Your SlideShare is downloading. ×
Burundi : le soutien du CNB au bâtonnier Rufyikiri
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Burundi : le soutien du CNB au bâtonnier Rufyikiri

121

Published on

Motion du CNB en soutien au bâtonnier Rufyikiri

Motion du CNB en soutien au bâtonnier Rufyikiri

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
121
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. MOTION LES AUTORITES BURUNDAISES DOIVENT RESPECTER LA LIBERTE DE PAROLE ET D’EXERCICE DU BÂTONNIER DU BARREAU DU BURUNDI Adoptée par l’Assemblée générale du Conseil National des Barreaux du 15 novembre 2013 Le Conseil national des barreaux, représentant la profession d’avocat, s’élève contre la demande de radiation de Maître Isidore RUFYIKIRI, Bâtonnier du barreau du Burundi, adressée par le Procureur général près la Cour d’appel de Bujumbura au conseil de l’ordre des avocats à la Cour d’appel de Bujumbura. Cette demande de radiation intervient suite aux critiques formulées par le Bâtonnier Isidore RUFYIKIRI, au nom du barreau burundais, à l’encontre du gouvernement du Burundi lors d’une conférence de presse le 29 octobre 2013 portant sur le projet de révision de la Constitution du Burundi. A cette occasion, il a exprimé le mécontentement du barreau burundais face aux risques d’atteintes graves à l’Etat de droit que représente le projet de révision constitutionnelle en cours au Burundi. Le Conseil national des barreaux rappelle fermement que les poursuites disciplinaires destinées à empêcher un avocat d’exercer sa profession ou sa mission de Bâtonnier en s’exprimant au nom et pour le compte des avocats qu’il représente sont contraires aux règles internationales relatives à l’exercice de la profession d’avocat ainsi qu’à la liberté d’expression dont jouit toute personne et, a fortiori, tout avocat. Aucune poursuite disciplinaire, en l’espèce demandée par un Procureur général, ne saurait être exercée à l’encontre du Bâtonnier Isidore RUFYIKIRI afin de le faire taire, de l’empêcher d’exercer sa profession et sa fonction de Bâtonnier et d’intimider les avocats du Burundi. Le Conseil national des barreaux déplore plus largement le contexte de harcèlement dans lequel évolue le barreau du Burundi, fortement marqué par la création d’un barreau parallèle près la Cour d’appel de Gitega par ordonnance ministérielle du 29 mars 2010, alors même qu’une telle création relève de la compétence exclusive de la loi et qu’elle porte atteinte à l’indépendance des avocats du Burundi. Le Conseil national des barreaux exprime son soutien et sa solidarité au Bâtonnier Isidore RUFYIKIRI et au barreau du Burundi. Il appelle les barreaux et les organisations internationales d’avocats à faire connaître publiquement leur soutien au Bâtonnier Isidore RUFYIKIRI et au barreau du Burundi. ** Fait à Paris le 15 novembre 2013 Conseil National des Barreaux Motion « Les autorités burundaises doivent respecter la liberté de parole et d’exercice du bâtonnier du barreau du Burundi », adoptée par l’Assemblée générale du Conseil national des barreaux des 15 et 16 novembre 2013

×