Vitamine C - n°10 - avril 2012

893 views
819 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
893
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
281
Actions
Shares
0
Downloads
7
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Vitamine C - n°10 - avril 2012

  1. 1. n°10 - Avril 2012 - Semestriel DOSSIER : LA CHIMIE DES EMOTIONSCerveau et émotion : tout est chimie ? Le printemps des étudiants de l’Universitéde Strasbourg annonce le remue-ménagedes méninges! Soleil et plage,examens et stages, flirts et biturages;les émotions entrent en scène et lesneurones en ébullition. Les intrépidesjournalistes du Master de CommunicationScientifique sont allés enquêter du côtéde nos cerveaux pour ce nouveau numérode Vitamine C ! Dans leur salle du bâtiment des Sciencesde l’Education, ce n’est pas une mais deuxmachines à café qui tournent en permanencepour soutenir des débats très… vitaminés.Divergences d’opinions et de points de vue surl’actualité scientifique sont alors synthétisés etprésentés lors de diverses manifestations culturelles.Et ce magazine, désireux de faire beaucoup avecpeu, symbolise l’importance de l’écoute et du travaild’équipe pour amener une information claire auplus grand nombre. Vitamine C ouvre ses pages au dialogue entrela recherche et le grand public. Porter un regardsur l’actualité scientifique éclaire les sentiersde la culture. Quand les émotions tournent latête de notre cerveau, un moment de détentes’impose! Bonne lecture à tous et merci! R.R.
  2. 2. DANS CE NUMERO...Editorial p.1Micro-trottoir p.2 Vitamine C n°10Coup d’oeil p.3 Avril 2012 Semestriel Un caméléon qui tient sur une tête d’allumette Tirage à 1000 exemplaires Bière et Chimie Reprise des recherches sur le super virus H5N1Chronique : La tête dans les nuages p.4Dossier : la chimie des émotions p.5 Rédacteur en chef : Régis Roth Chimie mon amour Secrétaire de rédaction : Cécile Lelieur Comité de Relecture : Antoine Bonvoisin, Les émotions à travers le temps Anne Burlet-Parendel, Caroline Duc, Quid de l’émotion ? Thibault Grandjean, Jérémy Lescène, Marina Tymofieva, Sophie Zimbardo La chimie peut-elle guérir la dépression ? Rédacteurs : Antoine Bonvoisin (A.B.),Nouvelles technologies p.9 Clara Diebolt (C.D.), Pauline Dorkel (P.D.), Marine Edel (M.E.), Thibault Grandjean Le téléviseur nouvelle génération : WiTricity ! (T.G.), Cécile Lelieur (C.L.), Caroline Faites de la place dans vos ordis ! Matet (C.M.), Lucile Pommier (L.P.), Régis Roth (R.R.), Tiffany Sarre (T.S.), CéciliaCulture p.10 Untereiner (C.U.) Une nouvelle joconde Comic-strips : Marine Edel Création graphique et mise en page : Solidays fête ses 20 ans Clara Diebolt La vulgarisation scientifique ne trouve pas sa Impression : Imprimerie Valblor - BP 60182 - 67405 Illkirch Graffenstaden place à la télé CedexAgenda p.12 Enfin il était temps, il ny a pas Micro-trottoir que la vache qui rit. Notre chat il sait rire et même chanter P.D. et C.M. Michele (maitre dhotel) On vous annonce que les souris peuvent rigoler, quen Ça dépend quelle pensez-vous ? souris ? Vous connaissez stuart little ? Jean-luc : (retraité) Pourquoi pas, si vous me dites que vous êtes des scientifiques, peut-être que jy croirai oui. Non, moi je demande des Pierre-Antoine preuves, parce quon sait ce (M1 sciences politiques) que ça veut dire quand les gens disent une étude très sérieuse Mariesa (L2 psychologie) 2
  3. 3. COUP D’OEIL Un caméléon qui tient sur une tête d’allumette Découvert par des chercheurs à Madagas- car, en février dernier, Brookesia micra est le plus petit caméléon du monde. Baptisé ainsi du fait de sa très petite taille (20 à 30 mm), il constitue un représentant du phénomène de nanisme insulaire. Son habitat est menacé, comme celui de ses congénères tristement baptisés Brooke- Je nai jamais vu une souris sia desperata et B. tristis. rire, mais on regarde bien T.S. des dauphins en disant quils ont un joli sourire. Le senti- ment oui, mais un sourire tel quon limagine non Les chèvres changent d’accent Arielle (L3 sciences de la vie) Les bêlements des chèvres se modifient quand elles grandissent et quand elles déménagent. Ces résultats avaient déjà été observés chez les éléphants, les dauphins et Je pense quelles ne les hommes. Tous les mammifères seraient- connaissent pas lhumour ils concernés ? Ça n’a l’air de rien mais cette Mélodie (ancienne étudiante en recherche montre que ces animaux ont des biologie de lenvironnement) capacités adaptatives et cognitives plus élevées que ce que l’on pensait. C.M.Je ne suis pas si sûre, mais jai déjàentendu une souris faire un genre de cri, qui fait penser au rire Reprise des recherches sur le super virus Zora (agent territorial à la CUS) H5N1 ? Le 20 janvier, les scientifiques qui étudiaient le virus de la grippe aviaire annonçaient un gel Oui, peut-être pas dans une forme de langage quon com- de leurs travaux pour deux mois. Cette décision prend, mais avec des bruits était intervenue après que l’OMS a exprimé ses qui signifieraient quelles se racontent un truc rigolo inquiétudes sur ces travaux. Les chercheurs ont Salomé (M1 darchitecture de en effet réussi à transformer le virus afin qu’il couleur) soit transmissible directement par l’homme. T.G. 3 3
  4. 4. CHRONIQUE La tête dans les nuages De la chimie à la biologie, les idées reçues restent d’actualités. La Science estperçue comme une chose incompréhensible, une sorte de mirage et laisse souventla tête dans les nuages. En Science, les idées reçues sont nombreuses et la biologie reste un domainedont les affirmations comme «nous n’utilisons que 10% de notre cerveau» ou «nousdescendons du singe», reste faussées. La faute à qui me direz-vous? Peut-être est-cecelle des médias, de nos cours de Sciences, des légendes urbaines ou simplementla nôtre? Les idées reçues restent dans l’esprit populaire, pour simplifier la réalité etaider à mieux comprendre certains concepts. Elles rassurent, paraissent même plutôtlogiques. Qui ne s’est jamais demandé comment la vapeur d’eau, d’habitude invisible,pouvait donner aux nuages ces formes et couleurs blanches-grises. Contrairementà ceux que beaucoup pensent les nuages ne sont pas formés que de vapeur d’eau.Pendant son ascension, cette dernière se refroidit, se condense en minuscules gout-telettes dont la réunion finit par donner naissance aux nuages vus dans le ciel. Uneidée reçue de plus, pourtant simple à expliquer. Mais après avoir sorti notre tête desnuages, cette dernières reste un mirage! Telle une chose que l’on croit vrai, apparaissant logique mais restant le reflet dela réalité, le mirage peut être une autre idée reçue à expliquer. «Les mirages sont leproduit de notre imagination». Tout cela est faux. L’apparition d’un mirage est due àune différence de température air-sol. Mais aussi à la déviation de la lumière passantd’un milieu à un autre. Les rayons lumineux renvoyés par le sol repartent en altitude,subissant ainsi une multitude de déviations et si par hasard un observateur croise cesrayons, il verra un paysage se dessiner dans le ciel. De nombreuses idées reçues restent à expliquer. Les débusquer, comprendrepourquoi elles sont fausses et donner une bonne explication, donneront ainsi unevision réelle de la Science. M.E. 4
  5. 5. DOSSIER : LA CHIMIE DES EMOTIONS Chimie mon amour ! Angoisse, peur, colère, coup de foudre, les émotions provoquent des chambou-lements violents et incontrôlables. La chimie de l’organisme nous empêche-t-elled’être maîtres de nos actes ? Toutes les émotions sont le fruit d’une longue évolution qui sélectionne lescomportements permettant la survie de l’homme. Pour certains scientifiques, noussommes les jouets de molécules et de tissus biologiques finement orchestrés. Cetteidée est appuyée par l’imagerie médicale qui permet d’observer ce qui se passe dansnotre cerveau lorsque nous éprouvons une émotion. A la vue d’une monstrueusearaignée ou lorsque nous percevons une sirène d’alarme, les yeux et les oreillesenvoient un influx nerveux à la partie du cortex dédiée au traitement de l’informa-tion sensorielle. Le message est transmis au système limbique. Ce dernier se situeau cœur de notre cerveau et regroupe plusieurs structures impliquées dans lesémotions. Amygdale et hippocampe attribuent une valeur de plaisir ou de déplaisirà la stimulation, ce qui enclenche les mécanismes de réaction : fuite ou riposte ?Ensuite l’hypothalamus entre en action et stimule le système nerveux, entrainant lalibération d’hormones. Les effets physiques ne se font pas attendre : accélération durythme cardiaque, assèchement de la bouche… Les émotions semblent être le fruit d’une impressionnante organisation cérébrale.Et certaines molécules sont suspectées d’être impliquées directement. Ainsi le coupde foudre serait chimique : plusieurs substances dont la dopamine, un neurotrans-metteur, contribuent au sentiment de bien-être et d’euphorie. Une autre molécule,l’ocytocine, serait potentiellement impliquée dans l’attachement lors des relationsamoureuses. Le système des émotions est autonome et fait en sorte que le cerveaudécide à l’insu du sujet. Heureusement il existe des processus qui permettent de lemodérer et de retrouver son sang froid. A.B. 5 5
  6. 6. DOSSIER : LA CHIMIE DES EMOTIONS Les émotions à travers le tempsCette frise historique retrace les principales découvertes en neuroscience, qui permettentune meilleure compréhension des émotions. Franz Joseph Gall (1758- 1828), anatomiste, initia- teur de la phrénologie avait pour projet de localiser ana- tomiquement le « cerveau des émotions » 1997 Joseph Ledoux & Muller ont démontré le rôle ma- 1960 jeur de détecteur de dan- Olds & Miller ont découvert ger joué par l’amygdale que laccumbens (ensemble dans le circuit de la peur. de neurones) libérant de la do- pamine est le centre du circuit du plaisir dans le cerveau. 1952 MacLean utilisa pour la 1er fois lexpression de « système lim- bique » pour désigner un groupe 1937 de structures du cerveau : lhip- pocampe, lhypothalamus, le Papez émet l’hypothèse d’un circuit de Papez, l’amygdale, le circuit reliant lhypotalamus au septum et le cortex préfrontal ; cortex median comme siège jouant un rôle important dans di- anatomique des émotions. verses émotions (colère, tristesse, peur, plaisir, etc..) 1920 Cannon & Bard démontrent le rôle crucial de lhypothalamus et du système nerveux autonome dans lexpression des émotions. C.U. 6
  7. 7. DOSSIER : LA CHIMIE DES EMOTIONS « Quid de l’émotion ? »Jean-Luc Petit, professeur de philosophie à l’Université de Strasbourg a notamment tra-vaillé sur les sciences cognitives. Il s’exprime sur l’idée d’expliquer les émotions que cettediscipline défend quelquefois.Peut-on établir un lien direct entre un changement physico-chimique dans notrecerveau et nos émotions ? Un lien direct suppose l’existence d’un système causal, cest-à-dire un systèmedont les éléments sont entre eux homogènes, et tels qu’on puisse passer de l’unà l’autre par des enchainements continus et univoques. Or à l’heure actuelle nousn’avons ni les équations, ni le discours rationnel, permettant d’accompagner un en-chainement causal continu entre des sécrétions de neuromédiateurs, par exemple,et l’expérience consciente vécue par des sujets humains qui éprouvent des émotions.L’imagerie médicale ne permet elle pas de faire un lien direct? L’imagerie cérébrale, permet d’établir des corrélations spatiotemporelles entrel’activation de certaines régions du cerveau et l’expérience de telle ou telle. Maisces corrélations restent grossières parce que l’imagerie n’a pas, à l’heure actuelle, ladéfinition suffisante pour isoler l’activité « en temps réel » des neurones individuelsresponsables des foyers d’activations observés.Sans oublier une continuelle remise en question en fonction des progrès techniquesde l’imagerie et des divergences d’interprétation dues à ce que les protocoles expé-rimentaux diffèrent d’un laboratoire à l’autre.L’émotion ne peut donc pas s’expliquer par la chimie ? Prétendre « expliquer », c’est adopter une perspective réductionniste danslaquelle on ne retient de l’émotion que les modifications du visage, les sécrétionsinternes associées, etc. – uniquement les paramètres mesurables. Si l’objectif estd’expliquer, alors bien sûr, il faut réduire puisqu’on ne peut pas espérer expliquer laglobalité du phénomène, mais il y a un prix à payer pour la réduction.Les causalités physico-chimiques expliquent pourquoi le cœur bas plus vite, pour-quoi nos mains sont moites, etc. mais quid de l’émotion elle-même comme «vécu» ?A-t-on vraiment capturé une émotion une fois qu’on l’a réduite à ce qui en est mesu-rable? Propos recueillis le 13 février 2012 L.P. 7 7
  8. 8. DOSSIER : LA CHIMIE DES EMOTIONSLa chimie peut-elle guérir la dépression ? Un déséquilibre chimique cérébral a été constaté chez les sujets dépressifs. Si de nom-breux traitements existent, l’origine de la maladie reste discutée. La dépression est une maladie psychosomatique (associant des symptômes psy-chiques et somatiques, relatifs au corps) imputable à un dérèglement de l’humeur,modifiant comportement et pensées. Les sentiments de désespoir, d’anxiété, deculpabilité, une perte de motivation et d’estime de soi constituent des symptômestypiques. Les causes de la dépression sont mal connues. Selon la théorie cognitive, les pen-sées trop pessimistes seraient au long terme un facteur déclenchant. La théorie bio-logique évoque quant à elle un déséquilibre chimique dans le cerveau des malades. Les sujets dépressifs présentent des taux anormalement bas de sérotonine etde noradrénaline. Une déficience de ces substances entraine fatigue, irritabilité, etanxiété. D’autres neurotransmetteurs (ou NT : molécules permettant la communi-cation entre les neurones) seraient en cause : en 2011, l’équipe du Pr. Martin Kohli aidentifié un gène impliqué dans les dépressions majeures. Des modifications sur cegène causent un trouble de la production du glutamate, et donc une perturbationde la communication neuronale. Pour soigner la dépression, un traitement chimique est souvent prescrit. Il s’agitdes antidépresseurs, efficaces pour 3/4 des patients. En rendant les NT plus dispo-nibles entre les neurones, ils rétablissent leurs taux normaux et corrigent ainsi ledéséquilibre chimique. Contrairement aux idées reçues, les antidépresseurs n’en-trainent pas de dépendance. Des alternatives existent. L’efficacité du traitement chimique augmente s’il estaccompagné d’une psychothérapie. Les électrochocs (sismothérapie), pratiquéssous anesthésie générale, sont proposés en dernier recours ou pour les dépressionssévères. Si la psychothérapie et les électrochocs agissent également sur l’équilibrechimique du cerveau, les mécanismes restent inexpliqués. Quant aux molécules ad-ministrées, elles ne peuvent pas traiter entièrement les maladies psychosomatiques:les émotions sont bien plus complexes qu’il n’y parait. T.S. Quelques chiffres : • 1 étudiant sur 4 souffrirait d’anxiété ou de dépression • 15 % : c’est la probabilité de développer une dépression au cours de la vie • 1 déprimé sur 10 décède de suicide Pour en savoir plus : http://www.etat-depressif.com/ 8
  9. 9. NOUVELLES TECHNOLOGIES Le téléviseur nouvelle génération : bonjour WiTricity ! Fini le temps de l’encombrement par des dizaines de câbles dans le salon ! Unnouveau prototype de télévision vient de faire son apparition grâce à HAIER, fabri-cant chinois d’électronique domestique. Ce prototype de téléviseur est le premier à utiliser Witricity, une technologie d’ali-mentation électrique sans fil élaborée en 2006 au Massachusetts Institute of Techno-logy. Cette technologie reposant sur la mise en résonance de champs magnétiquespeut propager des signaux sans perte jusqu’à 30 m à travers les murs. Ce téléviseurcapable de se passer de connexion au secteur comme aux sources son et vidéo, n’uti-lise aucun raccordement à l’éternelle prise de courant. Mais de nombreux problèmes restent encore à régler. D’une part, l’encombranteunité d’alimentation, un gros rectangle de plastique noir à fixer au mur et à connec-ter au secteur. D’autre part, le téléviseur faisant 81 cm de diagonale reste tout demême épais pour sa catégorie. Pourtant, la technologie WiTricity trouve là une spectaculaire application, qui deplus, est déclaré officiellement sûre pour le grand public. Le téléviseur, pour son coté classique, est aussi doté d’une connexion internetsans fil et reste en qualité haute définition pour la vidéo et le son. Il ne reste plusmaintenant qu’au fabricant, à annoncer un prix mais aussi une date de commercia-lisation.Source : Sciences et Avenir Technologie « le téléviseur se passe désormais de fils » par PG M.E. Faites de la place dans vos ordis ! Vitamine C est allé fouiner sur le web à la recherche du programme miracle pour nettoyer votre disque et retrouver n’importe quel fichier : Windirstat ! Facile, rapide et surtout gratuit, en 3 clics vos fichiers sont classés, sur une petite carte en couleur, par type et par taille. Sélectionnez une grande case et vous retrouvez immédiatement un fichier volumineux dans l’ordinateur. Les adeptes de Mac peuvent trouver un équivalent tout aussi efficace : Disk Inventory X ! C.D. 9 9
  10. 10. CULTURE Une nouvelle Joconde Une Joconde Madrilène vole la vedette à Mona Lisa depuisle 1er février. D’abord considérée comme une copie parmi tantd’autres, les analyses révèlent que cette toile aurait été exécutéepar un disciple de Léonard de Vinci, et ce à la même époque quele célèbre portrait. Ce tableau demeurait au musée du Prado depuis 1819, maisune peinture noire qui recouvrait l’essentiel du paysage a trom-pé les experts et faussé la datation. Une restauration, suivit d’uneanalyse, dévoilent la réelle valeur de cette jumelle Espagnole. Laméthode d’analyse chimique utilisée éclaire de petites zones du tableau aux rayonsX et étudie ce que réémettent les pigments. La comparaison avec la même analyseeffectuée sur la Joconde deux ans plus tôt montre que cette toile est conforme autravail du maître. Les dessins sous-jacents à la couche picturale sont identiques. Une étude plus approfondie permettra surement à la science de faire d’autresrévélations. En attendant, les visiteurs du Louvres pourront, à partir du 26 mars, com-parer eux-mêmes les troublantes similitudes des deux tableaux dans une expositiontemporaire. L.P. Solidays fête ses 20 ans Du 22 au 24 juin prochain à Paris se tiendra à l’Hippodrome de Longchamp, la20ème édition du festival Solidays. Cette association, créée par Luc Barruet et EricElziere en 1992, avait pour but de récolter des fonds pour la lutte contre le sida enorganisant ce festival. Cette année, leurs buts sont toujours les mêmes: aider, prévenir, défendre, mobi-liser. Une vingtaine de groupes musicaux viennent former la programmation 2012.Ils sont accompagnés de plusieurs animations autour des thèmes de la détente, dudivertissement, de la restauration, pour les plus petits comme pour les plus grands. En 2011, ce festival a réuni plus de 52 000 participants en récoltant près de 1,7millions d’euros qui aideront à financer des actions de prévention jeunes ou d’aideaux malades dans plus de 20 pays. Ce festival permet une parfaite harmonie entre un événement culturel et uneaction de mobilisation à grande échelle. En France, il reste l’un des événements lesplus attendus de l’année que ce soit pour les festivaliers ou pour la recherche et lesmalades. C.L. Toutes les infos sur : http://www.solidays.org/ 10
  11. 11. CULTURE La vulgarisation scientifique ne trouve pas sa place à la télévision L’émission « Incroyables expériences » créée par France télévision en 2008 a dumal à gagner son public. Malgré les efforts fournis, les audiences ne cessent de bais-ser depuis les premières émissions. Diffusée initialement sur France 2 le samedi soir,elle devient quotidienne durant deux mois en 2009 puis revient sur France 3 en 2010le lundi ou mardi soir. La dernière tentative en 2011 pour faire remonter les partsd’audiences est de remplacer la présentatrice Tania Young par Nathalie Simon. L’émission consiste à répondre à des énigmes scientifiques de notre vie quoti-dienne. Des personnalités sont invitées afin de répondre à un quizz et participer auxexpériences scientifiques de résolution des énigmes. Tous les éléments d’un succès fulgurent sont réunis : des peoples, une présenta-trice sexy, des questions que tout le monde se posent et la star-télé de la vulgarisa-tion scientifique: Jamy Gourmaud. Malheureusement, l’audience reste en baisse constante. Ces nombreux change-ments ont-ils déstabilisés le public des débuts ou est-ce la science elle-même quin’est pas assez sensationnelle pour la télévision ? Ce dernier argument a déjà fait etfera encore l’objet de nombreux débats ! P.D. Pour en savoir plus et revoir les émissions, rendez-vous sur le site de France télévision : http://programmes.france3.fr/incroyables-experiences/index.php Paul creuse un trou de 4m3 en 4 jours, combien de jours Enigmes lui faudra-t-il pour creuser un trou de 2m3 ? Un escargot tombe au fond dun puits de 10m de haut. Pour remonter, il parcourt 3m la journée mais retombe de 2m la nuit, combien de jours lui faudra-t-il pour sortir du puits? Solutions sur : www.cyclope.asso.fr 11 11
  12. 12. AGENDA Agenda science Agenda cultureLes conférences du Jardin des ThéâtreSciences Avril 2012 : Le boléro de Ravel : ballet avec Les Recherche et thérapeutiques étoiles de légende Du 20 mars au 24 avril 2012, 20h30• 5 avril : Comment prévenir le diabète ? salle Erasme du PMC• 12 avril : Rajeunir les cellules• 19 avril : Les maladies rares Tartuffe, selon Molière : du 9 mars au 8 avril 2012, les mercredirendez-vous à 18h et samedi à 20h30 et le dimanche àAmphithéâtre Fresnel à l’institut 17hde Physique, 3 rue de l’Université à théâtre de la Boîte Noire du Creps (Stras-Strasbourg bourg/Koenigshoffen) Festival des Artefacts :Café des sciences du 12 au 21 avril 2012 Zénith de Strasbourg (Eckbolsheim)La Science vue par les médias de masse Têtes rondes et têtes pointues :• 19 avril : Le traitement médiatique de Conte politiquel’accident nucléaire de Fukushima Du 13 mars au 1er avril 2012• 3 mai : Scientifiquement prouvé: un Théâtre National de Strasbourgargument marketing ?• 10 mai : La science sur le web : le sacre Expositionsdu profane ?Venez débattre de 18h30 à 20h30 au La mise en scène du politiquesnack Michel de Strasbourg! Photographies de Bruno Arbesu, Jean- Robert Dantou, Christian LutzPour tout renseignement supplémentaire Du 18 mars 20 avril 2012 - de 17h à cafes.sciences67@gmail.com 20h Maillon Wacken Hall 1 Entrée libre Bons plans www.strasbourgcurieux.comsite internet : www.cyclope.asso.fr Ne pas jeter sur la voie publique 12

×