Your SlideShare is downloading. ×
Scrum (votre guide de poche)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Scrum (votre guide de poche)

170
views

Published on

Un guide de poche pour la méthodologie agile la plus populaire; Scrum

Un guide de poche pour la méthodologie agile la plus populaire; Scrum

Published in: Technology

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
170
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
10
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. La méthodologie agile laplus populaireVotre guide de pocheM. Nassim BAHRIDr. Mohamed Anis BACH TOBJIAnnée universitaire 2013ScrumTimeboxes (blocs de temps)SprintC’est une période de 2 à 4 semaines dédiée audéveloppement des user stories du backlog, etpermettant d’avoir un produit potentiellementlivrable à la fin de celle ci.Scrum quotidienReleaseLe terme release peut être définit comme uneversion distribuée d’une application ou unepériode de temps qui permet de la produire.Réunion faite debout pour ne pas durer trop long-tempsetàheurefixe(généralementlematin),lorsde laquelle chaque participant répond aux troisquestions: «Qu’ai je fait hier ?», «Que vais je faireaujourd’hui ?» et «Ai je un point de blocage ?»Revue de sprintRéunion tenue en fin de sprint durant laquellel’équipe de développement montre le travail ac-compli pendant le sprint (i.e. les fonctionnalités,lesuserstoriesdemandéesparleProductowner).RétrospectiveRéunion permettant à l’équipe de faire un bi-lan du sprint qui vient de se terminer. On ynote ce qui fait avancer le projet et ce quile ralentit. Dans ce dernier cas, l’équipecherche des actions pour lever les obstacles.ArtefactsBacklog de produitEnsemble des caractéristiques (fonctionnalitésou besoins techniques) qui constituent le produitsouhaité. Il doit être priorisé pour permettre de dé-velopper les éléments de plus haute importanceen premier.Backlog de sprintSous ensemble des éléments du backlog de pro-duit.Lesélémentsconstituentlesuserstoriesàdé-velopper au cours du sprint et sont préalablementdétaillés pour pouvoir être estimés par l’équipede développement. Il est également priorisé.Burn down chartGraphique permettant de suivre le «reste àfaire» durant le sprint. Il possède en abscisse letemps et en ordonnée les points d’histoire. Lacourbe indique le nombre de points d’histoireabattus pendant le sprint. Elles sont mises à jouren continu. Cela permet d’anticiper les dériveset les ruptures de charge. L’idéal étant bien sûrd’arriver à zéro point le dernier jour du sprint.
  • 2. IntroductionScrum (qui signifie « Mêlée » en anglais) estde loin la méthode Agile la plus utilisée dans lemonde. Expérimentée en 1993, elle bénéficie au-jourd’hui de nombreux retours d’expérience. Lesconférences, communautés, formations, blogs,outils et ouvrages à son sujet ne manquent pas.Le cadre Scrum consiste en une équipe avecdes rôles bien définis, des blocs de temps(timeboxes) et des artefacts.Les rôles en brefScrum définit seulement 3 rôles :Product Owner : porte la vision du produit à ré-aliser et travaille en interaction avec l’équipe dedéveloppement. Il s’agit généralement d’un ex-pert du domaine métier du projet.Scrum Master : doit maîtriser Scrum et s’assu-rer que ce dernier est correctement appliqué. Il adonc un rôle de coach à la fois auprès du ProductOwner et auprès de l’équipe de développement.Equipe de Développement (Scrum team) : quiest chargée de transformer les besoins exprimésparleProductOwnerenfonctionnalitésutilisables.Les concepts de ScrumStory points (points d’histoire)Outil d’estimation de l’effort nécessaire pour dé-velopper des fonctionnalités. Les points d’his-toire permettent de se soustraire du concept dejour/homme. Les points sont attribués à une userstory relativement à d’autres user stories. Parexemple, une user story estimée à deux pointsdemandera deux fois plus d’effort pour la termi-ner qu’une user story estimée à un point, cecisans indication de la durée en jour.La vélocitéL’effort, exprimé en nombre de points d’histoire,que l’équipe de développement peut fournirdans un sprint. La valorisation en points des userstories permet de déterminer le panier de fonc-tionnalités absorbable par l’équipe de dévelop-pement en un sprint.User Story (histoire utilisateur)Description d’une fonctionnalité du point de vueutilisateur. Elle prend le formalisme «En tantque... Je veux... afin de...».Une user story peut être divisée en tâches si elleest complexe. Ci dessus un exemple de repré-sentation d’une user story sur une carte.La planning pokerSéance d’estimation menée par l’équipe dedéveloppement qui évaluent ensemble l’effortnécessaire pour traiter les user stories dubacklog. Pour cela, ils utilisent chacun unjeu de carte sur lesquelles sont inscrit desnombres de points d’histoires dont les valeurssuivent généralement la suite de Fibonacci :0, 1, 2, 3, 5, 8, 13...Les estimations sont faites face cachée et dévoi-lées en même temps pour éviter d’influencer lesautres membres de l’équipe.Schéma du cycle ScrumDes cartes au travail, oui mais pour planifier !