La désobéissance
Bruno Jarrosson
http://www.bruno-jarrosson.com/desobeissance/
www.bruno-jarrosson.com
Les règles de la communication selon
Paul Watzlawick
• On ne peut pas ne pas
c o m m u n i q u e r : l a
communication n’a...
Je t’ai déjà dit de te démaquiller avant de les gronder.
La persuasion
Postulat de
rationalité
Croyances
Postulat de
communication
hypodermique
Action
Discours
Communication et changement
Pour obtenir un
changement par la
communication, il
ne convient pas de
persuader mais de
défin...
8
18 juin 1940
• P o u r q u o i d e
Gaulle était-il à
Londres le 18 juin
1940 ?
• Pourquoi Daladier
et Mandel n’y
étaient-i...
La liberté de manœuvre
« Le 17 juin à 9 heures du matin, je
m’envolai, avec le général Spears
et le lieutenant de Courcel ...
11
Deuxième postulat de la stratégie : la
liberté de manœuvre
« Pressé fortement sur ma droite,
mon centre cède, impossible d...
Le récit : « Le Président est mort. Les gardes du corps n’ont pas
pu l’empêcher. La police a arrêté deux personnes armées....
Lincoln 

et Kennedy
• Tous les deux élus présidents en 60 (Lincoln 1860, Kennedy 1960).
• Tous les deux élus au Congrès e...
Le piège abscons
« Dès qu’un grand nombre de troupes américaines auront été engagées
dans des combats directs, elles comme...
Le piège abscons
Les conséquences négatives
poussent à une rationalisation du
type  : «  Si j’arrête maintenant,
j’aurai p...
Le décideur
Décision
normale
Sérieux, pas
sérieux,
possible,
impossible
Décision
automatique et
inconsciente
Boîte noire d...
L’occultation du décideur
Il nous arrive de confondre le possible et le réel. Dans ce cas,
c’est une idée a priori du poss...
Compte rendu de la réunion du CNTS
du 29 mai 1985
« Monsieur le Docteur Garetta indique […] : Avec 2
ou 3 pour mille de do...
25
Kennedy et la Baie des Cochons
Après le désastre de la
baie des cochons le 17
avril 1961, Kennedy a
réuni son équipe et lu...
Cuba : 24 octobre 1962
« Je n’accepte pas que
la seule option soit la
guerre atomique. »
John Kennedy
Neandertal ou Cro-Magnon ?
Le moins adapté a survécu. Pourquoi ?
Homme de Neandertal Homo sapiens
Le malheur d’être
intelligent
«  On dit que l’homme
intelligent s’adapte à son
environnement et que
l’imbécile cherche à
a...
Performance et conformité
Conforme Non conforme
Performant Promus Ignorés
Non performant Excusés Exclus
- Puis-je connaître votre nom, votre numéro de téléphone
ainsi que la raison pour laquelle vous désirez tirer à bout
porta...
Travail et labeur
!
!
Pouvoir Légitimité Autorité
!
!
!
Soumission
Empowerment
Dévouement
Évitement
!
Labeur Autonomie Act...
Les différents types de besoins (1)
Quand la productivité du
travail augmente, les revenus
augmentent et ne sont plus
tota...
Les différents types de besoins (2)

Besoins primaires Besoins représentés
Connus Non connus a priori
Finis Infinis
Récurr...
Les facteurs d’accroissement de l’incertitude

L’incertitude stratégique
est augmentée par deux
facteurs sociologiques :
1...
La disponibilité technique
Temps
Disponibilité
technique et
représentation
des besoins
Période d’économie de la demande Pé...
Le brainstorming
!
La base du brainstorming utilisé en créativité :
41
Du temps plutôt que du planning
«  Pour l’innovation et les macarons, il faut la durée.  »
Gracchus Cassar
« Moins de test...
Stratégie d’offre ou de demande ?
“ Le marketing m’a tuer. ” La
stratégie
La stratégie d’offre n’est pas
l’inverse de la s...
Sept façons se planter avec l’innovation
1. Travaillez seul
2. Jugez avant de créer
3. Stigmatisez les échecs
4. C r i t i...
45
Desobeissance
Desobeissance
Desobeissance
Desobeissance
Desobeissance
Desobeissance
Desobeissance
Desobeissance
Desobeissance
Desobeissance
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Desobeissance

196

Published on

La désobéissance est un point-clé de la décision. Les grands décideurs ont été de grands désobéissants. Mais s'agit-il de désobéir d'abord au monde ou à soi-même ?

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
196
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Desobeissance"

  1. 1. La désobéissance Bruno Jarrosson http://www.bruno-jarrosson.com/desobeissance/ www.bruno-jarrosson.com
  2. 2. Désobéir dans la communication Milton Erickson : un thérapeute hors du commun. Entrer dans la représentation d e l ’ a u t r e p o u r communiquer.
  3. 3. Les règles de la communication selon Paul Watzlawick • On ne peut pas ne pas c o m m u n i q u e r : l a communication n’a pas d’inverse. • To u t e c o m m u n i c a t i o n engage deux niveaux, le contenu et la relation, tel que le second englobe le premier. Paul Watzlawick 1921 - 2007
  4. 4. Je t’ai déjà dit de te démaquiller avant de les gronder.
  5. 5. La persuasion Postulat de rationalité Croyances Postulat de communication hypodermique Action Discours
  6. 6. Communication et changement Pour obtenir un changement par la communication, il ne convient pas de persuader mais de définir la relation, éventuellement par la désobéissance.
  7. 7. 8
  8. 8. 18 juin 1940 • P o u r q u o i d e Gaulle était-il à Londres le 18 juin 1940 ? • Pourquoi Daladier et Mandel n’y étaient-ils pas alors qu’ils étaient o p p o s é s à l’armistice ?
  9. 9. La liberté de manœuvre « Le 17 juin à 9 heures du matin, je m’envolai, avec le général Spears et le lieutenant de Courcel sur l’avion britannique qui m’avait transporté la veille. Le départ eu lieu sans romantisme et sans difficulté. » Mémoires de guerre, L’Appel De Gaulle lance l’appel du 18 juin depuis Londres parce qu’il est le seul membre du gouvernement français à Londres ce jours-là. Et il est à Londres parce que, par- dessus tout, il a voulu préserver sa liberté de manœuvre, contrairement à Georges Mandel ou Édouard Daladier.
  10. 10. 11
  11. 11. Deuxième postulat de la stratégie : la liberté de manœuvre « Pressé fortement sur ma droite, mon centre cède, impossible de me mouvoir, situation excellente, j’attaque. » «  Ne me dites pas que ce problème est difficile. S'il n’était pas difficile, ce ne serait pas un problème. » ! La stratégie de Foch en 1918 consiste à toujours conserver sa liberté de manœuvre.
  12. 12. Le récit : « Le Président est mort. Les gardes du corps n’ont pas pu l’empêcher. La police a arrêté deux personnes armées. Le Docteur AZ a déclaré que les dégâts avaient été trop importants, que rien n’aurait pu sauver la vie du Président. «  Tout a été tenté », dit-il. » À partir du récit précédent, indiquez si les affirmations suivantes sont vraies, fausses ou si on ne sait pas : 1.Nous savons que le Président a été tué. 2.Rien n’aurait pu sauver la vie du Président. 3.Les blessures du Président étaient importantes. 4.Le Docteur AZ a examiné le Président. 5.Le Docteur AZ a fait une déclaration. 6.Deux hommes ont été arrêtés.
  13. 13. Lincoln 
 et Kennedy • Tous les deux élus présidents en 60 (Lincoln 1860, Kennedy 1960). • Tous les deux élus au Congrès en 46 (1846 et 1946). • Tous les deux assassinés d’une balle dans la tête. Assassins nés en 39 (1839 et 1939). • Tous les deux ont pour successeur le président Johnson né en 08 (Andrew Johnson - 1808 - et Lyndon Johnson : 1908). • La secrétaire de Kennedy s’appelait Lincoln. • La secrétaire de Lincoln s’appelait Kennedy. • Quand Kennedy a été assassiné, il était dans une Lincoln. • Où était Lincoln quand il a été assassiné ?
  14. 14. Le piège abscons « Dès qu’un grand nombre de troupes américaines auront été engagées dans des combats directs, elles commenceront à enregistrer de lourdes pertes. Elles sont inadéquatement équipées pour livrer bataille dans un pays inhospitalier, pour ne pas dire franchement hostile. Une fois que nous aurons subi de grosses pertes, nous serons entrés dans un processus quasi-irréversible. Notre implication sera si grande que nous ne pourrons plus arrêter avant d’avoir complètement atteint nos objectifs, sauf à accepter une humiliation nationale. De ces deux possibilités, je pense que l’humiliation nationale devrait être plus probable que l’atteinte de nos objectifs, même après que nous aurons subi de lourdes pertes. »  George Ball : Mémoire au Président Lyndon Johnson, juillet 1965
  15. 15. Le piège abscons Les conséquences négatives poussent à une rationalisation du type  : «  Si j’arrête maintenant, j’aurai perdu tout cela pour rien. » Cette rationalisation peut conduire à un véritable piège abscons : plus c’est catastrophique, plus je vois de raisons de continuer. Ceux qui ont pris des décisions sont les plus mal placés pour juger de leurs conséquences et décider s’il faut poursuivre ou cesser.
  16. 16. Le décideur Décision normale Sérieux, pas sérieux, possible, impossible Décision automatique et inconsciente Boîte noire du décideur : ✓croyances, ✓souvenirs, ✓émotions, ✓pulsions, ✓raisonnements, ✓valeurs, ✓etc. Information Décision
  17. 17. L’occultation du décideur Il nous arrive de confondre le possible et le réel. Dans ce cas, c’est une idée a priori du possible qui décide à notre place. Le réel est observable, le possible ne l’est pas. Nos décisions ont des conséquences sur la vie des autres, y compris des conséquences qui peuvent les faire souffrir. Nous pouvons être tenus pour responsables de décisions que nous n’avons pas conscience d’avoir prises.
  18. 18. Compte rendu de la réunion du CNTS du 29 mai 1985 « Monsieur le Docteur Garetta indique […] : Avec 2 ou 3 pour mille de donneurs Anti-LAV positifs, chiffre actuellement admis et des lots de 1.000 litres, soit 4 à 5.000 donneurs, tous nos lots sont contaminés. […] Monsieur le Docteur Garetta conclut en indiquant qu’il va faire parvenir très prochainement une lettre à Monsieur le Docteur R. Netter, Directeur L.N.S. pour information et avis, sur la position actuelle du C.N.T.S. à savoir  : […] non blocage et non rapatriement a posteriori des lots de produits finis sachant que le calcul statistique démontre malheureusement que tous nos pools son actuellement contaminés. C’est aux autorités de tutelle de prendre leurs responsabilités sur ce grave problème et d’éventuellement nous interdire de céder des produits, avec les conséquences financières que cela représente. »
  19. 19. 25
  20. 20. Kennedy et la Baie des Cochons Après le désastre de la baie des cochons le 17 avril 1961, Kennedy a réuni son équipe et lui a dit : «  Cette opération a été un désastre et vous me l’avez tous conseillée. Je suis donc entièrement responsable, je n’avais qu’à pas vous écouter. »
  21. 21. Cuba : 24 octobre 1962 « Je n’accepte pas que la seule option soit la guerre atomique. » John Kennedy
  22. 22. Neandertal ou Cro-Magnon ? Le moins adapté a survécu. Pourquoi ? Homme de Neandertal Homo sapiens
  23. 23. Le malheur d’être intelligent «  On dit que l’homme intelligent s’adapte à son environnement et que l’imbécile cherche à adapter son environnement à lui. La conclusion que l’on peut tirer de cela est que tous les progrès de l’humanité a été faits par des imbéciles. » Gracchus Cassar   Lequel choisiriez-vous pour gendre ?
  24. 24. Performance et conformité Conforme Non conforme Performant Promus Ignorés Non performant Excusés Exclus
  25. 25. - Puis-je connaître votre nom, votre numéro de téléphone ainsi que la raison pour laquelle vous désirez tirer à bout portant une balle mdoum-mdoum dans la tête de M. Devernois ?
  26. 26. Travail et labeur ! ! Pouvoir Légitimité Autorité ! ! ! Soumission Empowerment Dévouement Évitement ! Labeur Autonomie Action
  27. 27. Les différents types de besoins (1) Quand la productivité du travail augmente, les revenus augmentent et ne sont plus totalement dépensés sur les besoins primaires. Ils se portent sur les dépenses pour se faire plaisir. L’homme dispose d’une base de représentations potentiellement infinie de ce qui lui fait plaisir. L’économie fonctionne de plus en plus sur des représentations.
  28. 28. Les différents types de besoins (2)
 Besoins primaires Besoins représentés Connus Non connus a priori Finis Infinis Récurrents Non récurrents
  29. 29. Les facteurs d’accroissement de l’incertitude
 L’incertitude stratégique est augmentée par deux facteurs sociologiques : 1.L’ a u g m e n t a t i o n d u niveau d’éducation des consommateurs, 2.L a c r o i s s a n c e e x p o n e n t i e l l e d e l a disponibilité technique.
  30. 30. La disponibilité technique Temps Disponibilité technique et représentation des besoins Période d’économie de la demande Période d’économie de l’offre Disponibilité technique Représentation des besoins
  31. 31. Le brainstorming ! La base du brainstorming utilisé en créativité :
  32. 32. 41
  33. 33. Du temps plutôt que du planning «  Pour l’innovation et les macarons, il faut la durée.  » Gracchus Cassar « Moins de tests, plus de testicules. » Yves Gonnord
  34. 34. Stratégie d’offre ou de demande ? “ Le marketing m’a tuer. ” La stratégie La stratégie d’offre n’est pas l’inverse de la stratégie de demande, elle en est le prolongement.
  35. 35. Sept façons se planter avec l’innovation 1. Travaillez seul 2. Jugez avant de créer 3. Stigmatisez les échecs 4. C r i t i q u e z systématiquement les idées des autres 5. Soyez impatients 6. Restez toujours très sérieux 7. Et inventez une septième façon de se planter.
  36. 36. 45

×