Burundi : Le bâtonnier rufyikiri interdit de quitter le territoire

309 views
243 views

Published on

Le Bâtonnier Isidore Rufyikiri se voit notifier une interdiction de quitter le territoire. Il ne peut ainsi se rendre au congrès de la CIB à Abidjan, ni plaider devant l'East african court

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
309
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Burundi : Le bâtonnier rufyikiri interdit de quitter le territoire

  1. 1. Messieurs les Bâtonniers, Chers et Honorés Confrères, Mes chers confrères. Je suis au regret de vous annoncer que le pouvoir de Bujumbura vient de m’interdire toute sortie du territoire du Burundi. L’interdiction m’a été notifiée à l’Aéroport de Bujumbura juste au moment où je m’apprêtais à monter l’avion vers Abidjan, et ce par une lettre signée par le Procureur Général près la Cour Anti-Corruption, laquelle a été dépêchée auprès du Commandant de l’Aéroport de Bujumbura par les soins d’un Agent des services de renseignement. S’il n’y a pas d’obstacle, mon confrère Maître SINARINZI Gabriel pourra représenter notre Barreau au Congrès de la CIB. Je prie cependant quiconque peut intervenir pour obtenir son visa de le faire de toute urgence et lui communiquer le visa à son e-mail avant demain 8H00 du matin d’Addis car son avion décollera à 9H30. Pour ce qui me concerne, rien ne m’a surpris car j’avais déjà reçu une fuite d’information ce matin m’apprenant que faute d’obtenir ma radiation du Barreau, le pouvoir a résolu de prendre prétexte de ce vrai faux dossier échafaudé par le Parquet Général Anti-Corruption, pour m’interdire désormais de quitter le territoire du Burundi ; ainsi faisant, il s’assure que je ne saurais plus ni plaider les dossiers où j’accuse l’Etat devant l’Est African Court of Justice ni fustiger le crime, la violation arrogante de la loi et le règne de l’impunité devant les fora internationaux. Ainsi donc, je suis mis en position de détention arbitraire dans une prison qui a pour nom le Burundi ; et pourtant, mon dossier ne contient ni P-V d’interrogatoire, ni infraction poursuivie, ni plainte de l’Association privée dont je suis le Représentant Légal. Le Procureur Général déclare qu’un dossier pénal RMPGAC.2066/KI est ouvert dans son service à ma charge, avant même de m’avoir interrogé et en l’absence de toute plainte contre moi alors que les fonds à la base de cette poursuite sont une propriété de l’Association privée. A travers ces tracasseries multiples, l’autre objectif poursuivi est d’assurer que je ne sois pas reconduit en Février 2014 pour un autre mandat de Bâtonnier : il s’agit de me harceler, me fatiguer moralement, me discréditer, entâcher ma réputation, afin de propulser alors à la tête de notre Barreau un Bâtonnier issu du Parti CNDD-FDD au pouvoir. Tels sont les deux vrais motifs à la base de cette nervosité du pouvoir de Bujumbura. En ce qui me concerne, je reste plus déterminé que jamais à me battre pour la victoire de la justice, même pour rien l’on meurt. Toutes ces intimidations et autres voies de fait, loin de me décourager, me tonifient. Je souhaite à vous tous plein succès dans vos travaux.
  2. 2. Amitiés confraternelles. Maître Isidore RUFYIKIRI Bâtonnier.

×