• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Atelier Mobile pour les professionnels du tourisme
 

Atelier Mobile pour les professionnels du tourisme

on

  • 3,092 views

Support pour un atelier (avec démos internet et mobile) de 3 à 4 heures

Support pour un atelier (avec démos internet et mobile) de 3 à 4 heures

Statistics

Views

Total Views
3,092
Views on SlideShare
3,030
Embed Views
62

Actions

Likes
4
Downloads
0
Comments
0

4 Embeds 62

http://www.scoop.it 58
http://paper.li 2
http://twitter.com 1
http://www.linkedin.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Atelier Mobile pour les professionnels du tourisme Atelier Mobile pour les professionnels du tourisme Presentation Transcript

    • atelier m-tourisme un support de présentation utilisé dans plusieurs CCI bretonnes au premier trimestre 2011
    • slided bynereÿs aymeric poulain maubant© sur internet depuis 88, sur le web depuis 93 Nereÿs Conseil en prospective, stratégie & marketing -télécommunications & internet http://twitter.com/AymericPM http://netvibes.com/AymericPM http://www.slideshare.net/Aymeric http://www.nereys.fr/blogs.html Aymeric.PoulainMaubant AT nereys DOT fr Aymeric Yalin on Second Life … ingénieur, chercheur, marketeur
    • slided bynereÿs cet atelier©  pourquoi le m-tourisme maintenant ?  qui sont les mobinautes ?  quelles tendances du tourisme mènent au m-tourisme ?  m-tourisme & réseaux sociaux  quelques exemples pour voir…  quelles technologies existantes ou à venir ?  quelques applications m-tourisme existantes…  un site ou une application mobile ?  faire soi-même ou faire réaliser ?  comment atteindre les mobinautes ?  récapitulatif : quelques règles à suivre
    • slided bynereÿs© Internet révolutionne le tourisme profondément : « 2.0 » : la rupture réseaux sociaux : l’explosion mobiles : la diffusion Il faut envisager une stratégie globale
    • slided bynereÿs 15 années de cheminement vers le web 2.0© early net mature net 3D net access find share participate collaborate co-create user generated informational web highly social, user t content, blogs, wikis, en pages, content & created, immersive mashups, driven by nt graphics environmentCo sharing product / service tio s communication, HR, IT collaboration, development, work nc s nfo sine procurement, learning, marketing, optimization, education, Bu marketing, learning sales sales, support, community Infrastructure Collaboration People © Source : IBM Corporation, 2007
    • slided bynereÿs et certains parlent de web 3.0 !© Web as an information portal Web as a platform Web of data The mostly read only web The widly read write web The portable personal web 45M global users (1996) 1B+ global users (2006) focused on companies focused on communities focused on the individual home pages blogs lifestream owning content sharing contents consolidating dynamic Britannica online Wikipedia content HTML, portals XML, RSS the semantic web webforms web applications widgets, drag & drop mashup directories (taxonomy) tagging (folksonomy) user behaviour (me-onomy) netscape google iGoogle, NetVibes page views cost per click user engagement publicity word of mouth rich media, viral advertainment Ingrédients pour un petit plat 3.0 web sémantique – intelligence artificielle – retour de l’expert – personnalisation – web des objets & web mobile
    • slided by houlà !nereÿs (et encore c’était il y a quatre ans)©
    • slided bynereÿs le boom des réseaux sociaux© 20+ millions 3 sur 4 c’est, en décembre 2010, le nombre de français sur facebook pour 37,6 millions d’internautes c’était, en 2008, le nombre technologies source : facebook, 12/2010 d’internautes américains qui utilisaient déjà les dites « sociales » 4,5 millions source : Forrester, 2008 d’utilisateurs Viadeo c’est le nombre de personnes 100 000 nouveaux / mois. 35 millions de membres en France qui sont inscrites sur le réseau social géolocalisant dans le monde FourSquare. source : Viadeo mars 2011 7+ millions source: FourSquare 22/03/2011 c’était début mai 2011 le nombre 100 millions de personnes qui suivent, en temps réel, et volontairement, d’utilisateurs pour LinkedIn l’actualité de l’entreprise La France est le pays où son Starbucks développement est le plus fort 1 435 037 source : LinkedIn mars 2011
    • slided bynereÿs le mobile est aussi passé au 2.0© web 2.0 + iPhone-alike = mobile 2.0 • 1 milliard d’ordinateurs, 3 milliards de mobiles • taille écran – écran multitouch • GPS – accéléromètre • forfait illimité • SDK – store • mashups mobiles et applications web 2 classiques internet en permanence au bout des doigts mode descendant mode remontant mode horizontal • informer • témoigner • mutualiser • alerter • interpeller • s’organiser • mobiliser • proposer • être solidaires • enquêter • demander • se conseiller • réunir • informer • s’échanger • consulter media du citoyen contribution citoyenne communautés citoyennes
    • slided bynereÿs le mobile est au centre de mon réseau social©
    • © slided by nereÿsla preuve…
    • slided bynereÿs une stratégie globale : réel, mobile, web 2.0©
    • slided bynereÿs© Qui sont les mobinautes ?
    • slided bynereÿs l’internet mobile : une lame de fond©  47% des téléphones vendus en 2011 seront des smartphones  à la fin 2011, 50% des américains auront un smartphone  EMEA : 38,8Mu vendues (progression de 90%) pour un marché mondial de 100Mu  5 pays : 46% des internautes : Chine, USA, Russie, Brésil, Inde  400% d’augmentation des requêtes de recherche sur mobile en 2010  1/5 des recherches sur Google sont faites avec un mobile  une recherche mobile sur trois est une recherche locale
    • © slided by nereÿs
    • slided bynereÿs les clients se sont déplacés sur leur mobile©  ebay : une transaction / seconde est faite via un mobile  40% du trafic de twitter provient d’un mobile  tous les jours, plus de 65M de minutes (125 ans) consacrée au jeu Angry Birds  on ne se connecte plus, nous sommes connectés en permanence  il faut penser SoLoMo : Social, Local, Mobile  points-clé : localisation, transparence des prix, bons de réduction, gratification immédiate  pas de stratégie mobile ? c’est comme si vous ne parliez pas à vos consommateurs un jour par semaine
    • slided bynereÿs localisation, transparence des prix, bons de réduction, gratification immédiate©
    • slided bynereÿs le mobile prend le pas sur le desktop©
    • slided bynereÿs de nouveaux « OS mobiles » entraînent le marché©
    • slided bynereÿs et android prend le lead© T4 2009 T4 2010 Croissance (Mu) PdM (Mu) PdM sur 1 an Total 101 54 89% Google 33 33% 5 9% 615% Nokia 31 31% 24 44% 30% Apple 16 16% 9 16% 86% RIM 15 14% 11 20% 36% Microsoft 3 3% 4 7% -20% Autres 3 3% 2 3% 65% chiffres publiés avant le Mobile World Congress, février 2011
    • slided bynereÿs que se passe-t-il sur les « application stores » ?©
    • slided bynereÿs une offre de smartphones pléthorique© copie d’écran d’un comparateur de smartphones, février 2011
    • slided bynereÿs des forfaits de plus en plus accessibles© copie d’écran d’un comparateur de forfaits internet mobile, engagement 24 mois, février 2011
    • slided bynereÿs les mobinautes en France avril 2011© Source : enquêtes trimestrielles Médiamétrie  16,1 millions de  11 catégories de mobinautes selon mobinautes en France médiamétrie…  anciens, jeunes seniors inactifs, maturité active sans  soit 37% des 43,5 millions de enfants, parents expérimentés, nouveaux parents, personnes équipées dun parents confirmés, célibataires, couples 35-49 sans enfants, jeunes émancipés, jeunes couples sans téléphone mobile enfants et jeunes à la maison  en progression de 27% p/r  …et 3 classes : à T1 2010  mobi-novices, mobi-pragmatiques et mobi-vores « mobinautes dernier mois » : individus  + 600 000 en 3 mois ayant effectué au cours du dernier mois au moins une des activités suivantes  mesure uniquement sur les 3 depuis un téléphone mobile : opérateurs (pas les MVNO), sans compter les blackberry et les  consulter un site ou une application connexions wi-fi, mais prenant en mobile, compte les connexions internet  consulter ou envoyer des e-mails, via les applications  utiliser une messagerie instantanée,  regarder la télévision sur un téléphone mobile
    • slided bynereÿs les mobinautes en France avril 2011© étude Médiamétrie 4e trimestre 2010  1 utilisateur sur 3 possède un smartphone en France (31,4%), 3 fois plus qu’il y a 2 ans  94% des mobinautes ont consulté un site, contre 48,5% une application  résultats sur 6518 marques et 746 applications mobiles (+205 p/r T4 2010)  marque : regroupement de domaines, sous- domaines, pages et applications identifiées, de étude Médiamétrie 1e trimestre 2011 façon cohérente et homogène, comme appartenant à une même marque  groupe : société actionnaire principale des marques qui lui sont rattachées
    • slided bynereÿs les mobinautes en France fin 2010©
    • slided bynereÿs qui utilise un smartphone ?© source : 2011
    • slided bynereÿs on passe de + en + à l’illimité internet© source : 2011
    • slided bynereÿs 2010, année du décollage internet mobile© source : 2011
    • slided bynereÿs le smartphone change la vie des utilisateurs© source : 2011
    • slided bynereÿs le smartphone démultiplie les usages…© source : 2011
    • slided bynereÿs …démultiplie vraiment les usages© source : 2011
    • slided bynereÿs notamment les usages liés aux déplacements© source : 2011
    • slided bynereÿs et les non-équipés smartphones, aimeraient bien eux aussi…© source : 2011
    • slided bynereÿs les usages a priori, a posteriori© source : 2011
    • slided bynereÿs et quels usages du mobile dans les réseaux sociaux ?© Source: Traduction:
    • slided bynereÿs© pourquoi intégrer le mobile dans sa stratégie marketing ?
    • slided bynereÿs les points forts du mobile©  permet de toucher, cibler, engager, viraliser, d’établir une transaction  média de masse  plus de 90% des français équipés  permet de toucher des cibles non atteignables autrement (9% des mobinautes ne sont pas internautes !)  média personnel  contact individualisé et ultra-ciblé  toujours à porté de main, quasiment toujours allumé  propice à l’instauration d’une relation de proximité  propice à l’engagement  média nomade  lien permanent avec le consommateur, quasi allumé en permanence  adaptation possible des messages selon le lieu et l’instant  la notion de « autour de moi »  média efficace  20% des mobinautes ayant reçu un SMS promotionnel ont déjà suivi le lien  taux de clic bannière mobiles entre 1 et 3% (0,2% sur le web)
    • slided bynereÿs quelques objectifs marketing mobile©  développer sa marque  générer des revenus  la rendre accessible à tout  proposer un canal de vente instant supplémentaire  renforcer l’impact de ses  stimuler les achats d’impulsion campagnes multi-canal et trans- media  monétiser l’audience de son site mobile  bénéficier de l’image innovante du mobile  fidéliser  conquérir de nouveaux  permettre à ses clients d’accéder clients à leur espace personnel  promouvoir ses produits et  assurer à ses clients un meilleur services suivi de leurs réservations,  générer du trafic en point de commandes et achats vente  créer une base de données clients
    • slided bynereÿs un exemple de campagne mobile© Objectifs l’armée de terre souhaite recruter 15000 jeunes de 18-25 ans favoriser leur déplacement vers un Centre d’Information et de Recrutement (CIRFA) générer du trafic sur le site mobile pour sa première année d’existence Outils utilisés Site internet mobile offres d’emploi et dépôt de CV simplifié localisation du CIRFA le plus proche informations : métier, recrutement… Référencement & mode d’accès : sur les portails des opérateurs en envoyant un SMS à un numéro SMS+ (53321) Publicité mobile habillage intégral de la HP Orange mobile publicité vidéo bannières classiques SMS Push Source : Association Française du Multimédia Mobile redirection vers le site mobile Campagnes 02/2008, 12/2008 & 06/2009
    • slided bynereÿs quelques exemples de campagnes récentes© Génération de revenus FNAC : accroître les ventes grâce à un nouveau canal de distribution ; renforcer la satisfaction client Voyages-sncf.com : accompagner les usagers dans leur démarche de préparation au voyage ; préparer la dématérialisation des titres de transport Fidélisation BNP Paribas : fidéliser en offrant un portail mobile ergonomique à forte valeur ajoutée ; séduire les jeunes et les personnes intéressées par la Bourse ; conforter l’image innovante de BNP Paribas Notoriété & Image Guerlain : faire découvrir le parfum Idylle sur la cible prescriptrice des 300.000 clientes SFR iPhone ; créer le buzz autour d’un dispositif ciblant les femmes urbaines de 25-35 ans McDonald’s : campagne multi-canal ; toucher les 15-49 ans ; véhiculer les valeurs d’image et de qualité
    • slided bynereÿs© les nouvelles tendances du tourisme
    • slided bynereÿs donc, on a déjà dit…©  internet révolutionne le tourisme  leader des investissements publicitaires  tourisme : premier secteur en audience et en achats en ligne  1e source d’information sur le tourisme, pour le choix d’un hôtel, pour réserver, en France  les acteurs les + puissants d’internet sont les acteurs du tourisme de demain  web 2.0 et réseaux sociaux  communautés affinitaires  la Bretagne fortement présente  le mobile est là pour longtemps  contact individualisé et ultra-ciblé  toujours à porté de main, quasiment toujours allumé  propice à l’instauration d’une relation de proximité  propice à l’engagement
    • slided bynereÿs 6 autres tendances fortes© un monde instable & complexe  être partout / réagir en temps réel un nouveau monde en train de naître  ouverture des données / transparence une offre pléthorique  qualité / ergonomie indispensables une demande de tourisme durable  l’environnement, dans tous les sens du terme de nouveaux types de clients  démontrer l’adaptation des offres l’accent mis sur les courts séjours  des outils de préparation trans-media
    • slided bynereÿs 5 ingrédients essentiels©  prendre en compte les usages en mobilité  investir les réseaux sociaux  susciter les usages géolocalisés  créer les liens entre réel et réseau  utiliser la réalité augmentée
    • slided bynereÿs quelques paramètres de présentation des offres touristiques© le support de consultation  desktop – mobile – tablette – … le moment  avant – pendant – après le séjour le type de données présentées  3D – 360° – manipulables – … le style, l’ambiance  affinitaire – ludique – viralisable – …
    • slided bynereÿs ce que remontent les acteurs de terrain©  50% des français ont préparé leur séjour sur Internet en 2009  7 sites web consultés en moyenne  35% ont fait une réservation en ligne (8 milliards d’euros de réservation)  la dimension sociale est primordiale  « les avis de mes amis sont mes avis »  e-touristes de plus en plus expérimentés et exigeants  augmentation fulgurante des usages smartphones  où puis-je aller ?  qu’y a-t-il d’intéressant à visiter autour de moi ?  usages smartphones sur place  géolocalisation  guides consultables hors-ligne  audio-guides source : 6e rencontre des acteurs du e-tourisme 2010
    • slided bynereÿs ce que disent les m-touristes©  10% des hommes (et moins encore des femmes) mettent à jour leur statut FB ou twitter en vacances  préfèrent se connecter à des services web leur permettant d’optimiser leur séjour et d’entrer en contact avec des prescripteurs  Les hommes utilisent 2 fois plus leur smartphone pour ces usages  vérifier les horaires de transport – réserver transports et hôtels  préparer le séjour : où dormir – que visiter – quel temps fera-t-il – comment y aller – « comment demander un café » – voir des revues de restaurants  >15% des personnes (16-44ans) sont prêts à charger une application pour cela (si possible sponsorisée pour l’avoir gratuitement)  la baisse des frais d’itinérance augmente les usages source : étude TotalMedia, UK, 2010
    • slided bynereÿs ce que dit Google©  les requêtes liées au voyage depuis les mobiles représentent aujourd’hui (en UK) 20% des recherches totales contre 6% en 2010  les internautes priviliégient leurs mobiles pour faire leurs recherches en dehors des horaires de bureau (pendant leurs temps de transport) et délaissent leur ordinateur personnel  les recherches portent plutôt sur des termes génériques et non des noms de marque  croisssance plus rapide des recherches sur les comparateurs plutôt que sur les agences de voyage Source : Robin Frewer, Google UK, Tourism Department, 03/2011 for Travolution
    • slided bynereÿs ce qui s’est dit au congrès ITB Berlin© mars 2011. Source: veilletourisme.ca  les gagnants de demain  ont une très bonne compréhension de la grande diversité sur les plans géographiques, financiers, générationnels et comportementaux de la clientèle de demain  intègrent les technologies de façon pertinente et efficace dans le but d’améliorer l’expérience du client  cherchent à augmenter leurs revenus par la vente de services complémentaires  adoptent une approche d’ouverture, de collaboration et d’expérimentation pour innover  sont proactifs et en mesure de traverser les périodes de crise et d’incertitude
    • slided bynereÿs quand l’e-touriste prend son temps…© e-tourisme : préparer son séjour en ligne et en avance Préparation Au retour du séjour ou Séjour ou de l’activité remerciements activité commentaires avis entre les vacances de Noël et celles 3 semaines de de février juillet courant août 8 mois de relations discontinues
    • slided bynereÿs …l’m-touriste ne perd pas de temps© m-tourisme : durant le séjour et pendant la visite (real time tourism) Préparation Au retour du séjour ou Séjour ou de l’activité remerciements activité commentaires avis 18h30 22h30 « où est-ce 19h30 « c’était super, qu’on mange arrivée au je ce soir ? » restau recommande » 4 heures de relations intenses
    • slided bynereÿs ah oui, il faut une connexion internet sur place©
    • slided bynereÿs nouveaux comportements du m-touriste©  je partage – je vais raconter, témoigner  fini de consommer, je recherche le contact et l’émotion  je veux de l’assistance personnalisée  je n’ai plus le temps, mes grandes vacances durent 8 jours, mon WE une nuit  je ne viens pas avec la famille, mais avec la tribu  je peux m’adapter au dernier moment  je peux réserver au dernier moment  je suis ouvert à l’achat impulsif  je suis sur-informé
    • slided bynereÿs© 2 opérations m-tourisme récentes
    • © slided by nereÿsBrocéliande
    • slided bynereÿs Bassin d’Arcachon©
    • slided bynereÿs© Quelles sont les technologies en jeu ?
    • slided bynereÿs le monde au bout des doigts©
    • slided bynereÿs on l’appelle ville 2.0© transformer les lieux de passage en lieux où on s’arrête UNE MOBILITÉ PLUS LIBRE ET PLUS DURABLE LE 5E ÉCRAN : ÉDITORIALISER LA VILLE
    • slided bynereÿs le monde en temps réel©
    • slided bynereÿs mobile porte-monnaie et porte-coupons©
    • slided bynereÿs établir le contact grâce aux codes-barres©
    • slided bynereÿs planter des idées©
    • slided bynereÿs des objets communicants socialisants©
    • slided bynereÿs tout relier : whatever 2 whatever©
    • slided bynereÿs les mobiles passent à la 3D©
    • slided bynereÿs ils vont passer à l’hologramme…©
    • slided bynereÿs ils changent de forme©
    • slided bynereÿs les mobiles intègrent des picoprojecteurs©
    • slided bynereÿs ils augmentent notre perception du Réel©
    • slided bynereÿs plongée dans le passé©
    • slided bynereÿs les jeux s’échappent dans la ville©
    • slided bynereÿs mais qu’est-ce que le Réel ?© au fait, êtes-vous visible sur Google Street View ?
    • slided bynereÿs bienvenue en 360°©
    • slided bynereÿs la géolocalisation au cœur de la mobilité©
    • slided bynereÿs utiliser la géolocalisation pour…©  fidéliser sa clientèle  créer du trafic sur ses points de vente  cibler les publicités sur la géolocalisation  organiser des événements avec ses fans  récompenser ses meilleurs clients  attirer une nouvelle audience  miser sur le marketing de proximité  Question : quid de la géolocalisation indoor ?
    • slided bynereÿs maxi buzz for MINI getaway©
    • slided bynereÿs à la recherche de biens virtuels©
    • slided bynereÿs il faut parfois se bouger un peu !© scvngr
    • slided bynereÿs mobiliser : les flashmobs©
    • slided bynereÿs exploiter l’affinitaire pour favoriser la viralité d’un message©
    • slided bynereÿs les applis vocales reviennent en force© audioguidia zevisit
    • slided bynereÿs en résumé : les ingrédients du m-tourisme©  codes 2D : le raccourci  les guides touristiques généraux  les guides spécifiques (lieu, audioguide…)  des applications localisés sur une région, une ville  de la réalité augmentée  les recommandations et évaluations  la gestion des réservations  des parcours ludiques sur base GPS
    • slided bynereÿs© quelques applications m-tourisme existantes à connaître
    • © slided by nereÿsVia Michelin
    • © slided by nereÿsPetit fûté
    • slided bynereÿs wikitravel : le guide collaboratif©
    • slided bynereÿs YesCitiz : guide en 3D©
    • slided bynereÿs à propos de 3D…©
    • slided bynereÿs TripAdvisor : le réseau social des voyageurs©
    • slided bynereÿs Booking : sur l’iPad aussi©
    • slided bynereÿs HotelHotel : trouver l’hôtel le moins cher©
    • slided bynereÿs mTrip : préparer son itinéraire©
    • slided bynereÿs Wordlens : la traduction facile©
    • slided bynereÿs Wipolo : le « mobile travel friend »©
    • © slided by nereÿsTripIt
    • slided bynereÿs every trail : je partage ma rando©
    • © slided by nereÿsWikitude
    • © slided by nereÿsDisMoiOu
    • slided bynereÿs Mobexplore : la chasse aux trésors©
    • slided bynereÿs GeoQuestTour : faites-la vous-même©
    • slided bynereÿs Gowalla, votre nouveau passeport©
    • slided bynereÿs© Alors ? sites ou applis mobiles…
    • slided bynereÿs voyons sur pièce©
    • slided bynereÿs pour ou contre un site mobile : de 2009 à 2011© Pour Contre Coût de réalisation très peu élevé par rapport à Aujourd’hui rare sont les mobiles qui celui d’une application mobile permettent au site web mobile d’accéder à certaines de ses fonctionnalités comme le a changé en 2010 ! carnet d’adresses Rapidité de conception et de réalisation Pour accéder à ces fonctionnalités avancées, il faut développer en parallèle une application embarquée a changé en 2010 ! Rapidité de déploiement Les interfaces utilisateurs restent pauvres sur les sites web mobiles a changé en 2010 ! Profite du trafic existant sur le site web fixe Le Dynamic HTML et en particulier Ajax ne sont original, et de sa marque, de sa notoriété, de la pas disponibles sur tous les mobiles a changé en 2010 ! fidélité de ses utilisateurs Compte-tenu des capacités des mobiles les L’utilisateur doit être connecté tout le tems. Il plus récents, la différence en terme n’y a pas de concept de « mode offline » d’expérience utilisateur entre site mobile et fixe a changé en 2010 ! devient minime Une plate-forme unique pour cibler l’ensemble Même en ne développant qu’une seule plate- des mobiles présents sur le marché forme, il faut tenir compte des subtiles différences entre les mobiles + intégration quasi native dans les blogs et les CMS Pour 4 navigateurs principaux sur le web, on + liens hypertextes entre sites en trouve plus d’une dizaine pour les mobiles + indexation par les moteurs de recherche Les développeurs de sites mobiles doivent + convertible en application ultérieurement accéder à des bases de données des « profils + adapté aux petites structures ayant une de mobiles » payantes, car ils ne peuvent pas notoriété limitée eux-même suivre l’actualité de tous les mobiles a changé en 2010 !
    • slided bynereÿs pour ou contre une appli mobile : de 2009 à 2011© Pour Contre Les applications mobiles interagissent À moins d’adopter une méthodologie de directement avec le mobile et ont accès à des conception très stricte, la maintenabilité et la fonctionnalités critiques pour un usage en portabilité d’une application mobile sont très mobilité, comme le carnet d’adresses, la difficiles géolocalisation, l’accéléromètre Possibilité de contrôler très exactement ce qui Il y a 5 à 6 plates-formes (très) différentes de se passe à l’écran, d’où des interfaces plus développement sur mobiles a changé en 2010 ! riches Accès à toutes les possibilités d’ input : clavier, En leur sein, une fragmentation supplémentaire stylet, touch, voix… existe en terme de terminaux, de firmware et même de recommandations des opérateurs Possibilité de stocker des données directement Une applicaton mobile coûte bien plus cher sur le mobile (rapide) et non pas sur un qu’un site web mobile à développer serveur distant (lent) Les performances peuvent être optimisées pour Il n’existe pas d’endroit centralisé, gratuit, à chaque terminal jour, permettant d’avoir accès à l’ensemble des données constructeurs des mobiles Les SDK s’améliorent de jour en jour Les phases de test peuvent prendre énormément de temps, et sont coûteuses (nécessité d’avoir un abonnement) Possibilité de développer un look & feel Il peut être nécessaire de (comprendre et) consistent sur l’ensemble de l’application, et prendre en compte les recommandations des sur plusieurs applications constructeurs, ou de l’opérateur, pour intégrer au mieux l’application au sein du groupe d’applications déjà disponible sur le mobile Possibilité de mesurer sur place comment l’utilisateur interagit avec l’application et le coût ! 2 à 30 fois plus qu’un site mobile : 2-50k + coût marketing
    • slided bynereÿs pour ou contre une appli mobile : de 2009 à 2011© pour contre fonctionne même sans connexion dépend de l’approbation des internet (quoique…) magasins d’applications (stores) permet une interface client de entretien coûteux, chaque qualité changement nécessitant de le faire sur chaque plateforme rapide et facile à naviguer mobile choisie une fois téléchargée, est les modifications des « systèmes disponible, visible sur l’écran, d’exploitation » mobiles par les et donc susceptible de différentes plateformes (iOs, provoquer une nouvelle visite android…) imposent parfois des (quoique…) mises à jour à faire peut créer des revenus si elle est certains magasins d’applications payante prennent une commission non négligeable sur les ventes réalisées par les applications
    • slided bynereÿs mais on peut aussi faire les deux !©  une application & un site mobile  ou une application reposant sur un site mobile  possibilité d’accéder aux fonctionnalités internes du mobile (notamment la caméra, le GPS…)  possibilité, en tant qu’application, de se faire référencer sur les divers « Stores » (App Store, Android Market…)  flexibilité, notamment pour les mises à jour  développement rapide, une fois que l’application cœur est prête  possibilité pour l’utilisateur de passer facilement du site web mobile à l’application hybride, dès que l’URL de cette dernière lui est présentée sur le site web mobile  possibilité pour les mobiles pour lesquels ce serait pertinent de déplacer le curseur plus près d’une application embarquée, tout en gardant un mode plus hybride pour la majorité des terminaux  ou utiliser le potentiel des services mobiles existants…
    • slided bynereÿs attention à l’ergonomie©  objectif : concevoir une application mobile riche, intuitive, adaptée à la taille du smartphone  il y a de nombreuses tailles d’écran (et résolutions) différentes  les mobinautes ont des habitudes différentes selon leur mobile…  être clair et lisible  typographies sans sérif, fond de page uni (plutôt clair), 5-7 couleurs max, images compréhensibles, pas trop d’images, textes adaptés, informations sur l’état de l’interaction actuelle constante (surtout en connexion bas-débit)  faciliter la navigation  où suis-je dans l’application, onglets, boutons retour, 3 directions max, liens hypertextes et boutons suffisament larges, éviter les écrans « cul de sac »  utiliser les « accélérateurs » d’interaction  but : éviter au mobinaute la saisie plusieurs fois des mêmes informations  utiliser : l’historique de navigation, les favoris, les codes 2D, l’auto-complétion, le GPS
    • slided bynereÿs comparaison de tailles d’écrans©
    • slided bynereÿs développer pour tous les mobiles ou pas ?©  cibler : choisir un seul, ou un nombre limité de terminaux cibles, et leur fournir une expérience utilisateur spécifique et poussée.  dénominateur commun : développer une application ou un site suffisament bons pour une majorité de terminaux.  adapter le design à la volée : développer une version device independent et grâce à des mécanismes de détection des mobiles et de leurs profils faire en sorte que le serveur web mobile envoie les données dans le format approprié.  adapter le design pour des classes de terminaux : souvent, on préfèrera définir 3 ou 4 classes de mobiles différents et appliquer pour chacune de ces classes un schéma général de site et d’interactions avec le site, et ensuite filtrer et adapter ces schémas à la volée suivant les terminaux qui se présentent.
    • slided bynereÿs permettre les adaptations en fonction des terminaux© mise en page mobile (en haut), web (en bas)
    • slided bynereÿs applications : gare au jetable©  attention au contenu : pas seulement la version mobile du catalogue web  15% des mobinautes conservent une application donnée 1 mois après son chargement !  l’application ne doit pas être une finalité, mais un moyen  attention aux fonctionnalités : tirer le meilleur parti de l’écran tactile, de la boussole, de la réalité augmentée…  inciter à utiliser l’application plus souvent : le push  alerter pour de nouveaux contenus, une offre spéciale…  messages ciblés, personnalisés, et pas trop envahissants  ne pas négliger les autres canaux  stratégie mobile, internet, papier…
    • slided bynereÿs© Alors ? faire soi-même ou faire réaliser… flickr:lenore-m
    • slided bynereÿs les acteurs du marketing mobile©
    • slided bynereÿs des éditeurs spécialisés©
    • slided bynereÿs quoi, et comment spécifier ?©  pourquoi a-t-on besoin qu’un contenu soit « mobilisé » ?  quel contenu doit effectivement être rendu mobile ? quel contenu aura de la valeur dans un contexte mobile ?  adopter une approche de design user-centric  comment et où mes clients vont-ils utiliser leur mobile ?  quels contenus vont-ils vraiment souhaiter ?  composants qui affectent l’expérience utilisateur du mobinaute ? ils peuvent être réduits à une liste simple : l’utilisateur – le contexte d’utilisation – le terminal utilisé – l’application donnant accès à Internet (le plus souvent : le navigateur) – la connexion à Internet – le service proposé
    • slided bynereÿs que mettre dans un cahier des charges ?©  généralités  définition – objectifs – mobmaster – public visé  scenarii d’utilisation  dans la peau du mobinaute  contenu du site ou de l’application  structure du site ou de l’application – maquette ou copies d’écrans type – parcours de l’utilisateur  spécifications techniques – spécifications graphiques, terminaux visés – maintenance – sécurité  fonctionnalités & principes généraux  langue – navigation – moteur de recherche – adaptation suivant les mobiles – gestion des statistiques - référencement  procédures de test
    • slided bynereÿs comment faire les tests ?©  identification des terminaux utilisés par 80% des visiteurs du site ou utilisateurs de l’application   si cette liste descend à 3 mobiles ou moins, des tests exhaustifs peuvent être conduits sur ces terminaux. Noter que cette identification peut découler de la phase préalable de classement des mobiles, mais peut également s’affiner en regardant les statistiques d’accès au site fixe (dans lesquelles on peut déjà identifier des mobiles) puis les statistiques d’accès au site mobile  tester sur un maximum de mobiles seulement les fonctionnalités essentielles  travailler par familles de mobiles  tous les mobiles sous Android devraient donner la même expérience utilisateur, par exemple. Pour chaque test, choisir la famille de mobiles ayant a priori le plus de difficultés (le plus petit écran, le plus lent…)  faire des tests itératifs en changeant de mobile au fur et à mesure.  Souvent, l’idée n’est pas d’être exhaustif, mais de pouvoir balayer un maximum de situations plausibles
    • slided bynereÿs utiliser des outils et procédures d’analytics©
    • slided bynereÿs lâchez-vous !©  n’attendez pas que vos prestataires vous contactent  vous connaissez le monde du tourisme, eux pas toujours  surprennez votre public, soyez créatif  ne vous bridez pas ; pour sortir du lot, soyez inventifs  utilisez pour commencer le potentiel des réseaux sociaux  la plupart des médias sociaux existent déjà sous forme mobile : y être présent, c’est être visible par les mobinautes  allez plus loin que le simple contenu d’information  jeux, participation, co-création de contenus…  soyez présents tout le temps  de la préparation du séjour à son évaluation finale  ne perdez pas de temps, l’été arrive !
    • slided bynereÿs© des outils mobiles, c’est bien. les faire connaître, c’est mieux !
    • slided bynereÿs savoir vendre son appli mobile©
    • slided bynereÿs découvrir les « applis autour de moi »©
    • slided bynereÿs référencement d’un site mobile©  réserver un nom de domaine en .mobi . Si l’on posède déjà domaine.fr, acheter domaine.mobi et délivrer le contenu mobile sur ce second nom de domaine. Attention, avoir un nom de domaine en .mobi implique de suivre certains directives de qualité.  les utilisateurs ont pris l’habitude de tester également l’existence de m.domaine.fr qui devra donc exister (noter le « m » très court pour taper le moins possible de caractères). On relève également mobile.domaine.fr, et domaine.fr/mobile, voire domaine.fr/iphone, moins bons…  par des mécanismes de détection des terminaux mobiles et de redirection automatique, établir des liens entre sites fixes et mobiles.  permettre également à l’utilisateur de choisir d’aller ou non sur le site optimisé pour les mobiles. En effet, avec les mobiles les plus récents, un utilisateur voudra aussi consulter le site en version originale  titres courts, avec des mots courts, sémantiquement riches, avec des connotations mobiles - pages de moins de 20Ko  liens croisés des sites fixes vers les mobiles et réciproquement  le terme « mobile » quelque part dans la page  un numéro de téléphone dans la page ou dans une balise meta  une adresse (pour les recherches en contexte de géolocalisation)
    • slided bynereÿs© faisons le point (final) flickr:toolstop
    • slided bynereÿs rappel : les objectifs principaux du m-touriste©  trouver de l’information  guides en ligne et applications embarquées  planifier, évaluer  trouver de l’information sur des lieux et événements  à proximité  commentés et évalués par d’autres (ses amis ?)  directement liée à ses centres d’intérêts  réserver, faire un achat en ligne  emporter, accéder à et modifier ses réservations  obtenir des confirmations de réservation, montrer des vouchers  partager  partager son expérience de voyage dans les réseaux sociaux
    • slided bynereÿs rappel : avoir une stratégie claire !©
    • slided bynereÿs 1/5 : se poser les bonnes questions©  quels sont vos objectifs généraux que vous aimeriez atteindre ?  lesquels semblent adaptés à une approche mobile ?  quels sont vos principaux segments de marché à approcher en mobile ? et lesquels en priorité ?  connaissez vous votre clientèle mobile ? quels sont ses comportements hors ligne, en ligne, en mobilité ? quels sont ses besoins ?  dans quels contextes utiliseront-ils leur mobile pour vous voir ? quelles seraient leurs motivations ?  quelle est la valeur ajoutée que vous allez apporter ?  comment votre application / site mobile sera relié à vos process actuels : outils de réservation, systèmes de paiement… ?
    • slided bynereÿs 2/5 : déterminer et prioriser ses objectifs©  acquérir ?  fidéliser ?  augmenter le nombre, la fréquence de réservation ?  se faire connaître au dernier moment ?  afficher une image innovante ?  utiliser la viralité des réseaux sociaux ?
    • slided bynereÿs 3/5 : définir ses utilisateurs©  il ne s’agit pas de segments de clientèle, mais d’utilisateurs ayant des besoins, des objectifs à résoudre  qui sont vos mobinautes, quel est leur profil ?  sont-ils en situation d’avant, de pendant, ou d’après séjour ?  quels objectifs ont-ils ?  comment s’y prennent-ils pour atteindre ces objectifs ?  où, quand, et dans quel état d’esprit vont-ils prendre leur mobile pour résoudre ces objectifs ?  résoudre ces questions permet de définir des cas d’usage
    • slided bynereÿs 4/5 : observer (ses concurrents, mais pas seulement)©  comme pour le web, il faut régulièrement faire une analyse comparative de ce qui existe comme site ou application mobile  il faut donc pratiquer  il faut voir au-delà des sites et applications du tourisme  trouver des best practices dans d’autres secteurs  observer aussi vos clients en train d’utiliser leurs mobiles  discuter avec eux
    • slided bynereÿs 5/5 : ne pas se lancer seul©  le mobile a beau être un outil personnel…  …il est utilisé en groupe  …relié au réseaux sociaux, il a un plus grand impact  …géolocalisant, il élargit le champ de visibilité du mobinaute  le mobinaute s’offre une visibilité et une compréhension élargies d’un territoire et d’une destination  c’est pourquoi il faut s’adresser à lui en groupe de professionnels
    • slided bynereÿs That’s all, folks !© Aymeric Poulain Maubant Aymeric.PoulainMaubant@nereys.fr 06 62 12 15 25 http://twitter.com/AymericPM http://www.slideshare.net/Aymeric http://www.nereys.fr/