Le magazine des Périgourdins / Supplément




2008

2010
Po i nt
d ’ é t a p e




                Supplément au journal d...
sommaire et edito


Edito                                            Efficacité et transparence

E
      n mars 2008, la n...
Rénover la gestion



       Améliorer le service rendu aux habitants




Les préjugés sont tenaces : la capitale du Périg...
Rénover la gestion


Concrètement


N
       ous avons mis en place des
       outils de pilotage pour plus
       de tran...
Rénover la gestion


    Améliorer la gestion des ressources humaines de la Ville
Une gestion rénovée passe par une redyna...
Rénover la gestion


Charte pour l’égalité
entre les femmes
et les hommes
La Ville de Périgueux a signé, comme
833 collect...
Améliorer
le « vivre ensemble »


          Agir pour tous au quotidien
Les compétences des villes sont étendues. La munic...
Améliorer
                                                                                                                ...
Améliorer
le « vivre ensemble »


                                 Une ville proche des Périgourdins
Comme nous nous y éti...
Améliorer
                                                                                                                ...
Améliorer
le « vivre ensemble »


                                                    Une ville en mouvement
             ...
Améliorer
                                                                                                                ...
Améliorer
le « vivre ensemble »


   Le sport pour tous                                                                   ...
Améliorer
                                                                                                                ...
Perigueux - Michel Moyrand - Point d'étape 2008/2010
Perigueux - Michel Moyrand - Point d'étape 2008/2010
Perigueux - Michel Moyrand - Point d'étape 2008/2010
Perigueux - Michel Moyrand - Point d'étape 2008/2010
Perigueux - Michel Moyrand - Point d'étape 2008/2010
Perigueux - Michel Moyrand - Point d'étape 2008/2010
Perigueux - Michel Moyrand - Point d'étape 2008/2010
Perigueux - Michel Moyrand - Point d'étape 2008/2010
Perigueux - Michel Moyrand - Point d'étape 2008/2010
Perigueux - Michel Moyrand - Point d'étape 2008/2010
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Perigueux - Michel Moyrand - Point d'étape 2008/2010

4,427 views

Published on

Published in: Technology, Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
4,427
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
17
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Perigueux - Michel Moyrand - Point d'étape 2008/2010

  1. 1. Le magazine des Périgourdins / Supplément 2008 2010 Po i nt d ’ é t a p e Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010
  2. 2. sommaire et edito Edito Efficacité et transparence E n mars 2008, la nouvelle majorité municipale s’est engagée Vous savez que changer des habitudes auprès de vous à mener son action en toute transparence, anciennes et parfois tenaces, réorganiser des notamment en rendant régulièrement compte de ses équipes, établir des bilans, lancer des nouveaux réalisations et projets. programmes, intégrer les restrictions imposées par le contexte financier national - en un mot : Comme nous l’avions annoncé dans notre programme, notre agir en gestionnaire rigoureux - prend forcé- engagement d’élus se décline aujourd’hui dans trois domaines - ment du temps et exige des précautions. la gestion des services publics municipaux, le quotidien des habitants et les décisions d’aménagement qui vont déterminer J’ai souhaité placer l’humain et le social au l’évolution des espaces urbains – auxquels correspondent les cœur du fonctionnement municipal. Ces deux années ont été un trois axes qui guident nos décisions : travail avec la population et les associations, avec ceux qui sont - Rénover la gestion, dans le but d’une meilleure utilisation et font notre ville, avec les autres collectivités, avec les services de des ressources publiques, pour un meilleur service rendu aux l’État, de l’Europe et avec les services de la Ville pour bâtir ensemble habitants, des réalisations conformes au projet d’un « Périgueux autrement ». - Améliorer le « vivre ensemble », pour agir directement sur la qualité de vie de tous les périgourdins, Beaucoup a été fait durant cette courte période. Des projets - Accroître l’attractivité urbaine et commerciale de la Ville importants seront parfois résumés dans ces pages en quelques au-delà de son territoire. lignes, comme ils sont d’ailleurs souvent éclipsés dans la presse par d’autres jugés plus médiatiques. Mais je crois que seul le travail Ce premier point d’étape s’appuie naturellement sur ces trois de fond peut porter durablement ses fruits. piliers, chacun décliné en objectifs et en actions. L’engagement que j’ai pris avec mon équipe en 2008 pour vous et Ne vous y méprenez pas. Ce document n’évoque pas de nouvelles pour Périgueux n’en est qu’à ses débuts. Je puis vous assurer que intentions ou des projets lointains. Il est bien un bilan des actions nous avons la ferme volonté de le maintenir chaque jour, à votre menées ou largement amorcées par la nouvelle majorité entre écoute et à votre service. mars 2008 et aujourd’hui. Michel Moyrand Maire de Périgueux Vice-président du Document imprimé dans une usine certifiée IM- Conseil régional d’Aquitaine PRIM’VERT, sur un papier 100% recyclé aux normes Eco-label européen. La certification IMPRIM’VERT est une garantie de respect pour l’environnement, pour l’élimination conforme des déchets dangereux, pour la sécurité du stockage des produits dangereux et la gestion des produits toxiques. Les couleurs d’impression de ce magazine municipal peuvent apparaître moins vives que sur du papier non recyclé. Sommaire Rénover la gestion p.4 Optimiser l’organisation Améliorer la gestion des ressources humaines de la Ville Périgueux Le magazine des Périgourdins Assurer des contributions plus équitables Améliorer le « vivre ensemble » p.8 • Ville de Périgueux : Place de l’Hôtel de Ville, BP 9063, 24019 Périgueux Une ville solidaire cedex - Tél. 05 53 02 82 00 - Fax. 05 53 07 09 52 - www.perigueux.fr • Directeur de la publication : Michel Moyrand Une ville proche des Périgourdins • Rédaction : Services municipaux Une ville en mouvement • Photographies : Services municipaux, Photo Phovoir, Photo Dordogne Une ville qui préserve son cadre de vie Libre / L’Europe vue du ciel. • Mise en page : Studio ILÔ Créatif Accroître l’attractivité urbaine et commerciale p.18 • Impression : Fabrègue Imprimeur SA • Distribution : La Poste Une ville qui valorise son patrimoine • Tirage déclaré : 25 000 exemplaires Une ville en développement • Dépôt légal : 4ème trimestre 2010 • ISSN : n° 1269-6153 Groupes politiques p.21 3 2008 - 2010 Point d’étape - Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010
  3. 3. Rénover la gestion Améliorer le service rendu aux habitants Les préjugés sont tenaces : la capitale du Périgord serait plus riche que ses voisines. Pourtant, près de 33% de ses habitants ont des revenus fiscaux de référence inférieurs à 9 400 € / an, alors qu’ils ne sont que 22% dans les autres villes de l’agglomération. D’autant que Périgueux assume son rôle de ville-centre, fournissant des services qui profitent à tous, pas seulement à ses habitants. C’est la quadrature du cercle : il faut assumer davantage avec des moyens restreints. Une des premières ambitions de la municipalité – rénover la gestion de la Ville – peut sembler éloignée de votre quotidien. Ses effets ne sont pas instantanés et concernent essentiellement l’organisation interne de la mairie. Pourtant, tous les efforts déployés pour l’atteindre tendent vers un seul but : améliorer le service rendu aux habitants en maîtrisant les coûts. Coup de projecteur sur ce travail de l’ombre. Optimiser l’organisation En mars 2008, une de nos premières préoccupations a été d’auditer les services municipaux, puis de mettre en place les outils nécessaires pour optimiser leur fonctionnement. Le contexte de crise et notre souci constant de ne pas gaspiller l’argent du contribuable nous ont amenés à traquer les dépenses inutiles. Cette volonté était également dictée par la réalité du budget de la Ville : l’audit du cabinet RCF (2001/2008), l’analyse du Trésor Public (2005/2007) et le rapport de la Chambre régionale des Comptes (2002/2006) révélaient la précarité de la situation financière de Périgueux. Le 25 juillet 2008, la Ville a été inscrite dans le réseau d’alerte des communes en difficulté par le Préfet de la Dordogne. Les charges progressant plus rapidement que les recettes, la capacité d’autofinancement brute de la Ville était en chute libre depuis 2004. Il fallait agir vite et avec rigueur pour ne pas entraver les grands projets. Chasse aux dépenses inutiles, économies d’échelle, mise en place d’outils de pilotage et d’évaluation, effort de transparence sur les résultats obtenus… Deux ans plus tard, l’organisation est aujourd’hui en place et commence à porter ses fruits. 4 2008 - 2010 Point d’étape - Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010
  4. 4. Rénover la gestion Concrètement N ous avons mis en place des outils de pilotage pour plus de transparence et d’efficacité Par exemple : • Dès son arrivée, le nouveau Directeur général de la Ville a établi un «  projet d’administration » pour guider l’action des services municipaux. Objectif : mobiliser les agents autour d’une priorité, le service aux usagers. • Ce «  projet d’administration  » est décliné en «  projets de service  », qui orientent le travail des services de la Ville autour d’un bilan annuel partagé et d’ob- jectifs à court, moyen et long termes. • Un nouvel organigramme a précisé les L'emménagement de la Mairie dans l'ancienne CCI est financé par les ventes de biens immobiliers responsabilités au sein de l’administration de la Ville inutilisés ou inadaptés aux besoins des services municipaux autour de 3 grands pôles  : administration générale / services techniques / vie locale. des 1 481 840 € de fluides (gaz, électricité, • La mise en place de points d’étape fuel) utilisés annuellement pour le fonc- François Boudy, réguliers, dans une volonté de transpa- tionnement des bâtiments municipaux. adjoint aux finances, rence, dont ce supplément au bulletin • Nous avons divisé par deux le coût aux ressources humaines municipal de l’automne est la première au m2 des assurances des bâtiments de et à la réglementation édition. la Ville et celui des photocopies, et faisont générale, délégué à la baisser progressivement celui des com- formation des personnels, des élus N ous avons réduit les dé- munications téléphoniques. Un suivi des pompes de carburant sera mis en place et aux services publics penses en améliorant la dans les mois qui viennent. N gestion ous avons également : • Les demandes de congés des agents Par exemple : municipaux et le traitement des fiches de • Créé une cellule fiscalité et • Nous avons réduit les frais de re- paie ont été dématérialisés, ce qui réduit audit de gestion, aussi en charge présentation (réceptions et cocktails) de considérablement le temps consacré à ces des demandes de subvention perçues par 42% depuis 2007 et les frais de location quelque 37 500 formulaires et feuilles par la Ville. du véhicule du Maire de 72%. Loin d’être an. • Établi des procédures, équitables et anecdotique, l’économie réalisée est de • Nous avons engagé une gestion transparentes, décrites dans un règlement 161 400 € depuis deux ans. active du parc immobilier de 245 000 m2 intérieur approuvé en Conseil municipal, • Nous avons étoffé le service dé- de la Ville. L’étude de son adéquation avec pour une meilleure gestion des salles mu- veloppement durable d’un Technicien les besoins des services et les coûts de sa nicipales. énergie, en charge de l’élaboration d’un gestion à moyen terme (entretien, mises • Prévu de déployer un logiciel de plan d’économies d’énergie qui devrait aux normes…) orientent aujourd’hui les gestion du courrier et de suivi des occu- permettre une réduction conséquente choix de réaffectation / réaménagement / pations du domaine public (terrasses et vente. Ainsi, la Ville a vendu plusieurs de marchés, maintenant gérés par la Police ses biens parmi lesquels Castel Peyssard et Municipale). le Centre Ailhaud Castelet, et a acquis • Mis en place une démarche qualité à les bâtiments de l’ancienne CCI afin d’y l’Office de Tourisme. centraliser ses services administratifs. • Nous avons incité à la mutualisation de moyens de nos partenaires pour générer des économies d’échelle, ce qui s’est notam- ment concrétisé  par le regroupement des associations d’animation culturelle (l’OPA, Périculture et Sinfonia ont été fondues dans Loin d'être anecdotique, Economies en frais de fonctionnement et adéqua- une seule association : CLAP, Culture, Loisirs, la réduction des frais tion avec les besoins des services municipaux : la Animations Périgueux), et par la création de représentation a fait gestion des 245 000 m2 du parc immobilier de la d’un pôle municipal de médiation culturelle. économiser 161 400 € Ville méritait d'être revue intégralement en deux ans 5 2008 - 2010 Point d’étape - Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010
  5. 5. Rénover la gestion Améliorer la gestion des ressources humaines de la Ville Une gestion rénovée passe par une redynamisation des ressources humaines, moteur du succès des actions municipales. 690 agents travaillent dans les services, ce qui fait de la Ville l’un des plus gros employeurs de Périgueux. En décembre 2008, un audit des services mené par le cabinet KPMG a mis en lumière les principaux points faibles et les besoins de l’organisation municipale : • un défaut de structuration et des manques dans l’organigramme, • une masse salariale au dessus de la moyenne nationale des communes de taille similaire et en constante augmentation. Le renforcement progressif de l’encadrement préconisé par cet audit s’est traduit par une organisation en trois pôles : admi- nistration générale / services techniques / vie locale. Rapidement, le recrutement d’un res- ponsable des ressources humaines a permis une  réorganisation misant sur le potentiel des agents (formations, promotions, évolutions internes, sta- giairisation d’emplois précaires…), la Commerce, petite enfance, culture, action sociale, cadre de vie, logement, tourisme, services publics, mise en place de guides d’évaluation sports, urbanisme, équipements collectifs, mais aussi sécurité... les 690 agents de la Ville travaillent professionnelle comportant des critères sur de nombreux domaines de votre quotidien de notation clairs, et l’instauration d’un Charges brutes de personnel (en milliers d’€) dialogue autour du parcours de chacun. Concrètement Depuis 2008, 88 agents ont bénéficié 22 200 d’évolutions internes pour dynamiser Tant pour assurer la sécurité des agents 21 700 leur carrière. 190 ont été promus. Le tout que pour améliorer leurs conditions de en maîtrisant les dépenses de personnel. travail, nous avons : 21 200 Entre 2007 et 2009, le nombre de jours • Mis en place le Comité d’hygiène, 20 700 d’arrêt de travail pour raison médicale a de sécurité et des conditions de travail 20 200 diminué de 18%. (CHSCT) et le document unique pour la 19 700 prévention des risques. 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 • Investi dans du matériel (remise à niveau du parc de véhicules, équipement en vêtements de sécurité et en matériel plus performant). • Prévu l’aménagement d’un nouveau lieu de stockage du matériel dit « dépôt Balout » plus sécurisé et fonctionnel pour les agents du service manutention. Le projet de déplacement de la Mairie vise également à résoudre l’équation insoluble dans les bâtiments actuels  : manque de place pour les agents (jusqu’à 3 agents dans 12m2 et parfois 1,80m de hauteur sous plafond), impossibilité de mise aux normes complète du site pour l’accueil du public et mauvaise gestion due à un éparpillement des services. 6 2008 - 2010 Point d’étape - Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010
  6. 6. Rénover la gestion Charte pour l’égalité entre les femmes et les hommes La Ville de Périgueux a signé, comme 833 collectivités de 24 pays (dont 48 en France), la «  Charte européenne pour Masse salariale constante l’égalité des femmes et des hommes dans L’amélioration de la gestion des ressources humaines et l’attention portée aux la vie locale  » initiée par le Conseil des conditions de travail des agents s’est faite sans augmentation de la masse salariale Communes et Régions d’Europe (CCRE). nette, en progression de 0% en 2008 et en 2009, et de moins de 1,2% prévu en Plusieurs leviers comme le soutien aux 2010. Soit une économie réalisée de plus de 2 millions d’euros en deux ans. Un associations et acteurs de l’égalité, la résultat exceptionnel quand la moyenne nationale des villes de taille comparable promotion d’actions et la sensibilisation était de 2,9% en 2008 et de 2,2% en 2009. nous permettent d’agir. Dans un premier temps, nous avons décidé de travailler sur Évolution de la masse salariale nette : la gestion interne. Même si les effectifs municipaux traduisent déjà la parité, les premiers domaines d’application de cette 2005 / 2007 : + 11,7% charte concernent, par exemple, la for- mation suivie par les agents des crèches pour lutter contre les stéréotypes liés au 2008 / 2010 : + 1,2% genre dans les structures petite enfance. Assurer des contributions plus équitables Une ville solidaire, c’est une ville qui assure l’équité des contributions de chacun en fonction de ses moyens. C’est aussi une ville qui s’assure que ses administrés – qui sont aussi ses contribuables - profitent prioritairement des services offerts. Plus d’équité dans une politique tarifaire qui datait de 2005. Olivier Desmesure, Elle a été établie de manière différenciée les tarifs municipaux selon le lieu d’habitation, en faveur des conseiller municipal habitants de Périgueux. délégué à l’eau Nous nous sommes attaqués à la pre- mière source d’inégalités  pour les foyers périgourdins : les tarifs des services muni- Plus d’équité cipaux, en posant la question du poids dans l’impôt des charges assumées par la Ville au bénéfice de toute l’agglomération. Pour Nous avons également activé la commis- la restauration scolaire et l’accès aux sion communale des impôts directs (CCID) Le juste prix de l’eau équipements sportifs et culturels, nous afin de réactualiser les bases locatives. En avons réactualisé, harmonisé et simplifié effet, depuis les années 1970 dont les Depuis avril 1986, la Société Lyonnaise données servaient toujours de référence, des Eaux gère le service, la mise en service des immeubles anciens alors classés dans des branchements, l’entretien et le renou- les catégories d’habitat très dégradé ont vellement de l’ensemble des réseaux liés été agréablement rénovés, alors que à la distribution d’eau dans notre ville. En de l’habitat social, considéré comme vue de l’échéance du contrat au printemps confortable à l’époque, s’est considé- 2011, Michel Moyrand, Maire de Périgueux, rablement dégradé, générant ainsi de a souhaité engager une réflexion sur le futur grandes injustices devant l’impôt. mode de gestion du service, dans l’intérêt Depuis novembre 2008, grâce au travail des périgourdins. Le cabinet Horizon 2015 avec les services des Impôts, le statut de a été mandaté pour étudier les différentes plus de 800 logements a été révisé. Cette options : reprise en régie municipale directe démarche de justice sociale se poursuit. ou délégation de service public. 7 2008 - 2010 Point d’étape - Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010
  7. 7. Améliorer le « vivre ensemble » Agir pour tous au quotidien Les compétences des villes sont étendues. La municipalité agit dans de nombreux domaines de votre quotidien : commerce, petite enfance, culture, action sociale, cadre de vie, logement, tourisme, services publics, sports, urbanisme, équipements collectifs, mais aussi sécurité. Plutôt que des actions qui ne visent que certaines catégories de la population, l’équipe de « Périgueux autrement » a choisi de travailler sur le « vivre ensemble » autour de valeurs qui touchent tous les Périgourdins. Nos efforts portent essentiel- lement en faveur d’une ville proche de ses habitants, d’une ville en mouvement, d’une ville attentive à son environnement. En 2009, le CCAS a ouvert plus de 1260 dossiers d’aide sociale Une ville solidaire facultative, pour un montant de 185 000 € Conformément à nos convictions profondes, la solidarité est et restera une des priorités de notre action. Persuadés que notre richesse naît de nos différences donc de nos complémentarités, et dans un contexte national et interna- tional qui nous en rappelle la douloureuse urgence, nous travaillons pour faire de Périgueux la ville de tous. dicapées à l’activité dans les contrats Faciliter le quotidien d’objectifs et de moyens signés avec les Serge Géraud, des personnes associations culturelles et sportives. conseiller municipal délégué au logement handicapées Et sont programmés : et aux déplacements la mise aux normes du Théâtre, avec En allant au-delà des exigences réglemen- une quarantaine d’aménagements pour taires pour la mise aux normes d’accessibilité un montant total de 440 636 €. • le déménagement de la Mairie Lutter contre des bâtiments municipaux et en travaillant sur tous les projets d’aménagement public (réalisation 2013) dans un bâtiment les logements vides avec les douze associations représentées permettant un accès à tous les services et l’habitat insalubre dans la Commission communale dédiée, aux personnes handicapées. La note nous souhaitons progressivement faciliter la d’accessibilité du bâtiment actuel est En plus du soutien de la Ville au Pro- vie des personnes handicapées en ville. de 33% et même de coûteux travaux ne gramme d’Intérêt Général (PIG) en faveur permettraient pas de rendre toutes les de l’amélioration de l’Habitat privé porté Ont ainsi été réalisés : salles accessibles. par la Communauté d’Agglomération • les aménagements d’accessibilité Périgourdine (qui représente près de des services enfance jeunesse (SEPEJ ) et Parallèlement, en mai 2010, l’Office de 30 000 € de soutien de la Ville à des pro- État civil fin 2009. Tourisme a obtenu le label « Tourisme et priétaires privés pour la rénovation de • les aménagements d’accessibilité Handicap  » qui tient compte des handi- leurs logements en 2009 et 2010), nous des vestiaires du stade Francis Rongiéras. caps visuels, auditifs, de mobilité et de nous sommes mobilisés pour lutter contre • l’audit accessibilité des bâtiments déficience mentale des visiteurs. l’habitat insalubre et redynamiser le mar- municipaux par la société Accesmétrie ché locatif en créant en mars 2009 une taxe fin 2009. d’habitation pour les logements vacants • l’aménagement progressif, avec depuis plus de 5 ans. Les propriétaires sont Péribus, de quais de bus accessibles aux ainsi incités à mettre leur bien en location et fauteuils roulants (4 quais en 2010  : Bu- à l’entretenir. geaud ouest , Bugeaud Est, G. Saumande et Talleyrand-Périgord  pour un montant Un travail partenarial mené avec Périgueux total de 114 000 €). Habitat a abouti cette année à un Plan stra- • remplacement de 8 appareils de tégique de patrimoine, qui établit pour les signalétique sonore pour les passages dix ans qui viennent les grands axes de piétons. gestion des 3  573 logements sociaux de • l’ajout autant que possible de Le 10 février dernier, Bouge 2 Places a permis à tous les jeunes de découvrir les pratiques han- l’office, dont l’âge moyen est de plus de l’objectif de l’accès des personnes han- 34 ans. di-sports 8 2008 - 2010 Point d’étape - Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010
  8. 8. Améliorer le « vivre ensemble » jardins familiaux et un parcours de santé. Soutenir Sans-abris les populations Nous allons réaménager pour un montant total de travaux de 1 134 728 € (Périgueux fragilisées Habitat), le centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) Lakanal, qui Centre Communal d’Action Sociale n’offrait pas des conditions d’accueil d’ur- Depuis 2008, nous avons augmenté la gence décentes. Ce foyer, géré par le CCAS, subvention au CCAS de près de 25% pour permettra d’éviter les trop nombreux refus la porter à 572 000 € en 2010. Plus de Nous avons recentré le Programme des réus- d’hébergement et le recours aux nuitées moyens humains sont également dédiés site éducative (PRE) sur des actions d’aide à la d’hôtel. Il assurera le respect de la dignité, à l’accompagnement des familles en su- parentalité et d’accompagnement scolaire l’intimité et la sécurité des personnes ac- rendettement et à l’attribution des aides cueillies. financières avec, notamment, la création Nous avons également lancé un travail d’un poste d’assistante sociale en juin partenarial avec les associations de ter- Des seniors actifs 2010. rain et les services de l’État pour assurer La Résidence pour personnes âgées l’accompagnement des personnes les (RPA), qui anime également les clubs du En 2009, la dépense sociale brute s’est élevée plus marginalisées. Il pourrait notamment Toulon et de st Georges, met l’accent sur à 170,75 € par habitant, et elle devrait être aboutir en 2011 à la création d’une équipe la qualité de l’accueil et des animations. de 183,14 € en 2010, soit  14,5% de plus mobile de jour pour intervention auprès Depuis 2009, de nombreuses animations qu’en 2007. Au total, en 2009, le CCAS a des sans-abris. ouvertes à toutes les personnes de plus ouvert, plus de 1  260 dossiers d’aide so- de 60 ans ont été développées autour ciale facultative, pour un montant total de du livre (lectures à haute voix et prêt, 185 000 €. En novembre dernier, il a signé en partenariat avec la Bibliothèque mu- Gatienne Doat, une convention de partenariat avec EDF nicipale), de sorties culturelles, du jeu adjointe déléguée à la poli- / GDF pour agir en médiation et éviter (notamment des jeux de mémoire, en les coupures d’énergies aux familles en partenariat avec la Ludothèque de l’AOL) tique de la ville et l’économie difficulté. sociale et solidaire et des plaisirs de la table (ateliers cuisine, repas thématiques...). Sylvie Reinhart, adjointe déléguée à la Dans les quartiers Gour de l’Arche, quartier durable La Ville de Périgueux marque son engage- santé, à l’action sociale, Nous avons souhaité faire du Gour de ment dans la politique de la ville, c’est-à-dire au CCAS et aux personnes l’Arche, quartier souvent stigmatisé, un l’action cofinancée par les services de l’État âgées modèle de qualité de vie en réorientant le et les autres collectivités du territoire pour projet de rénovation urbaine (convention les quartiers défavorisés, en augmentant ANRU) vers un projet « quartier durable », Restauration scolaire son soutien et en privilégiant les projets avec une chaufferie bois moins néfaste Dans le contexte de crise, nous avons révisé portés par des associations locales. Ainsi, pour l’environnement que celles utilisant les politiques tarifaires selon un barème lié depuis 2007, le nombre d’actions propo- les énergies fossiles, aussi réduisant les au quotient familial, comme celles de la res- sées a augmenté de plus de 50% et la Ville a charges du locataire. La première pierre tauration scolaire ou de l’accès à certains doublé sa participation financière. En 2010, de quartier durable a été posée en  avril équipements sportifs et culturels. Ainsi, le nous avons consacré 89 310 € à 46 projets 2010 avec le lancement de la construction budget dédié a été porté à 1 150 000 € pour réalisés à Périgueux ou en collaboration de 52 logements sociaux labellisés basse permettre une réduction du prix du repas avec Coulounieix-Chamiers et Boulazac. consommation (Périgueux Habitat). Le de 1,95 € à 1,55 € pour les familles les plus projet comprend également la création de défavorisées. Nous avons également recentré le Pro- gramme des réussite éducative (PRE) sur des actions d’aide à la parentalité et d’ac- compagnement scolaire. En 2009/2010, le soutien de la Ville a ces actions était de 34 000 €, soit 62% de plus que pour l’année scolaire précédente. Périgueux s’est aussi investie dans des projets avec les autres Villes de l’agglo- mération impliquées dans la politique de la ville, tels que l’atelier santé ville (ASV), qui va se concrétiser   maintenant que la phase d’étude touche à son terme, ou le réseau départemental d’épiceries solidaire «Epicerie 24», dont la première a été ouverte au Toulon en février 2010. En 2009, le CCAS a distribué 63 016 repas à 402 bénéficiaires 9 2008 - 2010 Point d’étape - Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010
  9. 9. Améliorer le « vivre ensemble » Une ville proche des Périgourdins Comme nous nous y étions engagés dans notre programme de campagne, la création de lien entre les habi- tants est au cœur de notre action. Cela passe par un soutien au tissu associatif, par une relation de proximité avec les élus et l’administration, et par une mobilisation pour les services de proximité. Soutien aux associa- tions et clarification de leurs liens avec la Ville Des contrats d’objectifs et de moyens Le montant global des subventions voté lors du budget primitif 2010 en faveur des associations de la ville s’élève à 3 531 760 €. En établissant des contrats d’objectifs et de moyens avec les associations dont la subvention annuelle dépasse les 23 000 €, nous avons souhaité leur assurer une sécurité financière sur 3 ans en contrepartie Comme ici au Gour de l'Arche au mois de juin, habitants, associations et commerçants sont d’un engagement concret sur les finali- consultés sur les grands projets urbains tés de leur action (objectifs clairement énoncés et évaluation annuelle, ciblage de publics, accessibilité tarifaire et tarif cœur de la Ville, avec plus de surface, mise en place de la Zone de Protection préférentiel pour les personnes résidant à donnera de meilleures conditions de du Patrimoine Architectural, Urbain et Périgueux…). travail à tous les bénévoles et person- Paysager (ZPPAUP) de Vésone, pour le nels engagés dans le monde associatif déplacement éventuel de la stèle place Les premières concernées ont été des asso- de Périgueux. Montaigne, pour l’emménagement de la ciations sportives, comme le Golf public de futur Mairie rue Wilson et les aménage- Périgueux, le CAP tennis et le CAP rugby. Cet équipement s’ajoutera aux facilités ments du Bas St Front et de la rue de la Les associations culturelles suivront pro- proposées dans les gymnases (70 asso- République. Nous avons également or- gressivement. ciations utilisatrices régulières sur des ganisé des voyages d’études avec élus et créneaux variant de 2 à 25h / semaine), commerçants à Sarlat et Poitiers. Des conditions favorables à la Filature (12 associations sportives et La municipalité soutient l’action des as- culturelles hébergées) et à la Visitation sociations par la création de maisons de (19 associations intervenant en com- Odile Rougier, quartiers à même d’accueillir les projets plément des activités proposées par le adjointe déléguée à la associatifs des habitants. C’est le cas à centre culturel). démocratie participative, à Saint Georges, avec un bâtiment qui sera opérationnel en 2011 et d’un projet en l’éducation, à la citoyenneté cours d’élaboration pour Saint Martin, De la concertation et au devoir de mémoire rue Léon Desalles, sur un terrain acquis autour des en 2009. grands projets Les 11 associations qui ont un bureau La  démocratie au quotidien telle que permanent à la Maison des associations, nous la concevons, c’est une concertation les 69 qui y sont domiciliées et utilisent menée sur tous les grands projets. Réunions régulièrement les lieux, et les 91 autres publiques, voyages d’études, rencontres de qui empruntent ponctuellement des terrain… Vos questions et suggestions ali- salles de réunion, sont par ailleurs très mentent le débat et sont prises en compte à l’étroit Cours Fenelon. C’est pourquoi dans les décisions. le Maire, Michel Moyrand, a souhaité qu’après l’emménagement de la Mairie Par exemple, nous vous avons consultés rue Wilson, les locaux de la place de l’Hô- La maison de quartier St Georges qui sera pour les projets « Gour de l’Arche quartier construite en 2011 répondra aux critères d'un tel de Ville soient aménagés en Maison durable », du quartier de la Gare, pour la " bâtiment basse consommation “ des association. Cet emplacement au 10 2008 - 2010 Point d’étape - Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010
  10. 10. Améliorer le « vivre ensemble » Marchés Des services dans les quartiers Approvisionnement en produits frais, mais aussi lieux de vie et d’échange dans les quartiers, les marchés de quartiers instaurés Permanence administrative à Vésone et au Toulon en 2009 connaissent aujourd’hui leurs Le Maire, Michel Moyrand, a souhaité que les services munici- habitués. Celui du Gour de l’Arche sera réactivé prochainement. paux se déplacent dans les quartiers pour faciliter vos démarches administratives. Marché de Vésone Besoin de formulaires ? De renseignements sur le mariage, pour Rue de Vésone le mardi matin votre passeport, vos actes d’état civil, vos inscriptions dans les crèches et écoles ou sur les autorisations de voirie  ? Véritables Marché du Toulon point relais pour vos formalités, mais aussi lieux d’écoute et de Place de Verdun, le mardi et le vendredi matins conseil, les deux permanences de la Mairie inaugurées en février 2009 au Gour de l’Arche et à Saint Georges ont déjà reçu plus de 300 usagers. Mairie de quartier du Gour de l’Arche Maison de quartier, 68 rue Pierre Brantôme. Permanence le jeudi de 9h à 12h et de 14h30 à 17h30. Tél. 05 53 09 46 13 Mairie de quartier de Saint-Georges 1 rue Jacques Le Lorrain Permanence le mardi de 9h à 12h et de 14h30 à 17h30. Tél. 05 53 02 73 23 Des élus plus proches des citoyens Avec plus de 700 rendez-vous par an assurés par lui-même ou son cabinet et des rencontres régulières dans les quartiers (15 en deux ans), Michel Moyrand est un maire à l’écoute des habitants et de leurs préoccupations. Les élus référents qu’il a choisi pour chaque quartier assurent des permanences hebdomadaires qui vous sont ouvertes, avec ou sans rendez-vous. Marché du Toulon, Place de Verdun, le mardi et le vendredi matin GOUR DE L’ARCHE, TOULON Mostafa MOUTAWAKKIL, Cathy TYTGAT, maison de quartier du Toulon, salle municipale, place Verdun, le mercredi de maison de quartier du Gour de l’arche, 16h à 18h, et le dernier mercredi de chaque mois au local des HLM du Chemin grande salle, rue P Brantôme, de la Monzie le lundi de 17h à 19h HAUT PÉRIGUEUX Anne MARCHAND et Anne KARASSEF 158 rue Combe des Dames le jeudi de 17h à 18h30 GARE / SAINT MARTIN, Marc GELINEAU, école André-Boissière, bâtiment côté rue Louis Blanc, le lundi de 9h à 11h VESONE, SAINT GEORGES Christian DUPUY, Hugues LINTIGNAC, cité de Campniac, salle des locataires, mairie de quartier, 1rue J. Le Lorrain le jeudi de 17h à 19h le jeudi de 17h à19h Marché de Vésone, Rue de Vésone le mardi matin 11 2008 - 2010 Point d’étape - Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010
  11. 11. Améliorer le « vivre ensemble » Une ville en mouvement En 2009, la Ville de Périgueux a Périgueux bouge pour et avec tous ses habitants. C’est un cœur qui bat pour réalisé 87 400 € de travaux dans les les enfants, pour les jeunes, pour un accès de tous au sport et à la culture. 3 crèches municipales commission des menus » réunissant parents taire André-Boissière (la plus vieille de la ville Épanouissement des d’élèves, enseignants, élu et techniciens a puisqu’elle date de 1868) comme les deux été créée. Elle se réunit cinq fois par an afin écoles qui bénéficieront d’une rénovation enfants dans la Ville d’échanger sur la qualité des repas servis. complète. Traitement de l’amiante présente dans les murs, isolation des façades pour amé- Parce que l’éducation est une des clefs de « Ficelles de parents, liorer les faibles performances énergétiques, l’égalité, nous avons bâti un projet éducatif augmentation de la capacité d’accueil… Les bobines d’enfants » deux projets, menés en concertation avec local qui mise sur les potentialités des en- les équipes pédagogiques et les parents fants et vise à les développer. En valorisant Le 5 juin 2010, nous avons organisé une d’élèves, mobiliseront une enveloppe totale les compétences individuelles, en donnant après-midi de rencontres pédagogiques et de 7 200 000 €. Les travaux seront terminés à la priorité à l’acquisition des savoirs de base conviviales pour les enfants de 0 à 16 ans et la rentrée 2012 à la Cité et à la rentrée 2013 à leurs parents. Cette nouvelle initiative était André-Boissière. (lire, écrire, compter), et en encourageant tournée vers les principaux intéressés  : les les initiatives, nous soutenons chacun dans familles. Inscrite dans un travail de longue son parcours et contribuons à former les haleine avec les crèches, les établissements citoyens de demain. scolaires, le Centre médico psycho péda- gogique, le Centre d’Action Médico-Sociale Delphine Labails, Précoce, la PMI et de nombreuses autres 1ère adjointe déléguée aux associations, elle sera reconduite avec des affaires scolaires, à la petite ateliers ludiques et des espaces d’échanges. enfance et à l’égalité entre Qualité des bâtiments, qualité les femmes et les hommes La saison 2010/11 de l’Odyssée s’ouvre aux de vie et de travail pour les élèves plus jeunes. Des spectacles comme « Et une cuillère », programmé le 10 novembre au Palace Remplacement de menuiseries, travaux en coréalisation avec le Salon International du de peinture, réfection des sols, isolations Modernisation et développement Livre Gourmand, sont ouverts aux enfants à phoniques et thermiques, mise aux normes des aires de jeux partir de 18 mois de sécurité et surtout, création de 8 espaces de restauration scolaire : nous avons investi En 2008, nous nous sommes attachés à mettre 3 104 200 € dans les écoles de la ville en trois en place un plan de gestion des 23 aires de ans, soit une augmentation de 88% entre jeux de la Ville pour leur mise aux normes, Pour les tout-petits 2007 et 2010. leur rénovation et leur développement. Parmi les 8 aires situées dans l’espace urbain, Deux écoles feront peau neuve celles du Toulon, des Arènes et de Gamenson Les tout-petits ont maintenant leurs activi- Après une étude approfondie des bâtiments ont été développées et réaménagées, celles tés : avec la baby-gym et l’éveil musical dans des 19 écoles publiques de la Ville, Michel de la rue des Près et de la place Francheville les crèches et la programmation très jeune Moyrand, Maire de Périgueux, a désigné le ont été créées. Une autre est prévue avant la public à l’Odyssée, les bambins vont éveiller groupe scolaire de la Cité et l’école élémen- fin de l’année rue du Vallon. leurs sens. Ces actions visent à sensibiliser les enfants de 0 à 3 ans à l’activité physique Les équipements ont été choisis pour leur et à la culture en leur offrant des espaces de capacité à stimuler l’imaginaire des enfants découverte adaptés. Initiée à la rentrée der- (aires thématiques, univers modernes et nière auprès de 3 crèches et encadrée par un colorés). Tous sont contrôlés mensuellement éducateur sportif municipal, la baby-gym est par les services municipaux. étendue dès septembre 2010 aux 4 crèches de la Ville et au relais d’assistantes mater- Label « ville amie des enfants » nelles (RAM). Le dossier de demande de labellisation « Ville Restauration scolaire et animations amie des enfants » par l’UNICEF est constitué auprès de l’UNICEF. L’objectif de ce label est de En novembre 2009, nous avons mis en place promouvoir nos actions et équipements des- une délégation de service public pour les tinés aux plus jeunes et d’inscrire Périgueux prestations assurées par l’Association des dans un réseau de partenaires pour améliorer œuvres laïques (AOL). Les accueils de loisir du la vie quotidienne des enfants et leur écoute. midi et du soir, ainsi que les centres de loisirs de Borie-Bru et Actions jeunes sont organisés conformément à notre projet éducatif, avec Depuis 2008, la Ville a investi 270 700 € pour la un suivi qualitatif et financier régulier. Une « rénovation ou la création d’aires de jeux 12 2008 - 2010 Point d’étape - Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010
  12. 12. Améliorer le « vivre ensemble » Mobilisation, prévention et animations pour et avec les jeunes Une ville qui bouge, ce n’est pas seulement un calendrier d’animations bien rempli. C’est aussi une municipalité qui est à l’écoute des jeunes, qui les soutient dans l’émergence de leurs projets, qui travaille sur la prévention et  les implique dans la vie de la cité. Bouge 2 places Qui a dit que les 15/25 ans manquaient d’animation  ? Après 23 éditions, Bouge 2 Places est devenu un des rituels des jeunes Périgourdins. Un mercredi et un samedi après-midi par mois, sur des places de la ville (le plus souvent Francheville et Coderc, mais Bouge 2 Places investit aussi les quartiers) animations et actions de prévention sont associées sur un thème qui les touche. Addictions, mangas, SIDA  , développement durable, engagement associatif, secourisme, études à l’étranger… Chaque Bouge 2 place Après 23 éditions, Bouge 2 places est devenu l’un des rituels des jeunes périgourdins aborde sans tabous un sujet qui fait bouger les corps ou les esprits. La Fête de la jeunesse Fabrice Mativet, Coordonné par le Centre Information Jeunesse (CIJ), Bouge 2 Places est un outil que les jeunes En organisant la première Fête de la jeunesse Adjoint délégué à la peuvent s’approprier pour des actions qui leur le 25 septembre 2010, place Francheville, jeunesse , aux universités, nous souhaitons organiser plus qu’un simple à la vie associative et tiennent à cœur. forum. Cette journée est conçue comme Le blog de Bouge 2 Places : à la vie des quartiers une démonstration d’activités, un moment http://bouge2places.canalblog.com d’échange pour inciter les enfants et les jeunes à se rapprocher des associations et à s’informer sur les animations organisées Conseil Local de la Jeunesse clubs sportifs et culturels de Périgueux et par la Ville. Dans le foisonnement de l’offre existante, chacun trouvera le moyen de Le Conseil Local de la Jeunesse (C.L.J) que s’épanouir et de s’exprimer. nous avons créé début 2009 est un outil pour faire vivre une expérience citoyenne active et Soutien à l’enseignement supérieur concrète aux jeunes Périgourdins âgés de 12 à 18 ans, en les consultant sur certains sujets La Ville de Périgueux maintient son sou- de la vie communale, mais aussi en les aidant tien à l’Institut d’Études Juridiques et Économiques, qui devient à la rentrée dans leurs démarches nécessaires à la réalisa- le «  Département d’études juridiques et tion de projets d’intérêt général. Aujourd’hui économiques de Périgueux  » (DEJEP). le CLJ compte 30 membres, autant de filles Cette antenne de l’Université Montesquieu que de garçons, qui se réunissent environ une - Bordeaux  IV, qui  propose des parcours fois par trimestre autour de projets humani- universitaires en droit et AES et des forma- taires et festifs. tions professionnelles, a bénéficié en 2010 Si vous avez entre 12 et 18 ans et que vous d’une subvention de la Ville de 386 000 €, souhaitez contribuer au CLJ, contactez la soit 69% de son fonctionnement. La Ville coordinatrice. de Périgueux soutien également les pro- Tél. : 05 53 02 82 00 / clj@perigueux.fr jets portés par les associations étudiantes Inscriptions en ligne sur et offre un tutorat à une dizaine de jeunes www.perigueux.fr chaque année, dans le cadre de leur projet d’études. 13 2008 - 2010 Point d’étape - Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010
  13. 13. Améliorer le « vivre ensemble » Le sport pour tous Vianney Le Vacon Adjoint délégué aux sports A Périgueux, le sport se pratique en loisir ou en compétition, toujours pour le plai- sir. Source d’équilibre personnel, mais aussi lieu d’apprentissage des valeurs de dépassement de soi et de solidarité, il doit être accessible à tous. Nos actions, Demandeurs d’emploi : le sport menées depuis 2008 dans ce domaine, pour retrouver confiance ont visé principalement les enfants, les Le Golf municipal, dont les bâtiments ont demandeurs d’emploi et la modernisation été l’objet de rénovation, accueille   les Depuis mars 2010, les demandeurs des équipements. stages organisés par le service des sports d’emploi de la ville peuvent pratiquer de la Ville pendant les vacances gratuitement des activités dans le cadre Amener les enfants de «  Périsports emploi  ». Cette action, à la pratique sportive des pratiques ou se perfectionner, nou- impulsée par la Ville avec la Maison de velles activités (comme la découverte des l’Emploi de l’Agglomération Périgourdine, En 2009, nous avons réorganisé les interven- arts du cirque). Cela s’est traduit par l’achat a mobilisé une quarantaine de participants tions des éducateurs sportifs municipaux de matériel (rollers, vélo, inicirque…) et lors d’une à deux séances par semaine pour dans les écoles pour une présence plus par une diversification des sites. En plus les aider, grâce au sport et au cadre d’une suivie (1h par semaine minimum toute du stade Rongiéras et de la Filature, et activité régulière, à se remobiliser dans leur l’année) avec un intervenant unique dans le but d’être accessibles à tous, ces recherche d’emploi, à revaloriser leur image (meilleur repère pour les enfants) et en activités se déroulent maintenant dans les et à améliorer leurs conditions physiques et utilisant les équipements proches de quartiers, comme à St Georges, au Gour de mentales. Un début pour cette activité qui l’école (moins de déplacements en bus et l’Arche et à Clos Chassaing. pourra être suivie par 150 personnes sur de temps perdu) auprès des CE2, CM1 et l’année. CM2. Dans les crèches, les écoles et en extra- scolaire, nos objectifs sont les mêmes  : Nous avons mis en place une animation développer la pratique sous toutes ses sportive d’une heure par semaine dans formes et mobiliser les plus jeunes autour les crèches, par cycles de 6 séances, pour d’activités qu’ils pourront ensuite per- permettre aux tout-petits de se construire fectionner dans l’une de 70 associations grâce à un enseignement corporel basé sportives périgourdines. sur le plaisir et de stimuler leur motricité Les activités : et leur coordination. « baby-gym » pour les 3/6 ans « mercredis sportifs » pour les 6/8 ans Nous avons également remanié les stages « stages sportifs » pendant les vacances La piste et les ateliers d'athlétisme ont été organisés pendant les vacances : nouvelles scolaires pour les 7/12 ans rénovés cet été, pour un montant de 370 000 €. tranches d’âge pour des niveaux plus co- 2 500 places de gradins supplémentaires vont hérents, 3 formules d’activité (multisports, Informations à la Direction des Sports, être accessibles cet automne duo ou stage spécialisé) pour découvrir à la Filature de l’Isle - Tél. 05 53 53 20 23 Moderniser les équipements sportifs Pour que les sportifs de la Ville pratiquent leurs activités dans de bonnes conditions, nous avons programmé une modernisation progressive des équipements. Nous avons consacré 69  000 € à l’entretien des instal- lations sportives municipales depuis 2008 (dont la mise aux normes des équipements en libre accès), et réalisé 1 170 300 € de gros travaux et achats d’équipements, comme la construction d’un nouveau fronton de pe- lote basque, la couverture du club-house du Golf, la rénovation de la piste d’athlétisme, du club-house et l’installation de nouveaux Tous les enfants de CE2, CM1 et CM2 de Périgueux bénéficient de l'intervention d'animateurs gradins au Stade Francis Rongièras. sportifs de la Ville 14 2008 - 2010 Point d’étape - Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010
  14. 14. Améliorer le « vivre ensemble » La culture pour tous 100% Mimos Vous avez été 11 000 à partager le « Coup Depuis 2008, Mimos fait un retour aux de foudre » du Groupe F en ouverture sources : le théâtre de geste et le corps de Mimos 2009, plus de 8 000 à suivre la en mouvement sont présentés sous des folle déambulation de Generik Vapeur formes jubilatoires et fédératrices qui invi- cet été dans les rues du centre-ville. Vous tent les familles à la découverte de la ville. avez également été des milliers à suivre L’assiduité des 57 000 spectateurs de la les représentations du festival dans les l’édition 2010 (environ 40 000 les années quartiers. Voici la culture telle que nous précédentes) prouve le succès de cette la concevons : populaire et de qualité, d’ambition nationale ou internationale nouvelle formule, plus grand public, plus et rayonnant sur notre territoire, gratuite ouverte sur les quartiers, plus en plein air, autant que possible et toujours accessible. avec de très nombreuses représentations gratuites (157 représentations dont 13 payantes) et des artistes en résidence. Salon International du Livre Au fil des 28 éditions de Mimos, le nom Gourmand de Périgueux s’est définitivement associé au mime. C’est sur ce patrimoine culturel Mimos 2010 a rassemblé 57 000 Pour sa 11ème édition, le Salon Interna- de la Ville que nous allons capitaliser spectateurs, preuve du succès de tional du Livre Gourmand (SILG) décline en lançant le projet d’un « Pôle mime », sa nouvelle formule plus ouverte les « Passions à table » et invite le Québec. centre de ressources et de formation, en sur les quartiers S’appuyant sur ses acquis tout en enrichis- lien avec l’Odyssée, scène conventionnée sant son contenu pour en faire un événe- de Périgueux pour le corps en mouvement ment familial, populaire et résolument et pôle régional de ressources en Aquitaine Arnaud Le Guay, littéraire, le cru 2010 du SILG s’appuie sur pour le théâtre gestuel et le mime. Le Mi- adjoint délégué à la culture, l’implication des acteurs locaux. Musées, nistère de la Culture mène actuellement bibliothèques, Visitation et Odyssée seront à l’évènementiel une étude préalable pour envisager cette et à l’animation parties prenantes, mais aussi cinémas, li- opportunité. brairies, restaurants, commerçants, écoles hôtelières, restauration collective (AOL) et maison d’arrêt. permet la création de supports pédago- De cette diversité de partenaires découle une giques et de parcours culturels  pour tous, diversité d’actions dans de nombreux sites relayés par les intervenants sociaux (CHRS, de la Ville qui ne laissera aucun Périgourdin centres sociaux, CCAS…). Concrètement, étranger au salon. en 2010/2011, cette approche aboutit à la Rencontre avec des auteurs et des chefs, création d’un « ticket culture », destiné aux parcours urbains, ateliers et démonstrations habitants les plus éloignés des pratiques de cuisine, lectures, dictées gourmandes, culturelles. conférences, expositions, spectacles pour Par ailleurs, pour mobiliser les associa- les tout-petits et les familles, performances tions culturelles autour de notre objectif de design culinaire… d’accessibilité de tous les publics, nous Rendez-vous pour cette nouvelle recette avons inscrit la médiation comme l’un du SILG du 12 au 14 novembre. Salon International du Livre Gourmand des principaux critères d’évaluation des Informations sur www.livre-gourmand.fr contrats d’objectifs et de moyens ; c’est également l’un des critères d’éligibilité à l’appel à projet « culture ». Un nouveau projet culturel ancré dans le territoire : Art et Eau Le lien entre les programmations Appel à projets « culture » et le public L’été 2011 sera marqué par le lancement Afin de stimuler l’émergence de nou- d’un nouveau festival, « Art et eau ». L’eau, Pour faire le lien entre les programma- veaux projets soutenus par de petites enjeu éco-citoyen de notre siècle, sera le tions culturelles de la Ville et le public, associations, nous avons lancé cette thème développé au fil de l’Isle, élément fort et toucher ceux qui ne sont pas des « année un « appel à projet culture », doté de l’identité périgourdine, par des artistes habitués », nous allons créer un pôle d’une enveloppe de 25 000 € par an. Un contemporains. En amont et en aval des de médiation culturelle rassemblant les thème différent est choisi chaque année et journées du festival, des ateliers de création animateurs travaillant sur les différents les projets ne peuvent pas être reconduits feront émerger les œuvres d’habitants. Vous sites (musées, bibliothèque…) de la Ville. plus de deux ans. serez également associés à l’accueil des Leur mission est définie selon une charte. Information : Pôle Vie locale artistes et à l’installation de leurs créations. La mise en commun de leurs approches Tél. 05 53 02 80 14 15 2008 - 2010 Point d’étape - Supplément au journal d’information de la Ville de Périgueux N°9 - octobre, novembre, décembre 2010

×