Lieux d’apprentissage, lieux de vie : learning center, bibliothèques universitaires 3ème lieu, fablabs...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Lieux d’apprentissage, lieux de vie : learning center, bibliothèques universitaires 3ème lieu, fablabs...

on

  • 27,045 views

Learning Center, bibliothèques universitaires 3ème lieu, fablabs.

Learning Center, bibliothèques universitaires 3ème lieu, fablabs.

4 mars 2013, université de Nice.

Statistics

Views

Total Views
27,045
Views on SlideShare
9,314
Embed Views
17,731

Actions

Likes
14
Downloads
103
Comments
0

15 Embeds 17,731

http://www.scoop.it 17314
http://ememontpellier.wordpress.com 131
http://faceb.viabloga.com 125
http://wiki.unice.fr 37
http://storify.com 34
https://www.ent-place.fr 27
http://fdebailleul.tumblr.com 23
http://www.digimind-evolution.com 14
http://www.pearltrees.com 9
http://127.0.0.1 5
http://translate.googleusercontent.com 3
https://twitter.com 3
http://webcache.googleusercontent.com 3
https://ememontpellier.wordpress.com 2
http://www.google.fr 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial LicenseCC Attribution-NonCommercial License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • hausse constante du nombre d’étudiants, infrastructures de moins en moins adaptées des publics de plus en plus larges et diversifiés ont besoin d’accéder à l’information et aux contenus Evolution des usages des étudiants Les publics étudiants qui fréquentent actuellement les bibliothèques, mais aussi les enseignants chercheurs, appartiennent désormais à la « génération Y », dite encore la « net génération ». une rupture sans précédent par rapport aux générations antérieures. Cette génération se caractérise en effet par une absence totale de réticences face à la technologie, ainsi que par l’appartenance de ses membres à toutes sortes de réseaux dits sociaux, De ce fait, ceux-ci sont susceptibles de butiner, de télécharger, et de communiquer via plusieurs formes de messagerie, quelle que soit l’heure, quel que soit le lieu où ils se trouvent. http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/483602614/
  • Prise de note sur le blog Liber, Libri au cours d'une journée ABF à l'UPMC la semaine dernière, axée sur la collaboration entre BM et BU http://liber-libri.blogspot.fr/2013/04/bm-bu-compagnons-de-route.html [C. Péralès] est revenu sur le modèle learning centre : pour lui, on a essayé de plaquer un modèle anglo-saxon sur un modèle français qui ne s'y prête pas trop. Le modèle anglais repose sur un modèle pédagogique, à savoir que des lectures préalables sont prescrites avant chaque cours. C'est tout l'inverse de la France où on fait un digest du manuel et où on distribue des polycopiés (ce qui coûte cher et on n'achète pas de documentation !). Dans le modèle anglo-saxon, le cours est là pour permettre la confrontation des points de vue, pour approfondir certains points ; le cours est un échange, qui débouche sur un travail à rendre pour l'étudiant. De surcroît, dans le modèle anglo-saxon, on constate une intégration très importante de la pédagogie de la recherche documentaire dans les enseignements. Le learning centre s'inscrit dans ce modèle pédagogique : il vient dans l'espace d'interstice. C'est un lieu nécessaire aux apprentissages et aux échanges. Le parallèle peut être fait pour les chercheurs avec le fait de se rendre à l'autre bout du monde pour assister à des colloques, alors même qu'ils les trouveront en ligne très vite : l'important, dans les colloques, c'est précisément l'espace interstitiel des pauses où les chercheurs peuvent échanger de manière informelle. Le learning centre correspond aussi à une conception de l'apprentissage par les pairs, au social learning. Dans cette journée d'études, nous dit Christophe Péralès, vous allez autant apprendre dans les pauses qu'avec les intervenants. Le learning centre est un lieu qui favorise les rencontres et le travail tutoré, développé Outre Manche. C'est un modèle qui fait du bruit : il s'agit d'abandonner l'organisation traditionnelle de la bibliothèque où on gère plus souvent des espaces de silence que l'inverse. En France, on s'est précipité sur le modèle architectural sans penser à une véritable refonte de notre modèle pédagogique. Et de conclure qu'on a peut-être mis la charrue avant les bœufs.
  • De même que l’enseignement se décale de la transmission des contenus à la dimension didactique et la compréhension, le rôle des bibliothèques universitaires est appelé à évoluer, non plus centré sur les ressources, mais sur le lien entre ces ressources et l’apprentissage. Michel Serres dans Petite Poucette : arrêtez de transmettre, tout est déjà transmis. Les MOOC : les cours des plus prestigieuses universités accessibles gratuitement. Importance de la vraie valeur ajoutée de l’enseignement http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/03/05/eduquer-au-xxie-siecle_1488298_3232.html La pédagogie active Mais une part non négligeable des contenus numériques (notamment la plupart des publications académiques) est protégée par le droit d’auteur et n’est accessible au meilleur coût qu’en recourant à l’expertise et à l’infrastructure des bibliothèques, qui deviennent des centres de ressources multimédia L’emprunt de documents physiques recule globalement par rapport à l’accès électronique. http://expositions.bnf.fr/utopie/feuill/index.htm
  • En 2011, parution de recommandations de l’European Student Union : Student centred learning : toolkit for student, staff and higher education institution . Document d’une centaine de pages. Théorie basée entre autres sur la théorie des intelligences multiples ou sur le constructivisme de Piaget. Constat qu’il y a plusieurs sortes d’étudiants, et que chacun de ces styles d’apprentissage nécessite des conditions spécifiques (silence, bruit, solitude ou émulation…) « processus d’enseignement continu ; pas de modèle pédagogique figé ; chaque étudiant a son mode d’apprentissage, ses besoins, ses centres d’intérêt, son passé et son parcours pédagogique. Notion de choix de l’étudiant. Les étudiants doivent pouvoir agir sur leurs contenus d’enseignement . L’apprentissage nécessite une coopération enseignants/étudiants. »
  • Et même avant l’université… http://graphism.fr/questce-le-hackschooling-rflexion-sur-lenseignement-le-hacking Essor d’une nouvelle forme d’autodidaxie http://www.uncollege.org/ Cf. aussi mouvement edupunk
  • http://adbu.fr/actualites/enquete-constructions/ mise en oeuvre dans des universités américaines puis britanniques et néerlandaises depuis la fin des années 90
  • Learning centre : grande bretagne / Learning Center : Etats-Unis Le mot learning center sans réel équivalent en français. Nous confondons enseigner et apprendre (à la différence des anglosaxons : teaching / learning) toutes ces expressions mettant l’accent sur l’appropriation communautaire des connaissances. L’intégration entre l’enseignement (teaching), l’acquisition de connaissances (learning), la documentation et la formation aux technologies (training), est en effet au coeur de cette notion Le mot « bibliothèque » reste très utilisé même pour des établissements très innovants … ce qui s’appelle Learning center est parfois une bib assez traditionnelle, et ce qui s’appelle bibliothèque peut être très innovant. Ce qui rend délicat voire impossible la recension exhaustive et la cartographie des learning centre dans le monde. La diversité des termes dit aussi qu’il n’y a pas un modèle unique de « learning center » : un équipement fortement conditionné par le contexte de chaque université Il y a cependant quelques grandes lignes communes
  • Inspection générale des bibliothèques, Rapport de décembre 2009 : “ Zone dédiée aux objectifs d’apprentissage des connaissances. Elle intègre le plus souvent la bibliothèque et les services liés aux nouvelles technologies, avec dans la plupart des cas, un réseau sans fil, des équipements multimédia et des services d’aide aux utilisateurs par des bibliothécaires ou des spécialistes des technologies.” http://www.flickr.com/photos/vvbad/1985718113/ Learning center Montesquieu de Tilburg (Pays Bas)
  • Même si les services numériques font partie des dénominateurs communs des différents projets de learning centre, la notion de lieu est fondamentale. Lieu de vie. La localisation est choisie, lors de l’établissement du schéma directeur du campus, en fonction : de la proximité des lieux d’enseignement et de recherche : la bibliothèque est • destinée à l'ensemble de la communauté, elle doit donc être à distance piétonne raisonnable. Dans le modèle du learning centre, elle est au coeur du campus, jouant le rôle d'un lien entre les autres activités et services ; L’aménagement spécifique, tourné vers la diversité des usages. Aménagement permettant différents niveaux sonores Différentes zones adaptées aux différents besoins des usagers : silencieux, individuels, en groupes élargis, espaces de production, notamment multimédias. Des espaces flexibles et évolutifs. Des espaces agréables. Le mobilier souvent design est choisi avec goût. Des espaces riches en ressources et matériels technologiques renouvelés. http://www.flickr.com/photos/luminam/4532367100/
  • Les principaux Learning Center cités en exemple proposent des horaires d’ouverture très larges (ex le Centre Nightingale de l’université de Kingston, ouvert 24h sur 24) « c’est surtout la régularité et la continuité des horaires qui comptent. En deçà de 8h-22h voire 24h 7j/7J, car on apprend à toute heure et tous les jours même le dimanche, difficile de parler de Learning center. » (Tacheau) http://www.flickr.com/photos/ell-r-brown/4252143736/
  • http://www.flickr.com/photos/17889970@N00/5961502104 Un des moyens de faciliter une large amplitude d’ouverture est de programmer dans les nouveaux bâtiments des espaces pouvant être accessibles au public indépendamment du reste des locaux . Un autre est de développer les emplois étudiants , de les associer à la gestion de la bibliothèque. Des moniteurs convenablement formés, qui viennent en appui du personnel permanent, jouent aussi un rôle d’intermédiaires avec les autres étudiants et peuvent les assister dans leurs recherches. L’objectif à court terme est que chaque université ouvre au moins une de ses bibliothèques à hauteur des standards européens, c’est-à-dire au moins 65 heures par semaine. 58 bibliothèques pionnières ont été récemment labellisées « noctamBu ». Certaines d’entre elles ouvrent de 75 à 80 heures par semaine. À plus long terme, il convient de se rapprocher au maximum d’un service pleinement continu. Noctambu à Nantes « noctamBU », la bibliothèque de la section santé de nantes ouvre jusqu’à 23h30 tous les jours, y compris le samedi et le dimanche
  • Saltire Centre. Glasgow Caledonian University. Ou one stop shop guichet unique, centralisation des services (orientation et insertion professionnelle, culture et vie de l’étudiant, TICE, informatique, permanences d’enseiganants…) un fonctionnement tourné vers l’usager, une polyvalence des personnels l e rapprochement des cultures professionnelles
  • http://www.flickr.com/photos/stanfordedtech/4994260840/ Taux équipement informatique de plus de 90%, de plus de 70% pour les ordis portables. Taux d’équipement des étudiants : Enquête de Lyon 1 : seulement 2% des étudiants sans ordinateurs. 72% avec des portables http://nte-serveur.univ-lyon1.fr/coursinfo/resultats.html Evolution des batteries, qui rendra bientôt même obsolète les prises de courant ? Question de l’équipement, diversement résolue. Place de l’e-learning
  • Tentative de définition http://tacheau.wordpress.com/2010/10/16/learning-center-puree/
  • Silvère Mercier s’interrogeait même en 2010 : est-ce que les learning center, ce ne sont pas simplement des bibliothèques universitaires qui fonctionnent bien ? (idem Tacheau) Bibliothèques sont déjà un lieu central de l’université ou du campus car elles desservent de multiples cursus et proposent des documents traitant de nombreux domaines de la connaissance. « Les bibliothèques universitaires doivent poursuivre une évolution qui n’a jamais cessé, celle de s’adapter aux pratiques des usagers. La bibliothèque érudite est devenue bibliothèque en libre accès pour répondre aux besoins d’une population étudiante toujours plus nombreuse. De plus en plus les espaces et de moins en moins les collections Elle continue aujourd’hui en accompagnant les changements apportés par le développement de nouveaux moyens de communication et la poursuite de l’augmentation des populations étudiantes dont le corollaire est l’importance prise par les travaux de groupe dans le cursus universitaire aujourd’hui. » http://www.flickr.com/photos/thomashawk/2671536366/ (bibliothèque de Seattle)
  • Flou dans l’identité dans la bibliothèque Parfois intégré dans la bibliothèque, parfois l’inverse. Exemple avec deux établissements phares : Dans le Rolex Learning Center, la bibliothèque constitue une partie du bâtiment appelé learning centre alors qu’à l’inverse, dans le cas de la bibliothèque de l’Imperial College, c’est la bibliothèque qui héberge le learning centre. Eternel débat : y a-t-il confusion des genres ? La meilleure stratégie marketing n’est-elle pas de se centrer sur ses spécificités ? Est-ce que l’on ne se dilue pas ? http://www.flickr.com/photos/timtom/4053847600/
  • http://www.flickr.com/photos/hcramer/2602268422/ Delft, un « learning campus » ? (tautologie) Cas de l’université de Delft, où il n’y a plus de limite entre le learning center et l’ensemble du campus, avec des espaces de travail partout dans les bâtiments, même dans les couloirs : des zones de travail individuel avec ou sans ordinateur ; des zones de travail de groupe lumineux avec tableau, ordinateur, prises de courant et réseau ; des zones de discussion. http://tipes.wordpress.com/2011/04/05/au-dela-du-%C2%AB%C2%A0learning-center%C2%A0%C2%BB-une-%C2%AB%C2%A0learning-university%C2%A0%C2%BB/ « L’intérêt de l’université pour la réussite de ses étudiants est une philosophie qui transcende les barrières entre les différents services. » Pas tant de proposer des solutions fonctionnelles toutes faites mais Interroge les habitudes
  • Alors que les exemples les plus souvent cités sont toujours les mêmes (Rolex Center de Lausanne, Saltire Centre de Glasgow…), les exemples sont en réalité très nombreux, tant le concept est polymorphe. http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b8/Rolex_Learning_center.jpg
  • Le plus « photogénique » est sans doute le Rolex Center, avec son architecture en emmental http://www.youtube.com/watch?v=Vz7MqNrXr6c Le Rolex Learning Center est ouvert tous les jours de 7 heures à minuit. l' École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) à Écublens en Suisse . Il est l'œuvre de l'agence japonaise d' architecture SANAA , lauréate du concours d'architecture de 2004 . Il est ouvert au public le 22 février 2010 et a été inauguré le 27 mai 2010. Le bâtiment occupe 20 200 m2 pour une surface de sol de 37 000 m2, sur un étage et un sous-sol de parking. Il est ouvert aussi bien aux étudiants qu’au public. Sur une surface continue de 20 000 m2 il offre services, bibliothèques, centres d’information, espaces sociaux, lieux d’études, restaurants, cafés. Le bâtiment est novateur, avec des pentes douces et des terrasses ondulant autour de «patios» intérieurs.
  • l’université pionnière de Sheffield Hallam University, et l’Information Commons, ouverte en 2007, autre exemple de grand geste architectural The IC has over 1,300 study spaces, 500 computers The building is open to University of Sheffield staff and students 24 hours a day.
  • Autre réalisation emblématique : le Saltire Centre de Glasgow, reconnaissable à ses « inflated pods » Le Saltire Centre de la Glasgow Caledonian University est l'un des plus caractéristiques des projets de construction de ces dernières années. Il est situé au coeur du campus universitaire et le rez-de-chaussée se compose d'un grand centre commercial, de services sociaux d'apprentissage et comprend même un café. Le bâtiment a été l'un des premiers à intégrer une offre élargie de services, y compris un soutien aux étudiants et des ateliers de formation. Le bâtiment est doté aussi d’un équipement informatique et multimédia important. Ouvert en 2005 Environnement universitaire Scientifique, technique 4e université d’Écosse, 12 000 étudiants 1 800 places de lecture Bâtiment ouvert 24 h/24 7j/7 avec accès aux services selon horaires : Du lundi au vendredi : 8 h à 23 h Samedi et dimanche : 9 h à 18 h 10 500 m² sur 5 étages http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/146800815/in/set-72057594135346630/
  • Ouverture 2008 Learning and development Centre http://www.youtube.com/watch?v=-m_ZEYtpu3w http://fr.slideshare.net/carolineroche/imperial-college-london-refurbishment Bibliothèque universitaire scientifique, technique et médecine 5e université mondiale au classement Times 2009 et 2e au classement de Shangaï Ouverture internationale forte (32 % du personnel non britannique). 13 000 étudiants. 1 090 places de lecture y compris le nouveau rez-de-chaussée Bâtiment ouvert 24 h/24 (fermeture hebdomadaire du vendredi 23 h au samedi 10 h). 11 000 m² pour l’ensemble du bâtiment dont 2 500 m² pour le rez-de-chaussée réhabilité ; bâtiment de 5 étages
  • Learning Grid de l'Université de Warwick, situé dans un bâtiment séparé de la bibliothèque principale et conçu pour offrir un lieu d’apprentissage flexible et collectif qui puisse être ouvert pendant des horaires étendus. Le plus caractéristique de la Learning Grid est qu'elle est gérée et entretenue par les étudiants, même si elle fait partie de la mission du Service des bibliothèques de l'université. La learning grid est un espace de 1350 mètres carrés permettant aux étudiants d'étudier, de préparer leurs travaux et exposés académiques, associatifs ou personnels en disposant de salles de présentation powerpoint, de salles de réunions et surtout de facilités multimedia avancées (video-editing, caméras,videoconférence, smartboards,...) 300 places, ouvert 7 j sur 7, 24*7 comme disent les anglosaxons http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/146841602/
  • http://www.flickr.com/photos/52552703@N04/4844709084/ à Tilburg pour le centre Montesquieu, plus réduit : 250 places rez-de-chaussée d’un bâtiment de la faculté de droit, une zone est équipée avec des ordinateurs et des logiciels d’édition vidéo avec des caméras numériques, ainsi qu’une salle dédiée aux enregistrements vidéo pour des trav aux universitaires. La partie principale du centre est une salle avec 250 places de travail (individuel et en groupe), et 150 PCs. A Tilburg , le centre Montesquieu est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 23h. Il suit les rythmes de fermeture de l’université
  • Ouverture 2008 Environnement universitaire Scientifique, littéraire, technique 23 000 étudiants, 688 places assises Bâtiment ouvert 24 h/24 sauf vendredi soir et samedi soir sur la période universitaire. Accès par badges et détecteurs RFID 4 300 m² sur 3 étages Kingston : chaque étudiant y fait une centaine de visites par an. 40% des étudiants y viennent tous les jours. Un million de prêts par an sont faits auprès des 20000 étudiants. Le prêt est automatisé et le personnel libéré pour d'autres tâches, plus gratifiantes. Le learning centre est conçu comme un lieu servant un modèle d'apprentissage autonome. Le bâtiment est flexible : il mêle des espaces silencieux où on peut travailler d'une manière traditionnelle et des espaces de travail en groupe. Une enquête de satisfaction est menée annuellement auprès des étudiants et des enseignants-chercheurs. Une part énorme est donnée aux accès informatiques et les espaces mis à la disposition des utilisateurs sont très vastes Kingston en chiffres : 4300 m2. 700 places. 200 ordis. Collections imprimées en libre accès : 100.000 documents. Ouverture en janvier 2008. 40 ETP. Ouverture 24h/24h la moitié de l'année universitaire.
  • Plus grande partie des réalisations majeures sont dans le monde anglosaxon Cela a-t-il du sens de réutiliser dans le contexte français un concept aussi anglo-saxon ? bibliothèque universitaire de sciences à l’Université Paul Sabatier de Toulouse (inspiré du CRAI) Versailles saint quentin en yvelines Lille 3 et bientôt 1 : projet de learning centres thématiques Agoratech de saclay Et dans les écoles de commerce et marketing, une culture plus anglosaxonne, plus de moyens et qui en font volontiers des espaces « vitrines » : Essec à cergy Pontoise (photo) Euromed à Marseille « Hub »
  • projet de Learning Center de l’Institut national polytechnique (INP) de Toulouse
  • Hub de Euromed à marseille
  • Essor des technologies mobiles et du wifi, mélange des espaces formels et informels de travail. Conformément aux usages actuels des étudiants, tenir compte de la porosité toujours plus grande entre travail et interactions sociales, travail et repos, travail et loisir… Espace ouvert, appropriable avec mobilier léger et transportable (tablettes pour poser les ordinateurs portables, assises). Mobilier léger Appropriation des espaces par les usagers : transhumance des mobiliers (tables, chaises, fauteuils…) Eléments pour créer de l’intimité malgré l’ouverture de l’espace : paravents, aménagement cafeteria le long des murs, cloisons ouvertes, alcôves… Pbm d’autant plus crucial en période de restrictions budgétaires, où l’on sait qu’un mobilier doit durer au moins 15 ans. D’ailleurs l’une des questions posées par les design « pop » de certains LC : la mode en ameublement évolue bcp plus vite que les contraintes budgétaires et administratives d’une université ne le permettrait… http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/291372892/
  • Un environnement modulable c’est aussi un environnement avec « coins et recoins » improvisés Hub de l’école Euromed à Marseille
  • http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/146799792/ Les éclairages mobiles du Glasgow Saltire Centre
  • http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/146799532/in/set-72157600082659997 Ex. Saltire Centre de l’université de Glasgow (Caledonian University), avec ses « inflated pods », structures gonflables pour isoler des zones de travail
  • « Mobile zone » de l’imperial College
  • Imperial College
  • Bibliothèque du Georgia Institute of Technology A variety of furniture styles and colours make this an inviting location for informal study. Easy access to power is provided from the ceiling mounted extension cables. Wireless access the the world wide web is also provided. Plafonds bas, ambiance intimiste, mobilier disparate, invitation au travail « informel » Cables suspendus au plafond Flexible screens for reconfiguration of space give students some privacy and help absorb sound. Revêtement de sol et traitement du son apr les parois indispensable pour ce type d’usage http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/447061393/
  • Question du niveau sonore « Est-ce bien, est-ce mal ? C’est en tout cas là et bien là, depuis plusieurs années maintenant, et il faut faire avec. »
  • Après le bruit l’autre grand tabou des bibliothèques : la nourriture http://www.flickr.com/photos/tilburguniversity/4665822771/ Tilburg
  • Le Learning café Glasgow Caledonian University (ouvert en 2002) : conversation et interaction sociale sont considérées comme une partie essentielle de l'apprentissage. Soixante accès libre à écran plat terminaux dos à dos pour le travail en groupe http://www.realcaledonian.ac.uk/learningcafe.html
  • http://www.flickr.com/photos/9425537@N04/1392788644/in/photostream A welcome page on the café website encourages users to explore their learning preferences and timemanagement skills over a cup of coffee, and links to mind-mapping software introduce an essential tool for learning support. Thin-client technology keeps background noise and heat from computer drives to a minimum.
  • Imperial College : Café du Learning Center Aménagement de type cafeteria qui favorise le travail en petit groupe
  • Rolex Center
  • http://www.flickr.com/photos/paolomazzoleni/5570769324/
  • Les fabricants de mobilier se sont aperçus que les positions de travail évoluent Notamment en raison de l’essor des terminaux mobiles La position assise au bureau réinventée par l'usage des ordinateurs portables, smarpthones et tablettes avec les smartphones et les tablettes, nous adoptons désormais d'autre postures que les industriels n'avaient pas forcément anticipées. C'est pour réparer cet impair que l'entreprise de mobilier de bureau Steelcase a commandé une étude portant sur 2000 individus
  • Euromed Marseille
  • Relaxed Study, Learning Grid, University of Warwick Soft sofa style chairs, coffee tables, plants, wireless networking, tables with wheels and chairs with wheels all support the different learning styles of students in that they can choose their preferred location for their study periods.
  • Comfortable Seating, Library, Georgia Institute of Technology Soft seating with in-built table surfaces are provided in a variety of locations around the library. Staff and students can access the network wirelessly and electricity points from power cables on steel structures in the ceiling space. http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/447058439/in/set-72157600049213842/
  • Espace lounge du Glasgow Caledonian Saltire Centre http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/146799776/
  • Beanbags and Baffle Boards, Saltire Centre, Glasgow Caledonian University Beanbags provide a relaxed setting for study. Staff have flexible use of the space by temporarily removing the beanbags during the run up to exams to quieten the area. http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/146800422/
  • http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/2329124066/in/set-72157600082659997 Group Beanbags, InQbate, CETL in Creativity, University of Sussex Students can be split into separate working groups in this one space. Relaxed but productive sessions are aided by full length moveable writeable walls, and close-at-hand technology such as video streaming equipment, CCTV cameras, data projectors, webcams, and 360 controllable LED lights. Flexible interlocking rubber tile floor covering and beanbags add to the comfort of users. Learning through peer-to-peer conversation and group work can play an important role in the overall student learning experience and be an important addition to formal lectures and independent study.
  • http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/8163859846/in/set-72157631952284456 Story cubes En situation d'apprentissage, devant un problème, l'élève ne cherche pas à résoudre celui-ci mais à faire ce qu'attend l'enseignant. Dans un jeu, au contraire, le joueur cherche à réussir et à résoudre le problème. http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-57215
  • Ultime tabou ? Gaming Area, The Mezzanine, Dublin City University In line with the University's 'work 'n' play' concept for the Mezzanine Digital Café, 12 Xbox 360 units are provided for students to use during periods of relaxation. Students have real choice in their activities in the Digital Café space, they As part of the 'work 'n' play' concept of the Digital Café 12 Xbox 360 units are provided for students to book some 'chill' time. In close proximity are PC work stations where students are also able to engage in independent or group work in a more vibrant atmosphere pour ceux qui préfèrent le bruit et l'action autour d'eux pendant qu'ils étudient. Le jeu permet aux étudiants de développer ou d'améliorer les compétences parallèles, y compris les capacités de jongler avec plusieurs tâches différentes, évaluer les risques, prendre des décisions rapides et d'apprendre par essais et erreurs. http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/1933694787/
  • De nombreuses recherches, notamment dans le monde anglo-saxon, tendent à démontrer l’influence des espaces sur l’apprentissage, tant du point de vue physique que psychologique. Dans le domaine de la théorie de l’apprentissage cognitif, les chercheurs étudient de manière approfondie les conditions dans lesquelles se produit la construction du savoir et mettent l’accent sur l’importance de l’implication de l’apprenant. Ces travaux s'inscrivent dans un domaine des sciences cognitives appelé la « théorie de la restauration de l'attention » ( Attention Restoration Theory en anglais, ou ART), développée dans les années 1980, selon laquelle les gens ont de plus grandes capacités de concentration après avoir passé du temps dans la nature, ou à regarder des scènes de nature, comme par exemple des nuages se déplaçant dans le ciel. Une explication proposée par cette théorie est que lorsque nous interagissons dans un environnement calme et paisible, nous ne sommes pas bombardés de distractions externes, comme les publicités, qui occupent et fatiguent constamment notre mémoire et notre attention. Vue d’un jardin ou d’un patio Ici Bibliothèque Cornell http://lj.libraryjournal.com/2012/12/academic-libraries/cornell-puts-a-lawn-in-the-library/ Where to take a study break on the college campus: An attention restoration theory perspective, G. Felsten / Journal of Environmental Psychology 29 (2009) 160–167
  • http://libraryarchitecture.wikispaces.com/Gardens+at+Libraries Study Garden Opens at St Luke's A courtyard area on the St Luke’s campus has been transformed into a new study garden, thanks to donations from University alumni and other supporters. The green space at the rear of the library has been made over to provide a tranquil setting where people can work. It was created following an award of more than £4,800 from the Annual Fund. The Fund is made up of donations from University alumni and other supporters to help individual projects which will enhance the student experience. Alumnus Henry Briggs, who sits on the panel which decides which projects should receive funding, performed the ribbon cutting at the ceremony. He said when the original application came to the panel a photo of the area in its then state caught their attention, and they decided to support it. “ I think it is a great use of a small space and it has made an area which was rather sad into something which is rather uplifting,” he said. “It is a great use of the space and it looks very attractive.” Stephen Mossop, Head of Library Customer Services, said: “We know that students like to study in a range of different ways and the library teams across all our campuses work hard to try to provide as many of those opportunities as possible. “ That’s why we applied for funding for this study garden and we are really pleased with how it looks now. It may only be a small area but it’s a tranquil setting, which we believe many students will find enjoyable as they study. “ We’d like to thank all those people who have donated to the Annual Fund for this support." Work to create the new area was carried out by the University grounds team and they will continue to maintain it. Director of Grounds Iain Park said: “We always welcome the opportunity to improve areas of the campus for our students, so we were delighted and grateful for the funding to do this. “ The garden is a little shady spot, so we’ve brought in plants which are happy in those conditions. We’ve also introduced species which will flower at different times of the year, so that students will be able to enjoy some colour when they’re working there – whatever the time of year.”
  • BU d’Utrecht (Pays-Bas) http://www.flickr.com/photos/roryrory/3311096923/ aménagement très « zen » : minimaliste, Sols blanc/gris, tables de travail en bois clair. Et surtout impressions de saules sur les vitres, (d'après une photo de Kim Zwarts ) http://www.behance.net/gallery/commissioned-work-UBU/679918 http://bibolabo.blogspot.fr/2009/12/visite-de-la-bibliotheque-universitaire.html
  • University Library Utrecht http://www.behance.net/gallery/commissioned-work-UBU/679918
  • Importance du mode de travail collaboratif dans le modèle des learning center Screens, University of Birmingham In this meeting space in the Garner Study Suite two tables have been placed inside curved screens to accommodate lots of users. This area provides a meeting space inside a larger space without reducing the overall size of the area and looks visually impressive. http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/726352928/
  • Saltire centre The Base at the Saltire Centre, Glasgow Caledonian University. Pods for group working, plus mixture of casual seating and computer workstations
  • Pod for group working or teaching. Whiteboard on internal walls.
  • http://www.flickr.com/photos/jenlen/4087508548/ Clear Village Barcelone
  • Group Study, Learning Grid, University of Warwick An area has been sectioned off to provide an alternative study area for students wishing to use PCs and smartboards. The dividing screen is portable and easily arranged by users of the area to suit their needs. http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/146842761/
  • Brain bubble d’Euromed Transparent Assises hautes de type mange-debout Deux écrans avec possibilité de se brancher
  • Selon le type de public attendu À une université située dans un bassin démographique défavorisé et se donnant comme mission de desservir prioritairement les étudiants qui en sont issus correspondra par exemple une bibliothèque Photo : Bu de Reims http://www.flickr.com/photos/liberlibri/4979618156/sizes/l/in/photostream/
  • http://www.macg.co/news/voir/258492/un-distributeur-a-macbook-pro-dans-une-fac-americaine L’université de Drexel à Philadelphie vient de mettre à disposition des étudiants un distributeur pas tout à fait comme les autres dans sa bibliothèque. Ce distributeur ne propose pas des sodas, mais des MacBook Pro ! Ces ordinateurs sont proposés gratuitement aux étudiants pour une durée de 5 heures. Ce qui doit correspondre peu ou prou à l’autonomie du portable d’Apple en cas d’utilisation intensive. En cas de retard, l’usager devra payer 5 $ par demi-heure supplémentaire. La machine devra être utilisée sur place, il est interdit de la sortir du bâtiment. Prêt de Ipad pour la journée
  • Edimbourg en Ecosse, Bib de Telford College Des casiers blindés permettent de protéger ces machines du vol. De façon analogue à ce qu’on trouve dans des hôtels, ils se ferment après identification par la carte d’étudiant et ne se rouvrent qu’avec la même carte. Chaque case comporte une alimentation électrique pour pouvoir recharger sa machine. C’est la vraie solution au problème de l’alimentation des machines personnelles : les étudiants utilisent ces casiers à l’heure du déjeuner ou lors d’un cours sans ordinateur et travaillent de façon autonome le reste du temps
  • Laptop lockers at University of Nottingham
  • Rendre visible la communication Affichages des salles disponibles (planning d’occupation) et programme des activités Sujet très vaste concernant les learning centre, comme la formation est centré sur la notion de lieu, on ne fera que l’effleurer. Relation au public Plasma Screen, University of Warwick Users of the Learning Grid are offered help by specially trained student helpers, they can help with directions, subject searches and or technical help with electronic machinery. Large plasma screens display useful information. http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/328263705/
  • Communication Evolutions des espaces Panneaux qui rendent visible des questions du service virtuel de question réponse Suggestions Board, Student Learning Center, University of Georgia Les utilisateurs sont invités à placer les questions et suggestions dans la boîte aux lettres placée à côté du panneau. Questions, commentaires et suggestions sont affichés sur le tableau avec les réponses du personnel de l'Université. Excellent moyen d'obtenir des commentaires et d’impliquer les élèves dans leur environnement. http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/446133250/
  • http://vimeo.com/25272394 http://www.flickr.com/photos/malicy/6779417074/ Vient du MIT, où un enseignant a proposé un cours appelé « Comment fabriquer n’importe quoi » (How to make almost anything). Le succès de ce cours a donné naissance au fablab (fabrication laboratory) Machines outils pour reproduire des modèles conçus par ordinateur. Programme de dissémination des fablabs dans le monde Apprentissage par les pairs Charte des fablabs Grâce à des interfaces informatiques simplifiées, « ergonomiques » et de plus en plus interopérables , il devient plus facile pour des usagers non-spécialistes de prendre le contrôle d’outils techniques (écrire, illustrer, maquetter et imprimer son propre livre en ligne par exemple, avec un logiciel commercial ou libre tel que wikibook ). L'appropriation que le logiciel libre a facilité, s'étend maintenant aux matériels libres (ou Open Hardware ), et par exemple aux modalités de prototypage numérique permis par des plateformes de type Arduino ou aux prototypages physiques permis par des Fablabs. Selon une hypothèse, ce serait la fin de l' obsolescence programmée , donc un progrès écologique et économique majeur. Selon l'autre, au contraire, il ne serait ni rentable, ni écologiquement soutenable que chacun puisse disposer de son Fablab , mais certains des auteurs du concept espèrent un jour en faire un périphérique distant, mais courant des ordinateurs individuels, permettant la création (éventuellement collaborative et libre ) de nouveaux objets, ou la réalisation d'objets directement à partir de plans disponibles librement sur le web. Des logiciels libres pouvant également être utilisés. Son utilisation dans certains pays du tiers-monde a permis à quelques villages isolés de générer eux-mêmes des produits introuvables et/ou d'un prix inaccessible pour eux Autres espaces du même type : les hackerspaces et techshops Les techshops : des fab labs en plus grand et plus cher à visée quasi professionnelle. Les techshops, c’est en moyenne 1500m² d’ateliers – à peu près le double de l’espace disponible dans les fablabs hackerspace recouvre une réalité protéiforme. On ne distingue pas de matériel type dans les hackerspaces. Il est même des hackerspaces dépourvus d’outils de production numérique . Ce sont avant tout des lieux de rencontres, de débats et d’échanges , mais aussi d’expérimentations, de tests et de bidouillages – où l’on en revient à la culture du hacking d’origine. Concrètement, ça ressemble à quoi ? A une communauté à laquelle on peut accéder moyennant une cotisation modeste - 15€ par mois pour le Tetalab de Toulouse. Là, on peut y mûrir des idées en groupe sur un modèle associatif. http://www.rslnmag.fr/post/2011/08/03/Fab-labs-techshops-hackerspaces-le-jeu-des-sept-familles.aspx Un Fab Lab (abréviation de Fabrication laboratory) est une plate-forme de prototypage rapide d’objets physiques, "intelligents" ou non. Il s’adresse aux entrepreneurs qui veulent passer plus vite du concept au prototype ; aux designers et aux artistes ; aux étudiants désireux d’expérimenter et d’enrichir leurs connaissances pratiques en électronique, en CFAO, en design ; aux bricoleurs du XXIe siècle… Il s’inscrit dans un réseau mondial de plusieurs dizaines de Fab Labs, des Etats-Unis à l’Afghanistan, de la Norvège au Ghana, du Costa Rica aux Pays-Bas. Un Fab Lab regroupe un ensemble de machines à commande numérique de niveau professionnel, mais standard et peu coûteuses : une machine à découpe laser capable de produire des structure en 2D et 3D, une machine à sérigraphie qui fabrique des antennes et des circuits flexibles, une fraiseuse à haute résolution pour fabriquer des circuits imprimés et des moules, une autre plus importante pour créer des pièces volumineuses. On y trouve également des composants électroniques standards, ainsi que des outils de programmation associés à des microcontrôleurs ouverts, peu coûteux et performants. L’ensemble de ces dispositifs est contrôlé à l’aide de logiciels communs de conception et fabrication assistés par ordinateur. D’autres équipements plus avancés, tels que des imprimantes 3D, peuvent également équiper certains Fab Labs.
  • En France Artilect , premier fab lab français à ouvrir ses portes, est situé à Toulouse. Il est aujourd’hui le seul fab lab français recensé par le MIT, quand les États-Unis en comptent déjà une vingtaine. (article nov 2011) France , Biarne  : FabLab Net-IKi France , Brest  : TyFab de Brest France , Brest  : Telefab de Telecom Bretagne à Brest France , Gennevilliers  : FacLab, Fab Lab du Grand Ouest parisien, France , Grenoble  : FabLab expo figurant un fablab permanent, fablab ouvert à tous hébergeant un hacklab associatif France , La Roche-Sur-Yon  : la Forge des Possibles France , Metz  : Graoulab France , Montpellier  : Labsud France , Nancy  : Nancy Bidouille Création Construction France , Nantes  : Ping France , Paris  : Fab lab squared, FabLab temporaire installé à la Cité des Sciences et de l'Industrie lors de Futur en Seine 2011 (avec le partenariat de la Fing et de la région Île-de-France ) France , Strasbourg  : AV Lab Strasbourg France , Toulouse  : Artilect Fab Lab France , Lyon  : LOL (Laboratoire Ouvert Lyonnais) D'autres sites se définissent comme « fab labs » sans adhérer à la charte. Quelques uns se déclarent toutefois « dans l'esprit de la charte » 3  : France , Lille  : FabLab Lille France , Rennes  : Labfab de Rennes
  • Bibliothèque et FabLab ? (Age de l’accès : proposition d’accès internet à la bibliothèque l’âge de la formation : ateliers d’apprentissage de l’informatique) l’âge de la participation (et de la servuction) : associer de plus en plus leurs usagers à leur fonctionnement, jusqu’à se présenter « comme un laboratoire technologique et social où les citoyens expérimentent et interagissent entre eux ou avec les professionnels » (Marie D. Martel). Espace de sociabilité et d’égalité entre tous les usagers, troisième lieu de création. (servuction : service et production ; quand le client participe à l'élaboration d'un service) http://bibliomancienne.wordpress.com/2012/10/10/les-fab-labs-en-bibliotheque-nouveaux-tiers-lieux-de-creation/
  • Fablabs dans plusieurs bibliothèques publiques, en particulier aux USA, par exemple le I Street Press de la Sacramento Public Library. I Street Press à la Sacramento Public Library. Ce lab californien constitue un centre d’écriture et d’édition/publication accessible à tous. Les usagers ont accès à des cours d’écriture et des outils d’auto-édition et de publication ainsi qu’une Expresso Book Machine placée à la disposition de la communauté pour l’impression sur demande. Dans les bibliothèques scolaires ou académiques, le mouvement est plus lent et on trouve le premier fablab dans une université américaine en juillet 2012 (bibliothèque de l’université du Nevada) Pourquoi pas d’imprimante 3D alors que nous proposons déjà des scanners, des photocopieurs, des ordinateurs ? Par sa nature même, la bibliothèque est un actif interdisciplinaire moyeu, où les communautés de pratique se croisent régulièrement, plutôt que relégués au isolés des «silos» ministériels sur le campus, la technologie bibliothèque permet explicitement d'apprentissage et de création de connaissances dans toutes les disciplines. Projets de science, technologie, ingénierie et mathématiques peuvent être complétées par un aperçu des Arts et Sciences Humaines, et vice-versa. Peu importe la discipline universitaire, «l'imagination engendre la fabrication, la fabrication engendre l'imagination." (Doorley & Witthoft, 2012) Aide pour les enseignants : modélisation en chimie, en géographie (modélisations de terrains géographiques), génie mécanique http://acrl.ala.org/techconnect/?p=1403 Encourager des nouvelles idées En France, exemple de la Bibliothèque des Sciences et de l’Industrie BSI (projet de fablab)
  • Cf travaux du jisc, organisme britanique qui travaille beaucoup sur les learning center
  • Ouverture : encore notre rôle ? Mutation nécessaire du métier ? Hérité d’un système anglo-saxon basé sur une pédagogie active et sur l’autonomie de l’étudiant envisagées sous un angle fortement inter-disciplinaire, le learning center est-il transposable en France ? Est-il même adapté et utile à un écosystème centré sur la reproduction et l’accumulation plutôt que sur la découverte et l’expérimentation pro-actives des savoirs ? (Tacheau) http://www.flickr.com/photos/bluejake/286030741/

Lieux d’apprentissage, lieux de vie : learning center, bibliothèques universitaires 3ème lieu, fablabs... Presentation Transcript

  • 1. Lieux d’apprentissage, lieux de vie Bibliothèque 3ème lieux, learning center, fablab… Christophe Robert 04.03.13
  • 2. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd Contexte
  • 3. Un concept exclusivement anglo-saxon ?
  • 4. « Que transmettre ? Le savoir ? Le voilà, partout sur la Toile, disponible, objectivé. […] Comment le transmettre ? Voilà, c’est fait. D’une certaine manière, il est toujours et partout déjà transmis. » Michel Serres, Eduquer au XXIème siècle. Villemard, 1910. Chromolithographie Paris, BNF, Estampes.
  • 5. Image : Hugh MacLeod
  • 6. Student-centred learning (SCL)
  • 7. Et avant : SOLEs et MIE
  • 8. Hackschooling
  • 9. • 1996 : Université de Sheffield Hallam : première réalisation marquante • 2005 : Saltire Centre de la Glasgow Caledonian University • 2010 : ouverture du Rolex Center (EPFL Lausanne) • 2011, enquête de l’ADBU : d’ici 20142015, plus de 40 projets de construction de BU et de Learning Centers en France.
  • 10. Learning Centre Learning Center Learning Commons Information Commons Learning Grid Education Hub Library Information Commons Knowledge commons Learning Lab et… bibliothèque
  • 11. De quoi learning center est-il le nom ? Image : VVAD (flickr) cc-by
  • 12. #1 Un lieu Image : ZeMitch (flickr) cc-by-nc-sa
  • 13. Image : Ell brown (flickr) cc-by #2 Accessibilité
  • 14. Image : Arnaud Abélard (flickr) cc-by-nc-sa
  • 15. #3 Guichet unique
  • 16. Image : Stanford EdTech (flickr) cc-by-nc-nd #4 La place du numérique
  • 17. « Un learning center est un lieu pour l’apprentissage et l’acquisition des savoirs où l’individu rencontre et se frotte librement à la connaissance sous des formes et formats multiples, avec ou sans l’intermédiation d’une personne physique (enseignant, bibliothécaire, médiateur, conférencier,…). C’est donc la diversité et la maîtrise des modalités d’accès, physique et numérique, associées à leur facilité d’usage (disponibilité, ergonomie des espaces et des outils, ouverture horaire…) qui définit la richesse et la qualité d’un learning center. » Olivier Tacheau
  • 18. Est-ce une révolution ? Image : Thomas Hawk (flickr) cc-by-nc
  • 19. Est-ce encore une bibliothèque ? Image : Thomas Guignard (flickr) cc-by-nc-sa
  • 20. Université de Delft, un « learning campus » ?
  • 21. Les learning centres super-stars Image : Wikimedia Commons
  • 22. Image : Wikimedia Commons Rolex Learning Center (Lausanne)
  • 23. Information Commons (Sheffield)
  • 24. Saltire Centre (Glasgow) Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd
  • 25. Learning and development Centre Imperial College (Londres)
  • 26. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd Learning Grid (Warwick)
  • 27. Montesquieu Learning Center (Tilburg) Image : Anne Christensen (flickr) cc-by-sa
  • 28. Nightingale Centre (Kingston)
  • 29. Et en France ?
  • 30. Quelques projets à suivre…
  • 31. Aménagement
  • 32. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd Modulable
  • 33. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd
  • 34. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd
  • 35. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd Bibliothèque du Georgia Institute of Technology
  • 36. Silence ?
  • 37. Learning Café (Glasgow)
  • 38. Relaxed study ?
  • 39. Image : Paolo Mazzo (flickr) cc-by
  • 40. Source
  • 41. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd
  • 42. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd
  • 43. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd
  • 44. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd
  • 45. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd
  • 46. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd
  • 47. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd Work’n’play The Mezzanine, Dublin City University
  • 48. Pédagogie et « flow »
  • 49. Théorie de la restauration de l’attention
  • 50. Reading garden, study garden
  • 51. Image : Rory Hyde (flickr) cc-by-nc-sa
  • 52. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd Travail en groupe
  • 53. Image : jennifer leonard (flickr) cc-by-nc-nd
  • 54. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd
  • 55. Equipements Image : carenes (flickr) cc-by-nc-sa
  • 56. Telford College (Edimbourg)
  • 57. University of Nottingham
  • 58. Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd
  • 59. Student Learning Center, University of Georgia Image : jisc_infonet (flickr) cc-by-nc-nd
  • 60. Image : IMAL.org (flickr) cc-by-nc-sa Maker spaces : FabLabs, hacker spaces, techshops
  • 61. Bibliothèque et fablab ?
  • 62. FabLabs et pédagogie
  • 63. Bibliographie • Bibliothèques universitaires, Learning centres : Guide pour un projet de construction, sous la direction d'Anne-Marie Chaintreau, 2012. • Mettre en place un Learning Centre : Enjeux et problématiques, Rapport d’études, mai 2011. • Les Learning centres : un modèle international de bibliothèque intégrée à l’enseignement et à la recherche, Rapport IGB, Suzanne Jouguelet, décembre 2009. • Designing Spaces for Effective Learning, A guide to 21st century learning space design, JISC, 2006. • Galerie de photos : http://www.flickr.com/photos/jiscinfonet/
  • 64. Image : Jake Dobkin (flickr) cc-by-nc-sa Questions ?