• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Private Content
Waf, le bon outil, la bonne administration
 

Waf, le bon outil, la bonne administration

on

  • 319 views

Comment les évolutions architecturales des systèmes d’information influencent le positionnement et l’administration d’un pare-feu applicatif

Comment les évolutions architecturales des systèmes d’information influencent le positionnement et l’administration d’un pare-feu applicatif

Statistics

Views

Total Views
319
Views on SlideShare
319
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
21
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Waf, le bon outil, la bonne administration Waf, le bon outil, la bonne administration Presentation Transcript

    • SÉCURITÉ APPLICATIVE Le bon outil, la bonne administration Jérôme CLAUZADE Product Management Director
    • A L’ORIGINE… + Le WAF a comblé une faiblesse des pare-feux réseau + On l’a déployé derrière eux + Les applications web étaient donc protégées de manière empirique + Malheureusement, c’est toujours le cas…
    • OÙ PLACER LE WAF ?
    • EN DMZ… OU PAS… + Nécessaire mais loin d’être suffisant car… + Un équipement en DMZ ne peut pas tout constater ni tout arrêter…
    • PRENONS L’EXEMPLE D’UN DOCUMENT XML CHIFFRÉ
    • UN RISQUE D’ATTAQUE + Le pare-feu réseau va faire son travail de filtrage de ports + Il n’est pas possible de laisser dans la DMZ les clefs privées nécessaires au déchiffrement du message XML + Le pare-feu applicatif situé en DMZ se retrouve donc dans l’incapacité total de faire son travail… + Il va donc transmettre en interne des messages qui sont potentiellement porteurs de contenus offensifs !
    • DÉPLOYER PLUSIEURS INSTANCES DU WAF + Il est nécessaire de passer par une deuxième instance du pare-feu applicatif, située en interne dans une zone protégée + Il sera alors possible de déployer les clefs de chiffrement en toute sécurité
    • CARTOGRAPHIE RESEAU APPLICATIVE + + + + Les murs en place ne sont pas assez hauts Les flux HTTP sont (souvent) cartographiés… … mais pas qualifiés … et rarement en interne accept SQL injection accept Command injection accept any HTTP based exploit…
    • CARTOGRAPHIE WEB SERVICES ?? + Il faut pouvoir analyser les documents + A l’intérieur des requêtes HTTP + … avec les ressources nécessaires Ressources = Connaissances + moyens techniques + moyens cryptographiques accept SQL injection accept Command injection accept any XML/JSON based exploit…
    • QUI EXPLOITE LE WAF ?
    • SÉCURITÉ APPLICATIVE ET PROCESS METIER
    • LES LIMITES DE L’ADMINISTRATION RÉSEAU + Historiquement, le pare-feu applicatif est à la charge de l’administrateur réseaux + Mais de nouvelles problématiques viennent agrandir son spectre fonctionnel + … Les limites de l’administrateur vont vite être atteintes !
    • LE CONSTAT + La sécurité applicative ne peut reposer sur : ✘1 produit ✘1 personne ✘1 endroit
    • ?? ET DONC ?
    • Le pare-feu applicatif doit être capable d’intercepter et d’analyser tous les flux (internes, inter-applicatifs, mobiles, etc.)
    • Il faut donc un produit facilement administrable et facilement déployable
    • ET DONC…? + Bee Ware a conçu un mécanisme de déploiement automatisé, capable de piloter un grand nombre de machines + Point central de configuration + Gain de temps + Il est également possible de piloter l’ensemble des tâches (administration, supervision, configuration) grâce aux API
    • USUAL PRODUCTS + Plus on s’éloigne du réseau, plus le rôle de l’administrateur réseau diminue…
    • INTELLIGENCE APPLICATIVE >> 95% de l’intelligence du WAF est « applicative » Hémisphère Sécurité Détection d’intrusion Contrôle d’accès Audit de sécurité Disponibilité de service Etc. Hémisphère Applicatif Listes d’URL Journalisation Faux positifs Routage applicatif Etc. Zone réseau Déclaration d’IP
    • AU DELÀ DU PRODUIT + S’affranchir des contraintes matérielles • S’adapter à des infrastructures élastiques • Supporter les hyperviseurs du marché + Permettre le suivi de la consommation • Métriques d’allocation et d’utilisation des ressources • Gestion flottante des licences + Adapter le management de la solution • Autoriser le management centralisé ou dédié • Faciliter les audits
    • SÉCURITÉ APPLICATIVE ET PROCESS METIER + Les différentes entités auront à leur disposition un ensemble de services qui ne passera plus par l’administrateur réseau mais qui sera directement accessible dans le produit au travers d’API
    • EXEMPLES DE SERVICES
    • EXEMPLES DE SERVICES Je mets à jour l’application Je valide la conformité de ces nouvelles URL API Intégration des nouvelles URL dans la configuration Mise à jour de la configuration de sécurité et application de celle-ci Le WAF s’intègre dans les processus métier et non l’inverse
    • DU PRODUIT VERS LE SERVICE Fournir de multiples interfaces dédiées pour la configuration, la supervision, l’audit, etc. Chaque fonctionnalité doit être invocable comme un service, avec autorisation et trace Les clients ne doivent utiliser que ce dont ils ont besoin, et payer uniquement ce qu’ils sécurisent
    • POUR TOUTES LES ARCHITECTURES
    • AU PLUS TÔT + Le WAF peut jouer un rôle dès le développement des applications Exemple : OpenSAMM
    • EXEMPLE OPENSAMM Pourquoi ? + Identifier les risques applicatifs + Réduire la surface d’attaque + Optimiser le coût de la sécurité + Industrialiser la protection Environment Hardening Design Review
    • CONCLUSION L’évolution de la sécurité applicative passe par une refonte du rôle du WAF Le WAF n’est pas un module de pare-feu ou de répartiteur de charge La clé est l’adaptation aux processus métier C’est possible ! (Pensez API !)
    • CONTACTS Jérôme Clauzade Bee Ware jerome.clauzade@bee-ware.net 20 rue Billancourt 92100 Boulogne Billancourt Service commercial +33 (0)1 74 90 50 90 contact@bee-ware.net +33 (0) 1 74 90 50 96 sales@bee-ware.net
    • + D’INFOS