Your SlideShare is downloading. ×
0
Les modèles
économiques :
green, gold,
qui paie?
- et autres
questions
octobre 2013
Programme
• Pourquoi l’open access?
• Green et gold : les 2 voies de l’open
access
• Gold open access
• Green open access
...
Pourquoi l’open access?
Facteur 1 : crise de l’édition scientifique
1. Financement public en amont et en aval

Présentatio...
Pourquoi l’open access?
Facteur 1 : crise de l’édition scientifique
2. Augmentation incessante du coût des abonnements…
•
...
Pourquoi l’open access?
Facteur 1 : crise de l’édition scientifique
2. …dans une économie inélastique
Nb : sont considérés...
Pourquoi l’open access?
Facteur 1 : crise de l’édition scientifique
3. Cession de droits défavorable aux chercheurs
« Le t...
Pourquoi l’open access?

Auteur : Electronic Information for Libraries - CC

 Facteur 2 : Internet
 Facteur 3 : Communic...
Les 2 voies de l’open access
open
• Liberté de lecture
et/ou de
réutilisation
•ouverture de
l'architecture
technique,
inte...
Les 2 voies de l’open access
1991

1993

2001
PLoS
1999
Open Archives Copernicus
Initiative

Serveur de
xxx.lanl.gov qui p...
Gold open access
Modèles éditoriaux
 Barrière flottante (moving wall)
Système des abonnements conservé, mais mise en libr...
Gold open access
Les faux amis et les vrais ennemis
 Modèle hybride = double dipping
Dans une revue sur abonnement, l’art...
Green open access
 Auto-archivage
 Dépôt sans retrait
→ Garantie scientifique
→ Possibilité de déposer des versions succ...
Green open access
La position des éditeurs
http://www.sherpa.ac.uk/romeo
Couleur

Politique éditeur face à l’auto-archivag...
Green open access
Qui paie?
Exemple : arXiv
• + de 880 000 articles en texte intégral
• 75 000$ : bibliothèque de l’univer...
Green open access
Les amis?
Diffuser ses articles par le
biais d’un réseau social
• Nécessité de s’inscrire
(=donner ses d...
Bilan
green et gold : la position des éditeurs
Guide « How open is it? » de PLoS, SPARC et OASPA
Bilan : en chiffres
 Revues open access
+ de 9900 revues open access répertoriées dans le DOAJ (septembre 2013)

 Auto-a...
Bilan : disparités entre disciplines
50%

% OA Retardé

45%
40%
35%
30%
25%
20%
15%
10%
5%
0%

Source : Steven Harnad, Mou...
Perspectives
 Coût si open access, gold comme green,
unilatéral et non universel
Voir étude d’Alma Swan, Enjeux de l’Open...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Les modèles économiques : green, gold, qui paie? - et autres questions

1,003

Published on

Atelier "L'open access en pratique" dans le cadre de l'Open Access Week 2013 - durée 1h

Published in: Education
0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,003
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
19
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Les modèles économiques : green, gold, qui paie? - et autres questions"

  1. 1. Les modèles économiques : green, gold, qui paie? - et autres questions octobre 2013
  2. 2. Programme • Pourquoi l’open access? • Green et gold : les 2 voies de l’open access • Gold open access • Green open access • Bilan • Perspectives
  3. 3. Pourquoi l’open access? Facteur 1 : crise de l’édition scientifique 1. Financement public en amont et en aval Présentation de J.-F. Lutz disponible sur : http://fr.slideshare.net/MyScienceWork/oaweek2012-lopen-accesshieraujourdhui-et-demain-jean-francois-lutz
  4. 4. Pourquoi l’open access? Facteur 1 : crise de l’édition scientifique 2. Augmentation incessante du coût des abonnements… • • Coût de la documentation@ pour la BUPMC en 2012 : environ 2 000 000 € Les 10 revues les + chères de la Bib. de l’université de Karlsruhe :
  5. 5. Pourquoi l’open access? Facteur 1 : crise de l’édition scientifique 2. …dans une économie inélastique Nb : sont considérés les Chiffre d’affaires dpts « édition scientifique » des 2011 groupes Nombre de revues publiées Elsevier 1238 M€ 2000 dont 1600 indexées dans le Web of Science Springer 600 M€ 2000 dont 1469 indexées dans le Web of Science Wiley-Blackwell 804,7 M€ 1520 dont 1156 indexées dans le Web of Science Informa (Taylor & Francis et Routledge) 398,7 M€ 1600 dont 748 indexées dans le Web of Science 4 éditeurs en position dominante, dont la marge bénéficiaire oscille entre 30 et 40% Source : Libre accès à l’information scientifique et technique, Les grands éditeurs scientifiques développent rapidement leurs catalogues de revues en Gold « Open Access », 19/12/2012
  6. 6. Pourquoi l’open access? Facteur 1 : crise de l’édition scientifique 3. Cession de droits défavorable aux chercheurs « Le transfert du droit de l’auteur par abandon total de ses droits patrimoniaux au profit des maisons d’édition bloque la réutilisation automatique de ses œuvres sur d’autres supports ou dans de futures compilations et notamment le droit pour l'auteur de pouvoir réutiliser partiellement le matériau qu'il a soumis (utilisation des figures par exemple), et le droit de pouvoir déposer le texte complet sur une archive ouverte, qu'elle soit disciplinaire, institutionnelle ou nationale. » Avis du Comité d’éthique au CNRS sur le libre accès aux publications scientifiques (« open access ») du 29 juin 2012, p. 4. Disponible sur : http://www.cnrs.fr/comets/IMG/pdf/007avis-oa-120629.pdf
  7. 7. Pourquoi l’open access? Auteur : Electronic Information for Libraries - CC  Facteur 2 : Internet  Facteur 3 : Communication scientifique directe  2002 : Budapest Open Access Initiative (BOAI) « Libre accès » à la littérature scientifique = • Mise à disposition sur Internet • Sans barrière financière, légale ni technique
  8. 8. Les 2 voies de l’open access open • Liberté de lecture et/ou de réutilisation •ouverture de l'architecture technique, interopérabilité: Open Archive Initiative Archives ouvertes Revues électroniques en accès libre Open Access Repositories open Open Access Journals Répertoire : OpenDOAR (Directory Of Open Access Repositories) Liberté de lecture et/ou de réutilisation Répertoire : DOAJ (Directory of Open Access Journals)
  9. 9. Les 2 voies de l’open access 1991 1993 2001 PLoS 1999 Open Archives Copernicus Initiative Serveur de xxx.lanl.gov qui preprints du 1997 deviendra arXiv CERN CogPrints 2000 PubMed Central 2003 2002 DOAJ BOAI 2013 Loi Allemagne Politique FNS (Suisse) 2008 Politique FRS 2012 Loi NIH (Belgique) (Etats- Politique RCUK unis) (Royaume-Uni) Monde France 1998 Cyberthèses 1999 (Lyon II) revues.org 2001 HAL TEL 2000 Création du CCSD (CNRS) 2013 2005 2011 ARCHIMER HAL-UPMC CCSD = unité mixte 2013 HAL-INRIA Episciences.org HAL-INSERM 2013 Obligation de dépôt INRIA
  10. 10. Gold open access Modèles éditoriaux  Barrière flottante (moving wall) Système des abonnements conservé, mais mise en libre accès des articles publiés après une période fixe d’embargo, variable en fonction des disciplines  Auteur ou institution/payeur L’auteur ou son institution paie pour la publication, sous forme d’abonnement et/ou de paiement à l’unité pour chaque article (tarifs des principaux éditeurs) Ex : PLoS, SpringerOpen, BioMed Central  Pas de frais de publication pour l’auteur La revue est financée en général par une institution - 70% des revues du DOAJ ne font pas payer de frais aux auteurs Ex : Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement La liberté de réutilisation n’est pas assurée dans tous les cas
  11. 11. Gold open access Les faux amis et les vrais ennemis  Modèle hybride = double dipping Dans une revue sur abonnement, l’article peut être en lecture gratuite, moyennant le paiement d’un supplément (Lancet : 5000$)… …. le coût des abonnements est-il diminué pour autant? Ex : ACS AuthorChoice, Sponsorship Option (Elsevier), Online Open (Wiley- Blackwell)  Les articles en lecture gratuite Articles des prix Nobel dans Cell  Les revues « prédateurs » La liste de Jeffrey Beall, bibliothécaire à l’Université de Colorado : Potential, possible, or probable predatory scholarly open-access publishers  Le dernier « buzz » Bohannon, J. (2013) Who’s Afraid of Peer Review? Science 4 October 2013: Vol. 342 no. 6154 pp. 60-65 DOI: 10.1126/science.342.6154.60 voir notamment l’article de Sylvain Deville paru sur Rue89, les billets de blog de Curt Rice et Ernesto Priego (The Comics Grid)
  12. 12. Green open access  Auto-archivage  Dépôt sans retrait → Garantie scientifique → Possibilité de déposer des versions successives  Modération de base ≠ peer review  Respect des droits d’auteur et d’éditeur  Tous types de publication Dans HAL : de niveau scientifique recherche (pas de thèse d’exercice)  A différents stades de publication → Preprints = version auteur avant peer review → Postprints = version auteur après peer review → Publications = PDF éditeur → Documents non publiés
  13. 13. Green open access La position des éditeurs http://www.sherpa.ac.uk/romeo Couleur Politique éditeur face à l’auto-archivage Vert Autorise l’archivage du pre-print ET du post-print OU de la version éditeur Ex : Journal of Physics: Condensed Matter, Physical Chemistry Chemical Physics, Physical Review Letters Autorise l’archivage du post-print OU de la version éditeur Ex : RNA Biology Autorise l’archivage du pre-print seul Ex : Nature Materials Ne soutient pas officiellement l’archivage ouvert Ex : Nano Letters Bleu Jaune Blanc
  14. 14. Green open access Qui paie? Exemple : arXiv • + de 880 000 articles en texte intégral • 75 000$ : bibliothèque de l’université de Cornell • 50 000$ : Simons Foundation • 300 000$ : cotisations des membres › calculées en fonction du nombre d’articles téléchargés › liste des établissements contributeur Source : Blog du CCSD
  15. 15. Green open access Les amis? Diffuser ses articles par le biais d’un réseau social • Nécessité de s’inscrire (=donner ses données) pour accéder aux articles • Démarche individualiste • Société commerciale : for profit → Déposer plutôt le lien vers l’article en archive ouverte pour ne pas détourner le trafic web de l’archive ouverte au profit du réseau social Déposer ses articles dans une archive ouverte • Les articles sont en accès libre sans formalités • Démarche pour l’intérêt général • Etablissement public : non profit • HAL : archivage pérenne des articles déposés Post sur ResearchGate : Does ResearchGate's promotion of user/author 'self-archiving' help or harm the cause of open access publishing?
  16. 16. Bilan green et gold : la position des éditeurs Guide « How open is it? » de PLoS, SPARC et OASPA
  17. 17. Bilan : en chiffres  Revues open access + de 9900 revues open access répertoriées dans le DOAJ (septembre 2013)  Auto-archivage  Estimation + de 40% des articles parus entre 2004 et 2011 en accès libre en 2012 Voir : Archambault, E. et al. Proportion of Open Access Peer-Reviewed Papers at the European and World Levels—2004-2011, 2013. Disponible sur : http://www.sciencemetrix.com/pdf/SM_EC_OA_Availability_2004-2011.pdf
  18. 18. Bilan : disparités entre disciplines 50% % OA Retardé 45% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% Source : Steven Harnad, Mouvement de l’Open Access : retour sur 10 ans d’initiatives Journées Open Access Couperin janvier 2013 % OA Doré % OA Vert
  19. 19. Perspectives  Coût si open access, gold comme green, unilatéral et non universel Voir étude d’Alma Swan, Enjeux de l’Open Access : le green OA, coûts et bénéfices - Journées Open Access Couperin janvier 2013  Transition par le green open access pour dégager les budgets nécessaires pour payer les services des éditeurs en gold open access…  … si les éditeurs adoptent des pratiques tarifaires raisonnables
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×