Budget personnels scd coisy v2 2010 05-21

  • 824 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
824
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
3
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Service commun de la documentation La part des dépenses de personnel dans le budget d'une bibliothèque : le cas des SCD Cher(s) personnel(s) … www.univ-ubs.fr 25 rue Armand Guillemot BP 92116 56321 Lorient Cedex 02 97 87 29 45 02 97 87 29 54
  • 2. Si c'est une question, que suggère-t-elle?
    • que cette part est toujours trop élevée ?
    Si oui, par rapport à quoi ?
    • la masse salariale du SCD de l’UBS en 2009 = environ
    • 2 fois son budget de fonctionnement.
    • les dépenses documentaires = 76% du budget de
    • fonctionnement
    Est-ce beaucoup ? Est-ce trop ? Service commun de la documentation
  • 3. Service commun de la documentation 1. De quoi parle-t-on ? Service commun de la documentation / Bibliothèque universitaire
  • 4. Service commun de la documentation BU / Bibliothèques intégrées sont placées sous la direction du directeur du SCD (responsable de la mise en œuvre des moyens financiers, logistiques, humains) Bibliothèques associées ont des ressources distinctes de celles du service commun , avec lequel elles entretiennent des relations de coopération dans le cadre de la politique documentaire de l'université. Elles fonctionnent sur le plan technique et pour la gestion des documents dans le cadre du service commun.
  • 5. Service commun de la documentation 1 / il n'y a pas de budget au sens propre, mais une enveloppe de crédits allouée au SCD sur le budget de l'Université)  Même limitée au cadre de la BU, la situation est complexe 2 / les dépenses de personnel sont pour une part gérées directement par l'Université , pour une autre part par le SCD (personnels "sur ressources propres du service") 3/ il existe plusieurs sortes de personnels (  conséquences en termes de régimes indemnitaires, de carrière etc.) www.univ-ubs.fr 25 rue Armand Guillemot BP 92116 56321 Lorient Cedex 02 97 87 29 45 02 97 87 29 54
  • 6. Service commun de la documentation Exemple UBS www.univ-ubs.fr 25 rue Armand Guillemot BP 92116 56321 Lorient Cedex 02 97 87 29 45 02 97 87 29 54
  • 7. Service commun de la documentation
    • le personnel de l'Université "travaillant pour" le SCD
        • Informaticiens rattachés au Centre de ressources informatiques
        • DRH en charge des personnels du SCD, services financiers et Agence comptable , logistique et patrimoine immobilier , affaires juridiques , cellule communication , contrôle de gestion …
    • le personnel extérieur à l'Université
      • - entretien
      • - télésurveillance…
     Et les autres personnels ? Inversement : SCD  autres services?
    • dépenses de formation continue , action sociale et culturelle …
     Et les autres dépenses (hors masse salariale) ? www.univ-ubs.fr 25 rue Armand Guillemot BP 92116 56321 Lorient Cedex 02 97 87 29 45 02 97 87 29 54
  • 8. Service commun de la documentation 2. Un système en pleine évolution La loi LRU et ses conséquences "libertés et responsabilités des universités" // "libertés et responsabilités locales ?
    • chaque université doit avoir la liberté de déterminer sa politique
    • elle doit donc en avoir aussi les moyens : fin des "crédits fléchés" et des
    • budgets propres des SCD
    • étape suivante : le passage aux "responsabilités et compétences élargies ".
    • L'Université dispose d'une masse salariale et d'un plafond d'emplois qu'elle gère
    • elle-même.
    www.univ-ubs.fr 25 rue Armand Guillemot BP 92116 56321 Lorient Cedex 02 97 87 29 45 02 97 87 29 54
  • 9. Exemple de l'UBS Service commun de la documentation SCD : 1,4% SCD : 2,3% SCD : 2% SCD : 3,1% www.univ-ubs.fr 25 rue Armand Guillemot BP 92116 56321 Lorient Cedex 02 97 87 29 45 02 97 87 29 54
  • 10. Service commun de la documentation Une opportunité ? Possibilité d'une réelle GPEEC (gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences) en fonction des besoins de l'établissement, articulée avec une démarche d'évaluation Possibilité de renforcer les missions stratégiques
    • On peut actionner divers leviers pour ajuster les moyens
    • aux besoins (et même jouer sur les masses "personnel" et "fonctionnement" : principe de " fongibilité asymétrique" )
    www.univ-ubs.fr 25 rue Armand Guillemot BP 92116 56321 Lorient Cedex 02 97 87 29 45 02 97 87 29 54
  • 11. Service commun de la documentation Les limites Une autonomie bien tempérée : négociation quadriennale de la politique d'établissement, négociation annuelle des plafonds d'emplois Un contexte défavorable , même s'il ne touche pas encore de plein fouet l'enseignement supérieur (RGPP…). Exemple : l'extension des horaires d'ouverture. alors même que la mise à niveau des établissements (par rapport aux standards européens) n'a pas été réalisée et qu'un nouveau paysage de l'enseignement supérieur et de la recherche se met en place ( Pôles de recherche et d'enseignement supérieur , mastérisation des métiers de l'enseignement…) www.univ-ubs.fr 25 rue Armand Guillemot BP 92116 56321 Lorient Cedex 02 97 87 29 45 02 97 87 29 54
  • 12. Service commun de la documentation 3. Dans ce contexte, quelle place pour les SCD et leurs personnels? ("part du lion?" "portion congrue"? A. Par rapport à l'établissement : une négociation difficile où le passé représente souvent un "passif"  du côté des composantes , tentation du retour vers le "modèle" des bibliothèques d'UFR  du côté des Présidents , priorité aux missions de pilotage (contrôle de gestion, système d'information…) et aux projets
    • plusieurs tendances émergent :
    •  recruter des contractuels sur des projets
    •  jouer sur le levier indemnitaire (PFR : prime de fonctions et de résultats) pour harmoniser les différentes filières,
    • Intérêt : cela suppose une meilleure connaissance des fonctions et des spécificités de chaque service, cela peut favoriser la transversalité
  • 13. Service commun de la documentation B. A l'intérieur du service S'agit-il de faire baisser les dépenses de personnel ?  par le recours aux étudiants contractuels  par l'automatisation de certaines fonctions  par la sous-traitance  ou, de façon relative, en augmentant d'autres postes de dépenses… Ou de chercher d'autres ressources ?  missions "supra-établissement" L'essentiel n'est-il pas  de mieux connaître les attentes des usagers pour mieux y répondre  en mettant en place les actions de formation nécessaires  de mieux valoriser les compétences existantes  de rechercher les compétences manquantes  de mieux communiquer sur les services ?
  • 14. Service commun de la documentation Les conditions sont-elles favorables? Interrogations sur l'évolution du métier : les demandes ne sont pas toujours conformes à l'image que nous nous faisons de nos missions. L'accompagnement du changement est encore plus difficile en période de crise : la précarisation rend peu crédible la notion de GPEEC, de mobilité Pas de réponse facile aux changements de polarité : actions de médiation, de formation, informatique … Focaliser sur la "dépense" masque la nécessité d'une réflexion sur la "valeur" et sur la "juste rémunération".