Your SlideShare is downloading. ×
www.antidot.netÊtes-vous sûr d’exploiter                          Pour mettre en synergie de façon agile vos différentes s...
Antidot Information Factory                                     En bout de chaîne, les                                    ...
En effet, Antidot Information Factory ne se contente pas de travailler sur desfichiers. Chaque document est un objet compo...
Administration simple –Supervision en temps réelAntidot Information Factory comprend uneconsole d’administration qui facil...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Antidot Information Factory - AIF

936

Published on

Antidot Information Factory AIF - est une solution logicielle qui répond aux enjeux de crée un véritable « espace informationnel enrichi » au service des utilisateurs et des applications.


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
936
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Antidot Information Factory - AIF"

  1. 1. www.antidot.netÊtes-vous sûr d’exploiter Pour mettre en synergie de façon agile vos différentes sources, il convientpleinement le potentiel de rendre vos données interopérables. Sans modifier l’existant, un outil dédié doit agréger, normaliser, articuler et exposer les données de cesinformationnel de votre sources. Dès lors, pour chaque nouveau besoin, les données seront déjàorganisation ? disponibles, prêtes à être assemblées selon votre objectif.• Vos utilisateurs disposent de nombreuses Antidot Information Factory (AIF) est une solution logicielle conçue données et applications. Pourtant ils se plaignent de leur difficulté à trouver la spécialement pour répondre à ces enjeux de valorisation et d’exploitation des bonne information. données non structurées ou semi-structurées. Antidot Information Factory est une « machine à produire de l’information » qui industrialise le traitement des• Pour satisfaire rapidement les demandes données existantes et la mise à disposition automatisée d’informations riches. fonctionnelles, vous devez créer des applications métier agrégeant des données Antidot Information Factory permet de : éparses dans et hors de votre entreprise. • capter lesàdonnées contenues dans les différents silos internes ou• L’évolution de votre écosystème nécessite externes votre entreprise ; de partager avec vos partenaires via Internet des données choisies (catalogues, • transformer ces données : nettoyage, normalisation, mise en format cible ; fiches produit, etc.). • les enrichirautomatiquement etselon des plans de classement, en les métier ; annotant en les catégorisant en les alignant avec des référentiels• Le schéma directeur du système • relier vos données afin de les votre métier ; et faire émerger mettre en synergie d’information inclut une phase l’information pertinente pour d’urbanisation des données afin de repousser les limites du SOA qui n’autorise • publier cette information selonvotre protocoles standardisésà vosde l’exposer aux applications de des système d’information, afin que les échanges applicatifs. utilisateurs ou à vos partenaires.Aujourd’hui les données de votre organisation AIF crée un véritable « espace informationnel enrichi » au service de vossont enfermées dans des applications. utilisateurs et de vos applications.E-mail, CRM, ERP, GED-CMS, basesrelationnelles, serveurs de fichiers, sitesweb, intranet… constituent autant de silospar essence hétérogènes qui imposent Une solution souple et modulairedes structures et des méthodes d’accès AIF s’utilise comme un jeu despécifiques. construction : pour créer des chaînes de traitement, il suffit d’assembler et de paramétrer des modules prêts à l’emploi : • modules de captation qui se connectent aux sources et récupèrent les données ciblées ; • modules de normalisation et de nettoyage des données ; • modules d’enrichissement pour la classification, l’annotation et la mise en relation. Antidot Information Factory permet de créer des chaînes de traitement faciles à maintenir : AIF propose un catalogue de plus de 50 modules stan- dard. C’est également une plateforme ouverte et grâce à des interfaces accessibles vous pouvez rapidement développer vos propres modules pour réaliser des traitements spécifiques.
  2. 2. Antidot Information Factory En bout de chaîne, les données enrichies ouest une solution logicielle créées peuvent être exposées / publiées deindustrielle et puissante plusieurs façons selon les besoins :qui repose intégralement surdes standards récents et • génération de fichiers ad hoc ; • injection dans une base relationnelle ;plébiscités : • injection dans un entrepôt RDF accessible via web service (SPARQL) ;technologies XML (XSD, XSL, XPath, • exposition à travers aux contenus. Antidot Content Repository qui fournit un service d’accès le composantXQuery) ; web services pour leséchanges ; technologies du web Le moteur de recherche AFS peut aussi se connecter en sortie d’AIF,sémantique (RDF, OWL, SPARQL) pour pour offrir un service de recherche performant etla modélisation et le traitement. riche sur l’ensemble des informations. Technologie Antidot Information Factory est architecturé autour de 3 composants : • Un framework et quiet Python) fonctions essentiellesdéveloppés tous les modules de traitement (C++ fournit les à partir duquel sont : récupération et transmission des données à traiter, gestion des erreurs, reporting, accès de haut niveau aux documents sans avoir à se soucier de l’implémentation du stockage. • L’ordonnanceur est le chef d’orchestre : il construit dynamiquement les chaînes de traitements déclarées, lance les instances de modules, pilote l’avancement des documents dans la chaîne. Il est interconnecté avec le back-office afin de fournir en temps réel des indicateurs sur les traitements en cours. • Le back-office permet d’interagir avec AIF pour démarrer, programmer, arrêter et suivre les chaînes de traitement.Modélisation des unités documentairesUne ressource documentaire est dans la plupart des cas composée de plusieurs éléments :• Un « fichier bureautiqueetest une unité documentaire constituée du fichier lui-même, de ses droits d’accès et aussi de ses métadonnées : serveur » répertoire de stockage, propriétaire, auteur, date de création…• Le documentI like » de Facebookpageexemple), les métadonnées extraites des balisescommentaires et les informations des page. sociaux (le « représentant une par Web peut comporter le code source HTML, les RDFa, ou encore une vignette de la réseauxLa richesse du corpus et des documents ne s’arrête pas là :• Les modules de traitement d’AIF génèrentdes référentiels,supplémentaires qui complètent le document initial : sujets extraits, entités nommées, annotations sémantiques vers des données liens vers des documents similaires…• Chaque document source peut exister en plusieurs versions et il est nécessaire de regrouper ces versions dans la même unité documentaire.• De nouvelles unités documentaires peuvent être créées dynamiquement à partir de données source.Toutes ces problématiques étaient jusqu’à présent adressées au cas par cas avec des développements spécifiques, ce qui crée un risque projetfort et génère des coûts de maintenance élevés. Antidot Information Factory apporte une réponse opérationnelle et des technologies éprouvéespour résoudre de façon simple et puissante l’ensemble de ces enjeux sur la structuration et la mise à disposition des unités documentaires.
  3. 3. En effet, Antidot Information Factory ne se contente pas de travailler sur desfichiers. Chaque document est un objet composite, constitué de plusieurscouches (layers) qui représentent les différents aspects de ce document :contenu, méta-données, vignette, signature sémantique…De nouvelles couches peuvent être créées dynamiquement par des modulesréalisant des traitements spécifiques (ex.: extraction des entités nommées dudocument).Chaque couche intègre un système de gestion des révisions si bien qu’unemême vue du document peut exister en plusieurs versions, sans avoir à dupliquerle document. La création, la lecture, la suppression des unités documentaires et de couches ou de versions sont des opérations rendues très simples grâce à des méthodes de haut niveau fournies par le framework AIF qui permettent de masquer la complexité technique et de se concentrer sur les besoins fonctionnels. La complexité du stockage physique est prise en charge de façon centralisée, garantissant des performances et une scalabilité optimales avec une administration simplifiée.Intégration à votre environnementConçue pour être exploité dans les environnements d’entreprise les plus exigeants en matière de sécurité, de performance et dedisponibilité, Antidot Information Factory intègre un ensemble de mécanismes à même de répondre à des contraintes avancées deprotection des données, de sécurité applicative et de montée en charge.Antidot Information Factory propose en standard une • Filtres de traitement pour manipuler les données :bibliothèque de plus de 50 modules prêts à l’emploi, pour créerles chaînes de captation et de traitement : » gestion des archives pour la réception des données groupées (zip, tar…)• Connecteurs pour capter des données en mode pull – AIF » manipulation des données au format XML et des va chercher les données – ou en mode push – les données données structurées : validation, transformation, fusion, sont envoyées à AIF – pour des traitements synchrones ou découpage, dédoublonnage… asynchrones. Sont disponibles : crawler web (HTTP, HTTPS, RSS et Atom), » normalisation de champs : dates, noms, codes… accès aux bases de données (Oracle, SQLServer, Sybase, MySQL, PostgreSL…), annuaires (LDAP, AD), serveurs de » alignement sur des référentiels métier fichiers, GED (par CMIS), solutions de publication Web (CMS), » classification automatique entrepôts documentaires (OAI)… » connexion à des produits de text mining tiers (Arisem, Gate, Temis...) » traitements linguistiques d’extraction de concepts ou de mise en relation des documents
  4. 4. Administration simple –Supervision en temps réelAntidot Information Factory comprend uneconsole d’administration qui facilite sonutilisation : suivi du déroulement des chaînes detraitement, contrôle de leur bonne exécution etdiagnostic d’éventuelles anomalies affectantune source de données.Une vue synthétique résume la situation desflux de données en indiquant, pour chacun,le nombre de documents traités avec succèsou en échec, la vitesse moyenne, le volume Exemple d’application : Linked Data – Open datade données manipulées ainsi que la chargesystème du serveur. Le Linked Data (web de données) décrit une méthode de publication des données structurées de telle façon qu’elles puissent être liées entre elles et ainsi devenir plus utiles. A l’instar du web qui relie des pages, le Linked Data permet de lier des données au niveau le plus fin : ces liens sont comme des jointures dans les bases relationnelles, mais ici à l’échelle du web qui devient alors une immense base de données distribuée.Des vues détaillées des traitements appliqués Le web de données utilise les normes du web sémantique qui ont étéà chaque flux montrent les résultats de l’action développées par le W3C depuis plus de 10 ans : modélisation par OWL,de chaque filtre et la progression en temps réel représentation des données en RDF, interrogation en SPARQL, échanges dedes documents dans la chaîne de traitement. règles en RIF. Antidot Information Factory intègre ces technologies de façon native ce qui en fait l’outil idéal pour tout projet d’exposition et de partage des données, que ce soit de façon publique sur le web, comme de façon privée au sein de l’entreprise et avec ses partenaires. AIF permet en effet de sélectionner les données à publier au sein des différentes sources, de les normaliser et de les unifier, puis de les exposer dans un format adapté. Ainsi, plus besoin de définir des flux et des API spécifiques, ni de concevoir des mécanismes complexes à base de web services ad hoc ou d’échanges de fichiersContact difficiles à suivre et à maintenir, car AIF intègre l’ensemble des composantsDirection commerciale nécessaires à l’exposition des données.Tel : +33(0) 4 72 76 03 80 De la même façon, AIF permet de récupérer des données externes et deFax : +33(0) 4 72 76 38 02 les intégrer dans le système d’information pour l’enrichir et créer une valeur supplémentaire pour les utilisateurs. Par exemple, quelle puissance peutLYON apporter au système d’information l’ajout de données venant de Wikipédia58 avenue Debourg 69007 Lyon ou des statistiques de l’INSEE ? Le distributeur X vend N imperméables sur Angoulême. Mais combien y a-t-il d’habitants à Angoulême ? CombienPARIS de jours de pluie par an ? AIF permet d’intégrer aux applications toutes les22 rue du Sergent Bauchat 75012 Paris données nécessaires à la prise de décision. L’Open Data (littéralement Données Ouvertes) est un mouvement qui viseSiège Social à rendre accessibles les données sans mécanisme de sécurité ni de droit afin de promouvoir leur réutilisation et d’encourager le développement29 avenue Jean Monnet 13410 Lambesc d’applications nouvelles. De par ses objectifs, l’Open Data a rencontré etTel : +33 (0) 4 42 63 67 90 adopté les principes de Linked Data. À cet égard, AIF s’impose comme laFax : +33 (0) 4 42 28 61 03 solution idéale pour les projets de Données Ouvertes. www.antidot.net info@antidot.net

×