Your SlideShare is downloading. ×
Atelier innovation sociale_s_bernier
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Atelier innovation sociale_s_bernier

717
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
717
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. par Silvie Bernier, Ph. D.Service d’appui à la recherche, à l’innovation et à la création (SARIC)Université de SherbrookeAtelier sur le rôle des BLEU dans le transfert de l’innovation socialeLe 24 février 2012, HEC Montréal
  • 2.  Population de l’Estrie= 300 000 habitants dont le 1/3 est une population rurale Traditionnellement deux communautés: francophone et anglophone (varie de 4% à Sherbrooke à 17% secteur Memphrémagog) Sherbrooke: 6,5 % d’immigrants et de réfugiés (Entente de régionalisation de l’immigration renouvelée en 2011 et Politique d’intégration et d’accueil des immigrants, 2004) Revenu personnel disponible par habitant: 23 191$ en 2008 (13e/17)* Taux de décrochage scolaire élevé: 31% (12e/17) Population vieillissante Deux universités: UdeS et Bishop’s ( 2 collèges: Sherbrooke et Champlain) Un hôpital universitaire et l’Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Un centre affilié universitaire (CSSS-IUGS) L’UdeS est le premier employeur de la région avec 6700 employés Principaux employeurs non gouvernementaux:  Bombardier Produits récréatifs (transport)  Domtar (papier)  Nordia (centre d’appel)  Waterville TG (caoutchouc) Industries de pointe: (Enerkem (production d’éthanol à partir de déchets), Mésotec (pièces pour l’aérospatiale) * Données de développement économique Canada, site Web, consulté le 17 février 2012
  • 3.  L’UdeS a deux campus majeurs à Sherbrooke et Longueuil et des satellites de la Faculté de médecine à Saguenay et Moncton Dessert la Montérégie en plus de l’Estrie (favorise des approches comparatives en recherche Les chercheurs mènent des recherches dans toutes les régions du Québec, y compris Montréal, et même à l’extérieur du Québec (ex: le Réseau international de recherche de l’immigration en dehors des grands centres) Programme Performa: partenaire privilégié de 59 établissements d’enseignement collégial Université du troisième âge: 26 antennes dans 10 régions (1ère université du troisième âge en Amérique, 1976)
  • 4.  Régime coopératif adopté par 39 programmes universitaires (chaque année 1000 employeurs accueillent 4000 stagiaires) Services professionnels à la population (psychologie, orientation) Cours et programmes de formation continue Programme d’apprentissage expérientiel par l’intervention communautaire Participation à des instances régionales Partenariats avec le milieu (CS, Centres Jeunesse, organismes communautaires) Protocoles de collaboration avec les villes de Sherbrooke, Magog, Granby, Bromont et Longueuil
  • 5.  3 acteurs de la mobilisation à l’U de S:  Les chercheurs  La Direction de l’Université  Le Service d’appui à la recherche, à l’innovation et à la création (SARIC) Se mobilisent autour de problématiques régionales: par ex: le décrochage scolaire, la défavorisation, le logement social, l’immigration en région, le vieillissement
  • 6.  DÉFAVORISATIONObservatoire estrien du développement descommunautésFondé par des professeurs du dépt de service socialRegroupe une soixantaine de membres du milieucommunautaireTableau de bord des communautés (66 communautés,19 indicateurs)
  • 7.  DÉCROCHAGE SCOLAIRE Table estrienne de concertation interordres en éducation (TECIÉ) co-présidé par le recteur de l’UdeS Chaire de recherche de la Commission scolaire de la Région de Sherbrooke sur la réussite scolaire Chaire de recherche sur l’apprentissage de la lecture et de l’écriture chez le jeune enfant
  • 8.  Plan Réussir. Objectif 2.3.1.:Faciliter l’établissement de partenariats avec les entreprises engagées dans l’innovation sociale (rôle du directeur) Deux postes en innovation sociale  Conseillère en transfert technologique et des connaissances (contrat et valorisation)  Conseillère à la recherche en sciences humaines et sociales (subventions) ▪ Sensibilisation des chercheurs aux nouvelles attentes des organismes subventionnaires (FQRSC: transfert des connaissances, CRSH: plan de mobilisation des connaissances) ▪ Conseils sur la conception et la rédaction des projets en partenariat ▪ Représentation aux comités consultatifs de chaires où siègent les partenaires; accompagnement des chercheurs dans la mise sur pied de chaires
  • 9.  Maillage important avec le milieu grâce au travail des chercheurs (développement d’outils (outils GRISE), de programmes d’intervention (sur l’intimidation et l’agressivité indirecte), création d’organismes passerelles entre la recherche et la communauté (Rencontre interculturelle des familles de l’Estrie), signature d’ententes de collaborations (CS) Diminution du taux de décrochage scolaire (l’Estrie est passée du 14e rang au 12e rang) Augmentation de la population en Estrie due à l’immigration Plan d’actions de la ville de Sherbrooke dans le cadre du projet Sherbrooke, ville amie des aînés Projet de cité-école à la polyvalente Louis Saint-Laurent d’East- Angus finaliste au Grand prix de la ruralité du Québec
  • 10.  Création en 2010 d’un poste de vice-recteur au développement durable et aux relations gouvernementales Plan stratégique Réussir 2010-2015: Axe 4: Contribuer au développementsocial, économique et culturel du Québec,notamment en Estrie et en Montérégie Obj. 4.3.4: Accroître les partenariats avecles principaux acteurs de la Ville de Longueuil etde la Montérégie (formation continue)
  • 11.  Soutien accru du SARIC aux chercheurs pour le travail de concertation avec les partenaires du milieu (participation aux réunions de travail, rédaction de documents synthèses) Développement de guides, d’ateliers en mobilisations des connaissances ; aide à la conception et la rédaction d’outils de transfert Autres?

×