portfolio

5,562 views
5,282 views

Published on

Published in: Engineering
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
5,562
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
16
Actions
Shares
0
Downloads
1,839
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

portfolio

  1. 1. ARCHITECTE Diplômée d’Etat Anne-Cécile LEFEVRE PORTFOLIO 2013 CONTACT 12 rue Bayen 75017 Paris +33 777 810 49 annececile.lefevre@gmail.com
  2. 2. Concours Etudiant - BeTwin, Habitat Partagé - Le Port, île de la Réunion 2009 Commerces / Logements pour 2 familles Réhabilitation de la prison Juliette Dodu - Saint-Denis, île de la Réunion 2009 Commerces / Logements Etudiants Haliç Metro Bridge - Istanbul, TURQUIE 2011 Logements / Commerces / Ateliers SOMMAIRE 01 03 06 08 10 11 12 13 PROJET WORKSHOP PROJET DE FIN D’ETUDES Requalification de la Fiera de Rome - ITALIE 2011 Aménagement paysager / Espace public / Restaurants Extension bois de l’ENSAM - Le Port, île de la Réunion 2008 Salle de cours / Ateliers Développement urbain de la haute vallée du Lez - Montpellier, FRANCE 2013 Aménagement paysager / Espace public - tramway / Hôtel - Restaurants / Logements intermédiaires Maison et Atelier d’Artiste - Saint-Denis, île de la Réunion 2008 Maison individuelle
  3. 3. Etude structurel du Centre Georges Pompidou 2010 Paris, Renzo Piano - Richard Rogers CONCOURS EN AGENCE Habitat Collectif - Casorate Primo, Province de Milan, ITALIE 2012 Logements L’accroche au sol des tours, entre Urbanité et Verticalité 2012/2013 Mémoire de Master Centre d’Apprentissage de Voile - Prison de l’Asinara, Sardaigne, ITALIE 2012 Réhabilitation / Salles de cours / Dortoir / Etude sur la place du parc urbain dans la métropole 2011 Typologie et classement Etude structurel du Terminal 4 de l’aéroport de Barajas 2009 Madrid, Richard Rogers ETUDES DIVERSES SOMMAIRE 02 14 15 16 17 18 19
  4. 4. 03 Développement urbain de la haute vallée du Lez - Montpellier, FRANCE 2013 Aménagement paysager / Espace public - tramway / Hôtel - Restaurants / Logements intermédiairesPFE GARE TRAM IS nt Pavillonaire rc - Bois Lez e 5 u RIER Z CLAPIERS FORET BOIS DE CLAPIERS MASTERPLAN SCHEMAS CONCPET URBAIN ORGANIGRAMME Le site du projet se situe entre deux communes englobées dans l’agglomération de Montpellier. La future ligne 5 permettra de desservir cette partie de l’agglomération qui avait été un peu mise à l’écart jusqu’à présent. Cette ligne 5 ouvre le champ des possibles pour le nord de Montpellier. En effet, après le développement effréné de Montpellier vers le sud visant à établir une percée vers la mer et son aéroport par l’intermédiaire de projet comme ceux de la Route de la Mer, Montpellier affiche clairement ses nouveaux objectifs pour les années avenirs. Une fois la côte atteinte, vers où se tourner pour accroître la zone d’influence de Montpellier? C’est donc le nord, représenté par Montferrier-sur-Lez, Clapiers et Prades-le-Lez, qui revêt tous les prochains espoirs de développement. Tout comme l’agglomération l’a fait pour le sud avec la Route de la Mer, le nord à matière à devenir par l’intermédiaire du tramway, la Route de la Nature. L’aménagement des berges du Lez à des points stratégiques, constitue également le support à la construction de cette grande promenade verte à travers la ville.
  5. 5. Développement urbain de la haute vallée du Lez - Montpellier, FRANCE 2013 Aménagement paysager / Espace public - tramway / Hôtel - Restaurants / Logements intermédiaires 04 COUPE TRANSVERSALE DE L’HOTEL ET RESTAURANTS VUE DE L’ARRIVEE EN TRAMWAY, L’ESPACE PUBLIC ET L’HOTEL VUE DU PARCOURS PIETON VERS LE LEZ ENTRE HOTEL ET LOGEMENTS PFE La première finalité du projet est la création d’un parc de loisir et de découverte, tirant avantage de la présence du Lez et du tramway. La priorité est donnée à l’activité touristique de plein air, afin de faire connaître et de développer la partie nord de Montpellier dans le respect de la nature. L’objectif est de mettre en valeur l’embouchure de la Vallée du Lez afin de proposer aux piétons un vrai parcours paysager en s’appuyant sur les berges et les espaces forestiers. La dorsale de circulation incarnée par la ligne 5 du tramway permet d’offrir des opportunités facilitant le désenclavement du site et d’en simplifier l’accés. Le projet procède par séquence afin d’urbaniser en douceur la vallée du Lez tout en préservant la beauté des paysages. Les nouvelles parties constuites se trouvent en périphérie afin de conserver le plus possible côté sauvage du Lez. En bordure de Montferrier, le long de la départementale se développe une première bande d’habitation en continuité avec l’urbanisation de Montferrier. Cette bande est ensuite suivie de jardins partagés et de serres. La bande suivante est quant à elle, exclusivement boisée, et exploite les bois déjà présents sur le site; et agrandit ainsi uniformément les parties boisées sur de plus grandes superficies. L’autre bande prévoit le maintien d’une grande partie des terres agricoles. Enfin la dernière bande, tout comme la première est construite mais intègre progressivement des bosquets, annonciateur de la fôret de Clapiers toute proche. Le programme comprend un nouvel hôtel censé prendre la place d’héliotel, l’hôtel anciennement situé à l’entrée du site. A la base celui-ci servait essentiellement aux hommes d’affaires travaillant à Agropolis ou dans les divers pôles de recherches scientifiques en agronomie présents à proximité. Les usagers doivent également discerner facilement qu’il existe une structure fiable et suffisamment bien équipée, destinée à les accueillir, les diriger, les renseigner ou tout simplement flâner. C’est la raison pour laquelle le bâtiment, établissement d’accueil, se trouve directement à la sortie du tramway. En effet de l’hôtel, peuvent partir de nombreux sentiers et pistes cyclables traversant l’ensemble du parc pour se poursuivre ensuite vers la fôret de Clapiers. La fonction de l’hôtel est donc double. Dans le sens où il doit proposer un cadre calme et tranquille pour les chambres d’hôtel, mais dans le même temps accueillir les personnes extèrieures à l’hôtel souhaitant profiter du paysage et du parc boisé. Par conséquent, après la première césure permettant d’introduire le végétal au coeur du bâti, intervient une seconde césure faisant se diviser une nouvelle fois l’édifice en deux. Elle permet de séparer les parties plus privatives et tranquilles que sont les chambres d’hôtel, de la partie plus publique destinée au fonctionnement de bar, café et restaurant. La dimension touristique du projet a besoin d’une activité dynamique pour fonctionner, l’hôtel- restaurant fait donc office de pont et de liaison entre la ville et le paysage offert par la vallée du Lez. chambre coursive terrasse rampe terrasse café-restaurant jardin en pente café-restaurant coursive chambre loggialoggia
  6. 6. Développement urbain de la haute vallée du Lez - Montpellier, FRANCE 2013 Aménagement paysager / Espace public - tramway / Hôtel - Restaurants / Logements intermédiaires 05PFE VUE D’ENSEMBLE DES LOGEMENTS INTERMEDIAIRES VUE DE L’ACCES COMMUN AUX LOGEMENTS COUPE TRANSVERSALE DES LOGEMENTS PLAN R+1 DES LOGEMENTS REPARTITION DES LOGEMENTS logement sud logement nord Outre un parc de loisir et de découverte, la vocation touristique du projet ne constitue pas le seul moteur d’élaboration et de réflexion dans le processus de mise en place de la stratégie urbaine et paysagère. En effet, le site est aussi ceinturé par deux lotissements, conséquences directes des extensions urbaines. C’est pourquoi afin de contenir et de maitriser cette expansion et de préserver le paysage de la vallée du Lez, le programme comporte également de l’habitat intermédiaire. Le projet se concentre donc sur la rive ouest du Lez, c’est à dire en bordure de Montferrier-sur-Lez plutôt que sur la rive est, en lisière de fôret. Il s’insère sur les parties en coteaux du site. L’objectif étant de s’éloigner le plus possible du Lez, pour d’une part en préserver le paysage, mais aussi pour se prémunir des risques d’inondation. Les noues végétalisées et les bassins de rétention, associés à la construction sur les côteaux plutôt qu’en partie des berges, constituent autant de dipositifs destinés à garantir le minimum de risques. Les logements viennent s’appuyer sur la pente pour se former. La ligne de logements exploite la topographie pour s’assembler. Chaque logement possède deux accès. Direct depuis le parking où l’entrée se fait par une cour anglaise, ou indirect par escalier et ascenseur commun, amenant sur une circulation commune de passerelles et de parcelles plantées. LOGEMENT terrasse serre serre parking jardin d’hiver cour anglaise cour anglaisenoue végétale terrasse cheminement piéton jardin partagé passerelle LOGEMENTACCES COMMUN CIRCULATION
  7. 7. PROJET 06 Haliç Metro Bridge - Istanbul, TURQUIE 2011 Logements / Commerces / Ateliers site d’intervention futur pont Corne d’Or SCHEMA VUE DES ATELIERS ET VIDE SUR PARKING SCHEMA CONCEPT PLAN RDC Le projet est à Itsanbul, sur la partie européenne en plein centre historique. Le choix du site étant resté libre aux étudiants, c’est en approfondissant les recherches sur les futurs projets de la ville que le site a finalement été sélectionné. En effet, la métropole d’Itsanbul a lancé pour les prochaines années un vaste programme de projets de grande envergure, comme la construction d’un nouveau pont sur la Corne d’Or. Censé répondre à la croissance infernale de la circulation automobile, ce nouveau pont sera le support d’une nouvelle ligne de métro et se heurte au vieux tissu urbain d’Istanbul. L’objectif du projet urbain, fruit d’une réflexion collective, est de réfléchir à cette entrée du pont dans la ville. Chacun des projets personnels devant tenir compte du quartier et de l’existant avoisinant. Cette analyse personnelle se concentre en majorité sur la partie nord, dans le quartier de Galata. Elle a révélé la surprenante présence des vestiges d’un mur datant de l’époque byzantine au milieu d’un quartier de ferrailleurs. Le projet s’appuit sur ces conclusions et la pente importante du site pour se contruire. Le mur byzantin, laissé à l’abandon, est restauré, et sert de colonne vertébrale à toute la mise en place du projet. Un parcours piéton, sorte de promenade tranquille est aménagée entre les nouveaux ateliers des ferrailleurs au rez-de-chaussée et le mur ancien. Une relation s’établit alors entre les ateliers et les commmerces situés en R+1 pour former une chaîne du fabriquant au revendeur.
  8. 8. PROJET 07 4.8 5.8 2.8 2.8 COUPE TRANSVERSALE AA PLAN R+2 logement commerce atelier mur vestige ballade entre ateliers et mur ancien parking ELEVATION OUEST VUE DE LA COURSIVE COMMERCIALE et JARDIN Haliç Metro Bridge - Istanbul, TURQUIE 2011 Logements / Commerces / Ateliers 0 3 9 18 0 3 9 18 Depuis la ville, le piéton a le choix entre la descente basse au niveau des ateliers, ou le parcours haut au niveau des commerces. En fonction des divers types de travail en atelier, la hauteur de ces derniers s’adaptent et varient. Ce qui permet au niveau des commerces de proposer un parcours toujours à fleur du mur, afin de profiter des points de vue sur la Corne d’Or. Les derniers niveaux se composent d’une vingtaine de logements, allant du T3 au T5, destinés pour la plupart à des familles en raison de la présence d’écoles à proximité. Le projet offre également un parking en R-1 d’une capacité de 45 places. Il est éclairé et ventilé naturellement grâce à l’exploitation de la pente. Un jardin public au niveau des commerces procure une respiration au milieu de l’agitation du quartier des ferrailleurs.
  9. 9. PROJET 08 Requalification de la Fiera de Rome - ITALIE 2011 Aménagement paysager / Espace public / Restaurants gare bureau restaurants création d’une navette de la gare au Tibre en 5 min arrêts stratégiques du projet logements et marina nouvelle entrée transition entre le parc et la fiera 1. compromis entre végétal et bâti 2. divers ambiances pour se restaurer à l’extérieur en terrasse donnant sur le parc à l’intérieur au sol au milileu des arbres à l’intérieur en hauteur à la cime des arbres SCHEMAS CONCEPT COUPE TRANSVERSALE AA VUE D’AMBIANCES (maquette) Le projet de requalification de la Fiera (Centre d’Exposition) de Rome nait de la volonté de la ville de rivaliser avec celles de Milan ou de Bologne. Le site est bordé par une voie ferrée au nord et par le Tibre au sud. L’objectif premier du projet est de ne pas faire de «tabula rasa», mais de chercher les moyens d’améliorer l’existant. Pour se faire, une navette sur rail est mise en place, afin de permettre de relier rapidement la gare, la Fiera et le Tibre auparavant complétement déconnectés. Les friches du côté du fleuve sont remplacées par la création d’un vaste parc paysager entre la Fiera et le Tibre. Les entrepôts sont conservés en l’état et seuls sont rajoutés une tour de bureau, une nouvelle entrée principale, une aire de restauration et des logements. Le restaurant, partie développée plus en détail, devient un point stratégique de l’ensemble du projet, car il se situe à la frontière entre le parc et la Fiera. Devant donc assurer le passage en douceur entre un univers construit composé d’entrepôts et de hangars et un univers végétal relativement boisé, le bâtiment constitue un compromis entre les deux. Il reprend la forme standard des entrepôts mais se transforme en un immense jardin d’hiver. La grande hauteur permet à la structure de contenir un espace arboré. Il devient alors possible de manger en relation avec la nature de différentes manières. Le projet est une variation d’espaces de plein et de vide entre les arbres. Recouvert d’une résille métallique, un jeu de perception s’établit entre intérieur et extèrieur.
  10. 10. PROJET 09 Requalification de la Fiera de Rome - ITALIE 2011 Aménagement paysager / Espace public / Restaurants ELEVATION SUD OUEST PLAN R+1 PLAN RDC
  11. 11. PROJET 10 Réhabilitation de la prison Juliette Dodu - Saint-Denis, île de la Réunion 2009 Commerces / Logements Etudiants Il concetto tiene in un compromesso tra passato e futuro. Al primo piano si trova un shopping center ed ai piani successivi delle residenze per studenti,essenzialmente. Gli appartamentistudenti,essenzialmente. Gli appartamenti hanno tutti a dispozione una terrazza. Sono dei volumi uguali fra di loro, che danno l’impressione di essere disposti a caso, come l’invasione di un virus. I colori verde e rosso (complementari), rinforzano il contrasto tra le due strutture. Gli studenti possono0 dividere degli spaziGli studenti possono0 dividere degli spazi comuni, come lavanderia, salla riposo per stare insiemme...etc PORTFOLIO Riabilitazione di un carcere, isola della Réunion Il nuovo complesso di residenze ha per obiettivo la trasformazione della più famosa e vecchia prigione della Réunion. Invece di effetuare una tabula rasa del passato, l’idea era di conservare le parete anziane dell’edificio. Il nuovo progetto si aggrappa al muro, e si sviluppa come una contaminazione vicontaminazione virale. La prigione rimane presente, e diventa un simbolo ed un souvenir. Il concetto tiene in un compromesso tra passato e futuro. Al primo piano si trova un shopping center ed ai piani successivi delle residenze per studenti,essenzialmente. Gli appartamentistudenti,essenzialmente. Gli appartamenti hanno tutti a dispozione una terrazza. Sono dei volumi uguali fra di loro, che danno l’impressione di essere disposti a caso, come l’invasione di un virus. I colori verde e rosso (complementari), rinforzano il contrasto tra le due strutture. Gli studenti possono0 dividere degli spaziGli studenti possono0 dividere degli spazi comuni, come lavanderia, salla riposo per stare insiemme...etc Façade Sud-Ouest 05 I colori verde e rosso (complementari), rinforzano il contrasto tra le due strutture. Gli studenti possono0 dividere degli spaziGli studenti possono0 dividere degli spazi comuni, come lavanderia, salla riposo per stare insiemme...etc souvenir. Il concetto tiene in un compromesso tra passato e futuro. Al primo piano si trova un shopping center ed ai piani successivi delle residenze per studenti,essenzialmente. Gli appartamentistudenti,essenzialmente. Gli appartamenti hanno tutti a dispozione una terrazza. Sono dei volumi uguali fra di loro, che danno l’impressione di essere disposti a caso, come l’invasione di un virus. I colori verde e rosso (complementari), rinforzano il contrasto tra le due strutture. Gli studenti possono0 dividere degli spaziGli studenti possono0 dividere degli spazi comuni, come lavanderia, salla riposo per stare insiemme...etc PORTFOLIO n carcere, isola della Réunion Il nuovo complesso di residenze ha per obiettivo la trasformazione della più famosa e vecchia prigione della Réunion. Invece di effetuare una tabula rasa del passato, l’idea era di conservare le parete anziane dell’edificio. Il nuovo progetto si aggrappa al muro, e si sviluppa come una contaminazione vicontaminazione virale. La prigione rimane presente, e diventa un simbolo ed un souvenir. Il concetto tiene in un compromesso tra passato e futuro. Al primo piano si trova un shopping center ed ai piani successivi delle residenze per studenti,essenzialmente. Gli appartamentistudenti,essenzialmente. Gli appartamenti hanno tutti a dispozione una terrazza. Sono dei volumi uguali fra di loro, che danno l’impressione di essere disposti a caso, come l’invasione di un virus. I colori verde e rosso (complementari), rinforzano il contrasto tra le due strutture. Gli studenti possono0 dividere degli spaziGli studenti possono0 dividere degli spazi comuni, come lavanderia, salla riposo per stare insiemme...etc Façade Sud-Ouest nuovo complesso di residenze ha per ettivo la trasformazione della più mosa e vecchia prigione della Réunion. ece di effetuare una tabula rasa del ssato, l’idea era di conservare le parete ziane dell’edificio. Il nuovo progetto si grappa al muro, e si sviluppa come una ntaminazione vintaminazione virale. La prigione rimane esente, e diventa un simbolo ed un uvenir. oncetto tiene in un compromesso tra ssato e futuro. primo piano si trova un shopping center ai piani successivi delle residenze per denti,essenzialmente. Gli appartamentidenti,essenzialmente. Gli appartamenti nno tutti a dispozione una terrazza. no dei volumi uguali fra di loro, che nno l’impressione di essere disposti a so, come l’invasione di un virus. olori verde e rosso (complementari), forzano il contrasto tra le due strutture. studenti possono0 dividere degli spazistudenti possono0 dividere degli spazi muni, come lavanderia, salla riposo per re insiemme...etc GALERIE COMMERCIALE TERRASSE ET PASSERELLES MUR EXISTANT ET NOUVEAU PROJET BALLADE SUR LES TOITS Le nouveau projet a pour objectif de transformer l’îlot dans lequel se trouve l’une des plus vieilles prison de la Réunion. Sa construction date de 1771, c’est une des plus vieilles constructions de l’île. Pendant près de 300 ans l’édifice a accueilli des prisonniers. Malgré cette longévité le bâtiment ne bénéficie d’aucune protection patrimoniale car il n’est pas considéré de grand intérêt architectural. Mais le projet au lieu d’effacer toute trace du passé et de reconstruire tout à zéro, opte plutôt pour l’idée consistant à sauver des témoignages faisant partie de l’histoire du bâtiment. Le concept général est un compromis entre ancien et nouveau. Ainsi les murs principaux sont conservés, et servent de support à l’établissement du nouveau projet. Constitué de logements étudiants et de commerces, les éléments viennent se poser sur les murs existants. Une confrontation se crée alors entre passé et futur. L’ancienne prison reste présente et porte fièrement les marques de son évolution. Les couleurs complémentaires verte et rouge, viennent renforcer le constraste entre les deux entités. Le projet se décompose en une galerie commerciale au rez-de-chaussée et des logements étudiants aux niveaux supérieurs. Les nouveaux commerces sont nichés dans l’épaisseur de l’ancien bâtiment. Un large espace de déambulation est ainsi aménagé entre le mur et les boutiques. Il est possible depuis le rez-de-chaussée de traverser entièrement la galerie commerciale pour se rendre directement en coeur d’îlot où un jardin public est créé. Les logements quant à eux, sont tous traversants, et bénéficient tous d’une vue sur les jardins et de terrasses toujours ensoleillées. Ce sont des volumes répétitifs de même dimension, qui s’agencent de différentes manières. L’assemblage ainsi formé donne une impression de contamination et de propogation virale. Riabilitazione di un carcere, isola della Réunion Il nuovo complesso di residenze ha per obiettivo la trasformazione della più famosa e vecchia prigione della Réunion. Invece di effetuare una tabula rasa del passato, l’idea era di conservare le parete anziane dell’edificio. Il nuovo progetto si aggrappa al muro, e si sviluppa come una contaminazione vicontaminazione virale. La prigione rimane presente, e diventa un simbolo ed un souvenir. Il concetto tiene in un compromesso tra passato e futuro. Al primo piano si trova un shopping center ed ai piani successivi delle residenze per studenti,essenzialmente. Gli appartamentistudenti,essenzialmente. Gli appartamenti hanno tutti a dispozione una terrazza. Sono dei volumi uguali fra di loro, che danno l’impressione di essere disposti a caso, come l’invasione di un virus. I colori verde e rosso (complementari), rinforzano il contrasto tra le due strutture. Gli studenti possono0 dividere degli spaziGli studenti possono0 dividere degli spazi comuni, come lavanderia, salla riposo per stare insiemme...etc Façade Sud-Ouest 05 Riabilitazione di un carcere, isola della Réunion Il nuovo complesso di residenze ha per obiettivo la trasformazione della più famosa e vecchia prigione della Réunion. Invece di effetuare una tabula rasa del passato, l’idea era di conservare le parete anziane dell’edificio. Il nuovo progetto si aggrappa al muro, e si sviluppa come una contaminazione vicontaminazione virale. La prigione rimane presente, e diventa un simbolo ed un souvenir. Il concetto tiene in un compromesso tra passato e futuro. Al primo piano si trova un shopping center ed ai piani successivi delle residenze per studenti,essenzialmente. Gli appartamentistudenti,essenzialmente. Gli appartamenti hanno tutti a dispozione una terrazza. Sono dei volumi uguali fra di loro, che danno l’impressione di essere disposti a caso, come l’invasione di un virus. I colori verde e rosso (complementari), rinforzano il contrasto tra le due strutture. Gli studenti possono0 dividere degli spaziGli studenti possono0 dividere degli spazi comuni, come lavanderia, salla riposo per stare insiemme...etc Façade Sud-Ouest 05 PLAN RDC VUE DES LOGEMENTS ETUDIANTS VUE COTE RUE JULIETTE DODU ALLURE GENERALE DU PROJET PLAN R+1
  12. 12. PROJET 11 Concours Etudiant - BeTwin, Habitat Partagé - Le Port, île de la Réunion 2009 Commerces / Logements pour 2 familles Ce concours pour étudiant avait pour objectif la réflexion sur l’aménagement d’une librairie et sur un habitat éco responsable destiné à deux familles, avec comme contrainte une surface de travail très réduite en milieu urbain. Situé dans l’hémisphère sud, l’ensemble du bâti est entièrement en bois et prend le parti de se tourner plutôt vers l’intérieur que sur l’extérieur. Tout le projet s’organise autour d’un patio commun. En plus de son rôle de protection solaire, ce patio permet surout de profiter de la lumière et de la fraicheur en toute intimité sans avoir les désagréments de la rue, dont la fréquentation piétonne et automobile est assez importante. Chaque famille possède son propre logement et ses espaces privés, mais elles partagent le grand patio au centre de la structure, ainsi que cuisine et garde-manger. Au lieu de diviser la parcelle en petits espaces individuels, un plus grand espace à usage collectif a été préféré. C’est une nouvelle manière de vivre ensemble, dans un habitat quasi indivuel, mais en considérant les nouveaux enjeux de la densité urbaine. PLAN RDC PLAN R+1 FACADE NORD COTE RUE VUE D’ENSEMBLE PATIO-ESPACE COMMUN PERGOLA ET CIRCULATIONS COUPE TRANSVERSALE AA COUPE LONGITUDINALE BB B B A A A A B B
  13. 13. PROJET Plans Plan R+1 Plan Rez-de-chaussée Avant-Projet Le projet s’articule autour d’un grand jeu de portes. Cer- taines coulissent et d’autre pivotent. Ainsi l’espace dédié au théâtre s’agrandit et se rétrécit seuivant les besoins. Ces mêmes portes privatisent la partie plus intime de la maison, réservée à la famille. Le coeur de l’habitat est l’espace scénique. Selon les représentations, les différen- tes parties de la maison se transforment. Elles sont influen cées par le jeu sans être prise à partie. Lorsqu’il n’ya plus d’activité théâtrale, la maison récupère un grand espace centrale, en synergie avec l’ensemble de l’habitation; et ap- porte de la lumière. C’est autour de la famille se mettre en scène. Une untié de base: un carré de 5x5m, a été utilisé comme trame. Les espaces de vie découlent de l’assemblage de cette trame, constituée d’une structure métallique. Croquis Référence: Le théâte de la FabriK, Guillaume Hazet L’espace scénique et le jeu des portes Maison et Atelier d’Artiste - Saint-Denis, île de la Réunion 2008 Maison individuelle 12 L’idée de départ est celle de concilier la vie familiale avec l’activité artistique de l’un des membres de la famille. L’artiste en question évolue dans le monde du théâtre. La maison est conçue autour d’un grand jeu de portes permettant de moduler les espaces. Certaines coulissent, d’autres pivotent. Ainsi l’espace dédié au théâtre s’agrandit et se rétrécit suivant les besoins. Le coeur de la maison est l’espace scénique. Selon les représentations, les différentes parties de la maison se transforment. Elles sont influencées par le jeu sans être prise à partie. En effet les portes permettent de privatiser les parties plus intimes, réservées à la famille. Lorsqu’il n’y a plus d’activité théâtrale, la maison récupère un grand espace centrale, en synergie avec l’ensemble de l’habitation; et apporte de la lumière. Une trame de 5x5m en structure métallique, a été utilisée pour construire les différents espaces. CROQUIS D’INTENTION CONCEPT VUE DE L’ENTREEINSERTION DANS LE SITE SYSTEME DES PORTES CLOISONS : portes vertes=portes battantes portes jaunes=portes coulissantes espace scenique espace privé :la vie familiale continue PLAN RDC PLAN R+1 VUE DE L’ESPACE SCENIQUE Avant-Projet Croquis Le projet s’articule autour d’un grand jeu de p taines coulissent et d’autre pivotent. Ainsi l’e au théâtre s’agrandit et se rétrécit seuivant le Ces mêmes portes privatisent la partie plus in maison, réservée à la famille. Le coeur de l’hab l’espace scénique. Selon les représentations, tes parties de la maison se transforment. Elle cées par le jeu sans être prise à partie. Lorsqu d’activité théâtrale, la maison récupère un gra centrale, en synergie avec l’ensemble de l’habi porte de la lumière. C’est autour de la famille scène. Une untié de base: un carré de 5x5m, a été ut trame. Les espaces de vie découlent de l’asse cette trame, constituée d’une structure métall Référence: Le théâte de la FabriK, Guillau L’espace scénique et le jeu des po Avant-Projet Le projet s’articule autour d’un grand jeu de portes. Cer- taines coulissent et d’autre pivotent. Ainsi l’espace dédié au théâtre s’agrandit et se rétrécit seuivant les besoins. Ces mêmes portes privatisent la partie plus intime de la maison, réservée à la famille. Le coeur de l’habitat est l’espace scénique. Selon les représentations, les différen- tes parties de la maison se transforment. Elles sont influen cées par le jeu sans être prise à partie. Lorsqu’il n’ya plus d’activité théâtrale, la maison récupère un grand espace centrale, en synergie avec l’ensemble de l’habitation; et ap- porte de la lumière. C’est autour de la famille se mettre en scène. Une untié de base: un carré de 5x5m, a été utilisé comme trame. Les espaces de vie découlent de l’assemblage de cette trame, constituée d’une structure métallique. Croquis L’espace scénique et le jeu des portes Avant-Projet Le projet s’articule autour d’un grand jeu de portes. Cer- taines coulissent et d’autre pivotent. Ainsi l’espace dédié au théâtre s’agrandit et se rétrécit seuivant les besoins. Ces mêmes portes privatisent la partie plus intime de la maison, réservée à la famille. Le coeur de l’habitat est l’espace scénique. Selon les représentations, les différen- tes parties de la maison se transforment. Elles sont influen cées par le jeu sans être prise à partie. Lorsqu’il n’ya plus d’activité théâtrale, la maison récupère un grand espace centrale, en synergie avec l’ensemble de l’habitation; et ap- porte de la lumière. C’est autour de la famille se mettre en scène. Une untié de base: un carré de 5x5m, a été utilisé comme trame. Les espaces de vie découlent de l’assemblage de cette trame, constituée d’une structure métallique. Croquis L’espace scénique et le jeu des portes
  14. 14. WORKSHOP 13 Extension bois de l’ENSAM - Le Port, île de la Réunion 2008 Salle de cours / Ateliers chitecture union com- sa capa- plus res- rection a les étu- Works n compre- atelier. ement on, 5 pro- réaliser à pétitive, t-André, WorkShop Extension en Bois Apprendre à travailler ensemble, est aussi une grande partie du métier d’architecte. Ce projet est avant tout une belle expèrience humaine. Le travail devient plus efficace dans une bonne entente. Même s’il est souvent difficile de consilier une bonne ambiance tout en intégrant les idées de chacun. Être architecte c’est aussi savoir faire des concessions. Au final, plus que le projet, ce sont les bons moments passés qui resAu final, plus que le projet, ce sont les bons moments passés qui res- tent plus importants gravés dans les esprits. Malgré le stress, le travail intensif de nuit pour terminer dans les temps, la bonne humeur est tou- jours resté au rendez-vous. MODELISATION DE L’EXTENSION CONSERVATION DES ARBRES ECLAIRAGE DE NUIT REALISATION D’UNE PARTIE DU PROJET REALISATION ECHELLE 1/5 TRAVAIL EN EQUIPE La structure de l’école d’Architecture et des Beaux Arts de la Réunion commencant à devenir insuffisante, la direction a lancé l’idée de faire travailler les étudiants eux-mêmes, durant un Workshop, sur un projet d’extension comprenant de nouveaux espaces d’atelier, avec pour obligation de n’utiliser que du bois. Après phase de conception, 5 projets ont finalement été choisis pour être réalisés à l’échelle 1/5. Composé d’une structure répétitive, en panneau en croix de Saint-André, le projet a l’avantage d’être rapidement monté. Les 3 nouveaux ateliers sont réparties autour d’un corps central, intégrant un arbre déjà exisant au sein de l’école. Après un travail d’équipe de plusieurs jours, l’opération avait aussi pour but de prendre conscience des problèmes strucuturels d’un projet et l’écart entre la réalité constructive et la conception sur papier. Apprendre à travailler ensemble, est aussi une grande partie du métier d’architecte. Ce projet est avant tout une belle expèrience humaine. Le travail devient plus efficace dans une bonne entente. Même s’il est souvent difficile de concilier une bonne ambiance tout en intégrant les idées de chacun. Être architecte c’est aussi savoir faire des concessions. Au final, plus que le projet, ce sont les bons moments passés lors de la réalisation qui restent gravés dans les esprits.
  15. 15. CONCOURS EN AGENCE 14 Habitat Collectif - Casorate Primo, Province de Milan, ITALIE 2012 Logements SCHEMA TYPOLOGIQUE DES LOGEMENTS ELEVATION OUEST COUPE FACADE TRANSVERSALECOUPE SCHEMATIQUE VENTILATION REPARTITION DES LOGEMENTS VUE SUR LA COUR INTERIEUREVUE DEPUIS LA SALLE COMMUNE salle polyvalente logement type B logement type D logement type Elogement type C1 - extension en C2 possible logement type A1 - extension en A2 possible Lancé par une fondation, ce concours pour une trentaine de logements a pour but de répondre à la forte demande en logements de la commune, notamment pour les familles, les personnes à mobilité réduite ou les personnes âgées. Le site toute en longueur, a incité le projet à prendre une forme de U. Il respecte également les règles du bon sens de la construction énergétique et environnementale. Des espaces de vies collectifs ont été aménagés, en intérieur comme en extérieur. Cependant chaque logement possède sa propre terrasse, agissant comme une serre en hiver, ou comme espace tampon grâce à des protections solaires en été.
  16. 16. CONCOURS EN AGENCE 15 Centre d’Apprentissage de Voile - Prison de l’Asinara, Sardaigne, ITALIE 2012 Réhabilitation / Salles de cours / Dortoir / PLAN DE NIVEAU RDC VUE DE L’AIRE D’APPRENTISSAGE DE VOILE DANS LA COUR CENTRALE VUE D’UNE COUR INTERIEURE VUE DEPUIS LE JARDIN BOTANNIQUE DE LA TERRASSE SUR LA MER COUPE FACADE Le concours de l’Asinara, est un concours très représentatif de l’esprit italien. C’est à dire qu’il s’agit d’une réhabilitation, une transformation de l’existant. En effet, le patrimoine du pays est si important que plus de la moitié des concours concernent une réhabilitation. Il est plus souvent question de faire du neuf avec du vieux que de construire ex-nihilo. L’Asinara est une petite île appartenant à la Sardaigne, connue pour avoir accueilli les plus importants prisonniers de la mafia d’après guerre. L’objectif est de n’effacer aucune trace du passé, donc de maintenir la prison en l’état tout en proposant un nouvel usage au bâtiment. Dans ce cas, il est question d’une école de voile, et de centre d’apprentissage d’autres activités nautiques pour les enfants et les adolescents. Un travail paysager a été entrepris afin de créer un parcours de découverte de la faune et de la flore endémique de la région. Le nouveau programme comprend des espaces d’accueils et d’informations destinés aux touristes et aux visiteurs de passage sur l’île, des dortoirs avec sanitaires pour les élèves, une infirmerie, des points de restaurations, des salles de cours, une bibliothèque, une salle informatique, une salle de sport, une salle d’exposition sur l’histoire de la prison...etc. Les petites structures extérieures à l’enceinte de la prison, sont allouées à l’activité touristique et aux professeurs de l’école. Des chambres de divers standing avec salle de bain sont offertes. La grande cour intérieure est affectée d’une part à l’apprentissage de la voile en simulation au sol, et d’autre part se divise en jardins et terrasses. Les petites cours intérieures quant à elles, sont en relation avec le bar et les points de restaurations. aire de spectacle-projection terrasse jardin botanique ponton digue quai cantine citerne enterrée récupération des eaux cour intérieure (voile au sol) local véloinstallation photovoltaïque cour intérieure parc voilesalle d’exposition COUPE FACADE COUPE FACADE
  17. 17. ETUDES DIVERSES 16 L’accroche au sol des tours, entre Urbanité et Verticalité 2012/2013 Mémoire de Master TOUR MONTPARNASSE HEARST TOWER Les tours sont présentes partout dans le monde. Elles connaissent un fort engouement de la part des grandes métropoles, car elles représentent l’opportunité de proclamer sa puissance et sa richesse. Cependant les populations ne voient pas toujours d’un très bon oeil ces constructions hors norme. Il existe un vrai décalage entre la vocation de symbole, d’icône et la réalité urbaine d’un gratte-ciel. En effet, les tours semblent se détacher complètement de la ville, laissant le pied de tour démuni face à ses obligations urbaines. C’est ainsi que les gratte-ciel trop préoccupés par la verticalité visant le ciel, en ont oublié ce qui pouvait se passer à leur pied, et ont délaissé totalement le concept d’urbanité. Le mémoire porte sur l’importance qu’occupe la conception des rez-de-chaussée dans les immeubles de grande hauteur. Il tente de mettre en lumière ce qui a déjà été mis en oeuvre par les architectes et/ou urbanistes, et quels éléments de réponses en dégager. En quoi l’accroche au sol des tours peut-elle être ou non génératrice d’urbanité pour la ville, et la création d’une urbanité constitue-t-elle une condition sine qua non à la bonne intégration d’une tour dans le tissu urbain ? Le rattachement de la tour à son environnement peut se faire de diverses manières : un parc verdoyant, une place, des terrasses animées de restaurants, la marche effrénée des passants le long de boutiques sous des arcades …etc. Quoiqu’il en soit l’espace de raccrochement doit être en adéquation avec les habitudes de ses usagers. Cela passe également par un questionnement sur le caractère public ou privé du rez-de-chaussée. Qu’il s’agisse de tour de bureaux ou d’habitation, la privatisation du rez- de-chaussée présente plus d’incompatibilité avec l’existence d’une urbanité car on n’y a, par définition, pas droit à l’accès. Pour répondre à ces questions, la méthodologie choisie est celle d’une analyse répertoriée de différentes tours présentant des analogies et des disparités entre elles. Dans un souci de clarté et de cohérence graphique, chaque exemple est décrit de la même façon par l’intermédiaire de plusieurs outils : une représentation globale de la tour, un plan du rez-de-chaussée, une coupe sur rue et des photographies. Cette méthode permet de comparer les gratte-ciel avec équité, sans qu’ils soient dénaturés par les différences de représentation de leur auteur. Cette approche a permis d’identifier divers typologie de rez-de-chaussée. CITICORP CENTER BANQUE DE CHINE
  18. 18. ETUDES DIVERSES 17 Etude sur la place du parc urbain dans la métropole 2011 Typologie et classement HYDE PARK - PARC PLAT PARC THAMES BARRIER-PARKWAY HIGH LINE-PARC PROMENADE HAUTEURHIGH LINE Au cours de l’histoire, la présence de la nature au sein de la ville a connu des fluctuations. La transformation des sociétés, l’évolution des idées ont été à l’origine des mutations typologiques du parc dans la métropole. Si la notion de limites a longtemps été inhérente au concept de parc, aujourd’hui les limites de ce dernier sont beaucoup plus floues. Il s’insère dans tous les interstices. Le parc est voué à évoluer, car il doit suivre la ville qui elle même évolue sans cesse. Mais à l’heure où la ville devient «métropole» que devient le parc? L’objectif du travail mené est donc de confronter les transformations notables de l’idée de parc urbain au travers des besoins de la métropole. Au cours des siècles précédents, l’heure était plutôt à l’assainissement et à l’embellissement dus à des villes en manque d’hygiène et à la recherche de nature. A présent c’est l’équilibre entre ville et nature qui est de mise. Le parc est le fruit d’une recherche urbanistique, d’où il devient une création artistique et bénéficie d’innovations technologiques. Il s’attache au contexte, s’adapte au tissu urbain et revêt plusieurs formes. Quelles sont ces formes? Il y a par exemple le «parc plat». C’est la typologie la plus ancienne. En effet lors des premiers débats orientés vers une intégration de la nature en ville, on ne se pose de question sur la forme. Il s’agissait plutôt de débats de fonds sur le concept même de : «présence de la nature en milieu urbain». Ainsi le parc plat s’insère dans une dent creuse, un îlot, au sein même du tissu bâti. Ses frontières sont nettes. Ensuite arrivent les parcs soucieux de la topographie du site, ou intégrant divers types d’équipements. Puis on peut observer une perte du caractère uniquement végétal du parc pour une plus grande mixité des fonctions. Il n’est plus un simple moyen «d’oublier la ville» mais réellement un espace créateur de nouvelles urbanités. Les concepteurs travaillent désormais la troisième dimension en imaginant de nouvelles formes de parcs. On assiste à un travail en coupe qui n’existait pas auparavant. C’est le cas notamment du parc High Line, ou de la promenade plantée de Mathieux et Vergely à Paris dans le XII arrondissement.
  19. 19. ETUDES DIVERSES Etude structurel du Centre Georges Pompidou 2010 Paris, Renzo Piano - Richard Rogers 18 STRUCTURE PRIMAIRE: PORTIQUES SCHEMA D’UN PORTIQUE DESCENTE DE CHARGES PLATEAUX LIBRES ENSEMBLE STRUCTUREL poutre structure primaire (portiques x14) - basculement des gerberettes - renvoi des efforts vers les fondations par les tirants contreventements transversaux plateaux libres, planchers et coursives contreventements longitudinauxpoutre des coursives en sous tension poteau tirant poteau1 2 3 4 gerberette poutre tirants gerberette plan structure modelisation 3D ASSEMBLAGE CLE POTEAU-POUTRE
  20. 20. ETUDES DIVERSES Etude structurel du Terminal 4 de l’aéroport de Barajas 2009 Madrid, Richard Rogers 19 structure béton - trame poteaux structure métallique poteau béton de la structure métallique COUPE LONGITUDINALE - NORD SUD STRUCUTURE MODULAIRE REPETITIVECOMPOSITION D’UNE TRAVEE tirants poutre principale «panne» poutrelles «chevrons» profilé acier «voligeage» passerelle puit de lumière poteau Y: récupération des efforts de toiture poteau V: 4 points d’appui CANYON - PUITS DE LUMIERE MODELISATION 3D

×