PRAXEME : L’ESSENTIEL
--- --- ---

22 novembre 2013
Antoine CLAVE

Consultant en conduite de projet et architecture logici...
Avertissement : sauf avis
contraire, tous les documents,
citations et schémas sont issus
du fonds public de la méthode
PRA...
PRAXEME : L’ESSENTIEL
HISTOIRE : initiateurs, motivation
PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE
LA MÉTHODE PRAXEME
LA CHAÎNE D...
PRAXEME : L’ESSENTIEL
HISTOIRE : initiateurs, motivation
PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE
LA MÉTHODE PRAXEME
LA CHAÎNE D...
PRAXEME : histoire et
motivation (1)
Les auteurs
Dominique VAUQUIER
Expert en architecture d’entreprise, intervenant comme...
PRAXEME : histoire et
motivation (2)
Un vision initiale : l’entreprise lego (2002)
Construire des offres agrégeant des ser...
PRAXEME : histoire et
motivation (3)
Années 80 : l’informatique oublie son héritage
méthodologique
Merise (1974), Warnier ...
PRAXEME : histoire et
motivation (4)
Abolition de la rigueur méthodologique parallèle avec
la montée en complexité des SI
...
PRAXEME : histoire et
motivation (5)
Et aujourd’hui ?
Le SI = un patrimoine hétérogène complexe coûteux
« en tuyaux d’orgu...
PRAXEME : histoire et
motivation (5)
Une volonté de renouer avec la maîtrise du patrimoine informatif
de l’entreprise
Rigu...
PRAXEME : histoire et motivation (6)
En conclusion, PRAXEME pour :
Innover, simplifier, maîtriser les transformations en
p...
PRAXEME : L’ESSENTIEL
HISTOIRE : initiateurs, motivation
PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE
LA MÉTHODE PRAXEME
LA CHAÎNE D...
methodeEntreprise

PRAXEME = Méthodologie d’entreprise
PRAXEME a pour ambition de couvrir tous les aspects de
l’entreprise...
methodeEntreprise

COUVRIR LES ASPECTS DE L’ENTREPRISE
Modélisation sémantique : capture les
fondamentaux du métier (les c...
methodeEntreprise

COUVRIR LES ASPECTS DE L’ENTREPRISE
La Topologie de Système Entreprise est apte à
héberger toutes les d...
methodeEntreprise

L’ASPECT INTENTIONNEL
Aspect amont, légitimation des 6 autres aspects
Cet aspect réunit :
Les valeurs d...
methodeEntreprise

AU SERVICE DE L’ENTREPRISE
Reculer les limites de la complexité
Une vision « système », des interaction...
LA COURBE DU SOLEIL

methodeEntreprise

Ou : connaître puis transformer

© Bernard HAUZEUR
An introduction to the methodol...
methodeEntreprise

DÉGAGER DES SYNERGIES …
En faisant coopérer des compétences éloignées
Et peu habituées à travailler ens...
methodeEntreprise

PROPOSER OUTILS ET PROCÉDÉS
Processus
De développement et de transformation
essentiellement

Procédés
D...
PRAXEME : L’ESSENTIEL
HISTOIRE : initiateurs, motivation
PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE
LA MÉTHODE PRAXEME
LA CHAÎNE D...
methodePraxème

PRODUIT PROCESSUS et PROCÉDÉS
Le PRODUIT
De quoi parle-t-on ?
Quelle est la cible de notre action de descr...
methodePraxème

PRODUIT : le SYSTÈME ENTREPRISE
Un objet d’étude complexe
L’appréhender sous ses facettes => la TSE est
or...
methodePraxème

L’ASPECT SÉMANTIQUE (1)
PxPRD-20
L’aspect sémantique isole la connaissance des
Décrit les objets au cœur d...
methodePraxème

L’ASPECT SÉMANTIQUE (2)
L’aspect sémantique est formalisé en modèles
UML est préconisé mais non obligatoir...
methodePraxème

L’ASPECT SÉMANTIQUE (3)
Et la description dynamique ?

Le diagramme états –
transitions UML
supporte la de...
methodePraxème

L’ASPECT SÉMANTIQUE (4)
Puissance d’expression au service de l’aspect
sémantique
Chaque année, les étudian...
methodePraxème

L’ASPECT SÉMANTIQUE (5)
L’héritage permet d’organiser les objets du métier

Attributs structurels
Attribut...
methodePraxème

L’ASPECT SÉMANTIQUE (6)
Avantages de l’aspect sémantique
PRAXEME « tourne le dos à une représentation de l...
methodePraxème

L’ASPECT SÉMANTIQUE (7)
Bien distinguer le métier de ses conjonctures
Règles métier : le sont-elles toutes...
methodePraxème

L’ASPECT SÉMANTIQUE (8)
Exemple de diagramme de classes extrait de
l’approche de l’aspect sémantique)

Ant...
methodePraxème

L’ASPECT SÉMANTIQUE (9)
Utilisations de l’aspect sémantique

Antoine CLAVE

32/79
methodePraxème

L’ASPECT PRAGMATIQUE (1)
PxPRD-30
L’entreprise nous apparaît, d’abord et avant tout, comme
activité ; c’es...
methodePraxème

L’ASPECT PRAGMATIQUE (2)
Positionnement
En amont : l’aspect intentionnel, l’aspect sémantique
En aval : l’...
methodePraxème

L’ASPECT PRAGMATIQUE (3)
Ses enjeux :
Amélioration des activités
Simplification, reconception des processu...
methodePraxème

L’ASPECT PRAGMATIQUE (4)
Contenu de l’aspect pragmatique
Activités de l’entreprise
La chaîne de valeur
Var...
methodePraxème

L’ASPECT PRAGMATIQUE (5)
Un processus, c’est :

Enchaînement ordonné d'activités, aboutissant à un
résulta...
methodePraxème

L’ASPECT PRAGMATIQUE (6)

Un processus traverse plusieurs silos,
voire plusieurs entreprises ! (entreprise...
methodePraxème

L’ASPECT PRAGMATIQUE (7)

Le diagramme d’activités UML est un très bon
outil de représentation des process...
methodePraxème

L’ASPECT PRAGMATIQUE (8)
Les Acteurs
•
•
•

Client
Service comptable
Service livraison

Les objets organis...
methodePraxème

L’ASPECT PRAGMATIQUE (9)
Construire la vue « haut niveau » des processus d'une
entreprise
Typologie des pr...
methodePraxème

L’ASPECT PRAGMATIQUE (10)
Le processus fait parcourir son cycle de vie à l’objet
Les actions où le Système...
methodePraxème

L’ASPECT PRAGMATIQUE (11)
Un Cas d’Utilisation est une interaction
élémentaire entre un acteur et le systè...
methodePraxème

L’ASPECT PRAGMATIQUE (12)
Dérivation de l’aspect pragmatique

Antoine CLAVE

44/79
methodePraxème

L’ASPECT LOGIQUE(1)
Aspect intermédiaire qui permet une
description formelle du système étudié,
indépendam...
methodePraxème

L’ASPECT LOGIQUE(2)
Architecture de services
Une architecture est dite « orientée services » si elle
struc...
methodePraxème

L’ASPECT LOGIQUE(3)
Nature d’un service logique
Machine logique, représentée par une classe UML
Classe sém...
methodePraxème

L’ASPECT LOGIQUE(4)
La structuration logicielle permise par l’aspect
logique est donc fondée sur
Une génér...
methodePraxème

L’ASPECT LOGIQUE(5)
Le modèle logique des données
L’architecture des données peut être découplée de
l’arch...
methodePraxème

L’ASPECT LOGIQUE(6)
Stratification du Système
3 types de machines logiques
Machines logiques métier : issu...
methodePraxème

L’ASPECT LOGIQUE(7)

Description statique

Antoine CLAVE

51/79

La description dynamique
montrera les app...
methodePraxème

L’ASPECT LOGIQUE(8)
• Actions de l’utilisateur (ou d’un autre Système)
• IHM (ou IMM)

• Invocation de la ...
PRAXEME : L’ESSENTIEL
HISTOIRE : initiateurs, motivation
PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE
LA MÉTHODE PRAXEME
LA CHAÎNE D...
ChaîneValeur

UN CONCEPT MANAGERIAL
Michael Porter : l’avantage concurrentiel (1986)
« La chaîne de valeur représente l’ac...
ChaîneValeur

SCHEMA CLASSIQUE DE LA
CHAÎNE DE VALEUR

Selon Michaël PORTER
www.Chohmann.free.fr

Antoine CLAVE

55/79
ChaîneValeur

UNE NOUVELLE VISION DE
LA CHAÎNE DE VALEUR
L’entreprise =
réalise des opérations

s’ajuste
se transforme
Vis...
ChaîneValeur

UNE VISION SYSTÉMIQUE
L’entreprise, lieu d’ajustements permanents
Le commercial capte l’accueil fait aux nou...
ChaîneValeur

PRENDRE EN COMPTE LES
PRÉOCCUPATIONS DE L’ENTREPRISE
Rendre compte de la complexité de l’entreprise
exige un...
PRAXEME : L’ESSENTIEL
HISTOIRE : initiateurs, motivation
PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE
LA MÉTHODE PRAXEME
LA CHAÎNE D...
TRANSFORMER L’ENTREPRISE
Comment assurer le continuum entre les opérations
et la transformation ?
L’agilité de l’entrepris...
ANALYSER LES INFORMATIONS
Sur le fonctionnement actuel
Vérifier le bon fonctionnement

et ses insuffisances

Le double rôl...
Antoine CLAVE

62/79
RESPONSABLE DE LA
TRANSFORMATION
Manager

Négociateur

Vers de nouvelles compétences
Un domaine d’intervention plus vaste
...
PRAXEME : L’ESSENTIEL
HISTOIRE : initiateurs, motivation
PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE
LA MÉTHODE PRAXEME
LA CHAÎNE D...
PRAXEME INSTITUTE
Association loi 1901, fondée en 2006
Développement et promotion de la méthode
publique
Dépositaire du fo...
STRUCTURE
DU WIKI :
L’ORGANUM

Antoine CLAVE

66/79
PRAXEME : L’ESSENTIEL
HISTOIRE : initiateurs, motivation
PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE
LA MÉTHODE PRAXEME
LA CHAÎNE D...
ZACHMAN

TOGAF

Stratégie de
l’entreprise,
valeurs

aligner les
processus sur les
exigences de la
stratégie
Valeurs : non
...
ZACHMAN

TOGAF

URBANISATION

PRAXEME

Procédés
Aucun
(pas à pas) document
n’est
disponible

Description
exhaustive :
comm...
ZACHMAN
Architecture
cible /
Change
management
Très faible en
regard du
PMI ou IPMA

Périmètre

TOGAF

Modéliser
l’archite...
ZACHMAN
Source

TOGAF

URBANISATION

PRAXEME

Le Framework
graphique est
facilement
accessible,
mais le détail
explicatif ...
PRAXEME : L’ESSENTIEL
HISTOIRE : initiateurs, motivation
PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE
LA MÉTHODE PRAXEME
LA CHAÎNE D...
PRAXEME : RETOUR
D’EXPÉRIENCE (1)
Contexte : éditeur d’un progiciel
15 ans de développements successifs
Excellentes perfor...
PRAXEME : RETOUR
D’EXPÉRIENCE (2)

Décision du ComEx de l’entreprise : refonte totale
Développements
En interne
En partena...
PRAXEME : RETOUR
D’EXPÉRIENCE (3)
Après une première livraison décevante, volonté de
mettre en place une véritable méthode...
PRAXEME : RETOUR
D’EXPÉRIENCE (4)
Première action : décrire le métier de l’utilisateur du
progiciel
Quels processus ?
Quel...
PRAXEME : RETOUR
D’EXPÉRIENCE (5)
Les développements :
Sous la responsabilité d’un architecte technique,
À partir de l’asp...
PRAXEME : RETOUR D’EXPÉRIENCE (6)

Points positifs

L’équipe a perçu la nécessité d’une formalisation rigoureuse du métier...
PRAXEME L’ESSENTIEL

évaluation

AVEC NOS REMERCIEMENTS POUR VOTRE
ATTENTION ET VOTRE CONFIANCE

Antoine CLAVE

79/79
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

PRAXEME : l'essentiel en 80 diapos

4,763

Published on

Présentation de la méthode publique PRAXEME de transformation de l'entreprise
Sa motivation, son histoire
le panorama général de la méthode
PRAXEME et les autres framework d'architecture

Published in: Education
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
4,763
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "PRAXEME : l'essentiel en 80 diapos"

  1. 1. PRAXEME : L’ESSENTIEL --- --- --- 22 novembre 2013 Antoine CLAVE Consultant en conduite de projet et architecture logicielle 1/79
  2. 2. Avertissement : sauf avis contraire, tous les documents, citations et schémas sont issus du fonds public de la méthode PRAXEME, dont le dépositaire est le Praxeme Institute. Ces éléments, ainsi que cette présentation, sont protégés par la licence Creative Commons décrite ci-contre Antoine CLAVE 2/79
  3. 3. PRAXEME : L’ESSENTIEL HISTOIRE : initiateurs, motivation PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE LA MÉTHODE PRAXEME LA CHAÎNE DE VALEUR LA TRANSFORMATION DE L’ENTREPRISE LE PRAXEME INSTITUTE PRAXEME ET LES AUTRES … UN EXEMPLE VÉCU Antoine CLAVE 3/79
  4. 4. PRAXEME : L’ESSENTIEL HISTOIRE : initiateurs, motivation PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE LA MÉTHODE PRAXEME LA CHAÎNE DE VALEUR LA TRANSFORMATION DE L’ENTREPRISE LE PRAXEME INSTITUTE PRAXEME ET LES AUTRES … UN EXEMPLE VÉCU Antoine CLAVE 4/79
  5. 5. PRAXEME : histoire et motivation (1) Les auteurs Dominique VAUQUIER Expert en architecture d’entreprise, intervenant comme consultant chez des grands comptes (AXA, RATP, … ) Philippe DESFRAY Co fondateur de SOFTEAM et directeur technique de l’outil MODELIO, contributeur majeur à l’OMG (UML) Pierre BONNET Co fondateur d’ORCHESTRA NETWORKS (2000), spécialiste SOA et Master Data Management Antoine CLAVE 5/79
  6. 6. PRAXEME : histoire et motivation (2) Un vision initiale : l’entreprise lego (2002) Construire des offres agrégeant des services existants Issus de l’entreprise, de ses filiales, de ses partenaires Une genèse en entreprises (2002 & sq) SAGEM, SMABTP (Jean-Michel de TAVERNIER) Centrée sur le cœur du métier de l’entreprise Le modus operandi érigé en méthode : PRAXIME Mutualisation, systématisation (2004) PRAXEME, méthode publique d’entreprise Livre Blanc : vers un SI durable et agile Constitution d’un fond public par ajouts coopératifs, diffusion Fondation du PRAXEME INSTITUTE, 2006 PAXEME V2 depuis 2013 Antoine CLAVE 6/79
  7. 7. PRAXEME : histoire et motivation (3) Années 80 : l’informatique oublie son héritage méthodologique Merise (1974), Warnier (1977), Yourdon (1979), AXIAL (1986) Qui s’en souvient ? UML, l’objet ont longtemps été pris pour une méthode … mais des acteurs cherchent un cadre de référence John Zachman (1987), Bertrand Meyer (1988) Et l’urbanisation Jacques SASSOON (1990) Remettre de l’ordre en cartographiant Antoine CLAVE 7/79
  8. 8. PRAXEME : histoire et motivation (4) Abolition de la rigueur méthodologique parallèle avec la montée en complexité des SI EAI, CRM, progiciellisation (1995) Des solutions qui se veulent intégrées, mais difficiles à faire évoluer et à faire communiquer Le SI est débité en silos fonctionnels L’informatique n’a pas su défendre son point de vue Priorité aux traitements aux dépends des données Deux préoccupations orthogonales ! Les acteurs du métier font (registre = action) Le SI recueille, mémorise, diffuse , ne crée pas (registre = état) Antoine CLAVE 8/79
  9. 9. PRAXEME : histoire et motivation (5) Et aujourd’hui ? Le SI = un patrimoine hétérogène complexe coûteux « en tuyaux d’orgues » Des besoins récurrents : l’agilité, l’alignement, la qualité de service, l’économie L’entreprise se dépouille de précieuses compétences La conceptualisation, une compétence sinistrée La SOA : un pont entre une urbanisation fonctionnelle et la conception objet Le Saint-Graal ? Antoine CLAVE 9/79
  10. 10. PRAXEME : histoire et motivation (5) Une volonté de renouer avec la maîtrise du patrimoine informatif de l’entreprise Rigueur méthodologique Développement en « pelure d’oignon » : dette technologique Les objets du métier : au cœur de la préoccupation du Système d’Information Faire = volatilité, essence = pérennité Accompagner un mouvement général de standardisation L’analyse fonctionnelle : un ACORD, HL7, eTom … piège méthodologique ? Éviter les redondances, les enfouissements de services Fournir un cadre méthodologique pour piloter la transformation Fonder solidement une action au long cours Antoine CLAVE 10/79
  11. 11. PRAXEME : histoire et motivation (6) En conclusion, PRAXEME pour : Innover, simplifier, maîtriser les transformations en profondeur Doter le marché d’une vraie méthode de référence Mutualiser des efforts disparates Couvrir tous les aspects de l’entreprise Articuler les expertises nécessaires à la transformation De la stratégie au déploiement Antoine CLAVE 11/79
  12. 12. PRAXEME : L’ESSENTIEL HISTOIRE : initiateurs, motivation PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE LA MÉTHODE PRAXEME LA CHAÎNE DE VALEUR LA TRANSFORMATION DE L’ENTREPRISE LE PRAXEME INSTITUTE PRAXEME ET LES AUTRES … UN EXEMPLE VÉCU Antoine CLAVE 12/79
  13. 13. methodeEntreprise PRAXEME = Méthodologie d’entreprise PRAXEME a pour ambition de couvrir tous les aspects de l’entreprise De la stratégie au déploiement, Propose des procédés Convoque des expertises A une vision claire de sa cible Précise et articule les contributions : Architecture métier, architecture d’entreprise Des partis pris structurants En amont : la stratégie, le métier (sa sémantique) Les « traitements » sont seconds Interdisciplinarité, globalité Un méta modèle puissant Gage de qualité Antoine CLAVE 13/79
  14. 14. methodeEntreprise COUVRIR LES ASPECTS DE L’ENTREPRISE Modélisation sémantique : capture les fondamentaux du métier (les concepts). Modélisation pragmatique : prend en charge les aspects organisationnels (processus, fonctions). Modélisation logique : lieu d’élaboration de l’architecture optimale, sans considération technique. Modélisation géographique : localisation des moyens physiques de l’institution Modélisation logistique : les solutions logicielles et matérielles Modélisation physique : projection de l’architecture logistique sur l’architecture physique Aspect = Portion de la réalité, isolée pour en faciliter l'étude, en respectant sa logique interne Antoine CLAVE 14/79
  15. 15. methodeEntreprise COUVRIR LES ASPECTS DE L’ENTREPRISE La Topologie de Système Entreprise est apte à héberger toutes les descriptions, issues de tous les points de vue, de l’Entreprise. Un référentiel unique ! L’entreprise est humaine Une histoire Des volontés qui la portent Des valeurs incarnées Des femmes et des hommes « Le passé est la rampe de lancement vers l’avenir » Otto von Habsbourg L’aspect intentionnel recueille ces descriptions Il justifie tous les autres Formalisation des modèles préconisée : UML Lien de traçabilité entre les modèles : MDA Antoine CLAVE 15/79 La culture de l’entreprise
  16. 16. methodeEntreprise L’ASPECT INTENTIONNEL Aspect amont, légitimation des 6 autres aspects Cet aspect réunit : Les valeurs de l’entreprise les comportements au sein de l’entreprise doivent s’y conformer Les objectifs de l’entreprise « Nous chez Renault nous fabriquons des autos et Les métriques nous n’avons pas l’intention de changer de métier » (L.Schweitzer PDG Renault 1992 - 2005) Le vocabulaire Quid de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise ? (responsabilité d’une entité juridique vs responsabilité des hommes) Antoine CLAVE 16/79
  17. 17. methodeEntreprise AU SERVICE DE L’ENTREPRISE Reculer les limites de la complexité Une vision « système », des interactions entre composants, un réseau social Stimuler les synergies Clarifier les responsabilités, articuler les expertises Restaurer la lisibilité Fournir une vision globale grâce à une cartographie appropriée Outillages de modélisation Équiper les métiers Ingénierie des systèmes, analyse fonctionnelle, architecture, organisation Procédés Et surtout : au service de sa transformation Antoine CLAVE 17/79
  18. 18. LA COURBE DU SOLEIL methodeEntreprise Ou : connaître puis transformer © Bernard HAUZEUR An introduction to the methodology Antoine CLAVE 18/79
  19. 19. methodeEntreprise DÉGAGER DES SYNERGIES … En faisant coopérer des compétences éloignées Et peu habituées à travailler ensemble Un cadre rigoureux et organisé Structure de la méthode : le schéma Pro3 PRODUIT : objet de notre travail (l’entreprise dont le modèle nourrit la TSE) PROCESSUS : l’organisation des travaux de l’équipe d’architecture PROCÉDÉ : le travail individuel Processus & procédés : comment alimenter la TSE ? Antoine CLAVE 19/79
  20. 20. methodeEntreprise PROPOSER OUTILS ET PROCÉDÉS Processus De développement et de transformation essentiellement Procédés Des modes opératoires : passer du langage à la méthode, procédés de la modélisation sémantique, structurer l’aspect sémantique Et pas uniquement des guides méthodologiques Travail en cours Antoine CLAVE 20/79
  21. 21. PRAXEME : L’ESSENTIEL HISTOIRE : initiateurs, motivation PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE LA MÉTHODE PRAXEME LA CHAÎNE DE VALEUR LA TRANSFORMATION DE L’ENTREPRISE LE PRAXEME INSTITUTE PRAXEME ET LES AUTRES … UN EXEMPLE VÉCU Antoine CLAVE 21/79
  22. 22. methodePraxème PRODUIT PROCESSUS et PROCÉDÉS Le PRODUIT De quoi parle-t-on ? Quelle est la cible de notre action de description et de transformation ? Les PROCESSUS Le processus de construction de la TSE Dimension collective Le processus de transformation de l’entreprise Les PROCÉDÉS Dimension individuelle Comment insérer la tâche de chacun dans l’œuvre de tous ? Antoine CLAVE 22/79
  23. 23. methodePraxème PRODUIT : le SYSTÈME ENTREPRISE Un objet d’étude complexe L’appréhender sous ses facettes => la TSE est organisée en « aspects » Des guides méthodologiques pour chaque aspect Px V2 : guide général, aspect sémantique, aspect pragmatique Px V1 : ceux de la V2 + aspect logique, aspect géographique, aspect physique Nous allons examiner trois aspects de la méthodologie : aspect sémantique aspect pragmatique aspect logique Antoine CLAVE 23/79
  24. 24. methodePraxème L’ASPECT SÉMANTIQUE (1) PxPRD-20 L’aspect sémantique isole la connaissance des Décrit les objets au cœur de fondamentaux du métier l’activité. Décrit le noyau fondamental indépendant de la Fondamentaux du métier : manière de mener l’activité Tout ce qui permet à l’entreprise de se mouvoir dans son environnement Débarrassé de toute référence à l’organisation et aux moyens mis en œuvre Client, fournisseur => personne Facture, acompte, devis, bon de livraison => pièce comptable Antoine CLAVE 24/79
  25. 25. methodePraxème L’ASPECT SÉMANTIQUE (2) L’aspect sémantique est formalisé en modèles UML est préconisé mais non obligatoire Le diagramme de classe UML supporte la description structurale CLASSE : notion ensembliste … mais pas uniquement CLASSE : description structurale Antoine CLAVE 25/79
  26. 26. methodePraxème L’ASPECT SÉMANTIQUE (3) Et la description dynamique ? Le diagramme états – transitions UML supporte la description contractuelle Le même événement peut générer des transitions différentes Antoine CLAVE 26/79 LE CYCLE DE VIE D’UNE PIÈCE COMPTABLE
  27. 27. methodePraxème L’ASPECT SÉMANTIQUE (4) Puissance d’expression au service de l’aspect sémantique Chaque année, les étudiants s'inscrivent dans un groupe (effectif : 4 à 25) et suivent les modules ; pour un étudiant, un module est enseigné par un seul enseignant. Un enseignant ne peut pas assurer plus de trois modules à un groupe d’étudiants. Possibilité de pousser l’expression jusqu’à la généricité Antoine CLAVE 27/79
  28. 28. methodePraxème L’ASPECT SÉMANTIQUE (5) L’héritage permet d’organiser les objets du métier Attributs structurels Attributs transactionnels Antoine CLAVE 28/79 La classe VÉHICULE est abstraite Propagation des propriétés, méthodes, associations
  29. 29. methodePraxème L’ASPECT SÉMANTIQUE (6) Avantages de l’aspect sémantique PRAXEME « tourne le dos à une représentation de l’entreprise [commençant] par ses activités » (approche de l’aspect sémantique p4) La sémantique du métier s’organise autour de concepts, ou d’objets physiques premiers sur lesquels l’acteur n’a un pouvoir que limité Beaucoup d’objets résultent de nos habitudes de travail Cette discipline permet de distinguer ce qui est ontologique de ce qui résulte de rapports à d’autres (rôles) Qualités attendues de l’aspect sémantique stabilité, compacité, universalité Antoine CLAVE 29/79
  30. 30. methodePraxème L’ASPECT SÉMANTIQUE (7) Bien distinguer le métier de ses conjonctures Règles métier : le sont-elles toutes ? Des règles organisationnelles Événements : inter ou intra entreprises ? Légitimer la représentation sémantique en adoptant un point de vue externe Client, usager, bénéficiaire, mandataire, titulaire … : notions internes La réalité sous-jacente externe : personne Permet de rendre le modèle partageable Antoine CLAVE 30/79
  31. 31. methodePraxème L’ASPECT SÉMANTIQUE (8) Exemple de diagramme de classes extrait de l’approche de l’aspect sémantique) Antoine CLAVE 31/79
  32. 32. methodePraxème L’ASPECT SÉMANTIQUE (9) Utilisations de l’aspect sémantique Antoine CLAVE 32/79
  33. 33. methodePraxème L’ASPECT PRAGMATIQUE (1) PxPRD-30 L’entreprise nous apparaît, d’abord et avant tout, comme activité ; c’est son aspect pragmatique. Activité de l’entreprise : Des processus aux situations élémentaires de travail Organisation et rôles, responsabilités, règles, procédures Style de management Objets de nature organisationnelle Acteurs, leurs intérêts, leur comportement Un modèle pragmatique : activités + l’organisation mise en Réunit les choix relatifs à la manière de mener place l’activité : acteurs, responsabilités, actions sur les objets, processus et les situations de travail Antoine CLAVE 33/79
  34. 34. methodePraxème L’ASPECT PRAGMATIQUE (2) Positionnement En amont : l’aspect intentionnel, l’aspect sémantique En aval : l’aspect logique, l’aspect géographique L’organisation et les processus métier peuvent se décrire en référence à : L’aspect intentionnel L’aspect sémantique Antoine CLAVE 34/79
  35. 35. methodePraxème L’ASPECT PRAGMATIQUE (3) Ses enjeux : Amélioration des activités Simplification, reconception des processus Maîtrise de la qualité du service rendu (mesure) Robustesse de l’organisation (vision de l’activité) Adéquation avec les intentions Les processus respectent des valeurs, réalisent les objectifs, respectent une terminologie unifiée Adaptation de l’entreprise Reconfigurations organisationnelles Chaînes de valeurs complexes (entreprise étendue) Réactivité, agilité Innovation !!☺Ѿ Antoine CLAVE 35/79
  36. 36. methodePraxème L’ASPECT PRAGMATIQUE (4) Contenu de l’aspect pragmatique Activités de l’entreprise La chaîne de valeur Variabilité, pluralité Les représentations Des actions aux processus : les activités Les deux niveaux de description de toute activité : pratique (mode opératoire), exécution (réalisation concrète mesurée) Les relations entre activité (enchaînement, information, agrégation, réutilisation, compensation) Acteurs, rôles et organisation Objets organisationnels Événements et messages Règles, contraintes Antoine CLAVE 36/79
  37. 37. methodePraxème L’ASPECT PRAGMATIQUE (5) Un processus, c’est : Enchaînement ordonné d'activités, aboutissant à un résultat déterminé. Déclenché par un événement qui lui est externe, aboutit à un résultat qui est sa raison d'être. Caractérisé par : • • • Un événement déclencheur, en entrée Suite d'activités, constituant la chaîne des valeurs ajoutées (construction du résultat) Une fin qui se matérialise par un résultat pour le bénéficiaire du processus (Client) Michel RAQUIN Club des Pilotes de Processus Antoine CLAVE 37/79
  38. 38. methodePraxème L’ASPECT PRAGMATIQUE (6) Un processus traverse plusieurs silos, voire plusieurs entreprises ! (entreprise étendue) Antoine CLAVE 38/79
  39. 39. methodePraxème L’ASPECT PRAGMATIQUE (7) Le diagramme d’activités UML est un très bon outil de représentation des processus Antoine CLAVE 39/79
  40. 40. methodePraxème L’ASPECT PRAGMATIQUE (8) Les Acteurs • • • Client Service comptable Service livraison Les objets organisationnels manipulés par le métier • • • Devis Facture Paiement Le cycle de vie des objets • Antoine CLAVE Facture : émise, réglée 40/79 Règles de cohérence entre les descriptions sémantique et pragmatique
  41. 41. methodePraxème L’ASPECT PRAGMATIQUE (9) Construire la vue « haut niveau » des processus d'une entreprise Typologie des processus : • • • Antoine CLAVE Management Support Opérationnels 41/79
  42. 42. methodePraxème L’ASPECT PRAGMATIQUE (10) Le processus fait parcourir son cycle de vie à l’objet Les actions où le Système intervient seront décrits sous forme de Cas d’Utilisation Cas d’Utilisation : dialogue Acteur - Système Transaction métier Transition de l’objet organisationnel métier Chaque traitement du dialogue = service Référence les règles de gestion Référence les propriétés de l’objet organisationnel Pilote la conception des IHM Formalisme de description des CUs Pilote les tests unitaires Unité livrable élémentaire si projet itératif Antoine CLAVE 42/79
  43. 43. methodePraxème L’ASPECT PRAGMATIQUE (11) Un Cas d’Utilisation est une interaction élémentaire entre un acteur et le système Pré conditions L’Acteur a l’initiative Le Système répond Post conditions (services attendus) Règles de gestion Antoine CLAVE - VUE FONCTIONNELLE 43/107 Passer à la première page
  44. 44. methodePraxème L’ASPECT PRAGMATIQUE (12) Dérivation de l’aspect pragmatique Antoine CLAVE 44/79
  45. 45. methodePraxème L’ASPECT LOGIQUE(1) Aspect intermédiaire qui permet une description formelle du système étudié, indépendamment des choix techniques PxM-40 Intermédiaire entre deux réalités : La vue externe (cœur du métier, organisation et géographie) Le système informatique (choix techniques, composants, Guide général, p15 déploiements) Doit faciliter les décisions de structuration du système informatique Un mode de représentation doublement métaphorique Urbanisation Services Antoine CLAVE 45/79
  46. 46. methodePraxème L’ASPECT LOGIQUE(2) Architecture de services Une architecture est dite « orientée services » si elle structure le système autour de l’unité élémentaire du service logique Une ambigüité : le composant, ce que fournit le composant (cf : le Service Public) Un service : Composant le plus fin de l’architecture (de services) Réponse élémentaire du système à un besoin (d’information) Unité de conception qui sera dérivée en constituant logiciel Antoine CLAVE 46/79
  47. 47. methodePraxème L’ASPECT LOGIQUE(3) Nature d’un service logique Machine logique, représentée par une classe UML Classe sémantique : dérivée en Machine Logique Métier Cas d’Utilisation : dérivé en Machine Logique Organisationnelle L’aspect logique articulera deux vues : Une vue organisation Quels en seront les composants ? Comment l’information circulera-t-elle ? Une vue utilisation Deux descriptions : Statique Dynamique Comment le Système répondra-t-il aux besoins de l’utilisateur ? Antoine CLAVE 47/79
  48. 48. methodePraxème L’ASPECT LOGIQUE(4) La structuration logicielle permise par l’aspect logique est donc fondée sur Une généricité simplicité et compacité héritée de l’aspect sémantique Une organisation service héritée de l’aspect pragmatique Sans perdre de vue l’objectif stratégique, apporté par l’aspect intentionnel Cette structuration optimale se fait indépendamment des choix technologiques, repoussés en aval Antoine CLAVE 48/79
  49. 49. methodePraxème L’ASPECT LOGIQUE(5) Le modèle logique des données L’architecture des données peut être découplée de l’architecture des services Architecture SOA => plan des services masque plan des données Architecture SOA : un style d’architecture non obligatoire Antoine CLAVE 49/79
  50. 50. methodePraxème L’ASPECT LOGIQUE(6) Stratification du Système 3 types de machines logiques Machines logiques métier : issues des classes sémantiques Machines logique s organisationnelles : issues des Cus et processus Machines logiques utilitaires : événements, codifications, exceptions … 3 cercles INTERFACES Le pérenne est protégé par le volatile MLO MLM Antoine CLAVE 50/79 Une circulation polarisée des appels de services
  51. 51. methodePraxème L’ASPECT LOGIQUE(7) Description statique Antoine CLAVE 51/79 La description dynamique montrera les appels de services entre les strates. Outil possible : diagramme de séquences UML
  52. 52. methodePraxème L’ASPECT LOGIQUE(8) • Actions de l’utilisateur (ou d’un autre Système) • IHM (ou IMM) • Invocation de la couche interactions • Classes MVC • Invocation de la couche organisation • MLO • Invocation des classes Elémentaires • MLM Antoine CLAVE 52/79
  53. 53. PRAXEME : L’ESSENTIEL HISTOIRE : initiateurs, motivation PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE LA MÉTHODE PRAXEME LA CHAÎNE DE VALEUR LA TRANSFORMATION DE L’ENTREPRISE LE PRAXEME INSTITUTE PRAXEME ET LES AUTRES … UN EXEMPLE VÉCU Antoine CLAVE 53/79
  54. 54. ChaîneValeur UN CONCEPT MANAGERIAL Michael Porter : l’avantage concurrentiel (1986) « La chaîne de valeur représente l’activité de l’entreprise décomposée en séquences d’opérations élémentaires et permet d’identifier les sources d’avantages concurrentiels potentiels » Christian HOHMANN www.Chohmann.free.fr La valeur ? Ce que les clients sont prêts à payer pour obtenir le produit ou le services Doit compenser les différentes activités réalisées par les fournisseurs, l’entreprise, la commercialisation Antoine CLAVE 54/79
  55. 55. ChaîneValeur SCHEMA CLASSIQUE DE LA CHAÎNE DE VALEUR Selon Michaël PORTER www.Chohmann.free.fr Antoine CLAVE 55/79
  56. 56. ChaîneValeur UNE NOUVELLE VISION DE LA CHAÎNE DE VALEUR L’entreprise = réalise des opérations s’ajuste se transforme Vision linéaire de la chaîne de valeur : obsolète Intégrer la prise d’informations, les rétroactions, les décisions de transformation Vision Praxème : dépasse l’approche linéaire Antoine CLAVE 56/79
  57. 57. ChaîneValeur UNE VISION SYSTÉMIQUE L’entreprise, lieu d’ajustements permanents Le commercial capte l’accueil fait aux nouveaux produits => nécessité de transmettre cette information à qui peut agir Veille : surveille la e-réputation de l’entreprise => nécessité de transmettre et de réagir vite Ces informations sont-elles exploitées de manière optimum ? L’entreprise, lieu de transformations Un système est auto adaptateur (ou disparaît) Un système est apprenant Un système est homéostatique Un système est ouvert Joël de Rosnay Jacques-Antoine Malarewicz Un système est finalisé Un système est relationnel Antoine CLAVE 57/79
  58. 58. ChaîneValeur PRENDRE EN COMPTE LES PRÉOCCUPATIONS DE L’ENTREPRISE Rendre compte de la complexité de l’entreprise exige un cadre descriptif rigoureux Fournir un outil qui permette sa transformation en vue de son adaptation à son environnement exige cadre méthodologique organisé Informations stratégiques Informations tactiques (organisationnelles) Informations opérationnelles Savoir articuler l’approche analytique (cartésienne) et l’approche systémique. Antoine CLAVE 58/79
  59. 59. PRAXEME : L’ESSENTIEL HISTOIRE : initiateurs, motivation PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE LA MÉTHODE PRAXEME LA CHAÎNE DE VALEUR LA TRANSFORMATION DE L’ENTREPRISE LE PRAXEME INSTITUTE PRAXEME ET LES AUTRES … UN EXEMPLE VÉCU Antoine CLAVE 59/79
  60. 60. TRANSFORMER L’ENTREPRISE Comment assurer le continuum entre les opérations et la transformation ? L’agilité de l’entreprise réside dans la capacité à réaliser ce continuum Télescopage de plusieurs nécessités : Nécessité de la transformation Nécessité d’une méthodologie Nécessité de la qualité Apprécie la production instantanée (activités opérationnelles) , l’amélioration des pratiques (ajustement) et l’adaptation de l’entreprise (sa transformation) Antoine CLAVE 60/79
  61. 61. ANALYSER LES INFORMATIONS Sur le fonctionnement actuel Vérifier le bon fonctionnement et ses insuffisances Le double rôle du manager Opérationnel Tactique Imaginer de nouveaux fonctionnements Ce que PRAXEME traduit par une vision enrichie de la roue de Deming : Antoine CLAVE 61/79
  62. 62. Antoine CLAVE 62/79
  63. 63. RESPONSABLE DE LA TRANSFORMATION Manager Négociateur Vers de nouvelles compétences Un domaine d’intervention plus vaste © Jean-Louis FOUCART Boîte à outils du pilote des SI Gestionnaire Expert « Ce n’est pas en améliorant la chandelle qu’EDISON a inventé l’ampoule à incandescence » Antoine CLAVE 63/79
  64. 64. PRAXEME : L’ESSENTIEL HISTOIRE : initiateurs, motivation PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE LA MÉTHODE PRAXEME LA CHAÎNE DE VALEUR LA TRANSFORMATION DE L’ENTREPRISE LE PRAXEME INSTITUTE PRAXEME ET LES AUTRES … UN EXEMPLE VÉCU Antoine CLAVE 64/79
  65. 65. PRAXEME INSTITUTE Association loi 1901, fondée en 2006 Développement et promotion de la méthode publique Dépositaire du fonds public Garant de l’ouverture et de la gratuité Coordonne les travaux de développement Contributeurs entreprises Un site et un wiki Antoine CLAVE 65/79
  66. 66. STRUCTURE DU WIKI : L’ORGANUM Antoine CLAVE 66/79
  67. 67. PRAXEME : L’ESSENTIEL HISTOIRE : initiateurs, motivation PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE LA MÉTHODE PRAXEME LA CHAÎNE DE VALEUR LA TRANSFORMATION DE L’ENTREPRISE LE PRAXEME INSTITUTE PRAXEME ET LES AUTRES … UN EXEMPLE VÉCU Antoine CLAVE 67/79
  68. 68. ZACHMAN TOGAF Stratégie de l’entreprise, valeurs aligner les processus sur les exigences de la stratégie Valeurs : non Méta modèle Très exhaustif Simple et (aborde tous les formalisé sujets et niveaux de l’entreprise), non décrit formellement Antoine CLAVE 68/79 On commence par la stratégie de l’entreprise. Valeurs : possible URBANISATION PRAXEME Doit établir la Fait l’objet cohérence des d’un processus du SI et « aspect » dresser la complet cartographie (aspect applicative ; intentionnel) valeurs : non prévu englobant les 4V Proposition d’un modèle générique, définition peu formalisée Rigoureux, modélise et justifie toute la méthodologie. Formalisé (UML)
  69. 69. ZACHMAN TOGAF URBANISATION PRAXEME Procédés Aucun (pas à pas) document n’est disponible Description exhaustive : comment créer l’architecture à travers l’ADM. Description simplifiée des actions à réaliser Des fiches procédés sont proposées dans la V2 Référentiel L’entreprise continuum définit la sémantique de référence à utiliser Des études de cas ; sémantique peu précise et métaphorique Topologie du Système Entreprise ; forte cohérence entre les aspects Non prévue Oui (UML, BPMN) Oui (UML, non obligatoire) Aucun modélisation Non prévue Antoine CLAVE 69/79
  70. 70. ZACHMAN Architecture cible / Change management Très faible en regard du PMI ou IPMA Périmètre TOGAF Modéliser l’architecture cible possible ; pas de guide de la transition Guides de planification de la migration vers la cible ; la conduite du changement Description exhaustive prise en compte 4 niveaux d’abstraction (métier, fonctionnel, applicatif et technique) non intégrés Antoine CLAVE 70/79 URBANISATION Objectif : amener plus de cohérence dans le SI, mais pas de démarche formalisée pour atteindre la cible PRAXEME architecture cible = but de la méthodologie ; pas de « paysage architectural » ni de transition proposés Prend en compte les Restreindre le mêmes 4 niveaux, se périmètre : non concentre sur les 3 prévu (a priori, premiers et souvent vision globale de peu impliquée dans la l’entreprise) TSE stratégie et très intégrée l’organisation globale de l’entreprise
  71. 71. ZACHMAN Source TOGAF URBANISATION PRAXEME Le Framework graphique est facilement accessible, mais le détail explicatif est réservé aux membres. Une documentation exhaustive est disponible sur le web : TOGAF 9.1 Informations accessibles à travers des livres. Accès au détail des informations : limité aux membres du club urba-ea. Mais ce club publie des livres décrivant des cas concrets. Méthode publique : ensemble de la documentation accessible librement sur le site Documentation volumineuse : certification utile. Partitionnement complexe Non-standardisation de l’urbanisation : champ assez libre sur son utilisation. Plus facile à mettre en place Mise en œuvre nécessite une formation (prévue : voir site) Complexité Nécessaire d’utilisation d’être certifié afin de comprendre l’utilisation Antoine CLAVE 71/79
  72. 72. PRAXEME : L’ESSENTIEL HISTOIRE : initiateurs, motivation PRAXEME, MÉTHODOLOGIE D’ENTREPRISE LA MÉTHODE PRAXEME LA CHAÎNE DE VALEUR LA TRANSFORMATION DE L’ENTREPRISE LE PRAXEME INSTITUTE PRAXEME ET LES AUTRES … UN EXEMPLE VÉCU Antoine CLAVE 72/79
  73. 73. PRAXEME : RETOUR D’EXPÉRIENCE (1) Contexte : éditeur d’un progiciel 15 ans de développements successifs Excellentes performances … Interfaces obsolètes Sont de plus en plus difficile à intégrer : les évolutions comptabilité du métier les nouvelles contraintes réglementaires Antoine CLAVE 73/79
  74. 74. PRAXEME : RETOUR D’EXPÉRIENCE (2) Décision du ComEx de l’entreprise : refonte totale Développements En interne En partenariat avec un organisme professionnel Spécifications : autour des écrans Métier = enchaînements d’écrans Descriptions polluées par des considérations techniques. Les gens RG = règles de calcul des champs du métier et l’informatique Moteur applicatif interne, base de données : à la libre appréciation des développeurs De fortes disparités Antoine CLAVE 74/79
  75. 75. PRAXEME : RETOUR D’EXPÉRIENCE (3) Après une première livraison décevante, volonté de mettre en place une véritable méthode de développement logiciel centré sur une vision architecturale forte. Choix : PRAXEME Mis en place en collaboration avec la cellule qualité En respectant certains principes de méthodes agiles Antoine CLAVE 75/79
  76. 76. PRAXEME : RETOUR D’EXPÉRIENCE (4) Première action : décrire le métier de l’utilisateur du progiciel Quels processus ? Quels Cas d’Utilisation Quels objets ? Un écart dû à la culture de l’entreprise Deuxième action : bâtir un véritable référentiel du projet articulé sur trois aspects Aspect sémantique Aspect pragmatique Aspect logique Antoine CLAVE 76/79
  77. 77. PRAXEME : RETOUR D’EXPÉRIENCE (5) Les développements : Sous la responsabilité d’un architecte technique, À partir de l’aspect logique En utilisant un framework technique Les tests Tests unitaires Tests d’assemblage Tests d’intégration Tests utilisateurs les plus sévères (marketing) Antoine CLAVE 77/79
  78. 78. PRAXEME : RETOUR D’EXPÉRIENCE (6) Points positifs L’équipe a perçu la nécessité d’une formalisation rigoureuse du métier Séparer le registre du problème de celui de la solution Mise au point d’un véritable processus de production Une architecture complètement déduite des descriptions du métier Qualité, risques gérés efficacement Facilité déconcertante pour adapter le produit aux différents clients Facteur de rentabilité Difficultés Courbe du soleil : non suivie Gestion de la montée en compétence peu compatible avec le calendrier Intégration du FWK technique : des conflits de conception Ruptures entre les décisions niveaux logique et technique Conception de la base de données : acrobatique Antoine CLAVE 78/79
  79. 79. PRAXEME L’ESSENTIEL évaluation AVEC NOS REMERCIEMENTS POUR VOTRE ATTENTION ET VOTRE CONFIANCE Antoine CLAVE 79/79

×