S 17f - POUR LUI, MERCI DE VOTRE DON CONTRE LA FAIM (French)

1,175 views
1,053 views

Published on

Sauvons Muma de la faim. Muma, c’est l’enfant de la couverture de ce journal. Muma est en danger. Muma lutte pour survivre. Muma a besoin de notre secours tout de suite.
C’est l’honneur de chaque donateur de tout
faire avec SOLIDARITES pour sauver Muma en
lui apportant dès maintenant une aide alimentaire
d’urgence, puis un soutien agricole en outils et semences, à sa famille comme aux autres petits paysans de son village. Car, pour leur malheur, tout s’est ligué contre eux : la crise alimentaire, la crise économique mondiale et le réchauffement climatique.
Comme beaucoup d’autres, Muma ne fait plus
qu’un maigre repas par jour et parfois il jeûne
quand il n’y a rien.
En cette période de fêtes, vous ne pourrez pas
faire de plus beau cadeau à Muma que celui
de votre don que SOLIDARITES transformera
en repas. Merci.
P.-S. : Au nom de tous les humanitaires de
SOLIDARITES, je vous souhaite de très bonnes
fêtes de fin d’année, pour vous et ceux qui
vous sont proches.
Alain Boinet
Directeur Général, Fondateur

Published in: Health & Medicine, Education
1 Comment
1 Like
Statistics
Notes
  • With authorization of :
    http://www.solidarites.org/
    © Droits de reproduction réservés et strictement limités.
    © All Rights Reserved - Reproduction rights reserved and strictly limited.
    © Todos los derechos reservados - Derechos de reproducción reservados y estrictamente limitados.
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
No Downloads
Views
Total views
1,175
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
7
Comments
1
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

S 17f - POUR LUI, MERCI DE VOTRE DON CONTRE LA FAIM (French)

  1. 1. N° 65 - DECEMBRE 2009 JANVIER FÉVRIER 2010 - REVUE TRIMESTRIELLE - ISSN 1265-3322 0,76 Euro (5 F) POUR LUI, CONTRE LA FAIM MERCI DE VOTRE DON
  2. 2. SOMMAIRE 2 EDITORIAL EDITORIAL 3 AFGHANISTAN A Kaboul, aux côtés des plus démunis 4 DOSSIER SPÉCIAL : SOLIDARITES SUR TOUS LES FRONTS DE LA FAIM : Alain Boinet 4 LES CAUSES DE LA FAIM Directeur Général, Fondateur 5 QUAND L’URGENCE EST LE SEUL MODE DE VIE… 6 BRISER L’ENGRENAGE DE LA FAIM Sauvons Muma de la faim 8 CRISE ALIMENTAIRE ET SECHERESSE AU KENYA : QUAND LE MANQUE D’EAU Muma, c’est l’enfant de la couverture de ce NOURRIT LA FAIM journal. Muma est en danger. Muma lutte 9 JUSTINE OU LE MIRACLE pour survivre. Muma a besoin de notre DU POTAGER EN SAC… secours tout de suite. 10 URGENCES CLIMATIQUES Le réchauffement de la planète, prochaine C’est l’honneur de chaque donateur de tout urgence humanitaire ? faire avec SOLIDARITES pour sauver Muma en lui apportant dès maintenant une aide ali- 11 UNE LEGION D’HONNEUR POUR NOTRE SOLIDARITE mentaire d’urgence, puis un soutien agricole en outils et semences, à sa famille comme 12 INFOS aux autres petits paysans de son village. 13 VOS MESSAGES DE SOUTIEN 14 DU NOUVEAU SUR LE WEB Car, pour leur malheur, tout s’est ligué contre 16 VOTRE SOUTIEN REGULIER eux : la crise alimentaire, la crise économique Photo couverture : AFP mondiale et le réchauffement climatique. Comme beaucoup d’autres, Muma ne fait plus qu’un maigre repas par jour et parfois il jeûne quand il n’y a rien. Association humanitaire selon la loi de 1901. En cette période de fêtes, vous ne pourrez pas 50 rue Klock 92110 Clichy-la-Garenne. faire de plus beau cadeau à Muma que celui Téléphone : 01 80 21 05 05 Site Internet : www.solidarites.org de votre don que SOLIDARITES transformera Directeur de la publication : Alain Boinet en repas. Merci. Coordinateur : Pierre Brunet Rédactrice : Constance Decorde P.-S. : Au nom de tous les humanitaires de Conception graphique : Belenos Imprimeur : Print Ouest SOLIDARITES, je vous souhaite de très bonnes Tirage : 44 500 exemplaires. fêtes de fin d’année, pour vous et ceux qui N° commission paritaire : 0910 H 87781 vous sont proches. 2
  3. 3. AFGHANISTAN A Kaboul, aux côtés des plus démunis ans certains D quartiers de Kaboul, plus précisé- ment dans le district 7, situé en pente, il est impossible de SANDRA CALLIGARO/SOLIDARITES construire des forages, l’eau est donc distribuée par camion-citerne, et vendue à prix d’or. Dans le quartier de Oubliés, démunis, les Afghans ont besoin de nous Bagrami, c’est diffé- rent : l’eau de la Dans ce pays victime de la violence, nappe phréatique l’hiver ;nos équipes est salée, et les de mauvaise gouvernance, assainissent aussi habitants, le plus les populations innocentes sont la zone en réhabi- souvent les enfants, les premières à souffrir : litant et en drai- doivent se rendre au nant la route seul point d’eau en Afghanistan, le taux de mortalité principale, en potable, éloigné, ce infantile est le plus important au construisant des qui leur prend jus- monde, et 78 %* de la population latrines, et en qu'à deux heures par mettant en place jour. Mais certaines n'a pas accès à de l'eau potable des points de col- familles doivent se résoudre à boire de l’eau lecte de déchets. Parallèlement, la formation non potable, ce qui entraîne la mort d’enfants d’un comité d’eau et d’assainissement en en bas âge, comme dans la famille de charge de collecter l’argent nécessaire à Qandigul Nassiri, où un enfant est déjà mort l’entretien du réseau d’eau pérennisera le pro- de diarrhées. Pour prévenir de tels drames, jet dans la communauté. Enfin, chaque SOLIDARITES met en œuvre, en partenariat famille suivra deux séances de sensibilisation avec la Commission Européenne (DG ECHO), aux maladies hydriques. Oubliés, démunis, un programme d’accès à l’eau potable et à éprouvés, les Afghans ont besoin de nous. l’assainissement, notamment en construisant * Source : rapport 2008 du « Joint Monitoring des forages équipés de pompes à main qui Programme (JMP) for Water Supply and sanitation » seront terminés avant les grands froids de de l’OMS et de l’UNICEF 3
  4. 4. DOSSIER SPECIAL : SOLIDARITES SUR TOUS LES FRONTS DE LA FAIM Les causes de la faim La faim n’a jamais fait autant de victimes dans le monde ; pourquoi ? n compte 1,02 milliard de per- O sonnes 1 souffrant de la faim dans le monde, (une personne sur six), chiffre qui a augmenté de 105 millions en 2009, en grande partie en raison de la crise écono- mique, et qui va probablement continuer à augmenter, notam- ment en raison du réchauffement climatique (voir article page 10) et de son impact sur les rendements agricoles. En Afrique, en Asie et en Amérique latine, ces rendements pourraient régresser de 20 à 40 % si des mesures ne sont pas prises. Or la production agricole devra progresser de 70 % d'ici à 2050 2 pour nourrir les 2,3 milliards d'in- dividus qui viendront gonfler les rangs de la population mondiale… Cette crise alimentaire mondiale est SOLIDARITÉS née d’une conjonction d’éléments conjoncturels et structurels : • Le différentiel entre production et demande Ne pas manger à sa faim : la réalité quotidienne de produits agricoles, lié d’une part à la pour 1,02 milliard de personnes hausse de la population mondiale (environ 1,2 % par an) mais aussi au changement de • L’augmentation du prix du pétrole, qui a régime alimentaire (avec plus de protéine ani- accru le coût de production et de transport male) dû à l’augmentation des classes des denrées alimentaires. moyennes (en Chine et en Inde notamment). • L'augmentation de l'utilisation de matières • La diminution des terres arables sous l’effet agricoles comme biocarburant. de l’urbanisation, le processus de désertifica- • La spéculation financière sur les denrées tion, les dégâts commis par l’érosion des sols. alimentaires de base. • La multiplication des phénomènes clima- tiques extrêmes (sécheresses, inondations, (1)-(2) Source : FAO (Organisation des Nations unies vagues de froid, cyclones). pour l'Alimentation et l'Agriculture) 4
  5. 5. DOSSIER SPECIAL : SOLIDARITES SUR TOUS LES FRONTS DE LA FAIM Quand l’urgence est le seul mode de vie… La situation humanitaire, et notamment alimentaire, de la Somalie, est rendue dramatique par l’intensification des vio- lences, la hausse des prix et les sécheresses récur- rentes. Entretien avec Béatrice Paviot, respon- sable géographique en charge des programmes de AFP SOLIDARITES en Somalie : Survivre dans le dénuement le plus complet… - Quels programmes mènent SOLIDARITES développer l’agriculture. Nous distribuons des en Somalie ? semences pour augmenter la production, et Nous intervenons au sud du pays, dans les formons des agriculteurs. districts d’Afmadow et Bardera. Sur Afmadow, point de passage vers le Kenya, les déplacés Ces actions renforcent-elles la sécurité ali- affluent (environ 90 000 personnes en 2009), mentaire ? fuyant la guerre et la sécheresse, et aggravant L’urgence est le seul mode de vie des gens, et la sécurité alimentaire déjà très précaire des les difficultés d’accès aggravent leur habitants. Nous améliorons les moyens de situation : la moitié de la population (près de subsistance des populations en utilisant leurs 3,8 millions de personnes) a besoin systèmes traditionnels par des activités créa- d’assistance humanitaire, un enfant sur cinq trices de revenus, comme la mise en place souffre de malnutrition aiguë. d’un système de vente d’eau dans les lieux Mais SOLIDARITES est une des rares ONG à reculés via une charrette tirée par un âne, ou être acceptée, et grâce à l’engagement de encore la réhabilitation de captages d’eau de notre personnel local et à notre partenariat pluie pour laquelle les bénéficiaires sont avec l’association locale SADO, nous renfor- rémunérés. Dans la zone de Bardera, la pré- çons la sécurité alimentaire de 250 000 sence d’un wadi (cours d’eau) permet de Somaliens ! 5
  6. 6. DOSSIER SPECIAL : SOLIDARITES SUR TOUS LES FRONTS DE LA FAIM Briser l’engrenage de la faim Peggy Pascal, référente sécurité alimentaire à SOLIDARITES, est en première ligne du combat contre la faim. Entretien : - En 2009, on a dépassé le milliard d’êtres humains souffrant de la faim, pourquoi ? C’est le résultat d’une conjonction d’éléments (voir page 4) à la fois liés à une crise « écono- mique » et au réchauffement climatique. Ce dernier point est essentiel. Les phénomènes extrêmes climatiques sont de plus en plus fré- quents et violents (voir page 10). La séche- resse au Kenya en est un exemple : avant, dans cette région aride, il y avait une séche- resse tous les 10 – 15 ans. Maintenant, c’est tous les trois ans, avec ensuite des inonda- tions diluviennes qui détruisent les maigres SOLIDARITÉS récoltes. Et c’est la même chose dans toute la corne de Peggy : enquête de sécurité alimentaire l’Afrique, alors que la population de cette sur le terrain région a augmenté tout en s’appauvrissant. - Quels sont ton parcours et ta fonction ? Cette situation entraîne des conflits, Je travaille à SOLIDARITES depuis mai 2008. et c’est l’engrenage qui s’enclenche… SOLIDA- Avant, j’ai mené pendant trois ans en RITES travaille à améliorer sa réponse aux Afghanistan, pour une autre organisation, des crises humanitaires liées aux changements études, notamment en sécurité alimentaire. Je climatiques. suis ingénieur agronome de l’IRC (Institut des Régions Chaudes) de Montpellier. En tant que - Concrètement, comment se traduit la référente sécurité alimentaire, j’apporte une détresse de la faim ? expertise à nos équipes de terrain face à des Les gens mangent une fois par jour au lieu de situations de crise ou de déficit alimentaire deux ou trois, et jeûnent plusieurs jours par ou agricole, nécessitant notre réponse huma- mois. Ils rationnent en fonction de priorités nitaire. familiales : on donne à manger aux enfants d’abord, puis aux hommes, puis aux femmes… - La « sécurité alimentaire », qu’est-ce que On mange moins ou plus du tout de viande, c’est ? de poisson, de légumes, et on privilégie la C’est disposer de nourriture en quantité et nourriture « qui tient au ventre » (farine, qualité suffisante, en tout temps et pour tout bouillies, boules de manioc, etc.), ce qui le monde. entraîne des carences et favorise l’apparition 6
  7. 7. SOLIDARITÉS Kenya : quand la sécheresse chasse les populations et tue le bétail de maladies. C’est pour cela que, dans les encore en République Centrafricaine et en pays du Sud, une grande partie des enfants Birmanie. Mais les distributions alimentaires souffre de malnutrition chronique, avec des d’urgence ne peuvent enrayer à terme conséquences sur le développement physique l’augmentation du nombre de mal nourris et mental des enfants. dans le monde. Il faut aider ceux qui ont faim à subvenir à leurs besoins. Pour cela, - Quelles réponses met en œuvre SOLIDA- nous menons des programmes RITES face à la faim ? d’aménagement de terres agricoles (drai- Elles sont de plusieurs types selon les nage, irrigation…) destinés à augmenter la contextes et les causes de l’insécurité ali- surface cultivée. Nous distribuons des mentaire. Nous intervenons par des distribu- semences et outils, nous formons des agri- tions alimentaires d’urgence : en 2008 au culteurs, des éleveurs et des assistants vété- Darfour, nous avons distribué 970 000 rinaires. Nous innovons des solutions adap- rations alimentaires (soit 11 378 tonnes) ; de tées aux populations urbaines, comme même en Afghanistan où 50 % de la popula- l’agriculture en sac au Kenya ou au sud- tion souffre de malnutrition chronique liée à Soudan (voir page 9). Enfin, nous formons les un manque de diversité alimentaire, ou femmes à la diversification de l’alimentation. 7
  8. 8. DOSSIER SPECIAL : SOLIDARITES SUR TOUS LES FRONTS DE LA FAIM Crise alimentaire et sécheresse au Kenya : quand le manque d’eau nourrit la faim… Au nord du Kenya, à North Horr, zone très aride, les sécheresses de plus en plus fréquentes et longues (voir page 6) réduisent de façon drama- tique les moyens SOLIDARITÉS de subsistance des populations. Un réservoir d’eau alimenté par SOLIDARITES au est ici que SOLIDARITES, pour répondre nord du Kenya C’ à l’urgence - les précipitations sont estimées à seulement 20 % de leur niveau personnes et une durée de deux mois, la dis- normal et la quantité d’eau est de 2,5 litres tribution d’eau par camion de SOLIDARITES a d’eau par personne et par jour – intervient été étendue à 33 000 personnes et pour deux pour fournir de l’eau aux communautés. En semaines supplémentaires, puisque les effet, les populations, pour la plupart des « petites pluies » d’octobre ne sont pas arri- pasteurs et des groupes semi-nomades et vées, et que c’était une question de survie nomades, sont doublement touchées par la pour les communautés. sécheresse, puisqu’en plus de ne pas avoir SOLIDARITES intervient aussi sur la sécurité assez d’eau pour leur propre consommation, alimentaire en vaccinant le bétail, afin ils n’en ont pas non plus pour leurs trou- d’accroître sa résistance, en formant des peaux et pour irriguer les champs, et se vétérinaires, et en développant des méthodes retrouvent donc en grande détresse alimen- de production adaptées, notamment grâce à taire. Ainsi, seulement un quart des moissons des semences améliorées plus résistantes à la habituellement produites ont été récoltées, sécheresse. Mais faute de moyens supplé- et plus de 100 000 têtes de bétail sont mentaires, les populations kenyanes risquent mortes, détruisant une source essentielle de de ne pas pouvoir se nourrir jusqu’aux pro- revenus. Initialement prévue pour 21 600 chaines pluies : elles comptent sur nous. 8
  9. 9. DOSSIER SPECIAL : SOLIDARITES SUR TOUS LES FRONTS DE LA FAIM Justine ou le miracle du potager en sac… Peggy Pascal, référente sécurité alimentaire (voir interview page 6) a rencontré au sud-Soudan Justine, une maman qui a chassé la faim de son foyer grâce au programme de « potagers en sacs » de SOLIDARITES ustine est une mère de famille de J trente-sept ans, maman de six enfants. Son mari, malade, ne peut pas travailler. Avant, ils vivaient dans une maison construite par son mari dans un quartier populaire de la ville de Juba, au sud-Soudan. Mais ils ont été chassés, leur maison a été rasée, et ont dû se réfugier dans la localité de Gudélé. Là, la famille survivait avec le salaire ramené par Justine les jours où elle trouvait du travail (refaire les murs des maisons avec de la boue, ramasser du bois de feu, faire la cor- vée d’eau pour d’autres, laver du linge)… soit entre 10 et 20 Livres sou- danaises par jour (entre 3,3 et 6,6 euros). Pour pouvoir préparer à sa famille deux maigres repas par jour, SOLIDARITÉS Justine devait dépenser entre 8 et 20 livres soudanaises ! Les jours de jeûne et les repas sautés étaient fréquents… Justine et ses enfants devant l’un de ses précieux jusqu’au jour où Justine eut connaissance du sacs programme de potagers en sacs mis en place par SOLIDARITES. D’abord sceptique, elle a aujourd’hui, elle en a 12 (6 pour la vente et 6 suivi la formation et appris comment faire pour nourrir sa famille). Chaque semaine, pousser dans les sacs le sukuma wiki (forme Justine gagne plus de 20 livres soudanaises de choux populaire au Kenya et en Ouganda) avec sa récolte, et économise autant ! Elle a ou une variété plus productive d’amaranthe augmenté ses revenus de 30 %, et veut (légume commun au sud-Soudan). Justine a accroître le nombre de ses sacs, grâce aux- commencé avec deux sacs, pour voir ; quels la faim s’est éloignée de sa famille. 9
  10. 10. URGENCES CLIMATIQUES Le réchauffement de la planète, prochaine urgence humanitaire ? os équipes le N constatent tous les jours : le change- ment climatique est là, et les populations de nombreux pays y sont déjà violem- ment et régulière- ment confrontées, particulièrement dans les pays les plus pauvres vic- times d’un conflit ou d’une catas- trophe. L’occurrence des AFP catastrophes clima- tiques (sécheresses, même, selon le i n o n d a t i o n s , Du 7 au 18 décembre 2009 se International Water cyclones…) a été tient le Sommet de Copenhague, Management multipliée par cinq qui doit faire face aux défis du Institute, la moitié en moyenne au de la planète, à cours des 30 der- changement climatique, auquel l’horizon 2020, man- nières années, et les SOLIDARITES est déjà confrontée quera d’eau potable. situations d’urgence dans son action. Un exemple récent là humanitaire dans où SOLIDARITES lesquelles SOLIDA- intervient : au nord RITES intervient vont se multiplier et du Kenya, où la fréquence des sécheresses s’intensifier dans les prochaines années. Un s’intensifie, les communautés agropastorales rapport commun Nations Unies – IDMC ne peuvent plus faire face : le bétail ne survit (Internal Displacement Monitoring Center) pas aux conditions climatiques et les récoltes estime qu’en 2008, près de 20 millions de chutent de plus de 75 %. En réponse personnes ont dû quitter leur lieu de vie en d’urgence, SOLIDARITES achemine de l’eau raison du changement climatique, alors que par camion aux populations les plus affectées les conflits armés, en 2008, ont chassé 4, 6 par la sécheresse, dans le district aride de millions de personnes de chez elles. De Chalbi, au nord du pays (voir page 8). 10
  11. 11. Une légion d’honneur pour notre solidarité Le 7 octobre dernier, Alain Boinet, directeur général et fondateur de SOLIDARITES, a été nommé Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur par le Ministre des Affaires Etrangères et Européennes, Le ministre Bernard Kouchner s’adressant à Alain Boinet au moment de lui remettre la Légion d’Honneur Bernard Kouchner. DR a Cérémonie qui s’est déroulée au Quai Je la reçois avec honneur et librement ». Durant L d’Orsay, en présence de très nombreux amis, a été forte et émouvante : Bernard cette cérémonie, Bernard Kouchner a donc décoré cinq personnes pour leur engagement Kouchner connaît bien l’aide humanitaire, non humanitaire 1. Dans son discours, il déclare : seulement pour l’avoir longtemps pratiquée « L’humanitaire, c’est avant tout une affaire lui-même comme médecin, mais aussi pour d’êtres humains, d’hommes et de femmes qui avoir joué un rôle majeur dans l’émergence prennent des risques, ce qui se fait rare à notre d’un humanitaire faisant de l’accès aux vic- époque, qui se dévouent, pour d’autres êtres times la priorité majeure. Dans un discours très humains… les idées de l’humanitaire sont chaleureux, le Ministre a déclaré « Depuis près nobles et généreuses, encore faut-il des person- de 30 ans, le parcours d’Alain Boinet est remar- nalités à leurs mesures, c’est le cas des cinq per- quable… solidarité avec ceux qui souffrent et sonnalités ici présentes, qui sont cinq exemples, qui luttent, solidarité sur tous les terrains où se cinq modèles ; je veux dire à ces cinq-là toute trouvent des gens en difficulté…. ». ma reconnaissance, mon admiration et mon « Nous nous connaissons depuis 30 ans avec amitié ». Bernard Kouchner, précise Alain Boinet. Nous avons été ensemble en Afghanistan, en C’est une belle reconnaissance des autorités de Roumanie, au Rwanda ou au Kosovo et cela notre pays pour une action humanitaire que crée des liens d’amitié et de franchise. Cette nous réalisons en toute impartialité et indé- décoration est pour moi une reconnaissance de pendance. la France pour l’aide humanitaire et pour (1) Il s’agit de Michel Bonnot, Benoit Miribel, François l’action de SOLIDARITES particulièrement. Danel, Khalil Aitout et Alain Boinet. 11
  12. 12. INF OSI NFO SIN INFOSINFOSINFOSINFOSINFOSINFOSINF FOS INF OSI NFO SIN SIN FOS O S I FOSI F O S N F O S NFOSI N F O I N F O I N F O S NFOSI I N F S I N F S I N F O I N F O S NFOS ADIEU A UNE AMIE RAPPORT S I O S I O S I N F S I N F I N F INFO Le 13 octobre NFOSINFODiane SINFOSINFOSnousSa NFOS dernier, SINFO de Porcaro INFO I NFO O OS SI INF S N OS de S quittés. Diane était uneIamieINFOSINFOSINFde INFOSIN D’ACTIVITÉS INF FOS SIN OSIN d’Administration, et, pendant plusieurs années,SINF SI toujours OS INF INF INFO NFOS SOLIDARITES ; elle fut membre deOson OSINF SINF INSIN Conseil FOS O INF O OSI FOSI FOS OSI OSI I Notre Rapport d’Activités 2008 est dispo- FOSINFOSINFOSIN chargée, en tant que bénévole, de NFOSI FOS N elle s’était NFO INFO NFOS NFOS FOSI nible sur demande auprès de Laurent SINF SINFrépondreINFO courriers aux donateurs qui nous I par NFOS INF au O OS NFOS SI I SI O siège (01.08.21.05.93 ou par courrielN:FOSINFOSINFOSINFOSINAttentive,INFl’écoute des autres, pré- écrivaient. FOSINFOS à OSIN OSI SI SIN INF INF NFO NFO FOS lfossois@solidarites.org). FOS NFOS NFOSI cise,IelleSavaitSmanifesté dans cette O FOS O O N IN INF NF SI SIN IN tâche toute F F NFO INFO INFOS NFOSI FOSI FOSIN OSIN OSINFOSINF SIN Isa générosité, O justesseOS son S Vous le trouverez également Isur Snotre F NFO NFO NF sa FOS INF F et O humanité. Nous NFO O S SI I IN IN S I NOSINF SINF SINFO INFOS NFOS NFOSI FOSI trois enfants, site www.solidarites.org F O S OSI OSassocions àINF INFO deFses nous I SI NFO NFO la douleur N NF S OS I N F Anaid, Erwan et SI OSI Nous nous associons à O S IOSINF SINFOTugdual. FOS NFO N N I NFO OSI SI FOSIN INF la douleur N Nsa S NFOSI d’Eric, son mari, et de S I de FO famille, FOSI F O S INF NFO N N O S ses trois enfants,IAnaid,SErwanIet Tugdual. INF F O S INFO SIN OSIN I N F O S OSI FOSI FOSIN S FOS NFOS NFOSI FOSIN Assemblée Générale Extraordinaire NFO INFO INFOS NFOS FOSI INF SIN S NFO INFO INF Une Assemblée Générale Extraordinaire des adhérentsFdeISOLIDARITES OSINFOSIN S OSIN OSIN SIN SIN NF FO aura lieu le samedi 9 JanvierSINParis. FOSINFOSINFOSINFOSINFOSINFOSINFO O à FOSI INF NF FOS OS OSI FOS FOS FOSI OSI SIN IN IN NF NF FO A la veille du 30e anniversaire de SOLIDARITES, qui auraFOSINFOSINFOSINFOSINFOSINFOSINFOse NFOSINFO N lieu l’année prochaine, cette AGE SI I F INF INF NFO FOS FOS OSI OSI réunit pour plusieurs motifs : décider de la stratégie NdeO S I NOSINFOSINpour Nles INFOSINFOS NFOSINF l’association F SI FO prochaines F O S OS OSIN S I IN N années, envisager une évolution du logo et de la charte graphique, I N F INFOd’uneOSINFOàINFOSINFOSINF décider S F mise S jour O S I INF INFO NFO FOS F des statuts. Nous vous rendrons compte de cette AGE dans le prochain numéro SduSjournalNetOSINFO IN N F O O I SI I N FNFOSI F SI SIN sur notre site : www.solidarites.org O S I NFO NFOS N F O SINF I SI OS Le Conseil d’Administration de SOLIDARITES est composé de 16 membres qui sont, dans N F O S l’ordre alphabétique : Hélène Barroy, Alain Boinet, Norbert Counet, Pierre De La Bretesche, Bertrand De Torcy, Halime Issad, Edouard Lagourgue, Véronique Lebourgeois, Philippe Lemoult, Amaury Lenoir Meis, Sonia Lokku, Gildas Poirel, Frank Sentier, Sylvie Rosset, Benoît Sourisseau, Tanguy Tollet. Un Bureau est issu du CA et il comprend : Pierre De La Bretesche - Président, Sylvie Rosset - Vice-Présidente, Gildas Poirel - Trésorier, Bertrand De Torcy - Secrétaire, Tanguy Tollet - Membre, Philippe Lemoult - Membre. Le Bureau se réunit chaque mois et plus souvent si nécessaire. Le CA se réunit un samedi chaque trimestre. Les membres du CA sont bénévoles et l’Assemblée Générale se réunit une fois par an et élit les membres du CA. Merci de nous adresser questions et suggestions sur notre site Internet www.solidarites.org 12
  13. 13. FOS S INF OSI Vos messages de soutien NFO FOS N F O INF S NFO IN INF SI O INF S O INF OSI N OSI FO N OSI F FOS N • Françoise (92), bénévole et fidèle dona- Merci à vous tous, pour votre confiance et I FOS trice fidèle soutien, indispensable à notre action FO NF « […] J’ai conscience de faire vraiment peu de humanitaire ! N I chose pour SOLIDARITES… Vous êtes pour moi un rayon de soleil, une bouffée de jeunesse et • Nos pensées de sympathie qui me ressourcent chaque Nos pensées vont à la famille de Raymonde L. semaine… Bon courage à vous qui travaillez et (53) dont le fruit de son assurance-vie attendant de vous revoir… ». (14 149 € nous a été reversé. Raymonde sou- ) tenait l’action humanitaire de SOLIDARITES • Dominique (02), fidèle donatrice depuis 1993. Nos sincères condoléances. « Un grand merci pour votre rapport d’activités 2008, où je perçois toute votre solidarité avec les peuples privés d’eau et de nourriture. La SOLIDARITES est habilitée à recevoir des Legs, Donations, Assurance-vie, en exo- tâche est difficile pour vous et nécessite beau- nération totale des droits de succession. coup de travail et un grand courage dont je En l’absence de famille proche et de vous félicite. Il y a urgence à poursuivre votre testament, l’État est le seul bénéficiaire combat et sans hésiter, je reste à vos côtés de votre patrimoine. pour vous aider […] ». 13
  14. 14. Du nouveau sur le Depuis quelques semaines, un nouveau site internet de SOLIDARITES initiative de collecte de fonds, en faveur de notre action humanitaire. Chacun peut ainsi nous soutenir d’une manière personnelle en incitant ses amis, sa famille, ses collègues… à se mobiliser autour d’une action qui lui tient à cœur. Depuis près de 30 ans, nous portons secours aux populations, là où la faim, la soif, le froid et le dénuement menacent. Grâce à ce site, vous pouvez nous soutenir d’une manière personnelle et positive, soit en créant votre propre page de collecte, ou en soutenant par un don l’initiative qui vous a touché. 14
  15. 15. Web : www.jecollectepoursolidarites.org vous permet de créer votre propre Des mobilisations SOLIDAIRES sur www.jecollectepoursolidarites.org Remplacer vos cadeaux d’anniversaire par des dons « […] Parce qu'un 28 septembre, j'ai eu la chance de naître là où il suffit de tourner un robinet pour avoir de l'eau potable. Parce que de nombreux enfants, nés un 28 septembre, n'ont pas eu cette chance. Je vous invite, à l'occasion de mon anniversaire, à offrir à ces enfants l'eau potable néces- saire à leur survie. […] ». Séverine Donner une autre valeur à mon défi « […] Je me suis rendu compte de la chance que j’avais de pouvoir vivre mon rêve : ‘‘Monter sur les planches”. Pour beaucoup, réaliser son rêve est impossible. Au travers ma participation à une pièce de théâtre […] j’ai souhaité symboliquement faire par- tager mon rêve aux populations vulnérables auxquelles les équipes de SOLIDARITES portent secours. […] ». Nadège « […] Pour que le Père Noël puisse nous apporter à tous des cadeaux, et que SOLIDARITES puisse apporter de l'eau potable aux enfants qui n'en ont pas, je vais me déguiser en lutin et courir pour SOLIDARITES. Je lance donc un défi à mes copains de venir me rejoindre pour courir le 13 décembre, ou de demander à leurs parents (et grand parents) de me soutenir ! […] ». Salim A vous de jouer Si comme Séverine, Nadège ou Salim… vous souhaitez vous mobiliser en faveur de l’action humanitaire de SOLIDARITES, les occasions sont nombreuses et variées : anniversaire, mariage, départ à la retraite, défi sportif… N’hésitez plus, soyez créatif et solidaire en collectant des fonds d’une façon innovante, en passant un moment agréable et festif en famille, entre amis… En invitant vos proches à vous soutenir, vous sauverez de nombreuses vies. Alors dès maintenant, mobilisez-vous sur www.jecollectepoursolidarites.org 15
  16. 16. Economisez l’eau ici... et sauvez une vie là-bas ! Avec , offrez à un enfant ® l’eau potable de sa survie grâce à cet économiseur d’eau. >> Abonnez-vous à un geste SOLIDAIRE : Choisissez le prélèvement automatique pour soutenir les actions de SOLIDARITÉS et recevez un économiseur d’eau. Grâce à celui-ci, ©D-BASE - Getty Image vous ferez des économies sur votre facture d’eau et d’électricité que vous retransmettrez, par vos versements réguliers, à SOLIDARITÉS, sans frais supplémentaires. >> Abonnez-vous à un geste ÉCONOMIQUE et ÉCOLOGIQUE : Avec cet économiseur d’eau pour robinet vous faites couler moins d’eau… et plus d’air . Sans perte de confort, vous limitez ainsi ©SOLIDARITÉS le débit de près de la moitié (6 litres par minute au lieu de 11). Avec l’économiseur d’eau, vous réduisez vos factures d’eau et d’électricité et VOUS SAUVEZ UNE VIE ! ® Plus d'économies = plus de vies sauvées ©BY NEOPERL. Photo non contractuelle. Avec 17 par mois soit 4,25 après déduction fiscale, Avec 13 par mois Avec 8,50 par mois soit 3,25 après déduction fiscale, Nos volontaires mettent soit 2,13 après déduction fiscale, en place des infrastructures j’offre 2 litres d’eau durables d’accès j’offre 2 litres d’eau potable potable à 3 enfants à l’eau potable à 2 enfants tous les jours. tous les jours. ( puits, forages… ). et j’économise sur ma facture d’eau

×