Ecouter les enquêtes de terrain : analyse, numérisation, valorisation des archives sonores
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Ecouter les enquêtes de terrain : analyse, numérisation, valorisation des archives sonores

on

  • 2,546 views

Intervention le 3 octobre 2010 à Alger de Véronique Ginouvès dans le cadre de deux journées de rencontre internationale autour des sciences du patrimoine immatériel organisées par le CNRPAH ...

Intervention le 3 octobre 2010 à Alger de Véronique Ginouvès dans le cadre de deux journées de rencontre internationale autour des sciences du patrimoine immatériel organisées par le CNRPAH (Centre National de Recherches Préhistoriques, Anthropologiques et Historiques), sous l’égide du Ministère de la culture. Ces deux journées seront l’occasion de dresser un bilan des actions de sauvegarde et de mise à dispositions des fonds ethnomusicologiques et de proposer des bonnes pratiques dans le domaine. http://phonotheque.hypotheses.org/3883

Statistics

Views

Total Views
2,546
Views on SlideShare
2,546
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
10
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Le problème des archives n’est pas seulement la manière dont elles ont été constituées mais leur légitimité. Qu’est ce qui est rapporté et comment c’est rapporté. Ce problème peut se poser avec la multiplication des dépôts, et la création de fonds d’archives plus seulement pour les ethnologues très connus encore que la notoriété ne soit pas nécessairement une preuve de sérieux.
  • Imaginez une boîte de conserve scellée sans étiquette. Cette boîte pourrait contenir de l'huile à moteur, des haricots rouges ou de la nourriture pour chats. Pour savoir ce qu'elle contient, il faudrait l'ouvrir. Par contre, si elle comportait une étiquette, vous sauriez ce qu'elle contient sans l'ouvrir. De plus, si elle comportait une étiquette très utile, vous sauriez d'un coup d'oeil, tout ce que vous devez savoir sur le contenu de la boîte. Vous pourriez ainsi prendre une décision informée quant à l'achat ou à l'ouverture de la boîte. Les métadonnées jouent le même rôle qu'une étiquette. Tout comme d'autres étiquettes, les métadonnées fournissent de l'information au sujet du contenu d'un objet. Dans ce cas, l'objet est une ressource électronique sur le World Wide Web. L'information ainsi donnée facilite l'exploration des ressources de la même façon que les catalogues de bibliothèque indiquent les voies qui mènent à l'information requise. Les moteurs de recherche se servent des métadonnées afin de permettre une meilleure correspondance entre les requêtes des utilisateurs et les descriptions de ressources indexées par le moteur. Une étiquette typique d'une boîte de haricots rouges peut contenir les renseignements suivants : Titre : Haricots rouges Yummy Delicious Créateur : Hubert's , faisant partie du groupe des légumes de la Division des aliments internationaux de la société BWG Ingrédients : haricots rouges, eau distillée, sel, acide ascorbique Date de fabrication : 14 juin 2002 L'étiquette pourrait contenir des renseignements supplémentaires, allant d’alertes aux allergies à un numéro sans frais pour les consommateurs. Certains territoires, dont le Canada, exigent que les entreprises de transformation des produits alimentaires incluent certains renseignements obligatoires sur les étiquettes ou les emballages de leurs produits. De plus, selon les lois canadiennes, les renseignements doivent apparaître en français et en anglais.
  • L’utilisateur n’a pas à faire le tour de toutes les archives pour rechercher de l’information : il interroge le Portail du patrimoine oral et peut, si il veut aller plus loin interroger le catalogue spécialisé qui l’intéresse.
  • Colloque Nanterre montre la difficulté de la réutilisation des archives mais ce n’est qu’une expérience. Collection de photos donnent lieu à des études d’anthropologie visuelle et à de nouvelles enquêtes sur le terrain. Néo-indiens ou renouveau des traditions en Afrique

Ecouter les enquêtes de terrain : analyse, numérisation, valorisation des archives sonores Presentation Transcript

  • 1. Ecouter les enquêtes de terrain collecte , analyse, numérisation, valorisation des archives sonores Véronique Ginouvès Maison méditerranéenne des sciences de l’homme Phonothèque [email_address] http://phonotheque.hypotheses.org
  • 2. La phonothèque de la MMSH
    • Créée en 1979 par des chercheurs
    • - Dans l’objectif de conserver la source qui documentait leur recherche : l’enquête de terrain enregistrée
    • Pour une réutilisation éventuelle des enregistrements dans le cadre de nouvelles recherches.
    • http://phonotheque.mmsh.univ-aix.fr
  • 3.  
  • 4. La collecte des matériaux de terrain
    • Matériaux réunis et constitués pour le travail du chercheur, dans le contexte particulier du terrain ;
    • Archives constituées grâce aux autres : informateurs, observés, enregistrés, dans un contexte relationnel particulier ;
    • Mélange de la mémoire collective, souvent non officielle, des sociétés et de la dimension individuelle du chercheur ;
    • Concernent des évènements proches dans le temps, distanciés dans l’espace.
  • 5. Légitimité et validation des archives
    • Recoupement avec d’autres archives ou des observations ultérieures ;
    • Reconnaissance par les pairs de la valeur du travail scientifique qui en est issu ;
    • De ce fait :
    • Déposer ses sources : une nouvelle exigence pour la validation du travail de recherche, dans le présent.
    • Déposer ses archives : accepter de se soumettre à une évaluation a posteriori de l’ensemble du travail accompli.
    • -> Effet incitatif des premiers dépôts mis à disposition.
  • 6. La collecte des matériaux audiovisuels du terrain
    • Le dépôt par l’enquêteur
    • Le dépôt par l’ayant droit de l’enquêteur (ou un des ayants droit)
    • Le dépôt par une institution ou une association en lien avec les enquêteurs
    • Le dépôt en échange de services
    • L’enquête par le centre d’archive
  • 7. La recherche des droits
    • => Un article qui reprend l’ensemble des contrats à faire signer pour le droit français : http://afas.revues.org/622
    L'utilisation des corpus oraux à des fins culturelles : quels contrats mettre en œuvre ? Par Ludovic Le Draoullec
  • 8. Des contrats pour chacun des acteurs
    • L’enquêteur
    • Les ayants droit
    • Le déposant
    • L'institution ou l'association personne morale
    • Le centre d’archive
  • 9. La numérisation
    • Format Wave - WAVEform audio file format 44,1 khz – 16 bits
    • Copie droite sans compression, sans aucun traitement.
  • 10. La numérisation n'est pas qu'un acte technique
    • Numériser un document inédit c'est l'éditer
    • => passer du support au contenu,
    • => organiser les séquences sonores,
    • => les nommer,
    • => indiquer les métadonnées,
    • => graver.
  • 11. La numérisation
    • Jusqu'en juin 2010 deux gravures :
    • - Une gravure qui enregistre les fichiers informatiques sur un cédérom pour un archivage patrimonial (fichier Wave et métadonnées).
    • - U n cédéaudio pour la consultation.
  • 12. La numérisation
    • A partir de juin 2010 :
    • Un enregistrement des fichiers informatiques sur plusieurs disques durs à la MMSH pour un archivage patrimonial (fichier Wave et métadonnées).
    • Un enregistrement des fichiers informatiques envoyé pour conservation pérenne à la Bibliothèque nationale de France(fichier Wave et métadonnées).
  • 13. La numérisation
    • Numérique ≠ conservation
    • Numérique = copie à qualité constante
    • => transfert régulier sur les formats standards
    • => copie régulière sur des supports pérennes
  • 14. Quel choix de métadonnées ? Source : http://www.collectionscanada.gc.ca/obj/s37/f2/s37-4016.1-f.pdf
  • 15. Catalogage et bases de données
    • Utiliser un outil d’analyse commun
    • - Correspondre aux normes et aux standards internationaux
    • - Présenter des notices documentaires homogènes.
  • 16. Repérer les archives orales
    • Une cartographie lacunaire et disparate, encore à entreprendre :
    • à la Bibliothèque nationale de France,
    • aux archives nationales et dans les archives des collectivités locales,
    • dans les laboratoires de recherche,
    • dans les musées,
    • dans les associations,
    • chez les chercheurs…
  • 17. Restitution du traitement documentaire au chercheur
    • Organisation de documents primaires : des matériaux de terrain offrant des contenus multiples sur des supports analogiques ou numériques
    • => catalogue de ses fonds d'archives
    • En lien avec ses documents secondaires (articles, films, émissions radiophoniques, préparations de cours, correspondance … )
    • -> C omplexification de la lecture comme de la conservation des documents
  • 18. Valoriser les archives sonores
    • - Rédiger un carnet de recherche
    • Mettre en place une base de données
    • Editer des catalogues thématiques
    • Cartographier les archives sonores
    • Participer à des portails thématiques
  • 19. Portail du patrimoine oral Requêtes Réponses Le “moissonnage” des données Métadonnées avec lien vers les documents primaires Bases de données sur le patrimoine oral
  • 20. Portail du patrimoine oral : Intérêt du protocole OAI-PMH
    • Faciliter le partage de données entre les différents centres d’archives sonores mais aussi avec des bases de données hétérogènes (son édité, texte ou image) sur des domaines proches ;
    • Sortir les archives sonores de l’enfouissement du Web ;
  • 21. Portail du patrimoine oral : Intérêt du protocole OAI-PMH
    • Centraliser les informations et fournir un accès unique pour les recherches tout en conservant l’identité de chaque catalogue ;
    • Valoriser le document sonore inédit en permettant que les catalogues des phonothèques soient disponibles dans des bases de données internationales.
  • 22. Open access initiative - protocole for metadata hardvesting Mouvement des archives ouvertes - protocole de moissonnage des métadonnées Le protocole OAI-PMH = un outil pour faire parler entre eux les catalogues documentaires
  • 23. Les centres documentaires sont là pour faciliter l’accès à l’information Le choix du libre accès Les centres documentaires, comme les institutions, sont là pour garantir l’accès à l’information Source : Herbert Van de Sompel , Los Alamos National Laboratory – Research Library Perspective locale Perspective globale
  • 24. Le protocole OAI-PMH L’ Open Archive Initiative Protocol for Metadata Harvesting ( OAI-PMH ) permet d’échanger des métadonnées entre services. Il est basé sur les standards du Web. Rendu public en 2001, il définit des protocoles de structuration et d’interrogation communs pour l’interopérabilité. Tout savoir sur l’OAI-PMH : http:// www.openarchives.org/OAI/2.0/openarchivesprotocol.htm
  • 25.  
  • 26. Les archives orales sources de nouveaux usages
    • Pour des recherches historiques et épistémologiques sur la discipline ;
    • Comme traces de sociétés, d’évènements ou de traditions oubliées : les écrits ethnographiques comme lieu du passage de l’oral à l’écrit ;
    • Pour illustrer des travaux : édition traditionnelle et édition électronique ;
    • Pour servir de matériaux à la création musicale, théâtrale, à l’écriture de romans ;
    • Pour asseoir les mouvements de revivalisme des traditions ;
    • Pour susciter de nouvelles recherches.
  • 27. Merci de votre écoute !
    • Les carnets de recherche de la phonothèque http://phonotheque.hypotheses.org
    • Le portail du patrimoine oral
    • http://www.portaildupatrimoineoral.org
    • N’hésitez pas à me contacter
    • Véronique Ginouvès
    • [email_address]