2013 11-14 evolution-metier-bibliothecaire-jps
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

2013 11-14 evolution-metier-bibliothecaire-jps

on

  • 1,313 views

perspectives sur l'évolution de métier de bibliothécaire par JP Sakoun, de Savoir Sphère

perspectives sur l'évolution de métier de bibliothécaire par JP Sakoun, de Savoir Sphère

Statistics

Views

Total Views
1,313
Views on SlideShare
1,310
Embed Views
3

Actions

Likes
3
Downloads
36
Comments
0

1 Embed 3

http://www.pearltrees.com 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

2013 11-14 evolution-metier-bibliothecaire-jps Presentation Transcript

  • 1. BIB92 – Bibliothèques dans les Hauts-de-Seine Matinée professionnelle L’évolution du métier de bibliothécaire Nouveaux publics, nouveaux espaces, nouvelles collections, nouveaux services… Nouveaux bibliothécaires ? Jean-Pierre Sakoun, consultant Espace Anatole-France à Levallois – 14 novembre 2013 1
  • 2. Un rappel salutaire 2
  • 3. Un avenir décalé 3
  • 4. Plan de la présentation  L'urgence de l'évolution des bibliothèques en 2013  Changements sociaux  Évolutions de l’écosystème des bibliothèques  La médiathèque publique aujourd’hui  Les missions  Les grandes tendances de la lecture publique  Le public au cœur des stratégies  Les conditions de mutation de la bibliothèque moderne  Mutualisation et coopération  Externalisation  Automatisation  Rénovation/révolution du métier de bibliothécaire  Les nouveaux métiers 4
  • 5. Pourquoi le métier de bibliothécaire évolue-t-il ?  Les évolutions des bibliothèques et du métier s'inscrivent dans le mouvement général de la société.  Ce mouvement possède plusieurs caractéristiques :  Individualisation  Libéralisation du fonctionnement social  Affaiblissement du rôle de la personne publique  Disparition des métiers à faible valeur ajoutée  Exigences de la part des publics  Aspirations contradictoires  Refus de la relation asymétrique 5
  • 6. Pourquoi le métier de bibliothécaire évolue-t-il ?  L'urgence de l'évolution des bibliothèques en 2013  Changements sociaux  la crise économique et ses restrictions budgétaires  La mise en question du service public et de son bras armé la fonction publique  Évolutions de l’écosystème des bibliothèques  l’irruption du numérique considéré comme un « tueur » de bibliothèques  La baisse des prêts  la refonte de la bibliothèque dans le cadre des réseaux locaux, régionaux, nationaux 6
  • 7. Pourquoi le métier de bibliothécaire évolue-t-il ?  La médiathèque publique aujourd’hui  Les missions qui lui sont assignées  Culture  Loisir  Information  Complément de la formation initiale, « formation tout au long de la vie »  Aide à l’insertion numérique  Aide à l’insertion culturelle, économique et sociale, pour tous les publics  Ces missions donnent lieu à des initiatives pratiques et à des actions constamment repensées afin d’éviter qu’un fossé ne se creuse entre la bibliothèque et son public et que celle-ci ne devienne obsolète. 7
  • 8. Pourquoi le métier de bibliothécaire évolue-t-il ?  Le public au cœur des stratégies La bibliothèque est aujourd’hui entièrement tournée vers le public.  Il faut donc penser l’institution en fonction de ses usagers, réels ou potentiels, sur site ou à distance et l’adapter aux comportements du public.  À cet effet, on doit concevoir une offre prête à suivre au plus près les mutations culturelles et sociales du public, en faisant évoluer ses espaces, collections et services selon les changements de modes de vie et d’accès à l’information.  Modifier les horaires d’ouverture.  Autoriser ce qui était jadis interdit : discuter, se donner rendez-vous, boire, manger, téléphoner, jouer…  Prendre en compte des tendances contradictoires des individus : revendication de la liberté et de l’autonomie, mais besoin de rencontre et de partage ; suractivité ponctuelle, mais temps de loisir accru ; désir d’immédiateté, mais disponibilité pour des échanges chronophages.  Etc. Le concept qui prévaut aujourd’hui est susceptible d’être remis en cause demain 8
  • 9. Pourquoi le métier de bibliothécaire évolue-t-il ?  Cette évolution se traduit  Dans les espaces  Dans les collections  Dans les services, pensés pour des publics ciblés  Les nouveaux dispositifs spatiaux, la nouvelle conception des collection, l’usage intensif de l’internet et des ressources numériques permettent de démultiplier, dans le temps et dans l’espace, les prestations de la bibliothèque et de rendre un service de plus en plus adapté à chaque usager, presque « sur mesure ». 9
  • 10. Pourquoi le métier de bibliothécaire évolue-t-il ?  Les conditions de mutation de la bibliothèque moderne  La préoccupation centrale et même unique devient le service au public.  La noblesse du métier consiste donc à entrer en contact avec les usagers avec le plus grand esprit de disponibilité, à leur fournir les services les plus étendus et à repousser au rayon des accessoires nécessaires, mais sans valeur intrinsèque, les tâches techniques, telles que le catalogage, l’équipement, les transactions de prêt, de retour et de réservation.  La profession en tire les conséquences en modifiant l’activité des bibliothécaires et en accueillant dans les établissements d’autres professionnels aux profils différents. 10
  • 11. Pourquoi le métier de bibliothécaire évolue-t-il ?  Les conditions de mutation de la bibliothèque moderne  Mutualisation et coopération  Recours massif à la récupération et à l’enrichissement externes des données  Externalisation  Externalisation et utilisation de compétences externes :  Externalisation des acquisitions courantes  Externalisation de l’équipement 11
  • 12. Pourquoi le métier de bibliothécaire évolue-t-il ?  Automatisation  L’usage couplé des SIGB et de la RFID, ainsi que l’autonomie des usagers, conduit les bibliothèques à promouvoir le « Do it yourself » et à dégager entièrement le personnel des tâches de transactions au profit d’une plus grande disponibilité auprès du public.  L’automatisation englobe toutes les transactions : inscriptions, prêt et retour des documents, réservations, consultation du compte usager, paiement des forfaits et des indemnités de retard. Ces systèmes tendent à gérer désormais 100 % des transactions.  L’automatisation ajoute des fonctionnalités nouvelles : ainsi les systèmes « d'étagères intelligentes » ou de distributeurs automatiques de documents 12
  • 13. Pourquoi le métier de bibliothécaire évolue-t-il ?  Les conditions de mutation de la bibliothèque moderne  La mutualisation, l’externalisation et l’automatisation ont ainsi quatre objectifs :  Mettre les bibliothécaires à la disposition du public ;  Faciliter la vie des usagers en s’appuyant sur leurs nouveaux modes de vie ;  Combattre la baisse de fréquentation des bibliothèques par la dissémination de ses collections et services ;  permettre aussi à la bibliothèque de fonctionner et de continuer à améliorer les services offerts dans un contexte de baisse des effectifs. 13
  • 14. Pourquoi le métier de bibliothécaire évolue-t-il ?  Bibliothéconomie  Des méthodes de  Bibliothéconomie traditionnelle et encyclopédisme =>trois grands segments d’activité : fonctionnement rénovées contemporaine et pôles documentaires =>trois segments nouveaux :  Acquérir  Externalisation  Gérer les  Signaler-connaître  Automatisation  Prêter  Mutualisation et coopération collections et les services  Connaître les collections et les services  Les médiatiser auprès du public 14
  • 15. Pourquoi le métier de bibliothécaire évolue-t-il ?  Rénovation/révolution du métier de bibliothécaire  La mutation de la bibliothèque moderne induit une complète remise en question de la profession et des conditions de son exercice.  Dégagé des tâches techniques et confronté à des demandes nouvelles de la part des usagers et à des exigences de productivité formulées par ses autorités, le bibliothécaire exerce différemment son métier. Les tâches techniques de « back office » sont le plus souvent accomplies par des entreprises auxquelles on achète ces prestations. 15
  • 16. Un nouveau bibliothécaire  Rénovation/révolution du métier de bibliothécaire  Les tâches d’accueil et de service, de médiation, de valorisation et de production d’informations sont aujourd’hui le cœur du métier.  Sont apparus dans la bibliothèque des professionnels d’un nouveau type qui voisinent avec les bibliothécaires : spécialistes du web et des réseaux sociaux, du marketing, de l’ingénierie culturelle, de la gestion budgétaire, etc.  Pour les responsables d’établissement et de service, on assiste au remplacement d’une grande partie de la gestion directe des équipes et des tâches par un contrôle de l’activité externalisée et par l’élan insufflé à la coopération. 16
  • 17. Les nouveaux métiers  Les nouveaux métiers  Médiateur documentaire  Bibliothécaire-référent  Médiateur numérique  Médiateur culturel  Animateur-coordinateur de la bibliothèque en ligne  Webmestre  Bibliothécaire-système  Quelles évolutions l’avenir requerra-t-il ? 17
  • 18. Le médiateur documentaire  C’est le cœur du métier qui prend désormais cette forme.  Tous les bibliothécaires devront s’adapter aux nouveaux outils de recherche bibliographiques et documentaires pour devenir des soutiens actifs du choix des usagers et être capables de répondre à leurs questions sur les collections ou sur l’information et la documentation sur internet.  Cette manière à la fois ancienne et nouvelle d’appréhender le service au public se manifestera par une présence visible, avenante, attractive et dynamique dans les espaces, que les bibliothécaires arpenteront en permanence en allant vers le public. 18
  • 19. Le médiateur documentaire  Cette compétence s’acquerra par un recours constant aux outils bibliographiques et informationnels disponibles sur internet (sites d’éditeurs, sites de critique, sites d’information culturelle…) et par la mise à disposition dans la bibliothèque en ligne d’un espace professionnel réservé, animé par le webmestre, proposant des fils RSS facilitant le travail d’information et de veille des professionnels. 19
  • 20. Le médiateur numérique  Dans le cadre de la « médiathèque du 21ème siècle », l’outil informatique et les ressources numériques représentent un enjeu essentiel.  Les agents chargés de la médiation numérique doivent faire le lien entre le public dans toute sa diversité (des enfants aux personnes âgées, des agriculteurs aux cadres supérieurs et professions intellectuelles supérieures, des habitants à l’année aux visiteurs) et ces outils.  Ils sont les facilitateurs de l’usage informatique et numérique  Apportant une aide à la demande aux utilisateurs confrontés à une difficulté d’usage des postes informatiques, audiovisuels, des liseuses et autres objets nomades mis à disposition des utilisateurs 20
  • 21. Le médiateur numérique  Formant de petits groupes d’utilisateurs, sur rendez-vous ou sur programme, à l’usage de ces outils  Organisant avec l’aide de professionnels ou de bénévoles recrutés en-dehors de la médiathèque mais utilisant ses moyens et ses locaux, des cycles de formation aux outils de base de la bureautique, du graphisme, de la recherche sur internet, de l’accès à la musique en ligne…  Organisant le soutien aux usagers dans certaines de leurs démarches informatisées  Rédaction de CV  Recherche d’emploi  Recherche d’informations locales administratives, sociales et pratiques  Soutien scolaire…  Orchestrant un usage collectif et intelligent des jeux vidéo (« serious games ») dans la médiathèque 21
  • 22. Le médiateur culturel  Les bibliothécaires assureront tous certaines des fonctions d’animation décrites en fonction de leurs inclinations, mais la cohérence et la constance de l’offre dépendront de responsables qui devront suivre une formation approfondie dans ce domaine. 22
  • 23. Le webmestre –Animateur de la bibliothèque en ligne  Le webmestre – animateur de la bibliothèque en ligne est un agent chargé de l’entretien et de l’animation de la bibliothèque en ligne ou deuxième bibliothèque.  Les deux fonctions, webmaistrance et animation de la bibliothèque en ligne, sont différentes et peuvent être tenues par deux personnes différentes.  Il participe à la définition de la ligne éditoriale, en relation avec l’équipe de direction et avec le responsable de la communication de la ville. 23
  • 24. Le webmestre –Animateur de la bibliothèque en ligne  Il intervient directement sur le site pour en assurer la mise à jour le renouvellement l’évolution ergonomique la fraîcheur des informations de base (horaires d’ouverture par exemple …)  l’interconnexion avec d’autres catalogues, d’autres sites de médiathèques et de bibliothèques, des informations municipales…      Il anime l’équipe de la médiathèque pour        susciter et éditer des billets de blog recueillir des bibliographies animer le site Facebook du réseau irriguer le fil Twitter du réseau Déposer des illustrations et photographies sur Flickr Proposer des fils RSS … 24
  • 25. Le webmestre –Animateur de la bibliothèque en ligne  Il anime les relations avec les usagers      En proposant avec l’aide de ses collègues des clubs de lecture En incitant les lecteurs à déposer leur point de vue sur les documents qu’ils ont empruntés En leur proposant de laisser des billets sur le blog de la médiathèque En incitant les plus intéressants sur le plan culturel et sur celui des loisirs à créer leur propre blog sur le site de la médiathèque …  La personne retenue devra montrer une grande appétence pour les outils informatiques et devra faire preuve de qualité d’animation, de qualités rédactionnelles et d’un esprit d’initiative et de conviction lui permettant d’inciter bibliothécaires et lecteurs à enrichir le site.  Compte tenu de l’importance de la bibliothèque en ligne dans le dispositif de « la médiathèque du 21ème siècle », ce rôle est crucial. Les modèles que représentent les grands spécialistes français du domaine, Lionel Dujol (Romans-sur-Isère), Silvère Mercier (BPI, ex-Val d’Europe), Didier Desmottes (Alès) ou Lionel Maurel (BnF) doivent être étudiés et suivis de près. 25
  • 26. Le bibliothécaire-système  Le bibliothécaire système est un agent chargé du système d’information de la médiathèque. À ce titre il en a une connaissance approfondie, acquise par formation auprès des différents prestataires fournisseurs des logiciels constituant le système d’information :  SIGB  Portail-bibliothèque en ligne  Bibliothèque numérique et gestionnaire de ressources électroniques en ligne  Système de gestion des terminaux publics  Interface RFID.  Ce bibliothécaire est en relation étroite avec le service informatique municipal et avec le service de maintenance et d’assistance de chacun des prestataires. 26
  • 27. Le bibliothécaire-système  S’il n’intervient pas au niveau informatique (réseau, unité centrale, système d’exploitation, couches basses de la base de donnée, installation et maintenance du wifi et des postes professionnels et publics, tous domaines qui sont du ressort du service informatique ou des prestataires), il est en revanche capable :  de paramétrer les applications  de modifier les paramètres applicatifs  de servir d’expert fonctionnel auprès de ses collègues et du public  de gérer quelques fonctions de base des matériels (redémarrage, arrêt, changement d’affectation des postes, paramétrage simple du wifi)  d’utiliser les fonctions de base de recherche, de constitution de listes et de statistiques du SGBD-R  La personne retenue doit montrer une grande appétence pour les outils informatiques et devra faire preuve de pédagogie et qualités rédactionnelles, afin de fournir au personnel comme au public des « modes d’emploi » simples des outils. 27
  • 28. Pourquoi le métier de bibliothécaire évolue-t-il ? Merci de votre attention jean-pierre.sakoun@savoir-sphere.com www.savoir-sphere.com Retrouvez toute l’actualité de Savoir Sphère sur Facebook 28