• Like
  • Save
Liban bibliothèques arabes ABF 2012
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Liban bibliothèques arabes ABF 2012

on

  • 6,981 views

 

Statistics

Views

Total Views
6,981
Views on SlideShare
1,380
Embed Views
5,601

Actions

Likes
1
Downloads
8
Comments
0

8 Embeds 5,601

http://abfblog.wordpress.com 5388
http://www.scoop.it 197
https://abfblog.wordpress.com 8
http://www.yatedo.fr 4
http://webcache.googleusercontent.com 1
http://translate.googleusercontent.com 1
http://slides.diigo.com 1
http://www.feedspot.com 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Liban bibliothèques arabes ABF 2012 Liban bibliothèques arabes ABF 2012 Presentation Transcript

    • Y aura-t-il une saison pour les bibliothèques arabes ? Maud Stephan-Hachem
    • Introduction les pays arabes n’ont pas de longue tradition de lecture  le défi du numérique menace l’existence même des bibliothèques  il marginalise la place du livre dans les pratiques culturelles des jeunes. Mais à quelle culture sont exposés les jeunes Arabes qui ont adopté les nouveaux medias ?  faiblesse des contenus arabes les bibliothèques s’approprient le numérique.  se donnent-elles les moyens de faire face aux défis ?
    • Plan1. Les problèmes structurels de la lecture dans les pays arabes2. Un aperçu sur les pratiques culturelles des jeunes3. Les faiblesses des contenus arabes de l’internet4. Les pratiques des bibliothèques publiques concernant l’usage de l’Internet. cas du Liban.
    • 1- Problèmes structurels de la lecture dans les pays arabes
    • 1- Problèmes structurels de la lecturedans les pays arabes Faiblesse de la lecture dans les pays arabes absence de données fiables 20 000 à 30 000 nouveaux titres / an dans les 22 pays arabes, tirés en moyenne entre 1000 et 3000 exemplaires pour une population de plus de 330 millions d’individus.
    • Problèmes structurels de la lecture dansles pays arabes Problèmes de distribution  Censure  Barrière douanières,  Absence d’un réseau de distribution structuré, Cherté du livre Analphabétisme (30%) Retard pris dans l’adoption de l’imprimerie et dans la scolarisation  Diffusion de la télévision  L’habitude de la lecture pas encore ancrée
    • Facteurs culturels  Diglossie entre langage parlé et écrit  Pratique de la lecture rituelle  Lecture utilitaire, associée aux études  Système éducatif
    • 2- Les pratiques culturelles et informatives des jeunes
    • 2- Les pratiques culturelles etinformatives des jeunes L’omniprésence des télévisions par satellites dans la vie quotidienne des jeunes.  en Tunisie : la majorité des jeunes passe plus de 3h quotidiennes devant la télévision, le quart passant plus de 5h. (observatoire national de la jeunesse, 2005) L’usage de l’Internet largement répandu parmi les jeunes  55 millions d’Arabes connectés, des jeunes majoritairement (rapport sur le développement culturel, 2009)
    • Enquête sur les pratiques culturelles desétudiants libanais Maud Stephan Hachem et Azza Charara Beydoun. 2010 Etude financée par le CNRS libanais. Population : étudiants de 1ere année 10 établissements universitaires, répartis sur tout le territoire libanais. échantillon = près de 600 étudiants.
    • Résultats de l’enquête : Usage de l’Internet 94% des étudiants avaient accès à l’internet, 72% à partir de chez eux temps quotidien consacré à l’utilisation de l’Internet > 4 h pour 22% des étudiants. moyenne quotidienne = 3 h moyenne supérieure > moyenne d’heures consacrées aux programmes télévisés = 2 ½
    • Résultats de l’enquête : La lecture sursupport imprimé Plus de 10 8% Zéro 5 à 10 19% 13% 1à4 60% nombre de livres lus en un an
    • Lecture principalementutilitaire, informative information loisirs 64.9% 62.6% 59.2% 52.2% 45.4% 39.3%37.3% 34% genre et thèmes des lectures
    • usages informationnels, communicationnelset ludiques de l’Internet Quel site consultez-vous en premier ? youtube information ou 4% parti 8% encyclopedies et bavardage en moteurs de ligne et recherche facebook 35% 53%
    • Activité fréquente sur Internet souvent 76% 73.8% 62.9% 42% 29% 23%
    • Centres dintérêt pour la recherche surInternet information loisirs75.7% 70.6% 53.8% 45.7% 37.5% 35.7% 24.5%sciences arts mode, beauté, santé sport politique religion sexe
    • Le politique et l’écrit > 37% des étudiants lisent ou recherchent des sujets politiques sur support imprimé ou numérique. l’implication dans la vie publique et l’intérêt pour la politique semblent favoriser la lecture et la recherche d’information sur Internet et l’expression écrite (en relation statistique).
    • L’intérêt pour les sujets politiques et lespratiques de l’ écrit  La pratique de l’écrit :  lecture,  possession d’une bibliothèque  expression écrite  L’intérêt manifesté pour les sujets politiques :  à la télévision,  sur Internet,  dans le choix des livres  dans le choix des films,  Relation statistique entre l’intérêt manifesté pour les sujets politiques et la pratique plus intense de l’écrit
    • Socialisation et pratique de l’écrit  La pratique de l’écrit est favorisée par l’appartenance à des réseaux de pairs  Les membres d’une association, d’une troupe de scouts ou d’un parti politique sont plus nombreux que les autres jeunes à avoir lu plus de 5 livres au cours d’une année.  La vie sociale des jeunes les incite à plus de pratiques culturelles
    •  Les révoltes arabes ont renforcé l’usage de l’Internet pour la communication politique.  Multiplication des blogs de jeunes  Accroissement de la participation arabe à Facebook En Egypte et en Tunisie, moins de 15% des personnes interrogées considéraient que Facebook était utilisé en premier pour se divertir ou interagir avec ses connaissances  Rapport sur les medias sociaux dans le monde arabe, 2011, www. dsg.ae/ portals/0/ASMR2.pdf
    • 3- Les contenus arabes de l’Internet
    • 3- Les contenus arabes de l’internet L’arabe est certes devenue la 7e langue utilisée sur Internet (en nb d’internautes) Présente surtout dans les blogs, les forums et les réseaux sociaux Sa place s’est améliorée avec les révolutions arabes  Internet world statistics , 2007 Mais pauvreté des ressources informationnelles fiables Initiatives dispersées
    • Les contenus arabes de l’internet :L’offre d’information scientifique Payante :  Une seule base de données Ask Zad.  Une nouvelle base de livres électroniques Al Manhal (3500 titres)  Peu de périodiques électroniques dans les domaines scientifiques Contenus ouverts :  Le Directory of Open Access Journals (DOAJ) répertorie <10 périodiques en langue arabe.  Dans le Directory of Open Access Repository (DOAR) deux institutions arabes seulement sont présentes, mais avec des documents en langue anglaise seulement  Une seule université offre des ressources éducatives libres en langue arabe Pas de sites d’information, d’encyclopédie en ligne…
    • Les contenus arabes de l’internet :Les Bibliothèques numériques arabes pourgrand public Initiatives dispersées, redondantes Livres du patrimoine littéraire et religieux Les bibliothèques numériques sont peu connues, pas signalées Les livres numérisés gratuits sont parfois de mauvaise qualité, peu lisibles Simplement des images, problèmes du OCR Pas de critères de sélection clairement définis, et pas de véritable collection thématique, structurée et bien ciblée
    • Exceptions la Bibliothèque d’Alexandrie  Digital Assets Repository  Programmes de cooperation  Mais Piratage du Projet 1 million de livres : Alexandrie et Bibl du Congres La bibliothèque nationale du Maroc  service de référence en ligne,  photothèque,  documents audiovisuels, La bibliothèque numérique Al Waraq  Facebook,  patrimoine en images,  liste des livres les plus consultés,  forums de discussion, actualités…
    • Les contenus arabes de l’internet :L’édition de livres électroniques Les éditeurs craignent le piratage Démarrage hésitant, peu de titres Les livres électroniques sont plus chers que la version papier Les éditeurs et le public : les pays du Golfe surtout  Ex : Kalimat Quelques Librairies électroniques
    • Les contenus arabes de l’internet :Les sites des institutions culturelles Faible fréquentation des sites des institutions culturelles arabes Problèmes :  contenu, traditionnel  présentation des sites, pour la plupart figés, classiques de conception, peu innovateurs, peu interactifs. Exception faite des sites consacrés à l’audiovisuel (télévisions, musique et cinéma) 
    • Les contenus arabes de l’internet :les sites des bibliothèques arabes En général Les contenus sont figés Le texte l’emporte très largement sur l’iconographie. L’ interaction avec les usagers se résume un « contactez nous » traditionnel Les possibilités du numérique en terme de liens, de multimédia, d’interactivité, ne sont pas vraiment exploités.
    • Exemple King Fahd National Library (Arabie Saoudite) :  très riche  conception classique, pas d’interactivité  Bibliothèque numérique :  50 titres  conception traditionnelle  images  choix des titres ?
    • Exemples BN Algérie www.biblionat.dz  textes, album photo vide  pas de bibl num.  Description écrite des docs rares.
    •  BN Egypte www.darelkotob.org/french/html/library.htm  site figé,  beaucoup de textes,  pas de bibl num,
    •  Bibl Assad www.alassad-library.gov.sy/  site figé,  pas de bibl num
    •  BN Tunisie www.bnt.nat.tn  interface de recherche seulement (pour le moment) BN Jordanie www.nl.gov.jo  docs numérisés de peu d’interet,  parfois image de la couverture du livre
    • La conception du patrimoine traditionnelle et restrictive  exclusivement textuelle  textes anciens sacrés et des ouvrages de référence les plus classiques,  pour un public de lettrés d’une autre génération,  œuvres aujourd’hui difficilement accessibles pour la plupart des jeunes.
    • Les sites des jeunes Originalité Liberté Créativité Audace Esprit critique Modes d’expression variés  bandes dessinées, caricatures, photos Circulent sur les réseaux sociaux et sur les blogs Aucun effort de repérage, de promotion et de préservation La créativité de notre jeunesse s’exprime dans des formes volatiles que personne ne cherche à préserver.
    • Le patrimoine moderne  initiatives parfois publiques, souvent privées et civiles  conserver, sauvegarder et mettre en ligne  collections de photos, de musique  Initiatives dispersées  soutenues temporairement par des programmes de coopération européenne.  désintérêt des Etats  absence de projets fédérateurs  Ex : Fondation arabe pour l’image http://www.fai.org.lb/home.aspx
    • 4- L’offre desbibliothèques publiques dans les pays arabes
    • 2 modèles de BP Bibliothèques traditionnelles  ancienneté des collections,  essentiellement documentaires  prééminence des livres du patrimoine le plus classique  espace monacal La bibliothèque comme espace d’animation  plus récente  2000 au Liban, une centaine environ maintenant.  8 bibliothèques en Jordanie (programme Anna Lynt)  9 bibliothèques en Syrie (programme Anna Lynt)  activités d’animation.
    • L’Internet dans les bibliothèques publiques Accès à l’Internet : 60% en 2010 Pas de formation à la recherche Pas d’orientation Pas de signets 2/3 des bibliothèques ont interdit l’accès aux réseaux sociaux Pas d’outils de repérage des sites arabes
    • Difficultés  Pas d’outils de repérage des sites arabes  Ni portail ni répertoire des contenus arabes par thème, ou par type d’usage  Aucune institution culturelle panarabe, régionale ou nationale ne se préoccupe d’identifier les contenus culturels ou scientifiques disponibles  Les initiatives de numérisation ou de catalogage restent solitaires, individuelles et dispersées
    • Conclusion
    • Les jeunes 45% de la population arabe a entre 12 et 34 ans Public qui a besoin de repères, dans un monde globalisé, Menacé par le chômage (1/3) Scolarisé à 80% Ils risquent de perdre leurs compétences de lecture Captifs des messages des télévisions satellitaires Cibles des prédicateurs
    • Quelques pistes1. attraction du 1. Exploiter les numérique contenus de l’Internet 2. Faciliter l’accès des2. intérêt pour les sujets jeunes aux contenus scientifiques scientifiques arabes 3. Adopter des3. lecture utilitaire programmes de culture informationnelle4. intérêt pour la 4. Bibliothèques comme politique et le débat nouvel espace public public
    •  Exploiter les contenus de l’Internet  Contenus diversifiés, créés par les jeunes eux-mêmes  Répertorier les blogs ou autres formes d’expression et de diffusion Faciliter l’accès des jeunes aux contenus scientifiques arabes  mise en commun d’archives ouvertes  création de bibliothèques numériques,  choix des documents à numériser  Outils et répertoires fédérateurs
    •  Adopter des programmes de culture informationnelle  mettre à profit l’intérêt des jeunes pour la culture scientifique et l’Internet  les former à l’usage des ressources numériques, à leur évaluation, au respect des droits d’auteur, et développer leur esprit critique Bibliothèques comme nouvel espace public  la participation à la vie publique incite les jeunes à chercher à s’informer loin du cercle familial et à diversifier les sources d’information  espaces convivial de partage des savoirs  la bibliothèque peut assurer un lieu de débat et d’expression autonome
    • Instaurer la lecture comme acte de résistance et de liberté
    • Merci