Your SlideShare is downloading. ×
Colloque Maison Intelligente par Europ Assistance et L'Equité. Novembre 2009
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Colloque Maison Intelligente par Europ Assistance et L'Equité. Novembre 2009

2,636
views

Published on

Published in: Business

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
2,636
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
79
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. A propos d'Europ Assistance France... Europ Assistance France est la première compagnie créée en 1963 par le Groupe Europ Assistance, inventeur de l'assistance dans le monde. Europ Assistance France intervient partout dans le monde pour I N T RO D U C T I O N apporter à ses 30 millions de clients particuliers et entreprises du marché français, les solutions appropriées aux situations exceptionnelles ou à celles de la vie quotidienne, 24 heures/24 et 365 jours/an, dans les domaines du voyage, de l'automobile, de la santé et des services à la personne. En 2008, Europ Assistance La Maison intelligente : nouveaux enjeux France a réalisé un chiffre d'affaires de 238,5 millions d'euros. en matière d’assurance et de services Contrôlé à 100 % par le Groupe GENERALI, le Groupe Europ Assistance couvre aujourd'hui 208 pays dans son o ffre de services et regroupe 70 sociétés présentes dans 33 pays, qui emploient 6 000 collaborateurs salariés : Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Autriche, Bahamas, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Chine, Espagne, États-Unis, France, Grèce, Hongrie, Inde, Irlande, Italie, Libye, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Polynésie La maison, l'habitat au sens large, est le lieu de vie incontournable et privilégié pour chaque être humain ; Française, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Singapour, Suède, Suisse, Tchad, plus encore c’est un lieu de partage, d'échange et de sociabilité. Ce lieu tient une place essentielle dans la Tunisie. construction de la vie de chaque personne, car il l'accompagne à toutes les étapes de son existence, depuis sa En 2008, le Groupe Europ Assistance a réalisé 10,8 millions d'interventions dans le monde pour 56.8 millions petite enfance jusqu'à ses derniers jours. Nos lieux d'habitation se transforment en fonction de nos nouvelles d'appels traités grâce, notamment, à un personnel médical composé de 400 médecins et infirmiers et un réseau aspirations de vie et de la société dans laquelle nous évoluons, elle-même en mutation sociale et économique. de 410 000 partenaires référencés, mobilisables à tous moments et pilotés par des chargés d'assistance répartis dans 39 centres d'appels. De ce fait, de nouvelles préoccupations et de nouveaux besoins émergent ou sont encore sous-jacents. Comme la plupart des pays industrialisés, la France connaît des évolutions sociales et démographiques majeures, les Pour plus d'informations : modes de vie évoluent et la société se transforme. Les acteurs politiques doivent s'adapter à ces changements www.europ-assistance.fr et proposer des initiatives, des solutions pour répondre aux nouveaux besoins issus de ces bouleversements. www.europ-assistance-invente.fr Le vieillissement de la population française, le recul des solidarités familiales traditionnelles (familles recompo- sées, familles mono-parentales), l'aspiration à une vie autonome en sont quelques illustrations et renvoient, entre autres, à des problématiques d'accès aux services, de maintien à domicile et de perte d'autonomie des personnes âgées et/ou handicapées. De plus, les Français modifient leur approche consumériste. La population est de plus en plus sensibilisée et A propos de l’Équité... souhaite atténuer son empreinte sur l'environnement en intégrant la dimension responsable dans sa façon de consommer. Toutes ces évolutions ont des répercussions sur notre façon de vivre et sur nos lieux de vie. Elles engendrent L'Équité, filiale de Generali France dédiée aux grands comptes et aux courtiers spécialisés, accompagne en aussi et surtout de nouveaux risques liés à l'habitat et de nouveaux besoins de services pour ses occupants. mode « business to business » ses partenaires dans la mise en place de programmes sur mesure Europ Assistance et l'Equité s'intéressent de près à ces nouveaux enjeux qui impactent la sphère de l'assurance d'assurance de dommages pour la clientèle de particuliers. et de l'assistance, pour imaginer les solutions de demain. Ces solutions se dessinent au travers d'une maison qui Proposant ses services en marque blanche, L'Équité se positionne sur des concepts novateurs déclinés dans les sera nécessairement « intelligente ». Cette intelligence, qualité substantielle de la maison du futur, permettra de univers de la mobilité, de l'habitat, de l'assurance depersonnes, des nouvelles technologies et objet de loisirs, des répondre technologiquement, écologiquement, socialement aux nouvelles aspirations de la personne, et moyens de paiement… afin d'enrichir l'offre client de ses partenaires. d'apporter des réponses économiques accessibles aux nouvelles attentes de la société moderne. Avec un savoir faire unique et reconnu en matière de montage de partenariats en gestion déléguée et de Le concept de la « maison intelligente » introduit dès lors une réflexion autour des nouveaux enjeux en matière maîtrise de la chaine de valeur, L'Équité dispose d'un large catalogue de produits d'assurances et de garanties lui d'assurance et de services. C'est cette réflexion qu'Europ Assistance et l'Equité se sont proposés de mener en permettant de s'intégrer au mieux avec ses partenaires distributeurs et d'assembler des moyens et des solutions organisant un colloque sur ce thème le 24 novembre dernier. Ce colloque réunissait des experts et des grands techniques adaptés aux particularités de chacun d'eux. témoins pour échanger et apporter leurs retours d'expérience sur la question. Le format de cette demi-journée était organisé autour de 4 ateliers-débats, suivis d'une conférence plénière. Pour plus d'informations : L'ensemble du colloque était animé par Patrick Lelong, journaliste à France Info. www.equite.com La maison intelligente, conceptualisée par Europ Assistance et l'Equité, se propose d'inventer de nouvelles normes, un nouvel environnement pour permettre de résoudre les problématiques sociales actuelles ou à venir. 2 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 3
  • 2. SO M M A I R E Maison intelligente, dimension démographique et sociale Premier atelier Bernard ENNUYER, Docteur en sociologie, Directeur de l'association « Les amis, service à domicile » Muriel BOULMIER, Présidente du groupe de travail « Changement démographique et vieillissement » de la Fédération européenne du logement social, Directrice générale de Ciliopée Frédéric AUGIER, Directeur général délégué de Nexity Solutions PREMIER ATELIER François-Xavier JEULAND, Écrivain et consultant, auteur de La Maison Communicante : réussir son installation domotique et multimédia Sabine BAIETTO-BEYSSON, Directrice générale de l'Agence nationale de l'habitat Maison intelligente, dimension démographique et sociale 1-8 L'atelier était animé par Patrick LELONG, Journaliste à France Info. DEUXIÈME ATELIER Patrick LELONG Comme vous le savez, le thème qui nous réunit Afin de faire avancer toutes ces questions, et de Maison intelligente, dimension économique et écologique 9-15 aujourd'hui est celui de la maison intelligente. déboucher sur des solutions concrètes, nous allons Au préalable, nous nous demandons s'il peut exister participer à plusieurs ateliers. A l'issue de chacun une maison intelligente sans un occupant intelligent. d'entre eux, vous pourrez poser vos questions à nos La réponse est non. La maison en soi n'est pas intervenants, de manière interactive. N'hésitez pas à intelligente, mais elle peut le devenir si elle est le faire, afin que nous puissions faire émerger des TROISIÈME ATELIER conçue intelligemment. Pour cela, elle doit répondre débats de vraies solutions. à des aspirations, à des comportements, et à une “ volonté collective. Cette réflexion s'inscrit donc dans Maison intelligente, quels bénéfices concrets ? 16-23 une dimension riche, celle des humains, mais aussi celle de la réalité économique, des coûts, et de la Il importe à ce sujet de se poser volonté des pouvoirs publics. N'oublions pas qu'une au préalable les bonnes questions. maison est un lieu de vie. Que peut-on faire concrète- Qu'est-ce que la maison ? ment pour produire une maison intelligente ? Est-ce seulement l'habitat ? QUATRIÈME ATELIER Que peut-on faire dans sa maison quand on vieillit ? Maison intelligente, nouveaux risques, nouveaux services, 24-31 La maison peut-elle être un outil rôle des acteurs de l'assurance et de l'assistance de prévention ? Quelles sont les attentes de ses occupants ? Quelle serait la maison idéale ? SESSION PLÉNIÈRE Je vais demander à nos invités de me rejoindre : Bernard Ennuyer, Muriel Boulmier, Frédéric Augier, François-Xavier Jeuland et Sabine Baietto-Beysson. Maison intelligente, nouveaux enjeux en matière d'assurance 32-36 et de services Monsieur Ennuyer, vous êtes sociologue. Pourquoi êtes-vous parmi nous ? Bernard ENNUYER Je m'occupe essentiellement de personnes qui vieillissent à domicile. Je me suis intéressé à ce 4 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 5
  • 3. qu'étaient la maison et l'habitat, et pour cela j'ai La maison est une ouverture, au sens global, sur la Le troisième malentendu réside dans le fait que le auditions, je suis convaincue que étudié les racines étymologiques de la maison. vie en société. Ne nous focalisons pas uniquement vieillissement a été oublié. L'âge moyen d'entrée dans “ La racine « dem » a donné deux substantifs, qui sont sur les techniques. La mode est au développement la vie active est désormais de 22 ans, et celui de d'une part, la domos en grec, qui signifie l'habitat, la des gérontechnologies, encore appelées géronto- sortie d'activité est de 59 ans. On constate donc que construction, et d'autre part, la domus, en latin, qui technologies. Elles sont, à mon avis, à la fois la la période de non-activité après la retraite risque l'habitat est un lieu de prévention renvoie aux sociabilités de la maison. La question est meilleure solution et la pire. La domotique peut d'égaler celle de l'activité. Il s'agit d'une donnée qui, s'il est bien organisé, peut per- donc de savoir quel lien nous voulons établir entre ces libérer les individus, mais elle peut aussi les asservir. importante. Par ailleurs, on dit des seniors qu'il s'agit mettre de consacrer l'argent public deux notions distinctes. Domus a donné dominus, qui Gardons toujours à l'esprit qu'il faut lier technique et d'une population à fort pouvoir d'achat, ce qui est à la grande dépendance, que l'on signifie en latin « être maître chez soi ». sociabilité. vrai, mais cette affirmation recouvre en réalité des ne peut pas traiter à domicile. revenus évoluant dans un éventail de 1 à 7, ce qui est La maison est donc à la fois un espace physique et Enfin, la question est aussi de faire coïncider des beaucoup. En 2005, les revenus des seniors étaient Patrick LELONG un espace psychique. C'est un lieu d'inscription attentes individuelles, avec des contraintes déjà de 10 % inférieurs à ceux des actifs. individuelle et un lieu d'inscription collective. Norbert collectives, car vivre en société n'implique pas que Vous nous dites donc que l'habitat bien pensé est un Elias, un sociologue que j'aime beaucoup, évoque des droits individuels, mais génère aussi des Certaines personnes qui arriveront à l'âge de la lieu de prévention, et, que le fait de ne pas en tenir dans La Société des individus, des individus singuliers contraintes collectives. retraite auront connu la discontinuité de l'emploi. compte est, non seulement coûteux, mais ne et des individus collectifs. D'ailleurs, Bourdieu a L'image du retraité, qui possède une maison dans correspond pas à l'aspiration des individus. Patrick LELONG emprunté à Norbert Elias la notion d'habitus, qui est le Sud et passe son temps à voyager, est donc un très intéressante, car la maison donne des habitus, Merci. Nous avons bien compris que la maison était cliché éloigné de la réalité. Les personnes de plus de Muriel BOULMIER c'est-à-dire non seulement des habitudes mais aussi bien plus qu’un simple habitat. Avec Madame 60 ans, sont, en majorité, des femmes, et ce encore J'ajoute que la production neuve de logement est de des comportements sociaux. La question que je me Boulmier, nous allons maintenant parler d'un pour quelque temps. Ces personnes sont à 75 % 1 % par an. On sait qu'on ne peut pas produire 1 % pose donc autour de la maison repose sur le fait qu'il malentendu. On assiste à une progression démogra- propriétaires de leur logement, contre 58 % pour la de logement pour une population vieillissante. L'enjeu s'agit d'un espace individuel et clos. Bachelard, dans phique, avec une population qui vieillit, mais qui moyenne des Français, mais il s'agit d'une population concerne donc l'habitat ancien, les grands espaces La Poétique de l'espace, dit que la maison est change aussi beaucoup de lieu d'habitation du fait de majoritairement paupérisée. ruraux qui sont très paupérisés, les centres-villes l'endroit où l'on peut rêver en paix. Elle contient des l'augmentation du nombre de divorces, et de anciens qui comptent des populations très modestes Après le vieillissement, abordons la vieillesse. Nous lieux clos, des tiroirs fermés, des pièces inaccessi- l'émergence de familles recomposées, qui sont donc et les contraintes urbanistiques fortes. savons que chez les seniors, est vieux son voisin, bles, et elle est l'intime profond de ses habitants. plus éclatées. Pourtant, notre façon d'appréhender mais pas l'intéressé. Se pose alors le problème Patrick LELONG J'insiste sur la dimension psychique. Quand on l'habitat repose sur une vision qui date de l'après- suivant : comment dire à un proche ou un parent travaille sur le bâti, on travaille aussi sur la psyché guerre. D'une certaine façon, nous vivons aujourd'hui Merci, Muriel. Frédéric Augier, vous êtes Directeur d'aménager son logement ? De plus, pour ce faire, il des gens, au niveau individuel et collectif. Selon moi, avec les idées d'hier. Pardon, Muriel, je rappelle que général délégué de Nexity Solutions ; vous intervenez faut en avoir les moyens. L'ANAH peut intervenir, et l'espace est à la fois un lieu du dedans et un lieu du vous êtes la Directrice générale de Ciliopée, qui est en support de réseaux immobiliers. J'imagine que d'autres organismes peuvent procurer une aide dehors. On sort de la maison à partir du dedans. une PME d'habitat et que vous êtes aussi Présidente vous devez être à l'écoute des besoins de la popula- financière, mais il subsiste toujours une différence à du groupe de travail « Changement démographique et tion en matière de logement. Qu'est-ce que la maison J'ai lu la synthèse du rapport de Madame Boulmier, financer. vieillissement » de la Fédération européenne du accessible et bien pensée ? Est-ce simplement une “ qui établit que logement social. maison confortable ou est-ce plus que cela ? “ Muriel BOULMIER Frédéric AUGIER Je plaide pour la création l'habitat doit faire cohabiter trois Quand j'ai commencé ce travail, je me suis rendu d'un système de microcrédit. Je représente Nexity Solutions, qui a la spécificité espaces, un espace intérieur et compte que nous faisions face à un double d'accompagner, à la fois, des activités dans le neuf, malentendu, voire un triple. La démographie est très J'associe trois espaces, qui doivent être fluides : avec Nexity, et dans l'ancien, avec Century 21, Guy privé, un espace public, et un prévisible. On peut en tirer des conclusions justes l'espace privé de logement, l'espace partagé et Hoquet et Lamy. Notre activité consiste à fournir des espace que l'on pourrait qualifier comme erronées, mais en tout cas les chiffres sont l'espace public. A défaut d'être adapté, un logement services aux clients qui viennent d'acheter, de louer de collectif partagé, lisibles. J'ai réalisé qu'aucun des acteurs publics présente des risques d'accidents domestiques. En ou de mettre en vente un bien. Nous avons donc des n'avait eu, à ce sujet une appréhension de long effet, si la vieillesse n'est pas une maladie ni un conditions d'observation privilégiées en ce qui et j'approuve cette vision. terme, même si la France est dotée d'un outil handicap, on peut dire qu'à plus de 75 ans apparais- concerne les besoins des particuliers à l'égard de La maison, dans ses usages de sociabilité, met en jeu magnifique, l'ANAH, que d'autres pays européens sent les mini-handicaps, et qu'à plus de 85 ans peut leur habitat. les questions de santé, de sociabilité, de mobilité, et peuvent lui envier. survenir la grande dépendance. Les personnes ayant des mini-handicaps sont plus exposées aux accidents Pour répondre à votre question, à mon sens, de communication. On sait que la France vieillit, ce Par ailleurs, afin de ne pas traiter ce sujet de fond, la la maison bien pensée couvre trois grandes qui n'est pas une catastrophe, car elle vieillit bien. domestiques. France s'est adossée à un outil qui fonctionne bien, et dimensions. “ J'insiste sur ce point. Nous comptons 20 000 qui a d'ailleurs constitué l'un des plus grands centenaires aujourd'hui. Ils seront 200 000 d'ici dix La première dimension est l'accessibilité, compte amortisseurs de la crise mondiale. Il s'agit de ans. Le nombre de personnes de plus de 75 ans va tenu de l'évolution de la conjoncture économique. l'organisation du pacte générationnel et social de la L'accident domestique présente un doubler. L'avenir de la société française, et sa chance Le pouvoir d'achat immobilier des Français a reconstruction de l'après-guerre. Il y avait, en effet, selon moi, c'est son vieillissement. Mais nous coût public de 1,34 milliard d'euros, progressé en 2009 par le double effet de la baisse trois âges clairement identifiés, qui étaient la ignorons comment les Français vieilliront dans vingt jeunesse pour l'éducation, l'âge adulte pour l'activité sans parler des 10 000 décès qui des prix et de la baisse des taux. Toutefois, ans. En matière de construction, de transport et de n'ont, quant à eux, pas de coût public. “ et la retraite pour la vieillesse, qui, parce qu'elle mobilité, il nous faut prévoir des choses, tout en devait être protégée, était considérée comme un sachant que la situation va changer tous les cinq ou risque de protection sociale avec la Caisse Nationale Si on ne met pas le logement en situation de dix ans. Il faut donc être très souple et mobile. Les prévenir ces accidents, les personnes âgées sont le poids des dépenses liées d'Assurance Vieillesse. Vieillesse et retraite ont donc experts doivent pouvoir changer de paradigme en été confondues. orientées vers des établissements dédiés, ce qui au logement, permanence. Or, nous n'y sommes pas très habitués. coûte 1800 euros de plus par mois. Après 91 6 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 7
  • 4. c'est-à-dire au logement lui-même, mais aussi à environnement, propose aussi des services. Je du marché. Notre vocation est donc avant tout thermiques dans les logements très énergivores. l'énergie, à l'entretien et à l'équipement, pense aux résidences spécialisées, sur lesquelles sociale. Nous aidons des propriétaires aux revenus Le coût de l'énergie peut fortement grever le nous nous développons beaucoup, et qui proposent faibles, qui ne peuvent pas se mettre aux normes de “ budget de certains ménages, ce qui constitue une de manière croissante des services de conciergerie confort, ou encore des propriétaires bailleurs qui font forme d'insalubrité. et des espaces communs de loisir. ces travaux, tout en acceptant de maintenir des progresse depuis une vingtaine loyers accessibles. Les instruments d'éco-prêt à taux zéro et de crédit La troisième et dernière dimension réside dans le fait d'années. Il est aujourd'hui le que L'ANAH s'est interrogée, dans le cadre de son d'impôt permettent de répondre à ces besoins de premier poste des ménages. rationalisation énergétique, mais l'ANAH n'intervient colloque annuel, sur les grandes tendances de ce “ pas dans ces problématiques. En revanche, elle agit thème, et notamment les évolutions démographi- Cette réalité frappe notamment les plus défavorisés, sur les segments de population qui ne rentrent pas ques. Je voudrais revenir sur ce qui a été dit dans les c'est-à-dire les personnes seules, les jeunes, et les la maison intelligente est dans ces dispositifs généraux, car ils n'intéressent interventions précédentes à ce sujet. Je crois en familles mono-parentales. Cette importante problé- pas les banques. La sécurité est aussi, à ce titre, un connectée et communicante. effet, quant à moi, que l'on peut se tromper dans le matique économique fait qu'aujourd'hui, la maison enjeu fort. domaine de la démographie, et du nombre de intelligente doit être financièrement à la portée du Je rejoins donc Monsieur Ennuyer, qui exposait tout à ménages. L'INSEE s'est d'ailleurs trompé, ce qui a Le troisième enjeu pour nous est la différenciation plus grand nombre. Pour cela, il faut réduire les l'heure, sa vision d'un habitat ouvert sur le monde donné lieu à une polémique sur le logement. des territoires. Comme Madame Boulmier y a fait surfaces au moment de la construction. Ainsi, chez extérieur. La maison intelligente est en particulier Toutefois, une prévision démographique plus subtile allusion, nous avons le sentiment d'assister à une Nexity comme chez d'autres promoteurs, on connectée aux transports. Dans le contexte de la n'aurait pas pour autant réglé le problème, car fragmentation, entre les zones, mais aussi construit de plus en plus de studios, de deux pièces réflexion autour du Grand Paris en Ile-de-France, il l'ANAH ne peut pas tout maîtriser. intra-zone, du territoire. A l'échelle nationale, nous et de trois pièces. Ce gain de place s'obtient aussi en faut aborder la manière d'introduire plus de proximité constatons une différenciation entre les zones “ optant pour des surfaces plus modulaires, avec, par entre les logements et les lieux de transport. urbaines et rurales. Les territoires ruraux, d'une exemple, des cuisines ouvertes sur l'espace de vie. L'étalement urbain pose aujourd'hui des problèmes part, peuvent se révéler très attractifs pour les Tout cela permet de rendre les logements plus de coût et de congestion de transport. La maison Nous savons anticiper le vieillisse- seniors disposant d'un capital, mais pas forcément compacts et plus accessibles. intelligente se rapproche des points de connexion ment de la population mais nous de revenus importants, et qui partent y vivre afin de Au niveau de la location, les particuliers choisissent avec la société. Mais il faut également de nouveau bénéficier d'un niveau de vie convenable, avec des nous sommes beaucoup trompés de plus en plus des formules de colocation entre privilégier la hauteur, et les habitats à étages près revenus de transfert. Les géographes qualifient ce des gares et des grandes stations de transports en sur l'éclatement de la cellule fami- jeunes ou entre jeunes et seniors. phénomène d'économie présentielle. Dans ces commun. liale et sur l'augmentation de la régions, 60 % des revenus sont liés à la présence La maison intelligente sait globalement réduire ses décohabitation. des ménages sur le territoire, alors que dans les coûts de construction, mais au quotidien aussi, elle La connexion de la maison intelligente implique zones urbaines, c'est la taxe professionnelle qui sait être économe en énergie, en chauffage, et en également qu'elle soit pourvue en nouvelles technolo- Nous avons cru, il y a une dizaine d'années, avoir génère le plus de revenus. Les revenus de transfert entretien. gies incontournables, avec, notamment, Internet à atteint un plafond, mais nous avons eu tort, occupent une large part de ces ressources. haut, voire très haut débit et l'accès à la télévision Il existe beaucoup de dépenses contraintes, comme notamment car le nombre accru de familles recom- numérique. Quelle que soit la nature du logement, Nous avons, d'autre part, au sein des métropoles les impôts ou les diverses charges, mais une autre posées exerce une pression sur la demande de qu'il s'agisse d'une villa huppée ou d'un petit studio urbaines à très forte dynamique économique, une partie des dépenses est maîtrisable. logements, et plus particulièrement sur la demande HLM, on trouve aujourd'hui un accès Internet, qui différenciation forte et croissante des valeurs de de logements spacieux pour pouvoir accueillir les La deuxième dimension de la maison intelligente est constitue désormais un basique de la vie sociale. biens, avec d'un côté des biens très attractifs et enfants le week-end. le confort. J'aborde, à présent des considérations convoités, qui sont également quasiment présents La dernière notion de cette connexion concerne les plus psychologiques qu'économiques. La maison Le premier enjeu pour l'ANAH réside dans le sur le marché international, comme c'est le cas de nouvelles relations de voisinage. On voit émerger de reste le principal refuge face au stress et à l'anxiété vieillissement de la population, qui représente une certains arrondissements de Paris, et d'un autre nouvelles formes de solidarité dans certains extérieure. Elle doit rester une sphère à l'abri des question prégnante. D'ici 25 ans, le nombre de côté des zones en voie de ghettoïsation. Nous serons quartiers ou dans certaines résidences, qui recréent déconvenues, des contraintes et des problèmes. personnes de plus de 80 ans passera de 3 à 6 donc amenés à intervenir sur des zones très du lien social. L'équipement et l'aménagement doivent favoriser ce millions, ce qui est colossal. Cet enjeu est à pondérer délimitées comptant des logements très dégradés, confort et les services doivent faire de cet espace Patrick LELONG toutefois, car si l'on vit de plus en plus vieux, on vit afin de corriger la dureté du marché de l'habitat et de une source de bien-être et de sérénité. En particulier, bien de plus en plus vieux. L'âge de la dépendance a revaloriser ces biens. Merci, Frédéric Augier. Sabine Baietto-Beysson, vous comme Madame Boulmier l'a expliqué, les accidents donc tendance à reculer. L'ANAH s'intéresse à la êtes Directrice générale de l'Agence nationale de Cette double différenciation des territoires, compo- domestiques représentent une réalité économique et manière d'assurer des conditions de maintien à l'habitat (ANAH). Vous connaissez donc bien les sée d'une part, de grands territoires, soit ruraux, soit humaine. domicile convenables, en relation notamment avec aspirations des Français. Quelles sont-elles ? La urbains, et d'autre part, à l'intérieur des territoires les Conseils généraux et les acteurs intéressés par le “ maison que l'on a dans la tête est-elle celle que l'on urbains, des secteurs en voie de valorisation forte et coût important de la dépendance et de la construit ? à l'inverse des secteurs en voie de dégradation, construction d'équipements spécialisés. qu'il faut tenter de maintenir à niveau et de La maison intelligente doit être Sabine BAIETTO-BEYSSON Le deuxième enjeu important pour nous est l'évolution revaloriser, constitue également pour nous un capable de prévenir les risques L'ANAH ne s'intéresse pas à l'ensemble de normative. Aujourd'hui, 95 % des logements élément fondamental. concernant la sécurité des biens et l'habitat mais seulement à l'habitat privé ancien, dont disposent des trois éléments de confort de base. la sûreté des personnes, que ce elle aide à l'amélioration. Nous distribuons environ L'intervention de l'ANAH concerne donc les quelques Patrick LELONG soit les risques d'incendie ou 500 millions de subventions par an. Ce chiffre peut pourcentages de logements très dégradés, indignes Merci, Sabine Baietto-Beysson, pour toutes ces et insalubres. L'enjeu n'est donc plus la mise en encore de mauvaise ventilation. paraître important, mais il ne l'est pas tant que cela précisions. Je vais poser la même question à si on le compare au volume d'activité du gros œuvre de la norme de confort générale. Nous avons Monsieur Jeuland. Vous êtes écrivain et consultant. entretien qui est de l'ordre de 40 milliards d'euros toutefois constaté la montée en puissance du thème Pour les seniors, le confort consiste à avoir un par an. Nous intervenons sur environ 5 à 10 % des de l'énergie, et notamment celui des passoires Bernard Ennuyer citait Gaston Bachelard, je vais, habitat qui prévient les risques mais qui, dans son opérations, afin de corriger les dysfonctionnements 8 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 9
  • 5. quant à moi citer Yves Simon, qui disait que offre très importante, avec des industriels qui, en Patrick LELONG ce qu'était l'hôpital il y a une trentaine d'années, l'enfant qu'une femme a dans sa tête n'est pas celui France, font partie des plus performants du monde c'est-à-dire un lieu auto-suffisant, disposant de tout Merci, Frédéric Augier. Muriel Boulmier souhaitait qu'elle a dans son ventre. En rapprochant cette en termes de R&D et d'innovation, mais au milieu, sur place. Le risque est de voir des webcams, ou intervenir. Je vous en prie. citation du thème de l'habitat, comment voyez-vous nous faisons face à des professionnels qui font des robots humanoïdes remplacer l'intervention cette maison, qui présente le paradoxe de devoir être preuve de résistance au changement. On ne raisonne Muriel BOULMIER de l'homme, alors que le rôle de l'humain est à la fois communicante et intime ? qu'en termes de risque, au détriment de l'innovation. indispensable. J'apprécie la présentation que vous venez de nous Il faut toutefois noter que la norme, et le contrôle, François-Xavier JEULAND proposer, car elle nous force à réagir. Je suggérerai Bernard ENNUYER petit à petit, obligent les professionnels à avancer. deux lectures un peu différentes. En tant que Il existe un très grand décalage entre ce que nos Mais certaines normes, qui font par exemple avancer Vous avez raison. Je fais partie d'un comité vice-présidente du Conseil économique et social concitoyens voudraient avoir et ce qu'ils ont en les réseaux multimédia dans nos maisons, ne sont d'éthique à Grenoble depuis trois jours. Les seniors régional d'Aquitaine, lorsque je dois donner avec la réalité, notamment pour des raisons économiques. pas accompagnées des contrôles correspondants ; nous disent qu'ils peuvent avoir parfois une impression commission un avis sur les aides des élus régionaux, Notre approche est d'aménager la maison de Résultat, dans ce domaine, seuls environ 20 % des de confinement, et la sensation qu'ils ne sont plus chez par exemple, pour l'installation d'un panneau solaire manière intelligente. La domotique et la technologie logements sont réellement aux normes. Les 80 % eux car l'hôpital est rentré chez eux. On a ainsi pu chez un particulier, je plaide de manière inlassable en elles-mêmes n'ont que peu d'intérêt. Notre restants font les frais de l'obsession de rentabilité à compter parfois jusqu'à 20 intervenants dans un pour mettre en place un soutien au développement mission est d'accompagner les promoteurs, les court terme de la part des donneurs d'ordre. domicile dans la même journ é e. Je rédige actuelle- de la filière économique. Je crois que la France, à la professionnels, comme les architectes, et les utilisa- Le Grenelle de l'Environnement a beaucoup fait ment un article sur la liberté, qui demeure quand on différence de certains de ses voisins, comme la teurs dans cette réflexion, afin de déterminer en quoi avancer la réflexion sur ce thème dans son volet reste chez soi. A mon avis, cette liberté est nulle. Suisse ou l'Autriche, n'a pas développé cette filière, la technologie peut apporter du confort, de la performance énergétique, pour lequel les acteurs L'autonomie n'a jamais existé. La loi que l'on se donne alors même que les acteurs du bâtiment commen- sécurité et du confort numérique. Il y a vingt ans, sont prêts à investir. Mais, pour tous les autres à soi-même est fonction des contraintes collectives. cent vraiment à s'intéresser à ces questions. nous parlions de passoires énergétiques, aujourd'hui besoins, nous nous heurtons toujours à une forte L'autonomia des Grecs constitue à définir collective- nous sommes en train de concevoir des passoires inertie de la part de la plupart des acteurs du J'examine également le thème « Technologies de ment les règles auxquelles on se soumet, ce qui n'a technologiques. Tous les logements livrés aujourd'hui bâtiment. l'Information et de la Communication » du point de rien à voir avec le principe d'indépendance dont on sont en décalage total avec notre société numérique. vue européen. Ne balayons pas les fractures généra- entend souvent parler aujourd'hui. On se heurte de nos Nous avons tous, de nos jours, un téléphone portable Patrick LELONG tionnelles et culturelles. La domotique a constitué un jours, à des personnes qui érigent la technique comme ou un lecteur MP3, alors que nos maisons sont Merci, François-Xavier Jeuland. Monsieur Augier échec, alors on donne désormais d'autres noms à ce fin en soi. L'outil doit être au service de l'homme ; or, encore analogiques. Nous sommes donc en train de semblait souhaiter intervenir. Je vous en prie. concept. de nos jours, c'est l'inverse que l'on constate. reproduire, au niveau technologique, l'erreur que Par exemple, la surveillance par webcams d'individus, Les TIC peuvent, par ailleurs, présenter un aspect nous avons faite il y a 20 ou 30 ans, au niveau Frédéric AUGIER dits déments, pose de sérieux problèmes éthiques. intrusif pour les personnes âgées. Si ce phénomène énergétique. Je souhaiterais revenir sur le rôle d'intermédiaire, se développe, je suis sûre que des comités d'éthique Les Allemands développent aujourd'hui des choses Les particuliers sont parfois très motivés pour rendre abordé à l'instant, des acteurs de l'immobilier, dans se tiendront. intéressantes. Les retraités allemands redéveloppent leur maison intelligente, mais ils sont confrontés à leur mission de faciliter l'accès au logement vertueux, actuellement le concept de la colocation. On constate des professionnels qui, par méconnaissance, tentent Ma dernière remarque concerne l'innovation et le efficace et performant. Nexity a analysé les besoins que de nombreux retraités se battent en France pour souvent de les dissuader de réaliser leurs projets. La design pour tous. Dans le cadre de mes fonctions des personnes au moment où elles emménageaient obtenir des maisons autogérées avec des personnes maison est un rêve, très coûteux pour les ménages, européennes, j'ai eu l'occasion de travailler avec des dans leur logement. Nous avons innové et lancé, il y de leur âge. Il s'agit d'un phénomène intéressant du mais les professionnels coupent court aux envies des représentants de la Commission bien sûr, et il faut a deux ans, en lien avec l'ensemble de nos réseaux point de vue de l'habitat. On voit que les personnes particuliers en se focalisant sur le prix au mètre savoir qu'une consultation a été lancée au printemps immobiliers dans le logement neuf et dans l'ancien, recréent des espaces de sociabilité en dehors des carré. Or, ce n'est pas la bonne logique car ce qui dernier, intitulée « Design pour tous, politique une offre complète qui couvre tous les besoins des règles de politiques publiques. La société est devenue cause des problèmes de coût à la société, c'est un d'innovation pour les PME ». Le design pour tous particuliers autour de leur déménagement, leur si complexe, que dans la vie quotidienne, nous avons aménagement mal conçu. On ne raisonne qu'en coût désigne le confort partagé, et recouvre donc les installation, leurs équipements, et leurs abonne- besoin d'experts en permanence. Comment faire pour, d'investissement, sans prendre en compte le coût différents types d'aménagement du domicile que l'on ments. Nous diffusons ce service avec une centaine comme le dit Paul Ricœur, permettre aux citoyens de d'exploitation, de maintenance, d'utilisation et de a évoqués. de partenaires, dont certains sont présents dans la « redevenir les experts de leur vie quotidienne » ? réhabilitation des logements. En effet, nos maisons Je crois donc qu'il faut étudier ces trois points, qui ne salle et que je salue. Aujourd'hui, le citoyen, dans sa vie de tous les jours, ne sont conçues pour 40 ou 50 ans et si l'on veut les sont pas antinomiques et doivent être mis en peut pas s'exonérer de réfléchir pour son propre faire évoluer, la seule solution est de tout détruire. En effet, nous avons constaté un manque de repères perspective, et qui sont le soutien à la filière, les compte et s'en remettre seulement à des avis On comprend donc bien que les technologies analogi- dans la consommation face à une offre qui, elle, est différentes fractures, et l'innovation comme moteur d'experts. C'est à mon avis, très problématique et c'est ques, qui impliquent de placer des câbles dans les de plus en plus pléthorique. Les actes d'achat qui de la PME. J'ai confiance dans les probabilités de l'interrogation des années à venir. murs, sans réfléchir aux perspectives d'évolution, ne concernent le logement, que ce soit des actes réussite de ces projets. sont pas pertinentes. d'abonnement ou d'équipement pour des travaux à Patrick LELONG domicile, ne sont pas des actes récurrents. Or, ils Patrick LELONG “ Merci à nos intervenants, que nous pouvons applaudir. font face à une offre diverse, multiforme, difficile à Merci, Muriel Boulmier. La parole est à la salle. comparer, et ces actes représentent souvent des Pour ces questions, nous nous focaliserons sur la Il faut, au contraire, construire des dépenses supplémentaires. C'est pour cela, qu'afin dimension démographique et sociale, car les ateliers maisons qui pourront évoluer par de répondre aux attentes des consommateurs, nous poseront d'autres questions. la suite. avons pris le parti de mettre à leur disposition les Guides Solutions Clés. Dans le but de faciliter leurs De la salle Il faut choisir les bonnes technologies, celles qui choix, ce service présente des conseils, une sélection Je voulais compléter la remarque de Bernard pourront accompagner les nouveaux besoins et structurée d'offres et des réductions, car la dimen- Ennuyer pour faire remarquer que l'habitat ne doit usages des habitants. sion économique reste essentielle. pas devenir une citadelle. La tendance à l'autonomie Nous ne sommes encore qu'au début de ce poussée implique un équipement surabondant, ce qui phénomène. Nous avons une forte demande, une pourrait aboutir à ce que la maison se transforme en 10 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 11
  • 6. On note bien une prise de conscience générale mais le des travaux. Maison intelligente, dimension client à titre individuel n'a pas le sentiment de polluer Il nous faut rendre le pouvoir à l'homme, comme nous avec son logement de la même façon que lorsqu'il économique et écologique utilise sa voiture. On constate que les éléments de l'avons dit précédemment, et rendre les habitants acteurs de leur énergie. Tout d'abord, motivations restent basiques. Quand on fait construire “ une maison, on pense avant tout au confort, au nom- bre de pièces, ou encore à la localisation. Les préoccu- Deuxième atelier pations écologiques ne conduisent pas un client à quitte à faire une maison intelli- choisir un logement à 50 km de son lieu de travail. Ce gente, rendons-la performante dès sont d'autres considérations qui peuvent l'amener à le départ. Patrick BAYLE, Directeur marketing adjoint d'EDF Bleu Ciel faire ce choix. Jean-Pierre MOLIA, Coprésident d'Energir Ensuite, survient le volet comportemental. A ce niveau, “ le fait d'avoir des enfants, qui apprennent les bons Franck OURADOU, Directeur général délégué de Domofinance comportements à l'école, peut jouer un rôle éducatif Catherine COULOMB, Directrice marketing de Veolia Propreté Le premier atelier nous a montré pour les parents. La maison ne peut qu'aider l'habitant L'atelier était animé par Patrick LELONG, Journaliste à France Info. que la maison intelligente est une à agir de manière intelligente. maison pensée et évolutive. C'est Enfin, l'objectif de ces comportements est de réaliser sur cette piste que nous allons des économies. Mais, en tant que fournisseur poursuivre notre réflexion collective d'énergie, c'est la garantie de ces économies qui prime en s'attardant sur la dimension dans nos relations clients. Les clients veulent savoir Patrick LELONG Patrick BAYLE combien d'économies ils vont réaliser par les travaux économique, écologique et compor- Je vais demander à Patrick Bayle d'EDF Bleu Ciel, à Bonjour à tous. Je ne vais pas parler de maison de rénovation, et souhaitent être assurés d'atteindre tementale. Que devons-nous faire ces objectifs. Nous expliquons au client ce qu'il va Jean-Pierre Molia de Energir, à Franck Ouradou de intelligente mais, sur le plan énergétique, de maison Domofinance et à Catherine Coulomb de Veolia performante. Je souhaiterais d'abord faire un point au quotidien, pour disposer d'une économiser, à comportement équivalent. Je suis un Environnement de me rejoindre. marketing. Nous nous adressons à des clients et à des maison plus conforme aux principes peu inquiet d'entendre aujourd'hui des discours qui marchés divers. Les rêves individuels ne se du Grenelle de l'Environnement ? a ffirment qu'avec un gestionnaire d'énergie, on peut Patrick Bayle, vous êtes Directeur marketing adjoint faire 20 à 25 % d'économie sur sa facture. Ceci est réalisent pas de la même façon que ceux qui relèvent d'EDF Bleu Ciel. L'efficacité énergétique est-elle un vrai à comportement équivalent, mais il faut pouvoir du collectif. Il nous faut nous adresser de manière Notre enjeu réside essentiellement dans le logement rêve ou une réalité ? Nous voyons, au quotidien, de garantir ces économies, ce que nous sommes incapa- d i fférente aux colocataires et aux propriétaires, aux existant. Ce qui fait agir le client, au niveau de la très belles campagnes de publicité, les vôtres en bles de faire. Ce genre de travaux peut entraîner un personnes jeunes et aux plus âgées, aux personnes rénovation par exemple, c'est l'agrandissement, ou particulier, et des communications du gouvernement. e ffet rebond, c'est-à-dire que le confort supplémentaire aisées et aux plus modestes par exemple. Nous encore l'amélioration du confort. A ce sujet, Nous savons, en tant que citoyens, que nous avons apporté est intégré dans les nouvelles habitudes des devons tenir compte de tous ces éléments de comment définir le confort ? Chaque client a sa des devoirs, mais en sommes-nous véritablement ménages. Si un client rénove sa maison et réalise des segmentation. conception personnelle de cette notion. conscients au quotidien ? économies d'énergie à température égale à celle qu'il “ Pour revenir à votre question, on constate effective- avait avant les travaux, il passera ensuite à une tempé- ment que, depuis le Grenelle de l'Environnement, lancé rature supérieure. La difficulté réside donc dans la il y a deux ans, les thèmes de l'efficacité énergétique, L'efficacité énergétique n'est pas garantie, sachant aussi que l'on discute beaucoup de l'environnement et le développement durable sont c h a u ffage, car c'est la priorité du moment, mais que encore mue par une préoccupation omniprésents. On pourrait penser que chacun sait environnementale, mais bien écono- “ désormais ce qu'il faut faire et que des marchés très importants en termes de construction dans le neuf et mique. de rénovation sont en train de s'ouvrir. Ce n'est pas la d'ici 2020 les ménages n'utiliseront réalité malheureusement. Je vais lancer deux pavés dans la mare. Tout d'abord, ce ne sont pas les gains sur les factures d'énergie, qui plus de chauffage. suffisent à inciter à faire des travaux, afin d'améliorer En revanche, ils auront un ordinateur par pièce, et l ' e fficacité énergétique. Notre travail, est de trouver plusieures télévisions, car ce qui sera économisé d'un d'autres arguments que celui-là. Ensuite, et cela a été côté sera dépensé de l'autre. Le problème de la évoqué tout à l'heure, ce ne sont pas forcément ceux garantie reste posé. qui veulent et qui doivent, qui peuvent. La plupart des personnes qui peuvent effectuer des travaux, afin Patrick LELONG d'améliorer la performance énergétique de leur logement, ne franchiront pas le pas pour des raisons Merci, Patrick Bayle. Je citerai Pierre Dac, qui a dit économiques. En effet, l'énergie ne constitue qu'une « ce n'est pas parce que l'on dit qu'il faut fermer la petite part de dépenses dans leur budget annuel. porte, car il fait froid dehors, qu'il fera moins froid En revanche, ceux qui voudraient effectuer ces dehors quand on aura fermé la porte ». Comment travaux et qui en ont besoin, se trouvent dans une rendre la maison plus performante sans tomber dans situation de précarité énergétique. Cela représente le piège des gadgets ? Voyons comment, afin de 3 à 4 millions de personnes pour qui la facture rendre sa maison intelligente, on peut déjà la rendre énergétique ponctionne parfois 20 % des revenus. performante, avec Jean-Pierre Molia, Coprésident de Notre objectif est d'amener ces personnes-là à réaliser Energir. 12 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 13
  • 7. Jean-Pierre MOLIA des Conseils régionaux ou municipaux n'existaient pas de cet atelier, qui est « comment aider les Français à vraiment, et le réchauffement de la planète ne passer du rêve à la réalité et à concrétiser leur Bonjour. Pour préparer ce colloque, vous m'avez posé constituait pas une préoccupation. Malgré cela, la aspiration d'une maison intelligente et écologique ? » une autre question qui était la suivante : « qu'est-ce société Domofinance a vu le jour. Son objet principal qui différencie une maison performante d'une maison La première chose que je souhaiterais souligner, c'est est d'accompagner les particuliers qui décident de intelligente ? ». Je répondrai à cette question en que l'habitat a une vie. Il a une naissance et une réaliser des travaux, destinés ou contribuant au disant, qu'à mon avis, rien ne les différencie. La certaine durée de vie. Quand on parle d'habitat développement de solutions énergétiques performan- différence entre les deux, c'est l'homme, qui écologique, on se réfère souvent à la partie tes. Notre mission consiste à les aider à financer ces construit, qui rénove. Si ces hommes ne sont pas conception et construction, alors qu'au niveau de la travaux, qui sont effectués dans le cadre de chantiers intelligents, alors la maison ne sera pas performante. consommation de l'habitat, 15 % de cette consom- réalisés en collaboration avec des professionnels du L'intelligence, c'est celle de ceux qui habitent dans la mation sont liés à la conception, c'est-à-dire à bâtiment, conventionnés Bleu Ciel EDF. maison. Je reprends ce que disait Patrick Bayle tout l'énergie et à l'eau, et 85 % sont liés à l'usage dans à l'heure sur ce sujet. On ne peut pas garantir la L'originalité de ce modèle permet de satisfaire trois la durée. C'est donc bien l'usage que l'on a de son bâti performance du bâti. problématiques auxquelles le consommateur doit qui importe. Veolia Environnement, est un acteur faire face. Tout d'abord, il s'agit d'essayer de réduire important à ce sujet, car son métier est d'offrir du L'expérience montre, qu'après une rénovation les dépenses, surtout dans le cadre de la crise service aux individus. énergétique dans un logement, qui a permis de économique actuelle. A cette fin, il faut déterminer mettre en place un chauffage solaire ou des L'étude Euro b aro mè tre apporte un premier quelle est la nature des travaux à réaliser, à quels panneaux photovoltaïques, l'électricité utilisée est enseignement en ce qu'elle traduit un besoin professionnels s'adresser, et quels matériaux choisir. multipliée par deux. d'information. Nous sommes, par nos fonctions, très La deuxième problématique concerne la nécessité de sensibles à l'information relative à la protection de En effet, les gains d'électricité sont considérés faire face aux dépenses. Enfin, l'environnement, et nous, les acteurs, avons donc comme un bonus et l'électricité supplémentaire est “ l'impression que les gestes écologiques vont de soi. consommée en surplus comme si elle était gratuite. L'homme de la rue, au contraire, est éloigné de ces Les fournisseurs d'énergie comme EDF ont donc de le consommateur a besoin d'être préoccupations. Il rencontre une difficulté concep- quoi être satisfaits puisqu'ils voient, de manière Il nous faut enfin sécuriser le client. Nous travaillons tuelle, car d'un côté, il entend parler des bouleverse- paradoxale, les factures augmenter après la mise en sécurisé tout au long de la chaîne. avec des professionnels référencés, qui appliquent ments climatiques, et de l'autre côté, il se demande place d'une activité de production d'énergie renouve- des normes standard de qualité mais, afin de comment agir individuellement. Je crois qu'il s'agit lable. Il s'agit d'une utilisation non intelligente de ces Concernant la première problématique, nous nous permettre au particulier d'être serein dans sa quête d'une expérience que nous vivons tous. Elle implique travaux. Ainsi, dans un foyer où la température est de efforçons d'être au plus près du particulier, par d'économies d'énergie, nous l'accompagnons avec de renoncer à un moment à son confort en étant 16 °C, qui met ensuite en place des doubles vitrages, l'intermédiaire de notre partenaire Bleu Ciel d'EDF, en des produits relativement simples, qui garantissent conscient que ce sera peut-être une goutte d'eau et qui obtient donc 20 °C, les habitants souhaiteront appliquant des règles strictes sur des matériaux à l'exécution de son chantier, et ce sur une durée assez dans cette vaste problématique. Peu de personnes, y désormais garder ces 20 °C. Ils ne désirent pas forte efficacité énergétique. Nous aidons le client à longue, du type de 4 mois. compris celles qui sont réunies aujourd'hui, peuvent perdre le gain de confort que ces économies leur ont choisir les travaux les plus efficients. Dans les choix J'opposerai, pour conclure, actif et passif. Une prétendre renoncer systématiquement à leur confort. apporté. Maison intelligente et maison performante de matériaux, nous nous assurons que le consomma- maison nous protège. Elle a un toit, mais soudaine- Je pense que nous faisons souvent le contraire. doivent s'intégrer. Nous parlions, dans le premier teur puisse investir durablement, dans le cadre ment ce toit a une fonction. Il produit de l'électricité. Ce sentiment que notre geste sera très minime atelier, des professionnels qui n'apportaient pas les notamment de la tendance au vieillissement à Le particulier devient dès lors, en quelque sorte, un comparé à des enjeux qui nous dépassent, constitue solutions de construction et de rénovation de la domicile. chef d'entreprise qui a à cœur de sécuriser son une réelle difficulté. Il y a donc un problème de maison. C'est absolument vrai. En effet, ils ne Vient ensuite la question du financement. Concernant rendement sur le long terme. Nous imaginons là conviction et un problème d'information. Enfin, même connaissent pas les nouvelles technologies, et ils ne les moyens de financement, on voit que des prêts aussi des solutions. Il s'agit d'un marché nouveau et si ce taux est en progression, seulement 55 % des veulent pas les connaître, par habitude. légaux, des prêts à taux zéro et diverses aides en pleine explosion. Ce qui nous semble très impor- interrogés se considèrent bien informés sur les Patrick LELONG apparaissent. Nous aidons donc le client à choisir le tant, c'est de conforter le client et de le sécuriser actions individuelles qu'ils peuvent effectuer dans le financement qui convient le mieux à ses intérêts, dans sa recherche d'une maison performante, par cadre de la protection de l'environnement. On voit donc que l'acquis du confort est quasiment sachant que, même dans le cadre d'un prêt à taux opposition à une maison intelligente. “ définitif. Au fur et à mesure de ces conquêtes, on se zéro, le consommateur ne bénéficie pas immédiate- dirige vers une maison intelligente malgré soi. Patrick LELONG ment de la somme prêtée. De la même façon, un Nous allons voir avec Franck Ouradou, Directeur crédit d'impôt peut mettre entre dix et douze mois Merci, Franck Ouradou. Catherine Coulomb, vous êtes Entre 55 % et 60 % des interrogés général délégué de Domofinance, quels sont les outils pour faire effet. Dans certains chantiers, des délais Directrice marketing de Veolia Environnement. Bien seulement affirment avoir fait quel- de performance, et surtout, en quoi ils peuvent de raccordement peuvent survenir. Face à ces sûr, vous connaissez donc les attentes des Français en que chose pour l'environnement. accompagner le consommateur dans son quotidien, contraintes, nous avons donc adapté nos produits la matière, et nous aimerions vous entendre à ce sujet. voire même dans l'évolution de ses revenus. financiers afin de pouvoir obtenir, si nécessaire, une Catherine COULOMB Ce « quelque chose » est, de plus, souvent limité. franchise de paiement. Nous permettons aussi à Franck OURADOU Les gestes évoqués concernent, par exemple, le tri tous les particuliers, avant qu'ils ne bénéficient du Bonjour. Au sujet des attentes des Français, je vous des déchets, ou encore l'attention portée à la facture Le premier atelier a le mérite d'avoir campé un décor crédit d'impôt, de moduler assez simplement leur invite à consulter l'étude réalisée par la Commission énergétique. Le taux de personnes qui se sentent très large, en opposant des intérêts collectifs et plan de financement. Nous définissons un plan de Européenne sur le changement climatique. Je pense réellement concernées est donc encore insuffisant. individuels, et en prenant en compte l'évolution de financement qui débute avec une mensualité basse qu'elle apporte, en effet, quelques éclairages intéres- Il progresse, certes, mais pas à la vitesse souhaita- notre société. Je vais tenter d'apporter quelques puis, quand le crédit d'impôt est survenu, le client le sants. Elle a été menée au printemps 2008 puis en ble. Beaucoup de citoyens considèrent encore que la éléments plus mineurs. Je représente un établisse- réinjecte et son plan de financement qui était 2009. Le sujet du changement climatique est protection de l'environnement n'est pas leur sujet, ment financier jeune et qui, à sa création, était un faible, perdurera ensuite. Ces exemples montrent évidemment plus vaste que celui qui nous préoccupe mais celui du gouvernement, des entreprises et des peu visionnaire. En 2003, on ne connaissait pas les que nous nous attachons à prendre en compte et à cet après-midi, mais sa lecture est utile. Elle apporte industries. problématiques environnementales. Les aides locales nous adapter aux contraintes que rencontre le client. en particulier des éléments de réponse à la question 14 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 15
  • 8. soudainement des vendeurs, des « marketeurs », ou passer à l'acte, il le fera. Cela sera le cas, par Il faut donc un cadrage réglementaire des calculs, “ encore des communicants. Tout le processus de exemple, si les agences immobilières accompagnent et davantage de formations. vente ne doit pas reposer sur quelques personnes. la vente d'un bien d'un diagnostic présentant les Une information doit donc être Patrick LELONG Les acteurs font bien leur métier, mais il faut les travaux à réaliser. apportée aux citoyens, non seule- conforter dans celui-ci. Le diagnostic permet-il actuellement de répondre aux Jean-Pierre MOLIA ment sur les enjeux globaux des Patrick LELONG questions de la maison diagnostiquée ? changements climatiques, mais Le diagnostic de performance énergétique s'adresse Jean-Pierre MOLIA Merci, Catherine Coulomb. Patrick Bayle souhaitait essentiellement au vendeur. Or, celui-ci ne s'intéresse aussi sur les comportements indivi- D'une certaine façon, je pense que oui. Au sein des réagir. pas au bien qu'il quitte. Le diagnostic s'adresse aussi duels concrets à adopter dans diagnostics, ceux concernant l'amiante et le plomb Patrick BAYLE au propriétaire bailleur, qui n'a pas nécessairement l'habitat. Il faut marteler ces infor- envie de mettre en œuvre des travaux d'envergure répondent à des problématiques de santé publique. mations, et les formuler de différen- Oui, je souhaitais renforcer ce que vient de dire avant de louer son bien. Je pense donc qu'il serait Un diagnostic de la qualité de l'air devrait être mis en tes façons. Catherine Coulomb. L'individu qui désire agir, une fois nécessaire que place d'ici deux à trois ans, si la crise ne perdure pas. informé et convaincu, poursuivra sa recherche Les diagnostics du gaz et de l'électricité répondent à “ Le deuxième enjeu que je souhaite aborder est d'information, que ce soit en matière de nouvelles des problématiques de sécurité et alertent de particulièrement sensible pour Veolia, qui est une technologies ou d'autre chose. Pour cela, il va se manière efficace le vendeur et donc l'acquéreur sur société de services. Il s'agit de la dimension économi- tourner vers le professionnel, ce qui est un compor- le diagnostic de performance, qui la qualité du réseau électrique, même si les normes que du sujet. La partie équipement de l'habitat tement très français. Or, un plombier chauffagiste, devrait par ailleurs être davantage sont celles de 1975, donc sont assez basiques. répond à une certaine équation économique, et je qui n'est pas formé pour cela, ne pourra pas tourné vers le conseil, soit destiné à La mise en place d'un diagnostic relatif à la expliquer à son client qu'il a intérêt à renforcer crois qu'un certain nombre de fabricants l'acquéreur, performance énergétique ne date que de deux ans et d'équipement ont abouti à un modèle économique l'efficacité énergétique de son logement, par une demi. C'est une directive européenne de 2002 qui l'a intéressant, mais qui est loin d'être suffisant. meilleure isolation par exemple, d'autant plus que ce comme tous les autres diagnostics concernant créé, mais l'Etat a mis trois ans pour lancer des La dimension comportementale est fondamentale. n'est pas cet artisan-là qui s'occupera de ce genre de l'amiante, le plomb, ou encore l'électricité et le gaz. études à ce sujet. Il ne lui restait donc plus qu'un an travaux. Le dernier volet de l'information est donc Enfin, le diagnostic ayant été payé par le vendeur, le Il ne suffit pas d'équiper un bâtiment de toutes pour mettre en place des algorithmes pertinents. celle des acteurs, y compris au sujet des technolo- diagnostiqueur ne fait pas forcément bien son travail. sortes de gadgets, car On peut donc déplorer un certain nombre d'imperfec- gies intelligentes de demain. De cette façon, à De la salle tions sur la performance énergétique du bâti, qui “ l'avenir, ce sont les acteurs qui expliqueront aux sont en train d'être corrigées. clients ce qu'ils ont intérêt à faire. N'auriez-vous pas intérêt à réclamer que les acteurs, Patrick LELONG qui produisent les diagnostics, aient un agrément il faut aussi accompagner l'individu professionnel ? dans l'usage de ces équipements et Merci. Nous allons passer aux questions. On voit cela constitue la dimension service. donc le paradoxe de cet atelier. Rendre la maison Patrick BAYLE intelligente n'est pas forcément rentable pour tous C'est déjà le cas depuis trois ans. Or il n'existe pas de business model permettant de les acteurs qui y concourent. J'ai noté qu'il fallait, pour ancrer ces changements dans la durée et la De la salle développer des services sur ces sujets. Pour vous donner une idée, je vais reprendre les chiffres d'une pertinence, faire émerger une volonté politique Les critères de disparité que vous évoquiez étude, menée je crois par le CREDOC ou un nationale ou européenne. demeurent. Il faut faire en sorte que les profession- organisme similaire, qui a montré que l'économie De la salle nels soient compétents. moyenne que l'on pouvait espérer dans l'habitat en Je souhaiterais revenir sur la question des Patrick BAYLE France était d'environ 200 euros par an sur la facture d'énergie. Trouver des services pertinents, et diagnostics abordée par Patrick Bayle. Ceux-ci sont Concernant les diagnostics obligatoires, la profession récurrents, qui s'inscrivent dans cette enveloppe est devenus obligatoires, mais leurs résultats sont-ils est désormais réglementée. Les diagnostiqueurs donc très difficile. pour autant compréhensibles par les intéressés, afin doivent être certifiés. Toutefois, parallèlement aux d'orienter notamment d'éventuelles décisions à diagnostics obligatoires, on constate le développe- Enfin, Veolia a discuté de ces sujets avec des acteurs prendre pour améliorer l'existant ? ment de diagnostics de toutes sortes. Je souhaite- de taille comparable à la sienne à l'étranger, et en a rais souligner une initiative des fédérations profes- déduit que la solution ne peut être que d'envergure Patrick BAYLE Nous parlions de la responsabilité des diagnosti- sionnelles, dans le cadre des travaux du Grenelle, et nationale. Certains paramètres fondamentaux de queurs tout à l'heure. Je crois que, plus largement, Le diagnostic fait partie des outils obligatoires pour si je le fais ce n'est pas seulement parce que l'habitat sont, en effet, encore très nationaux. Par la personne n'a été bon sur ce sujet depuis quatre ans, tout achat et toute vente qui se mettent actuellement EDF Bleu Ciel, que je représente, y prend part depuis suite, nous pourrons peut-être envisager des ni l'Etat, ni les professionnels, ni les certificateurs. en place. Il y a des moments de vie de la personne et le début. Il s'agit de la mise en place d'une formation solutions européennes et internationales, mais le De 400 cabinets de diagnostic il y a six ans, on est du bâtiment qui sont importants et doivent être qui s'adresse à l'ensemble des artisans, entreprises lancement des projets doit se faire à l'échelon passé à presque 5000 entreprises aujourd'hui. étudiés de près. Le diagnostic permet d'obliger le et professionnels autour de l'efficacité énergétique, et national. Certaines d'entre elles ont été montées par des propriétaire à se poser des questions sur la situation qui s'appelle FEEBat. L'un de ces modules forme les professionnels n'ayant jamais travaillé dans le Le dernier point que je souhaitais développer concerne énergétique de son habitat. On pourrait se demander acteurs aux outils du diagnostic et à la manière de le thermique. Les organismes de certification les ont les acteurs du bâtiment, thème qui a été abordé quelle est la pertinence du contenu du diagnostic, réaliser. agréées, et les professionnels, d'une manière précédemment dans le colloque. On se repose sur des comment s'assurer de la compétence des acteurs Par ailleurs, la réglementation doit fixer les procédés, générale, ne sont pas toujours responsables. Je techniciens dont il faut certainement élargir la palette qui s'occupent de le réaliser, et ce qu'il convient de et notamment le moteur de calcul adéquat, qui doit préside un syndicat du diagnostic dans lequel nous de compétences. Mais il existe une frontière entre la faire de ses résultats. Il s'agit donc, comme il a été être unique. Ainsi, à partir de données équivalentes, nous battons pour avoir accès à FEEBat. Nous compétence de technicien et celle de vendeur. Il est dit plus tôt, d'éduquer les acteurs. Si les acteurs ont tous les outils donneront les mêmes résultats. souhaitons aider notre profession à s'améliorer. d i fficile pour des acteurs de l'équipement de devenir rendu le diagnostic intelligent, et aident l'individu à 16 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 17
  • 9. De la salle Quel serait l'acte concret que vous conseilleriez aux Maison intelligente, individus ? quels bénéfices concrets ? Patrick BAYLE Je pense que nous n'en sommes encore qu'au début de l'information des individus, ainsi que le diagnostic Troisième atelier européen l'a établi. L'acte fondamental, concernant le volet énergie, est de redonner le pouvoir au client, mais celui-ci a besoin des éléments essentiels d'infor- Guillaume SERRA, Responsable marketing produit de Legrand France mation pour passer à l'acte. Toutes les initiatives qui permettront d'apporter ces informations, sans avoir Christian SERE-ANNICHINI, Responsable nouveaux business de SFR à s'adresser à un expert, sont les bienvenues. David DRAY, Président de Casanova Patrick LELONG Patrick GREVET, Conseiller du Président de Securitas Direct Catherine Coulomb, est-ce que ce qu'il convient de L'atelier était animé par Patrick LELONG, Journaliste à France Info. faire est de relayer la bonne information plutôt que de multiples informations ? Catherine COULOMB On constate, en effet, un besoin d'information Patrick LELONG David DRAY contextualisée, c'est-à-dire appropriée à la situation de chacun. Il peut s'agir de conseils très simples, Ce troisième atelier va nous permettre d'entrer dans Je pense, en effet, que la communication doit pouvoir comme de ne pas ouvrir la fenêtre quand le les détails. Je demande à Guillaume Serra, de circuler dans la maison en prenant en compte ce que chauffage fonctionne, ou encore d'éteindre la lumière Legrand France, à Christian Sere-Annichini, les habitants sont aujourd'hui et ce qu'ils deviendront quand on quitte une pièce. Ces gestes sont en train Responsable chez SFR, à David Dray, Président de ensuite. On reste en moyenne 25 ans dans un de rentrer dans les comportements. Il faut opter Casanova, et Patrick Grevet, Conseiller du Président logement. Les bailleurs sociaux rénovent leur parc pour des conseils faciles à adopter, que les individus de Securitas Direct, de me rejoindre. tous les 25 ans, et n'ont pas envie de débourser de puissent s'approprier, mais il s'agit d'un travail de l'argent avant cette échéance. Il faut donc concevoir Nous allons commencer avec vous, David Dray. longue haleine. ce sujet en amont. On assiste à une explosion sans Puisqu'il s'agit, dans cet atelier, d'aborder les précédent des flux de communication et des offres Patrick LELONG bénéfices concrets, comment le multimédia dans le multimédia au sein des foyers. Il y a 25 ans, les logement peut-il se concevoir ? Nous avons Merci à nos intervenants. Nous faisons maintenant logements n'avaient accès qu'à trois chaînes de commencé à répondre à cette question, mais sans une pause d'une demi-heure. télévision, et les PC, de même qu'Internet, vraiment la développer. Comment faut-il le préparer ? n'existaient pas. On parle aujourd'hui de box triple Faut-il que les logements soient déjà communicants ? play, de jeux en réseau, mais au-delà du loisir, le La communication recouvre des produits mais besoin de communiquer répond aussi à celui aussi des services, et j'imagine, avant tout, une d'assister les individus à domicile, afin notamment de idée directrice. résoudre les problématiques dont on a parlé dans le premier atelier. Dans les années 1990, le concept de la domotique a constitué un échec. Quand Casanova a débuté ses activités en 2003, je me souviens que les promoteurs ne souhaitaient pas nous entendre parler de domotique. Nous avons investi dans ce concept et nous nous sommes trompés disaient-ils. Mais en réalité, il faut d'abord dans les logements poser ce que j'appellerai une couche de réseau de communica- tion et d'infrastructures de communication, afin de répondre aux besoins, évolutifs, des individus. Sans cette couche minimale et normée, nous n'arriverons à rien. Il faut noter toutefois que 18 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ “ le concept de domotique revient actuellement en grâce, notamment par les réseaux de communication qui ont commencé à s'imposer La domotique connaît donc une réhabilitation. dans les logements neufs. L’Equité du 24 novembre 2009 19
  • 10. Il faut aussi garder en tête que ce marché est freiné Patrick LELONG important avec le renforcement de l'isolation, mais a Un autre point abordé dans les précédents ateliers par une sorte de schizophrénie du monde du contrario, le bâtiment va devenir tellement chaud que est celui de la connaissance des installateurs de ces Nous nous rendons compte avec vous de bâtiment. En effet, la France met en place de la climatisation devra prendre le relais. On a donc un nouveaux besoins. Legrand s'appuie sur sa chaîne l'importance d'anticiper. Nous ne partons pas de rien, nombreuses normes, mais qui ne sont jamais poste de consommation qui est remplacé par un économique historique pour développer ces installa- mais de réseaux communicants, qui doivent être bien assorties de contrôles. Le contrôle coûte cher. On ne autre. On peut faire des produits intelligents tions et la promotion de ces systèmes. Nous bénéfi- conçus à l'origine afin de mettre en œuvre les contrôle que ce qui paraît directement lié à la permettant de gérer et optimiser ces consomma- cions de notre proximité avec les professionnels de services que l'on peut en attendre. Nous allons sécurité des personnes. On laisse donc le marché tions, mais il faut aussi éduquer l'utilisateur final. l'installation électrique et nos partenaires distribu- rentrer dans les détails avec Guillaume Serra. Vous interpréter les évolutions normatives, ce qui est On parle beaucoup de gestes écologiques aujourd'hui teurs de matériel électrique. Nous leurs proposons êtes Responsable Marketing Produit de Legrand assez dangereux. Comme l'a dit François-Xavier mais on ne sait pas où on en est de notre consom- des formations pour permettre une installation dans France. Legrand est spécialisé dans l'électricité mais Jeuland dans le premier atelier, nous sommes mation, sauf quand on reçoit une facture. les règles de l'art. Nous travaillons et développons dans d'autres domaines aussi, j'imagine. Comment confrontés à une filière du bâtiment qui est très toujours plus nos actions auprès des prescripteurs, “ voyez-vous ces bénéfices concrets et sur quoi vous disparate en termes de culture technique et des investisseurs qui ont aussi besoin d'être informés impliquez-vous plus particulièrement, compte tenu de d'objectifs, notamment financiers. On arrive assez sur ces nouvelles solutions répondant aux besoins votre savoir-faire ? bien à convaincre un bailleur social ou un promoteur Je crois que la prochaine étape d'aujourd'hui et de demain. Nous accentuons notre qu'il est nécessaire de poser cette couche de Guillaume SERRA nécessaire est d'afficher et d’expli- communication vers l'utilisateur, notamment via les communication, mais ces acteurs font face à des quer au client quelle est sa consom- salons, les communications dans la presse, mais Bonjour. En effet, Legrand est directement impliqué contraintes financières. En effet, le foncier est cher. surtout grâce à notre site internet toujours plus dans le domaine de l'intelligence électrique des mation par poste, avec le plus de visité. Nous constatons que de plus en plus Par ailleurs, certains acteurs sont particulièrement bâtiments. précision possible, puis ensuite de d'utilisateurs finaux se renseignent et viennent incultes en termes de technologie et répètent les transmettre des messages intelli- Ce qui m'a beaucoup plu dans les ateliers chercher des informations et des conseils auprès de mêmes habitudes depuis 20 ans. Nous, industriels, précédents, c'est qu'ils m'ont conforté dans l'idée que gents sur ces différents postes de Legrand et de notre service client. Ils demandent des adoptons tous une stratégie « push » qui consiste à Legrand va dans le bon sens. Nous avons, en effet, consommation afin d'optimiser. adresses d'électriciens par exemple, afin d'être mieux essayer de pousser tout le monde du bâtiment à faire parlé de tous les axes stratégiques de Legrand. conseillés. Cela témoigne de l'implication toujours mieux, alors La maison de demain doit pouvoir apporter une Je peux maintenant aborder le troisième point qui est plus importante de l'usager dans le lot électrique. “ réponse à l'ensemble des nouveaux besoins. celui de l'assistance à l'autonomie. Pour Legrand, cela Il est pro-actif. Je crois qu'il y a trois grands thèmes concernés : signifie l'accompagnement des habitants dans leur Patrick LELONG qu'il vaudrait mieux mettre en la maison connectée, la gestion des énergies et logement tout au long de leur vie. Cela commence par œuvre une stratégie « pull », qui des interfaces produits ergonomiquement Merci, Guillaume Serra. On voit donc que le rôle de l'assistance à l'autonomie. adaptées. Par exemple, aujourd'hui chez Legrand, la l'information revient au premier plan, et que cette consisterait à informer les individus Le premier, qui a été abordé à l'instant par Mr DRAY, information doit être concrète. Les consommateurs notion de design for all est très importante et qu'ils doivent réclamer mieux. concerne la question de la connectivité. considéré dans l'ensemble de nos développements. n'hésitent plus à vous contacter pour se faire une Il est évident que Elle est à la base de notre travail. Notre équipe Design opinion propre. Chacun est donc à la recherche du C'est une vraie problématique du monde du bâtiment “ travaille pour que l'utilisation de nos produits et les conseil utile, dont nous parlions tout à l'heure. aujourd'hui. C'est-à-dire que tout le monde est de interfaces proposées soient adaptées aux utilisateurs. Guillaume SERRA bonne volonté, mais que, quand il s'agit de confronter Nous ne pouvons pas, par exemple, proposer les objectifs de chacun, nous sommes souvent face à la maison de demain doit être Je n'oublie pas non plus tous les prescripteurs, qui uniquement des interfaces tactiles inadaptées en cas des impasses, ou en tout cas à des consensus toujours plus ouverte vers le monde de déficience visuelle. C'est pourquoi, un large choix ont un rôle très important à jouer dans la chaîne faibles. C'est pour cela qu'aujourd'hui la domotique extérieur, afin d'assurer les services économique, pour faire connaître ces solutions, aussi d ' i n t e rf ce est proposé. Au-delà de l'interface, si nous a n'intéresse que les populations les plus aisées, dont bien à l'installateur qu'au client final. actuels et les services à venir. considérons que nous devrons rester plus longtemps les objectifs se rejoignent avec les exigences de chez nous pour les raisons qui ont déjà été confort et de durabilité de la construction. Legrand travaille sur ces sujets, afin de proposer au mentionnées, alors nous devons pouvoir être A quoi servent les réseaux de communication ? Ils marché une infrastructure et des produits pouvant accompagnés par du matériel et des services adaptés servent tout d'abord à apporter du confort, une supporter les services et les acheminer aux points de à l'évolution de nos besoins. Chez Legrand, nous flexibilité au logement et à reconfigurer ses espaces connections dans la maison. proposons un matériel communiquant pouvant de vie. Mais il y a surtout un second avantage, qui est Le second thème concerne la gestion des énergies et supporter des services, prenant en compte les celui de permettre la pérennité du bâtiment, car l'optimisation des consommations dans un logement. nouveaux besoins et permettant de faire de la mettre en place un réseau de communication signifie La société prend des dispositions afin de réduire ses prévention : assurer du débit pour très longtemps. La prise émissions de CO2, ainsi les réglementations ■ Prévenir les chutes dues à un mauvais éclairement réseau - RJ45 - normée au niveau international thermiques en cours et à venir demandent des qui constitue un risque important de blessure multiplie au moins par dix le débit possible du bâtiments toujours moins énergivores, voire même grave, voire de décès pour les personnes âgées. logement, contrairement au conjoncteur en T que producteur d'énergie. La gestion des énergies et des vous avez sûrement connu, uniquement présent en ■ Les risques techniques comme par exemple la consommations impliquent de travailler globalement France, et qui date des années 1960. Un tel débit détection de gaz où Legrand propose des produits sur l'ensemble des postes de consommation : risque d'être nécessaire afin d'assurer les services communicants permettant de détecter, mais aussi chauffage, éclairage, circuits spécialisés, et Legrand qui seront utilisés dans les cinq à dix ans à venir. de mettre en sécurité. est bien placé pour le faire. On communique mal autour du sujet du débit. Or, il C'est un thème complexe à travailler, car de Selon moi, tout ceci constitue la maison intelligente présente un avantage certain, aussi bien dans le nombreuses fonctions de la maison sont impliquées de demain qui doit être évolutive, connectée avec le domaine du loisir que dans celui de l'aide à la (régulation de chauffage, gestion des ouvrants...) et monde extérieur et où l'ergonomie électrique est personne. la réglementation thermique évolue. Ainsi, le poste de modifiable. consommation chauffage sera de moins en moins 20 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 21
  • 11. Patrick LELONG notamment les alarmes de sécurité, qui sont dotées moins ambitieux, mais qui peuvent équiper un Je crois que l'on trouve les modèles économiques de business models adaptés aux industriels. SFR logement existant, avec notamment des caméras une fois que l'on a franchi les paliers technologi- Merci, Guillaume Serra. Ce qui revient dans toutes essaye d'aller plus loin que la simple mise à disposi- commandées à distance par Internet ou par ques indispensables pour proposer des services ces discussions, c'est la nécessité de disposer de tion de connectivité, et de s'interfacer le mieux téléphone 3G, et qui permettent de faire de la accessibles à tous. En matière de sécurité moyens de communication. Parmi le flux à notre possible avec les industriels et les professionnels de détection de présence. Nous allons essayer de nous notamment, les services proposés ne doivent pas disposition, il y a l'ADSL aujourd'hui, et la fibre demain. ces milieux, dans l'intérêt, en particulier, de la maison déployer sur un panel large d'applications, depuis les s'adresser uniquement aux foyers les plus aisés. Christian Sere-Annichini, vous qui êtes Responsable intelligente. plus simples jusqu'aux plus intégrées. Nouveaux Business chez SFR, en quoi apportez-vous Le quatrième point concerne ce qui a été dit sur les votre pierre à cet édifice ? Qu'est-ce que la maison SFR est en train de découvrir ces domaines, tente Patrick LELONG acteurs de la construction, de la maison individuelle intelligente et communicante pour vous ? Comment d'être le plus actif possible, et développe des initiati- et de la promotion, qui sont un peu critiqués Merci, Christian Sere-Annichini. Avec Patrick Grevet, pourrait-elle fonctionner pour communiquer de façon ves. Nous avons, avec Europ Assistance, répondu à aujourd'hui, et que je tiens quant à moi à remercier. nous allons maintenant parler des manières de plus utile et pertinente ? une demande du Conseil général de la Creuse sur des sécuriser l'habitat. Comment faire pour que l'habitat Je reviens donc sur le premier point, qui est le systèmes de maintien à domicile. Christian SERE-ANNICHINI soit sécurisé et vivant à la fois ? Comment faites-vous sentiment d'insécurité des citoyens et des acqué- “ pour équiper la maison de manière intelligente ? Nous reurs de maisons individuelles ou d'appartements. Bonjour à tous. Cette question est importante. avons évoqué les problèmes de coût. Le marché de la Je vais vous donner quelques chiffres qui sont Je dois dire qu'après les deux premiers ateliers, je ne maison intelligente est aussi un marché de services. éloquents. Il y a un cambriolage toutes les 90 sais plus très bien ce qu'est une maison En effet, dans le domaine du main- Vous qui êtes leader européen en la matière, secondes en France. Il y a un incendie d'habitation communicante. Chez SFR, le thème de l'intégration tien à domicile, il faut pouvoir offrir comment faites-vous pour répondre aux besoins des toutes les deux minutes. Il y a plus de 20 000 dans la maison est un peu nouveau. Nous vivons une des services à distance. individus à un coût abordable ? accidents domestiques par an. période de croissance très forte de l'Internet haut débit dans les foyers français. La vague de la fibre va Cela implique de la connectivité et des flux d'informa- Patrick GREVET Sans tomber dans un discours trop alarmiste, on arriver par la suite, qui sera porteuse d'une nouvelle tion importants. Les flux à distance ne sont pas un constate que cette situation s'amplifie avec la crise. Bonjour à tous. Je voudrais tout d'abord revenir sur période de croissance. On a beaucoup essayé de phénomène nouveau, mais aujourd'hui, quand il s'agit Les agressions et les cambriolages augmentent. Il y l'aspect de morosité évoqué par Christian fournir des outils de connectivité wifi, et sans fil. de faire passer des flux vidéo, on change réellement a donc une véritable attente des Français. Il existe Sere-Annichini. Je crois que nous avons une ambition Je crois que nous sommes en train de faire face à la de dimension. également de vraies réponses à cette demande, que louable. Nous voudrions que la maison soit d'abord problématique du fonctionnement de ces instruments j'illustrerai par deux chiffres. Le secteur résidentiel On peut donc penser que dans les mois et les très intelligente avant d’être intelligente. Il faut se dans la maison. Ce que disent les autres intervenants est un marché qui progresse de 5 % par an depuis années qui viennent, les principes de la maison concentrer, à mon avis, sur les aspects fondamen- est très intéressant, car il faut, en effet, de la quelques années, or la croissance de Securitas est intelligente seront à l'œuvre, car l'équipement taux, la sécurité en fait partie, et le reste suivra. connectivité, des réseaux, et pouvoir accéder à de plus de 50 % sur l'ensemble des pays sur lesquels massif est déjà présent. Les clients sont prêts à Je voudrais revenir sur quatre points. toutes les ressources externes. nous opérons. Je précise que les pays d'Europe payer pour bénéficier de l'ADSL, et ils l'ont déjà chez Je remercie les intervenants des différents ateliers, centrale connaissent des taux d'équipement extrême- Toutefois, la tonalité générale des débats jusqu'à eux. On peut donc désormais utiliser cet actif et notamment Bernard Ennuyer qui, lors du premier ment bas comparés à ceux du nord et du sud de présent est assez morose sur le thème de la maison important pour proposer d'autres prestations à ces atelier, a cité Gaston Bachelard qui disait « ce lieu intime l'Europe. intelligente. On a l'impression qu'elle a du mal à se clients chez eux et rendre la maison plus intelligente. qu'est la maison, lieu où l'on peut rêver en paix ». “ développer. Je voudrais apporter quelques bonnes Tout n'est pas résolu pour autant. Ce n'est pas parce J'opposerai à cela une enquête de l'Observatoire de nouvelles. qu'on a l'ADSL chez soi que le réfrigérateur peut d'un la Sécurité, qui montre que ce n'est pas du tout le La première est la présence massive du haut débit seul coup commander les courses à distance, et il y cas. Selon l'étude, Le taux d'équipement en France en dans les foyers français. Aujourd'hui, sans doute plus matière de sécurité est d'à peine “ a beaucoup de problèmes de compatibilité de normes de la moitié des foyers français est équipée de haut et de protocoles d'échange, mais je pense que de 3,5 % d é b i t, et ce taux devrait encore augmenter demain très nombreuses actions sont lancées pour simplifier avec la fibre. Nous avons donc une base installée très ces aspects-là, et qu'elles se développeront de plus 80 % des Français sont inquiets et ce taux est encore plus bas en Allemagne. forte, et la plupart des individus sont en mesure de se en plus. lorsqu'ils quittent leur logement, Le réflexe sécuritaire n'est donc pas là, pour de connecter à distance pour bénéficier de toutes sortes que ce soit une maison ou un multiples raisons que je n'aurai pas le temps d'expli- de services. Par ailleurs, il n'y a pas que l'ADSL. Mon dernier point consiste à dire que appartement. quer. Nous travaillons en partenariat avec les profes- “ La connectivité recouvre beaucoup d'autres formes sionnels de la construction, de la maison individuelle de télécommunication. Nous avons aussi une Le deuxième élément sur lequel j'appuierai mes et de la promotion depuis maintenant trois ans ; nous explosion d'une autre nature, que nous appelons le propos réside dans la question de savoir comment avons créé une offre innovante qui s'appelle « l'accès M to M, pour machine to machine. Il s'agit d'appor- nous devons aussi, nous, fournis- rendre au citoyen sa légitimité d'expert élémentaire, immédiat au logement sécurisé ». De nombreux ter de la connectivité par le réseau sans fil en dotant seurs de connectivité, prendre la comme cela a été abordé par Bernard Ennuyer. Je promoteurs ont adhéré à cette offre et livrent des un certain nombre d'objets de cartes SIM et de mesure du monde de l'habitat, qui vais, pour illustrer cela, faire une présentation rapide logements avec ce que l'on appelle un Pack Sécurité- modules communicants. Dans le monde de la est très différent de notre marché du groupe Securitas Direct. Il s'agit d'un groupe Famille, qui résout la problématique d'intrusion, ainsi téléphonie mobile, qui commence à devenir assez classique, et en comprendre la suédois, numéro 1 européen de la sécurité des que les problématiques induites, c'est-à-dire la mûr dans des pays comme la France, le M to M est particuliers. L'un des adages de notre groupe est détection incendie, et la sécurité des habitants, que diversité. un secteur qui se développe très rapidement. « simplifier pour réussir ». Quelles que soient les ce soit les enfants, les parents ou les personnes plus “ Il y a, d'une part, des logements neufs déjà tout technologies utilisées, il faut avoir comme ambition âgées. équipés qui permettent de proposer facilement des première de les rendre simples pour l'utilisateur. Il existe des solutions simples à mettre en De plus en plus de machines ou services, et d'autre part des logements existants. Il y Le troisième élément que je souhaite développer oeuvre en matière de sécurité, et il faut le faire a des logements haut de gamme et des moins haut s'appuie sur ce qu'exprimait tout à l'heure Madame savoir. Je crois qu'il s'agit d'un devoir également, d'équipements de la maison bénéfi- de gamme. Nous proposons d'ailleurs, dès Coulomb de Veolia Environnement sur la capacité à dans la mesure où les acquéreurs consacrent la cient de leur propre connectivité, maintenant, des dispositifs autonomes, qui sont trouver des modèles économiques. majorité de leurs ressources à leur logement. 22 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 23
  • 12. Ces solutions sont fiables, peu onéreuses, efficaces, tous les acteurs. De la salle Guillaume SERRA et cautionnées par les compagnies d'assurance, qui “ Je crois beaucoup, ainsi que les intervenants l'ont dit, Nous n'allons pas renoncer à la domotique et ce n'est en constatent elles-mêmes les effets significatifs sur à l'émergence des réseaux et à la capacité de relier pas une fausse bonne idée. Nous allons la développer la réduction des coûts de sinistre, et la baisse du Je crois que cette trilogie, consti- la maison à des entreprises comme la vôtre, aux encore en nous appuyant sur la notion de service. nombre de vols dans les maisons protégées. voisins ou aux habitants du périmètre. Nous sommes dans une société de consommation Le marché de la sécurité n'est pas un marché tuée par les compagnies d'assu- de services et la domotique est là pour apporter rance, les acteurs de la sécurité et Patrick GREVET d'équipement. Il s'agit d'un marché de services l'architecture nécessaire à cette diffusion de flux, avant tout. les professionnels de l'immobilier, à En effet. Nous travaillions auparavant avec le Réseau aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du logement. C'est un marché de professionnels, qui compte laquelle on peut ajouter les indus- Téléphonique commuté Classique, et nous travaillons La domotique est aussi, contrairement à il y a vingt triels de la communication, a aujourd'hui avec le GSM, qui apporte une sécurité ans, portée par les nouveaux besoins dont nous d'ailleurs d'autres acteurs que Securitas, et qui encore plus forte. Tous nos dispositifs sont équipés avons parlé. La domotique n'est plus seulement une proposent des solutions fiables, et à la portée du désormais toutes les cartes en d'anti-brouillage notamment. Demain nous passerons domotique élitiste pour plus de confort. plus grand nombre. main pour apporter les vraies à l'ADSL, et nous commençons déjà à travailler avec “ Comment avons-nous franchi ces paliers technologi- réponses à cette forte demande. ce support. La communication sera donc facilitée, ques pour trouver le business model qui permet avec l'émergence de nouveaux services. Le coût de d'avoir l'ambition d'offrir de la sécurité à tous ? « La sécurité doit désormais faire partie du ces services sera donc également plus bas. Tous les facteurs aujourd'hui sont Pour vous donner un ordre d'idée, pour installer un descriptif de base d'une maison ou d'un apparte- réunis pour faire de la domotique Patrick LELONG équipement de base dans une maison ou un apparte- ment ». La technologie sans fils et la transmission un projet d’avenir dans le cadre de ment, le coût varie entre 2 et 5 ou 6 euros le mètre GMS (besoin de ligne téléphonique) rendent son On a vu la nécessité d'une évolution permanente. installation très simple et rapide. En matière de sécurité comme de communication, on la maison intelligente. carré. Le coût du service paraît encore élevé, ce qui est normal avec un taux d'équipement de 3,5 %. ne peut pas évoluer dans un système figé. Par Patrick LELONG David DRAY Il diminuera quand l'aspect normatif prendra le relais, ailleurs, seul le service peut permettre de mettre ces et on s'en approche aujourd'hui, au regard de la Merci Patrick Grevet, pour cette note d'optimisme. nouveaux outils à la disposition des consommateurs. Pour compléter ce propos, je dirais que la domotique croissance liée aux succès de nos offres, avec le Place aux questions concernant les bénéfices Toutefois, on est confronté au modèle économique. est en train de renaître. Dans les années 1990, il y concours de l'ensemble des acteurs du monde de concrets de la maison intelligente. Ces outils sont-ils véritablement à la portée de tout le a eu un faux départ, lié au fait qu'il n'y avait aucune l'immobilier. De la salle monde ? Nous étudierons cette question dans normalisation, et que l'on avait un peu inventé les l'atelier suivant. besoins des gens. En effet, ces derniers n'ont pas Qu'est-ce que la majorité des Français attend ? Je voudrais revenir sur un chiffre qui m'a interpellé, forcément besoin de commander les lumières du Que leur maison soit sûre, c'est-à-dire que, si c'est celui de 3,5 % de taux d'équipement, qui est un Patrick GREVET salon de leur maison de campagne depuis leur quelqu'un tente de rentrer chez eux, alors il faut que chiffre faible et traduit que ce marché constitue une Je répondrai en disant simplement que la crise résidence principale, par exemple. D'autre part, le cet intrus soit mis en fuite immédiatement. La niche. C'est assez morose. permet de mieux mesurer le comportement d'achat prix de la domotique était très élevé. Les choses ont question que l'on nous pose systématiquement est la Patrick GREVET des Français en matière de sécurité. L'achat sécurité été remises dans l'ordre depuis, et le marché a été suivante : « en combien de temps intervenez-vous ? ». n'est pas un achat plaisir mais un achat responsable. normalisé. Nous pouvons dire, que nous intervenons aujourd'hui Il faut raisonner en taux de saturation de marché. En période de crise, les achats plaisir diminuent et les en moins de deux minutes, car nous avons franchi Par ailleurs, la domotique est encore en train de De la salle achats responsables augmentent. deux paliers technologiques stratégiques, qui ont chercher son équation économique. Elle reste encore p ermis d'utiliser les outils communicants et Ce taux est celui de l'équipement en télésurveillance. De la salle un peu chère mais elle s'est fortement rationalisée. machine to machine dont parlait Christian Sere tout Il ne s'agit pas de la totalité du marché de l'alarme, et Je pense qu'il serait restrictif de parler de sécurité A l'usage il devient simple de gérer un clavier, de à l'heure. On détecte le cambrioleur, on lui parle au il ne prend pas en compte, par exemple, les alarmes uniquement en termes de sécurité intrusion. baisser la température ou la lumière ou de se moyen de la télé-interpellation afin de le mettre en que les consommateurs vont acheter chez Castorama. Aujourd'hui, quand on parle du domicile, cela connecter à une alarme. fuite et on prend sa photographie, qui est transmise concerne tout le foyer, car la sécurité concerne aussi Patrick GREVET Je crois donc qu'au cours des années à venir, la à notre centre de télésurveillance. Notre société les personnes qui y vivent. Cela implique d'être domotique va connaître une croissance régulière. privée concourt donc à la sécurité publique. Le Mais ces produits ne proposent pas de services. informé quand son enfant rentre seul de l'école, car groupe Securitas a beaucoup œuvré auprès des Quelle est leur réelle valeur ajoutée ? Patrick LELONG recevoir un SMS sur son portable est aussi un professionnels et des pouvoirs publics afin de donner facteur de sérénité dans le domicile. Cela implique De la salle J'ajouterai simplement une petite anecdote person- aux métiers de la sécurité, en général, leurs lettres également d'être informé quand il y a une coupure de nelle. Mes volets motorisés tombaient souvent en de noblesse. Ces consommateurs-là sont fermés aux services, par courant afin de pouvoir sauvegarder le contenu de panne, donc je les ai remplacés par des volets définition. A moins que ces actes d'achat ne soient son congélateur. Le confort ne recouvre pas que le traditionnels, qu'il me plaît aujourd'hui de manipuler. Il est simple de sécuriser une maison. Il ne faut pas une première étape vers la télésurveillance. confort thermique. Dans la pyramide de Maslow, la Il est intéressant aussi de se sentir en sécurité au tomber dans la paranoïa sécuritaire qui consisterait à placer des détecteurs partout. Notre groupe a étudié Patrick GREVET sécurité est placée au-dessus du confort thermique. sens classique du terme. Merci Messieurs. Nous le comportement des cambrioleurs dans de pouvons vous applaudir. Ils y viendront, et y viennent déjà de plus en plus, Patrick LELONG nombreux pays, et a constaté qu'il est exactement le d'ailleurs. Les systèmes seront de plus en plus Effectivement, la sécurité c'est aussi le sentiment de même partout. L'idée est donc de piéger les accès communicants. La valeur ajoutée perçue sera encore bien-être. sensibles, avec le niveau d'expertise requis. Nous plus forte. Quand l'aspect normatif s'appliquera à la apportons ainsi la réponse attendue. Je vois que ce De la salle sécurité de la maison, on se rendra compte que faire discours est parfaitement cautionné par de grandes sonner une alarme à l'extérieur n'est pas une Je voudrais poser une question qui concerne la domo- compagnies d'assurance, qui acceptent de manière réponse adaptée. tique. Ce thème a été évoqué un peubrièvement au croissante, soit d'offrir une suppression de franchise vol sur la multirisque habitation, soit de baisser les début du colloque. On en parle depuis plus de vingt ans. prix. On constate donc une convergence de vue entre Où en est-on ? Est-ce une fausse bonne idée ? 24 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 25
  • 13. Maison intelligente, Les bonnes raisons consistent à se dire que l'on ne pourra pas mesurer la performance, car l'utilisateur même registre entre une maison inondée et un panneau solaire qui ne donne pas le rendement nouveaux services, n'aura pas de contrôle sur ce qu'il fait ou ce qu'il ne attendu, pour ne pas dire garanti ? Aujourd'hui, en fait pas. Il s'agit, toutefois, d'une fausse bonne raison effet, il n'y a pas, dans les contrats multirisques rôle des acteurs car il est possible d'apprécier la pertinence des habitation, de garanties d'assurance de la et de l’assistance calculs thermiques qui ont été réalisés en amont, de déterminer si les matériaux utilisés sont les bons ou performance stricto sensu, car peut-être trop tributaires d'un comportement intelligent de l'habitant non, ou encore de savoir si l'exécution des travaux qui reste difficilement modélisable et surtout pas est satisfaisante. On peut donc vérifier si l'acte de toujours constant. Par exemple, cela commence par Quatrième atelier construire a été établi dans l'objectif d'atteindre un des gestes simples comme éteindre le radiateur niveau de performance énergétique. Il s'agit typique- quand nous ouvrons les fenêtres pour renouveler l'air, ment, à mon sens, d'une mauvaise bonne raison à ou encore fermer la trappe de la cheminée après un Jean-Michel COURTANT, Directeur commercial et innovation de L'Equité l'absence de garanties de performance énergétique. feu afin de ne pas avoir de perte de chaleur. “ Pascal BRIODIN, Directeur commercial et marketing d'Europ Assistance On évolue actuellement dans une forme d'angélisme. Les acteurs de la construction sont séduits par les Joe KILLEN, PDG de Biotel (filiale du Groupe Tunstall), et Directeur Général du Groupe Tunstall Europe du Sud. principes du Grenelle. Ils sont très motivés pour construire des maisons performantes, qui limitent les L'assurance ne pourra pas pallier à Claude DELAHAYE, Directeur des activités sectorielles et de la construction de Verspieren consommations d'énergie. Par conséquent, plus elle seule les carences techniques L'atelier était animé par Patrick LELONG, Journaliste à France Info. personne n'imagine que cela pourrait ne pas fonction- et technologiques de ces nouvelles ner. Dans ce contexte, les assureurs n'ont pas de installations, il faut aussi une infor- raison de s'inquiéter, car s'ils mettent en place des mation et un comportement produits d'assurance pour garantir la performance adéquats des habitants Patrick LELONG Claude DELAHAYE énergétique, il n'existe pas de réelle demande de garantie. Soyez donc rassurés, Messieurs, et de cette maison dite intelligente afin d'atteindre les Nous abordons le dernier atelier avant la plénière, Bonsoir. continuez à sommeiller sur le sujet, car il faudra standards de performance visés. au cours de laquelle nous tenterons de tirer les “ attendre qu'il y ait des problèmes, et il y en aura. enseignements de ce colloque. Nous allons parler Quand on remet un diagnostic de performance L'Equité et Europ Assistance travaillent en BtoB avec des nouveaux besoins, des nouvelles technologies énergétique, même si celui-ci n'est pas conçu exacte- beaucoup de partenaires ici présents dans la salle. et de ce qu'elles suscitent en termes de risques Pour avoir une maison intelligente, ment comme il le faudrait, et quand demain on Nous avons imaginé des solutions de contournement, nouveaux. Je demande à Jean-Michel Courtant, il faut avoir des assureurs intelli- remettra des attestations de performance énergéti- et, avec certains d'entre vous, nous arrivons à nous Pascal Briodin, Joe Killen et Claude Delahaye de bien gents, que, il faudra s'attendre à des plaintes de consomma- développer sur le terrain du bon usage, du bon vouloir me rejoindre. teurs envers les bureaux d'étude et les fonctionnement et même de la performance. Je ou à défaut, que les courtiers aient des idées et diagnostiqueurs si les résultats ne sont pas atteints. remarque que vous et d'autres êtes en voie de plutôt Ce que nous avons effleuré, à l'occasion, du puissent les suggérer aux assureurs. Je n'ai pas que Voilà ce que je souhaitais dire sur le risque de défaut bien vous approprier le « matériau assurance » en troisième atelier, sont les réponses en matière des compliments à faire au monde de l'assurance. de performance énergétique. Il y aussi beaucoup couplant, voire hybridant, l'assurance et les services d'assurance, d'assistance et de service. Il s'agit du Il y a, en effet, une question fondamentale qui est d'autres risques, sur lesquels les assureurs sont en associés dans vos modes de fonctionnement, vos thème de ce quatrième atelier. posée à propos de la maison intelligente. On veut une train de se pencher. Je citerai pour notre part les process, vos parcours clients et vos offres de Claude Delahaye, vous êtes Directeur des activités maison qui soit performante sur le plan énergétique, risques liés au photovoltaïque. produits et services. L'innovation est aussi au sectorielles et de la construction chez Verspieren, qui consomme moins, ou qui présente moins de rendez-vous car l'attitude des ces nouveaux opéra- mais vous êtes surtout, pour faire simple, un Patrick LELONG teurs « non assureurs » est décomplexée par rapport fuites de chaleur. Or, force est de constater que ce courtier. Vous connaissez donc parfaitement les nouveau risque n'a pas été complètement intégré par Merci, Claude Delahaye. Jean-Michel Courtant, vous à l'assurance. Certains acteurs de l'univers de besoins de vos clients. Toutefois, lorsque l'on a le marché de l'assurance. En France, environ êtes Directeur commercial et innovation à L'Equité. l'habitat innovent donc avec succès en intégrant préparé cette discussion, une interrogation m'a 2 milliards d'euros de primes sont collectées pour On vient d'entendre que les risques de demain sont une offre d'assurance dans leurs produits, parfois particulièrement intéressé. Elle concerne la garantie réparer les défaillances dans la construction, un peu mis en veilleuse par les assureurs. Au-delà de même au détriment des réseaux captifs de d'assurance. Finalement, quand on s'équipe, on ne c'est-à-dire lorsque les fondations ne sont plus solides la provocation de Claude Delahaye, les assureurs l'assureur partenaire. peut déterminer la qualité et la pertinence des instal- ou ne sont pas étanches à l'eau. Or, nous sommes en ont-ils véritablement pris la mesure des garanties Un Agent Général d'assurances, un salarié d'une lations qu'à l'usage. On peut donc être la victime de train d'ajouter une condition supplémentaire, c'est nécessaires qui vont évaluer, par exemple, la Mutuelle sont-ils, en effet, toujours bien placés pour déficiences, et de défauts de performance. Cela doit qu'il faut qu'en plus la maison soit performante sur le performance énergétique ? vendre une garantie d'assurance dépannage, une bien sûr interpeller le courtier que vous êtes. plan énergétique, ce qui est nouveau. Jean-Michel COURTANT extension de garantie ou une perte de rendement ? Il y a quelques années, ces préoccupations Dans ce mode de fonctionnement en co-construction Bonsoir à toutes et à tous. Effectivement, nous qui nous fait partager des stratégies convergentes, n'existaient pas. Depuis la réglementation thermique aspirons à une maison intelligente et accueillante, de 2005, rentrée en application en 2007, il faut l'innovation peut être suscitée et accompagnée par mais nous aspirons aussi à une assurance des structures agiles comme les nôtres, aptes à construire ou rénover la maison pour atteindre un intelligente. L'assurance est fondée sur la notion certain niveau de performance énergétique. Si les suivre des idées parfois audacieuses dans une centrale de risque/aléa selon un modèle que je démarche empirique et pragmatique en format assureurs sont très présents sur les aspects de qualifierais de « cartésien », alors que face à un solidité, ils le sont beaucoup moins sur le plan de la « laboratoire ». L'Equité l'a fait, entre autres, sur le sinistre ou à un événement de ce type, le client est panneau photovoltaïque avec EDF ENR. Nous garantie de la performance énergétique. Toutefois, totalement dans l'émotion. L'assureur fait donc un cette situation pour l'instant n'est pas gênante, pour sommes dans l'anticipation et assez opportunistes grand écart entre la dimension rationnelle et la pour nous engager sur le chemin de la performance. beaucoup de raisons, des bonnes et des mauvaises. dimension émotionnelle. Or, sommes-nous dans le 26 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 27
  • 14. Grâce à vous, les assureurs et les assisteurs se Pascal BRIODIN Patrick LELONG Patrick LELONG placent à la frontière de votre qualité de service et Nous sommes beaucoup de choses pour l'habitant. Vous me parliez tout à l'heure en privé de votre Pensez-vous qu'en France les assureurs pourraient endossent vos promesses clients puisque vous les y Nous sommes d'abord effectivement probablement expérience canadienne en la matière. se mettre d'accord de cette façon ? embarquez. La notion de légitimité est centrale pour un pompier, quelque fois le concierge, le dépanneur, vendre ces offres, qui concernent notamment les Pascal BRIODIN Pascal BRIODIN le plombier, ou encore le jardinier. Nous intervenons panneaux solaires, le dépannage d'urgence, la perte avec de multiples casquettes auprès de l'habitant. Oui. Nous avons parlé d'un certain nombre de Je crois qu'en France on fait face à un problème d'eau, la garantie électrodomestique. Pour finir par dispositifs de sécurité. A ce sujet, nous vivons dans d'auto-organisation. On ne parvient pas à s'organiser un exemple sur la promesse client de la Je voudrais d'abord féliciter les intervenants de la un drôle de pays. J'ai vécu un certain temps au collectivement. performance, L'Equité étudie actuellement une qualité des échanges. Je me disais, en les écoutant, Canada et je pensais aux détecteurs de fumée. Nous “ garantie de durée pour des ampoules électriques. que l'intelligence de la maison est fonction d'un parlions tout à l'heure d'un appel d'offres dans la contexte et d'un usage. Cela me fait penser à la Mais j'ai beaucoup entendu parler, depuis tout à Creuse. Dans celui-ci, on nous demande de mettre en chanson de Bénabar, intitulée « Quatre murs et un l'heure, de technologies et de techniques. Celles-ci place de la téléassistance pour des personnes âgées En France, on a toujours besoin toit », qui décrit une famille au travers de la maison. supposent pour le client accessibilité, sécurité et L'analogie est pertinente, on voit la maison qui reste, dépendantes isolées la plupart du temps. On sait, en d'un référent d'un niveau supérieur fiabilité. Le client attend de l'efficacité, mais il effet, que 50 % de cette population est rurale. pour réglementer, et on a du mal à les enfants qui occupent l'espace puis partent, les souhaite aussi être rassuré et cela sera de plus en Il s'agit de mettre en place des détecteurs de fumée parents qui se retrouvent seuls, puis les s'auto-réguler à l'intérieur de nos plus vrai avec le vieillissement des populations et son et des électrovannes, qui permettent de couper corollaire, le maintien à domicile. petits-enfants qui arrivent, et enfin la maison vide et automatiquement le gaz en cas de fuite de gaz. On va branches de métier. hantée par les heureux souvenirs de la famille. donc mettre ce type de dispositifs à la disposition des “ Patrick LELONG “ personnes, et je me disais qu'il est incroyable que le détecteur de fumée en France n'ait qu'une pénétra- Merci, Pascal Briodin. Joe Killen, vous êtes Un glissement dans le modèle Cette maison est intelligente si tion de 5 %. Comment cela se fait-il ? Au Canada, il Directeur Général pour l'Europe du Sud de Tunstall. économique assuranciel, qui sera elle a su s'adapter aux besoins n'y a pas d'obligation de poser un détecteur de fumée Nous allons voir avec vous les autres modèles peut-être abordé lors des ques- mais si l'assureur sait que vous n'en avez pas, il nationaux. On vient de voir que le modèle français successifs de ses occupants. refusera de vous assurer. Il ne s'agit donc pas d'un était comme en gestation. Parlez-nous des autres tions, puisque l'on passe d'un système réglementaire à la française, d'une certaine pays, de ce qui y est mis en place et de ce qui événement d'assurance aléatoire et Pour caricaturer, je délimiterai deux stades, d'une manière, puisqu'en France dès qu'il y a un problème, fonctionne. accidentel à beaucoup plus d'ac- part celui de la famille naissante, qui présente des on répond par une loi. Le marché au Canada s'est besoins particuliers pour le développement des Joe KILLEN compagnement et de consomma- régulé seul, et les acteurs ont pris collectivement tion. enfants, et d'autre part celui des personnes âgées leurs responsabilités en décidant qu'il fallait détenir Bonsoir à tous. La société Tunstall est un fournisseur dépendantes. un détecteur de fumée pour bénéficier d'une d'appareils de téléassistance. Il y a environ “ Serait-ce un nouveau paradigme pour l'assureur : assurance. Il en est exactement de même pour les 3,5 millions d'utilisateurs de ce type de produits dans celui du passage de l'aléa à la consommation ? alarmes. Au Canada, on ne peut pas assurer une le monde dont 2,5 millions utilisent notre système. Car, comment bien accompagner les clients, qui maison d'un certain standing sans y avoir installé une La plupart des pays qui utilisent la téléassistance sont Notre rôle consiste à adapter nos investissent plus de 25 000 euros dans des alarme. C'est la même chose également pour les européens. Je suis, quant à moi, de nationalité offres de service à des moments de voitures haut de gamme, qui doivent pour être britannique mais je travaille en Espagne et je panneaux solaires ? Nous constatons, d'ailleurs aujourd'hui, des vols de panneaux solaires. vie autour, non pas de la maison assurées avoir un tracker, qui est un dispositif de m'occupe surtout des marchés espagnol et français. Auparavant, les panneaux étaient assurés contre la mais des personnes, géolocalisation. On voit donc qu'il s'agit d'une appro- En Angleterre, je travaillais aussi avec d'autres pays casse, et maintenant nous devons faire face au vol de che très différente des rapports entre l'autorité européens, et notamment les pays nordiques, même si, quand on parle de la sécurité des publique, les acteurs comme les compagnies d'assu- l'Allemagne et l'Irlande, où sont réalisés la plupart des ces produits : voilà un nouveau risque dans le cadre personnes, on parle aussi de celle des biens. rance et les consommateurs, ce qui explique des investissements de téléassistance. d'une assurance pourtant traditionnelle. Ces panneaux garantiront demain un certain rendement. Par ailleurs, nous travaillons main dans la main avec comportements très différents entre les deux pays Je vais vous donner une statistique surprenante. Comment indemniser la perte de rendement, en l'Equité, ainsi que Jean-Michel l'a dit. Quand on regarde le taux de pénétration de la toutes circonstances, même si l'arbre du voisin fait téléassistance dans les différents pays, et qu'on le On voit émerger de nouvelles formes, non ombrage ou si le même voisin trouve l'installation compare aux dépenses réalisées dans les systèmes seulement de distribution, mais aussi de prise en inesthétique ? Nous ne sommes qu'au début de ces de santé ou de services sociaux, on constate parfois compte de la dimension assurance et service réflexions car le consommateur, dans un tel acte de grandes différences. Ainsi, des pays comme la associé à l'assurance, par les principaux acteurs d'achat, escompte un rendement qu'il veut maintenir France et l'Allemagne sont en tête des dépenses de représentés ici et qui ne sont pas les acteurs mais cherche aussi à valoriser son patrimoine à la santé et des dépenses sociales, mais le taux de traditionnels de l'assurance. revente et, accessoirement ne nous le cachons pas, pénétration de la téléassistance y est faible. à accomplir un geste éco-responsable. Je trouve que ce mouvement de fond est très En France, ce taux est d'environ 3,5 % pour les intéressant, car il apporte une légitimité nouvelle et personnes de plus de 65 ans, et ce taux est Patrick LELONG un éclairage nouveau sur les produits. D'ailleurs, le comparable en Allemagne. En revanche, il atteint Merci, Jean-Michel Courtant. Pascal Briodin, vous succès est en général au rendez-vous, s'agissant de plus du double en Espagne, alors que les dépenses êtes Directeur Commercial et Marketing d’Europ ces offres novatrices, qui sont portées par des sociales et de santé y sont moins élevées qu'en Assistance. Vous êtes donc, en quelque sorte, le acteurs probablement plus légitimes dans leur France. De même, en Grande-Bretagne, où les pompier de la maison intelligente, et de l'occupant démarche vis-à-vis des consommateurs et qui dépenses sont moindres, le taux de pénétration de la intelligent, puisque vous êtes assisteur. En termes de s'intègrent mieux comme briques de service aux télésurveillance est d'environ 16 %. Pourquoi cette services, comment pouvez-vous contribuer à ce que la produits qu'elles vont accompagner. Elles ont une contradiction ? maison, et l'occupant bien sûr, soient véritablement force et un impact plus importants vis-à-vis du plus intelligents ? consommateur final. Je vais vous faire partager une anecdote amusante 28 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 29
  • 15. que m'avait racontée un prestataire de services en voient les mêmes avantages, mais quand il s'agit de adultes, et les personnes âgées. Les jeunes enfants Des solutions technologiques de ce genre existent, Espagne. Il avait visité deux maisons voisines et dans travailler ensemble, ils nous renvoient vers les et les personnes en perte d'autonomie sont les plus mais le plus grand défi consiste à forcer la société à chaque maison habitait une personne âgée, une systèmes de santé. touchées par les accidents domestiques. Ces les installer et à les utiliser. femme de 80 ans d'un côté et une femme de 85 ans derniers font 20 000 morts par an, soit trois fois Les services sociaux et de santé se sont créés De la salle de l'autre. Le prestataire s'était rendu chez ces deux plus que les accidents de la route. La maison organiquement dans les pays européens après la habitantes afin de leur exposer les bénéfices de la intelligente ne répond pas forcément aux besoins de Merci pour votre réponse, mais je pensais davantage Seconde Guerre mondiale. Ils ne sont donc pas téléassistance. La première femme a répondu qu'il lui ces individus. Comment expliquer qu'il n'y ait pas de à la fabrication des maisons au regard de l'évolution conçus de manière coordonnée et ne peuvent offrir semblait que cette technologie s'adressait plutôt à une normes en matière d'aménagement de cuisine, par de la vie. Je crois que les nouvelles technologies ensemble des services à domicile. personne âgée et fragile, et a suggéré au prestataire exemple, pour que l'enfant ne puisse pas avoir accès intéresseront notre génération et les générations “ de proposer cette offre à sa voisine « âgée » ! aux placards, au lave-vaisselle, au four ou aux futures, mais force est de constater que les micro-ondes ? Au Québec, lorsque les familles personnes âgées refusent souvent cette installation, La cible de la téléassistance ne comprend donc pas La technologie, en revanche, intègrent une maison, celle-ci est déjà agencée afin et il faut les convaincre, ce qui dure parfois long- forcément la valeur ajoutée de ces technologies et d'éviter les accidents. Concernant les personnes temps. Or, entre-temps, les risques de chute n'est pas prête à payer le prix du marché. Quand on nous permet aujourd'hui de créer âgées, on devrait pouvoir anticiper la perte d'autono- examine la situation des pays qui connaissent les demeurent. La technologie et la domotique ont du un pont entre les services, et mie en créant systématiquement, par exemple, un sens dans une maison intelligente, mais ne faut-il pas taux de pénétration les plus élevés, on constate de réaliser des synergies, mais sous-sol dans les maisons, avec des sanitaires, une au moment de la construction envisager les évolu- que les autorités publiques y reconnaissent la valeur de la téléassistance. On constate aussi que cela implique de repenser cette salle de bain, et un logement, et qui constituerait une tions de la vie ? des subventions sont attribuées à ces systèmes dans configuration. habitation future pour ces personnes. De cette façon, ces personnes pourraient rester chez elles, et l'on Joe KILLEN ces pays. Or ces deux facteurs sont essentiels pour Enfin, dans le cadre du développement de la sait que 80 % des personnes concernées souhaitent En effet. Si l'on compare la situation de l'Espagne et développer l'utilisation de la technologie. téléassistance et de la médecine domiciliaire, nous rester à domicile. celle de la France, on a vu que le taux d'utilisation en Je voulais aussi aborder le thème de la télémédecine avons beaucoup travaillé avec nos partenaires du Espagne était le double de celui de la France. La domiciliaire, qui permet de mettre en place une Joe KILLEN secteur public afin d'en souligner, non seulement les différence entre ces deux marchés réside dans l'état télémonitorisation de paramètres, tels que la avancées en termes de qualité de vie et les C'est une bonne question. Je vais revenir sur un des normes et des subventions publiques. En pression artérielle, le niveau d'oxygène dans le sang, avantages sociaux pour le particulier, mais également dispositif très simple, qui est le détecteur de fumée, Espagne, les autorités publiques n'ont pas attendu le la température, et la force respiratoire, qui sont des les avantages économiques pour l'Etat. dont on a dit qu'il était indispensable au Québec pour consentement du consommateur, car celui-ci est informations dont les médecins ont besoin pour assurer sa maison. Je donnerai un autre exemple, souvent fragile et ne comprend pas toujours l'intérêt suivre les patients ayant des maladies chroniques. Plusieures études sont publiées sur notre site dans le marché des pays nordiques cette fois. d'utiliser ces technologies. Je crois qu'il faut établir L'émergence de cette nouvelle génération de techno- Internet. Elles démontrent que le retour sur Beaucoup de maisons y sont construites en bois. En des normes au niveau politique. logies permet donc de prendre ces mesures à son investissement pour ces nouvelles technologies est Angleterre il y a notamment beaucoup de moquettes domicile, et les données sont directement transmises de 3 à 5 fois l'investissement initial. Pascal BRIODIN ou de produits inflammables. Dans ces pays, chaque “ par l'appareil à l'hôpital, le médecin ou l'infirmière, par nouveau bâtiment doit être pourvu d'un détecteur de Je voudrais renforcer ces propos, en disant qu'il l'intermédiaire de la ligne téléphonique. L'objectif est fumée et pas uniquement à pile d'ailleurs, car on a s'agit effectivement d'un problème de normes, donc d'offrir une meilleure qualité de vie à la maison. Les constaté que certaines personnes âgées retiraient que cela va échapper aux intervenants privés que patients n'ont plus besoin de se rendre à l'hôpital, et Si l'on veut vraiment avancer dans les piles pour les utiliser à d'autres fins. Le détecteur nous sommes. Nous avons, en revanche, une d'y attendre parfois longtemps, pour transmettre des l'utilisation des nouvelles technolo- de fumée est donc obligatoire, et il doit être câblé, expérience dans l'accompagnement des personnes données qui sont la plupart du temps normales, car gies à domicile, que ce soit la c'est le règlement. Cet exemple illustre le fait qui entrent en dépendance, donc on peut faire ce système leur évite d'avoir à se déplacer. De plus, télémédecine ou la téléassistance, intervenir un certain nombre d'experts, notamment “ ce dispositif permet d'occuper moins de temps du il faut communiquer auprès des des ergothérapeutes, et on peut déclencher un personnel hospitalier. Cette nouvelle génération de responsables politiques certain nombre d'aménagements du domicile afin de technologies commence à être utilisée, surtout dans qu'il faut accompagner les nouvelles l'adapter à la nouvelle situation de la personne les pays qui ont mis en place des systèmes de santé solutions de normes. dépendante. Il existe donc des solutions mais il faut, sur ces avantages économiques. Les avancées en privés comme les Etats-Unis. Mais depuis deux ans, pour les développer réellement, un contexte normatif, termes de qualité ne suffisent plus à convaincre les on constate une utilisation à plus grande échelle de et réglementaire. Je suis d'accord pour dire que le autorités dans un contexte de pression financière Notre site Internet aborde également des solutions ces systèmes en Europe également, surtout en nombre d'accidents domestiques est trop élevé. intense en Europe, qui rend impossible le recours à concernant la problématique des chutes qui est Angleterre et en Allemagne. Je pensais d'ailleurs, quant à moi, qu'il y avait deux des financements additionnels. L'Etat s'intéresse à la internationalement reconnue comme le plus grand Quand on parle de ces solutions aux autorités manière dont il va pouvoir économiser de l'argent. danger des personnes âgées surtout la nuit, quand fois plus d'accidents domestiques que d'accidents de publiques, on reçoit deux types de réponse. Les C'est ainsi que le taux de pénétration de ces équipe- elles se lèvent pour gagner la salle de bain par la route. services de santé apprécient le fait que ces systèmes ments pourra augmenter. exemple. La personne est désorientée, il fait noir, elle Je voudrais enfin aborder un point qui n'a été discuté leur permettent d'offrir une meilleure qualité de vie ne trouve pas la lumière, et elle chute. De que de manière liminaire. Il s'agit du modèle économi- Patrick LELONG tout en étant moins coûteux pour le budget public. nouvelles solutions sont proposées, telles que le que. La question, comme toujours, est de savoir qui Mais quand on leur demande comment faire pour Merci, Joe Killen, pour ce discours très responsable. détecteur de pression dans le lit, qui permet finance, que ce soit dans le domaine de la protection lancer un projet en partenariat, les services de santé Je pense que l'Etat vous entendra à partir du d'allumer automatiquement une lumière quand la de l'environnement ou dans celui de l'adaptation de la répondent que cela relève de la compétence des moment où on lui fera faire des économies. Y a-t-il personne se lève. Si la personne ne revient pas au lit maison à l'entrée en dépendance. Cela pourrait services sociaux. Ils soulignent que leur mission des questions ? après un laps de temps préconfiguré, comme 20 ou constituer un sujet intéressant pour la table ronde de consiste à mettre en place des systèmes de santé en 30 minutes, et qu'il n'y a plus de mouvement dans la conclusion. Il s'agit de la clé d'un certain nombre de De la salle milieu uniquement hospitalier. maison, dans une maison intelligente, un détecteur problématiques. Certaines problématiques sont Je voulais rappeler que le sujet de cet après-midi était de mouvement déclenche une alarme vers la simples. De la même façon, les services sociaux ont, dans la maison intelligente, et que celle-ci compte trois centrale. un premier temps, une réponse très positive car ils typologies d'individus, qui sont les jeunes enfants, les 30 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 31
  • 16. A écouter les débats, je trouve qu'il y a plutôt de certains dont nous faisons partie, sont aux avant- l'espoir. En effet, le numérique et Internet n'existaient postes en termes d'anticipation. Maison intelligente, pas il y a quinze ans. Ils sont aujourd'hui devenus communs, et vont se généraliser de plus en plus en Patrick LELONG nouveaux enjeux proposant toujours plus de services. Ils ont trouvé Merci, Jean-Michel Courtant. De mon côté je leur place dans le budget des ménages ; dès lors, je changerai de contrat d'assurance dès demain, car en matière d’assurances ne me fais pas trop de soucis sur l'avenir de ces produits qui ont une vraie valeur ajoutée, et qui apparemment je le paye trop cher. Messieurs, je vous prie de regagner votre place. Nous allons maintenant et de services apporteront du confort et du mieux-être. Je n'ai nul poursuivre avec la plénière. doute qu'il ne s'agira simplement bientôt que d'un arbitrage budgétaire. Session Plénière En revanche, certaines vraies problématiques impliqueront des politiques nationales et des prises de position des autorités, par exemple au sujet Thierry DEPOIS, Directeur général d'Europ Assistance de l'entrée en dépendance, et d'autres sujets lourds Charles-François WALCKENAER, Président-directeur général de L'Equité et de l'Européenne pour lesquels les financements sont plus difficiles à de Protection Juridique mobiliser. Nicole POCHAT, Directrice Marketing et Communication d’Europ Assistance Jean-Michel COURTANT La session était animée par Patrick LELONG, Journaliste à France Info. J'ai la conviction du potentiel d'innovation que représente la maison intelligente pour les assureurs, s'ils savent en capter l'enjeu essentiel : celui de la distribution des offres innovantes qui en résultent. Car Patrick LELONG Nicole Pochat ce potentiel sera totalement révélé par les acteurs eux-mêmes de ce secteur, décomplexés de la notion Je demande à Nicole Pochat de me rejoindre. Nicole, J’appelle Charles-François Walckenaer, qui est de risque et centrés sur la notion de services. cette plénière a pour objet de reprendre les recom- Président de L’Equité et de l’Européenne de Le contexte de vente, dans lequel ils s'inscrivent, est mandations et les conclusions et de s’arrêter sur ce Protection Juridique, qui était représentée par complètement décalé par rapport à celui des qui a ou non été mis en évidence, sachant que cette Jean-Michel Courtant précédemment, et Thierry assureurs et c'est là leur force à grand renfort d'un journée fera l’objet d’actes de colloque qui seront Depois, qui est Directeur général d’Europ Assistance marketing orienté client-consommateur et non publiés et distribués. Nous allons mettre la lumière France. client-assuré. Quand un client pousse la porte d'une sur les points saillants de cette réunion. Pouvez-vous Patrick LELONG Agence Générale d'assurance, d'une Banque ou d'une appeler et présenter nos deux interlocuteurs ? Mutuelle, c'est pour acheter un contrat habitation et Ces quatre ateliers ont été particulièrement riches. pas forcément une garantie sur un panneau solaire, La première question qui en ressort est de savoir même si certains assureurs et bancassureurs ont comment passer du rêve à la réalité. On a bien vu empilé des couches de garanties ou créé des packs quelles étaient les bonnes intentions, mais elles ad hoc pour un résultat finalement assez opaque et s’inscrivent dans un contexte économique. Tout le loin de la culture de leurs réseaux. monde appelle de ses vœux cette maison intelligente, mais elle est difficile à réaliser. Par ailleurs, beaucoup La mise en valeur des offres par ces néo-acteurs de d’intervenants ont parlé de manière plus modeste de l'assurance apparaît donc meilleure, car moins maison performante. Avez-vous des recommanda- technique, dépouillée du jargon des assureurs, tions concrètes à nous donner ? assortie des bons mots et du bon message au bon moment et au bon endroit, loin pour le consommateur Thierry DEPOIS classique des 70 pages de conditions générales. La maison intelligente va devoir être mise en œuvre Il y a enfin la question du modèle économique que l'on rapidement, pour des raisons qui ont été abordées a évoqué. La prime moyenne d'un nouveau contrat au cours de l'après-midi, et qui sont liées au d'assurance habitation est d'environ 150 euros. vieillissement important et inéluctable de la population Pour obtenir une garantie de performance et/ou un française. “ abonnement à un contrat de services qui accompagne le client-consommateur au quotidien, l'assuré n'est pas nécessairement prêt à verser à nouveau 150 Le collectif ne permettra pas euros, qui viendront s'ajouter à la prime du contrat habitation. C'est pour cela que je crois que les acteurs d'abriter toutes ces personnes des secteurs industriels et du services liés à l'habitat âgées que nous sommes tous en ont plus de facilité et aussi surtout plus de légitimité à puissance. placer ces garanties associées à leur offre. Même si je prêche contre ma paroisse, je pense que Nous serons forcés de trouver des solutions qui l'innovation est portée avant tout, par eux et non pas seront probablement partiellement publiques et par les assureurs qui seront plus attentistes, même si partiellement privées afin de permettre à cette part 32 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 33
  • 17. importante de la population de rester chez elle. France profitent du système de la téléassistance, négligeables, et qui pèsent aujourd'hui dans le budget société médicale spécialisée dans le suivi de malades On sait qu'il existe aujourd'hui un problème grave de mais on constate que l'on est limité dans ce que l'on des ménages à hauteur de 50 à 70 euros par mois. lourds, atteints, par exemple, du Sida ou de diabète, finances publiques mais, pour le moment, on refuse est capable d'offrir, car les financements mis en place à domicile avec lecture par Internet des appareils de “ de regarder l'avenir. Or, dans les années qui viennent, aujourd'hui passent par des appels d'offres publics pression sanguine et de petits laboratoires d'analyse il faudra trouver un moyen de répondre à la question dans lesquels le seul élément de décision est le prix, rapide. Ceci s'explique par le fait que l'Afrique du Sud simple suivante : « que doit être l'assurance très bas, car il s'agit d'un marché qui n'est pas Il existe une élasticité du budget du est un pays neuf, dépouillé du poids de l'histoire et des dépendance ? » En effet, à partir du moment où l'on encore mature, et qu'un certain nombre d'acteurs ménage qui permet en réalité de systèmes existants. Il ne s'agit donc pas seulement a décidé de laisser cette population de personnes proposent des services qui ne sont pas sûrs mais à financer beaucoup plus de choses d'un problème français. Je crois aussi que, forcés âgées chez elle, puisque c'est là qu'elle veut rester et , vil prix. Ce prix peut, en effet, emporter la décision par le vieillissement de la population, nous sauro n s que ce que l'on croit. que c'est là qu'elle coûte le moins cher à la commu- dans un appel d'offres fermé. Il ne s'agit pas de trouver dans les années qui viennent le moyen de nauté, il va falloir trouver une solution. Cette solution remettre en cause les procédures d'appels Je suis donc persuadée qu'il existe des solutions, faire face à tous ces besoins. Toutefois, pour le ne peut pas être simplement privée, car nos d'offres publics, car elles doivent exister, mais il mais elles passent effectivement par de l'intelli- moment, il n'est pas facile de déterminer comment systèmes de retraite sont largement insuffisants, et faudrait avoir la possibilité de les enrichir et gence dans le montage du financement, et par la nous allons assurer un vieillissement serein et heureux que les régimes de retraite par répartition restent d'expliquer l'intérêt de tous ces nouveaux services volonté de tous les acteurs publics et privés à un nombre croissant de seniors. Ce n'est pas fictionnels. Les systèmes de financement public sont que l'on peut proposer, et l'on a rarement l'occasion engagés dans ce domaine. encore très lisible à l'heure actuelle. insuffisants pour nous permettre de garder toutes de le faire. Il y a donc un problème de financement, Patrick LELONG Patrick LELONG ces populations âgées, qui seront de plus en plus et concernant les projets déjà financés, âgées. Les petites filles qui naissant en ce moment On a vu aussi qu'il ne faut pas penser la maison On a vu aussi qu'il valait mieux développer la “ seront en effet statistiquement centenaires, et nous intelligente de façon fragmentaire. Finalement, la prévention et l'accompagnement. A ce sujet, on ne vivons trois mois de plus par an. Nous aurons donc maison intelligente ne se restreint pas à l'habitat, car peut pas se tourner uniquement vers les pouvoirs à résoudre ce problème de la dépendance. Le on fait face à un problème de elle englobe aussi les services et les comportements. publics, mais on se tourne aussi vers les acteurs que problème qui se pose à nous est politique et financier. compréhension globale, et de capa- Nous avons vu cela de façon très nette. Fait-on vous êtes. Que faites-vous et qu'allez-vous faire pour s u ffisamment pour l'information et la perception de ce développer davantage cette prévention et cet Xavier Bertrand, Ministre de la Santé et des cité à se projeter en avant, afin qu'il est nécessaire de faire au quotidien et dans les accompagnement ? Solidarités, devait déposer un projet de loi sur la d'étudier la possibilité d'enrichir ces dépendance et l'assurance dépendance et son grands projets ? N'avez-vous pas un peu un sentiment nouveaux services et de faire profi- de gâchis quand vous constatez que l'information est Charles-François WALCKENAER financement en juillet dernier. Le Président de la ter la communauté d'une meilleure totalement désorganisée ? J'ai l'impression d'un C'est compliqué. Nous avons été taxés d'angélisme République a annoncé récemment que le problème de la dépendance et de l'assurance dépendance organisation de ces financements. supermarché qui contient des rayons, où je prends tout à l'heure par notre ami courtier. Il s'agit d'un serait abordé après celui des retraites, ce qui nous dans mon caddie des produits qui me paraissent domaine très délicat. Il est très difficile de parler mène au début de 2011. Mon intuition me dit que Patrick LELONG importants, alors que ce n'est que lorsque je serai d'éducation du consommateur quand on évolue dans toute réforme de fond prévue pour 2011 a de fortes sorti du magasin que je saurai réellement si mes un système privé. On tente, depuis des années, de Ne souffrons-nous pas d'un manque de cohérence ? chances d'être repoussée à l'après 2012. Nous achats étaient pertinents ou non. J'ai l'impression qu'il faire de la prévention au niveau de la Fédération J'ai l'impression, à écouter ce qui s'est dit, qu'il existe avons donc devant nous une période qui sera difficile y a beaucoup d'instruments, mais pas de chef Française des Sociétés d'Assurance, mais ce sujet ici et là de bonnes mesures, mais que ces à tenir mais d'orchestre. Ne conviendrait-il pas de mettre de est difficile. La communication peut être menée par démarches restent isolées. Compte tenu de l'état de l'ordre dans ce système ? le biais de l'école, des associations, du salarié dans nos finances publiques, du coût d'une maison “ l'entreprise que nous assurons. intelligente et du coût du risque de vie, ne faudrait-il Charles-François WALCKENAER pas travailler main dans la main ? De même qu'il Nous parlions tout à l'heure des détecteurs de nous serons forcés d'inventer des Je nuancerais ces affirmations. Je suis assez existe un diagnostic de la maison, pourquoi ce fumée. Nous ne sommes même pas capables dans fasciné par la capacité qu'ont les consommateurs à normes, et des environnements diagnostic n'inclurait-il pas aussi la personne ? nos pays latins de faire éclore des normes aussi s'y retrouver dans les offres de forfaits de téléphonie pour permettre à notre population Nicole POCHAT mobile. Je ne vois donc pas pourquoi nous simples que l'obligation d'installer des détecteurs de vieillissante de rester chez elle, fumée au moins dans toutes les constructions n'arriverions pas demain à nous y retrouver aussi C'est bien dans ce sens en tout cas que l'on avance. nouvelles à partir d'une certaine date, alors que c'est puisque c'est la seule solution dans l'organisation des offres de la maison peu coûteux, simple et efficace. Je me souviens qu'à Nous pensons aujourd'hui que la vraie réponse est possible à moyen terme. dans le décloisonnement des enveloppes, entre ce intelligente. En matière de téléphonie, chacun arrive mon arrivée en Angleterre, quand j'ai souscrit mon à retrouver très exactement ce dont il a besoin, en qui relève du domaine de la santé, de l'hospitalisation assurance multirisque habitation par téléphone Charles-François WALCKENAER fonction de sa consommation, après une période de notamment, et ce qui relève des services sociaux, auprès de ma banque, j'ai dû répondre à un flot de tâtonnement peut-être. Les consommateurs ont Je voudrais préciser que le problème de soit des régimes différents selon que l'on est questions très bien choisies qui touchaient toutes les donc aujourd'hui une réelle capacité à se repérer financement, qui est réel, s'inscrit toutefois dans un hospitalisé ou soigné à domicile ou en institution. caractéristiques de l'assurance. On m'a demandé si dans les offres qui semblent opaques. Je n'ai donc environnement dans lequel certaines choses existent. On a parlé, tout à l'heure, du problème de finance- j'avais un détecteur de fumée. Je n'en savais rien. pas cette angoisse-là, mais plutôt celle du finance- De nombreuses personnes utilisent déjà la ment de la télémédecine et de la télésurveillance. Les C'est pour vous dire à quel point on n'est pas préparé ment. On a un catalogue de solutions, qui est téléassistance en France. Nous avons eu beaucoup enveloppes qui permettraient de financer ces à ce genre de réflexions. Mon interlocuteur m'a disponible, mais c'est le manque de financements qui d'échanges avec des professeurs de médecine et nouveaux services sont aujourd'hui très cloisonnées. demandé de le rappeler une fois que j'aurai fait cette freine aujourd'hui le développement de ces solutions. d'acteurs de l'assurance-maladie, et on entend En réalité, le financement existe, si l'on parvenait à vérification, car si je n'avais pas de détecteur de souvent dire qu'il y a un vrai besoin d'organiser tous fusionner les différentes aides et prises en charge En matière de financement, nous ne sommes pas les fumée, je ne pouvais pas m'assurer auprès de cette ces services afin de traiter les patients atteints publiques avec une partie de financement privé qui plus mauvais élèves. Il s'agit d'un problème mondial. compagnie. Ce sont des choses simples que nous, d'affections de longue durée sur le long terme. Il y a est à la charge de l'individu. Pascal le soulignait, tout Je viens de passer trois ans en Angleterre pour Europ pays latins, n'arrivons pas à mettre en place. un vrai besoin de financement et d'organisation, afin à l'heure, on a bien trouvé le moyen de financer des Assistance et nous étions là aussi à la recherche de Comment éduquer le Français et l'amener à exiger du de garantir une bonne utilisation de ce financement. abonnements de téléphonie mobile, multimédia, ou financements afin de pouvoir développer tous ces pouvoir politique de créer une norme facile, qui serait Déjà plusieurs dizaines de milliers de personnes en encore Internet qui représentent des sommes non services. Paradoxalement, on a trouvé plus facilement que chaque habitation neuve, au moins, doit être en Afrique du Sud des financements pour lancer une munie automatiquement d'un détecteur de fumée ? 34 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 35
  • 18. Seul le politique peut nous aider à faire cela. Nous besoins-là. Nous les voyons d'ailleurs déjà émerger de Nos politiques tentent de s'atteler aux problèmes. mettons donc en œuvre des opérations de lobbying, façon importante. Vous disiez que votre bonheur était Une fois ceux-ci réglés, nous trouverons forcément mais c'est long. Nous ne pouvons donc pas faire de ne pas avoir de voiture, mais sans aller jusqu'à les financements complémentaires, que ce soit des grand-chose en matière de prévention. cette extrémité, il est possible d'avoir une voiture assistances fiscales ou des assistances directes, simple à utiliser. La Toyota Prius est par exemple très permettant de vieillir sereinement chez soi plutôt que Nicole POCHAT simple d'utilisation. Pourtant, il s'agit d'un système dans un établissement collectif souvent qualifié de Je voudrais ajouter une chose. Il est vrai qu'en très complexe. C'est la même chose en ce qui « mouroir ». matière de prévention, on doit distinguer deux niveaux concerne l'équipement de la maison, car pour qu'il Patrick LELONG de discours. Il y a, d'une part, celui de l'Etat, qui soit simple, il ne pourra vraisemblablement pas être diffuse les grands messages de prévention publique. bricolé par tout un chacun. Il nécessitera des Merci. Nous pourrions multiplier les questions sur le Et là, il est vrai que l'on peut se demander s'il relève interventions à domicile, comme c'est déjà le cas sujet mais je trouve que les réponses apportées à du rôle de l'assureur privé, ou de l'assisteur, de aujourd'hui pour l'électricité ou la plomberie. Ce type celles qui ont été posées, lors de cette session relayer ces grands messages. d'interventions se développera sur d'autres types plénière, montrent votre engagement et votre souci de d'équipements dans la maison. Ce sont de vraies réfléchir de façon globale. Il y a, d'autre part, le discours de l'acteur privé, de opportunités de croissance. l'assureur entre autres, dont la mission et la légiti- Il s'agit de créer une maison intelligente mais aussi une “ mité en matière de prévention devraient être davan- société intelligente. Finalement, la grande maison est tage tournées vers l'individu. L'assureur devrait être peut-être notre pays et nos institutions. Bravo pour ce en mesure de préconiser à son client assuré, en message optimiste, et merci d'avoir parlé avec Une autre opportunité de crois- fonction de son profil, quelles sont les actions de franchise, en essayant de voir, ce que vous pouviez prévention adaptées et personnalisées qu'il faudrait sance pour les sociétés d'assis- apporter à la réflexion. Nous pouvons applaudir nos mettre en place pour accroître sa sécurité. Bien sûr, tance réside dans le fait que cette intervenants. Des actes seront issus de ce colloque. cela a un coût, qu'il faut intégrer dans la prime poussée technologique n'exclura d'assurance, mais cela devrait aussi se traduire à pas une présence humaine, afin d'en moyen terme par la baisse des sinistres. Il faut assurer la bonne adéquation avec également prendre en compte le problème de les besoins évolutifs des Français. confidentialité des informations, en somme le problème d'éthique, notamment en matière de Je ne crois pas possible de maintenir les personnes prévention santé. C'est donc certainement encore à domicile seulement avec des machines, même si ce difficile à mettre en application, bien que des genre de concepts se développera probablement. solutions existent pour garantir le secret médical. J'entendais parler de systèmes de colocation dans un Mais le vrai niveau de prévention utile est là. atelier précédent, mais est-ce vraiment une bonne Patrick LELONG idée ? Les personnes ne préféreront-elles pas rester chez elles ? Pour le leur permettre, il faudra donc les Je voulais vous poser une question optimiste. Il y a de équiper d'outils qui rendront leur décision réalisable, plus en plus de familles recomposées, et peut-être et qui permettront de mutualiser les moyens humains aussi de familles plus heureuses, par conséquent, que l'on met derrière. C'est ce que nous faisons déjà nous vivons de plus en plus longtemps, et en avec la téléassistance. Il faut avoir une dizaine de meilleure santé. Il y aura peut-être demain moins personnes au téléphone en permanence pour suivre d'accidents de voiture et de tristesses de l'existence, 45 000 personnes avec des médaillons autour du et peut-être un nouveau relais de croissance. Nous cou. Ce genre de concepts se développera, et nous sommes face à un vieillissement de la population, à n'avons pas encore identifié tous les métiers que cela une nouvelle façon de vivre liée à un véritable créera. Ce seront des opportunités pour les sociétés changement de modèle de société, et à l'émergence d'assistance dans les années qui viennent. de nouveaux services, plus nombreux. Dans les pays du tiers-monde, la joie d'un père de famille est d'avoir Charles-François WALCKENAER une voiture, alors que la mienne est de ne pas en Le discours est optimiste aussi pour les assureurs, posséder du tout, et de traverser Paris le plus en particulier pour les assureurs-vie puisqu'il va y simplement du monde. Ce décalage grandit. Mais avoir beaucoup de choses à faire pour aider la concernant nos pays, ne pensez-vous pas que toutes population à se créer une situation financière solide. ces caractéristiques, vieillissement de la population, demande de services, aversion aux risques, sont Toutes choses égales par ailleurs, si l'on voulait aussi des opportunités, des chances ? Je ne parle parler sérieusement de l'âge de la retraite aujourd'hui, pas que du point de vue des assureurs, mais d'une il faudrait le fixer à 75 ans pour les hommes et à 80 manière générale, de toutes les parties prenantes. ans pour les femmes, puisque nous serions dans le On peut envisager ces évolutions comme des sources même état physique, physiologique et intellectuel que de relais de croissance. nous l'étions à l'âge de 65 ans il y a 50 ans. Le message est donc formidablement optimiste. Nous Thierry DEPOIS vivons de plus en plus vieux. Nous vivons de mieux en En ce qui concerne les sociétés d'assistance en mieux. Le niveau de vie français continue de se général, nous sommes plutôt optimistes sur ces développer malgré les difficultés actuelles. 36 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 Colloque Europ Assistance ■ L’Equité du 24 novembre 2009 37
  • 19. EUROP ASSISTANCE FRANCE : 1, Promenade de la Bonnette 92 230 Gennevilliers www.europ-assistance.fr CONTACT : Chantal Dudrouilhé Directrice du développement Tel. : 01 41 85 81 90 Mail : chantal.dudrouilhe@europ-assistance.fr L’ÉQUITÉ : 7, Boulevard Haussmann 75 442 Paris cedex 09 www.equite.com CONTACT : Marie Hascoët Direction du Développement et des Nouveaux Marchés Tel. : 01 58 38 35 47 Mail : mhascoet@generali.fr