57e JOURNÉE MONDIALE DES LÉPREUX • 30 ET 31 JANVIER 2010




                                 La revue des donateurs Folle...
> La Fondation Raoul Follereau
se bat pour un monde sans exclusions,
un monde sans lèpres.
 ENTRETIEN                  Où ...
Des millions                      RAOUL FOLLEREAU
                         de lépreux ont
                         été gué...
Aider les lépreux : notre combat
  La Fondation en actions                                                                ...
INTERVIEW


                                                                                UNE MALADIE
au quotidien      ...
VOS DONS EN ACTIONS


De l’exclusion à l’autonomie
Parce que la guérison n’est complète que si elle est aussi sociale, la ...
LEÇON DE COURAGE CHEZ MONSIEUR DINH
                                                                                     «...
Pour abattre les barrières de l’exclusion et bâtir
                                         a orienté ses missions vers un...
un monde sans lèpres, la Fondation Raoul Follereau
donner à chaque être humain les moyens de sa dignité.

      Lutter con...
CERTIFICATION


Ce que nous devons
à ceux que nous aidons
La Fondation vient d’obtenir le renouvellement de la certificatio...
DIALE
                           NÉE MON X
                  57e JOURS LÉPREU ereau
                        DE par Raoul F...
Les différentes façons de

                                                        nous aider
                            ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

RF 54f - Fondation Raoul Follereau - La revue Lèpres - janvier 2010 : Numéro spécial, 57e Journée Mondiale des Lépreux

801

Published on

Fondation Raoul Follereau - La revue Lèpres - janvier 2010 : Numéro spécial, 57e Journée Mondiale des Lépreux
Pour aller au coeur de nos projets. La revue Lèpres (bimestrielle) qui donne des nouvelles du terrain, informe sur les réussites, les difficultés, les besoins… et, d'une manière générale, informe sur l'avancée des projets mis en œuvre grâce à la générosité des donateurs.
Elle fait connaître celles et ceux qui oeuvrent sur le terrain, et aussi celles et ceux qui, grâce à cette aide, peuvent améliorer leurs conditions de vie... En un mot, elle maintient le contact entre tous ceux qui font avancer la lutte contre la lèpre et contre toutes les lèpres.

Avec l'aimable autorisation de la Fondation Raoul Follereau : http://www.raoul-follereau.org/

URL de la source du document : http://www.raoul-follereau.org/images/stories/pdf/lepresjanv2010.pdf

© Droits d'auteur réservés et strictement limités. - Tous droits de traduction, reproducteur et adaptation réservés pour tous pays.

Published in: Education
1 Comment
0 Likes
Statistics
Notes
  • Avec l'aimable autorisation de la Fondation Raoul Follereau : http://www.raoul-follereau.org/

    URL de la source du document : http://www.raoul-follereau.org/jml2010/docs/951_110x143.pdf

    © Droits d'auteur réservés et strictement limités. - Tous droits de traduction, reproducteur et adaptation réservés pour tous pays.
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
801
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
1
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "RF 54f - Fondation Raoul Follereau - La revue Lèpres - janvier 2010 : Numéro spécial, 57e Journée Mondiale des Lépreux"

  1. 1. 57e JOURNÉE MONDIALE DES LÉPREUX • 30 ET 31 JANVIER 2010 La revue des donateurs Follereau - No 399 - Janvier 2010 - Bimestriel 4 Aider les lépreux, 6 De l’exclusion 10 Ce que nous devons notre combat au quotidien à l’autonomie à ceux que nous aidons > La Fondation en actions... > au Vietnam > La certification en trois questions certi
  2. 2. > La Fondation Raoul Follereau se bat pour un monde sans exclusions, un monde sans lèpres. ENTRETIEN Où en sommes-nous avec la lèpre ? répétait inlassablement notre fondateur, le combat ne sera terminé que lorsque nous M. Récipon – 14 millions de lépreux ont été aurons fait reculer simultanément ces autres guéris depuis 25 ans, mais la lèpre n’en est pas fléaux – ces autres lèpres – alliés de la lèpre, qui pour autant éliminée ! En 2008, 249 000 sont de redoutables facteurs d’exclusion. nouvelles victimes ont été dépistées. Et ce Pour remporter la bataille contre la maladie, chiffre ne dit rien du malheur qui accable les Michel Récipon il nous faut persister en continuant à dépister, malades, vivant le plus souvent dans des Président du Directoire à soigner et à réinsérer les malades tout en régions où sévissent également la pauvreté, ouvrant d’autres fronts, contre la misère, contre l’ignorance et parfois l’insécurité. Comme le l’analphabétisme, contre l’exclusion sous toutes ses formes. L’enjeu est de taille, La lèpre existe encore mais ce n’est qu’à ce prix que nous éli- minerons cette maladie qui inflige à ses victimes une double peine, souffrance 2008 • 249 007 nouveaux cas en physique et exclusion sociale. (source OMS 2009). tes les deux minutes. • Une personne atteinte tou Quelles sont vos armes guéris souffrant • Trois millions de malades pour lutter contre la lèpre ? de séquelles invalidantes. M. Récipon – Parce que la lèpre n’est La lèpre e clut plus considérée comme un problème de santé publique dans les pays de toujours notre zone, nous devons absolument rester vigilants et garder la mala- et parfois même par leur die sous contrôle. Avec chaque pays, Rejetés par leur entourage sont aussi victimes de nous adaptons les stratégies de lutte propre famille, les lépreux e provoque leur maladie. l’ignorance et de la peur qu pour maintenir des services efficaces à travers notre soutien assidu aux programmes nationaux lèpre. Nous Abattre les barrières de l’exclusion Fidèle au message de son fondateur, la Fondation Raoul Follereau se bat contre la lèpre et contre ses alliées, ces autres lèpres dénoncées par Raoul Follereau, telles l’ignorance et la pauvreté qui condamnent leurs victimes à l’exclusion. Plaçant la personne au cœur de tout projet, elle soutient en France et dans le monde, des actions visant à soigner, éduquer, former, réinsérer, pour accompagner les plus oubliés sur le chemin de l’autonomie. www.raoul-follereau.org Aider les lépreux et soutenir Secourir les enfants Créer une dynamique Favoriser la réinsertion des programmes de santé en détresse de développement par l’emploi en France
  3. 3. Des millions RAOUL FOLLEREAU de lépreux ont été guéris, mais Un charisme hors norme le bacille court toujours... 1903 Naissance à Nevers. 1918 Il a 15 ans et donne sa première conférence : « Vivre, c’est aider les autres à vivre ! », devise qui guidera appuyons également le renforcement des struc- toute sa vie. tures sanitaires répondant à une vocation de service public et contribuant à améliorer les 1936 Le choc : lors d’un reportage sur les pas du père de soins aux lépreux et aux populations les plus Foucauld, Raoul Follereau rencontre des lépreux. démunies. 1943 Il donne la première des 1 200 conférences qui per- mettront de collecter des fonds, pour aider les sœurs Comment luttez-vous contre ce que Notre-Dame des Apôtres à bâtir le premier village pour lépreux à Adzopé (Côte d’Ivoire). vous appelez les autres lèpres ? M. Récipon – Avec nos partenaires, religieux 1944 À la rencontre des lépreux, il pénètre dans des lieux pour beaucoup, nous menons une lutte com- où personne ne va, révèle des drames cachés et alerte l’opinion publique en demandant à Roosevelt : mune contre la misère et pour la dignité de la « un jour de guerre pour la paix ». personne. Notre action est vécue dans un esprit de charité – l’arme suprême pour Raoul Folle- 1954 Il fonde la Journée Mondiale des Lépreux. reau ! – Ses principaux leviers sont l’accès à l’hygiène, l’alphabétisation, le développement 1965 Il initie l’ILEP, fédération des associations luttant contre la lèpre pour harmoniser, répartir et coordonner les ac- d’activités rémunérées et, pour prendre le mal tions. à la racine, l’éducation des plus jeunes. L’éveil des consciences était au cœur des préoc- 1968 Il désigne André Récipon pour poursuivre, vre, organiser et fédérer son œuvre au cupations de notre fondateur. Comme lui, nous sein d’une même structure, la future pensons que l’éducation est un des grands défis Fondation Raoul Follereau. de notre temps. Un certain nombre de nos pro- jets visent à éduquer des enfants très pauvres, à 1971 Avec André Récipon, il crée l’Union leur apprendre à lire, écrire, compter et aussi rai- internationale des associations Raoul Follereau, chargée de diffu- sonner, pour les préparer à devenir les hommes ser son message, sensibiliser les de demain. Ainsi nous poursuivons notre mission, populations et soutenir des projets « contre la lèpre et contre toutes les lèpres », de réinsertion pour les lépreux guéris dans le monde entier. ■ mutilés. 1977 Il meurt à Paris le 6 décembre. La Fondation 379 projets 38 pays 2 000 35 000 Raoul Follereau c’est : dont 229 d’intervention, bénévoles quêteurs pour aider les lépreux y compris réguliers à l’occasion de et soutenir des la France la Journée Mondiale programmes de santé des Lépreux No 399 - Janvier 2010 - Fondation Raoul Follereau 3
  4. 4. Aider les lépreux : notre combat La Fondation en actions 1. DÉPISTER 1. Dépister à temps les victimes de la lèpre en sensibilisant les populations, pour stopper la contagion et éviter les séquelles irréversibles. 2. Soigner les malades et maintenir des services lèpre de qualité. 3. Former les agents de santé au diagnostic, sensibiliser les populations aux signes de la lèpre. 4. Réhabiliter, en prenant en charge les invalidités grâce à l’appareillage, aux prothèses et chaussures adaptées. 5. Réinsérer les malades guéris handicapés, en améliorant leur habitat et en les aidant à se lancer dans des activités génératrices de revenus. 3. FORMER 4. RÉHABILITER LA LÈPRE, UNE PATHOLOGIE TOUJOURS ACTIVE Mycobacterium leprae (ou bacille de Hansen) est la bactérie responsable de la lèpre chez l’homme. Il a été mis en évidence en 1893 par le médecin norvégien Gerhard Armauer Hansen. La lèpre touche indifféremment les hommes, les femmes et les enfants. Elle n’est pas héréditaire. Elle se transmet par les voies respiratoires ou parfois par contact cutané. Son incubation est En 2000, une équipe de l’Institut Pasteur, soutenue par très longue (plusieurs années). Le premier symptôme visible se traduit d’abord par des tâches la Fondation Raoul Follereau, – insensibles – sur la peau puis, si le traitement arrive trop tard, par l’atteinte des nerfs, a réussi à déchiffrer le génome du bacille lépreux. entraînant paralysies et infirmités définitives. Depuis le début des années 1980, un traitement efficace associant trois antibiotiques permet de tuer le bacille et de guérir le malade en 6 à 12 mois selon la forme de lèpre contractée. 14 millions de malades ont ainsi pu être guéris. 4 No 399 - Janvier 2010 - Fondation Raoul Follereau
  5. 5. INTERVIEW UNE MALADIE au quotidien TROPICALE NÉGLIGÉE Entretien avec le Dr Christian Johnson, expert auprès de l’OMS, coordinateur 2. SOIGNER de la lutte contre la lèpre au Bénin. Le Dr Christian Johnson en tournée dans la région de Natitingou, avec Sœur Antoinette. Dans votre pays, la lèpre n’est plus un problème de santé publique, pourtant il existe un Pro- gramme National Lèpre. Pourquoi ce paradoxe ? Dr Johnson – Au Bénin, dès 1996, nous avons atteint le seuil d’élimination de la lèpre (un malade pour 10 000 habitants). Ce qui signifie que la lèpre n’y est plus un problème de santé publique. Mais, comme le temps d’incubation de la maladie est très lent, nous continuons de dépister près de 300 nouveaux cas chaque année. Le bacille circule toujours et nous devons donc rester très vigilants. 5. RÉINSÉRER Quelle est la place de la lèpre parmi les autres maladies ? TÉMOIGNAGE Dr Johnson – L’Organisation Mondiale de la Santé a classé la lèpre dans le groupe dit des maladies tropi- Exclu hier, cales négligées, qu’il vaut mieux appeler “maladies élu aujourd’hui à ne pas oublier”. Comme elles, la lèpre affecte des Fils de lépreux, Joseph Rabé a grandi à l’écart, dans un village de lépreux populations rurales pauvres et sans voix, et génère au nord d’Antalaha (Madagascar). Grâce au Comité d’Aide aux lépreux d’importantes souffrances. Grâce au soutien de la d’Antalaha, il a bénéficié d’un stage pour devenir animateur social dans le dispensaire du village. En parallèle, ce père de quatre enfants s’est Fondation Raoul Follereau, nous poursuivons ce com- beaucoup investi dans la vie sociale, rendant de nombreux services bat contre l’exclusion et permettons à des milliers de aux lépreux. Les anciens l’ont alors poussé à se présenter aux élections personnes souffrant de la lèpre de se tourner vers municipales d’Ampahana, qui regroupe neuf gros villages. Aujourd’hui, à 46 ans, il est maire d’une commune voisine et fait la fierté de son l’avenir avec optimisme. village. Et, pour tous les lépreux, à commencer par son père, c’est une belle revanche sur une maladie discriminante. No 399 - Janvier 2010 - Fondation Raoul Follereau 5
  6. 6. VOS DONS EN ACTIONS De l’exclusion à l’autonomie Parce que la guérison n’est complète que si elle est aussi sociale, la Fondation Raoul Follereau fait de la réinsertion des lépreux un objectif prioritaire. Exemples de ses actions au Vietnam. I l ’y a pas si longtemps sur les Hauts- Plateaux du Vietnam, les malades mutilés par la lèpre étaient chassés de leur village, condamnés, avec leur famille, à s’éloigner loin des regards et à survivre dans une misère difficile à imaginer. Grâce à sa persévérance, la Fondation a enclenché, en un peu plus de dix ans, un véritable mouvement en faveur de ces populations exclues et livrées à elles-mêmes. En leur don- nant des moyens d’agir, elle a révélé leur capacité à se prendre en charge. À ce jour, plus de 200 familles réparties dans 13 villages ont pris leur destin en main ! Des actions variées et adaptées Pour aider les lépreux à se réinsérer, la Fondation* agit à deux niveaux : l’habi- tat et le travail. Dès 1997, elle a d’abord construit ou rénové plus de 200 mai- sons, qui ont peu à peu remplacé les habitations de fortune. Puis, elle a aidé chaque village à améliorer ses condi- tions de vie : retenue d’eau, sanitaires, équipement scolaire… À Plei Ngol par exemple, en quatre ans à peine, la Fondation a financé la construction de 32 maisons, deux puits, une école, un poste de santé, une mai- son communale et la plantation de caféiers et de poivriers ! Des semences, des outils, un petit élevage… permettent aux anciens lépreux de lancer une activité, de gagner leur vie et de sortir de l’exclusion. Parallèlement, elle a apporté son sou- tien à de nombreux dispensaires, pour faciliter l’accès aux soins. pour vendre leurs petits... Il suffit de peu route cimentée pour faciliter la marche Ouvrir au monde pour aider ces lépreux guéris handica- des grands handicapés… et au développement pés à retrouver leur autonomie. Et tous Ces travaux sont le couronnement de Parce qu’un toit ne suffit pas pour quit- les espoirs sont permis car, aux efforts tout ce que la générosité des donateurs ter la misère, la Fondation aide aussi des de la Fondation, s’ajoutent désormais de la Fondation a permis de mettre en familles à développer une activité rému- les initiatives des autorités locales pour œuvre pour libérer de l’exclusion des nératrice : machine à coudre, matériel désenclaver les villages des anciens minorités oubliées et leur ouvrir l’accès agricole, semences, buffles femelles parias : arrivée du réseau électrique, à une vie nouvelle ! ■ *Au Vietnam, deux associations, membres de la Fédération internationale des associations luttant contre la lèpre, mettent leurs efforts en commun : la Netherlands Leprosy Relief (NLR) prend en charge le volet médical ; la Fondation Raoul Follereau participe à la réinsertion des lépreux des Hauts-Plateaux. 6 No 399 - Janvier 2010 - Fondation Raoul Follereau
  7. 7. LEÇON DE COURAGE CHEZ MONSIEUR DINH « En décembre, j’ai visité Monsieur Dinh. Menuisier de formation, il habite à Ban Me Thuot. À cause de la lèpre, il n’a plus de doigts et une de ses jambes est mu- tilée. L’an dernier, sa maison était en si piteux état que le toit vermoulu laissait passer la pluie jusque dans la chambre de son enfant ! Pour l’aider, nous lui avons permis d’ac- quérir les outils nécessaires à son tra- vail. Aujourd’hui, sa famille vit dans de bonnes conditions. Son atelier est rempli de commandes et Monsieur Dinh a même recruté une petite équipe d’apprentis. Il voudrait maintenant améliorer sa table de travail pour entreprendre des travaux plus importants. Je suis sorti de chez lui impressionné par son courage. Grâce à sa détermina- tion, la petite aide que nous lui avons accordée a complètement transformé sa vie et celle de sa famille. » Témoignage de Grégoire Detoeuf, chargé de mission FRF MADAME CHAU Plus forte que la lèpre ! Un habitat salubre est une étape essentielle vers la prise en charge de son existence. La Fondation Raoul Follereau a aidé Madame Chau à construire une petite maison pour remplacer sa masure en planches. Il y a 13 ans, Madame Chau a contracté la lèpre, qui a abîmé son visage et mutilé ses mains et ses pieds. Aux premiers symptômes, son mari l’a chassée. Elle a alors quitté son village avec ses quatre enfants, et pris le chemin d’un dispensaire pour s’y faire soigner pendant un an. Aidée par ses parents, Madame Chau a acheté un bout de terrain isolé dont personne ne voulait. Elle s’y est installée et s’est mise au travail. Elle a défriché, planté du café… et éduqué ses enfants de façon exemplaire, leur offrant son amour sans compter. En 2006, nous l’avons aidée à construire une petite maison pour remplacer sa masure en planches. Nous lui avons aussi acheté une vache pour produire du lait et lui donner des veaux. Aujourd’hui, Madame Chau a trois vaches ! Mais, surtout, elle fait la fierté de ses enfants, pour qui elle est le meilleur des exemples. Dernièrement, elle nous a raconté son combat couronné de succès pour obtenir la réfection de la route qui passe à côté de sa maison. Une victoire de plus pour cette femme, plus forte que la lèpre ! No 399 - Janvier 2010 - Fondation Raoul Follereau 7
  8. 8. Pour abattre les barrières de l’exclusion et bâtir a orienté ses missions vers une même finalité : Lutter contre la lèpre, UNE PRIORITÉ... Tendance évolutive de la prévalence et de la détection de la lèpre dans le monde de 1985 à 2008 Le bacille de la lèpre court toujours ! La très lente incubation 4 000 Détection de la maladie, qui la rend indétectable pendant des années, Prévalence Nombre de cas x1 000 3 000 explique que le nombre de nouveaux cas dépistés chaque 2 000 année ne baisse pas. L’aide aux lépreux reste une priorité. Notre objectif pour 2010 est de continuer à diagnostiquer 1 000 et soigner convenablement les lépreux, et maintenir 0 1985 Année 2008 des activités de lutte efficaces contre la lèpre. Aider les lépreux et soutenir des programmes de santé ■ Appuyer logistiquement et financièrement les programmes nationaux de lutte contre la lèpre et la tuberculose ; soutenir les centres de santé primaire et les centres de traitement de l’ulcère de Buruli ; former les acteurs de terrain (médecins, infirmiers…). ■ Faire avancer des programmes de recherche visant, par une meilleure connaissance des mycobactéries (lèpre et ulcère de Buruli), à améliorer la prévention et à simplifier les traitements. ■ Prendre en charge les anciens malades de la lèpre en les réhabilitant physiquement et en favorisant leur réinsertion dans la société. ■ Appuyer les associations locales Raoul Follereau d’aide aux lépreux qui diffusent le message de Raoul Follereau, organisent la Journée Mon- diale des Lépreux et mettent en place des projets de réinsertion sociale d’anciens malades guéris handicapés. Nos principes d’action v Aimer. Agir ! Aimer tout homme, exclu à cause de sa maladie, v S’engager dans la durée Soutenir les actions de partenaires compétents de son ignorance ou de sa pauvreté. qui s’engagent dans la durée pour développer Agir pour l’aider à être autonome et à prendre des solutions pérennes et adaptées aux besoins sa place dans la société. du terrain. 8 No 399 - Janvier 2010 - Fondation Raoul Follereau
  9. 9. un monde sans lèpres, la Fondation Raoul Follereau donner à chaque être humain les moyens de sa dignité. Lutter contre toutes les lèpres, UNE NÉCESSITÉ ! É É L’éliminatio L’élimination de la lèpre passe nécessairement par l’élimination de ses meilleures l’ign alliées, l’ignorance et la pauvreté, ces autres lèpres dénoncées par notre fondateur. Nous les co combattons en soutenant des projets visant à éduquer, former, réinsérer, pour accompagner les exclus sur le chemin de leur autonomie. Secourir les enfants en détresse ■ Insérer les enfants des rues en les accueillant, en les aimant et en les éduquant. ■ Scolariser les enfants pauvres ; leur apprendre à lire, à écrire, à compter et à raisonner afin qu’ils deviennent les hommes de demain. ■ Rénover, construire des lieux d’éducation et surtout, participer à leur fonctionnement. ■ Soigner les enfants victimes de malnutrition. Créer une dynamique de développement ■ Former des acteurs du développement : les populations rurales et particulièrement les femmes grâce à l’alphabétisation fonctionnelle ; les religieuses, les novices appelées à aider les pauvres et à lutter contre la misère sur leur lieu de mission. ■ Favoriser l’insertion économique des plus pauvres en encourageant la mise en œuvre de microprojets générateurs de revenus. ■ Apporter une aide sociale aux populations démunies de pays en conflits. Favoriser la réinsertion par l’emploi en France ■ Accompagner techniquement et humainement, aussi longtemps que nécessaire, les personnes en situation précaire qui n’ont d’autre choix que de créer leur propre emploi pour sortir de l’exclusion. ■ Aider à la reprise ou à la création d’activités en milieu rural. v Utiliser et former les compétences locales Ne pas se substituer, ne pas faire à la place, v Rechercher l’efficience et la transparence Mettre en œuvre une gestion désintéressée, pouvoir mais aider à faire : donner les moyens de attester de la rigueur et de la sincérité des engagements, soigner, éduquer, former et réinsérer. des actions et des informations. No 399 - Janvier 2010 - Fondation Raoul Follereau 9
  10. 10. CERTIFICATION Ce que nous devons à ceux que nous aidons La Fondation vient d’obtenir le renouvellement de la certification du Bureau Veritas Certification France. Un signe tangible de sa volonté de valoriser les dons que vous lui confiez en agissant toujours plus efficacement au service des plus exclus. Et d’ajouter la raison au cœur qui détermine ses engagements. Qu’est-ce qu’une certification ? Cette démarche exige que la Fondation soit dotée d’un en- Comme un diplôme, la certification atteste d’un ni- semble de dispositifs constituant un contrôle interne : docu- veau de qualification et de compétence. Elle donne ments de références (procédures) décrivant les responsabilités l’assurance qu’un processus, un service ou une organisation – ici et les pratiques ; réalisation de contrôles enregistrés avec un la Fondation Raoul Follereau – est conforme à des exigences suivi des actions correctives et des progrès... Cela demande à spécifiées dans un référentiel. l’ensemble du personnel, salariés et bénévoles, une implication Depuis 2006, la Fondation Raoul Follereau est certifiée par le et une collaboration efficace et toujours plus performante. Bureau Veritas Certification France (BVCF), organisme de renom- mée internationale, proposant une démarche portant sur un ré- En quoi cette démarche concerne-t-elle férentiel des organismes faisant appel à la générosité du public les donateurs ? (ref : IE001/10), qui s’inscrit dans le cadre réglementaire de la loi Cette certification permet de leur attester que la n° 94-442 du 13 juin 1994 du code de la consommation et du Fondation : Décret n°95-354. - utilise ses ressources pour agir conformément aux missions fixées et connues de ses donateurs, Quelles sont les exigences auxquelles - garantit son fonctionnement par la définition des responsabi- la Fondation doit répondre ? lités et des pratiques, Chaque année, la certification impose à la Fondation - définit et respecte leurs droits, les informe sincèrement, de se soumettre à un audit d’une semaine durant lequel des - leur transmet des informations transparentes et cohérentes. auditeurs du BVCF examinent à tous les niveaux de l’organisa- tion, le respect, la maîtrise et le contrôle des caractéristiques Pour la Fondation Raoul Follereau, contenues dans les quatre chapitres du référentiel : utilisation la certification est une preuve d’engagement des ressources, fonctionnement de l’organisme, respect des dans une démarche qualité et un processus droits des donateurs, informations communiquées. Tous les trois d’amélioration continue. ans, cette certification est remise en cause et doit être confir- mée lors d’un grand audit. Efficience et transparence au cœur de nos actions 3 1. Les missions terrain vérifient la bonne utilisation de l’aide reçue et son adéquation aux besoins exprimés. 2/3. Les outils de quête : tronc et tirelire numérotés et scellés, carte de quêteur personnelle et visée par la Préfecture, garan- 1 tissent la traçabilité et la sûreté de la collecte. 4. Communication : rapport annuel disponible par internet, journal des comptes envoyé aux donateurs sont garants de la transparence. 2 4 10 No 399 - Janvier 2010 - Fondation Raoul Follereau
  11. 11. DIALE NÉE MON X 57e JOURS LÉPREU ereau DE par Raoul Foll créée 2010 JANVIER 30 ET 31 > Vous aussi, rejoignez ce grand élan de générosité : quêtez avec nous ! Engagement et persévérance ! Pour agir en faveur des lépreux, la mobilisation des esprits et des cœurs, voulue par Raoul Follereau Pour connaître le correspondant pour cette journée, est déterminante. Le relais de la presse, de la le plus proche de votre domicile : radio et de la télévision, la mobilisation de milliers de bénévoles à travers la France, permettent d’alerter et de sensibiliser le grand public et de • un appel au 01 56 68 98 98 l’inciter à faire un geste en faveur d’une minorité trop souvent oubliée. • un courriel à : Quête nationale, animations locales, affichage, reportages…, devront cette comites@raoul-follereau.org année encore être décisifs pour donner à nos partenaires les moyens de • la rubrique “contact” sur : dépister, soigner et réinsérer les lépreux. www.raoul-follereau.org Rejoignez vous aussi ce grand élan et donnez-lui plus de force ! Du 28 janvier au 20 février 2010 Raoul Follereau héros d’une comédie musicale Soutenu par la Fondation, produit par Révélateur Productions, joué à Paris du 28 janvier au 20 février 2010 au Théâtre du Bon-Conseil (7e), le spectacle Vol Air Follereau, Destination Agapè est une occasion privilégiée de découvrir, en famille, l’actualité du message de Raoul Follereau. Cette comédie musicale embarque le spectateur dans un véritable voyage intérieur, à travers le combat spirituel d’une jeune femme d’aujourd’hui, prisonnière des paradis artificiels de notre société. La vie et les engagements de Raoul Follereau l’éclaireront peut-être sur la mission de sa propre vie... Grâce à ses différents niveaux de lecture, grâce à ses mélodies, cette comédie musicale enchantera tous les spectateurs de 11 à 111 ans ! THÉÂTRE DU BON CONSEIL – 6 rue Albert de Lapparent - Paris, 7e • Plein tarif : 24 € • Tarif réduit pour les étudiants et/ou moins de 25 ans : 14 € Pour bénéficier de • Pack Famille nombreuse : 70 € 5 € de réduction (incluant la place des parents et des deux sur l’achat de vos places premiers enfants, gratuit pour les enfants plein tarif, suivants). réservez par Internet Réservation par téléphone : 0 892 43 43 16 en indiquant le code promo : (0,34€/ min.) ou sur le site : FRF www.weezevent.com/volairfollereau No 399 - Janvier 2010 - Fondation Raoul Follereau 11
  12. 12. Les différentes façons de nous aider > Le don ponctuel Vital pour ceux que nous aidons, le don ponctuel est d’une grande simplicité. Il vous suffit de remplir le bon de soutien et de nous le retourner accompagné de votre chèque, ou de faire un don sécurisé par internet sur www.raoul-follereau.org > Le prélèvement automatique 2 ans, 3 ans, 5 ans, quel que soit le projet qu’elle soutient, la Fondation s’engage toujours dans la durée pour développer des solutions pérennes. En optant pour le prélèvement automatique, vous nous offrez la garantie d’une aide durable qui nous permet de mieux prévoir nos ressources. ■ Pour mettre en place votre soutien régulier, remplissez l’autorisation de prélèvement automatique située au verso du bon de soutien. > L’assurance-vie Elle vous assure de laisser une promesse d’avenir à ceux que vous accompagnez à travers nous, sans porter préjudice au bien être de vos proches. La Fondation est exonérée de tous droits de succession et de tout prélèvement forfaitaire sur votre capital décès. > Les legs et donations Entrevoir le jour où vous ne serez plus là est peut-être difficile à concevoir… Pourtant, il est indispensable de préparer votre succession. En vous organisant dès maintenant, vous pouvez préserver l’unité de votre famille avec la certitude qu’une partie de vos biens servira à poursuivre votre combat contre la lèpre et toutes les lèpres avec la Fondation Raoul Follereau. ■ Pour vous accompagner dans votre réflexion, commandez notre guide gratuit sur les legs, donations et assurances-vie en écrivant à Valérie Namuroy, Fondation Raoul Follereau, 31 rue de Dantzig, 75015 Paris. > Le bénévolat Vous voulez mettre vos compétences et vos idées au service des laissés pour compte ? Alors rejoignez notre réseau de bénévoles. Régulièrement, ils organisent des manifestations, assurent la quête et sont nos ambassadeurs auprès des élus, des médias, des paroisses, des entreprises… Une aide indispensable ! ■ Pour connaître le correspondant le plus proche de votre domicile, appelez-nous au 01 53 68 98 98 ou envoyez un courriel à comites@raoul-follereau.org Directeur de la publication : Michel Récipon • Rédaction : Sylvain Sismondi – Germaine Miard – Damien Jacquinet • Copyright : FRF – Gilles Gustine / Shutterstock / Fotolia • Maquette et réalisation : BRIEF • Imprimeur : TwoPrint (France) – ISSN : 02 94 6254 • Titre clé : Lèpres – Commission Paritaire : 06 08 H83 309 • CCP : 2929P Paris • Contact : Fondation Raoul Follereau, 31 rue de Dantzig, 75722 Paris cedex 15 • Courriel : relations-donateurs@raoul- follereau.org • Tél. : 01 53 68 98 98 • Ce numéro comporte une lettre et une enveloppe T. • Pour plus d’informations : www.raoul-follereau.org

×