine et le taux d’épargne des ménages Quelle est la différence entre l’usine logistique et les centres productifs des entreprises.de fournisseurs correspondant aux demandes nlodsmercier@franche-comte.cci.fr restent relativement élevés, la montée du chô- de montage rapide ?des donneurs d’ordre. » mage et les incertitudes pèsent sur la consom- Avez-vous des projets d’extension ? Notre usine logistique répond au besoin du marché dans des mation. délais standards qui sont de l’ordre de 2 à 3 semaines. Mais il Nous avons effectivement deux nouveaux projets d’implantationPLUS DE 10 000 RENDEZ-VOUS INTERNATIONAL Mais la situation dans la zone Euro n’est pas arrive que nos clients aient besoin de délais spécifiques : nous sur le territoire français. L’un, en Alsace, à Brumath, où nousORGANISÉS uniforme. Coface anticipe une récession sommes alors à même de leur fournir des motoréducteurs dans avons acquis un terrain de 12 ha et sur lequel nous allons bâtir une usine d’environ 30.000 m², représentant un investissement deDepuis 1998, plus de 10 000 rendez-vousont été organisés. Pour les donneurs d’ordre Le panorama 2013 marquée en Italie et en Espagne au point de déclasser leur évaluation. L’Allemagne devrait la semaine, voire sous 48h ou même dans la journée, selon les besoins identifiés. On peut donc dire que nos centres de 40.000 millions d’euros. Ce site, dédié au montage de motoréducteurs sera opérationnel dès 2014. L’autre projet concerne la construc-(acheteurs, responsables de bureaux d’études,de maintenance…), "Économia" est un moyen de Coface connaître la croissance et la France subir une récession de - 0,2 %. montage rapide sont là pour assurer du délai court et nos usines du délai classique. tion d’un nouveau Drive Technology Center en région lyonnaise, où nous venons d’acquérir à cet effet un terrain de 9500 m².de gagner du temps. Pour les fournisseurs, et Une zone euro toujours en Quels sont les points forts de SEW-USOCOME ? L’inauguration est prévue pour début 2015.nnotamment les plus petits, c’est une occasion BRIC : RETOUR D’UNE CROISSANCEinespérée de prendre un premier contact avec récession, les BRIC* qui SOUTENUE Nous sommes particulièrement attachés à l’efficacité de notre Le groupe SEW en chiffres :des entreprises leaders de leur secteur. Zodiac, retrouvent le chemin d’une « Les BRIC vont bénéficier de l’effet des poli- service client. Nous souhaitons non seulement fournir des pro- CA de 2,4 milliards pour l’année 2011-2012 croissance soutenue, la bonne duits de qualité, et nous sommes d’ailleurs reconnus pour cela,Bosch, General Electric, Alstom, CEA, Bom- tiques monétaire et budgétaire expansion- mais le panel de nos services et notre respect des délais impartis • Au niveau international :bardier, Safran, PSA…, "Économia" attire du surprise de l’Indonésie et des nistes mises en œuvre en 2012, estime Julien font aussi l’unanimité auprès de nos clients. Ainsi, aujourd’hui,beau monde. « Encore faut-il assurer un suivi Marcilly. Ces États disposent de marges de - 14 000 salariés Philippines. Retour sur les faits grâce à la qualité de nos services et de nos produits, et au - 15 usines de productioncommercial, observe Nadine Lods-Mercier. Les manœuvre car leurs dettes publiques sont respect des délais, nous sommes le numéro un, de manière marquants du colloque Risque - 76 centres de montageretombées ne sont pas toujours immédiates. » moins importantes que celles des pays déve- indiscutable, tant sur le plan national qu’international. - implantation dans 45 paysNouveauté de cette édition 2013, elle est Pays 2013 organisé par Coface le loppés. » À cela s’ajoute la dynamique de leurorganisée dans le cadre de FilAuto 2015, un 22 janvier dernier. marché intérieur portée par la hausse des Que pouvez-vous nous dire sur votre système • Au niveau national :projet ambitieux financé et soutenu par le Pro- revenus et le développement continu de la d’entrainement mécatronique « Movigear® » ? - 1900 salariésgramme d’Investissement d’Avenir, destiné à La poursuite de la détérioration de l’acti- classe moyenne. MOVIGEAR® est une unité d’entraînement totalement intégrée, - 2 usines de productiondoper la compétitivité des entreprises de la vité au premier semestre, une éventuelle La Chine devrait croître de 8,5 %. Le Brésil combinant de manière innovante le réducteur mécanique, le - 1 usine logistiquefilière automobile en Alsace et Franche-Comté. amélioration au second. C’est ainsi que Coface pourrait retrouver une croissance l l l moteur électrique et le variateur électronique qui procure à ce - 5 Drive Technology Centers système d’un genre totalement nouveau, outre des fonctionnalités6 // MÉCASPHÈRE // MARS 2013
  • e DÉCRYPTAGE lll robuste de 3,4 % (contre 1,1 % en 2012), grâce à sa politique de baisse des Journal de campagne taux d’intérêt et de relance budgétaire. Le secteur manufacturier (notamment l’auto- canique ont rassemblé plus Le 6 février, les 1ères Assises So Mé CICE : comment ça marche ? mobile) souffre toujours du niveau élevé de la devise brésilienne qui freine les exporta- de 400 personnes à la CCI de Paris. Une belle démonstration du mécaniciens. Tout ce qu’il faut savoir sur le Crédit impôt compétitivité et emploi tions. En décembre dernier, l’Inde a engagé dynamisme et de l’enthousiasme des des réformes pour libéraliser le secteur de par la direction des affaires fiscales de la FIM. la distribution, ce qui devait permettre l’arri- Des assises sous le signe de vée de capitaux étrangers. Sa croissance Qu’est ce que le CICE ? son mécanisme est très proche de celui devrait légèrement progresser de 5,5 à 6 %. En vigueur depuis le 1er janvier 2013, le du CIR. Mais sur ce pays pèsent encore le poids de la crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) vise à améliorer la compé- Comment l’imputer ? dette publique et un climat peu propice aux réformes. l’optimisme «  l’effet desvont bénéficier titivité des entreprises. Il s’agit d’un avan- Le crédit d’impôt sera imputé l’année n+1 tage fiscal qui concerne les entreprises sur l’IS dû par l’entreprise au titre de l’an- Les BRIC « Nous sommes des passionnés et nous employant des salariés, sous la forme née des dépenses (année n) et, en cas d’ex- voulons tran smettre notre passion. Je d’une réduction de l’impôt à acquitter en cédent, il sera imputable sur l’impôt dû au de politiques suis persuadé que nous sommes , nous 2014 au titre de l’exercice 2013. titre des trois années suivantes et le solde monétaire et budgétaire mécaniciens, l’avenir du mon de. » C’est ident éventuel sera restituable à la fin de cette expansionnistes mises en par ces mots que Jérôme Frantz, prés de la FIM, a conc lu les premières Assises So Qui est concerné ? période (n+4). Sont concernées toutes les entreprises Par exception, l’excédent de crédit d’im- œuvre en 2012. Ces États Mécanique qui ont rassemblé plus de 400 employant des salariés dont la rémuné- pôt sera restituable en n+1 pour les PME disposent de marges de personnes à la CCI de Paris. tait Ce mer credi 6 févr ier 2013, il flot ration est inférieure ou égale à 2,5 fois le selon la définition communautaire (PME manœuvre car leurs dettes comme un parfum d’optimisme, voir e me SMIC, y compris celles dont le bénéfice est autonomes répondant à certaines condi- publiques sont moins d’enthousiasme, que les propos de Jérô exonéré transitoirement (zones franches tions), les jeunes entreprises innovantes, Frantz traduisent bien : il faut transmettre importantes que celles des » fait urbaines, zones de revitalisation rurale, les entreprises en difficulté et les entre- aux générations futures la passion qui entreprises nouvelles, jeunes entreprises prises nouvelles. pays développés.  la qualité inte rnationalement reconnue des ue © Christophe Fillieule innovantes…). produits et des machines de la mécaniq Julien Marcilly, économiste à Coface au cœur des Comment le préfinancer ? française ; la mécanique est n- Comment le calculer ? En 2013, l’entreprise peut céder sa créance Enfin, la croissance en Russie devrait être enjeux démographiques et environneme Le taux du crédit d’impôt est de 4 % pour en germe de CICE à un établissement de modérée, passant de 3,5 % en 2012 à 3 % taux de la plan ète. er- L’après-midi a été marquée par l’int ères Assises de la les rémunérations versées en 2013 et de crédit. Elle ne pourra alors imputer sur cette année. Le pays reste trop dépendant du urg, ministre succédés à la tribune de ces 1 6  % à compter de 2014. son impôt que la partie de la créance non pétrole et doit engager une politique de diver- vention d’Arnaud Montebo n Des intervenants de qualité se sont 400 personnes. De gauche à droite : Jérôme Frantz, rendu de du Redressement productif qui a mécanique qui ont rassemblé plus n, philosophe, Pierre Gattaz, prés ident du directoire Il porte sur les rémunérations versées aux cédée. sification économique. hommage aux PME mécaniciennes « ces prés ident de la FIM, Raphaël Enthove vités innovation et uel Aubouy, responsable des acti salariés au cours d’une année civile pour invisibles qui font l’histoire et la géo gra- de Radiall et président du GFI, Mig du Redressement productif. aud Montebourg, ministre les salaires qui n’excèdent pas 2,5 fois le DE NOUVEAUX ÉMERGENTS phie d’une industrie qui ne demande qu’à créativité au CEA et écrivain, Arn tion qui SMIC. Il est calculé sur la base de la durée PLUS D’INFOS Coface a identifié deux nouveaux émergents croître et à embellir ». l’innovation et la croissance à l’exporta légale de travail, augmentée le cas échéant qui présentent de belles perspectives : l’Indo- Le ministre a également évoqué la ques- MICRO TROTTOIR représente un tiers de mon chiffre d’affaires. » des heures complémentaires mais sans Le ministère de l’Économie et des nésie voit son évaluation améliorée, tandis tion de la compétitivité des entreprises, Nicolas Godefroy, Actemium-Vinci ance tenir compte des majorations. Finances a mis en ligne un simulateur que celle des Philippines est placée sous sur- soulevée auparavant par Pierre Gatt az, le Énergies Josselin Petiot, ingénieur mainten isme président du GFI (Gro upe des fédérations « Ces assises témoignent d’un vrai optim chez EDF Pour les salariés qui ne sont pas à temps de calcul du CICE : veillance positive. Ces deux pays sont très peu Savoir ne industrielles). qui contraste avec le discours ambiant. « Je suis un passionné de mécanique, je l’une des partie plein ou qui ne sont pas employés sur • http://www.economie.gouv.fr/ soumis au ralentissement économique mon- per- cultiver l’optimisme et le partager : c’est peux pas vivre sans, et j’aimerais faire Deux tables rondes (voir ci-contre) ont » riches toute l’année, la durée de travail prévue au ma-competitivite/simulateur-credit-dimpot- dial, car la part des exportations dans leur PIB essentiels de clés du succès pour tout entrepreneur.  de ce monde. J’ai trouvé ces Assises très mis d’aborder deux facteurs culturellement. Compétitivité, reconquê te contrat est prise en compte pour le calcul. pour-competitivite-et-lemploi est très faible. Ce n’est pas le cas des pays er- compétitivité : le développement à l’int Gérard Bino che, ancien pdg de Kremlin industrielle, inno vation… tous les grands thèmes L’assiette du CICE porte sur les rémunéra- émergents les plus exposés à la zone Euro. ovation. n, je passe dés. Je suis national et l’inn activi- « Je suis fondamentalement mécanicie qui concernent l’industrie ont été abor tions qui servent au calcul des cotisations Le résumé du ministère : Ainsi, la Tchéquie et la Slovénie voient leur Enfin, l’écrivain et responsable des ma vie dans la mécanique. La France a la chan ce venu ici cher cher du sens, je n’ai pas été déçu. » patronales de sécurité sociale (salaires de • http://www.economie.gouv.fr/ évaluation placée sous surveillance négative. tés innovation et créativité au CEA, Miguel d’avoir une industrie mécanique vigoureu se itoire jourd’hui Visionnez les vidéos des Assises sur : base, primes, indemnités de congés payés, ma-competitivite/quest-que-credit-dimpot- Aubouy, a littéralement captivé l’aud malgré les vicissitudes. La journée d’au www.bienplusqu1industrie.com avantages en nature…). pour-competitivite-et-lemploi * Brésil, Russie, Inde, Chine en dressant , tout en finesse, un fascinant en témoigne. » le phi- portrait de l’innovateur. De son côté, Les rémunérations éligibles doivent être des dépenses déductibles du résultat Le projet d’instruction : Qu’est-ce que losophe, Raphaël Enthoven s’est interrogé Sandrine Germain, gérante de CST , Bois, Les tables rondes rs avec Michel imposable à l’IS (Impôt sur les sociétés) ou • http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/8437- l’évaluation Coface ? sur la désuétude imméritée de la méc a- Fibre, Acie « Le débat de la 2ème table ronde sur la • «  Territoires et international  », r de la RSE et de l’innovation nique, pou r conclure : « Être mécanicien, et TPE Dancette, directeu à l’IR (Impôt sur le revenu) dans les condi- PGP.html Coface évalue comment le comportement Et si la coopération entre grandes entreprises chez Fives, Jean-Yves Gilet, directeu r du FSI tions de droit commun. de paiement des entreprises est influencé c’est essentiellement être créateur. m’a intéressé. Je viens de créer mon entre prise tégique d’investissement) et Sylv ie nt ? ». (Fonds stra mécanique était un art viva après 18 mois d’incubation. J’ai déposé deux Guinard, pdg de Thim onnier. par les perspectives économiques, ser des brevets sur un système qui permet de réali Laurent Comment le déclarer ? financières et politiques du pays, ainsi que par en bois et en acier, une technologie • « Innovation et créativité » avec constructions r général de l’ENSAM (École s. » Carraro, directeu Le CICE se déclare d’abord au fil de l’eau l’environnement des affaires. Les évaluations qui existe en Chine depuis la nuit des temp nationale supérieure d’arts et mét iers), sur la déclaration URSSAF. Pour le reste Coface portent sur 158 pays et sont Bertrand Neuschwander, directeur général Laurent disponibles sur www.coface.fr. Jean-Jacques Laurent, pdg d’André adjoint du groupe SEB et Bernard Sahla, « Ces assises ont permis de faire passer des directeur de la recherche et déve loppement du t conf irmé messages très dynamiques. Elles m’on groupe EDF. dans mes choi x stratégiques puisque j’ai sur8 // MÉCASPHÈRE // MARS 2013 basé le développement de mon entreprise MARS 2013 // MÉCASPHÈRE // 9
  • Mots croisés La mécanique vue des  deux côtés du Rhin LES PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES, les actions mécaniciennes européennes tratives et de renforcer le marché de l’Union européenne en faveur de l’industrie, et représente autant que la méca- intérieur. les actions pour attirer les jeunes vers l’industrie : nique américaine et japonaise échanges de points de vue entre Hartmut Rauen, réunie. Dans certains secteurs de M. : Quelles sont les actions mises l’industrie, les grands donneurs en œuvre par vos industries pour membre du comité de direction du VDMA (Fédération d’ordre sont allemands, dans attirer les jeunes talents dans la allemande de la construction mécanique et d’autres, ils sont français. Nous mécanique ? d’équipements) et Jérôme Frantz, président de la FIM. devons donc tirer les consé- H.R. : En Allemagne, nous béné- quences de cette imbrication de ficions d’un système de formation d’équipements allemande devrait la demande de l’aéronautique nos industries et être capables "double" : en plus de leur forma- de nouveau progresser en 2013. n’arrive pas à être satisfaite, de porter les mêmes messages tion, les jeunes acquièrent une Si la conjoncture mondiale devait faute d’acteurs et de compétences auprès de l’Union européenne. e x p ér i enc e pr of e s s ion nel l e continuer à se dégrader au cours suf f isants. Nos mécaniciens Cela commence à se faire. dans des entreprises du secteur des procha i n s moi s, cela ne doivent apprendre à travailler Nous attendons de l’Union euro- de la mécanique par exemple. devrait pas avoir d’impact sur pour plusieurs secteurs. péenne qu’elle mette un terme Cela permet aussi de réduire les la construction mécanique et En 2013, i l ex i ste un ri sque aux distorsions de concurrence, déscolarisations et d’augmenter d’équipements en Allemagne. de tassement de l’activité, car liées notamment aux différences le niveau d’intégration dans la A lors que l’on m i se sur une les incertitudes économiques de taxation des produits à l’im- vie professionnelle. Ce système stagnation au niveau local, les conduisent nombre d’industriels portation. Il est indispensable explique notamment le faible taux © DR’ © DR perspectives pour les activités à à reporter des projets. Mais si la de mettre en œuvre un principe de chômage chez les jeunes en«  N’oublionsdes 5 «  L’Union européenne doit avantettout l’étranger sont plus positives. La conf iance revient, nous pour- de réciprocité entre les pays Allemagne. jamais MécaSphère : Quelles sont les majorité des marchés américains – rions assister à un retournement avec lesquels nos échanges sont Le secteur de la construction perspectives économiques en 2013 notamment celui des États-Unis – de conjoncture. les plus importants. Il n’est pas de machines et d’équipementsque l’addition renforcer la compétitivité globale l’innovation des entreprises européennes. » pour vos industries mécaniques devrait afficher des performances À l’international, nous devons acceptable que nos industriels propose aux jeunes des manièrespremières économies respectives ? positives. La fédération VDMA être à l’écoute de nos collègues soient écartés d’appels d’offres très différentes de se familiarisermécaniciennes Hartmut Rauen : Nous tablons table aussi, en termes d’expor- d u V DM A q u i é v o q ue n t u n publ ic s d a n s cer t a i n s pays, avec les technologies. Très jeunes, Hartmut Rauen, membre du comité de direction du VDMA sur une poursuite de la croissance tations allemandes de machines, ralentissement en Allemagne. alors que les entreprises de ces les enfants peuvent découvrir leeuropéennes de la production de l’ordre de 2  %. sur de bons résultats dans un De même, les diff icultés de la pays ont le droit de concourir en monde du travail en jouant aureprésente autant Jusqu’en novembre 2012, les grand nombre de pays asiatiques zone Euro pourraient avoir des Europe. train à l’école. Il existe une colla- les grandes écoles et favorisent le réchauffement climatique, laque la mécanique commandes ont affiché un recul et en Chine. conséquences sur les pays émer- boration entre les apprentis et les l’expérience pratique pendant les protection de l’environnement.américaine.   »Jérôme Frantz, président de la de 4 % en glissement annuel. Ce n’est qu’à partir de septembre et octobre, que la tendance s’est Jérôme Frantz : La mécanique f ra nça i se a con nu un ra len- gents, même s’il est difficile de savoir quand la mécanique serait impactée. H.R . : I l es t pr i mord i a l que l a Com m i ssion eu r op é en ne soutienne l’industrie en Europe. maternelles qui permet de sensi- biliser les enfants à la technique. Les entreprises ont pour habitude études. Les candidats ont ainsi la possibi- lité de travailler et d’approfondir En ce sens, elle invente le monde de demain et offre des perspec- tives de carrières aux jeunes.FIM inversée avec une progression par tissement au cours du dernier L es État s-Un i s cont i nuent à Le communiqué politique de la de collaborer avec les établisse- un thème défini par l’entreprise Parallèlement, nous sommes rapport à l’année passée. Mais trimestre 2012. En particulier la se rééquiper, ce qui profite à la Commission visant, d’ici 2020, ment scolaires (maternelles et et de commencer une carrière présents sur des salons, comme différents indicateurs montrent transformation des métaux qui a machine-outil française. Les BRIC à augmenter de 20 % la par t primaires). pa ra l lèlement à leur c ursu s I n d u s t r i e, s u r l e q u e l n o u s que le climat est plus favorable subi la baisse d’activité dans l’au- présentent un bon taux d’activité de l’industrie dans la valeur Pendant leurs études ou forma- universitaire. sommes partenaires de parcours depuis quelques mois. En outre, tomobile liée à des phénomènes notamment l’Inde et la Chine. Et ajoutée brute en Europe est un tions professionnelles, les jeunes spécif iques organisés pour les selon différentes prévisions, le de stockage et restockage qui il ne faut pas oublier certains pays signal positif. Pour atteindre peuvent échanger avec des indus- J.F. : En Fr a nce, l’i ndu s t r ie enseignants, les parents d’élèves PIB de la plupart des pays clients perturbent cette filière travail- qui explosent comme le Mexique. cet objectif, des efforts seront triels sur des salons spécialisés souf f re d’un déf icit d’image. e t les con sei l lers d’or ient a- de la construction mécanique et lant en f lux tendu. À l’inverse, Mais la période reste incertaine. nécessaires aux niveaux national comme la Foire de Hanovre, Agri- La campagne "La mécanique tion. Au cours de la Semaine de Je n’ai jamais connu une telle et européen. Mais at tention, technica, Bauma, etc. en Fra nce, bien plu s qu’une l’Industrie, nous inter venons instabilité. cela ne doit pas être synonyme Les offres du secteur de la cons- industrie" vise à la changer, en avec le Cetim dans les établisse- d’intervention supplémentaire truction en matière de formation commençant par convaincre les ments scolaires pour présenter la La FIM sur le pavillon français de Hanovre M. : Quelles sont les actions ou de l’État ! L’augmentation des supérieure vont des thèses de mécaniciens eux-mêmes de leur mécanique en régions. Plus géné- Cette année encore à la Foire de Hanovre du 8 au françaises mécaniciennes dans toutes les grandes mesures que devrait prendre la subventions ou le cloisonne- "bachelor" et master aux stages talent. Cette campagne s’étale sur ralement, nous avons établi des 12 avril, la FIM portera les couleurs de la mécanique manifestations du secteur en France et à l’international, Commission européenne pour ment du marché européen serait jusqu’aux bourses d’études et trois ans et nous espérons qu’elle partenariats avec les acteurs du française sur le pavillon français organisé par Ubifrance en leur proposant des actions ciblées et adaptées à leurs favoriser le développement de complètement inadapté. L’Union formations doubles. Ce système contribuera à attirer des jeunes monde éducatif tels que l’Onisep (Pavillon Sous-traitance - Hall 4). Cette participation au spécificités. Plus de 110 actions collectives sélectionnées la mécanique et permettre à la eu r op é en ne doit a va nt t out permet aux entreprises de fidéliser vers nos métiers. Nous voulons (Office national d’information sur plus grand forum technologique de l’industrie dans le par la FIM et ses syndicats figurent au programme technologie européenne de garder renforcer la compétitivité globale les jeunes avant de les embaucher leur montrer que la mécanique les enseignements et les profes- monde s’inscrit dans le programme ambitieux que la d’Ubifrance avec qui une convention a été signée. une longueur d’avance ? et l’innovation des entreprises dès qu’ils sont diplômés. En outre, est à la base de tous les défis du sions). Faire partager sa passion FIM s’est fixé pour 2013 : accompagner les entreprises J.F. : N’oublions jamais que l’addi- européennes, ce qui nécessite de les entreprises mettent en place monde de demain : la croissance est un travail de longue haleine. tion des 5 premières économies réduire les contraintes adminis- des contrats d’apprentissage avec démographique, la lutte contre10 // MÉCASPHÈRE // MARS 2013 MARS 2013 // MÉCASPHÈRE // 11
  • DOSSIER // Les métaux au cœur de la révolution des matériaux Les métaux comptent parmi les principales matières premières utilisées par les mécaniciens. Leur utilisation se trouve confrontée à de profondes mutations. Mutations économiques, ils deviennent des produits de plus en plus spéculatifs sur des marchés dominés par la Chine. Mutations environnementales avec la montée du recyclage et le développement de matériaux de substitution pour réduire le poids des produits, notamment dans l’automobile et l’aéronautique. Voyage au cœur des métaux. © Cetim L’économie des métaux MATIÈRES PREMIÈRES ESSENTIELLES des mécaniciens, les métaux s’échangent sur un marché mondial très dépendant du développement industriel, de l’urbanisation et des nouvelles technologies. Quand ce n’est pas un seul pays – la Chine – qui détermine les cours. Des outils existent pour mieux maîtriser les fluctuations de prix. U n avion contient 65 à 75 % de métaux. L’acier Pour Claire de Langeron, déléguée générale de la reste le matériau le plus utilisé dans l’automo- Fedem (Fédération des minerais, minéraux industriels bile et représente plus de la moitié de son poids. et métaux non ferreux), « la consommation de métaux Quant à l’inox, son coût peut constituer une part pré- continuera de croître sous l’effet, de l’industrialisation pondérante du prix de revient des produits d’art de la et de l’urbanisation des pays émergents ; et de la mon- table. Trois exemples qui montrent la place importante tée des nouvelles technologies nécessitant l’usage de que les métaux occupent dans l’industrie mécanique. nouveaux métaux dans les pays développés ». À elle seule, leur transformation représente près d’un tiers de l’activité du secteur. lll12 // MÉCASPHÈRE // MARS 2013 MARS 2013 // MÉCASPHÈRE // 13
  • DOSSIER e TROIS QUESTIONS À E Il existe deux circuits d’approvisionnement : directement auprès PHILIPPE CHALMIN, professeur à l’université Paris-Dauphine, président de du producteur ou CyclOpe, institut de recherche européen sur les matières premières par l’intermédiaire de distributeurs. Ici : « L’acier devient un produit disques de matière première pour réaliser de spéculation » des bidons formés par filage ou par © DR emboutissage. MécaSphère : Le marché des métaux est-il des échanges et surtout la montée de la spéculatif ? Chine. Ce pays est le premier importateur Philippe Chalmin : La plupart des métaux et consommateur mondial de minerai de non ferreux sont cotés sur le marché à terme fer : il joue donc un rôle déterminant sur la de Londres, le London Metal Exchange. À fixation des prix. Ceci dit, les influences sont © iStockphoto partir du moment où les prix sont instables, multiples, car le marché de l’acier est très tous les acteurs peuvent être spéculateurs. segmenté. La nouveauté, c’est que l’acier est devenu© Cetim une commodité et donc un produit de M. : Quelles sont les conséquences pour sur la proximité. « La variation très forte des cours des une totale liberté aux entreprises de convenir de telles ! Pour aider ses adhérents à négocier les prix des spéculation, alors que pendant longtemps les industriels ? métaux au cours des dix dernières années a calmé les clauses, pourvu que les indices retenus soient en rap- métaux, la FIM publie les indices Mecastar. Ici : ce marché était contrôlé par les producteurs. P. C. : Sauf à transmettre toute variation des éventuelles ardeurs spéculatives des distributeurs », note port avec l’activité des parties ou l’objet du contrat. l l l timons de chariots de magasinage. Ces derniers ont aujourd’hui une influence cours des métaux et de l’acier sur les prix Michel Julien-Vauzelle. Mais la fluctuation du prix des   moindre. de leurs produits, les industriels doivent métaux n’est pas sans poser des problèmes aux ache- lll LA CHINE DÉTERMINE LE PRIX DE considérer ces achats de matières premières teurs des industries mécaniques. Pour les aider, la FIM Une couverture à terme sur les L’ACIER Ainsi, il existe une corrélation directe entre la consom- M. : Pour quelles raisons ? P. C. : Les raisons sont multiples : comme un risque et le gérer comme tel. Dans ce contexte instable, vous imaginez bien que publie chaque mois les indices Mecastar : 30 indices de matières utilisées dans la mécanique, de la fonte héma- métaux mation d’acier et le développement de l’industrie et de l’éclatement de l’URSS qui était l’un des la fonction d’acheteur prend une très grande tite à la tôle magnétique en passant par le cuivre électro- Comment se couvrir contre pour mettre en place un swap. Elle l’urbanisation d’un pays. Témoin : la Chine. Voilà dix ans, principaux producteurs mondiaux de importance. lytique en cathode ou la tôle à froid inox en feuille. « Ces les risques de fluctuation des achète les 50 tonnes de cuivre à elle ne consommait que 15 % de la production mondiale fer et de manganèse ; la mondialisation indices sont calculés en interrogeant un panel d’une cen- cours des métaux ? Le Crédit 6 015 euros la tonne, avec comme d’aciers. Aujourd’hui ce taux s’élève à 45 % et presque la taine d’industriels représentatifs de la mécanique (sous- Coopératif propose une solution terme le 15 février. À partir de ce moitié de la production mondiale provient de ce pays. A traitants, fabricants d’articles de cuisine, de biens d’équi- simple : le swap de gré à gré. Ce moment, la PMI ne risque plus rien. contrario, la consommation de la France a reculé de 13,8 a commencé à importer de l’acier et du minerai de fer. pement, transformateurs de métaux…), explique Renaud contrat permet d’acheter ou de Elle a bloqué le niveau de marge à millions de tonnes en 2011 à 12,8 millions de tonnes en Aujourd’hui, on peut dire que c’est elle qui détermine Buronfosse, directeur des études stratégiques de la FIM. vendre à terme la matière première 35 euros la tonne. 2012, signe d’un ralentissement industriel. leurs prix. » Si l’Empire du milieu réduit ses importa- Ils nous remontent leurs variations de prix auprès des sans livraison physique, sans dépôt Le 15 février, si le cuivre est monté à Comme pour toutes les matières premières, le marché tions, le prix baisse et inversement. producteurs ou chez les distributeurs. » de garantie, ni appel de marge, ni 6 100 euros la tonne, la PMI achète des métaux est international. La plupart des métaux non Pour autant, d’autres facteurs interviennent sur le cours Pour enrichir sa base d’indices matières, la FIM travaille prime à verser. le métal à ce prix, la banque paie ferreux est cotée à Londres au London Metal Exchange. des métaux, et pas seulement le niveau des stocks des avec Dow Jones Metal, un institut spécialisé dans le prix Exemple : une PMI signe en la différence entre 6 100 et 6 015 Quant à l’acier qui s’apparente désormais à une com- uns et des autres. Par exemple, une grève dans une mine des métaux sur le marché allemand, en l’occurrence, janvier 2013 un contrat. Elle doit euros. modité (produit de base), « les volumes d’échanges ont peut avoir une influence directe sur le cours du nickel, l’aluminium, le chrome, le nickel et le fil machine. Les livrer à un client l’équivalent de Si le cuivre a baissé à 5 980 euros crû significativement à partir de 2003, souligne Bernard utilisé pour fabriquer l’inox, des alliages pour les moteurs deux partenaires échangent chaque mois leurs données. 50 tonnes de cuivre sous forme la tonne, c’est l’entreprise qui Creton, délégué général de la FFA (Fédération française d’avion ou des sels de nickel qui entrent dans la composi- Ces indices donnent une meilleure visibilité des mar- de câbles électriques aux mois paie la différence à la banque. À de l’acier). En effet, c’est à partir de cette date que la Chine tion des téléphones portables. chés aux acheteurs. Ils servent également aux éventuelles de mars et avril 2013. Le prix est la hausse comme à la baisse, la clauses d’indexation des contrats, qui permettent de faire fixé sur la base de 6 050 euros la marge initiale de 35 euros la tonne DEUX CIRCUITS DE DISTRIBUTION varier le prix d’un produit en fonction de l’évolution de tonne de cuivre. Mais la PMI ne est conservée. Qui vend à qui ? Il existe deux circuits de distribution. certains paramètres, dont les matériaux. La loi laisse s’approvisionnera que le 15 février. Cette couverture n’est possible que Quand la réglementation impose Les producteurs vendent directement aux industriels Pour se couvrir contre une pour des quantités minimum. ses matériaux les plus gourmands, par exemple les grands de l’automo- éventuelle hausse du prix du bile ou de l’aéronautique. De leurs côtés, les distributeurs cuivre, au moment de la signature Les industriels n’ont parfois pas européenne évoque de façon très précise sont des négociants qui achètent, stockent, revendent e ACIER : LES CHIFFRES 2012 du contrat, la PMI appelle la salle CONTACT Nicolas Prost (Crédit Coopératif) le choix des métaux à utiliser : la le type de métaux qui peut être utilisé en adaptant la livraison à la demande du client. « De des marchés du Crédit Coopératif 01 47 24 81 79 réglementation les leur impose. C’est dont des aciers, des alliages d’aluminium, plus en plus, ils augmentent la valeur ajoutée des pro- • Production mondiale  : • Production française : le cas dans l’agroalimentaire, sécurité de cuivre… Pour choisir d’autres nuances duits livrés, explique Michel Julien-Vauzelle directeur 1,550 milliard de tonnes (+ 1 % par 15,6 millions de tonnes Nickel 10 tonnes Platine 200 onces sanitaire oblige. C’est également le cas non prévues par les normes, il faut général de la FFDM (Fédération française de la distri- rapport à 2011), dont près de la (- 1 % par rapport à 2011, - 20 % par Étain 25 tonnes Or 300 onces pour les équipements sous pression. une AEM (Approbation européenne de bution des métaux). Il peut s’agir de parachèvements moitié par la Chine. rapport au niveau moyen de 2003 En effet, le matériau conditionne la matériaux), c’est-à-dire une autorisation de toutes sortes, tels que la découpe, le grenaillage, la • Production européenne : 170 à 2007), dont 40  % vendues en Cuivre, Aluminium, 50 tonnes Palladium 500 onces Zinc, Plomb sûreté de l’équipement, car il est à la spécifique accordée par des organismes peinture, voire l’assemblage. » Un monde de la distribu- millions de tonnes (- 5  % par rapport France, 50 % en Europe, le reste base de sa fabrication. La réglementation notifiés dont le Cetim. tion où se côtoient les filiales des grands sidérurgistes à 2011, - 20 % par rapport au niveau dans les pays tiers. Acier rond 65 tonnes Argent 20 000 onces (Arcelor Mittal, Thyssen Krupp…) et des PME qui jouent moyen de 2003 à 2007). (Source FFA) 14 // MÉCASPHÈRE // MARS 2013 MARS 2013 // MÉCASPHÈRE // 15
  • DOSSIERQuels enjeux pour demain ? déchets et produits en fin de vie qui contiennent des métaux et constituent une source majeure de matières premières pour les industries de transformation. À Point de vue  condition que les opérations de collecte, de récupé- «  Nous devons surveiller les coursSÉCURISER LES APPROVISIONNEMENTS ET PROTÉGER L’ENVIRONNEMENT. Le travail ration et de prétraitement soient performantes et comme le lait sur le feu  »et les recherches sur les métaux répondent à ces deux enjeux majeurs. Avec à la clé : une nouvelle viennent alimenter prioritairement nos filières indus- EMMANUEL BRUGGER, directeur général de Cristel, spécialisérévolution industrielle qui se profile. trielles françaises et européennes ». dans les arts de la table © DR RECYCLAGE : UN VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT POUR LA MÉCANIQUEL e lithium pour les batteries de véhicules élec- Le recyclage répond donc à un enjeu stratégique d’ap- « Nous achetons des quantités négociait 9 000 dollars la tonne, le cours triques, l’indium pour les écrans plats ou les pan- provisionnement, mais également à celui de la protec- importantes d’inox qui compte pour est monté à 54 000 dollars/tonne en mai neaux solaires, des terres rares comme le néo- tion de l’environnement, qui vaut pour les métaux non beaucoup dans le prix de revient de nos 2007 ! Aujourd’hui, il est redescendu àdyme et le dysprosium pour les aimants, le titane pour ferreux comme pour les ferreux. « Le recyclage est un produits, à un seul fournisseur qualifié, 17 600 dollars/tonne.des applications aéronautiques ou médicales… autant vecteur de développement pour la mécanique, estime en l’occurrence Aperam, la branche inox Le Cetim avait lancé un programme dede métaux qui entrent dans des produits de haute tech- Pierre-Marie Gaillot, responsable business développe- d’ArcelorMittal. Nous établissons un réduction des quantités de nickel dans l’inox,nologie et pour lesquels la demande augmente. Diffi- ment et mécanique verte au Cetim. En effet, les méca- planning d’approvisionnement sur 9 mois, voire de substitution. Nous avons essayécilement substituables, ces métaux dits stratégiques niciens disposent des compétences pour développer les ce qui permet de garantir et de cadencer les d’utiliser les matériaux qualifiés par le Cetim,proviennent d’un nombre restreint d’entreprises ou de technologies qui permettent de séparer les différents livraisons. Le prix de l’inox est conditionné mais nous nous sommes heurtés à despays. Ce qui génère des tensions sur leur approvision- matériaux constitutifs d’un produit en fin de vie, afin par le cours du nickel qui fluctue beaucoup. problèmes d’esthétique et de brillance.nement et leur prix. de mieux le recycler. » C’est l’un des axes de travail du Moyennant un engagement important sur Pour nous industriels, c’est un changement © Christian BARRET / CLONOR programme OpenGreenMind du Cetim, qui vise à sti- les quantités, nous pourrions réserver le important. Nous devons surveiller les coursSÉCURISER L’APPROVISIONNEMENT muler le développement d’une nouvelle offre mécani- prix à un instant T. Ce serait prendre un comme le lait sur le feu, car nous ne pouvonsEn janvier 2011, le gouvernement crée le Comes (Comi- cienne nationale sur les filières vertes. très grand risque car, depuis 2007, ce sont pas demander au consommateur de payerté pour les métaux stratégiques). Sa mission : aider le Principale difficulté, « lorsqu’il s’agit d’un métal à les spéculateurs qui fixent le cours et non systématiquement les variations de prixministre chargé des matières premières à élaborer haute valeur ajoutée, il est difficile de retrouver ses l’offre et la demande. En 2006, le nickel se matière. »et mettre en œuvre une politique de gestion de ces ! Les gisements de caractéristiques originelles, car il faut gérer les impure-métaux, pour renforcer la sécurité d’approvisionne- produits en fin de vie Buronfosse, directeur des études stratégiques. tés, explique Pierre-Marie Gaillot. C’est toute la ques-ment nécessaire à la compétitivité de l’économie fran- qui contiennent des Dans le cadre des travaux du Comes, la DGCIS a déve- tion de la qualité du recyclage. » Par exemple, certains tion de leurs propres produits en fin de vie, à l’image duçaise. Il est composé de représentants de différents métaux constituent loppé un outil d’analyse de la vulnérabilité des entre- aciers très techniques peuvent être réutilisés comme groupe SEB qui s’est lancé dans un projet de collecte etministères et des établissements publics concernés, une source majeure prises aux matières premières minérales stratégiques*, fers à béton, faute d’une collecte et d’un pré-traitement de recyclage de l’aluminium. d’approvisionnement.des fédérations professionnelles et de certaines entre- Ici : grillage servant à la en collaboration avec les fédérations professionnelles. adéquats. Un luxe quand on connaît le prix de la tonne Restent les ferrailles qui représentent 40 % de laprises liées au secteur minier. La FIM y est représen- fabrication de clôtures. Cet outil a été testé par des grands groupes et des PME. de ces aciers à forte valeur ajoutée ! matière première de la production mondiale d’acier.tée par Jérôme Frantz, son président, et par Renaud Il permet à toute entreprise de déterminer les métaux Pour améliorer la qualité du recyclage, certains Elles sont fondues dans des aciéries électriques, une pour lesquels elle est exposée, de comprendre les rai- producteurs mettent en place des filières de récupéra- filière plus économique que celle des hauts fourneaux. sons de cette exposition afin de développer des straté- Chaque tonne d’acier recyclée économise plus d’unePoint de vue  gies de sécurisation concertées, entre secteurs et entre tonne de minerai de fer, 630 kg de charbon, 55 kg de industries de taille très différentes. calcaire et 287 litres de pétrole, selon le BIR (Bureau « Le problème de l’approvisionnement n’est pas lié à INERIS : évaluer les risques d’exposition of International Recycling). L’utilisation de ferrailles «  Nous ne spéculons pas sur la la disponibilité physique des ressources, mais à une permettrait ainsi d’économiser 74 % d’énergie et de matière  » question d’accès à ces matières primaires et issues REACH pourrait concerner un certain Parmi les métaux concernés, le plomb, diminuer de 58 % les émissions de CO2 par rapport à du recyclage à un coût compétitif et dans des condi- nombre de matériaux. Dans le cadre certains dérivés de l’étain et le chrome 6. la fabrication classique. JEAN-LOUIS LALBA, acheteur marché matières métalliques du groupe SEB tions de partenariat équilibrées avec les pays déten- de ce règlement, l’INERIS a rédigé des Ce dernier est considéré comme L’utilisation des ferrailles pourrait être plus élevée si la teurs de ces ressources parfois tentés par un nationa- fiches de données toxicologiques et cancérigène et toxique pour les fonctions présence de métaux résiduels ne conduisait pas à dur-© DR lisme minier excessif », témoigne Claire de Langeron, environnementales. de reproduction. Il fait l’objet d’un débat cir l’acier ou à générer des défauts de surface. Pourtant,« Chaque année nous achetons 20 000 Pour l’acier au carbone, nous passons par des déléguée générale de la Fedem (Fédération des mine- « En l’état actuel, il s’agit plutôt d’un pour savoir s’il doit être inscrit sur la un référentiel européen définit les exigences requisestonnes d’inox et 1 500 tonnes d’aciers distributeurs. Avec les distributeurs affiliés, les rais, minéraux industriels et métaux non ferreux) qui signal d’alerte : toutes les substances liste des substances candidates. « La pour recycler les ferrailles. Des normes sont à l’étudecarbone. La part de matière dans le prix de prix sont négociés sur six à douze mois ; avec plaide pour la mise en place d’une véritable diploma- inscrites sur les listes n’ont pas vocation question se pose essentiellement pour pour cadrer l’activité.revient varie de quelques pourcents pour les les autres distributeurs, ils sont révisables par tie des matières premières. Face à ces difficultés, trois à nécessiter autorisation pour usage, les industries de traitement de surfacesapplications domestiques et soins du linge trimestre avec une formule de révision selon pistes sont explorées par le Comes : dresser le bilan de indique Annick Pichard, conseillère pour qui travaillent pour l’aéronautique et UNE CURE D’AMAIGRISSEMENTpour atteindre plus de 50 % pour les articles index marché. Notre stratégie est claire : nous la situation mondiale pour examiner les gisements les les affaires réglementaires européennes l’automobile, explique Annick Pichard. Autre enjeu environnemental porté par les métaux  :de ménage. ne spéculons pas sur la matière, nous assurons plus intéressants dans le monde et prospecter notam- et internationales à l’INERIS. La Avec en toile de fond, le risque de la réduction de la consommation d’énergie et doncPour l’inox, nous négocions directement avec juste un stock de sécurité. Nous attribuons ment les fonds marins ; favoriser l’extraction des res- dangerosité des métaux étudiés concerne délocalisation hors d’Europe de cette l’empreinte carbone. « L’industrie s’impose une cureles producteurs sur une durée de six mois à des parts de marché à des fournisseurs, le sources nationales en revisitant le code minier pour l’exposition des salariés, car une fois activité pour échapper à la demande d’amaigrissement, indique Dominique Ghiglione,un an, le prix étant constitué d’une partie fixe gestionnaire d’approvisionnement ensuite qu’il soit opérationnel ; et le recyclage en exploitant ce introduits dans la composition d’un d’autorisation. » responsable recherche et développement pour les maté-et d’une part variable ajustée chaque mois en achète en fonction de ses besoins au prorata que Claire de Langeron appelle « les mines urbaines produit, ils sont inoffensifs. » riaux métalliques et procédés de fabrication au Cetim.fonction de l’évolution des cours. des parts de marché défini. » valorisables, c’est-à-dire, les gisements européens de Dès qu’une pièce ou un sous-ensemble doit être l l l16 // MÉCASPHÈRE // MARS 2013 MARS 2013 // MÉCASPHÈRE // 17
  • DOSSIER Marchés e MUTUALISER LES ACHATS Bâtiment : un moteur de l’économie Créée en 1994, Mercurial Mercurial a passé des AVEC 129 MILLIARDS D’EUROS DE CHIFFRE D’AFFAIRES, le bâtiment équivaut à la moitié de l’activité est un groupement accords de partenariat avec industrielle. Un secteur clé de l’économie française pour lequel la mécanique travaille beaucoup. Avec FIM d’achats pour la métallurgie, notamment des syndicats Cobat, les mécaniciens disposent aujourd’hui d’un groupement de marché. la plasturgie et la menuiserie professionnels, membre de industrielle, qui compte la Fédération des Industries à ce jour 160 entreprises Mécaniques. « Quand le bâtiment va, tout die, les entreprises de la FFMI tra- adhérentes pour 260 sites De plus, de nombreux va ! » Lancée par Martin Nadaud vaillent sur l’alerte et l’évacuation industriels. Sa cible : des adhérents de ce groupement député de la Creuse le 7 mai des personnes handicapées ou à PME de 30 à 600 personnes font partie du CDM 1850 à la tribune de la Chambre mobilité réduite. Enfin, les plans de pour lesquelles elle négocie Pays-de-la-Loire (Comité des députés, cette phrase tra- construction de logements sociaux des conditions d’achats de développement de la duit bien l’importance de ce sec- favorisent également le développe- optimisées, sur l’ensemble métallurgie). teur d’activité sur l’économie fran- ment du marché qui ne se limite pas des postes achats d’une çaise. 347 000 entreprises, près au résidentiel, même si en période PME. En savoir plus : d’ 1,2 million de salariés, 129 mil- de crise la construction de bureaux,© Christian BARRET / INOFORGE Dans le cadre de son www.mercurial.fr liards d’euros de chiffre d’affaires de centres commerciaux ou de développement national, hors taxe*, le bâtiment équivaut à bases logistiques ralentit. la moitié de l’activité industrielle © iStockphoto française. Il compte pour 11 % du UNE SURVEILLANCE ÉTROITE chiffre d’affaires de la mécanique DES MARCHÉS ! Les alliages au travers de la fourniture d’équi- sobriété énergétique. Avec 43 % de Seconde caractéristique de ce mar- lll monté sur un élément en mouvement, l’allège- ment est recherché. D’ailleurs, les alliages légers et de titane constituent une des technologies prioritaires permettent de bénéficier des propriétés particulières de chaque métal. produits. Par exemple, il faut repenser complètement le schéma actuel de l’automobile qui reste fondé sur des acquis industriels datant d’une centaine d’années. » Du pements (compteurs, robinetterie, protection incendie, traitement de l’air, conduits de fumée…), d’outils l’énergie nationale consommée, le bâtiment se trouve placé en pre- mière ligne sur le front de la réduc- 11 % DU CHIFFRE D’AFFAIRES ché : l’importance des labels et de la réglementation. Le Règlement euro- péen RPC fixe ainsi les exigences en mécanique à l’horizon 2015. » Cela concerne évi- Ici : Centrifugeuse travail sur les matériaux pourrait naître une nouvelle (machines de second œuvre, outils tion des émissions de gaz à effet DE LA MÉCANIQUE que doivent satisfaire les produits demment l’aéronautique ou l’automobile, mais aussi de tribofinition des révolution industrielle aussi importante que celles de de coupe) ou d’engins de chantier. de serre. Le Grenelle de l’environ- SONT RÉALISÉS DANS LE de construction pour atteindre les le secteur de la manutention, par exemple. Alléger les pièces en laiton. la machine à vapeur ou de l’informatique. « L’importance de cette activité nement a fixé des objectifs ambi- SECTEUR DU BÂTIMENT performances attendues. L’observa- matériaux des engins de levage permet d’augmenter les nous a conduits à créer un groupe- tieux en termes de réglementa- tion de non-conformités et le coût de * Cet outil est téléchargeable sur le site : http://www.dgcis. portées, sans alourdir le contre-poids. redressement-productif.gouv.fr/secteurs-professionnels/ ment de marché », explique Francis tion thermique sur les bâtiments la rénovation des logements dyna- la non-qualité rendent la politique de Le Cetim Certec travaille sur la substitution de l’acier industrie/chimie/metaux-strategiques Martin, directeur du développe- neufs. Dévoilé à l’occasion de la miseront le marché, souligne Serge surveillance des marchés particuliè- par l’aluminium. Une substitution qui se heurte à trois ment de la FIM. En l’occurrence, Conférence sur l’Environnement Recoules. Les équipementiers de rement importante. C’est pourquoi, freins majeurs : le coût, les problèmes de maintenance FIM Cobat rassemble huit syndi- le 15 septembre dernier, le plan de FIM Cobat y jouent un rôle impor- « nous nous sommes rapprochés de nés des déformations de l’aluminium ; et la nécessité de Point de vue  cats (voir encadré). Selon ces der- rénovation thermique concerne, tant. Par exemple, la sobriété éner- la FFB (Fédération française du bâti- créer des alliages pour augmenter sa résistance méca- niers, la construction et le bâtiment lui, l’ancien. Son objectif : rénover gétique passe aussi par l’installa- ment) qui mène des actions contre nique. D’autres métaux, tels que le titane et le magné- représentent entre 20 et 50 % du un million de logements par an tion de compteurs individuels dans les non-conformités et la contrefa- sium sont déjà utilisés dans l’aéronautique notam- «  La part matière peut faire la chiffre d’affaires de leurs entre- avec une isolation de qualité finan- les logements collectifs. » çon et a mis en place un observatoire ment. Et, en travaillant les nuances des aciers, il devient différence avec nos concurrents » prises adhérentes. cée non par les habitants mais par Autre orientation qui porte le mar- contre les trafics illicites des maté- possible de leur donner les mêmes performances avec des investisseurs qui se rémunére- ché, le programme d’accessibi- riaux et équipements de la construc- moins de matière. JEAN-PAUL MAZOYER, pdg de BVS (Boulonneries et Visseries de Sable) UNE ACTIVITÉ PORTEUSE raient sur les économies d’énergie lité des bâtiments. Ainsi, dans tion », insiste Serge Recoules. Mais, les composites apparaissent comme l’alterna- et de Bitche Fixations D’AVENIR générées. « L’éco-construction et le domaine de la sécurité incen- * Source : Fédération française du bâtiment © DR tive majeure au métal. Leur utilisation est très avancée Première caractéristique de ce dans l’aéronautique. Dans le cadre de l’IRT (Institut de marché, « même si le secteur glo- recherche technologique) Jules Vernes à Nantes et en « La part matière représente 25 à 30  % partir de 2008. Résultat : les négociations bal du bâtiment pourrait enregis- FIM Cobat : le programme 2013 collaboration avec le pôle EMC2, le Cetim étudie com- de notre chiffre d’affaires. Elle est d’autant se font désormais au trimestre, au mieux au trer un recul de 3 % en 2013, l’acti- ment produire des composites aux cadences proches plus importante que c’est elle qui peut faire semestre. Et nous ne pouvons pas acheter vité se maintient notamment parce FIM Cobat est un groupement Le groupement de marché commande publique en matière de celles de l’industrie automobile, en s’intéressant la différence par rapport à nos concurrents de grande quantité quand les prix sont bas, qu’elle est portée par des orienta- de marché de la FIM qui participe ainsi au COS (Comité de logement ; du 4 au 8 novembre en particulier aux assemblages multimatériaux pour et notamment les fabricants des pays à bas car tout stock matière bloque la trésorerie. tions politiques fortes », souligne rassemble huit syndicats : Affix, d’orientation stratégique 2013, la participation à Batimat/ fabriquer des pièces de structure. coût. Ces fluctuations ont eu un impact sur les Serge Recoules, délégué général de Cisma, FFMI, FIM-AC, Profluid, construction et urbanisme) Interclima, les salons international Alléger d’accord, mais sans augmenter le coût du pro- Nous achetons du fil pour frappe à froid relations avec nos clients, en particulier la FFMI (Fédération française du Syndicat de la mesure, Uniq, et au groupe de réflexion et de la construction et de l’efficacité duit final. Telle est l’exigence du marché. Résultat : auprès des producteurs européens. les grands donneurs d’ordre. Nous avons matériel d’incendie) et animateur Unitam. C’est un lieu d’échanges d’orientation de la directive énergétique des bâtiments. La FIM « Tout est affaire de compromis entre l’amélioration de Après une période de stabilité des prix de négocié avec eux des hausses de prix qui ont du groupement de marché. d’informations, de définition de produits de construction. et les syndicats du groupement de la performance du matériau et son coût, insiste Olivier l’acier, au cours de laquelle ces derniers se été inférieures à celles des matières. Ce qui a Parmi ces orientations : la lutte positions communes, de contacts En 2013, deux actions importantes marché devraient notamment y Bonnet, directeur général du pôle de compétitivi- négociaient à l’année, nous avons connu des eu un impact sur notre marge. » contre le réchauffement clima- avec les donneurs d’ordre, de sont programmées  : animer des conférences. té Matéralia qui porte 200 projets. Travailler sur les variations très importantes, notamment à tique, la transition énergétique promotion des métiers… le 10 avril 2013 un colloque sur la matériaux conduit à revoir la conception même des incluant les actions visant à la 18 // MÉCASPHÈRE // MARS 2013 MARS 2013 // MÉCASPHÈRE // 19
  • Financement Technologie NormalisationArnault Brédif, un Innover ensemble pratiquent fort bien les mécani- ciens allemands : ils se groupent Quand norme et réglementationchef d’entreprise deviennent complémentaires pour atteindre une taille critique L’UNION FAIT LA FORCE. Avec Mécafuture, suffisante qui rassure les don- l’innovation collaborative peut s’étendre à des neurs d’ordre.convaincant projets entre les pôles de compétitivité. Un moyen de mutualiser les risques et de s’ouvrir des marchés. Mais les freins ne manquent pas, à commencer par la peur des entre- preneurs de se voir dépossédés de COMMENT ARTICULER NORME ET RÉGLEMENTATION ? La question se pose surtout depuis que la « Nouvelle approche » en matière réglementaire estARNAULT BRÉDIF A DÉCIDÉ DE leurs choix stratégiques. « L’in- prônée par l’Union européenne et depuis que les pouvoirs publics peuvent rendre novation collaborative trace des une norme obligatoire. Le Groupe Interministériel aux Normes a conçu un guideRÉÉQUILIBRER L’ACTIVITÉ DE SA FONDERIE, voies, propose des orientations,jusqu’à présent tournée vers la sous-traitance, en relatif à la bonne utilisation des normes dans la réglementation. sans remettre en cause la souve-augmentant la part de la fabrication de produits raineté et l’autonomie de l’entre-de quincaillerie. Pour cela il a acheté un client, en prise », souligne Laurent Manach. D’un côté la norme écrite une norme d’application obliga- produit. Or, les pouvoirs publicsprofitant des financements de Croissance PMI. Autre frein : la concurrence qui par les professionnels déten- toire ; être homologuée par Afnor ne peuvent contraindre les peut exister entre les acteurs d’un teurs de l’état de l’art. De l’autre sauf veto des pouvoirs publics ; citoyens à acheter des nouveauxÀ 38 ans, Arnault Brédif a décidé qui, à terme, devrait représenter projet. Enfin, pour s’engager, l’en- côté, la réglementation qui relève se conformer à la loi et à la régle- produits pour une simple ques-de donner un coup de fouet à son 60 % du chiffre d’affaires de l’en- treprise doit adopter un position- des pouvoirs publics. Comment mentation. tion de confort.entreprise. treprise. nement résolument innovant, ce conjuguer efficacement ces deux C’est là que peut se glisser l’am- Actuellement, seulement 1 %«  Pour avancer, il faut investir. Pour f inancer les 1,5 million qui suppose parfois des remises outils pour réguler l’économie de biguïté. « Lorsqu’une norme des 30 000 normes en vigueur © CetimComme ma société gagnait de d’eu r os d’i nves t i s s ement , en cause importantes. manière adaptée ? devient d’application obligatoire est obligatoire, 10 % valent pré-l’argent, j’ai cherché des oppor- Arnaud Bredif a eu recours à « Avec Mécafuture, nous allons ou lorsqu’elle vaut conformi- somption de conformité. « Il esttunités. » un prêt participatif Croissance n Usinage à grand vitesse : un thème de recherche mutualiser des outils utilisés LE PRINCIPE DE LA té à la réglementation, la confu- important de sensibiliser les dif- collaborative qui intéresse plusieurs pôles.Basée à Amboise (Indre-et-Loire), PMI proposé conjointement par par les pôles, indique Laurent « NOUVELLE APPROCHE  » sion entre les deux peut exister », férents acteurs à ces notions deOutillage Progress est spécialisée le Crédit Coopératif et l’UIMM Mutualiser la veille techno- de s’engager dans des projets tout Manach  : veille technologique, « Les relations entre les deux se insiste Arnaud Lafont. Avec en normes et de réglementations,dans la fonderie sous pression Centre. Le remboursement de ces logique, partager les risques en limitant les risques liés à l’an- feuilles de route, communica- révèlent à la fois simples et ambi- toile de fond la question de l’évo- insiste Arnaud Lafont. Du côtédes pièces en zamak et compte quasi fonds propres ne commen- liés à la recherche et développe- ticipation des marchés de demain tion au niveau européen… Nous guës, estime Arnaud Lafont, chef lution de la norme : s’applique-t- de l’administration, nous devons38 salariés. Les deux tiers de ses cera que dans 18 mois. ment, développer une offre col- et aux choix technologiques. allons également beaucoup du bureau de la normalisation elle à la réglementation ? mieux suivre les évolutions nor-4 millions d’euros de chiffre d’af- Outillage Process fait partie des lective plus solide : l’innovation Des projets qui leur ouvrent des échanger sur les projets en cours et de l’accréditation au minis- matives et soigner le cahier desfaires proviennent de son activi- cinq dossiers traités par l’UIMM collaborative est la raison d’être perspectives de développement et mener des actions communes tère du Redressement productif. 10 % DES NORMES VALENT charges de la norme attendue.té de sous-traitance, le tiers res- Centre depuis un an et demi. des pôles de compétitivité. L’en- localement et à l’international, à l’international. » Objectif : orga- Simple, parce qu’historiquement PRÉSOMPTION DE Par exemple, l’expression « selontant, de la fabrication d’articles de « Ce projet entre parfaitement jeu est aujourd’hui de l’étendre à et la capacité de répondre col- niser des partenariats technolo- les pouvoirs publics se sont très CONFORMITÉ les normes en vigueur » ne veutquincaillerie. dans nos critères, souligne des projets inter-pôles par le biais lectivement aux demandes des giques avec des clusters étrangers souvent appuyés sur la normali- Cette question mérite d’être rien dire car elle est trop sujette Stephan Chaligné, secrétaire de Mécafuture, pour faire colla- grands donneurs d’ordre. Ce que en s’appuyant sur les contrats de sation pour rédiger la réglemen- posée, car les rôles du norma- à interprétation. » À l’inverse, la60 % DU CHIFFRE général de l’UIMM de la région borer des entreprises de régions filière récemment mis en place tation.» Au milieu des années lisateur sont différents de ceux commission de normalisationD’AFFAIRES DANSL’ACTIVITÉ QUINCAILLERIE« Chacun connaît les difficultés Centre. Il concerne le développe- ment d’une PME, il est solide et il est porté par un chef d’entre- différentes. « EMC2 est spécia- lisé dans la mise en œuvre de grandes structures composites « Il s’agit d’identifier ensemble les verrous et Ubifrance. Les travaux ain- si menés au sein de Mécafuture permettront également d’appor- 80, le principe de « Nouvelle approche » institué par l’Union européenne, marque même un de « réglementeur » : l’une des missions du premier consiste à faciliter les échanges, tandis que doit aussi être informée des révi- sions de la réglementation pou- vant affecter telle ou telle norme.que rencontrent les sous-trai- prise convaincu et convaincant ou hybrides soumises à de fortes technologiques et de ter une réponse au souhait émis tournant. Son principe : simplifier le second doit garantir sécurité, Pour faciliter les échanges, letants avec les grands donneurs qui propose un business plan contraintes, illustre Laurent par les ministères et les instances les textes réglementaires en les santé, protection de l’environ- Groupe Interministériel aux nous organiser pourd’ordre, explique Arnault Brédif.J’ai donc décidé de rééquilibrermon activité vers la fabrication crédible. » Un chef d’entreprise de forma- tion commerciale qui semble Manach, directeur général du pôle. Les compétences en plas- turgie ou dans le domaine des les lever.  » Laurent Manach, directeur nationales de soutien à l’innova- tion d’assurer une cohérence des développements sur l’ensemble cantonnant aux exigences réga- liennes pérennes, et s’appuyer sur des normes conçues par les nement et loyauté des transac- tions. Une évolution de norme peut répondre à des visées com- Normes a conçu un guide relatif à la bonne utilisation des normes dans la réglementation*. Objec-de produits propres, qui se révèle aller toujours de l’avant : « Pour métaux dont nous avons besoin, général d’EMC2 du territoire français. industriels, leur respect valant merciales, par exemple amélio- tif  : faire comprendre le sens et laplus rentable. » Le jeune chef l’instant, je vais consolider mon nous pouvons les trouver au tra- présomption de conformité à la rer le confort d’utilisation d’un portée d’une norme citée dans und’entreprise qui s’est lancé dans activité produit, indique-t-il. Si vers de Mécafuture chez nos réglementation. Les deux dis- texte réglementaire. Il s’adressel’aventure avec ses parents en les affaires me sourient pour- partenaires de Plastipolis ou de positifs deviennent complémen- aussi bien aux rédacteurs de2001, décide donc d’acheter un de quoi pas une nouvelle croissance Matéralia. Il s’agit d’identifier taires : la normalisation apporte textes réglementaires qu’à ceuxses clients historiques, Socona, le externe ? ». ensemble les verrous technolo- une base pour la réglementation des normes. Tant il est vrai queleader français des entrebailleurs giques et de nous organiser pour technique et offre un mode de les deux ont tout intérêt à travail-de portes et fenêtres, qui réalise2 millions d’euros de chiffre d’af-faires et emploie 11 personnes. CONTACT Gérard Sebbag (CMGM) les lever. » RÉPONDRE preuve pour la présomption de conformité. Encore faut-il que la norme 10 % ler en bonne intelligence. *Disponible sur Internet : http://www.dgcis.redressement-Situé à côté d’Outillage Progress, 01 47 17 67 33 COLLECTIVEMENT AUX réponde toujours à ses trois prin- DES NORMES VALENT productif.gouv.fr/files/files/guides/ g.sebbag@cmgm.pro guide_juin09.pdfil dispose d’un circuit de distri- DONNEURS D’ORDRE cipes de base : être d’application PRÉSOMPTION DE CONFORMITÉbuteurs, ce qui va permettre de Cette mise en commun des com- volontaire, les pouvoirs publics © Cetimdévelopper l’activité quincaillerie pétences permet aux entreprises pouvant par exception rendre20 // MÉCASPHÈRE // MARS 2013 MARS 2013 // MÉCASPHÈRE // 21
  • Métiers Agenda SALON mécanique. Cette photothèqueSystèmes électroniques embarqués : un 16-19 avril 2013 Industrie Lyon 2013 réunit les visuels des entreprises adhérentes de syndicats Bilan du salon Pollutecnouveau diplôme proposé par SUPii Mécavenir membres de la FIM classés L’édition de Pollutec Lyon qui Industrie durable, l’un des thèmes (Eurexpo Lyon) par secteurs d’activité ou par s’est tenue du 27 au 30 novembre à l’honneur en 2012. Abordés sous Du 16 au 19 avril 2013, Eurexpo thématiques (production, pièces 2012 a confirmé le dynamisme l’angle du concret, du pratique et Lyon se transformera en véritable et équipements, formation, tests des filières éco-industrielles et du retour d’expériences autour deTÉLÉPHONES PORTABLES, CONSOLES DE JEUX, CARTES À PUCES, AUTOMOBILES, AVIONS, usine en fonctionnement ! Plus de et maintenance, innovation…). leur rôle majeur dans le processus la thématique de l’écoperformanceSYSTÈMES MÉDICAUX…, les « systèmes embarqués » sont présents dans notre quotidien. SUPii Mécavenir 850 exposants et 20 000 visiteurs Les industriels qui le souhaitent de transition écologique. Pas des procédés, celles-ci ont accueillicrée un nouveau diplôme autour de ces systèmes au cœur d’enjeux économiques et sociétaux tels l’innovation, sont attendus sur le salon Industrie peuvent faire parvenir leurs photos moins de 2 318 exposants dont près de 300 personnes.la maîtrise de l’énergie, la protection de l’environnement, le bien-être des personnes… Lyon 2013. Parmi les 10 secteurs à emoreldeville@fimeca.org. Les 29,1 % d’internationaux et 62 868 Rendez-vous en 2013 du 3 au 6 représentés, la sous-traitance fait journalistes intéressés peuvent visiteurs professionnels venus de décembre pour Pollutec Horizons à son entrée officielle cette année. se connecter sur le site : www. 105 pays étaient présents. Paris-Nord Villepinte !À l a r ent r ée 2013, SU P i i Les visiteurs trouveront réponse à bienplusqu1industrie.com/phototheque- Le Crédit Coopératif, l’INERIS etMécaven i r et l’In st it ut des ISTY : un toutes leurs attentes pour innover, de-la-fim Ubifrance exposaient sur le salon. *Artema – Association des roulements, des transmissions, deSciences et Techniques des Yve- nouveau concevoir et produire. Industrie Pour sa part, la FIM partageait l’étanchéité et de la mécatronique associée, Cisma – Syndicat deslines (ISTY, voir encadré), école lesmetiersdelamecanique.d’ingénieurs interne de l’Univer- partenaire Lyon met en place des animations phares : les espaces Formation, net est en ligne ! un stand collectif avec plusieurs professions (Artema, Cisma, FIM- équipements pour construction, infrastructures, sidérurgie etsité de Versailles Saint-Quentin, Nouvelle école d’Ingénieurs manutention, FIM-Énergétique – Financement, INside Industrie et Énergétique, Profluid*), le Cetim, Association syndicale desproposent un nouveau diplôme partenaire de SUPii Vision Industrielle et les Trophées l’UNM et le Cetiat. Les partenaires équipements énergétiques, Profluid – Association française des pompes etd’ingénieur par apprentissage, Mécavenir, qui vient de l’Innovation. Le salon Industrie du stand ont animé une douzaine agitateurs, des compresseurs et despécialité « Systèmes électro- s’ajouter aux 5 autres rassemble chaque année sur de conférences sur le Forum la robinetterie.niques embarqués  » habilité par diplômes d’ingénieurs. le territoire français, produits, La FIM lance un site dédié à © iStockphotola Commission des Titres d’Ingé- En 2012, SUPii Mécavenir et équipements, systèmes et services ceux qui souhaitent découvrir lanieur, en partenariat avec l’Ins- l’ISTY, école d’ingénieurs en réponse aux besoins spécifiques mécanique et/ou la promouvoir "Portraits". Les internautestitut des Techniques d’Ingénieur interne de l’Université de des industriels et donneurs d’ordre. auprès des jeunes. peuvent y découvrir les métiersde l’Industrie d’Île-de-France Objectif de ce diplôme : former des ingénieurs Versailles Saint-Quentin, ont mis Créez votre badge d’accès gratuit Le site offre deux entrées : de la mécanique au travers de(UIMM). spécialistes en « systèmes embarqués » en place un premier partenariat sur www.industrie-expo.fr • "Découvrir" pour les l’expérience de jeunes, d’apprentis, 39-41 rue Louis BlancObjectif de ce diplôme : former des dans le cadre d’un nouveau internautes qui souhaitent trouver de chefs d’entreprise, de salariés… 92400 Courbevoieingénieurs spécialistes en « sys- ses dimensions (technique, tech- aéronautique, automobile, ferro- diplôme d’ingénieur dans le des informations sur la mécanique www.lesmetiersdelamecanique.net Tél. : +33 (0)1 47 17 60 27 Fax : +33 (0)1 47 17 64 37tèmes embarqués » capables de nologique, économique et sociale) viaire, naval, défense, aérospatial, domaine du génie industriel, SITES et ses métiers, ses formations, E-mail : mecasphere@fimeca.orgconcevoir, réaliser et installer des et développer des capacités à diri- énergie, médical, télécoms, l’élec- délivré par l’école d’Ingénieurs les besoins de recrutement deséquipements et sous-systèmes ger et à communiquer aussi bien tronique grand public… Elle repré- du Conservatoire National des Une photothèque dédiée entreprises du secteur… OUVRAGE Éditeur : PROMECAembarqués en exploitant les possi- en interne qu’en externe, à coor- sente l’un des domaines d’excel- Arts et Métiers. Ce partenariat à la mécanique • "Promouvoir" qui propose aux Président et directeur de la publication :bilités de l’informatique en temps donner et gérer simultanément lence en France, reconnue au plan est conforté par l’ouverture en Dans le cadre de la campagne de industriels, aux enseignants et aux « Nos maîtres-mots pour Fabien CHIZELLEréel et des télécommunications, des hommes et des techniques international et elle doit partici- septembre 2013 de la nouvelle communication "La mécanique centres d’orientation de télécharger convaincre : Agile & Rédacteur en chef : Isabelle DOUVRYpour répondre aux besoins des innovantes. per à l’évolution industrielle et à la filière ingénieur « Systèmes en France, bien plus qu’une les outils développés par la FIM indispensable  » Rédaction : Alain LAMOURindustries technologiques. L’industrie en développement des croissance dans notre pays. électroniques embarqués » industrie" et afin d’augmenter pour promouvoir la mécanique : Le tome 11 Tirage : 21 500 exemplaires Conseil éditorial et création graphique :À ces compétences techniques « systèmes embarqués » regroupe qui sera répartie sur les Pôles la visibilité du secteur, la FIM présentation powerpoint "Les défis des avis émis Sophie REINAULD et Clémentines’ajoutent une dimension plus des PME/PMI, des grands indus- Universitaires Technologiques lance une photothèque dédiée. La de l’industrie mécanique", quiz "La par et pour les ROCOLLEgénéraliste et managériale : le triels, des grands laboratoires de Mantes-en-Yvelines et cible de cette banque d’images : mécanique au cœur de la vie", vidéo industriels des Crédit photo couverture : CONTACT Nelson Guerreiro Photo Cetimjeune diplômé pourra appréhender de recherche, dans des secteurs (SUPii Mécavenir) Vélizy, pour répondre aux les professionnels des médias à "Au cœur de toutes les industries… Pays-de-La-Loire RÉGIE PUBLICITAIREl’activité industrielle dans toutes d’activités très variés : transports, n.guerreiro@supii.fr besoins actuels et futurs des la recherche de visuels adaptés La mécanique". est paru. Publié E.R.I entreprises, notamment celles pour illustrer leurs articles sur Le site donne une large place aux par le Comité de Tél. : +33 (0)1 55 12 31 20 du tissu industriel de Seine Aval l’industrie et notamment la témoignages dans la rubrique Développement IMPRESSIONEN BREF et qui s’inscrit également dans la de la Métallurgie CALLIGRAPHY PRINT Châteaubourg- CS 82171 perspective du « Grand Paris » . (CDM), cet ouvrage rassemble 35538 Noyal-sur-VilaineLa FIM sur les rails Ce partenariat repose sur une complémentarité : Les lundis de la mécanique quelques pistes opérationnelles livrées par les industriels du CDM N° ISSN : 1957-2921 Papier certifié PEFCDu 19 mars au 17 avril, la FIM participera au train l’ISTY enseigne les sciences Ces rencontres gratuites présentent aux industriels de chaque région pour aider les dirigeants de la Encre à base d’huile végétale« Industrie & Innovation » lancé par le ministère du fondamentales de la spécialité, région à intégrer les concepts clés Label imprim’vert l’essentiel des résultats des travaux d’intérêt collectif du Cetim, àRedressement productif, à l’occasion de la pendant que SUPii Mécavenir recueillir leur avis et à prendre en compte leurs demandes. Ces lundis de l’environnement dans lequel ils3ème édition de la Semaine de l’industrie au dispense les process et les bénéficient toujours d’un partenariat fort avec les organisations évoluent. professionnelles et les acteurs locaux de la vie industrielle. Prochainstravers de la voiture réservée par l’UIMM. techniques d’ingénieur et Le document est téléchargeable thèmes abordés : le collage, le diagnostic vibratoire, l’écoconception…Le train exposition s’arrêtera dans une vingtaine apporte une véritable pédagogie gratuitement sur :de villes pour présenter le dynamisme et la de l’alternance. Pour obtenir les dates et lieux des réunions, http://cdm.reseaulia.comperformance de l’industrie sous ses aspects rendez-vous sur www.cetim.fr. 10-31-1614innovation, formation et création d’emplois.22 // MÉCASPHÈRE // MARS 2013 MARS 2013 // MÉCASPHÈRE // 23
  • 16-19 AVRIL 2013 - EUREXPO LYONInnover, Concevoir, Produire les solutions de demain B.P. 223 T +33 (0)5 53 36 78 78 www.industrie-expo.com F-47305 Villeneuve-sur-Lot Cedex F +33 (0)5 53 36 78 79 FRANCE industrie@gl-events.com