N°11-Décembre 2012-Semestriel         L’air s’est rafraîchi, le sapin de la place Kléber     s’est illuminé… et voilà, une...
1    Editorial1    Coup d’oeil        Voir comme Superman        Journée mondiale contre le cancer        Les chèvres chan...
Journée mondiale contre le            Préserver ses méningescancer                                          C’est une gran...
La course aux jouets genrés     Décembre voit fleurir chaque               Scientifiquement, il est défini par année une f...
Papa Noël, descends-tu du ciel ?Le Père Noël, héro des enfants, peut être source de franches désillusions. Faut-il fairecr...
Le mystère du Père Noël      Le Père Noël est un de ces per-             Cela contredit toutes les lois zoo- sonnages remp...
Père Noel versus Concorde ?    Le Concorde semble pouvoir rivaliser avec le traineau du Père Noël. C’est en effetl’un des ...
Bientôt la fin du monde ?  Quels arguments ont conduit à une médiatisation sur une hypothétique fin dumonde le 21 décembre...
Drôles de drones    Longtemps considérés comme le nec plus ultra des armes de guerres techno-logiques, les drones offrent ...
Surprise, il y a un os !    Le 6 novembre dernier, des archéologues français ont dévoilé un secret de taille : la dé-couve...
Pâté de ragondin    En ces fêtes de fin d’année, tradition oblige, le foie gras sera roi sur les toasts…Mais c’est sur la ...
Ne pas jeter sur la voie publique                                                    www.cyclope.asso.fr                  ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Vitamine C - n°11 - décembre 2012

577

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
577
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Vitamine C - n°11 - décembre 2012

  1. 1. N°11-Décembre 2012-Semestriel L’air s’est rafraîchi, le sapin de la place Kléber s’est illuminé… et voilà, une nouvelle année qui se termine ! Ainsi que, peut-être, l’humanité tout entière! A l’heure où j’écris ces lignes, 26 jours, 6 heures et 39 minutes nous séparent de la fin du monde. Mais en attendant, un peu de culture scientifique, et pas des moindres : le démantèlement du secret du Père Noël. Les scientifiques l’ont passé au crible, ainsi que son attelage : de la biologie aux mathématiques, en passant par la physique et la psychologie, ils ont tous essayé. Le mystère est-il levé ? A vous de le découvrir dans notre dossier spécial. Bien sûr, il ne faut pas oublier les achats de Noël. Cadeaux pour filles ou garçons, les étudiants du master de communication scientifique donnent leurs avis, et au passage quelques idées : robotique, mais également art culinaire. Le foie gras se démode, passez donc au pâté de ragondin. Oups. Plus que 26 jours, 6 heures et 24 minutes pour lire ces pages… Ne tardez pas trop ! T.S.
  2. 2. 1 Editorial1 Coup d’oeil Voir comme Superman Journée mondiale contre le cancer Les chèvres changent d’accent Préserver ses méninges Une question de flair4 Dossier Vitamine C n°11 Décembre 2012 Le Père Noël sous le microscope Semestriel La course aux jouets genrés Tirage à 1000 exemplaires Papa Noël, descends-tu du ciel ? Le mystère du Père Noël Rédacteur en chef : Tiffany Sarre Secrétaire de rédaction : Julia Sesé Père Noël versus Concorde Comité de Relecture : Clara Diebolt, A la poursuite du Père Noël Pauline Dorkel, Marine Edel, Florent8 Top chrono Gouvard, Cécile Lelieur, Sarah Otmani, Bientôt la fin du monde ? Lucile Pommier, Régis Roth, Tiffany Sarre, Cécilia Untereiner9 Nouvelles technologies Rédacteurs : Stéphanie Cadet Drôles de drones (S.C.), Caroline Faltot (C.F.), Diane Des nuages à la maison Hovhannessian (D.H.), Caroline Matet10 Culture (C.M.), Aude Nowak (A.N.), Daphnée Paluszko (D.P.), Camille Rault (C.R.), Surprise, il y a un os ! Julia Sesé (J.S.), Nadia Soufi (N.S.), Un vin chaud en canette auto-chauffante Régis Rorh (R.R.), Guillaume Thepot11 Insolite (G.T.), Maud Trommenschlager (M.T.) Pâté de ragondin Comic-strips :Guillaume Thepot Création graphique et mise en page :11 Enigme Julia Sesé12 Agenda Impression : La papeterie du boulevard 8 rue Fritz-Kiener - 67000 Strasbourg Voir comme Superman Des scientifiques ont mis au point un disposi- tif utilisant un laser et un ordinateur permettant de voir à travers certains matériaux. Le peu de lumière laser filtrant à travers une vitre opaque est détecté, et l’image de l’objet dissimulé est reconstituée. Cette découverte pourrait s’appli- quer aux domaines médical et militaire. C.R. 2
  3. 3. Journée mondiale contre le Préserver ses méningescancer C’est une grande première : D’après l’OMS, plus de 84 mil- un vaccin contre la méningite B,lions de personnes décèderont le Bexsero, va être commerciali-entre 2005 et 2015 suite à un sé dans les mois à venir. Mis aucancer. C’est pourquoi chaque point par le groupe pharmaceu-4 février, lors de la journée offi- tique Novartis, il permettra decielle contre le cancer, des insti- lutter contre cette maladie quitutions comme la Fondation ARC s’avère mortelle dans 10% despour la Recherche sur le Cancer cas, et laisse des séquelles neu-donnent des informations sur le rologiques ou auditives chez undépistage et les thérapies. malade sur cinq. A.N. C.F.Soigner les inflammations Une question de flairintestinales Une équipe britannique a fait Fin 2012, des chercheurs en marcher de nouveau un chienphysiopathologie de Toulouse paraplégique, grâce à l’injectionont créé des bactéries laitières de cellules particulières issuesgénétiquement modifiées de sa truffe ! Ces cellules glialesproductrices d’Elafine. Cette olfactives ont une capacité ex-protéine intestinale est ceptionnelle de renouvellement.déficiente chez les victimes Après avoir été mises en culture,de Maladies Inflammatoires elles ont été réinjectées aux ani-Chroniques de l’Intestin. Ces maux souffrant d’une paralysiebactéries améliorées annoncent des pattes arrières consécutive àun traitement prometteur. une lésion de la moelle épinière. Au bout de 6 mois, ils étaient de D.P. nouveau sur pattes. M.T. 3
  4. 4. La course aux jouets genrés Décembre voit fleurir chaque Scientifiquement, il est défini par année une flopée d’articles qui s’in- 3 critères : anatomique, chromoso- surgent contre les cadeaux genrés  : mique et hormonal. Une fille secrète poupées pour les filles, camion de des hormones féminines (œstrogène, pompier pour les garçons. Pourtant progestérone) mais aussi de la testos- très peu de changements sont effecti- térone, hormone masculine par excel- vement en cours. lence. Hors ces taux d’hormones pro- duites sont variables d’un individu à un La chaîne des magasins U est la autre. Ainsi, certaines filles possèdent première enseigne à mettre en pra- plus de testostérone que d’autres. Le tique ce discours. Voilà enfin dans un même raisonnement peut-être appli- catalogue des images de petits garçons qué aux caractéristiques anatomiques jouant à la poupée. Le geste pourrait : un clitoris est plus ou moins petit, et ressembler à une révolution, pourtant un pénis plus ou moins long. Certaines un représentant de la chaîne précise : filles sont donc plus masculines et in- « On a écouté une demande de notre versement, certains garçons plus fémi- clientèle. Nous sommes avant tout des nins. commerçants !». Reste à savoir si les acheteurs suivront réellement : c’est Comme il faut bien rentrer dans une chose de permettre à son fils de les case que la société impose, pour le jouer avec la Barbie de sa sœur, c’en bon déroulement de sa vie sociale ou est une autre de lui offrir sa propre pour sa survie en général (trouver du poupée. travail, se reconnaître dans un groupe d’appartenance…), Les stéréotypes de Des chercheurs ont une explication genre, transmis par l’éducation, ont qui permettrait d’éradiquer ces préju- encore de beaux jours devant eux. gés. Il n’y aurait pas deux sexes, mais une multitude multitude : le sexe se- C.M. rait une valeur continue. 4
  5. 5. Papa Noël, descends-tu du ciel ?Le Père Noël, héro des enfants, peut être source de franches désillusions. Faut-il fairecroire à son existence aux enfants ? Entretien avec le professeur Anne Danion, pédopsy-chiatre aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg.Est-ce mentir de dire aux enfants que le Père Noël existe ? Lorsque l’enfant est petit, on ne peut pas considérer qu’il s’agit d’un mensonge.Le Père Noël, personnage païen, réfère au merveilleux. Il s’inscrit dans la tradition del’enfant et il est, dans son monde imaginaire, vérité. Son importance est dans le lienqu’il permet justement entre parents et enfants, autour du plaisir de donner et derecevoir. De nos jours, le risque est la prolifération de programmes télévisuels mettanten scène des Pères Noël, éloignant ainsi l’enfant de cet imaginaire. Par contre, lorsquel’enfant sait que le Père Noël n’existe pas, le contredire constitue un réel mensonge. Ilest important de dire la vérité.Comment réagit l’enfant lorsqu’il découvre la vérité ? Ce n’est pas une catastrophe pour un enfant de découvrir que le Père Noël n’existepas, au contraire ! Il peut être déçu, mais lorsqu’il découvre que ses parents et lui-même ont pris plaisir à cette histoire imaginaire, il accepte cette réalité et se sent fierde ne plus « croire au père noël », c’est à dire d’avoir grandi ! De plus, l’enfant apprendpetit à petit que ses parents ne lui disent pas toujours la vérité ou qu’ils peuvent com-mettre des erreurs. De la même façon qu’il doit accepter que tous ses désirs ne sontpas tous réalisables.Cette décision aura-t-elle un impact sur le développement psychique de l’enfant ? Laisser l’enfant croire au Père Noël, puis découvrir qu’il n’existe pas, est importantpour son développement psychique : il va faire la différence, peu à peu, entre imagi-naire et réalité. Le risque pour l’enfant est de le priver trop tôt de cet imaginaire. Sanslui, il n’a pas de lieu où projeter ses peurs, ses angoisses ou ses pulsions. Cette façonde détourner ses craintes l’aide à grandir. Croire au Père Noël, c’est rentrer dans unehistoire où l’enfant se fait un scénario. Mais c’est également se construire des histoireslui permettant de travailler son fonctionnement psychique et donc de penser. N.S. 5
  6. 6. Le mystère du Père Noël Le Père Noël est un de ces per- Cela contredit toutes les lois zoo- sonnages remplis de mystère. Son logiques. Il semble impossible que 9 existence est un réel problème scien- rennes puissent porter des milliers de tifique, qui a été étudié par de nom- tonnes de jouets, même s’ils sont en- breux chercheurs de manière plus ou traînés. moins sérieuse, et ameute les foules sur le net. Voici un tour d’horizon des D’autres arguments existent : le hypothèses concernant son existence. passage par la cheminée, par exemple, demanderait énormément d’énergie Le travail du Père Noël est colossal. au Père Noël, si bien que même son Des démonstrations mathématiques embonpoint ne suffirait pas à la lui existent sur ce point, et s’accordent fournir. Certains internautes trouvent toutes. Pour livrer des cadeaux à en- étrange que malgré toutes les effrac- viron 100 millions de foyers en 31 tions qu’il effectue en une année, il heures (temps de travail estimé en n’ait pas été recherché et retrouvé par fonction des fuseaux horaires et de la Interpol. rotation terrestre), il visiterait environ 800 maisons par secondes. Son seul Les chiffres varient en fonction des moyen serait de voyager à 1089 km recherches, mais les conclusions sont par secondes, et la force centrifuge unanimes : le Père Noël n’existe pas le tuerait. Sans compter qu’il devrait d’un point de vue physique. Aucune avoir un équipement très perfection- théorie, que ce soit celle du réapprovi- né, si ce n’est magique. sionnement ou celle des enfants sages ne résiste : elles sont toutes démante- A ce sujet, les rennes du Père Noël lées par les sciences. posent également problème. Beau- coup d’espèces sont connues, mais Après toutes ces informations, il aucune espèce de rennes volants et faut se faire à l’évidence : le Père Noël invisibles n’a été recensée (peut-être est probablement un extraterrestre. du fait de leur invisibilité, justement). S.C. 6
  7. 7. Père Noel versus Concorde ? Le Concorde semble pouvoir rivaliser avec le traineau du Père Noël. C’est en effetl’un des seuls engins motorisés capable d’atteindre une vitesse suffisante pour fairele tour du monde en 24 heures ! Si parcourir une telle distance en 80 jours est uneidée réaliste aujourd’hui, le faire en un seul est une vraie prouesse. En théorie, c’est possible : il « suffit » de traverser un fuseau horaire toutes lesheures. Mais c’est un peu moins évident en pratique ! Si l’on se place à l’équateur,qui représente le chemin le plus long, le tour de la Terre représente 40 075 km. Endivisant cette distance par le nombre total de fuseaux, soit 24, il faudrait parcourir1670 km en une heure ! Le Concorde est ainsi l’un des seuls qui puisse rivaliser grâceà ses 1744 km/h de vitesse moyenne. A moins d’avoir un troupeau entier de rennesmagiques en attelage, le Père Noel n’a qu’à bien se tenir… C.F.A la poursuite du Père Noël Tous les ans depuis 1955, le North American Aerospace Defense Command (NO-RAD), responsable de la défense aérospatial des Etats-Unis et basé à Colorado Springs,traque le Père Noël dans la nuit du 24 au 25 Décembre. Tout a commencé avec l’appel d’une petite fille qui souhaitait parler au vieilhomme. Une erreur passée dans le journal de la ville donnait le numéro du centre desopérations du NORAD au lieu de celui du Père Noël. Le Colonel Harry Shoup, « ColonelSanta » comme il a été surnommé par la suite, reçut de nombreux appels cette nuit là.Il décida de jouer le jeu et impliqua ses contrôleurs aériens. C’est ainsi qu’ils tentèrentde localiser le Père Noël lors de sa tournée mondiale pour en informer les enfants. Depuis, chaque année, des milliers de bénévoles sont sur le qui-vive pour répondreaux appels et mails des enfants et adultes à travers le monde. Pour partir sur la piste du Père Noël, rendez-vous sur le site www.noradsanta.org. J.S. 7
  8. 8. Bientôt la fin du monde ? Quels arguments ont conduit à une médiatisation sur une hypothétique fin dumonde le 21 décembre 2012 ? Il vous reste moins d’un mois pour les découvrir… 1982 Une journa- liste italienne 1976 retrouve un L’écrivain russe Zecharia Sitchin réutilise ouvrage de Nos- dans son livre, The 12th planet, la décou- tradamus, apo- verte par les Sumériens, peuple du Moyen thicaire du Orient du IIIème millénaire av. J.C., d’une 13ème siècle. hypothétique planète Nibiru qui, d’après cer- Il y décrit un tains calculs, rentrerait en collision en code astrolo- 2012. gique d’aligne- ment galactique 1969 conduisant à uneGiorgio de Santilla- fin du monde le 21na et H.von Dechend décembre 2012.présentent dansleurs écrits,Hamlet’s Mill, desarguments astrolo- 1970giques tels qu’un ali- Le philosophe Terence Mcgnement des planètes Kenna présente sa théoriequi conduirait à notre de la nouveauté de l’univers. Ellefin. est définie par l’augmentation de la complexité de cosmos, qui, selon l’auteur, atteindra un point de rupture en 2012. 1966 Publication de The Maya. Mi- chael D.Coe, reprend le calen- drier Maya qui, terminant son cycle en décembre 2012 suggère qu’il s’agit là de la date de l’Ar- mageddon. N.S. 8
  9. 9. Drôles de drones Longtemps considérés comme le nec plus ultra des armes de guerres techno-logiques, les drones offrent désormais des applications adaptables aux domainesscientifique et civil. Ces robots volants suscitent un réel engouement dans l’univers des nouvellestechnologies, et se développent dorénavant au sein des laboratoires d’universitésou de starts-up spécialisées. Pour les ingénieurs, le principal objectif est de concevoirdes drones « intelligents », capables d’effectuer leur tâche de manière quasi auto-nome, sans pilote. Un panel de systèmes embarqués tels que gyroscopes, altimètres,et autres capteurs miniaturisés permet ainsi à ces concentrés de technologies destabiliser leur vol, malgré le vent ou les obstacles rencontrés. Moins volumineux que leurs homologues militaires, ils sont aussi plus flexibles ettrouvent déjà leurs applications dans la cartographie aérienne, l’archéologie, l’ana-lyse atmosphérique ou les missions de secours. Des étudiants berlinois sont ainsiparvenus à livrer une pizza, grâce à un drone qui s’orientait automatiquement vers laposition GPS du smartphone qui l’avait commandée. Aujourd’hui le coût d’un drone reste proportionnel à son degré de sophistica-tion, de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros. Son usage est limité par laréglementation qui régit l’espace civil aérien. Mais nul doute qu’avec la diversité desapplications envisagées, les drones seront très bientôt des acteurs incontournablesde notre société. G.T.Des nuages à la maison L’artiste hollandais Berndnaut Smilde crée de véritables nuages dans des piècesd’intérieur lors d’expositions artistiques. La performance nécessite de solides connaissances scientifiques. Un réglage soi-gneux de la température et de l’humidité d’une pièce permet l’apparition du nuage,à partir du jet de vapeur d’une machine. Mais l’œuvre éphémère s’évanouie rapide-ment. En cette période hivernale, un rayon de soleil aurait été préférable pour réchaufferles chaumières ! R.R. 9
  10. 10. Surprise, il y a un os ! Le 6 novembre dernier, des archéologues français ont dévoilé un secret de taille : la dé-couverte d’un squelette de mammouth quasi-complet. Cette exhumation a eu lieu lors defouilles préventives en juillet 2012, sur un site gallo-romain de Seine-et-Marne. BaptiséHelmut, ce mastodonte laineux dévoile peu à peu ses secrets. 4e mammouth français exhumé en 150 ans, son état de conservation est exception-nel. Certains de ses os sont encore attachés aux articulations. Ce colosse devait faire3 m au garrot et peser entre 4 et 5 tonnes. Il aurait vécu entre 200 000 et 50 000 ansavant notre ère. Selon les experts, Helmut serait mort noyé après s’être enlisé. Ce n’est pas le seul mammouth qui a été piégé au bord dela Marne. La particularité de cette découverte vient des silextaillés qui ont été trouvés près de son crâne, indice du dépèce-ment post-mortem de l’animal. Ces silex sont une preuve rare dela coexistence de l’homme de Néandertal et des mammouths. Helmutest actuellement exposé au Museum National de Paris. S.C.Un vin chaud en canette auto-chauffante Cet hiver, la marque Nutripause vous permet d’emmener votre boisson chaude préférée partout avec vous grâce à une simple ré- action chimique. En plus du traditionnel thé ou café, l’enseigne pro- pose maintenant du vin chaud à la cannelle. Le récipient contient deux compartiments : l’un avec de l’eau et l’autre avec de l’oxyde de calcium, aussi appelé chaux vive. Pour activer le mécanisme, il suffit de retourner la canette et d’appuyer sur un piston. Cela permet la mise en contact des deux produits, qui entraîne la formation d’hydroxyde de calcium accompa- gnée d’une forte réaction exothermique. Idéal lors d’une randonnée ou sur les pistes de ski ! Si vous préférez laisser cette innovation aux plus téméraires pour profiter du charme des marchés de Noël, sachez qu’à Strasbourg vous pourrez y boire du vin chaud traditionnel et écologique. Dans l’objectif de limiter la production de déchets, des gobelets réutilisables seront mis à caution pour 1 euro. Ces verres en plastique aux couleurs de la Capitale de Noël pourront être gardés comme souvenirs ou remboursés dans n’importe quel chalet. M.T. 10
  11. 11. Pâté de ragondin En ces fêtes de fin d’année, tradition oblige, le foie gras sera roi sur les toasts…Mais c’est sur la sellette qu’il attend Noël. Son interdiction de production et vente enCalifornie depuis le 1er juillet a ravivé la controverse en Europe. Le 17 octobre der-nier, au Parlement Européen à Bruxelles, cinq associations de défense des animaux ethuit eurodéputés ont plaidé contre le gavage des canards et des oies. Alors, pourquoi ne pas changer un peu, et préférer à l’oie le… ragondin ? Car siMyocastor coypus est bien connu sur les berges de l’Ill, il l’est moins dans les cuisinesalsaciennes ! Originaire d’Amérique du Sud, il fut importé en Europe pour sa fourrureau cours du XIXème puis lâché dans la nature une fois la mode passée. Le ragondinprospère depuis dans les berges de nombreuses rivières françaises, où les dégâtsqu’il occasionne lui valent le statut de nuisible. Pourtant certains le trouvent à leur goût car le rongeur est herbivore, ce quidonne à sa chair un goût de lapin... La Maison du Marais Poitevin la qualifie même de« fine et goûteuse ». Avis aux amateurs ! D.H. « What the Tortoise said to Achilles » Une course à pied oppose Achille, réputé rapide, et une Tortue. Bon joueur, Achille commence seulement à courir quand la tortue a atteint 100m. Lorsqu’il parcourt les 100 premiers mètres, la Tortue est déjà 1m plus loin. Combien de mètres faudra-t-il à Achille pour dépasser la Tortue ? Réponse sur notre site : www.cyclope.asso.fr 11
  12. 12. Ne pas jeter sur la voie publique www.cyclope.asso.fr Agenda scienceLes conférences du Jardin des Les conférences partenaires du Sciences Jardin des SciencesDécembre 2012 : 11/12/12 : Projection Regards vers la Terre «La Nouvelle-Zélande, terre d’aventures»13/12 : La Terre, écrin de ressources mi- suivie d’un débat avec des scientifiquesnérales de l’EOST, sur l’actualité géologique.20/12 : Les crises biologiques, des fins 18h30, 5 rue René Descartes, Strasbourgdu monde, des renaissances 16/12/12 : ConférenceJanvier 2013 : « La place de l’Homme dans l’Univers » Regards vers l’Univers 17h, Médiathèque Malraux, 1 Presqu’île10/12 : Le Big Bang André Malraux, Strasbourg17/12 : Petite histoire des galaxies24/12 : Comprendre les étoiles Jusqu’au 31/03/13 : Exposition31/12 : La recherche de vie de l’Univers Energies Galerie des Sciences de l’Education18h, Amphithéâtre Fresnel, Institut de 7 rue de l’Université, StrasbourgPhysique, 3 rue de l’Université,Strasbourg Agenda culture Opéra Rencontre-DébatLa flûte enchantée Crise économique et crise climatique :18 et 20/12 à 20h 9 et 23/12 à 15h comment s’en sortir ?Opéra de Strasbourg 12 décembre 2012, 17h30 Librairie Kleber salle blanche 2e étage Matchs d’improvisationCompagnie Lolita Bons plansDates : http://www.association-lolita.com http://www.strasbourgcurieux.com/20h30, Fossé des XIII, 6 rue Finkmatt,Strasbourg 12

×